Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Arrivée par le Sud - Page 2
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Arrivée par le Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #26 écrite Mer 4 Sep - 20:45

La communication semblait mieux passer entre les humains et Suja, qui était très enthousiasmé que les humains comprennent sa langue, ainsi que les créatures qui les accompagnaient, elle aussi doté de la parole.

Suja répondit dans l'ordre aux questions qui lui était posé, d'abord il se tourna vers Kohaku :

"Arr fi tantan, Arr ya. Kourouka akou Arr." N'utilisant que des mots qu'ils connaissaient déjà, cela devait être facile à comprendre.

Ensuite les questions de Viltys et de Sheiko se répondait à elle même, tandis que Viltys demandait si la personne sous la ville était "Janame", Sheiko se demandait si c'était Arr. Il répondit donc aux deux en même temps:

"Ka, Janame rane. Arr rane"
en désignant successivement sur son dessin la ville, puis la personne sous la ville.

"Zarkane rane alik kou Arr lokan Janame."

Abel ne put s’empêcher de trouver cela à la fois formidable et effrayant, penser qu'un dieu soit présent sur cette île minuscule, si proche d'eux, l'enthousiasmait énormément. Mais songer en même temps qu'il y avait peut être, en ce moment même, un regard divin pour juger et observer tous ses actes lui fit froid dans le dos.

"Je pense que Sheiko à raison, et Suja semble le confirmer, c'est la magie d'Aer en personne qui doit soutenir leur ville dans les airs. Quelqu'un pourrait-il essayer de demander à Suja pourquoi Aer leur accorde une telle faveur ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

Aventure #27 écrite Mer 4 Sep - 20:47

- Kou Arr fuka ya Kouroukas ? répondis-je à la volée.

Les explications que nous avancèrent Suja Kouma étaient particulièrement exaltantes. Ainsi, une entité divine semblait protéger la ville flottante, la forte ressemblance entre les mots Aër et Arr ne m'ayant pas échappé. Une telle proximité linguistique était-elle possible, en l'absence de contact entre nos deux cultures ? Pouvait-on en déduire une langue originelle, un processus commun à tous les peuples dans l'apprentissage et la conception de leur langue ? Les perspectives intellectuelles qu'offrait cette expédition avaient de quoi ravir le moitié d'érudit que j'étais, mais une autre partie de moi-même s'intéressait davantage aux possibilités qu'offrait cette magie inégalable à travers toute l'île d'Arcane. Notre groupe était peut-être sous l'égide du Prince, je n'en gardais pas moins secrètement mes velléités de ramener la famille originelle sur le trône.

Mais pour l'heure, j'observai avec suspicion les alentours. Les rapports des dernières expéditions avaient mentionné nombre prédateurs et ennemis dangereux sur cette île, et malgré la discussion cordiale que nous semblions mener, il ne nous fallait pas oublier que des sentinelles embusquées nous guettaient.

- Peut-être serions nous plus à l'aise pour discuter une fois qu'ils auront accepté de nous amener jusqu'à Janame ? Ce sera l'occasion d'étudier de plus près cette île volante.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 685
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #28 écrite Mer 4 Sep - 20:58

Arr. Autrement dit Aër. Kohaku jeta un regard intense à la ville flottante. Une flopée d'émotions traversa le jade de ses iris. Il n'avait pas revu son créateur depuis l'apocalypse. Et encore, le souvenir en était maigre et flou à cause de l'état de rage pure et aveugle dans lequel le dragon se trouvait à cette époque. Était-ce simplement concevable que les dieux soient restés assurer la bonne marche du monde eux même pendant que leurs enfants ne le pouvaient plus ? Comment ? Pourquoi ? Et si ?Trop de questions et de suppositions se bousculaient dans l'esprit du maître des vents. Le retour à la réalité se fit grâce à l'intervention de Sheiko, qui piqua à vif le dragon.

« Soulever une telle masse est un jeu d'enfant pour le sang d'Aër. C'est ainsi que nous évitions les gêneurs et nous assurions un refuge et une paix de l'esprit.» Gronda-t-il d'une voix acide. Il passaitlà sous silence le fait qu'il ne soit plus capable pour l'heure de faire léviter un si gros morceaux, mais qu'importe.  « Je doute fortement que nous soyons en présence de mon père . C'est plus dans leur habitude de laisser faire les choses quand ils les jugent que rien ne va déraper. Ils nous ont confié le premier monde sitôt qu'il nous ont créer. » Il gronda de plus belle. Sa queue fit siffler l'air. « Et si c'est vraiment lui qui nous nargue de là haut, j'aurais deux ou trois petites choses à mettre au clair. »

Sa voix avaient été froide et calme. Et ses yeux fendus s'étaient plantés sur la personne de Sheiko, pendant ces quelques phrases. Il montrait ainsi que le Kouroukas n'avait pas à prendre cette hostilité pour lui, mais qu'elle était uniquement adressée au guide-archer. La colère, aussi glaciale soit elle, était bien présente. L'attention du dragon revint sur les kouroukas restants, qu'il avait repéré dissimulés dans les feuillages, puis enfin à Suja Kouma. La menace étant soufflée par l’intérêt pour les bipèdes recouverts d'écailles. Tout d'abord ce nouveau mot étrange.

« Kou Zarkan ? »

Puis espérant que cet enthousiasme naissant chez le kouroukas, invite ses semblables à être moins en retrait.

« Kou kouroukas rane... ?»

Il désigna d'un mouvement de gueule les frondaisons où étaient les kouroukas, sous entendant, le mot là bas ou cacher. Le reptile de nacre tentait de faire un brin d'humour et à installer une complicité, il ajouta en souriant avec malice. Le fils d'Aër exprimait ainsi une véritable curiosité quoique envieuse envers cette espèce bénie par son père.

« Ushiran, Kohaku fi... » Il mima une morsure dans le vide. « kouroukas. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #29 écrite Mer 4 Sep - 20:59

Je restais un instant mortifié lorsque je compris des paroles du Kouroukas que Aer en personne portait leur ville. Il était évident que cela était possible pour un véritable Dieu, mais pourquoi se tiendrait-il ici ? Que pouvait-il bien faire sur l'île des Kouroukas ? Observait-il Arcane ? Cela signifiait-il que les autres Dieux étaient proches ? Autant de questions sans réponse, et auxquelles en trouver une ne serait pas un jeu d'enfant.

Et puis ce nouveau terme "Zarkane" me laissait perplexe. Pour le coup, je n'avais aucune idée de ce qu'il signifiait ! Kohaku me devança en posant la question au Kouroukas sur sa signification, tout en continuant par la suite à exprimer son envie que les compagnons de Suja Kouma se montrent, sans quoi il les croquerait... Je dois avouer que je ne savais si il plaisantait en disant cela ou non, mais je ne pouvais qu'être d'accord sur le fait qu'il serait bien mieux si nous pouvions voir ceux qui nous observait depuis un moment déjà. Sentir le regard des autres sans que nous sachions où ils étaient n'était pas une chose agréable.

Je décidais d'essayer Trivière dans son souhait que nous puissions nous rendre jusqu'à Janame pour y voir plus clair. Cependant, le vocabulaire me manquait totalement, et Mercor n'était toujours pas arrivé, mais je voulais tenter une autre forme de langage, passant par les signes.

- Suja Kouma... dis-je en le désignant, puis en nous montrant du doigt, mimant ensuite de deux doigts une marche. Janame ? fis-je de nouveau en montrant mes yeux se posant sur le dessin de la ville. Décidant d'agrémenter ces paroles simplistes d'un dessin, je traçais à côté du dessin de la ville un petit groupe de bonhommes en fils de fer, accompagné de créatures fantastiques, représentant du mieux possible les invocations du groupe.

Mon langage était si peu évolué que j'en eus presque honte, mon seul espoir étant que sa simplicité le fasse comprendre par l'homme lézard, en attendant mieux. Je songeais qu'il était absolument nécessaire que je note tout le vocabulaire appris durant cette première conversation le soir-même, et d'essayer d'en ajouter le maximum durant le reste de la quête. Et puis, si Mercor arrivait sous peu, il pourrait m'aider dans notre quête de la compréhension de la langue des autochtones.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #30 écrite Mer 4 Sep - 21:00

Quand cette Invocation de Terre était venue chercher Viltys pour l’amener sur le bateau à destination de l’Île Inconnue, je contentai d’entreprendre quelques recherches sur la première quête qui avait eu lieu. Me contentant d’abord ouvrages de la maison de mon invoqueur, je constatai rapidement qu’il n’y avait pas grand-chose… Je me rendis donc à la Grande Bibliothèque, mais cette fois encore, je ne pus pas trouver beaucoup d’informations.

Je savais que l’île était habitée par un peuple d’Homme-Lézards habitant dans une ville située sur des rochers en constante lévitation, ce qui attisa ma curiosité. La première expédition ne s’était pas bien passé, il y avait eu visiblement beaucoup de victimes, et l’île n’avait pas été totalement explorée. C’était d’ailleurs un des buts de la nouvelle expédition.

Alors que je cherchai encore à me renseigner, j’entendis l’appel de Viltys. N’ayant jamais eu à le rejoindre de cette façon, je ne savais pas si je pouvais accidentellement transporter d’autres personnes avec moi, aussi je préférai m’isoler avant de répondre à son appel. Dès que je fus sûr dene causer aucun accident, je rejoignis mon maître.

J’arrivai à côté de lui, assistant à un spectacle inhabituel. La troupe d’expéditionnaires, composée de quatre humains et de quatre Invocations, faisait face à un autochtone, avec qui ils semblaient communiquer difficilement. En suivant le regard de certains Demi-Dieux, je devinai qu’il devait y avoir d’autres hommes-lézards cachés dans les branchages.

Pour être sûr de ne pas être considéré comme une menace par eux, je mis mes mains en évidence, et ne bougeais que pour adresser un signe de tête aux expéditionnaires en guise de salut. Je voulais être sûr de ne créer aucun problème, je me contentai simplement de dire à leur égard :

« Je suis Mercor, Invocation de Viltys »

Ne sachant de quoi ils parlaient, et ne connaissant pas du tout le langage des Hommes-Lézards, je préférai ne rien ajouter, laissant évoluer la conversation comme si je n’avais pas fait irruption si soudainement.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #31 écrite Mer 4 Sep - 21:01

Suja était assailli d'interrogation en tout genre sur ces derniers dires et tout se mélangeait au point qu'il était dur de n'oublier de répondre à personne. Il commença par répondre à trivière :

- Kou Arr fuka ya Kouroukas ? lui dit Trivière.

"Kourouka kecha rane narou. Krone narou."

Puis vint la question de Kohaku, "Kou Zarkan", la question n'était pas fini, mais se doutant bien que ces créatures n'avait aucune idée de la traduction de ce mot, il entreprit cette fois encore un dessin, de toute beauté. Il s'impliqua un long moment, s'appliquant même à mettre des proportions, avec 4 grands personnages en haut, un personnage central, puis quatre petits personnages en bas. Il pointa le personnage du milieu en répétant "Zarkan"



Puis Kohaku demanda l'identité des kouroukas présent derrière les buissons, à l'abri des regards. Un mouvement de tête vers ses congénères laissait à penser qu'il attendait leur réponse sur la question, tournant ensuite la tête vers Kohaku en signe de négation, cela indiquait qu'il ne voulait pas se montrer, sans doute pas mis en confiance par les humains et leurs imposantes invocations qui venaient les questionner de toute part sur leur île, mais Suja n'avait pas peur de leur donner les réponses. Kohaku entreprit de mordre l'air mais Suja ne comprit pas ce qu'il voulait dire, Kohaku n'aimait pas l'air et déconseillé aux kouroukas d'en manger ? Ca n'avait pas de sens.
Puis vient au tour de Viltys de s'exprimer, demandant à aller vers la ville, Suja compris avec les mimes, mais répondit :

"Oumane fi kajan Suja."

Il barra sur le dessin de Viltys tous les petits bonshommes, sauf deux.

"To Oumane. Ha.... To..." dit il en montrant successivement la première puis la deuxième personne qu'il n'avait pas barrer sur le dessin.

Abel cru comprendre et se permit d'intervenir :

"Je pense qu'il essaie de nous dire que nous sommes trop nombreux pour tous aller en ville avec lui, et qu'il ne nous emmènera pas tous. "
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Sheiko
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 44
Double Compte : Kamaël
Liens vers la fiche : Mon histoire
Elément : Air
Métier : Guide
Invocation(s) : Tarec'Mah, Fauve
Inventaire▲

Aventure #32 écrite Mer 4 Sep - 21:03

L'idée de visiter la ville des hommes lézards était attrayante, mais celle de s'enfoncer dans un environnement emplis d'êtres dont l'apparence laissait supposé une agilité et une force bien supérieures à celles d'un humain, et dont les dispositions à notre égard étaient plus qu'incertaines, n'aidait pas à ma tranquillité d'esprit. Nous pourrions certainement nous en sortir, mais il y aurait sûrement des blessés. Je n'émis toutefois aucune objection tandis que Kohaku m'énonçait fièrement la puissance du sang d'Aër, déjà occupé à réfléchir aux traductions de Zarkan et alik. Je me permis de le corriger toutefois d'un air absent, parfaitement mécanique :

"Était, un jeu d'enfant..."

Je me replongeais dans mes réflexions, laissant Viltys requérir une visite de Janame avec beaucoup de geste, beaucoup de dessin mais peu de Kourouka. Mais les premières langues n'étaient-elles pas les plus universelles ? Étant encore incapable de proposer une théorie pour les deux mots que nous recherchions, j'allais toutefois exprimer mes pistes lorsque Suja pris la parole afin de répondre à l'assaut des questions, dans l'ordre. Il apporta ainsi de nouvelles données : Les Kouroukas, au sol, n'étaient guère plus que de la nourriture. Quel était ce "Krone" ? un prédateur, ou une espèce de prédateurs ? Peut-être le nom Kourouka de ce que nos prédécesseurs avaient appelés des Ombras...

Il usa ensuite une nouvelle fois de son talent d'artiste afin de nous faciliter la traduction du mot Zarkan, avant de répondre à Viltys, dont les gestes s'étaient révélés pleins de sens aux yeux du Kourouka. Un langage universel, n'est-il pas ? Il n'accéda toutefois à sa demande qu'à la condition que seule deux personnes ne le suive...

Je décidais, à mon tour, de tenter de résoudre les divers problèmes les uns après les autres :

"Zarkan serait une entité créée par les quatre dieux, et qui aurait ensuite donné naissance à la race des Kouroukas, les faisant à son image, devenant ainsi leur dieu et protecteur. Enfin, je suppose. Cela ne m'éclaire toutefois pas sur "Alik", mais peut-être auront nous plus d'indices plus tard.
Krone semble être un prédateur des kouroukas, mais c'est très vague. Il n'est pas impossible qu'il s'agisse de ce que la première expédition avait appelé les Ombras...
"

Je me tournais ensuite plus spécifiquement vers Abel :

"Et si votre interprétation est juste, comme je le suppose volontiers, cela veut dire que nous devons faire un choix. Ceux envoyés à Janame devront pouvoir se faire comprendre, mais également pouvoir se défendre en cas d'attaque soudaine, que ce soit des autochtones ou une autre raison. Toutefois, ceux qui resteront ici devront être près à se défendre également. Si les kouroukas sont effrayés par les Krones, quoique ce soit, nous ne devons pas le prendre à la légère, car ce groupe sera sûrement attaqué. Je pense que le plus avisé serait d'envoyer deux humains, capables d'appeler à l'aide des invocations se trouvant ici. Au moins une d'air, idéalement, ou une de terre maîtrisant l'art de la téléportation. Ainsi, si les choses tournent mal pour eux, ils peuvent être secourus, mais si le camp se fait attaquer, les défenses sont toujours solide."

Je lançais un regard d'excuse aux diverses invocations, qui aurait peut-être eu de multiples questions à poser à Zarkan, mais s'il fallait penser en terme de survie du plus grand nombre, je pensais qu'il s'agissait là du meilleur moyen. J'avais été appelé pour mes qualités de guide, et je comptais bien prouver que ce choix n'avait pas été erroné. Je me tournais ensuite vers Suja, et pointait l'un des 4 grands personnage, le plus à droite sur son dessin :

"Kou Arr rane ? Kou rane ?"

Dis-je en désignant ensuite les trois autres, tour à tour. Je pensais qu'il s'agissait des 3 autres dieux, et je pense qu'il en allait de même pour les autres, mais j'étais curieux de connaître leurs noms en kouroukas. Je l'interrogeais ensuite sur ce fameux "Krone" :

"Kou Krone rane ? Kou Krone rane Ho ? Kou Krone tara o narou kouroukas ?"

J'aurais aimé pouvoir poser de plus amples questions, mais ma connaissance réduite de leur langue me limitait énormément...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 685
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #33 écrite Mer 4 Sep - 21:03

Suja Kouma semblait ne pas avoir compris. Le dragon laissa tombé pour le moment. De toute façon ils étaient plus craintifs que véritablement dangereux. L'explication au sujet de Zarkane attisa l'intérêt du dragon. La description qui en était donné était la même que l'on pouvait faire pour n'importe quel demi dieux. S'agissait-il réellement d'un frère non puni ? Voire d'un remplaçant créer après l'apocalypse ?


«Si on m'en laisse la possibilité, j'irai à Janame. J'aimerais avoir le coeur net de cette histoire de Zarkane, voir de mes propres yeux celui qui est dépeint comme l'un de mes pairs.»

Il n'avait pas relevé la réponse de Sheiko. Envenimer les choses en pleine négociation avec un étranger n'étais la plus fine des idées. Dans tous les cas il trouvait les remarques du guide censées. Qui irait ou non dans cette citée, le volontariat suffira-t-il à désigner les élus ? Le fils d'Aër était intrigué par le suite des évènements. Il avait salué l'arrivée de Mercor avec un hochement de tête approbatif, toutes les puissances magiques semblaient les bienvenues avec la menace locale décrite par le kourouka.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #34 écrite Mer 4 Sep - 21:03

Le fait que nous devions nous séparer était plutôt problématique, puisque, comme le faisais remarquer Sheiko, une attaque était en effet plausible. Si nous ne devions envoyer que deux élus dans la ville de Janame, je songeais qu'il vaudrait mieux qu'il s'agisse des plus qualifiées en matière de Kourouka. Bien sûr, je mourrais d'envie d'y aller, pour y dessiner et y apprendre un maximum de choses, mais force m'était d'admettre qu'il y avait meilleur que moi dans ce groupe.

Et puis, il y aurait sûrement d'autres occasions d'y aller, et cette soirée pourrait être occupée à la confection d'un dictionnaire des base de ce langage, afin d'avoir tous les arguments la fois suivante. C'est donc sur ces pensées que je hochais la tête, avant de m'adresser à mes compagnons :

- Je ne pense pas être suffisamment à l'aise avec le Kouroukas pour que je puisse me faire comprendre sans trop de soucis à Janame, je pense que je resterais ici. De plus, je ne souhaite pas abandonner Mercor. Nous pourrons mettre la soirée à profit pour confectionner un premier recueil de la langue d'ici.

Voilà, c'était dit. Observant plus attentivement le dessin du Kourouka, fait avec un soin tout particulier, j'étais encore une fois d'accord avec Sheiko lorsqu'il affirmait que la créature, ou l'être nommé "Zarkan" avait été créée par les Quatre Divins. Cela me semblait tout à fait logique. Par contre, de là à la considérer comme une menace, j'en étais moins sûr; mais il fallait être prêt à toute éventualité : nous étions en territoire inconnu, il était absolument nécessaire de rester en éveil et ouvert à ces propositions ; dans le pire des cas, nous nous serions trompés et auront affaire à quelque chose d'inoffensif ou de fascinant, dans le cas contraire, nous y serions préparés.

- Par contre, si parmi ceux y allant, l'un pourrait prendre l'un de mes cahiers pour essayer d'en dessiner ce qu'il y trouvera, je lui serais fort gré... ajoutais-je en sortant un cahier vierge, sur lequel était attaché un crayon.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #35 écrite Mer 4 Sep - 21:05

Mon arrivée ne sembla pas perturber les Hommes-Lézards, ce qui m’arrangea bien : dans le cas contraire, l’expédition aurait pu se retrouver en mauvaise posture. Mais dans le cas présent, ils semblaient plus se concentrer sur une conversation dans le sens m’échappait totalement. Le dessin qu’avaient dessiné les autochtones me semblait tout aussi incompréhensible, mais je sentais que l’attention des expéditionnaires était concentrée sur les quatre formes représentées sur la partie supérieure. Visiblement, elles représenteraient les quatre Dieux qui nous avaient créés. J’étais surpris en entendant ça : après tout, rien jusqu’ici n’avait laissé entendre que les Dieux avait influé dans la vie d’être vivants dans ce monde jusqu’ici, je comprenais donc la curiosité des membres de l’expédition.

Visiblement, on devait se séparer en deux groupes : je ne mis pas très longtemps avant de dire ce que je pensais de mon cas :

« En ce qui me concerne, je ne serai d’aucune utilité au village des Hommes-Lézards. Je ne sais pas ce qui s’est passé depuis que vous avez débarqué, et je ne comprends pas leur langue. Il vaut mieux que je reste en retrait. »

Viltys avait émis la même suggestion, en précisant qu’il préférait ne pas y aller non plus. Il ne nous restait donc qu’à voir comment aller évoluer la situation.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #36 écrite Mer 4 Sep - 21:06

(Je voulais attendre Trivière mais il semblerait que malgré le début des vacances il ne soit pas disposé à nous rejoindre, on continuera sans lui, donc. Pour l'instant.)

Abel suivi Viltys dans l'idée que lui non plus serait peu utile, Trivière quant à lui restait discret sur la question, peut être était-il effrayé par le coté "survie" de l'affaire, car si le dialogue était difficile il en était de même avec la cohabitation, et peut être que Zarkan ne voudrait pas voir d'hommes vivants dans sa ville, après les derniers événements. On ne pouvait pas savoir comment les hommes seraient accueillis à Janame, cela avait un coté effrayant. Le seul humain semblant pouvoir surmonter cette tache était donc Sheiko.

"Sheiko vous me semblez le plus indiqué pour vous rendre à Janame, vous avez avec vous une invocation de la Terre, si je ne m'abuse, en plus de l'aide de Shanimir que vous pourrez quérir en cas de besoin. Je pense cependant que Trivière, Viltys et moi serons plus utile ici. Nous effectuerons un repérage des lieux et chercherons un endroit sûr pour le reste du voyage. Nous pourrons aussi établir un début de lexique entre nos deux langues. Quant à la personne qui vous accompagnera... Kohaku me semble tout indiqué."

Kohaku était l'invocation qui comprenait le mieux le Kourouka, parmi les invocations présentes, alors autant que ce soit lui le deuxième voyageur.
Suja Kouma les laissa a leur délibération mais prit le temps de répondre à Sheiko, qui avait été curieux de connaitre les noms des autres Dieux. Il désigna alors lentement chacun des trois autres en articulant leur noms :


"Torra, Akoa, Iknis."

Pour Abel, "chef" de cette expédition, c'était décidé, il se permit donc de prendre la parole face à Suja.

"To Oumane. Sheiko, Kohaku."


Bien sur, Kohaku n'était pas un humain, mais le terme oumane était le seul qu'il connaissait pour désigner les membres de son expédition, Suja comprendrait, et en effet il sembla approuver ce choix. Il se tourna donc vers ses compères, cachés dans les arbres, qui bondirent tous deux de la branche ou ils étaient perchés pour apparaître au grand jour, à quelques mètres du groupe.



(sur l'image il faut imaginer qu'elles ont effectivement les habits du haut, mais sans l'écharpe et les gants, et pas de pantalon pour le bas comme représenté sur l'image)
Il s'agit de deux femmes. On avait encore jamais vu de femelle Kourouka adulte, et elle ne cachait pas leur hostilité à la race des humains. L'une d'elle, Laja, portait un arc, quant à l'autre, Tam, semblait avoir un couteau de chasse porté à la taille. Elles étaient toutes deux plus vétu que leur compère masculin.

"Oumane kajan Laja Iki o Tam Iki."

Il semblait que Suja voulait rester ici pour garder un oeil sur les autres humains, ce n'était peut être pas une bonne chose car Laja et Tam était bien moins sympathique que Suja, en tout cas en apparance. Tam s'approcha de Sheiko et le prit par le bras, l'incitant de ce fait à avancer dans la direction de la ville, quant à Laja, elle banda son arc en direction de Kohaku, avec une lueur de défi dans les yeux. Aucune des deux ne semblaient leur faire confiance et elles étaient prête à se battre au moindre faux pas. Pour Sheiko et Kohaku, il leur fallait pour le moment accepter cette situation délicate s'ils voulaient pouvoir percer le mystère de Zarkan.

Il restait une question à laquelle Suja n'avait pas répondu, concernant Krone.


"Kou Oumane fuka kajan Suja Kouma roro Krone ? Krone rane tochi kanka."

Pour aider à la compréhension de cette phrase, il pointa son doigt bien au delà de la montagne, par dela la rivière, la ou visiblement, la chose qu'il redoutait se terrait.

"Je crois qu'il nous parle du dernier morceau de l'île qu'encore aucun humain n'a découvert. En tout cas, la direction correspond."

S'exclama Abel en examinant sa carte. En serait-il ainsi pour la suite de l'aventure ? Un petit groupe partant vers Zarkan, un autre vers Krone ?

(Pour l'ordre de réponse ce serait bien si Sheiko et Kohaku pouvait répondre d'abord, puis Viltys et Mercor [Ushiran et Trivière s'ils sont la])
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Sheiko
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 44
Double Compte : Kamaël
Liens vers la fiche : Mon histoire
Elément : Air
Métier : Guide
Invocation(s) : Tarec'Mah, Fauve
Inventaire▲

Aventure #37 écrite Mer 4 Sep - 21:07

Je hochais la tête à la décision d'Abel, n'ayant aucune raison de m'y opposer. Je jetais un coup d'oeil à Kohaku : Bien qu'impétueux, je ne le pensais pas du genre à mettre la vie des autres en danger, la sienne ne pouvant que difficilement prendre fin. Je ne doutais pas qu'il ferait un compagnon idéal pour la découverte de la ville.

Je me tournais ensuite vers Suja Kouma lorsque celui-ci me traduisit le nom des Dieux. Désireux de savoir la traduction de ce mot, je lui demandais :

"Kou Arr, Torra, Akoa o Iknis rane ?" Je pointais le groupe des humains puis Suja tour à tour, avant de pointer de nouveau les quatres dieux sur le dessin : "Abel, Trivière rane Oumane, Suja Kouma rane Kourouka. Kou rane ? Kou Zarkan rane ?"

Abel lui fit alors part de sa décision, et Suja signala à ses deux comparses de nous rejoindre. Deux femelles se révélèrent, et s'approchèrent, l'une portant un arc, l'autre une dague, tandis que Suja nous indiquait de les suivre. Kohaku fut aussitôt mis en joue par Laja. Je m'empêchais de réagir à cet affront envers le demi-dieux, en parti aidé par la poigne de Tam autour de mon avant-bras. Je jetais un regard ferme à Kohaku, espérant qu'il conserve son calme. Ce n'était pas le moment de créer un incident diplomatique. Elles semblaient ne pas nous apprécier, mais cela, je pouvais le comprendre... Il nous faudrait éviter le moindre faux-pas pour ne pas être mis à mort.
Au vu de ce que je présumais être leur nom de famille, Iki, je me demandais si elles n'étaient pas soeur. A moins que ce suffixe ne désigne simplement une femelle... Encore une question à élucider. Tentant d'apaiser les tension, je m'adressais au deux lézardes, pointant tour à tour leur arc et leur dague :

"Fi tara, Sheiko kajan Laja Iki o Tam Iki. Kou rane ? Kou rane ?"

J'allais poursuivre lorsque Suja Kouma repris la parole, parlant cette-fois de Krone. Je revins dans son rôle de Guide et survivaliste.

"Il vous propose d'aller voir le Krone. Si vous y allez, soyez très prudent. De plus, sauf erreur de ma part, ils évitent tout contact avec le sol à cause de ce monstre. C'est également pour cela que Zarkan fait voler Janame. Alors si vous rencontrez le Krone, réfugiez-vous au plus vite en hauteur, dans un arbre s'il y en a à proximité. Je ne suis pas sûr que soit la défense la plus efficace, mais c'est ce que je pense deviner avec le peu que je sais. Suivez à la lettre les instructions de Suja. Viltys... Pour vos dessins, j'essaierais."

Je me tournais ensuite vers Suja :

"Oumane akou Suja Kouma."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ushiran
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Ryu !
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 53
Elément : Feu
Métier : Dragon à temps plein
Invocateur : Edvah
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #38 écrite Mer 4 Sep - 21:08

Depuis notre arrivée en haut de la falaise, notre échange avec les Kouroukas avait beaucoup avancé, et pourtant je ne l'avais suivi que d'une oreille peu attentive et n'avais pas participé du tout, même quand le Kourouka qui nous faisait face était venu me pointer du doigt, pour expliquer quelque chose.

Deux raisons m'avaient poussé dans cette attitude. Tout d'abord, j'étais encore obnubilé par la présence des ailes que Kohaku m'avaient données, et de l'étrange sentiment de complétude qu'elles faisaient naître en moi. En outre, il y avait aussi le fait que j'avais constaté dans le choix des dessins et des interlocuteurs du Kourouka qu'il ne s'adressait qu'aux humains, et semblait nous considérer comme associés à eux en tant que serviteurs et non en tant que participants à part entière. Quelque part notre condition d'Invocations impliquait que ce n'était pas totalement faux, mais ça ne m'empêchait pas d'être particulièrement vexé que nous soyons estimés comme moins dignes d'intérêt que ces bouts de peau rose, surtout quand trois d'entre nous n'avions pas de maître présent ici.

Ce comportement se retrouvait également chez les expéditionnaires, puisque la proposition de Kohaku de faire appel aux talents de télépathe d'Ahmun, pourtant particulièrement sensée, avait été superbement ignorée. Par ailleurs Abel donnait des ordres pour tout le groupe, y-compris moi, ce que je pouvais difficilement accepter sans broncher. Il avait beau être le chef de l'expédition, il ne l'était que parce que les humains considéraient qu'il était bien né, et cela ne s'appliquait donc pas aux enfants des Dieux.

Quand je compris finalement quel était le contenu de la discussion qui s'entretenait, je reportai toute mon attention sur cette dernière. Si j'avais bien compris, la ville qui lévitait au-dessus de nous ne le faisait que grâce au bon vouloir d'Aer en personne ? Était-il possible que nos créateurs soient si proches de nous ? Du fait de ma prise de conscience tardive, je fus pris de court par la répartition des groupes pour continuer l'expédition, cependant celle-ci me convint parfaitement. Bien que j'avais envie de rencontrer ce fameux Zarkan qui, si j'avais bien suivi, était en contact direct avec mes créateurs, je craignais de ne pas parvenir à me maîtriser parfaitement tant je voulais savoir de choses de lui. Par ailleurs, je préférais aller explorer une zone que personne n'avait encore vue plutôt que d'aller dans une villes remplie de Kouroukas nous snobant au profit des humains. Enfin, puisque Sheiko irait dans la ville et que j'étais toujours lié à lui télépathiquement grâce à la pierre que nous avions récupérée aux ruines, j'aurai tout de même un lien avec ce qu'il se passerait là-bas.

Je fis donc part de mes pensées à Sheiko, l'invitant à nous tenir informés Shanimir et moi des évènements desquels il serait témoin à Janame tandis que nous lui ferions part de ce que nous découvririons de notre côté, suite à quoi je me redressai afin de faire part de mon avis au reste du groupe :


"Je propose que nous suivions la proposition de Suja Kouma. Quitte à se séparer, autant ne pas rester ici à ne rien faire et perdre ainsi du temps sur celui dont nous disposons pour l'expédition. Autant aller découvrir ce qui se cache derrière Krone, d'autant plus que nous sommes encore nombreux."


Mon seul regret était que Kohaku ne nous accompagne pas, car j'avais appris à apprécier sa compagnie, me trouvant plus de points communs avec lui que je ne l'aurais cru possible avec un fils d'Aer. Par ailleurs, j'étais conscient que son sort d'Ailes prendrait fin au bout d'un moment, ce qui me donnait l'impression que j'allais être privé de quelque chose qui m'était cher, bien que je n'en connaisse l'existence que depuis une quinzaine de minutes... J'espérais que Shanimir, très discret jusque là, prolongerait le présent d'Aer, surtout s'il fallait être, comme le disait Sheiko, en hauteur. Je ne me voyais pas monter à un arbre...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #39 écrite Mer 4 Sep - 21:09

C'en était donc décidé : le groupe se scinderait en deux. Pendant que Sheiko et Kohaku irait explorer cette cité de Janame, nous serions donc chargés d'explorer un peu les environs. Cependant, avant que je n'ai le temps de même poser à terre mon sac, Suja Kouma ajouta quelque chose en désignant une partie de l'île, qui, d'après De Nenil, était la partie encore inexplorée par aucun Humain.

Ecoutant les différents protagonistes, la direction indiquée semblait être celle du "Krone", où tout contact avec le sol serait potentiellement dangereuse. Serait-ce létal ou le contact attirerait-il le Krone comme semblait le penser Sheiko ? Pour l'heure, nous étions forcés d'accepter de ne pas en savoir davantage, et de découvrir tout cela par nous mêmes.

Malgré les incertitudes et le danger certain, l'idée d'aller visiter une partie que nul n'avait encore eu la chance d'aller voir faisait bien plus que me tenter : c'était ce pourquoi cette Expédition m'intéressait, avoir le pouvoir d'écrire l'Histoire, de faire partie des pionniers de son Temps… Oui, en dépit des dangers, voir de quoi retournait le Krone me démangeait, et j'opinais à la suite du Fils d'Ignis Ushiran.

- Je pense également que nous devrions explorer ce que cache cet endroit. Nous ne perdrions ainsi pas de temps, nous aurons tout le loisir plus tard d'écrire ce vocabulaire, et puis, nous serions plus au fait de ce qui se trouve autour de nous.

Me retournant vers Sheiko, je lui confiais un carnet à dessin auquel était attaché quelques crayons, en souriant d'un air contrit.

- Navré de vous demander cela, mais cela sera profitable à tout le monde lorsque nous rentrerons, je n'omettrais évidemment pas votre nom, dis-je en esquissant un sourire plus jovial. Bon courage, et soyez prudents !

Une fois les encouragements prononcés, nous prîmes chaque groupe notre chemin, nous suivant l'homme lézard qui avançait avec agilité devant nous, alors que je m'approchais de Mercor.

- Nous y sommes mon cher ! L'exploration, la découverte…! m'exclamais-je d'un ton exalté. Fais bien attention aux alentours... Au fond, c'est comme une enquête, il faut que nous trouvions des indices pour que nous puissions comprendre ce qui se passe ici. Prêt ?

Prêt, moi je l'étais. Je me sentais comme un gamin à qui on promet une surprise, j'avais hâte d'en savoir plus ! Je parvenais à combler cette sorte de naïveté, cependant, par une prudence exacerbée qui me faisait resserrer ma prise sur le manche de ma dague pour être prêt face aux surprises que nous réservait cette nouvelle partie de la forêt. J'étais cependant assez confiant, tant dans la composition de notre groupe que dans notre capacité à répondre aux pièges que pourrait nous tendre "Krome". Et c'est donc d'un pas résolus que je franchis derrière l'homme lézard l'orée de ces terres inconnues…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #40 écrite Mer 4 Sep - 21:10

Suja Kouma eut un dernier mot pour Sheiko avant que celui ci ne prenne le chemin de Janame :

"Torra, Akoa, Iknis o Arr rane Hao. Zarkan rane Ilam."

Puis, après que Sheiko eut donné ses conseils avisé pour survivre à Krone, il fut emmené vers Janame. Laja et Tam n'étaient pas disposées à répondre à la curiosité de Sheiko. Elles discutaient entre elle en parlant trop vite et avec trop de mots inconnus pour être comprise, mais il était sur qu'elles parlaient de l'impertinence de Sheiko qui au lieu d'avancer plus vite, prenait le temps de leur demander comment s'appelaient leurs armes. Ce n'est pas avec elles deux qu'il apprendrait plus de mot. Laja avait baissé son arme, ne visant plus Kohaku, mais avait toujours une flèche dans la main et son arc de l'autre, prête à tirer au moindre mouvement suspect.

Il n'y avait pas beaucoup à marcher avant d'être face à Janame. La ville flottait à environ 200 mètres du bord de la falaise, et un vide d'au moins 150 mètres séparé Janame du sol. Tam s'avança de cette immense vide, et rugit d'une façon qui rappelait celle d'un lion. Les racines des arbres de la forêt se nouaient alors, grandissant à une allure folle pour pousser jusqu'à la ville, formant un pont de racine jusqu'à Janame. Tam fit passer Sheiko d'abord, elle le suivit de près, prête à le rattraper s'il glissait. Elle savait comme les humains sont des êtres maladroits. Puis Kohaku passa, bien qu'il pouvait voler directement de l'autre coté s'il le désirait. Finalement Laja ferma la marche. Les bruits de la foule s'élevaient doucement de la ville au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient.

L'autre groupe lui se mettait en route à travers la forêt en suivant Suja Kouma, qui était bien contraint s'il souhaitait que les humains puisse le suivre, de se déplacer à terre comme eux. Il reniflait souvent l'air à la recherche de danger, et prenait de nombreux chemin détourné pour éviter les mauvaises rencontre.


"Si nous allons effectivement vers la partie de la zone inexplorée, nous sommes en routes pour environ... 1h30 de marche. " Calcula Abel en regardant sa carte, encore très inexacte, de l'île.

(suite : http://arcane.xooit.fr/t2108-La-decouverte-de-Krone.htm#p23725
http://arcane.xooit.fr/t2109-Qui-est-Zarkan.htm#p23728)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée par le Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: L'Île Inconnue :: la Forêt-