Geoffrey de Vaillance [Finie]

Partagez| .

Geoffrey de Vaillance [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Geoffrey de Vaillance
avatar
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Tybor Sulyok
Date d'inscription : 29/08/2018
Messages : 15
Double Compte : Stitch, Ezel
Métier : Chasseur
Inventaire : Hurricane
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 29 Aoû 2018 - 3:14

I) Identité
Nom: De Vaillance
Prénom: Geoffrey
Sexe: Vieux mâle
Age/date de naissance: 56 ans, né en deuxième année de l’ère Luhienne
Endurance : 10


II) Caractère


Parler de mon caractère ? Et puis quoi encore ? Vous voulez pas non plus que je vous fasse un essai de soixante pages sur ma vie ?



Bon, installez-vous près du feu, mais je vous préviens, je vais faire court. J’ai pas que ça à foutre non plus. Et puis lâchez ce carnet, je suis pas l’idiot du village. Si vous voulez écrire un roman sur ma vie faudra attendre que je l’aie perdue.

Déjà, vous aurez remarqué que je suis un peu grognon. J’aime pas trop qu’on vienne envahir mon espace quand je suis tranquillement dans mes affaires. Les gens de nos jours, ça a plus aucun respect pour leurs aînés. J’ai 56 ans et j’en trouve toujours un pour venir frapper à ma porte aux aurores pour me demander de l’aide dans les champs. J’ai l’air d’un fermier ? Parce que si c’est ce que vous pensiez, sachez que mon nom complet est Geoffrey de Vaillance. Ouais, ces De Vaillance là. Non mais c’est bon, fermez vos gueules vous allez finir par bouffer des mouches.

Bref, y’a toujours cet idiot pour me tirer du sommeil et s’attendre à ce que je rapplique tout de suite pour lui venir en aide comme à une demoiselle en détresse. Non, la plupart du temps je leur claque la porte au nez et je sors par derrière pour arriver avant eux aux champs. Hehe, ils se font toujours avoir. Quoi ? Mais bien sûr que je suis gentil. Je mords pas, hein. Bon, peut-être, dépendamment de la situation, mais les dames adorent ça. Hehe. J’ai juste une certaine fierté et j’aime pas qu’on me prenne pour le vieux papi serviable et gâteux. Vous direz probablement que je tiens ça de ma vie à servir le Roi, puis ce crétin de Prince. Non mais pas besoin de faire cette tête, tout le monde sait ça. C’est pour ça que j’ai quitté la Garde Dorée et mon titre de noble pour venir m’installer dans un coin perdu. J’étais plus capable de supporter la sale gueule de ce p’tit con. Vous l’avez déjà vu en vrai ? Moi il m’insupporte. À un moment j’allais lui lâcher Lucille dessus personne aurait rien compris. Je cachais très bien mon jeu hein. Faut pas croire avec ma franchise d’aujourd’hui, y’a un temps où j’étais le meilleur des menteurs. Faut bien ça pour séduire ces dames, voyez. Hehe.

Enfin. Vous pourrez dire que j’ai un léger problème avec l’autorité maintenant. Les gens qui me donnent des ordres, j’ai un peu envie de leur rire à la gueule. Non mais ils me prennent pour quoi ? Je suis vieux, je vais mourir bientôt, alors c’est le moment parfait pour ne plus plier l’échine devant personne. Et pis y’a encore beaucoup de gens qui entendent mon nom et qui me respectent direct. Les De Vaillance sont connus. Ah mais je vous apprends rien, à vous. Vous êtes ici pour ça hein ? Les restes des De Vaillance, il va s’appeler comme ça votre ouvrage ? Parce que si vous pouviez dire dedans que mon père était le plus beau des enfoirés, ça me ferait bien plaisir tiens.

Quoi ? Vous voulez savoir mon avis sur les Invocations ? Ah mais c’est quoi ce questionnaire pourri ? Vous vous êtes déjà renseigné avant de débarquer ici ?

C’est de notoriété publique que j’adore les Invocations. J’en ai même épousé une. Bon, elle m’a quitté y’a quelques mois, mais vous voyez quoi. Bon, bon, bon… C’est bon, je vais développer, si vous en avez vraiment besoin pour votre putain de bouquin. Je les aime bien, ces Invocations, mais y’a un truc qui me chicotte. Elles ont cette... fâcheuse tendance à juger les humains comme des animaux chaotiques. Je pense que beaucoup oublient que nous partageons des sentiments si semblables, et qu'elles devraient pouvoir nous comprendre. Vous savez, j'aime pas trop l'idée de soumettre des âmes au Pacte, mais je sais que c'est impossible de faire sans, alors j'hésite pas. Pendant un temps, je passais des semaines dans les Temples, dans le seul but de convaincre un ou deux de ces idiots de me suivre pour les sortir de leur cellule. Je veux qu'ils aient une chance aussi.

C'est là que j'ai rencontré Lucille, d'ailleurs.

Pour les Dieux ? Oh, ces cons là, c'est comme pour le gamin qui règne en ce moment. Je les supporte pas. Je veux même pas m'étendre sur le sujet tellement ils me font chier. C'est quoi leur idée de créer un monde aussi paumé et mortel ? Si vous saviez le nombre de gamins que j'ai vu mourir lors d'accouchements ici... C'est terrible.

Ouais, beaucoup de choses me font chier et j'emmerde mon monde. Et puis quoi ? La plupart du temps, je suis calme, je parle pas beaucoup, et encore moins de moi, mais vous, vous l'avez cherché. Si vous m'aviez croisé sur les routes, je vous aurais paru tellement différent ! Je suis du genre qui va attendre le bon moment pour en caser une, et j'aime faire marcher mon cerveau, même si je le montre pas. Plus les gens me croient con, plus je peux m'en sortir facilement. Parfois je laisse échapper des petites réflexions philosophiques, mais c'est seulement quand je suis d'humeur joyeuse. Sinon je les garde pour moi, les autres les méritent pas.

Avec les autres, j'ai tendance à être trop compatissant, trop empathique. Je le montre pas, mais je leur trouve toujours des excuses, et c'est très dur de me décevoir. La Garde Dorée m'a appris à me montrer dur, mais souvent c'est seulement pour forcer les idiots à se réveiller. J'aime m'imaginer à leur place, me demander ce qu'ils pensent et comment leur vie les empêche d'atteindre leur maximum. J'aime pas le fait que les gens soient incompétents de nature. Par contre, ceux qui décident de choir dans leur stupidité, pas question de les approcher. Je les déteste. Ils sont une honte à l'être humain. C'est sans doute à cause d'eux que les Dieux ont décidé de nous foutre ici.

Moi, vous savez, je suis un homme de connaissances. J'ai vaincu la peur il y a longtemps de cela, et je vis modestement, loin de toutes ces illusions de pouvoir et d'omnipotence. Parfois les gens à qui on confie trop de responsabilités se prennent pour des Dieux. Je le sais, je l'ai vu de mes propres yeux. Alors je combats lentement mon dernier ennemi, la vieillesse. Lentement, tout en vivant à mon propre rythme, je continue d'apprendre, de laisser la vie m'impressionner...

Enfin, pour le moment j'ai pas trop le temps de vivre doucement ma vie. Mon sens de l'honneur et ma fierté excessive m'ont ramené sur les routes, et je suis revenu à ce qu'aurait dû être ma vie. Je suis sur les routes, et j'occis du monstre. Je protège Arcane, parce qu'après Rorn, je vois bien que les gens ont besoin de défense. Je dis pas que j'ai la solution miracle et que je pourrais tous les sauver, mais je peux pas rester assis sur mon cul à regarder passer le temps pendant que des gens meurent lors d'attaques criminelles. Je vais te sauver ce monde condamné, t'vas voir, gamin.

Et pis faut pas croire, mais j'suis débrouillard, moi. J'ai continué à m'entraîner pendant toutes ces années, et malgré la vieillesse, je reste très fonctionnel. J'ai appris à vivre proche de la nature, et je sais beaucoup de choses sur les travaux manuels. Je taille le bois, mon petit passe temps de vieux, et je commence à me débrouiller en forge. Bon, je suis pas un expert, mais j'ai déjà réparé Hurricane une fois. Le forgeron du village a insisté pour la garder une nuit de plus pour... quelques corrections, mais j'vous assure que je m'étais bien débrouiller.

Sinon, j'ai pas grand chose d'autre à dire. Vous voyez... Je suis un petit vieux quoi. Je me mêle de mes affaires, mais j'aime bien faire la morale aux jeunes. J'aime pas les enfants, parce qu'ils me font peur tellement ils ont l'air fragile et aussi parce qu'ils me rappellent ceux que j'aurais jamais eu avec Lucille. Pas que je regrette ou quoi, je suis passé à autre chose... Mais bon.


III) Physique


Hehe ! Accrochez-vous bien, mesdames, je suis une vraie bombe ! 1m91 (et ouais, j'suis un géant) pour 95 kilos de muscles et d'amour. Non en vrai j'sais bien que mon faciès repousse bon nombre de damoiselle, mais le moindre commentaire et je les envoie se faire foutre donc bon.

Bah ouais, regardez moi le visage. J'ai des rides, une barbe bien blanche de "je-sais-pas-combien-de-jours" et une vilaine cicatrice qui me couvre l'oeil gauche. D'ailleurs, pour ceux qui se disent que ce doit être un fâcheux handicap, regardez moi foutre une flèche au milieu dune cible et fermez vos gueules. J'avoue au début c'était dur, ça a failli me coûter mon poste, mais j'ai tellement travaillé pour me réadapter que faut bien que je m'en vante un peu, hehe.

Du coup, je suis peut-être un peu repoussant au premier abord, mais faut pas s'y tromper. Une fois qu'on s'habitue à ma sale gueule, on se rend vite compte que j'ai un super sourire et que mon oeil -ambré pour ceux qui demandent la couleur- est le truc le plus facile à lire au monde. Enfin, avant je maîtrisais à la perfection le regard de glace, mais maintenant je fais juste plus trop attention. Et pis généralement, mes sourcils broussailleux suffisent à me donner l'air imposant. Ça et ma grande taille, ça tient les gens en respect.

Sinon, juste comme ça, on peut parler de ma magnifique tignasse blanche, entretenue avec les meilleurs produits d'Arcane, si doux qu'on croirait un agneau. Hehe, j'déconne. Mes cheveux c'est comme ma barbe, ils sont longs et pleins de noeuds et je les entretiens une fois aux cents ans. Ma cape rouge, par contre, c'est une autre histoire. J'en prends tellement soin qu'elle est toujours parfaite. Après tout, c'est un cadeau de Lucille, alors pas question qu'elle s'abîme.

Et puisqu'on parle de physique, autant parler de posture. Je suis un guerrier entraîné, mais aussi un ancien noble alors j'ai encore c'te prestance qu'ont les hauts-placés. À force de fréquenter le roi et le Prince, j'ai fini par adopter leur petite démarche de personnage important. Le dos droit, les épaules en arrière. Bon, j'ai quand même l'air plus détendu que nos dirigeants bien aimés, mais quand même. Selon Lucille, suffit de me voir pour commencer à s'imaginer que je suis le fils d'un vieil empire perdu et bla bla bla. Elle avait de l'imagination, ma Lucille. Enfin, tout ça pour dire que des fois, surtout dans les situations de crise, c'est facile de voir rien qu'à ma posture que je suis pas un paysan lambda.

Finalement... Finalement tu veux que j'te dise quoi d'autre ? J'ai le teint de plus en plus foncé à force d'arpenter les routes, et je porte des vêtements de voyageurs. Si ce n'est ma cape rouge, je suis toujours habillé comme un bon vieux chasseur se devrait de l'être et pis personne a intérêt à commenter. J'suis pas à la dernière mode, et j'm'en fous.


IV) Vie

Famille:

● Joël De Vaillance : Mon père, un connard et un enfoiré de première. J'le déteste pas, c'est plutôt que j'en ai rien à foutre de lui. Il se battait aux cotés de Sahen pendant les révoltes et c'est lui qui a bâti la légende des De Vaillance. Paraît que c'était un stratège hors pair et qu'il était estimé par notre cher Roi lui-même. Perso je lui ai jamais rien trouvé d'héroïque, mais j'peux pas nier qu'il était dévoué à son job.

● Yvana De Vaillance : Une femme rebelle originaire de Selmar, j'l'ai toujours apprécié. Quand j'suis né, elle a préféré m'amener avec elle sur les routes plutôt que de rester assise comme une gentille petite épouse. Bon, faut dire qu'elle avait l'habitude de se battre pour se faire respecter et qu'elle était pas encore habituée à son haut rang dans le régime de Sahen, mais bon. Elle est morte bien après mon père, et c'est elle qui m'a inspiré de tout plaquer.

● Theresa De Vailance : Ma petite soeur qui a quitté le nid familial bien avant moi. Elle avait tout compris de la vie, elle. Je l'ai pas revu souvent après son départ, mais de ce que j'en ai entendu, elle est devenue guérisseuse et est morte paisiblement auprès de son époux.


Histoire:

Mon histoire... Tu la connais déjà, si t'es ici, non ?

Tu veux que je te la raconte, c'est ça ? Ouais, c'est ça. Tu veux connaître le point de vue du dernier De Vaillance sur la lente décadence de sa famille et sur ses heures de gloire révolues ? Pas étonnant, mon p'tit.

La vie de Roi

C'est ma mère qui me tire du sommeil, cette nuit-là, le regard pétillant. Après une dure journée à cheval, je me suis endormi entre elle et l'encolure de sa jument, et maintenant elle me réveille avec douceur. Mes yeux endormis s'ouvrent et se referment, et j'hésite. Si je fais semblant de ne pas me réveiller, est-ce qu'elle me laissera tranquille ? Ugh, voilà qu'elle me pousse un peu plus fort.

Je finis par capituler, et imite un réveil parfaitement naturel, m'étirant les bras et tirant la gueule. Pourquoi Diable ai-je été tiré si tôt du sommeil ? J'espère que c'est pour une friandise ou un spectacle particulièrement passionnant, sinon je jure de ne plus jamais obtempérer aux réveils surprises de maman. Elle se pense peut-être irrésistible, mais rien ne peut défier ma paresse.

« Regarde Geoffrey... C'est notre nouvelle maison. Tu en penses quoi ? »

Je lève les yeux au-dessus de la crinière de Sera, et mon grand regard se fait bouffer par les étoiles. Notre nouvelle maison !? La jument hennit quand je décide de l'escalader pour mieux y voir, et maman échappe un petit rire. Non mais qu'est-ce qu'elle a à rire ? Mes talents d'escaladeur sont indiscutables.

Ah mais c'te palace. Mon esprit essaie de formuler des mots pour tout décrire, mais mon vocabulaire n'est pas encore assez élaboré. Non mais regardez ce... ce... ce château ! Même l'ami de papa, le Roi, il doit être jaloux ! En tout cas, moi, je trouve que c'est le plus bel endroit du monde !

Maman comprend mon impatience et fait accélérer Sera. Habitué aux galops, je retrouve ma place et m'accroche très fort à sa crinière. Rapidement, on atteint l'entrée de l'immense maison, et des gens viennent s'occuper de la jument. Maman me fait descendre. Pas le temps d'hésiter, je fonce ! Cette porte, je l'ouvre en deux secondes, et j'entre dans le grand hall. Tout est tellement brillant !

« Maman ! Maman vient voir ! »

Ma mère entre dans les lieux, et je me dis tout de suite que ses cheveux de blé s'accordent trop bien avec les reflets dorés des lieux. Ma maman, c'est une reine au fond du coeur, je le sais. C'est pour ça que papa l'a choisi.

« Geoffrey ! Yvanna ! »

Je retiens un cri de surprise quand je me retourne pour voir les grandes mains de papa m'attraper sous les épaules. Papa !? Mais qu'est-ce qu'il fait ici ?

« Joël !? »

Ah, maman est aussi étonnée que moi. Par contre, contrairement à moi, qui sourit à m'en arracher les joues, elle semble plutôt méfiante. Pas plus con qu'un autre, je la vois bien faire un mouvement vers moi, comme si elle voulait me protéger. Comme si j’étais encore un nourrisson incapable de se protéger lui-même.

« Comment vous trouvez l’endroit ? »

La question de papa semble détendre maman, qui se contente de hausser les épaules. Je sais qu’elle trouve l’endroit magnifique, mais que rien ne lui fera quitter les routes. Elle me l’a dit. Maman me dit beaucoup de choses en pensant que je ne comprends pas. Elle m’a raconté comment papa s’est battu très fort aux côtés de notre nouveau roi pendant les révoltes. C’est un héros de guerre, mon papa, et c’est pour ça qu’il a autant d’argent. Il a été nommé marquis, et le Roi lui a fait don de pleins de terres proches de Selmar. Maman dit qu’il est devenu professionnel pour déléguer, puisqu’il sert le Roi tous les jours de sa vie en faisant partie de sa garde rapproché, et donc qu’il laisse de côté ses terres. Mais peu importe ! Je l’admire tellement ! Moi aussi j’aimerais pouvoir défendre le roi, et porter ces belles armures, et être tout important. Maman elle est pas trop d’accord, elle préfère tuer les monstres qui menacent les citoyens… Mais elle aurait jamais pu avoir un château à elle toute seule.

« On va rester ici maintenant ? »

Mon papa me sourit.

« Oui, c’est fini la vie sur les routes. Maintenant, tu vas vivre ici, comme un roi. »

Et je sais qu’il aurait pas mettre maman plus en colère. Elle est partie en claquant la porte, sans un mot, et elle a plus jamais adressé la parole à mon père.

Je jure sur mon honneur de vous protéger

Je m’emmerde.

Bien droit à mon poste, près du roi, je commence à compter les nuages. Ugh, ce qu’on se fait chier ici. Au loin, mon père semble entendre mes pensées parce qu’il se retourne vers moi et me juge du regard. Lui, il est à la droite du roi, un de ses gardes du corps les plus estimé. Sahen lui fait confiance pour lui sauver la vie, et moi je me contente d’espérer un jour atteindre ce niveau. Je sais que je me fais pistonner par Joël, et bon j’aime pas trop ça, mais j’avoue que le fait que mon nom soit aussi connu, ça me fait quand même du bien. À la Cour, on respecte les De Vaillance. On est pas des nobles super influents, mais paraît que mon père a bien aidé à la guerre, et sa proximité avec le roi nous rend assez inoubliables.

« Oh, toi je sais à quoi tu penses. »

Je me tourne vers Hoselian, le fils de Terra que j’ai libéré lorsque la Garde doré m’a permis d’aller vers les Temples pour la première fois. Sous sa forme divine, c’est un gros ver de terre dégoutant, mais particulièrement sage et agréable. En humain, il fait de l’ombre au plus beau des gardes, et je sais que ça en fait chier plus d’un. Moi ça m’amuse, hehe.
Dans la foule, plus bas, je repère ma mère, qui a été conviée à l’événement. Je sais qu’elle aime pas me voir là-haut. Elle espérait que je devienne chasseur, comme elle, et que je sois libre. Pour elle, je suis un jouet entre les mains de mon père, et je devrais pas être là. Je le sais parce qu’elle me le dit assez souvent merci. Je sais qu’elle veut me protéger, mais… Enfin, au moins maintenant elle a une autre occupation. Ma petite sœur, Theresa, un ange. Elle vit la même vie que moi à son âge, sur les routes avec maman, et je sais qu’elle s’amuse énormément. Juste à voir son air en ce moment. Elle tire une gueule pas possible, en vrai elle attend juste de remonter à cheval pour se tirer d’ici. Elle est pas comme moi, Theresa. Elle est pas capable de s’adapter à la belle vie qu’on a ici. Non, elle, elle doit galoper, tuer du monstre, et s’amuser pour vivre. Enfin, pas qu’elle ait l’âge de pourfendre quelques bêtes que ce soit, mais je sais que c’est ce qu’elle deviendra. Je m’attend pas trop à ce qu’elle reste avec nous longtemps.

Moi, je m’adapte bien. Comme papa, je suis assigné à la défense du roi, et parfois j’ai quelques contrats à droite à gauche. J’aime bien ça, en vrai.

Je pense que je vais m’amuser, en garde doré.

L'amour de ma vie

Et encore un qui me renvoie dehors en menaçant de me tuer si je reviens. Je vais vraiment finir par rendre l’âme dans une de ces cellules, moi. Mais bon, c’est tout simplement plus fort que moi. Je vois ces portes scellées et les êtres qui sont maintenus à l’intérieur, et je peux pas résister à l’envie de les libérer. C’est comme un truc qui vient me prendre aux couilles, et qui me pousse à risquer ma vie.

C’est un peu comme ce qui m’a poussé à devenir Garde Doré, en fait. C’est plus fort que moi, faut que j’sauve ceux qui ont besoin d’aide et que je protège ceux qui peuvent pas le faire eux-mêmes. Aujourd’hui, c’est le Temple de la l’Eau qui profite de ma visite. Hoselian et Ju’spheri m’attendent dehors, je le sais, mais ils ont l’habitude de mes épisodes de sauveur. La Garde Dorée et le Roi approuvent pas trop mes habitudes, mais en respect pour mon père, ils font pas trop chier. Enfin, je suis pas viré, quoi.

Sans trop y penser, je passe une nouvelle porte, et là, je suis frappé par la beauté de la créature en face de moi. J’ai l’habitude des Invocations et de leur beauté divine, mais celle-là, c’est tout autre chose. En face de moi, j’ai une immense baleine sur laquelle se reflètent toutes les couleurs possiblement trouvables dans l’océan. Ses yeux, de véritables fresques racontant sa vie, me plongent dans un songe éveillé que je comprends rapidement comme étant l’épreuve. Avec elle à mes côtés, je visite les fonds marins, et je ressens tout son amour pour les mammifères qu’elle protégeait de tout son cœur. Moi je suis bien incapable de me sortir de ce rêve, toujours happé plus profondément par les courants. Le souffle me manque peu à peu, comme si je me retrouvais noyé sous un amour dévastateur, que je combats de mon mieux. À la surface de mon esprit, j’invoque l’image de ma mère pour me servir de bouclier. Quoi de mieux pour me défendre de l’amour d’un parent que celui de celle que j’ai toujours estimé plus que tout. À l’image, je rajoute aussi ma petite sœur. Bien qu’elle ait quitté le foyer, je l’aime toujours autant.

Rapidement, l’eau quitte la cellule et je prends une grande inspiration. Face à moi, la baleine a fermé les yeux, et je sens sa voix s’élever dans la pièce. Je sais pas comment, mais plusieurs minutes après ça, je ressors du Temple accompagné de celle qui deviendra plus tard la femme de ma vie. Lucille.

Là où tout a chaviré

« Geoffrey ! Reviens ici tout de suite ! »

Je me tourne pour faire face à mon supérieur. Non mais il est vraiment venu jusqu’à Trare pour me faire chier ? Je leur ai dit que je voulais plus travailler pour ce stupide Prince. Non seulement c’est un petit con, mais en plus je commence à me demander s’il a seulement une once de matière grise. Et voilà, j’ai demandé à être bougé à Trare, avec ma propre commande, pour oublier la gueule de l’autre imbécile, mais voilà. Apparemment on peut pas me laisser tranquille et on me poursuit même à mon petit quartier général perdu. Bon, pas que Trare est perdu, mais pour qu’on fasse le chemin jusqu’ici, quoi. Lucille tourne le coin à ce moment, et je manque de la ramasser dans mes bras pour qu’on se barre ensemble. Mauvaise idée, elle risque de se retransformer pour me bloquer sur place et me forcer à écouter ce connard. Rien que son regard me force à me retourner vers l’homme.

« Bon, tu m’veux quoi ? »

Il s’arrête et reprend son souffle avant de me tendre un beau petit papier marqué du sceau royal. Je le prends et le lit rapidement. Gna gna gna, De Vaillance, gna gna gna, convié à la Cour, gna gna gna, somme à payer, gna gna gna, honneur à Joël… Pfff… Je lance un regard de côté à ma douce, implorant son aide, mais elle se contente de hausser les épaules. Elle sait très bien que je vais finir par la lancer sur le Prince si je suis forcé de supporter son visage de monsieur parfait encore une fois.

« Tu dois verser la somme réglementaire au Prince si tu veux conserver ton titre, Geoffrey. »

Je hausse les épaules. Qu’est-ce que j’en ai à faire de ce titre pourri ? Sérieusement il pense que je vais plier pour le titre de Marquis. Marquis Geoffrey De Vaillance. Et pis quoi encore. J’en ai tellement rien à foutre, c’est pas croyable. Comment ils peuvent pas comprendre ça ?

« Et le Prince va faire une sortie. Tu as été invité pour faire partie de sa garde rapprochée. C’est un grand honneur, tu ne crois pas ? »

Bon, il a quoi, lui, à être aussi familier, là ? J’suis pas son grand-père, moi ! Et pis c’est quoi cette histoire de… sortie. Connaissant ce petit con, c’est une parade nuptiale pour impressionner la noblesse et montrer à quel point il est charmant. Non mais il a fait quoi depuis qu’il est sur le trône, lui ? La ville de Rorn, wow ! Et encore là, c’est même pas un exploit vu les rumeurs qui se rendent jusqu’ici. Faut pas me faire croire que cte ville est vraiment utile. Encore une fois, c’est juste de la décoration et des faux semblants. Comme littéralement tout ce qu’il fait.

« Et si je dis non ? »

Le bonhomme me regarde avec un air sombre.

« Je te suggère de pas dire non, Geoffrey. »

Oh. Oh oh oh. Ce petit morveux me « suggère » de ne pas dire non. C’est de la provocation ça. Je me tourne brièvement vers Lucille, qui retient un soupir et qui lève les yeux au ciel. Elle a déjà tout compris.

« Pas d’inquiétude, je vais venir voir le petit Prince. »

Et c’est ce que j’ai fait juste après être allé cacher mes beaux Tsuris dans l’ancienne maison de ma mère, à Selmar. Je suis allé voir le Prince, et je lui ai dit –poliment, puisque je tiens à ma tête- que son titre de marquis, il pouvait se le foutre là où je pense.
J'ai enchaîné que si c'était pour assister à ses parades nuptiales -enfin c'est dans ma tête que j'ai dit ça, hehe-, je préférais prendre ma retraite dès maintenant. Ça fait un moment que j'y pense de toute manière, alors ça tombe bien. Je commence à me faire vieux, j'ai les os de plus en plus fragiles... J'ai envie de m'asseoir et de ne plus penser à toute cette merde. Peut-être que de toute façon, on commence à me penser sénile ici... Et puis enfin, par respect pour feu mon père, il me l'a accordée, cette retraite. Aussi parce qu'il voulait se débarrasser de moi, probablement. J'étais pas le plus doux des agneaux dans son troupeau. Enfin bref... J'ai pris sur moi, me suis incliné... Et on a plus jamais entendu parler de moi.

L'ultime décision

« Geoffrey, ce n’est pas à toi de sauver le monde. »

J’ignore Lucille, qui pleure à chaudes larmes. Ici, dans notre petite maison des Terres de Non-Droit, installée à l’écart d’un village neutre, notre vie a toujours été paisible. J'ai renvoyé mes deux autres fidèles amis dans leurs Temples respectifs. Après tout, ils m'avaient rejoints pour l'aventure, et je ne pouvais plus le leur offrir... Mais bon, c'est bien ici aussi. Comme personne ne sait que Lucille est une fille d’Aqua –merci à sa puissance récupérée au fil des années, elle se camoufle très bien-, et nous nous sommes mariés. Nous vivons ici depuis 5 ans maintenant, et je n’ai jamais plus remis ma vie en danger, sauf pour défendre le village, une ou deux fois. Mais aujourd’hui, c’est différent. Les nouvelles de la destruction de Rorn ont atteint nos oreilles il y a quelques jours, et je n’arrive pas à le croire. Cette attaque était prévisible, quand on prend en compte le contexte dans lequel la ville a émergé… Mais que le Prince ait laissé tant de gens mourir. J’en ai les dents qui grincent. Comment est-ce que je peux laisser ainsi les gens subir tant de malheurs ?

Derrière moi, Lucille me regarde ranger mes affaires dans le sac de voyage que j’ai hérité de ma mère. Depuis hier soir, elle essaie de me convaincre de ne pas partir, de rester à ses côtés, de ne pas mettre ma vie en danger inutilement. Elle ne comprend pas que ce sentiment qui m’anime, c’est le même qui m’a poussé à ouvrir la porte de sa cellule. J’ai besoin d’aider ces gens, c’est plus fort que moi. C’est ancré dans mes tripes, et ça me tire tellement fort que je vais vomir si je reste ici. Mais elle veut pas. Elle veut pas que je parte, parce que ça voudrait dire qu’elle devrait venir avec moi. Je lui ai proposé de rester ici, mais elle me dit qu’elle serait pas capable de simplement attendre mon retour.

« Lucille, je suis vieux, je vais mourir bientôt, de toute façon ! Les humains… C’est pas comme tes frères et sœurs, on finit toujours par mourir… »

Elle me regarde dans les yeux, parce que fallait bien que je me retourne et que je l’affronte un jour. Son regard, c’est plus celui de la Lucille que j’aime, c’est celui de notre première rencontre. C’est ces yeux qui ont vu tellement de malheur et connu l’amour trop de fois pour leur propre bien. J’ose pas maintenir le contact visuel trop longtemps. Elle est en colère.

« Je connais très bien les humains, Geoffrey. Stupides, ravageurs, destructeurs, sans la moindre considération pour ce monde ! »

De quoi ? J’ai jamais entendu Lucille tenir ce discours là sur les humains. Jamais. J’essaie de chercher dans son regard une trace de la bienveillance qui s’y trouve habituellement. Rien. Elle est juste… colère et dédain. Je me recule d’un pas, les sourcils froncés.

« Et tu préférerais que tous ces gens meurent !? Je préfère sacrifier ma vie pour en sauver ne serait-ce que quelques-uns plutôt que de rester ici !

-Je sais très bien ce que tu veux. Faire le héros, avoir la reconnaissance. Ils le veulent tous. Si tu es pour partir sur les routes, renvoie-moi au Temple. Notre Pacte est rompu. »

Non. Non elle est pas sérieuse.

« Lucille, je ne te renverrais pas dans ton Temple… Je t’aime, je ne veux pas-

Si tu ne me renvoie pas, je m’en occuperais moi-même. Il y a des tas de monstres dehors. Même avec ma taille je devrais rapidement retourner auprès de la magie de ma mère. Je préfère ça à te voir mourir, Geoffrey ! »

Elle oserait quand même pas aller se faire tabasser par des monstres juste pour retourner dans sa cellule, non ? Je sais plus quoi faire. Je cherche une dernière fois pour la Lucille que j’aime, mais je vois qu’elle s’est refermée. Si je veux vraiment partir, j’ai pas le choix. Mon regard se durcit et je m’approche. Je sais qu’elle veut pas me voir mourir, tout comme je veux pas me séparer d’elle… Mais j’ai pas le choix. Arcane a besoin de moi. C’est ce que ma mère aurait fait, c’est ce que mon père aurait fait… C’est le sang des De Vaillance qui coule dans mes veines qui me tire vers l’avant. Je peux plus reculer. Sans la toucher, j’adresse la parole à mon aimée, probablement pour la dernière fois.

« Lucille, enfant d’Aqua. Si tel est ton souhait… Je t’ordonne de retourner dans ton Temple. Notre pacte est rompu. »

Et comme ça, comme s’il n’y avait jamais rien eu, elle disparaît. Elle et sa magie sont emportés au loin, et la seule chose qu’il me reste, c’est la cape que je porte sur mes épaules. Là, en ce moment, au diable la bravoure des De Vaillance. Je m’écrase au sol et je pleure. Je pleure toutes les larmes de mon corps pour mon amour que je ne reverrais plus jamais.


V) Autres
Métier: Ex-Colonel de la Garde Dorée installé à Trare, maintenant chasseur
Signes particuliers: Aveugle d'un oeil à cause d'une vilaine blessure, il a maintenant une belle cicatrice
Rêve, ambition: Sauver Arcane
Arme : Hurricane, son arme favorite et aussi vieille que lui selon les ouï-dires. Il la fait réparer aussi souvent que faire se peut et l'a déjà remplacé par une exacte copie une fois. Son nom est dans la langue ancienne d'Arcane car c'est Lucille qui la lui a donné, au moment où elle a été remplacée.  


VI) Hors Jeu
● Comment avez vous découvert ce forum? J'en ai entendu parler par une pirate et un griffon
● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Okay les gens on part sur l'île let's go
● Comment trouvez vous le design de ce forum? Toujours aussi parfait, ma foi
● Avez vous lu le règlement? Yup, laissez-moi juste aller le signer ce sera pas bien long
● Avez vous vu le tchat? Hmmmm noooooooon
● Savez vous comment voter pour le forum? *cough cough* oui oui *cough*
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Geoffrey de Vaillance le Dim 9 Sep 2018 - 0:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capou
avatar
Admin Capou



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Capou
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 73
Double Compte : Ephylix, Eskel Merigold
Elément : Eau
Inventaire : Arme: Claymore [+10] (T/5 M/1 R/5)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mar 4 Sep 2018 - 7:47

Coucou ! Bienvenue sur le forum (ou re bienvenue Wink ).
Tu dois connaitre la chanson mais n'hésite pas à nous faire signe lorsque ta fiche sera terminée Smile

Pour toute question, tu sais où nous trouver Very Happy



Défendre la pieuvre et l'oursin !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Geoffrey de Vaillance
avatar
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Tybor Sulyok
Date d'inscription : 29/08/2018
Messages : 15
Double Compte : Stitch, Ezel
Métier : Chasseur
Inventaire : Hurricane
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mar 4 Sep 2018 - 10:03

Hewo !

Merci de l'accueil hihi

Ma fiche est finie et prête à subir votre jugement divin 8D
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rangi
avatar
Admin Rangi



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Clapi.art
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 1127
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Titan du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Sorts : vent_;0
electricite_0;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Sam 8 Sep 2018 - 11:49

Re-bienvenue sur notre Île l'ami !

C'est là une fiche très agréable à lire ! Je tique sur deux petits détails :

-L'endurance à 11 : Vu le gabarit qu'il affiche, ton personnage devait être un vraie armoire à glace dans sa jeunesse. DU coup à l'époque il pouvait prétendre à du 12, mais vu que ton personnage est très usé par la vie, un guerrier qui approche de la soixantaine n'a plus la santé de ses 20 ans. Du coup, je pense que descendre l'endurance à 10 serait peut être plus pertinent pour marquer cela. Qu'en penses-tu ?

- La démission : Une garde doré ne peut démissionner sinon il déserte. Nous sommes à l'armée quoi, tu sers jusqu'à la mort ou qu'un supérieur te juge inapte. On peut pas vraiment claquer la porte comme ça sans conséquences, surtout en s'adressant directement au Prince. Donc ici je suppose que tu voulais dire que ton personnage prend sa retraite ? Peut être que ce passage mérite un petit éclaircissement, ou une légère reformulation ?

En dehors de ces deux points, rien ne me choque, la première validation est proche. Wink

Edit : Attention aussi à bien préciser que tu n'as plus aucune invocations. Tu mentionnes deux autres noms dans ton histoire à part ta Lucille. Sauf erreur de ma part, tu ne racontes la rupture de pacte que de cette dernière. Gare aux invocations pnj ! o:
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rangi le Dim 9 Sep 2018 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Geoffrey de Vaillance
avatar
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Tybor Sulyok
Date d'inscription : 29/08/2018
Messages : 15
Double Compte : Stitch, Ezel
Métier : Chasseur
Inventaire : Hurricane
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 9 Sep 2018 - 0:37

Hewoooo !

Alors déjà merci de me modérer Rangi senpai !

J'ai changé l'endurance pour 10, aucun problème là-dessus !

Ensuite, pour ce qui est de la démission, j'ai changé la scène, et j'espère que ça convient. Je tiens à préciser que Geoffrey passe directement par le Prince parce que son père a vu l'émergence de la Garde Doré et qu'il a toujours été proche de Sahen, alors forcément Geoffrey a beaucoup côtoyé le Prince, lui-même. Il lui a pas directement servi de nounou, mais il le protège depuis longtemps, alors il se permet de lui demander en personne la permission pour sa retraite. J'espère que ce point est correct, sinon je changerais sans problème.

Passage de la retraite:
 

Ensuite, pour les Invocs, je connais la règle des Invocs PNJ donc ça m'a pas effleuré l'esprit un instant de les garder xD
Voilà donc comment j'ai glissé qu'elles ne sont plus là !

Bai Invocs:
 

J'espère que tout ça est correct ! hihi
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rangi
avatar
Admin Rangi



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Clapi.art
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 1127
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Titan du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Sorts : vent_;0
electricite_0;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Dim 9 Sep 2018 - 16:49

Me revoilà !

Oui, je me doute bien que tu as compris ces points là, c'est bien pour ça que je parle de détails. Au final, c'est juste pour qu'un lecteur, qui connaisse moins bien le contexte, ne soit pas confus sur ces points à la lecture de ta fiche. Wink

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Un autre administrateur viendra te valider définitivement par la suite.  ♪
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rangi le Lun 10 Sep 2018 - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 858
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Dim 9 Sep 2018 - 20:11

Félicitations ! Tu as notre validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .

Bon jeu !


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Geoffrey de Vaillance [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Geoffrey Aubry
» Geoffrey Hooper (Gryffondor)
» GEOFFREY ◮ all of me
» Super Moto de Bilstain.
» FT d'Amy (finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains-