L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Partagez| .

L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 31 Aoû 2018 - 22:03


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent
J'avais couru au travers de cette plaine, sous les rayons du soleil, mon pelage et mes écailles balayés par le vent frais du printemps. J'avais couru, sans m'arrêter, dans une direction évidemment choisis au hasard. Le payasage défilait et moi, je continuais ma course, sans m'arrêter. Etait-ce enivrant ? Surement. Je ne savais quel plaisir je ressentais à fouler cette terre, mais il était clair que mon corps appréciait l'instant. J'étais encore un peu trop incertain quant au bien fondé de ma libération, encore un peu tiraillé par ce qui s'était passé avec l'humain et les félins bleus. Ce n'était pas le genre sortie que j'aurais souhaiter. Mais qu'importe, j'étais dehors à présent. Et jusqu'à ce que je n'ai plus aucune raison d'y demeurer, je resterais dans ce monde le temps de l'apprecier.

Ma course soutenue s'était ralentis lorsqu'après avoir sauté une rivière, une forêt se présentait face à moi. Ma blessure elle aussi m'avait forcé à rompre ma vitesse, notamment après ma réception qui avait été plus que douloureux. Je grondais alors de douleur mais aussi de frustration. Ma faiblesse de corps et de magie rendait les choses difficiles. Souffrir ainsi d'une petite morsure comme celle-ci avait de quoi me faire bouillir. Je l'observais avec des yeux agacés et nerveux, mais finalement, je décidais de m'engouffrer dans cette forêt.

Elle était déjà bien différente de celle qui s'était planté aux abords du Temple de Terra. Celle-ci avait un atmosphère particulièrement humide et frais. J'humais l'air qui m'indiquait qu'un point d'eau s'y trouvais, non loin. Je pris donc cette direction, sillonant à travers les arbres, foulant le sol et leurs racines apparentes. La brise vint faire bruisser les feuilles apportant leur musique frétillante à mes oreilles. C'était agréable de se retrouver ici, après tant de temps, je ne pouvais le nier. Mais cette fois-ci, j'essayais de me montrer prudent et discret pour ne pas attirer la faune qui semblait particulièrement agressive dans ce Nouveau Monde.

Il me fallut un bon moment pour trouver ce fameux point d'eau que je discernait entre les arbres. Plus aucun rayon de soleil de transperçait le feuillage, le crépuscule était arrivé à une vitesse folle. Le temps qui me séparait de ma libération me semblait n'être qu'une seconde face à l'infinité que fut mon emprisonnement. J'avais tout intérêt à prendre mon temps si je voulais pouvoir profiter un maximum.

Finalement, un lac me fit face. Je restais quelques instants à le contempler avant que ma patte ne me pique à nouveau, me faisant gronder discrètement. Je m'avançais donc, vers ce lac, avant d'en trouver le bord et d'y plonger ma patte meurtrie, afin de la nettoyer. Le sang avait eu le temps de sécher durant ma balade, mais il fallait justement purifier tout ça. La fraicheur de l'eau contre ma plaie me fit soupirer d'aise. Je pris donc la décision de demeurer ici quelques instants, me couchant au bord de l'eau, suffisamment pour pouvoir y laisser ma patte immergée. Là, j'observais autour de moi, tranquillement. Quelques lucioles commençaient, une à une, à rejoindre le centre du lac. Je soulevais mon museau pour sentir la brise qui passa à ce moment là et je m'apaisais, peu à peu, laissant tomber mon regard sur le reflet que me renvoyait la surface de l'eau. J'étais maintenant songeur, pensant à tout et n'importe quoi, mais surtout à moi et à ce que m'avait mené là. Jusqu'à ce que...
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nagah
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Darenrin
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 57
Double Compte : /
Liens vers la fiche : Par ici
Elément : Eau
Invocateur : Ezelya Kor'lenter
Sorts : eau_5;
glace_close_2;
apathie_0;
branchies_0;
transfert_0;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Jeu 13 Sep 2018 - 22:32

L’eau paisible, troublée, deviendra torrent

Liberté. Ce mot lui avait tant manqué. Bien que la compagnie de son invocatrice ne lui soit pas particulièrement désagréable, il appréciait d’autant plus sa liberté quand il était seul, libre de faire absolument tout ce qui lui plaisait, tant que ça n’enfreignait pas le pacte qu’il avait conclu avec Ezelya, bien entendu. Néanmoins, il devait reconnaître qu’il n’avait pas eu à se plaindre de ce côté-là. Hormis l’interdiction formelle de tuer Valion ou de semer la zizanie sur le bateau, il pouvait agir à sa guise, se battre avec une autre invocation ou même tuer des humains si l’envie lui prenait. Avoir une hors-la-loi comme invocatrice avait quand même du bon.

Actuellement, il n’avait aucun objectif précis en tête. Il voulait juste se promener et en profiter pour explorer de fond en comble ce Nouveau Monde qui le fascinait, même si la présence des humains sur ces terres gâchait un peu son plaisir. Soit, il faudrait qu’il s’y fasse parce que ça ne serait pas prêt de changer, et ce même s’il se mettait à tuer ces créatures par centaine, voire même par millier. Cette engeance semblait s’être reproduite à la manière des nuisibles : de manière invasive et bien trop rapide pour être contrôlée. Au fond, même s’il souhaitait exterminer tous les humains peuplant ce Nouveau Monde, il devait se rendre à l’évidence : il ne pourrait jamais précipiter leur extinction à lui seul. Il avait besoin d’aide. Ce simple mot le fit irrémédiablement penser à Ruinn, l’un des rares qu’il considérait comme son ami, son confident, son frère. Ils avaient partagé le même idéal par le passé et Nagah était persuadé qu’ils le partageaient toujours.

« Bzzzz... » C’est quoi ce bruit ? C’est vachement énervant. « BZZZ... » Ah, non ! Pas encore cette saloperie !

Cette saleté avait un radar pour détecter les Demi-dieux ou elle appréciait tout particulièrement l’odeur de chien mouillé du loup géant ? A moins qu’elle ne soit revenue pour se venger des tourments que Nagah lui avait fait subir tout à l’heure, même si cette dernière l’avait déjà châtié plus tôt en le piquant. Une piqûre qui lui avait fait perdre dix précieuses minutes de cette liberté qu’il savait particulièrement fragile et éphémère.

« BZZZ... BZZZ... » Non mais bordel, y’en a deux en plus ?! Il évita soigneusement les tentatives de piqûre lorsque les guêpes passèrent à l’attaque. Non mais c’est pas bientôt fini ?! Laissez-moi tranquille !

Une des bestioles l’effleura au niveau de la joue et Nagah recula précipitamment en grognant puis - sans raison apparente - décida de prendre la fuite. On aurait pu croire qu’il avait pris une direction au hasard mais il savait parfaitement où il allait. Non loin d’ici, il avait senti la présence d’un point d’eau relativement important pour qu’il puisse s’y immerger complètement et fuir les guêpes. Il ne restait plus qu’à espérer qu’elles ne le suivraient pas sous l’eau. Il accéléra sa course en entendant les « bzzz » se rapprocher dangereusement de son postérieur. Malgré son imposante couche de fourrure, il ne doutait pas que ces sales bêtes parviendraient à enfoncer leur dard au bon endroit pour le paralyser et lui faire passer un sale quart d’heure. Finalement, il arriva au point d’eau et - prenant son élan - bondit sans prévenir dans la flotte. Il attendit de voir si elles allaient le suivre et perçut leur présence à la surface de l’eau. Agacé, Nagah accumula de la magie et la relâcha d’un coup sec pour noyer les guêpes. L’impact généra une énorme vague qui se répercuta jusqu’aux abords du lac où un fils de Terra fut copieusement arrosé. Une malheureuse victime collatérale, rien de plus.

Lorsque Nagah remonta à la surface, il fut heureux de ne plus entendre cet infernal « bzzz » qui lui vrillait le crâne et nagea jusqu’au bord pour sortir. Toute concentration envolée, il n’avait même pas fait attention au fils de Terra détrempé qui semblait le regarder d’un mauvais oeil. En fait, pour ne pas dire qu’il l’avait complètement snobé, il s’ébroua à côté de lui sans le moindre remord. Ce ne fut que lorsqu’il sentit un espèce de courant d’air contre sa nuque qu’il se retourna pour voir le... euuuh... Comment décrire cette abomination ?

- Euuuh... Salut. Ne te vexe pas mais t’as vraiment une haleine de chacal et tu... Tu ressembles à... euuuh... à rien, en fait. Non sérieusement... Tu sais que t’es « vraiment » moche ? Non non, il n’a pas du tout appuyé sur l’adverbe dans cette phrase. Et déjà qu'il le trouvait hideux à regarder quand il était mouillé... Qu'est-ce que ça serait quand il serait sec ? Du tact, il avait besoin de tact... Et comme il n'en avait pas une once, autant dire qu'il était dans la merde pour rattraper son précédent commentaire. Enfin, encore faudrait-il qu'il en ait envie pour ça.
Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 16 Sep 2018 - 18:25


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent
Le calme de l'eau, peu à peu, résonnait au creux de mon âme. Les pulsations qui battaient dans ma blessure s'atténuaient grâce à la fraîcheur de l’œuvre d'Aqua. Je soufflais alors, d'un long soupire qui évacuait beaucoup de tension, me sentant à présent un peu plus serein. Je me permis alors de contempler un peu plus l'environnement, humant l'air humide qui m'entourait. Jusqu'à ce qu'une présence m’interpelle, appelant mon regard vers sa direction.

Je l'avais à peine sentis que déjà son origine m'apparaissait. Un loup bleu qui courait à vive allure, passant non loin de moi et plongea sans prévenir dans le lac. Mon regard l'avait suivit avec méfiance, l'ondulation de l'eau caressant ma patte. La frustration de ne pas avoir repéré sa présence d'aussi loin que je l'aurais espéré commençait à me prendre aux tripes et instinctivement, je grondais doucement. Sans avoir le temps de réagir, je voyais l'eau se soulever en une grande vague qui vint s'écraser presque directement sur moi.

Mon corps entier se crispa d'une tension extraordinaire tandis que mes griffes creusaient le sol. Mon pelage à présent alourdi par l'eau qui l'avait imprégné me donnait une sale mine et le peu de considération de ce cousin pour ma personne m'arracha un grondement équivoque. Pour ne rien arranger, celui-ci revint sur le rivage, toujours non loin de moi et s'ébroua sans s’excuser, de rien. Pire encore, il osait me porter un affront après tout ce manque de respect.

La rage m'envahis alors soudainement. Lourdement, je me relevais. Je le surplombais des quelques centimètres de plus que je détenais, mais c'était suffisant pour appuyer ma supériorité. Je lui fis face et me rapprochais de lui, grognant de plus belle, amenant mes crocs jusqu'à son museau, soufflant mes mots comme une provocation.

" Mon haleine t'incommode ? Que devrais-je dire de ton odeur de chien mouillé, petit toutou ? "

J'avais contenu ma rage bien trop longtemps et la laissa éclater dans un rugissement puissant avant d'envoyer un violent coup de patte, renforcé de magie, dans l'encolure du loup qui me faisait face. Son impudence méritait une punition exemplaire et son affront une souffrance qu'il n'oublierait pas. Il avait misé sur la mauvaise victime et j'allais lui faire comprendre rapidement. Je hurlais ma haine.

" Vermine ! Excuses toi avant que je ne t'écrase comme l'immonde insecte que tu es ! "

Je me redressais, me faisais imposant et le toisais de mes cinq yeux brillants, griffant la terre, prêt à en découdre et à le faire payer.
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nagah
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Darenrin
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 57
Double Compte : /
Liens vers la fiche : Par ici
Elément : Eau
Invocateur : Ezelya Kor'lenter
Sorts : eau_5;
glace_close_2;
apathie_0;
branchies_0;
transfert_0;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 22 Oct 2018 - 20:27

L’eau paisible, troublée, deviendra torrent

Si elle l’incommodait ? Ouais et pas qu’un peu ! Nagah esquissa une moue écœurée en reculant la tête alors que l’immonde créature se rapprochait de lui. Les effluves de son haleine nauséabonde qui s’échappaient à chaque respiration étaient déjà difficilement supportables mais lorsqu’il ouvrit la gueule pour s’exprimer, un haut le cœur s’empara immédiatement du loup divin. Enfin, si ce n’était que son haleine qui lui déclenchait cette envie irrépressible de vomir, ça irait encore. Mais l’odeur en plus de la vue de cette créature tout bonnement abjecte avait achevé de faire naître en lui l’envie de prendre ses pattes à son cou. Non pas qu’il en avait peur, non. Mais c’était bien la première fois qu’un de ses frères lui causait une telle envie de vidanger son estomac, bien qu’il n’ait rien mangé plus tôt dans la journée.

- Je préfère sentir le chien mouillé que la bestiole crevée ! Rétorqua t-il immédiatement, n’ayant pas la moindre envie de se laisser marcher sur les pieds, qui plus est par un enfant de Terra. Non, pas après ce qu’il avait enduré avec la tigresse de Jade.

Quelques insultes proférées et voilà qu’ils en venaient à la confrontation physique. Nagah encaissa le coup de plein fouet, se rétamant à terre en grognant. Il n’y était pas allé de main morte. Cette situation lui rappelait un peu trop sa petite escapade avec Ephylix pour qu’il ait envie de s’excuser et de s’en aller comme si de rien n’était. Non, c’était hors de question ! D’une impulsion, le fils d’Aqua se redressa et lui fit face, lâchant un grognement sonore en guise de réponse à la provocation du Demi-dieu. Il voulait se battre ? Très bien, il allait en prendre pour son grade.

"Vermine ! Excuses-toi avant que je ne t'écrase comme l'immonde insecte que tu es !"

S’excuser ? Et puis quoi encore ? Il n’avait dit que la stricte vérité. Autant Terra avait créé des magnifiques enfants, autant là... Il semblerait bien qu’il se soit loupé et en beauté. Moche avec une haleine à en réveiller les morts et un caractère de merde, il avait tiré le gros lot sur ce coup là. Ce Demi-dieu pourrait bien rivaliser avec Steesha en terme d’invocation ratée. Bon, certes, pas sur les mêmes critères mais quand même.

- M’écraser ? Décidément, même ton égo est surdimensionné. Y’a t-il quelque chose en toi qui soit réellement réussi ? Entre ton haleine de chacal et ta face de rat, je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir un troisième critère de taille en compétition avec les deux premiers. Et encore, je ne devrais pas dire ça... C’est une insulte aux chacals et aux rats. Se moqua t-il en concentrant sa magie. Il allait déguster, il le savait mais c’était tellement jouissif de faire rager son vis-à-vis.

Il attendit que son adversaire se penche au-dessus de lui pour ouvrir la gueule, lui envoyant un puissant jet d’eau sous pression au visage pour le faire reculer et possiblement pour l’aveugler. Il se redressa ensuite complètement et chargea son corps de magie pour lui foncer dedans sans attendre. Profitant de la diversion, il chercha un coin de peau plus tendre et y planta sauvagement ses crocs, prenant appui avec ses pattes arrière pour garder le contrôle et ne pas se faire renverser par un coup de patte furtif. Enfin, quand on voyait la gueule de la bestiole, on ne songeait pas à ce que la discrétion soit son point fort. Néanmoins, il se tenait prêt à lâcher prise sur le Demi-dieu dès que ce dernier chercherait à contre-attaquer. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il avait vu la taille de ses crocs et qu’il n’avait pas réellement envie d’être victime d’une morsure, sans parler des probables infections bactériennes que devait contenir sa salive.
Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 23 Oct 2018 - 12:35


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Je n'entendais plus ses mots, ou en tout cas n'y faisait plus attention. J'étais entré dans une telle rage que même les miens ne voulaient plus traverser mes crocs. Je devenais un animal féroce, grognant et rugissant. Il était bien hautain celui-ci pour ainsi m'insulter et me juger ? Se croyait-il plus beau que tous avec son pelage bleu soyeux et ses yeux brillants d'une clarté rarement égalée ? Oui il l'était ! Et, sans conteste, bien plus que moi ! Mais et alors ! Mesure t'on la valeur de quelqu'un part sa beauté physique ? Il n'était pas plus enviable que tout ces humains qui jadis m'avait traité comme un immondice. Lui, mon cousin, était pire que n'importe quel humain, ancien ou nouveau. C'était un moins que rien, exempt de toute vertus. Il était bien pire que moi.

Le surplombant, celui-ci n'attendit pas une seconde de plus pour m'envoyer un geyser en pleine face, ma rabrouant violemment. Je ébouriffais sans attendre, évacuant le plus d'eau qui s'était niché dans ma crinière ainsi que dans mes cinq yeux. La seconde qui suivis, je sentis ses crocs se planter à l'exacte endroit où s'était planté, il y a peu, ceux du félin bleu. Je rugissais de douleur, envoyant ma patte à droite et à gauche avec hargne pour le faire lâcher prise. Pourtant, tout ce que je gagnais dans la manœuvre était encore un peu plus de souffrance, ses crocs se plantant un peu plus à chaque fois.

Retrouvant une vision potable, je reposais violemment ma patte sur le sol, celui-ci ne décrochant pas, lui envoyant mes crocs dans l'encolure. Il était agile et avait aisément sentit le coup venir, sautant en arrière et évitant mes crocs qui claquèrent bruyamment dans le vide. Nous voici donc à présent à nouveau face à face.

" Sale vermine... "

Je grognais l'insulte et sans attendre, je lui envoyais une boule d'énergie terrestre, semblable à un roc, se dirigeant de plein fouet vers lui. Mes cinq yeux observaient alors l'emplacement où il aurait trouvé refuge, esquivant surement. D'un bon armé par mes pattes ancrées au sol, je m'envolais vers lui, le plaquant au sol sous mon poids lourd. Ma patte gauche était pourtant faible et le maintenait moins bien que la droite, pour autant et sans attendre, je plantais mes griffes sans la chair qui se trouvait sous elle. Ouvrant grand les crocs, je m'apprêtais à les planter directement dans son cou à ma merci, pour combien de temps encore ?
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nagah
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Darenrin
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 57
Double Compte : /
Liens vers la fiche : Par ici
Elément : Eau
Invocateur : Ezelya Kor'lenter
Sorts : eau_5;
glace_close_2;
apathie_0;
branchies_0;
transfert_0;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Dim 11 Nov 2018 - 2:22

L’eau paisible, troublée, deviendra torrent

Grogner... Encore et toujours grogner. Ça y est, elle avait épuisé son stock d’insultes, la mocheté ? Cette invocation n’avait donc aucune répartie ? Le loup géant secoua la tête, amusé d’être parvenu à le faire entrer dans une colère noire en si peu de temps et surtout aussi facilement. Néanmoins, il ne relâchait pas sa vigilance pour autant. Tout comme avec la tigresse de jade, il savait que la moindre seconde d’inattention ici pourrait lui coûter cher. L’enfant de Terra avait beau être affreux, il n’en restait pas moins un adversaire redoutable. De par sa taille mais pas seulement. Nagah était convaincu qu’il pourrait sérieusement l’amocher s’il ne le prenait pas au sérieux.

C’est pour cette raison que le fils d’Aqua passa à l’attaque sans attendre. S’il ne voulait pas se faire déborder, il avait tout intérêt à prendre rapidement l’avantage. Avec hargne, il planta ses crocs dans la patte du Demi-dieu, ayant remarqué que cette partie semblait moins bien protégée que le reste de son corps. En effet, la quasi-totalité de son corps était recouvert d’écailles. Seules ses pattes et son cou en étaient exempts. Bien qu’il puisse se montrer particulièrement sournois, il n’avait pas repéré la blessure dont souffrait l’invocation. C’était donc par pur hasard que ses crocs s’étaient enfoncés pile à l’endroit de la plaie qui faisait souffrir le fils de Terra. Le rugissement douloureux de ce dernier arracha un grondement satisfait au loup divin qui maintint sa prise avec une incroyable obstination jusqu’à sentir le danger arriver. Il évita de justesse les crocs de l’invocation qui claquèrent dans l’air. C’était pas passé loin. D’un bond, il mit un peu de distance entre lui et le Demi-dieu furieux dont les grognements semblaient s’amplifier au fur et à mesure que le temps passait. Ou bien était-ce seulement le résultat frustrant dû à l’échec de son attaque ?

" Sale vermine... "

Oh tiens, il avait retrouvé sa langue. Enfin, ce n’était pas pour autant que son vocabulaire s’était enrichi après ce petit moment de « silence ». Il aurait quand même pu trouver mieux. La langue française était suffisamment riche pour varier le vocabulaire. Et les insultes, ce n’était pourtant pas ce qui manquait. Bien qu’il aurait été tenté de jouer sur les mots pour énerver encore davantage le Demi-dieu, le loup géant ne le fit pas. Pourquoi ? Simplement parce qu’il n’en eut pas eu l’occasion. Bien que grossière, la boule d’énergie frôla le fils d’Aqua qui bondit au dernier moment pour l’éviter, se réceptionnant souplement sur ses pattes avant. Mais avant même que ses pattes arrière ne touchent le sol, il vit l’invocation bondir à son tour pour le plaquer au sol. Cette fois, il ne put esquiver l’assaut et percuta le sol dans un bruit sourd, déracinant un arbre ou deux en projetant sa queue en arrière sous la surprise. L’impact lui arracha une plainte sonore et ses crocs se resserrèrent sous la douleur des griffes qui s’enfonçaient dans son flanc. Ses grondements s'amplifièrent et il se débattit avec force pour tenter de se dégager, s’auto-lacérant la peau en agissant de la sorte.

- On t’a déjà dit que tu pesais une tonne ? Un petit régime te ferait pas de mal.

Les crocs de l’immonde Demi-dieu menaçaient de venir s’enfoncer dans son cou un peu plus à chaque instant. Étant donné le manque de temps et la position délicate dans laquelle il se retrouvait, le loup géant se résigna à réutiliser la même technique. Un manque total d’originalité mais tant pis, au moins il était certain que ça serait efficace. Il attendit le dernier moment pour tourner la tête et envoyer un nouveau geyser en continu directement dans la gueule grande ouverte du fils de Terra. S’il ne se retirait pas à temps, alors tant pis pour lui, il boira la tasse encore et encore. S’aidant de ses pattes arrière, il parvint finalement à repousser le Demi-dieu juste assez pour se redresser et lui envoyer un méchant coup de griffe, visant les yeux. En perdre un ou deux ne serait pas gênant pour lui. Et de toute façon, il en avait trop. Ne parvenant pas à savoir s’il avait fait mouche ou non, il concentra sa magie sous forme de boule d’énergie - comme son adversaire l’avait fait plus tôt - et la lança à bout portant sur l’invocation qui lui faisait face.
Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Hier à 14:46


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Sa répartie, ses mots acerbes, ses attaques morales. Ils étaient tous tellement emplie d'une immaturité si énorme que cela m'interpellait. Pour être honnête, cela me choquait presque. Je connu alors un moment de flottement face à tant d'enfantillage qu'il en profita pour me projeter à nouveau en arrière d'un geyser d'eau puissant directement dans la gueule. Surpris, ma gorge si crispa net alors qu'il m'envoya un coup de griffe au visage, blessant un de mes yeux et m'arrachant un grognement. Je demeurais à ma place, malgré sa fuite d'entre mes pattes et dirigeais, avec lenteur, mes regards vers lui. Je grognais de plus belle en constatant une autre attaque que je ne parvins pas à esquiver complètement, d'un bon sur le côté. Elle blessa l'une de mes pattes.

Pourtant, je ne rétorquais pas et me redressais, lui faisant face silencieusement. J'avais devant moi un Enfant Divin qui ne méritait pas de l'être. Je veux dire, encore moins que moi. Il était médiocre, puérile, indigne d'être un Demi-Dieu. Il me répugnais. Je grognais mon dégout mais finis par me calmer, lentement, me redressant. Il ne valait pas la peine que je perde mon temps avec lui.

" Tu es si... puéril ! C'est hallucinant. "

J'écarquillais les yeux tant sa façon d'être me choquait. Moi qui était susceptible et plutôt enfantin dans certaines de mes réactions, lui tenait la première place et de loin. Il y avait de quoi relativiser d'ailleurs. Et c'était peut-être ce que j'allais faire.

" Tu ne vaux pas mieux que ces maudits humains. "

Ma voix était grave, mordante et pourtant calme. Je levais les yeux au ciel et lui tournais le dos, souplement, avant de commencer à m'éloigner de lui.

" Je n'ai pas de temps à accorder à l'abjecte créature que tu es. "

Et puis je m'éloignais, quelque peu amoindris je dois bien le reconnaitre. Je devais lui reconnaitre au moins ça. Mais j'espérais surtout vivement qu'il ne surenchérisse pas, j'avais déjà du prendre énormément sur moi pour trouver la force suffisante de ne pas aller jusqu'à le châtier comme il le méritait. Mais du peu que je savais de lui, j'étais presque persuadé qu'il n'allait pas se contenté d'une retraite aussi simple que celle-ci. Il le verrait d'ailleurs surement davantage comme une fuite, alors que c'était loin d'en être une. Il ne méritait juste pas que je m'attarde sur son cas désespéré. Vraiment. Il était... invraisemblable.
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» Torrent de Foudre [FINI]
» Sommeil, sommeil... Attention à ce qui t'attend [pv Coeur du Torrent]
» Une clairière paisible... [solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Le Lac des Astres-