L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Partagez| .

L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 36
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_close_0;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_0;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 31 Aoû 2018 - 22:03


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent
J'avais couru au travers de cette plaine, sous les rayons du soleil, mon pelage et mes écailles balayés par le vent frais du printemps. J'avais couru, sans m'arrêter, dans une direction évidemment choisis au hasard. Le payasage défilait et moi, je continuais ma course, sans m'arrêter. Etait-ce enivrant ? Surement. Je ne savais quel plaisir je ressentais à fouler cette terre, mais il était clair que mon corps appréciait l'instant. J'étais encore un peu trop incertain quant au bien fondé de ma libération, encore un peu tiraillé par ce qui s'était passé avec l'humain et les félins bleus. Ce n'était pas le genre sortie que j'aurais souhaiter. Mais qu'importe, j'étais dehors à présent. Et jusqu'à ce que je n'ai plus aucune raison d'y demeurer, je resterais dans ce monde le temps de l'apprecier.

Ma course soutenue s'était ralentis lorsqu'après avoir sauté une rivière, une forêt se présentait face à moi. Ma blessure elle aussi m'avait forcé à rompre ma vitesse, notamment après ma réception qui avait été plus que douloureux. Je grondais alors de douleur mais aussi de frustration. Ma faiblesse de corps et de magie rendait les choses difficiles. Souffrir ainsi d'une petite morsure comme celle-ci avait de quoi me faire bouillir. Je l'observais avec des yeux agacés et nerveux, mais finalement, je décidais de m'engouffrer dans cette forêt.

Elle était déjà bien différente de celle qui s'était planté aux abords du Temple de Terra. Celle-ci avait un atmosphère particulièrement humide et frais. J'humais l'air qui m'indiquait qu'un point d'eau s'y trouvais, non loin. Je pris donc cette direction, sillonant à travers les arbres, foulant le sol et leurs racines apparentes. La brise vint faire bruisser les feuilles apportant leur musique frétillante à mes oreilles. C'était agréable de se retrouver ici, après tant de temps, je ne pouvais le nier. Mais cette fois-ci, j'essayais de me montrer prudent et discret pour ne pas attirer la faune qui semblait particulièrement agressive dans ce Nouveau Monde.

Il me fallut un bon moment pour trouver ce fameux point d'eau que je discernait entre les arbres. Plus aucun rayon de soleil de transperçait le feuillage, le crépuscule était arrivé à une vitesse folle. Le temps qui me séparait de ma libération me semblait n'être qu'une seconde face à l'infinité que fut mon emprisonnement. J'avais tout intérêt à prendre mon temps si je voulais pouvoir profiter un maximum.

Finalement, un lac me fit face. Je restais quelques instants à le contempler avant que ma patte ne me pique à nouveau, me faisant gronder discrètement. Je m'avançais donc, vers ce lac, avant d'en trouver le bord et d'y plonger ma patte meurtrie, afin de la nettoyer. Le sang avait eu le temps de sécher durant ma balade, mais il fallait justement purifier tout ça. La fraicheur de l'eau contre ma plaie me fit soupirer d'aise. Je pris donc la décision de demeurer ici quelques instants, me couchant au bord de l'eau, suffisamment pour pouvoir y laisser ma patte immergée. Là, j'observais autour de moi, tranquillement. Quelques lucioles commençaient, une à une, à rejoindre le centre du lac. Je soulevais mon museau pour sentir la brise qui passa à ce moment là et je m'apaisais, peu à peu, laissant tomber mon regard sur le reflet que me renvoyait la surface de l'eau. J'étais maintenant songeur, pensant à tout et n'importe quoi, mais surtout à moi et à ce que m'avait mené là. Jusqu'à ce que...
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nagah
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Darenrin
Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 49
Double Compte : /
Liens vers la fiche : Par ici
Elément : Eau
Invocateur : Ezelya Kor'lenter
Sorts : eau_5;
glace_close_2;
apathie_0;
branchies_0;
transfert_0;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Jeu 13 Sep 2018 - 22:32

L’eau paisible, troublée, deviendra torrent

Liberté. Ce mot lui avait tant manqué. Bien que la compagnie de son invocatrice ne lui soit pas particulièrement désagréable, il appréciait d’autant plus sa liberté quand il était seul, libre de faire absolument tout ce qui lui plaisait, tant que ça n’enfreignait pas le pacte qu’il avait conclu avec Ezelya, bien entendu. Néanmoins, il devait reconnaître qu’il n’avait pas eu à se plaindre de ce côté-là. Hormis l’interdiction formelle de tuer Valion ou de semer la zizanie sur le bateau, il pouvait agir à sa guise, se battre avec une autre invocation ou même tuer des humains si l’envie lui prenait. Avoir une hors-la-loi comme invocatrice avait quand même du bon.

Actuellement, il n’avait aucun objectif précis en tête. Il voulait juste se promener et en profiter pour explorer de fond en comble ce Nouveau Monde qui le fascinait, même si la présence des humains sur ces terres gâchait un peu son plaisir. Soit, il faudrait qu’il s’y fasse parce que ça ne serait pas prêt de changer, et ce même s’il se mettait à tuer ces créatures par centaine, voire même par millier. Cette engeance semblait s’être reproduite à la manière des nuisibles : de manière invasive et bien trop rapide pour être contrôlée. Au fond, même s’il souhaitait exterminer tous les humains peuplant ce Nouveau Monde, il devait se rendre à l’évidence : il ne pourrait jamais précipiter leur extinction à lui seul. Il avait besoin d’aide. Ce simple mot le fit irrémédiablement penser à Ruinn, l’un des rares qu’il considérait comme son ami, son confident, son frère. Ils avaient partagé le même idéal par le passé et Nagah était persuadé qu’ils le partageaient toujours.

« Bzzzz... » C’est quoi ce bruit ? C’est vachement énervant. « BZZZ... » Ah, non ! Pas encore cette saloperie !

Cette saleté avait un radar pour détecter les Demi-dieux ou elle appréciait tout particulièrement l’odeur de chien mouillé du loup géant ? A moins qu’elle ne soit revenue pour se venger des tourments que Nagah lui avait fait subir tout à l’heure, même si cette dernière l’avait déjà châtié plus tôt en le piquant. Une piqûre qui lui avait fait perdre dix précieuses minutes de cette liberté qu’il savait particulièrement fragile et éphémère.

« BZZZ... BZZZ... » Non mais bordel, y’en a deux en plus ?! Il évita soigneusement les tentatives de piqûre lorsque les guêpes passèrent à l’attaque. Non mais c’est pas bientôt fini ?! Laissez-moi tranquille !

Une des bestioles l’effleura au niveau de la joue et Nagah recula précipitamment en grognant puis - sans raison apparente - décida de prendre la fuite. On aurait pu croire qu’il avait pris une direction au hasard mais il savait parfaitement où il allait. Non loin d’ici, il avait senti la présence d’un point d’eau relativement important pour qu’il puisse s’y immerger complètement et fuir les guêpes. Il ne restait plus qu’à espérer qu’elles ne le suivraient pas sous l’eau. Il accéléra sa course en entendant les « bzzz » se rapprocher dangereusement de son postérieur. Malgré son imposante couche de fourrure, il ne doutait pas que ces sales bêtes parviendraient à enfoncer leur dard au bon endroit pour le paralyser et lui faire passer un sale quart d’heure. Finalement, il arriva au point d’eau et - prenant son élan - bondit sans prévenir dans la flotte. Il attendit de voir si elles allaient le suivre et perçut leur présence à la surface de l’eau. Agacé, Nagah accumula de la magie et la relâcha d’un coup sec pour noyer les guêpes. L’impact généra une énorme vague qui se répercuta jusqu’aux abords du lac où un fils de Terra fut copieusement arrosé. Une malheureuse victime collatérale, rien de plus.

Lorsque Nagah remonta à la surface, il fut heureux de ne plus entendre cet infernal « bzzz » qui lui vrillait le crâne et nagea jusqu’au bord pour sortir. Toute concentration envolée, il n’avait même pas fait attention au fils de Terra détrempé qui semblait le regarder d’un mauvais oeil. En fait, pour ne pas dire qu’il l’avait complètement snobé, il s’ébroua à côté de lui sans le moindre remord. Ce ne fut que lorsqu’il sentit un espèce de courant d’air contre sa nuque qu’il se retourna pour voir le... euuuh... Comment décrire cette abomination ?

- Euuuh... Salut. Ne te vexe pas mais t’as vraiment une haleine de chacal et tu... Tu ressembles à... euuuh... à rien, en fait. Non sérieusement... Tu sais que t’es « vraiment » moche ? Non non, il n’a pas du tout appuyé sur l’adverbe dans cette phrase. Et déjà qu'il le trouvait hideux à regarder quand il était mouillé... Qu'est-ce que ça serait quand il serait sec ? Du tact, il avait besoin de tact... Et comme il n'en avait pas une once, autant dire qu'il était dans la merde pour rattraper son précédent commentaire. Enfin, encore faudrait-il qu'il en ait envie pour ça.
Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 36
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_close_0;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_0;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 16 Sep 2018 - 18:25


L'eau paisible, troublée, deviendra torrent
Le calme de l'eau, peu à peu, résonnait au creux de mon âme. Les pulsations qui battaient dans ma blessure s'atténuaient grâce à la fraîcheur de l’œuvre d'Aqua. Je soufflais alors, d'un long soupire qui évacuait beaucoup de tension, me sentant à présent un peu plus serein. Je me permis alors de contempler un peu plus l'environnement, humant l'air humide qui m'entourait. Jusqu'à ce qu'une présence m’interpelle, appelant mon regard vers sa direction.

Je l'avais à peine sentis que déjà son origine m'apparaissait. Un loup bleu qui courait à vive allure, passant non loin de moi et plongea sans prévenir dans le lac. Mon regard l'avait suivit avec méfiance, l'ondulation de l'eau caressant ma patte. La frustration de ne pas avoir repéré sa présence d'aussi loin que je l'aurais espéré commençait à me prendre aux tripes et instinctivement, je grondais doucement. Sans avoir le temps de réagir, je voyais l'eau se soulever en une grande vague qui vint s'écraser presque directement sur moi.

Mon corps entier se crispa d'une tension extraordinaire tandis que mes griffes creusaient le sol. Mon pelage à présent alourdi par l'eau qui l'avait imprégné me donnait une sale mine et le peu de considération de ce cousin pour ma personne m'arracha un grondement équivoque. Pour ne rien arranger, celui-ci revint sur le rivage, toujours non loin de moi et s'ébroua sans s’excuser, de rien. Pire encore, il osait me porter un affront après tout ce manque de respect.

La rage m'envahis alors soudainement. Lourdement, je me relevais. Je le surplombais des quelques centimètres de plus que je détenais, mais c'était suffisant pour appuyer ma supériorité. Je lui fis face et me rapprochais de lui, grognant de plus belle, amenant mes crocs jusqu'à son museau, soufflant mes mots comme une provocation.

" Mon haleine t'incommode ? Que devrais-je dire de ton odeur de chien mouillé, petit toutou ? "

J'avais contenu ma rage bien trop longtemps et la laissa éclater dans un rugissement puissant avant d'envoyer un violent coup de patte, renforcé de magie, dans l'encolure du loup qui me faisait face. Son impudence méritait une punition exemplaire et son affront une souffrance qu'il n'oublierait pas. Il avait misé sur la mauvaise victime et j'allais lui faire comprendre rapidement. Je hurlais ma haine.

" Vermine ! Excuses toi avant que je ne t'écrase comme l'immonde insecte que tu es ! "

Je me redressais, me faisais imposant et le toisais de mes cinq yeux brillants, griffant la terre, prêt à en découdre et à le faire payer.
 
©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

L'eau paisible, troublée, deviendra torrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» Torrent de Foudre [FINI]
» Sommeil, sommeil... Attention à ce qui t'attend [pv Coeur du Torrent]
» Une clairière paisible... [solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Le Lac des Astres-