Êtres humains, être soldat

Partagez

Êtres humains, être soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 9 Sep 2018 - 23:04

Êtres humains, être soldat
Revenu de sa balade aérienne avec Ruinn, qui l'avait gentiment déposé aux portes de Kelder, Valion déambulait calmement dans les rues du village creusé à même la montagne. Ce n'était pas la première fois que ses pas le menaient aux pieds des Monts Célestes, mais jamais il n'avait pris le temps auparavant de visiter cette petite forteresse quasi-naturelle.

Le chasseur devait y retrouver Ezelya, noble de naissance et de port, et capitaine pirate de la Reine. Bien sûr, loin d'avoir fixé un véritable rendez-vous, cette dernière lui avait simplement indiqué qu'elle serait dans les parages, vers cette période du mois. Loin de s'en agacer, Valion y songeait avec amusement. Aussi il n'était pas sûr de la trouver dès aujourd'hui, et ne pouvait s'empêcher d'être à la fois enthousiaste de la revoir, et déçu par anticipation de son absence. Aussi il prenait son temps, tout comme il avait profité de la présence de son tout nouveau compagnon.

Au souvenir encore frais mais déjà gravé dans son esprit de leur premier vol ensemble, le jeune homme sourit. Son allure déjà bienveillante à la base se targuait désormais d'un air chaleureux et détendu. Ses lèvres s'étiraient plus facilement que de coutume et sa politesse paraissait presque trop avenante, puisqu'il saluait chaque marchand et passant qui daignait le regarder. Oui, il était d'une bonne humeur à toute épreuve.

Avant d'aller au Temple de l'Air, il avait hésité à s'acheter quelques cachets magiques, des Coeur tendre, par crainte de retomber dans l'épisode de rage qui l'avait saisi dans la cellule de Nagah. Mais l'idée lui était désormais complètement sortie de la tête. Il s'était fait confiance, et cela avait payé. Maintenant, les chemins qui s'offraient à lui, bien qu'encore un peu brumeux, semblaient tous de bonne augure.

Son petit tour des commerces fait, l'ancien soldat se dirigea vers les écuries non loin de l'auberge et gérées par le propriétaire de cette dernière. Ravi de voir que le box de Safran était en ordre, et que sa jument ne portait aucun signe de maltraitance, il partit chercher de quoi la brosser.

En revenant, Valion aperçut de loin qu'il y avait un peu d'agitation dans le box adjacent. La personne possédant la monture qui s'y trouvait devait être là. Par simple curiosité, puisqu'il avait déjà repéré que c'était un équidé, chose rare, il s'arrêta devant. Surpris mais content d'y voir une chevelure dorée et un visage à peine familier, il sourit.

« Oblivion, c'est bien ça ? Et ce doit être Saber. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Valion Lameblanche le Lun 19 Aoû 2019 - 11:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 14 Sep 2018 - 14:05

Après avoir longuement discuté avec Wazzi et fait des projets pour le lendemain, Oblivion avait décidé de sortir à l’écurie s’occuper de Saber. Elle l’avait passablement ignoré à son retour du Temple, trop renfermée sur elle-même, et elle se sentait coupable de n’avoir pas plus pris soin de sa paisible jument Akhal-Teke.
C’était en tenue simple qu’elle était sortie, dague au fourreau à la ceinture pour seule défense, cheveux lâchés, noués vaguement en arrière sur ses épaules et habillée d’une robe de laine marron bon marché qui était censé la faire passer pour bien martiale et moins riche qu’elle ne l’était en réalité. Dans l’ensemble le pot-aux-roses était vite dévoilé dans la mesure ou le port de la demoiselle, sa bonne santé et son attitude un brin hautaine la démasquaient naturellement.
Pour le moment en tout cas, elle n’avait pas eu trop d’ennuis, à part peut-être quelques regards soupçonneux. Mais dans l’ensemble, les gens semblaient enclins à passer outre son appartenance douteuse en échange de quelques pièces sonnantes et trébuchantes, la Garde Dorée se révélant en général bonne cliente.

Arrivée aux écuries, elle attrapa à l’entrée de celles-ci tout un nécessaire de pansage et se dirigea vers le box de Saber. La jument hennit doucement à l’approche de sa maîtresse, ce qui arracha un sourire à celle-ci. Elles étaient visiblement contentes de se voir l’une et l’autre.
Avec l’équidé à la robe d’or pâle, le feeling était tout de suite passé. Dans les yeux bruns de l’animal, Oblivion avait vu un caractère doux et sympathique, pile ce dont elle avait besoin. Elle était une cavalière émérite mais avait déjà bien assez à faire dans sa vie pour devoir en plus composer avec une monture nerveuse ou récalcitrante.
Outre son caractère doux, la beauté de Saber l’avait presque foudroyée sur place et c’était sans rechigné qu’elle avait aligné le prix demandé par le propriétaire de l’élevage pour acquérir la sublime jument.

Flattant son encolure dans un geste affectueux qui détendit aussi bien la cavalière que le cheval, Oblivion se mit ensuite au travail, commençant par étriller la jument et passant la brosse dure sur tout le corps de l’équidé, s’appliquant là ou de la boue avait élu domicile.
Elle avait demandé aux palefreniers de ne pas s’occuper de sa monture si elle était en capacité de le faire elle-même. Elle tenait à ses moment entre elles deux, la proximité de Saber ayant tendance à l’apaiser et la concentration demandée par les soins lui permettant de faire le vide et de se reposer l’esprit. C’était un rituel dont elle avait désormais du mal à se passer.

Elle terminait la première phase quand une voix la fit revenir sur terre. Clignant ses yeux, elle tourna la tête vers l’entrée du box et avisa enfin l’homme qui y avait passé la tête. Elle observa le visage souriant un instant sans rien dire ni rien faire, étrille levée en l’air au niveau de son visage.
Elle ne savait pas trop comment gérer la présence de l’Invocateur de Ruinn aussi rapidement après son échec. Quelque part en elle, une amertume grossissait à vue d’oeil, pour l’instant retenue à bras le corps par la raison qui ne cessait de clamer haut et fort qu’il n’y était pour rien dans son échec, ni dans le choix du premier griffon.
Prenant une inspiration profonde et lente, elle finit, enfin, par réagir, brisant la couche de sel qui l’avait figé comme un automate défectueux. Hochant la tête poliment, dans un salut non conventionnel, elle répondit d’une voix polie mais un peu distante, prudente.

C’est bien ça. Si je me souviens bien, vous êtes Valion ? Toutes mes félicitations pour la libération de Ruinn. Vous le méritez tous les deux.

Sur ses derniers mots, un élan de sincérité avait percé et son visage s’était adoucit quelque peu. Elle ne connaissait pas la valeur de cet homme mais il ne lui avait pas fait mauvaise impression alors elle leur souhaitait, à Ruinn et lui, d’aussi bien s’entendre qu’elle le faisait avec Wazzi.

Hochant la tête, elle reprit sa tâche calmement.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Ven 21 Sep 2018 - 14:02

Êtres humains, être soldat
Quelque peu décontenancé par le silence et la posture figée qui l'accueillit, Valion, qui allait se poser contre le battant de bois, interrompit son geste. La réaction de la soldate le mit incroyablement mal à l'aise. Heureusement, ses derniers mots parvinrent à briser la glace si rapidement instaurée, bien qu'une certaine amertume rodait toujours dans l'esprit du jeune homme. Il déclara toutefois de son ton naturellement doux et bienveillant :

« Merci. J'apprécie votre estime. »

Ce soupçon d'amertume n'était pas du tout tourné vers la jeune femme, au contraire, il était touché par la sincérité dont elle venait tout juste de faire preuve, comme dans la cellule de Ruinn. Mais Valion sentait bien que quelque chose nouait son estomac, déclenché par ce premier contact froid. De la culpabilité. Il n'en était pas conscient mais au fond, il s'en voulait d'avoir réussi à la place de cette Garde Dorée, qui avait l'air tout aussi méritante que lui si ce n'était davantage. Il avait toujours admiré ce corps militaire et autrefois aspiré à en faire partie. Et même s'il chérissait la compagnie de Ruinn et demeurait pleinement heureux d'avoir été choisi, il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi. Oblivion semblait penser le contraire, mais n'avait-il pas tout simplement eu un coup de chance ?

Porté par le silence qui prenait ses aises avec lourdeur, son regard dériva sur l'animal qu'il avait devant les yeux. Une pure merveille de Terra. Sa robe ressemblait à celle de Safran mais était parcourue de reflets dorés. Sa propre jument avait une carrure plus large, mais celle-ci possédait une finesse athlétique qui lui donnait un air plus robuste. Elle semblait également plus jeune. Bref, elle la battait sur tous les points. Bien sûr, cela n'entachait pas son affection, c'était comme reconnaître la qualité d'un partenaire ou d'un concurrent.

Valion revint brusquement à lui. Il prit une grande inspiration avant de se reculer sensiblement du box, non sans regret.

« Désolé, je ne voulais pas vous interrompre. Je sais à quel point ces moments à s'occuper de nos compagnons sont précieux. »

Mais en même temps, le chasseur ne pouvait rester ainsi, dans l'indécision, à vouloir faire quelque chose tout en sachant qu'il n'avait pas vraiment d'excuses à fournir. Aussi il releva la tête, osant à nouveau poser son regard clair dans celui saphir de la cavalière.

« Si vous avez le temps, me rejoindrez-vous à la taverne après ? J'aimerais vous payer une pinte. »

Il passa une main sur sa nuque et tira un mince sourire, signe de sa gêne. Il gardait cependant espoir qu'elle accepte, qu'elle daigne souffrir de sa présence pour chasser ce sentiment néfaste qui lui pinçait les entrailles et retrouver la chaleur et la simplicité qu'elle avait partagée avec Ruinn.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mer 17 Oct 2018 - 13:31

Oblivion était un peu perdue. Il lui avait semblé évident et clair après sa discussion avec Wazzi qu’elle n’avait sans doute rien fait de mal, et que le choix du premier griffon avait été raisonné et que même si elle n’avait pas obtenu gain de cause, Valion avait sans doute largement assez de mérite.
Pourtant, en le voyant là, en face d'elle, force était de constater que son cerveau n’était pas très fairplay ni très raisonnable dans sa réaction primaire et elle ressentait de la rancune envers cet homme pourtant avenant.

Quand elle se rendit compte de son attitude, elle tenta de se rattraper, sincèrement, mais il était trop tard, elle le vit bien. Lui-même se redressa et prit un peu de distance face à son manque de manière flagrant. Oblivion s’en voulut immédiatement et se fustigea intérieurement en essayant de trouver une solution pour repartir sur de bonnes bases.
Finalement, alors que le silence s’éternisait, ce fut l’homme encore qui refit le premier pas, s’excusant d’avoir interrompu son rituel de pansage. Se giflant encore mentalement d’être aussi empotée, elle ouvrit la bouche pour le détromper et s’excuser à son tour mais il enchaîna, lui proposant de boire un coup, plus tard.

Elle referma la bouche et prit le temps de réfléchir posément. Elle devait se lever tôt le lendemain pour partir en exploration avec Wazzi, mais une bière ne pouvait pas faire de mal n’est-ce pas ? Et il n’était pas si tard. Et puis ce Valion avait l’air sympathique. Et puis elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça, sur un malentendu.
Elle ignorait pourquoi mais il lui semblait impossible de laisser la situation telle qu’elle était, alors même qu’avec d’autres elle s’en serait largement fichu. Mais au fond elle s’en voulait de sa réaction puérile envers le chasseur et souhaitait réellement faire amende honorable. Il lui offrait en plus l’occasion sur un plateau d’argent, elle n’allait pas gâcher sa chance.

Opinant légèrement avec une ombre de sourire, elle lui répondit de la voix distante mais aux fragrances de sincérité qu’elle adoptait quand elle essayait d’être elle-même, sans fard.

Ce sera avec un réel plaisir, oui. Ca fait longtemps que je n’ai pas bu une bière. Et...

Elle l’avisa de nouveau en flattant l’ancolure de Saber pour se donner du courage. Elle lâcha un rien brusquement, quoique sa voix ne soit pas agressive :

Ne vous excusez pas. Vous n’avez rien fait de mal.

Elle avait volontairement donné à ses propos un double sens pour essayer de lui faire comprendre qu’il n’y avait rien à se faire pardonner, mais qu’au contraire c’était sans doute à elle de faire ses excuses. Elle songea qu’elle devrait sans doute le faire, après, autour de la bière.

Frottant sa robe en laine marron pour lisser un plis imaginaire, elle lui donna ensuite les informations pratiques pour leur rendez-vous.

Je vous rejoins à l’auberge d’ici disons… Une petite demi-heure, le temps de finir le pansage de Saber. J’espère que ça ne vous dérange pas d’attendre…? Au pire, j’irais m’installer et je vous attendrais disons… Une heure. Après il faudra que j’aille me reposer, j’ai à faire demain, tôt.

Elle ne lui donna pas plus de détails mais il lui semblait important de parer à toute éventualité. Qu’il ne soit pas vexé ou furieux de ne pas l’avoir trouvé.
Elle reporta ensuite son attention sur sa jument et se remit au travail, lui signifiant implicitement par là que la discussion était, pour l’instant, close.


****

Une demi-heure plus tard, la demoiselle entrait dans l’auberge, comme prévu, après avoir longuement brossé et peigné Saber, laissant ses pensées confuses sur les derniers évènements se gommer devant la tâche simple mais prenante.

Plus sereine que précédemment, elle avisa la salle rectangulaire seulement éclairée par un feu ronflant dans la cheminée à gauche et quelques lampes à huile disséminées ça et là dans la salle. L’endroit était modeste mais propre, et l’atmosphère chaleureuse grâce au tenancier et à sa femme.

Pour le moment, elle ne voyait pas Valion, mais elle le pensait suffisamment honorable pour ne pas la faire attendre trop longtemps dans le cas où il n’était effectivement pas là.
Se poussant de devant l’entrée, elle se dirigea vers le comptoir et commanda une pinte de blonde, patientant le temps que l’aubergiste ne la lui prépare, jetant de discrets coups d’oeil à la salle, essayant de trouver le chasseur.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Mer 19 Déc 2018 - 6:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mer 17 Oct 2018 - 22:54

Êtres humains, être soldat
Elle acceptait. Une vague de soulagement envahit le jeune homme et chassa un poids de ses épaules. Il en aurait presque tiré un soupir. Qui plus est, la soldate ne semblait pas s'être forcée. Et en une seconde phrase, qui le prit de court, elle sut même taire sa culpabilité.

Ses mots, plus impérieux que son ton -peut-être une déformation professionnelle, l'empêchèrent de rajouter quoique ce soit. Il ne remarqua même pas la propre culpabilité qu'ils renfermaient, sinon il aurait eut tôt fait de se reprendre pour la souffler. La cavalière combla ensuite le nouveau silence en lui exposant un programme très pragmatique. Valion ne put s'empêcher de sourire, avec douceur et amusement. Et lui qui se trouvait trop sérieux. Il fallait avouer que la délivrance et la compagnie de Ruinn juste avant ainsi que la perspective de retrouver Ezelya allégeaient considérablement son esprit aujourd'hui.

« Cela me convient très bien. Je vous dis à tout à l'heure alors. »

Et son "rendez-vous" avec Oblivion s'annonçait finalement moins inconfortable que prévu. D'un signe de tête et d'un sourire ténu, il la laissa s'occuper tranquillement de sa jument. Soudainement démuni de tout objectif, il porta son regard sur la brosse qu'il tenait encore. Il s'imaginait guère brosser Safran en silence avec la jeune femme juste à côté.

Valion entra rapidement dans le box de sa jument. Il la dépoussiéra brièvement avant de flatter son encolure. Puis, machinalement, il se mit à dénouer les crins qui barraient son visage en lui murmurant :

« Désolée ma grande, je te décrasserai plus tard. »

Sans attendre son avis, assurément pourvu de déception, l'ancien brigadier-chef retourna dans l'auberge pour rendre l'outil au tenancier, lui précisant qu'il le réclamerait ultérieurement, et enfin s'éclipsa dans la chambre qu'il louait. Il retira cape et armure de cuir puis observa la pièce, les mains sur les hanches. Un faible soupir s'échappa de ses lèvres. Trente minutes ?

Décidé, il sortit son bric-à-brac d'entretien d'armes et s'installa à la petite table, seul meuble présent hormis le lit. Il n'y avait pas de fenêtre, aussi il rapprocha la lampe à disposition. Peut-être qu'il aurait été mieux à l'extérieur, mais Kelder, creusé à même la montagne, n'était pas beaucoup plus éclairé de toute façon. Et il appréciait surtout de se retrouver au calme.

Sortant Eraedem de son fourreau, Valion contempla l'arme incrustée de magie. Quel magnifique ouvrage. Déposant quelques gouttes d'huile sur la lame, il l'astiqua avec un pan de tissu dédié à cet usage. Ce fut rapide. L'épée ne présentait aucun travers. Vraiment remarquable. Honnêtement, il n'avait pas eu le loisir de tenir beaucoup d'armes d'une telle qualité. Sir Boyd lui avait fait un cadeau exceptionnel.

En revanche, le forgeron grimaça en voyant l'état de sa lance artisanale. La pointe de fer affichait plusieurs entailles, et ce n'était pas comme s'il avait une meule à disposition pour y remédier. Le manche aussi n'était pas au mieux de sa forme. Bon, après l'avoir poli avec sa pierre, il devait se rendre à l'évidence : il ne pouvait rien faire de plus. Elle avait fait son temps, et honorablement, puisqu'il n'avait cessé de l'utiliser depuis sa création, et en particulier ces deux dernières semaines.

Cette nuance de gris dans sa journée restait peu surprenante. Réfléchissant déjà à l'ouvrage qu'il aimerait faire, ou plutôt faire faire, n'ayant plus la première option, il s'allongea et ferma les yeux.


" Valion ? Tu devais passer une épreuve, tout va bien ? "



Le visage du garçon se fendit d'un large sourire. À chaque fois qu'il communiquait avec la Lionne d'Ignis, il était empli d'une chaleur agréable, réconfortante. Il ignorait toujours si c'était dû à magie de la pierre, ou simplement à sa présence même distante.
J'ai réussi. J'ai réussi Sarabi... enfin ! Il me tarde de te le présenter. Son nom est Ruinn. Il n'est pas beaucoup plus grand que toi. Ses ailes sont magnifiques ! Son regard est d'un rouge brûlant, il me fait penser aux attraits d'une flamme...
La description s'ensuivit puis il enchaîna en demandant de ses nouvelles. Elle rentrait rarement dans les détails, mais il était agréable de s'assurer qu'elle n'était pas mécontente de son choix, ni de sa nouvelle vie aux côtés du Comte Katar. Un éclair de lucidité le frappa soudainement, et il s'excusa de mettre un terme à leur échange, même s'il valait mieux pour leurs facultés mentales.

Il avoisina ses affaires d'un rapide coup d’œil, rangea ses armes dans le sac sans fond, et jugea sans risque de les laisser ici, sachant qu'il serait juste en bas. Il tenta d'évaluer les minutes qui avaient défilées mais conclut de toute évidence que cela en faisait un peu plus de trente qu'il avait laissé la cavalière de Saber. Valion descendit hâtivement, et la trouva justement au comptoir.

« Excusez-moi, j'ai un peu perdu la notion du temps. »

D'après le niveau d'alcool dans sa choppe, elle n'avait fort heureusement pas dû beaucoup patienter. À moins qu'elle ne boive très lentement. Il demanda à son tour une pinte au tenancier et lui régla les deux. Ensuite, il invita la jeune femme à s'installer à une des tables disponibles. Bien, il était désormais avec la soldate, en toute simplicité, avec un taux de gêne plutôt normal dans cette situation. Il se passa d'ailleurs une main dans les cheveux, faisant un effort pour ancrer son esprit dans le présent, et non aux côtés de la Lionne semi-divine. Par où commencer ? Il sirota une première gorgée. Le houblon était assez fort, mais restait savoureux. De quoi tenir au chaud en ces terres enneigées.

« Et donc... c'était la première fois que vous mettiez les pieds dans un Temple ? »

Enfin posé, il réalisa que ce n'était peut-être pas le bon sujet à aborder, même s'il l'intéressait sincèrement. Il se rendit également compte qu'il n'avait pas rangé la pierre magique autour de son cou. Ce n'était pas si grave, il ne pensait pas avoir à s'en cacher, même si tous ne verraient pas d'un bon œil qu'il discute avec l'invocation d'un autre.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mer 19 Déc 2018 - 6:36

Oblivion n’avait même pas dû attendre quelques secondes avant que le chasseur ne dévale les escaliers menant aux chambres et ne la rejoigne en s’excusant. Bizarrement elle s’amusa de sa réaction empressée et ne put s’empêcher un réel sourire un rien taquin de fleurir sur ses lèvres. En d’autres circonstances, elle l’aurait sûrement tancé d’une bonne vanne pour se venger de l’attente, mais il avait tellement sincère dans sa gêne qu’elle lui pardonna presqu’instentanément. Cela devait sans doute aussi venir du fait qu’elle se sentait fautive dans son attitude hostile, ce qui était probablement vrai.

Elle le suivit sans faire de difficulté majeure, ne protestant même pas quand il paya d’office les deux pintes. Après tout, il lui avait proposé de lui en payer une, voilà qui était chose réglée.
Elle s’assit à la table qu’il avait choisi, non sans prendre le fauteuil le plus stratégique, le moins exposé aux passages, et avec la porte d’entrée en visuel direct. Les vieilles habitudes avaient décidément la vie très dure.

Sans s’en rendre compte, elle l’observa plus attentivement qu’elle ne l’avait fait jusqu’à présent et nota qu’il était plus robuste qu’il ne le laissait paraître au premier abord. Et jeune, quoi qu’avec son air avenant il était difficile de déterminer précisément son âge. Ils devaient avoir sensiblement le même. Mais dans l’attitude de la Garde Dorée autant que dans celle du jeune homme, on pouvait facilement deviner que leur mental était plus âgé que celui de n’importe quel civil, la vie à la dure faisait cet effet là.
Elle nota également la fine cicatrice qui coupait son sourcil gauche et garda ce détail en mémoire, on ne savait jamais. Que quelqu’un d’aussi jeune soit déjà marqué prouvait d’autant plus le caractère martial de sa vie, et plus précisément de son passé. Ses cicatrices à elle n’étaient pas visibles quand elle était habillée ce qui était autant un avantage qu’un inconvénient, tout dépendait de l’univers dans lequel elle évoluait. Au sein de la Garde c’était un désavantage car elle ne pouvait pas s’en servir pour prouver qu’elle avait déjà vécu des choses dures. Au sein de la bourgeoisie, c’était un avantage car cela ne gâchait en rien son physique que l’on qualifiait volontiers de joli, quand elle souriait du moins.
Ses yeux finirent par atterrir sur la pierre magique qui pendait à son cou. Elle reconnut tout de suite l’objet mais ne sembla pas s’y arrêter ou s’interroger plus que cela, les pierres de télépathie étant souvent utilisées dans son métier comme le sien.

Elle revient finalement à son visage quand il lui posa une question et, pour se donner contenance autant que du temps pour réfléchir, elle but une longue gorgée de bière sans même sourciller, dévoilant sans gêne sa bonne descente.
Elle finit par répondre factuellement, quoique sa voix reste polie et teintée de légèreté :

Non. C’est le deuxième Temple que je visite. Un demi-dieu m’accompagne déjà. Ou plutôt devrais-je dire une demi-déesse. C’est une enfant de Terra… Disons… Précieuse.

Elle ne savait pas trop comment qualifier Wazzi en réalité. Dire qu’elle était adorable aurait été vrai mais le petit panda roux aurait eu les oreilles sifflantes à la seconde même. Sage aussi lui convenait mais cela ne reflétait pas leur relation un peu plus que simplement liée au Pacte.
Elle opina en trouvant finalement un mot qui convenait bien, après un instant de réflexion, le regard flou passant sur le visage de l’homme sans le voir.

En réalité c’est une amie.

Elle sourit doucement en fixant ses prunelles dans celle du chasseur et poursuivit la conversation doucement, assez sereine pour revenir sur les évènements de la journée et sur le fils d’Aer désormais lié à Valion.

Vous c’était votre premier Temple ? Comment ça se passe avec Ruinn ?

Simplement de la curiosité dans son ton, et une douceur qu’on avait rarement vu chez la Garde Dorée. Parler du griffon blessé lui faisait toujours cet effet. Elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour lui, de s’assurer qu’il ne souffrait plus désormais.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Mar 22 Jan 2019 - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Lun 7 Jan 2019 - 21:54

Êtres humains, être soldat
L'ancien soldat n'était pas assis confortablement. Ses membres un brin rigides l'empêchaient de changer de position. Il était un peu intimidé. La jeune femme en face de lui montrait une voie à laquelle il avait renoncé.

Aujourd'hui encore, le statut de Garde Doré représentait quelque chose d'important à ses yeux. Un code, un honneur. La volonté de servir et de protéger. Des valeurs qui le portaient depuis tout petit. Et avec son maintien, son professionnalisme, Oblivion semblait les incarner à merveille. Il y avait de quoi raviver son aspiration, même si elle n'était plus d'actualité.

L'ex brigadier-chef se détendit en écoutant sa réponse. L'ombre d'un sourire étira le coin de ses lèvres. Chaque demi-dieu avait donc son petit caractère ? Elle précisa finalement la nature de leur relation comme étant amicale. Et Valion fut rassuré de l'entendre, de savoir qu'elle n'était pas seule, comme Ruinn avait pu l'être. Et lui.

La Garde, dont la descente d'alcool semblait plus prompte que la sienne -ce qui l'encouragea à moins se restreindre, lui retourna ensuite sa question. Il était touché qu'elle prenne des nouvelles de Ruinn. Elle semblait être une femme attentionnée, Saber était tombée sur une bonne maîtresse. Il s'avança au bord de son siège, les coudes appuyés sur ses cuisses.

« Et bien... Je vais passer pour un fou. C'était la cinquième fois que j'entrais dans la cellule d'un demi-dieu. »

Il lâcha un éclat de rire discret, plutôt gêné, tout en guettant la réaction de la soldate.

« Mais aucun enfant divin n'a souhaité m'accompagner avant Ruinn. Le premier m'a offert la possibilité de devenir maître forgeron, la deuxième aurait souhaité me suivre sans être bridée par le Pacte, je suis content de ne pas avoir délivré le troisième, et j'essaie de toujours de tirer des leçons de mon quatrième passage... »

C'était peut-être un peu brusque comme déclaration, même sans être rentré dans les détails et en ayant gardé un ton léger, voire amusé. C'était peut-être l'air avenant de Oblivion, le fait qu'ils aient tous deux eu un cadre militaire, et que lui ne s'était pas réellement posé depuis des lunes qui le poussait au partage. Présentée ainsi, sa vie semblait plutôt rocambolesque. Mais il avait ouvert une porte, et si la demoiselle souhaitait en savoir plus sur chacune de ses aventures, elle n'aurait qu'à la pousser. Enfin, s'il ne l'avait pas embarrassée ni ennuyée.

Pour répondre à sa dernière question, il s'installa plus confortablement. Son regard bleuté dériva sur le parquet en bois. Il était plus hésitant. Mais Oblivion s'était elle aussi retrouvée dans ce labyrinthe glauque. Elle avait aperçu, comme lui, le traumatisme du Griffon.

« Ça se passe bien. Nous sommes allés faire un tour. Il était ravi, je crois. Il est tellement... enthousiaste, nonchalant. Et en même temps triste, et amer. Je sens qu'il y a quelque chose qui le hante. Mais je ne veux pas le pousser. »

Valion soupira discrètement. Il n'avait aucune expérience avec les demi-dieux, alors qu'elle savait ce que c'était d'être liée à un enfant divin. Cette fois, il n'avait pas su relever la discussion sur une note enjouée, et commençait à s'en vouloir d'avoir alourdi l'atmosphère en amenant ses interrogations devant Oblivion.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Mar 22 Jan 2019 - 17:45

Oblivion finissait par se détendre, petit à petit. Contre toute attente, ce verre qu’elle avait accepté par politesse, pour se faire pardonner de son manque cruel de retenue envers le chasseur, elle commençait réellement à l’apprécier. L’atmosphère était détendue, du moins de son côté, quoiqu’une certaine rigueur martiale demeure toujours en arrière plan.
Elle regardait régulièrement la porte d’entrée, incapable de ne pas s’en empêcher, une petite partie de son cerveau toujours sur le qui-vive quand elle n’était pas à la caserne ou chez ses parents.

La Garde Dorée s’était attendu à beaucoup de réponses quand aux tentatives de Valion, mais sans doute pas qu’il lui donne un chiffre aussi élevé. Déjà elle, avec ses deux essais, était passée pour une tête brûlée auprès de ses camarades, dont beaucoup ne pouvaient même pas s’enorgueillir d’être lié à un seul demi-dieu.
Elle se figea alors, la pinte à demi-levée vers ses lèvres, et même si le geste ne dura qu’une fraction de seconde, il en révélait beaucoup sur la surprise que le jeune homme avait suscité chez elle.
Toutefois celle-ci fut vite remplacée par de la curiosité quand au pourquoi d’un nombre si élevé. Elle savait que l’ancien Milicien était devenu chasseur, et que dans son métier comme dans le sien, la présence d’un enfant divin tenait plus de la survie que de la simple nécessité.

Elle opina doucement sans l’interrompre, sa curiosité trop souvent bridée s’enflammant aux semi-révélations du jeune homme, délivrées avec parcimonie. Elle attendit une suite… Qui, ne venant pas, la poussa à s’exprimer, le timbre vibrant d’intérêt :

Je suis impressionnée par votre courage. Les deux refus essuyés au Temple d’Aer m’ont un peu refroidie dans l’ardeur que j’avais à choisir un second compagnon divin, je l’admets. Il m’est encore difficile d’accepter ces rejets… Même si je conçois qu’ils soient justifiés.

Enfin elle l’admettait avec des mots. Enfin elle avouait qu’elle avait du mal à vivre ses dernières épreuves. Et finalement, aucun reproche ne perça dans ses propos envers l’Invocateur en face d’elle. Elle se sentait même soulagée d’y être parvenue.

La curiosité était toujours là pourtant et elle ne put s’empêcher de demander :

Je comprends que la présence d’un demi-dieu soit essentielle pour votre profession… Mais comment avez-vous trouvé les ressources nécessaires pour essayer, encore et encore…? Comment avez-vous fait pour ne pas laisser la remise en question de vous-même abattre vos résolutions…?

Sans doute cherchait-elle chez le jeune homme des réponses complémentaires à celles que Wazzi lui avaient déjà apportées. Même si le petit panda lui avait mis du baume au coeur, elle était toujours blessée par ce double rejet et quelque part, son âme avait encore soif de consolation.
De plus, peut-être que l’exemple que lui donnerait Valion la remotiverait pour tenter sa chance dans un des Temples encore inexplorés à ce jour, ceux d’Aqua et d’Ignis.

Dans l’attente de sa réponse, elle exhala de satisfaction et reprit une gorgée de bière alors que Valion lui répondait et lui faisait part de ses doutes.

Elle se sentit honorée qu’il se livre ainsi. Honorée et un peu surprise, de nouveau, d’être l’objet d’une telle confiance. Elle n’était pourtant pas certaine d’être la personne la plus sage et la plus habile pour le rassurer mais inconsciemment, victime de sa nature généreuse et douce, elle cherchait déjà une réponse à lui donner. Après quelques secondes de silence pensif, le regard levé légèrement vers le plafond, elle finit par dire, le timbre pratico-pratique de la Garde Dorée reprenant ses droits :

Vous avez raison de ne pas forcer les choses. De mon avis… Qui vaut ce qu’il vaut… Je pense qu’il faut en effet attendre qu’il se livre de lui-même. Avec Wazzi… Je crois qu’elle apprécie simplement sa liberté et ma présence à ses côtés, et que si un jour vient où elle ressent le besoin de me parler, elle saura que je suis là. Même si pour le moment c’est plutôt elle qui m’écoute et me guide.

Elle s’autorisa un sourire doux, à peine visible, teinté d’encouragement silencieux pour le chasseur avant de laisser planer un nouveau silence, le temps de finir sa pinte.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Jeu 21 Fév 2019 - 0:51

Êtres humains, être soldat
À sa surprise, la jeune femme ne le jugea pas. Au contraire, elle renchérit. Étrange qu’il se soit attendu à une telle chose, surtout quand ça n’était pas son genre de se soucier de ce que les autres pouvaient penser de ses faits et gestes. Était-ce quelque part son propre jugement qu’il craignait d’affronter ? Se secouant mentalement, Valion se reprit, et mémorisa que la Garde avait passé deux épreuves au Temple d’Aer.

Ses questions n’obtinrent pas cependant pas une réponse immédiate. Un brin gêné, l’ancien soldat passa une main dans ses cheveux, cherchant ses mots. Il ne s’était jamais vraiment interrogé sur le sujet de la sorte. Et maintenant qu’il le faisait, il réalisait qu’il avait surtout suivi son instinct. Et traduire ce dernier en mots s’avérait plutôt difficile. Son regard dériva pendant que son esprit assemblait ses pensées.

« Je pense… que la remise en question renforce nos résolutions. »

Distraitement, il attrapa sa choppe et but une gorgée.

« La première fois que je suis entré dans un Temple, j’étais perdu, je n’avais en réalité aucune idée de ce qui m’attendait. » Il sourit. « J’ai eu de la chance de ne pas tomber sur un demi-dieu sanguinaire car je serais probablement mort. Sans surprise, j’ai échoué. Mais le fils d’Ignis qui m’a testé m’a offert une perspective. Chaque épreuve que j’ai passé, chaque enfant divin que j’ai rencontré m’a permis d’y voir plus clair. »

Ses mains, jointes il y a quelque secondes, s’animèrent. Elles accompagnaient son propos sans pour autant lui donner un sens imagé.

« D’accord, j’ai failli mourir deux fois. Et j’ai échoué quatre fois, techniquement. Mais chaque fois je me suis senti plus fort, plus sûr de moi. Et je n’avais qu’une seule envie : réessayer. Et puis, quand je suis tombé sur ce loup d’Aqua sanguinaire, j’ai réalisé que je n’avais pas spécialement échoué. Je n’ai juste pas été choisi. Et il y a peut y avoir des multitudes de raisons derrière les choix des demi-dieux. On ne peut pas s’excuser de ne pas être plus fort ou intelligent, de ne pas être des criminels, des amoureux des fleurs ou je ne sais quoi ! De ne pas être nous-mêmes. Et si nous ne sommes toujours pas choisis… peut-être que nous ne sommes tout simplement pas prêts. »

Un long mais discret soupir vint clore son explication un peu brouillonne. Il espérait avoir été assez clair. En tout cas, tout venait du cœur. Valion s’installa donc plus confortablement avant d’aborder le sujet qu’ils avaient tous deux en commun. La réponse d’Oblivion fut des plus rassurantes. Il comprenait mieux à quel point la présence de l’un pour l’autre représentait déjà beaucoup. Il lui sourit en la remerciant, avant d’avaler une autre gorgée.

Décidément, la jeune femme était bien plus conciliante quand on ne la surprenait pas. Et le bleu de ses yeux semblait moins froid maintenant qu’ils étaient assis au chaud, à l’abri des caprices des montagnes. Certes, sa posture suggérait la présence de certains réflexes, comme le fait qu’elle guette l’entrée de temps à autre, mais elle avait l’air de profiter de l’instant et Valion en était ravi.

« Vous semblez partager une belle relation avec elle. Leur sagesse dépasse parfois l’entendement. Le mien en tout cas ! »

Le chasseur sourit, le cœur nettement plus léger. Il reprit même, sachant qu’en lui, quelque chose le poussait à vouloir toujours faire plus.

« Mais n’aimeriez-vous pas pouvoir en faire davantage parfois ? Moi oui. C’est pour ça que j’ai quitté la Milice d’ailleurs. »

Puisqu'ils en étaient aux confessions et qu’il ne semblait pas y avoir de jugements…

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Ven 1 Mar 2019 - 14:13

Oblivion avait peut-être été trop curieuse. L’indice que lui laissa Valion fut le temps de réponse qu’il s’accorda, le regard gêné et le silence s’épaississant entre eux deux. A un moment, cela fut tel que la jeune femme ouvrit la bouche pour lui dire de laisser tomber, qu’elle avait peut-être été trop indiscrète et que bien sûr ce n’était pas obligatoire pour lui de lui répondre s’il ne le souhaitait pas.
Le pion lui fut damé par le début de réponse du jeune homme. Elle referma la bouche et l’écouta avec attention, sirotant sa bière sans y penser, buvant plutôt les paroles de son compagnon de discussion.

Elle fut rendue perplexe par la première phrase mais ne put qu’approuver le développement qui suivit d’un hochement de tête. Oui, si elle savait plus ou moins ce qu’elle cherchait, du moins le pensait-elle, sa rencontre avec Wazzi avait tout remis en cause et les portes qu’elle avait franchit ensuite ne l’avaient pas été totalement pour la même raison.
Comme elle s’était plut à le répéter sincèrement à chaque demi-dieu avec qui elle avait devisé, si elle cherchait encore un soutien martial, elle tentait surtout sa chance pour offrir, quoique temporairement, un peu de bonheur à ces êtres sensibles qui ne méritaient pas une punition aussi cruelle et aveugle que celles qu’ils subissaient. Plus le temps passait, et plus l’idée d’un tel châtiment devenait insupportable dans l’esprit de la Garde Dorée, sans que toutefois elle ne songe à entrer de nouveau affronter un enfant divin. Il était trop tôt.

Elle arqua ensuite un sourcil quand il avoua qu’il avait réellement joué sa vie sur deux des épreuves qu’il avait passé. Elle-même n’avait encore jamais réellement eu à affronter de demi-dieu sanguinaire, comme Valion les appelait, et si les épreuves passées avaient été éprouvantes, c’était surtout mentalement, car elle avait été obligée de se dévoiler en profondeur, dans des endroits qu’elle-même n’avait pas soupçonné l’existence jusqu’alors.

Elle ne fut pas certaine de le suivre dans l’idée qu’un échec le rendait plus fort… Mais au final, n’avait-il pas raison ? Après tout, elle avait essuyé deux échecs et elle était toujours debout ? Certes grâce au soutien de Wazzi, mais elle pensait raisonnablement qu’elle aurait fini par s’en relever, peut-être plus difficilement, si elle avait été seule.
Elle finit donc pas hocher de nouveau la tête, d’autant plus quand il lui exposa que prétendre être d’autres qu’eux-même n’aurait été qu’un mensonge, une lueur de compréhension dans les prunelles. Oui, ce Valion parlait avec des mots justes, il fallait le reconnaître. Ses propos sonnaient juste à ses oreilles et elle entrevit ses échecs sous un jour nouveau, levant un peu plus le coin du voile que Wazzi lui avait déjà montré un peu plus tôt.

Étrangement, elle avait assez vite mis de côté l’amertume de ses échecs et devisait à présent avec Valion comme s’il s’était s’agit d’un ami de longue date, ou même d’un camarade en qui elle avait toute confiance. De plus, en apprenant un peu mieux à le connaître, elle se rendait compte que Ruinn avait choisi quelqu’un qui était sans doute encore plus à même qu’elle d’apaiser ses souffrance. Finalement, tout ce que le jeune homme et Wazzi lui avaient dit se complétait avec la réalité et une étrange plénitude s’empara d’elle. Oui, si l’enfant d’Aer l’avait choisi, peut-être qu’ils ne seraient tous les deux pas aussi heureux que le duo du chasseur et du griffon actuel. Et après tout, les voies des Quatre étaient impénétrables.

Finissant sa pinte, elle exhala doucement de contentement et ne put s’empêcher de sourire, un vrai sourire amusé cette fois, à la mention de la sagesse des enfants divins. Oui, leur sagesse était insondable… Mais, dans le cas de Wazzi du moins, elle s’accompagnait aussi d’une certaine dose d’arrogance. Elle s’empressa d’ailleurs de le préciser à Valion, pour l’anecdote.

Oh vous savez, leur sagesse est souvent égale à leur estime de soi. Wazzi s’est adoucie depuis sa sortie du Temple, mais il reste toujours avisé pour moi d’adopter une certaine forme de… Disons diplomatie quand nous entrons dans le domaine de la connaissance pure.

En ça, les Invocations avaient une sensibilité et des travers dont les Humains avaient hérité. Un peu de pouvoir et la plupart s’imaginaient être tout-puissants et mériter le respect. Dans le cas des enfants divins c’était particulièrement vrai, mais cette attitude gâchait un peu tout, du moins, aux yeux d’Oblivion qui n’en avait toutefois jamais fait la remarque au petit panda, car plus le temps passait, plus l’humaine se demandait si ce n’était pas, après tout, qu’une apparence pour se protéger.

Ne croyez pas que j’imagine ne pas leur devoir un respect infini… Et j’essaie toujours d’avoir la déférence que leur statut leur offre… Mais qu’ils l’imposent pour certains de manière… Brutale et impérieuse à tendance à gâcher leur image, comme tout humain qui le ferait passerait lui aussi pour arrogant… Vous ne trouvez pas ?

Quand Valion, quelques instants plus tard, lui posa une nouvelle question, Oblivion resta un instant perplexe sur la nature exacte de l’interrogation. En faire davantage, de quelle manière ? Pour qui ? Dans quel but ? Il y avait tant de réponses possibles.
Les secondes s’écoulèrent alors que la Garde Dorée passait un doigt négligeant sur le bord de la pinte, faisant murmurer le verre.
Elle finit par répondre, sur un ton sérieux et pensif :

Je vous avoue que j’ai déjà du mal à faire ce qu’il faut dans ma vie… Alors en faire plus pour autrui… C’est compliqué, même si j’essaie. Je voudrais bien sûr aider le peuple, faire en sorte que les demi-dieux soient enfin libérés de leur punition… Que la vie soit douce… Mais par où commencer ? Comment aider les autres alors que moi-même...

Elle s’interrompit, pas certaine de vouloir continuer sur sa lancée. Avouer à Wazzi ou même à Simon qu’elle avait peu de prise sur sa vie était une chose, mais Valion, bien que sympathique et avenant, restait quand même un inconnu.
Elle lui offrit un maigre sourire, un peu emprunt d’excuse et baissa les yeux sur sa pinte, vide depuis un moment, pensive.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Mar 5 Mar 2019 - 14:52

Êtres humains, être soldat
Jusqu'à présent, l'ancien brigadier-chef n'avait guère sa foi en perspective. Dans son esprit, la nature sacrée des demi-dieux donnait forcément lieu à un témoignage de respect voire même de vénération. La rencontre de Nagah avait royalement changé la donne. La libération de Ruinn aussi. À y réfléchir, Valion trouvait ça plutôt ridicule de s'adresser au Griffon comme s'il était un Dieu tout puissant en s'inclinant platement à chaque fin de phrase. Ça n'était pas la définition du respect qu'il lui témoignait. Il ne pouvait s'empêcher de le considérer comme un compagnon, certes magique, dont il devait à présent prendre soin. Mais toutes ces choses, bien que vécues depuis qu'il avait quitté le berceau de la capitale, ne l'avaient pas encore engagé sur le chemin de la remise en question.

Ceci dit, les paroles d'Oblivion l'y amenaient lentement. Elles faisaient sens, nul doute là-dessus. L'impassible lézard au jugement imparable. La sagesse divine et la douceur humaine chez la lionne d'Ignis. L'arrogance de Nagah, bien plus grande que les quatre Temples réunis ! La supériorité instinctive et écrasante du dragon blanc. Et cet enfant d'Aer, qui l'avait ému plus que n'importe quel être à ce jour.

« Oui, vous avez raison. Ils sont loin d'être exempts de défauts. »

Mais il n'oubliait pas que tous avaient passé des décennies voire des centaines d'années enfermés sans jamais voir la lumière de leur parent. Quel humain n'aurait pas envie d'imposer son existence après tant d'isolement ? Quoiqu'il en soit, il aurait besoin de temps pour s'attarder et pousser le sujet. Un temps qu'il n'allait pas prendre alors qu'il était en compagnie de la Garde. Aussi il enchaîna, tout en restant pensif. Une humeur contagieuse, visiblement.

La jeune soldate prit le temps de répondre, laissant celui à Valion de réaliser qu'il avait oublié sa pinte. La voir caresser le bord du verre pour une mélodie curieusement pas si dissonante était un rappel efficace. Attrapant sa choppe, il en but une longue gorgée désaltérante, et lâcha à son tour un petit soupir d'aisance, parfaitement disposé à entendre la réponse d'Oblivion.

Libérer les demi-dieux de leur punition ? Et lui qui se trouvait ambitieux et idéaliste à vouloir sauver la veuve et l'orphelin. Cela demeurait une noble cause, évidemment, mais hors de sa propre portée, en moyens comme en conception. Il s'identifiait très bien au reste en revanche. La jeune femme hésita soudainement. Valion ne lui en tint aucunement rigueur, et fit un petit geste de la tête pour lui indiquer qu'il n'y avait pas de mal. L'heure n'était pas non plus aux confidences. Avec un sourire léger, il reprit une gorgée et s'enfonça dans son siège.

« Vous savez quoi ? Je doute qu'il n'y ait qu'une seule réponse, mais si j'en trouve une, je vous le fais savoir. »

Il leva sa pinte comme pour engager ses propos. Ses yeux bleus brillèrent d'une lueur amusée, puis ils tombèrent sur l'abysse inadmissible du verre juste en face. Relevant le nez vers son vis-à-vis, il demanda gentiment :

« Je vous en commande une autre ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Jeu 7 Mar 2019 - 16:37

Oblivion se demandait comme le chasseur prendrait sa remarque. Elle espérait qu’il ne la trouverait pas orgueilleuse ou irrespectueuse envers les demi-dieux car, après tout, même chez Wazzi cette facette d’elle la rendait plus humaine, plus à la portée de la Garde Dorée et leur permettait aussi de nouer des liens plus facilement qu’avec une créature qui aurait été trop différente.
Après tout, il ne fallait pas oublier que les premier Hommes étaient nés des Invocations. Ce n’était pas les Quatre qui avaient eu l’idée d’une telle création, mais bien leurs enfants. Il n’était donc pas si surprenant que certains traits semi-divins se retrouvent chez les humains.

La réponse, pensive, la fit hocher du chef et sourire doucement. Et elle ne put s’empêcher de compléter ses propos et ceux du jeune homme qui lui faisait face.

Mais c’est aussi grâce à ces… Défauts, qu’il nous ai possible de les libérer vous ne pensez pas ? La tristesse et l’enfermement de Wazzi m’ont touché à tel point que je lui ai juré de l’emmener partout avec moi pour la rendre heureuse, du moins le temps que ma vie perdurerait. C’est, je pense, ma sincérité qui l’a convaincue. Enfin j’imagine, sans vouloir être prétentieuse...

Et voilà que la tirade, si bien commencée, s’achevait dans un esprit brouillon qui, pour échapper à l’embarras, la fit porter, à nouveau, sa pinte à ses lèvres, avant qu’elle ne se souvienne qu’elle n’était vide. Soupirant, elle reposa le récipient sur la table et son visage s’éclaira quand il lui fut proposé une seconde boisson. Elle opina brièvement, quoique de manière mesurée, pour ne pas paraître dénuée d’éducation.

Si ça ne vous dérange pas. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas bu calmement. J’aurais presque l’impression de profiter de mon congé…!

Elle s’autorisa un léger sourire, ce qui pouvait indiquer, si Valion était observateur, qu’elle avait tenté un trait d’humour… Ou du moins de détente d’atmosphère.

Elle ne voulait pas laisser perdurer le silence après qu’elle se soit coupée, une nouvelle fois, dans son élan concernant ses envies et ses projets, et là encore, même s’il avait hoché la tête pour lui signifier, sans doute, qu’il comprenait, elle ne voulait pas qu’il se sente mal à l’aise à cause d’elle et de son imprudence. Elle inspira et reprit donc, déviant légèrement le sujet, et mettant en avant sa curiosité.

Vous avez dit que vous aviez quitté la Milice pour pouvoir faire plus… Dans quel sens ? En quoi la Milice vous empêchait-elle de faire plus ? Et pourquoi, selon vous, le métier de chasseur pourrait vous laisser une plus grande latitude d’action ?

Les questions avaient fusées, trahissant l’intérêt de la Garde Dorée pour son compagnon de papotage, réellement curieuse qu’elle était de comprendre les motivations d’un tel changement d’orientation. Le temps de reprendre son souffle, seulement, elle se rendit compte qu’elle s’était un peu emballée.

Patientant pour recevoir sa seconde boisson, elle se calma enfin, laissant de nouveau le silence s’étirer, ou pas, suivant le temps que mettrait Valion pour lui répondre, seulement s’il le souhaitait, bien sûr.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Jeu 18 Avr 2019 - 10:58

Êtres humains, être soldat
La tristesse et l'enfermement de la demi-déesse à ses côtés... Les vestiges du puissant demi-dieu qu'avait été Ruinn faisaient écho à ce sentiment. Valion comprenait mieux le discours de la garde à présent. Il n'était guère étonnant qu'elle tienne de tels propos si elle avait déjà été témoin d'une vision si affligeante avant la cellule du griffon.

« Je vous trouve sincère, oui. Faites-vous confiance. »

Oblivion ayant acquiescé à sa question, le chasseur rit naturellement à sa réplique. Il était content qu’elle puisse se détendre, elle semblait en avoir besoin. Pour remédier au problème de breuvage, il attrapa la chope vide. La main levée, il parvint à capter l’attention de l’aubergiste, montrant le verre pour lui demander la suivante. Il reposa l’objet du signal devant sa propriétaire. Voilà qui devrait satisfaire le gosier de la soldate. Peut-être même que ses pensées confuses y trouveraient un peu d’ordre.

Le silence tomba quelques secondes. Valion était embêté de voir la jeune femme se considérer si impuissante, sachant qu’il la trouvait forte et courageuse. Néanmoins c’était un sentiment qu’il partageait, et qu’il ne parvenait à apaiser chez lui. Il espérait que ses précédents mots l'encouragerait à regarder vers le haut. La conversation glissa sur un autre terrain, qu’il aurait préféré éviter.

Remuant nerveusement sur sa chaise, l’ex brigadier-chef joignit ses deux mains. Lorsqu’il regardait en arrière, il ne pouvait s’empêcher de voir son parcours comme un échec. Même s’il était convaincu que partir était la bonne décision, le poids d’être dans l’erreur pesait sur ses épaules. Il s’atténuait au fur et à mesure de son périple, mais restait dans l’ombre de ses pas. Face à une Garde Dorée, la sensation était décuplée. Heureusement, l’aisance dans leur échange dépassait cette considération fonctionnelle.  

« Vous allez me trouver bien naïf… Je l’étais, c’est vrai. Enfin, peut-être que je le suis encore ! Je pensais qu’en rejoignant la Milice, je pourrais protéger les autres. Ça a été le cas, en partie. Mais tout le monde n’était pas là pour cette raison. J’ai l’impression que beaucoup s’en fichaient. »

Ce n’était peut-être pas vrai. Il s’était d’ailleurs disputé avec Gavin à ce sujet, l’homme rétorquant que tout le monde n’était pas aussi engagé que lui. Valion soupira, libérant la tension qui comprimait sa poitrine. Une forme de mélancolie remplaça le regret.

« Je n’avais pas de décisions à prendre, juste des ordres à suivre. Alors je me suis dit qu’en évoluant, je pourrais peut-être faire plus. J’ai même failli rejoindre la Garde Dorée, mais un haut gradé m’en a dissuadé. Il a dit que ça ne changerait rien au problème. Je veux croire le contraire. Je suppose que j’étais trop déçu et influençable pour tenter par moi-même. Et peut-être que je craignais de découvrir qu’il avait raison. »

L’ancien soldat leva son regard gris-bleu sur la jeune femme, presque pour s’excuser, lui signifier que ce n’était pas personnel.

« Mais plus je montais en grade, et moins je passais de temps avec ces gens que je voulais aider. Alors, je suis parti. Je me suis dit que le peuple était aussi en dehors des grands murs de Lüh, et qu’ils avaient tout autant besoin d’aide, peut-être même plus. Je ne vais pas mentir, ne plus avoir de camarades, de hiérarchie, c’est… effrayant. Mais plus le temps passe, et plus j’apprends à penser par moi-même. Je suis libre d’aller où je veux, d’agir quand je le souhaite. Pour moi, ça en vaut le coup. »

C’était enfin sorti de ses entrailles, comme une vérité juste et implacable. Bien sûr, c’était sa vérité, et elle n’était pas parfaite. Mais au moins, il l'avait accepté.


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Mer 24 Avr 2019 - 15:40

Oblivion remercia Valion d’un hochement de tête et d’un sourire quand il fit remplir sa pinte une seconde fois, autant que pour ses gentils propos. Qu’il lui fasse autant confiance, aussi rapidement, ça avait quelque chose de plaisant et de rassurant quelque part. Elle avait rarement croisé des gens qui, du premier abords avaient un bon sentiment pour elle, et inversement. Même dans le cas de Simon, il l’avait tout de suite accepté mais elle-même avait mis plus de temps.

Quand elle posa sa question, elle se rendit bien vite compte que le jeune homme était mal à l’aise. Telle n’avait pas été son intention, elle se sentit à son tour déstabilisée et alors qu’elle ouvrait la bouche pour lui dire qu’il n’était pas obligé de répondre, il se décida.
Elle porta alors sa pinte à ses lèvres pour justifier son esquisse de geste et le fixa, l’écoutant très attentivement.

Elle reconnaissait bien là le coeur noble qu’elle avait pressenti chez l’ex-Milicien. Elle était contente de ne pas s’être trompée à son sujet. Lui aussi voulait aider les gens, et en faire plus… Et ses doutes, ses interrogations trouvaient un écho bien trop réel à ses propres questionnements.
Oui, elle avait les mêmes craintes. Aider les gens était une satisfaction personnelle, mais parfois elle se demandait si certaines situations n’auraient tout simplement pas pu être évitées si ailleurs, au-dessus d’elle, des décisions avaient été prises dans les temps ou mieux prises ?
Alors, comme Valion, elle se disait qu’en grimpant dans les échelons, elle pourrait faire plus, redéployer les effectifs de façon plus efficace… Et le fait qu’il ai eu les mêmes idées et quelqu’un l’en ai dissuadé, quelque part, l’effrayait. Et si elle aussi, elle se trompait ?

Pourtant elle ne l’interrompit pas et l’écouta jusqu’à la fin, restant longuement songeuse après la fin de la tirade. Voilà qui amenait à la réflexion. Pensivement, elle fit courir son doigts sur le bord de la pinte, sans s’en rendre compte.
Devrait-elle, elle aussi, abandonner sa carrière pour se diriger vers celle de Chasseur ? Aurait-elle l’impression d’être plus utile seule qu’en faisait partie d’un tout plus grand et plus puissant ?
Les tenants et les aboutissants n’étaient toutefois pas exactement les mêmes. En tant que Garde, elle avait déjà parcouru Arcane de long en large, contrairement aux Miliciens qui souvent ne sortaient pas du cadre de la ville qu’ils protégeaient et de ses alentours immédiats. De fait, elle avait quand même le sentiment d’avoir réellement été utile à la population… Mais il restait le goût de l’inachevé.

Elle exhala longuement puis offrit un sourire au Chasseur. Son ton était paisible quand elle lui répondit, bien à l’opposé de ses tourments internes.

Je dois admettre que… Et bien parfois je m’interroge de la même manière. Je suis heureuse d’aider les gens, mais ce n’est pas suffisant.

Elle opina du chef pour lui et pour elle, reprit une gorgée de breuvage rafraîchissant et poursuivit avec un sourire plus élargit, voir même un peu taquin à l’idée qui venait de germer dans sa tête.

En tout cas je vous remercie de ces confidences… Et pour vous remercier, je vous propose un marché. Je vais tenter de faire carrière dans la Garde. Et je vous dirais si le haut gradé qui vous l’a déconseillé avait raison ou pas. En échange...

Elle laissa un rien de suspense, pour aller jusqu’au bout de son petit effet, et lâcha sur un ton un rien enthousiaste :

Vous poursuivez dans votre carrière de chasseur, devenez Chasseur Doré et vous me dites si votre choix est conforme à vos attentes. C’est conclu ?

Et elle lui tendit la main, rendant presque sérieuse cette proposition totalement saugrenue qu’elle venait de débiter, à la limite fière d’elle.
C’était un moyen pour elle d’ajouter un objectif annexe aux siens, mais aussi pour le Chasseur de faire pareil.
Quelque chose lui disait qu’à son image à elle, il avait un sens de l’honneur assez fort pour tenir ses engagements, même d’aussi idiots que ceux-ci.


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Ven 21 Juin 2019 - 10:23

Êtres humains, être soldat
Oblivion partageait ses interrogations. Elle, une Garde Dorée, qui avait bien plus de mérite et était arrivée bien plus loin que lui. Au fond, Valion s’en voulut d’avoir creusé ses éventuels doutes.  Mais il ne pouvait nier, peut-être de manière égocentrique, qu’une part de lui s’en voyait rassurée. Sa décision de presque tout quitter en devenait moins hasardeuse, plus justifiée.

Cette sensation l’entraîna vers d’autres chemins de son esprit. Distraitement, il descendit une gorgée du liquide doré. Est-ce qu’ils étaient tous les deux égoïstes d’en vouloir plus ? De ne pas trouver satisfaction dans leur travail, qui aidait bien un minimum ? De se demander s’ils étaient remplaçables, et si d’autres ne le feraient pas avec plus de gratitude ? À regarder la jeune femme qui lui faisait face, et après cet échange sincère, il était loin de la trouver centrée sur elle-même. Au contraire, sa dévotion et sa volonté altruiste se devinaient dans chacune de ses paroles.

Plongé dans ses pensées, le chasseur ne vit pas venir le sourire taquin de son vis-à-vis. Son regard fut arraché du sol par les propos de la soldate. Il regagna la surface du présent par des gestes brumeux, et cligna plusieurs fois des yeux sous ce début d’incompréhension. Un marché ? Valion se redressa instinctivement, aussi intrigué qu’étonné. Par les Quatre, il donnerait cher pour donner tort à ce vieux têtu de Vaillance. Lui aussi, probablement.

Laissée en suspens d’une manière bien trop efficace, la réponse en arrivant lui décrocha la mâchoire. Chasseur doré. Bien sûr qu’il y avait songé, plusieurs fois. Si le métier le forçait à côtoyer les hautes sphères de Lüh, il offrait à Valion quelque chose qu’il n’avait jamais eu, et peinait à concevoir : de l’influence. Une clé miraculeuse qui ouvrait de nombreuses portes. Les chasseurs dorés étaient hommes et femmes dont la réputation allait parfois jusqu’à la légende. Le nom des meilleurs d’entre eux ornait quelques ouvrages en lettrines soignées. Leurs exploits les amenaient aux quatre coins d’Arcane et redéfinissaient souvent les bestiaires. Tout ceci représentait une agréable voie pour arpenter ses rêves d’enfant.

Il ne l’avait jamais réellement considérée, parce qu’il ne s’en croyait pas capable. Pas avec son abandon de la Milice et de ses camarades, ni sans le soutien de son père ou même avec ses échecs aux Temples. Jusqu’à aujourd’hui. Il ignorait si Oblivion était sérieuse, et cela importait peu. Son enthousiasme, cette poignée offerte, tout portait à croire qu’il possédait les moyens d’y arriver, car elle aussi. Alors Valion sourit, et saisit la main tendue.

« C’est d’accord. »

Un brin abasourdi et amusé, il n’en restait pas moins sérieux. Il n’était pas du genre à prendre les engagements à la légère, même ceux conclus au-dessus d’une bière. Il mettait trop de valeur et d’honnêteté dans ses mots pour y déroger, quelle que soit la personne en face. S’il serra d’abord timidement la main de la Garde, son geste devint plus vigoureux à mesure qu’il contemplait la détermination dans ses yeux. Il s’en montrerait à la hauteur. Avant de rompre le contact, il termina avec ses propres remerciements :

« Merci à vous de les avoir écoutées. »

L’ancien brigadier-chef n’avait guère l’habitude d’être le sujet des conversations. Cette soldate l’y avait amené si facilement qu’il en était le premier surpris. Sans regret ni amertume, il songea au fait que les choses auraient peut-être été différentes s’ils avaient été camarades.

Valion leva sa pinte pour trinquer avec Oblivion avant de la finir. Quelle journée. Il était entré dans une cellule divine mais se retrouvait avec deux pactes.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Tomas Honz


Êtres humains, être soldat Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Êtres humains, être soldat Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Êtres humains, être soldat Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite Lun 12 Aoû 2019 - 12:33

Oblivion rendit son étreinte de main à Valion fermement en gardant son sourire, quoique ses prunelles reflétaient une résolution véritable. Oui, cela, même énoncé sur un ton léger restait une vraie promesse. Cette nouvelle résolution s’ancrait profondément en elle, comme un lierre qui aurait prit vie. Elle prouverait à tous ses détracteurs qu’ils avaient tort. Ses parents, Lagertha, le peuple, le Prince, les nobles. A tous, elle leur montrerait que la Garde Dorée n’était ni incapable, ni malfaisante qu’il n’y paraissait et elle restaurerait ses valeurs originelles et ferait, de nouveau, reluire leurs armures dorées du digne éclat qui leur avait valu leur réputation désormais essoufflée.

Clignant finalement des yeux, comme revenant d’un rêve grandiose exposant la vision d’un monde prospère où la population heureuse serait vaillamment protégée de tous les dangers par des guerriers en armure resplendissantes.
S'ébrouant doucement elle acheva sa seconde pinte d’une traite et la reposa en lâchant un long soupir de bien-être et de dépit mêlé.
Certes ce rêve était beau mais si lointain… Elle restait bien entendu convaincue que la Garde Dorée avait des atouts à apporter à Arcane mais, réaliste qu’elle était, il fallait bien qu’elle se rende à l’évidence : une vie ne lui suffirait sans doute pas pour atteindre son objectif. Pas sans aide. Mais à qui demander ?

Au sein même de la Garde, elle n’avait pas beaucoup d’appuis et ceux qu’elle savait être solides étaient à peine plus gradés qu’elle. A n’en pas douter, soit il faudrait qu’elle trouve de l’aide à l’extérieur du corps d’arme… Ou qu’elle se rend plus sociable. Grognant doucement à cette idée, elle la chassa d’office de son esprit. Non non, faire des ronds de jambes, très peu pour elle, c’était hors de question. Elle atteindrait son objectif à sa manière : en accomplissant des exploits tels que personne ne pourrait se les approprier ou minimiser. S’attirer une aura telle qu’en haut-lieu, la seule solution serait de la promouvoir. C’était déjà arrivé par le passé. Pourquoi pas elle ? Tout pour ne pas ressembler à cet arriviste d’Adjudant Rod.

Posant ses prunelles brillant d’une nouvelle volonté sur Valion, elle lui sourit pour une fois vraiment, un vrai sourire resplendissant qui illuminait son visage et lui rendait son âge véritable. C’était sa façon à elle de le remercie pour cette conversation qui lui avait beaucoup plus apporté que ce qu’elle pensait. Bien sûr le changement qui s’opérait en elle était la somme de tout ce qu’elle vivait, mais le chasseur y avait aussi contribué en bonne partie.

Puis, doucement elle se leva, signifiant par là la fin de leur discussion. Son ton était beaucoup plus chaleureux qu’au début quand elle lui dit :

Je vous prie de m’excuser mais il se fait tard. J’ai à faire tôt demain, comme je vous l’ai dit, et Wazzi doit sans doute m’attendre. Je vous fausse donc compagnie. Toutefois… Et bien je serais ravie de vous revoir si les Quatre le permettent.

Réfléchissant un instant, elle prit sa décision et se décida, ajoutant :

Je suis usuellement en poste à Lüh. Donc si vous avez besoin d’un coup de main ou de me contacter pour quoi que ce soit, demandez-moi à la garnison de la Garde Dorée ou au manoir El’Galas, dans le quartier bourgeois. On me fera passer le message.

Sur un dernier hochement de tête, elle prit ensuite congé du jeune homme, non sans avoir laissé quelques tsuris sur la table pour la seconde tournée de bières, qu’il n’avait pas promis de payer et dont elle se chargea donc de régler le prix.

Son retour à sa chambre se fit avec un air détendu et un léger sourire et quand elle retrouva le petit panda roux, la première chose qu’elle lui annonça fut :

J’ai pris une décision Wazzi.

Avant de s’asseoir et de partager avec son Invocation sa vision grandiose.

Paiement deuxième tournée de bière : -4T


Êtres humains, être soldat Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #17 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Êtres humains, être soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Règles sur l'âge et le hentaï
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord :: Kelder-