Le chant de la banquise

Partagez| .

Le chant de la banquise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xion
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : NukeRooster
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 33
Double Compte : Valion
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Sorts : eau_0;
glace_close_0;
apathie_0;
branchies_0;
transfert_0;
intangible_0;
rage_3;
aquakinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Sam 15 Sep 2018 - 11:30

Le chant de la banquise
Pour se décrasser les écailles, l'enfant d'Aqua était parti nager à contre-courant. En effet, il avait démarré sa journée par son habituelle tâche de surveillance, puis avait décidé de faire un brin de toilette. Le midi, il était revenu vers des eaux moins profondes pour trouver un roc creusé, idéal pour nettoyer sa crinière osseuse et ses nageoires. Il s'excusa auprès de la murène qui y logeait avant de se frotter contre la paroi rocheuse, ce qui n'atténua en rien son déplaisir. Il allait s'y poser mais le sifflement très agacé du serpent de mer le fit détaler. Sans doute avait-il déjà trop forcé son hospitalité...

Tant pis, il repartit au large et se laissa dériver sous la surface, le temps d'enlever les dernières saletés qui restaient entre ses griffes et sur sa croupe. C'était moins pratique comme position, mais au moins il ne dérangeait personne. Puis, il eut envie de jouer, et chercha donc la bande de dauphins avec laquelle il avait l'habitude de copiner. Ils n'avaient pas l'air d'être dans le coin. Brièvement déçu, son moral remonta à l'idée d'aller voir comment se portaient les baleines. Hier, il y en avait une qui s'était un peu isolée. Il passa donc deux bonnes heures à faire la sieste sur le dos de la concernée, étudiant les signes d'un mal-être tout en se reposant. Il en déduit qu'elle n'avait pas assez mangé, et l'amena donc subtilement vers une zone qu'il savait en ce moment très riche en planctons.

Que faire après ? Puisqu'il était déjà bien engagé vers les courants froids, autant les remonter jusqu'au bout ! Enthousiaste à l'idée d'atteindre les fonds les plus frais, et certainement pas dérangé par cette température glaciale, il se mit à nager à toute vitesse. Il adorait la vitesse, et faire des courses même. Mais il n'y avait aucun animal capable de rivaliser avec lui, et ses frères étaient souvent bien trop occupés pour s'adonner à ce genre de loisirs.

Il termina sa lancée sans même être essoufflé. Tout contentant d'être un endroit qu'il visitait très rarement, car hors de sa zone de surveillance, il remonta vers la surface à la même vitesse pour se propulser hors de l'eau dans un saut acrobatique. Boum. Il se cogna contre la plaine gelée. Et zut. Bien sûr qu'il était sous la banquise, à une telle distance. Se massant le museau de ses pattes avant et laissant échapper un petit grognement en réponse à sa stupidité passagère, Xion se dirigea tranquillement vers la fin de la glace. Il n'osa pas faire de trous, de peur d'endommager l'écosystème de ces lieux, qu'il connaissait un peu moins. Honnêtement, ce n'était pas un trou qui allait changer quoi que ce soit, mais il ne prenait aucun risque.

Ayant atteint la sortie, il se hissa sur la couche de glace et s'ébroua. La fatigue le cueillit alors, il allait falloir qu'il s'allonge un peu avant de repartir. Mais d'abord, exploration ! Trottinant allègrement, il étendit ses sens aux habitants du coin, et dénicha surtout la présence d'oiseaux, ceux que sa mère et Aer avaient créé ensemble. Puis, il aperçut au loin un être qui faisait deux fois sa taille, qu'il identifia immédiatement comme étant l'un de ses frères. Il s'approcha tout joyeux mais réalisa que le félin roupillait. Déçu, il se résolut à attendre qu'il se réveille pour pouvoir discuter.

Seulement, dans sa grande patience, il en eut assez au bout de quinze minutes. Ses longues moustaches s'agitèrent donc dans sa direction, et vinrent titiller les oreilles du très gros chat.

« Salut ! »

Codage par Libella sur Graphiorum




Forme entière:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Albis
avatar
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Yechii (Heidid)
Date d'inscription : 19/04/2018
Messages : 13
Double Compte : Seth
Liens vers la fiche : Présentation
Résumés des RPs

Elément : Eau
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mar 6 Nov 2018 - 14:43

Respire

Le souffle glacé du demi-dieu créa de petites particules de glaces devant lui alors que la neige se tassait sous ses pattes.

Respire

La silhouette d'Albis se dessina lentement sous l'astre argentée tandis qu'il fixait l'étendue céleste de ses yeux brillant d'un bleu surnaturel, un océan d'étoile par delà les cieux offrait sa lumière au domaine enneigé dont les dieux lui avaient confié la garde, pourtant, il ne contemplait pas la beauté des trésors qui lui étaient donné de sauvegarder, il observait la sombre abîme qui séparait les étoiles de leurs semblables, les ténèbres séparant les cieux des cieux, l'obscurité insondable qui permettait à la lumière de briller de mille éclats.

"Toi entité formée de vide qui permet aux êtres complets de briller n'est tu pas semblable à moi ?"

Sur ses pensées, le demi-dieu se détourna du ciel et continua son chemin jusqu'aux eaux en dessous des eaux tandis que derrière lui les particules de son souffle se changeaient en tout autre chose, alors qu'ils s'élevaient vers le ciel formant une lueur instable oscillant d'un bleu azur à un chatoiement violet qui se développa en un voile céleste d'une blancheur aux nuances écarlate, alors qu'Albis atteignit le rivage, une aurore boréale brillait derrière lui, tel que le faisaient les étoiles pour l'abîme.

Labbe

C'était le nom qu'Aer avait donné aux créatures qui se tenait devant lui l'un des prédateurs naturel des Manchot papou, le problème était que leurs nombres avaient trop augmenté, il était donc logique qu'en parallèle le nombre de Manchots avaient baissé tout autant, c'était sa tache de rétablir l’équilibre avant que les choses n'empirent, ainsi cette nuit la une centaine de Labbe périrent sans même parvenir à fuir, tous gelé en plein vol avant de s'écraser au sol, lorsque certains finirent enfouis sous la poudreuse d'autres éclatèrent sur la glace, les survivants s'enfuirent sans demander leur reste.

"C'étaient les derniers..."

Les deux populations étaient égales en terme de nombre comment pouvait t'il le savoir ? La réponse était simple, il comptait chaque forme de vie parcourant son territoire, les Manchots reconnaissant du secours qui le demi-dieu leur à apporté commencèrent à se rassembler autour de lui, lorsqu'il s'allongea les plus jeunes se collèrent à ses flancs s'enfouissant dans sa fourrure.

"Je dormirais parmi vous ce soir, vous êtes libre de me confier vous petits, je les protégerais jusqu'au matin."

De cette façon les femelles qui lui confieraient leurs œufs pourraient chasser, il sera plus simple pour eux alors de refaire le plein de poisson que les labbe leur ont volé, après avoir prononcé ces derniers mots, il ferma les yeux se réfugiant dans son esprit.

Calme
Paix
Vide


Albis observait son reflet sur la surface cristalline d'un lac à l'intérieur de son esprit dont la surface lisse était parfois troublé par l'onde d'une pétale de fleur de cerisier noire, le temps n'étaient qu'une illusion, ici des années pouvaient ressembler a des heures, des siècles à des mois cependant, il le sentait toujours le moment ou l'équilibre était en danger tel un instinct, ce qui n'était pas le cas actuellement s'il pouvait l'être le mot qui aurait été le mieux choisi pour décrire son état actuel serait 'détendu', soudain un son sourd retentit jusque dans l'esprit du demi-dieu faisant trembler le cerisier derrière lui ce qui eu pour effet de l'enfouir sous ses pétales.

"Salut !"

Albis ouvrit les yeux brusquement une aura glacée commença à se dégager de lui alors qu'il observait le fils d'Aqua qui se tenait devant lui faisant fuir les petits qui se collait à lui en recherche de chaleur, leurs mères se précipitèrent pour les rassurer, tandis que les autres femelles récupérèrent leurs œufs après qu'Albis eût rétracté son aura, il se leva en fixant toujours son semblable.

"Qui est tu ?"



Albis Thème:
 

Albis parle en :#0000FF
Albis pense en :#1E90FF
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Le chant de la banquise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-