La découverte de "Krone"

Partagez | .
 

 La découverte de "Krone"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Sam 7 Sep - 14:57

Le petit groupe composé dans sa partie humaine de Viltys, Trivière et Abel, et pour les invocations de Mercor, Ahmun, Ushiran et Shanimir, s’avançait dans la foret en suivant son guide, Suja Kouma. La très grande densité de la foret empêcher de voir correctement le soleil, et donc d'estimer le temps depuis lequel ils marchaient, mais au vu de l'intensité de la douleur dans ses muscles, Abel estima qu'il marchait, sans faire de pause, depuis au moins deux heures. Le milieu était très pentu et pour Abel tous les arbres se ressemblaient, il laissa plusieurs fois des traces sur les arbres avec son épée, pour pouvoir s'y repérer si jamais Suja disparaissait dans la forêt.

"Si je n'avais pas confiance en lui je dirais qu'il essaie soit de nous perdre dans cette incroyable foret, soit de nous tuer à la tache !"

Effectivement, suivre les grandes enjambées de Suja, qui était une masse de muscle de quand même plus de deux mètres, demandé pour les petites jambes des humains un rythme très soutenu.

"Mais comme je me dois d'avoir confiance, je dirais qu'il évite de passer par le coeur de la foret pour éviter les monstres."

C'était effectivement ce que Suja faisait, mais il ne fallait pas non plus oublier qu'il n'était pas habitué au chemin sur la Terre ferme, il prenait donc celui qu'il savait le plus sur même si ce n'était pas le plus rapide. A un moment, Suja s'immobilisa, huma l'air à plein poumon. Pour les humains rien ne changeait ans l'air, mais pour les invocations aussi, si elles ouvraient grands les narines, une odeur discrète mais sauvage s'installait dans l'air. Suja se retourna brusquement :

"JIKA !! JIKA !! AKO !! "

Evidemment pas un humain sur deux ne pouvait comprendre, aussi illustra t-il son propos en se saisissant de Viltys par le col, pour le balancer d'un geste assez violent en haut d'un arbre. Suja grimpa à son tour, enroulant sa queue dans un même temps autour de Trivière pour le faire grimper avec lui dans ce même arbre, tandis qu'Abel l'escalada à son tour à toute vitesse. De la, un monstre avec une machoire pouvant broyer n'importe quel humain se jeta contre le tronc de l'arbre, grognant après ses proies. Deux autres carnassiers arrivèrent, encerclant l'arbre. Ils ne savaient pas grimper aux arbres, mais les humains, eux, ne pouvaient plus en descendre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 7 Sep - 14:59

C’était donc officiel : le groupe d’expéditionnaires allait se séparer en deux pour continuer sa mission. Pour ma part, cela me satisfaisait tout à fait d’aller à la découverte de l’île. N’étant arrivé qu’en cours de conversation, je n’étais pas sûr d’avoir compris l’importance de Krone dans cette histoire. Visiblement, il s’agissait d’une créature hostile aux Kouroukas, mais c’est tout ce que je savais. J’en saurai plus en partant à sa rencontre.

Nous nous mîmes donc en chemin, suivant le Kourouka avec qui on discutait plus tôt. Les expéditionnaires semblaient plutôt confiants, alors je ne voyais pas pourquoi je me méfierais. Il faisait attention à prendre des chemins détournés, certainement pour éviter les prédateurs. Nous ne connaissions absolument pas les créatures qui peuplaient l’île, alors mieux valait-il en rencontrer un minimum possible.

Tout d’un coup, l’Homme-Lézard s’immobilisé, huma l’air, puis fit demi-tour en hurlant, avant de grimper à un arbre en emmenant les Humains avec lui. Je fus surpris, mais vite ramené à la réalité lorsqu’un monstre fit son apparition, se heurtant à l’arbre où tout le monde s’était abrité, suivi de deux de ses congénères. Ces créatures possédaient des mâchoires immenses, alors mieux valait que personne ne tombe...

Il y avait trois prédateurs, et nous étions trois Invocations. Il me paraissait logique que nous devions nous en débarrasser, aussi me concentrais-je sur l’un d’entre eux, pensant qu’à nous trois, nous pouvions chacun en battre un. Pour éviter de mettre le feu à la forêt, je lançais un sort Éclat sur mon adversaire. Cela me permit d’attirer son attention, ce qui le fit se précipiter vers moi. Il était très rapide, mais je me débrouiller pour esquiver son attaque au dernier moment, de façon à ce qu’il n’ait pas le temps de changer sa trajectoire. Il termina sa course dans un autre arbre qui se trouvait derrière. Je me dirigeais vers lui, et lançais un sort Lueur en le touchant. Les deux attaques, plus sa collision avec l’arbre, semblaient l’avoir assommé. Je ne avais pas vraiment s’il était hors d’état de nuire, mais il était au moins sonné. Je tournai la tête pour voir comment tout le monde s’en sortait.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ushiran
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Ryu !
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 53
Elément : Feu
Métier : Dragon à temps plein
Invocateur : Edvah
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 7 Sep - 15:01

Fort heureusement, le reste du groupe était du même avis que moi, et nous partîmes donc à la suite de Suja Kouma pendant que Kohaku et Sheiko s'en allaient avec leur escorte particulièrement déplaisante en direction de la ville suspendue. Je ne fis que peu attention à l'avancée de Sheiko, supposant que s'il découvrait quelque chose d'intéressant il m'en ferait part par télépathie. Je préférais de mon côté me concentrer sur notre exploration.

Nous suivîmes donc le Kourouka à travers la broussaille qui poussait un peu partout au pied des grands arbres, ce qui visiblement était un itinéraire auquel il préférait largement le passage par les hauteurs. Il parvint cependant à maintenir un rythme plus que correct à tel point que les humains, plus petits, peinaient à les suivre. Pour ma part je formais l'arrière-garde, tous les sens aux aguets.

Cependant, comme une bonne moitié des senteurs de cette île étaient pour moi nouvelles, si j'avais bien décelé l'odeur qui fit réagir le Kourouka, elle ne m'alerta pas outre mesure et ce n'est que quand il se mit à balancer l'un des membres du groupe dans un arbre que je me dis que quelque chose clochait. Cela ne m'empêcha toutefois pas d'apprécier le style du lancer de Suja tandis que je suivais du regard la trajectoire de l'humain dans les airs.

Je me tournai ensuite vers les bruits de course qui s'approchaient à grande vitesse, juste à temps pour voir débouler trois énormes bestioles que je n'avais encore jamais vues, le premier d'entre eux allant s'écraser sur le tronc de l'arbre qui abritait Suja et les humains avec une telle violence qu'il fit dégringoler une pluie de fruits autour de lui.

Mon Frère Mercor fut plus prompt que moi à réagir et choisit l'un des monstres pour cible, l'attaquant à coups de sorts de Lumière. Je fus pour ma part tenté d'envoyer une déflagration dans le tas pour tout carboniser gentillement et voir ce qui en ressortirait, mais les arbres avaient la fâcheuse tendance à ne pas apprécier ce genre de traitement, et celui qui abritait les expéditionnaires et notre hôte n'échappait probablement pas à la règle, ce qui risquait de provoquer une fin aussi prompte que tragique à notre glorieuse expédition.

J'optai donc pour une solution un peu moins délicate : foncer dans le tas. Je puisai dans mes ressources pour pousser un profond rugissement renfermant toute la colère d'Ignis, espérant ainsi affaiblir nos adversaires tout en attirant leur attention, suite à quoi je me lancai dans la mêlée, choisissant pour cible l'une des bestioles qui s'apprêtait à contourner Mercor pour le prendre en tenaille. J'escomptais l'étourdir d'un puissant coup de patte avant de tenter de terminer rapidement le combat en le broyant dans mes mâchoires. J'espérais que Ahmun et Shanimir s'occuperaient du dernier monstre pour l'empêcher de nous prendre à revers, Mercor et moi.

Sort utilisé : Intimidation (3)
Mana restant : 17
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 7 Sep - 15:04

J'avançais fièrement dans la forêt, une main posée avec assurance sur mon sac de voyage, l'autre sur la garde de ma dague. Notre guide me dépassa bientôt, et je le suivis du regard. Quelle créature fascinante. Là voilà qui s'était arrêtée pour renifler je ne savais quoi. Je tentais d'inspirer mais ne trouvais strictement rien de différent. Mais apparemment, lui a découvert quelque chose, puisqu'il nous hurle quelque chose, que je ne comprends pas. Et je n'ai même pas le temps d'essayer que je suis projeté dans les airs, ne devant ma survie qu'à un réflexe de m'accrocher à une branche assez grosse pour supporter mon poids. Me hissant de toutes mes forces, je parvins à m'asseoir à califourchon dessus, et je regardais en bas.

Trois immondes créatures avaient pris notre place, leur gueule gigantesque occupée à arracher l'écorce de l'arbre en grognant après nous, comme pour essayer de grimper, heureusement en vain. Alors que je me demandais ce que je pourrais faire d'utile, Mercor réagit promptement en lançant ses premiers sorts contre une des créatures. Et il s'en sortait remarquablement bien, j'étais fort heureux de le voir regagner ses pouvoirs. Il gagnait en puissance, et je me demandais s'il pouvait ressentir le regain d'un pouvoir. Il faudrait que je songe à le lui demander. Ça et aussi son témoignage sur l'Ancien Monde. Mais pas maintenant.

En attendant, j'essayais plutôt de me concentrer sur ce qu'avait dit le Kourouka. "Jika" devait sûrement être une injonction destinée à ce que nous nous cachions. Ces monstres habitaient-ils la forêt et protégeaient-ils le "Krone" ? Autant de questions qui ne pouvaient trouver de réponse qu'en la personne de Suja Kouma. Je me tournais vers Trivière en me tordant le cou pour l'apercevoir, n'osant pas trop chahuter ma position précaire.

- Peut-être devrions nous essayer de savoir qui sont ces créatures ? Si elles protègent le "Krone", ou si elles en font partie ? Je vais essayer, dis-je, me promettant de faire au plus tôt un dictionnaire du vocabulaire Kourouka recensé.

Attirant l'attention de Suja Kouma en l'appelant par son nom, je désignais les créatures au sol de mon doigt, en lui demandant :

- Kou ? Krone rane ?

Ne sachant pas trop demander si elles étaient les gardiennes du Krone, je m'arrêtais là, me tournant vers Mercor pour l'inciter à continuer à les mettre hors d'état de nuire en attendant :

- Bravo Mercor, continue à les abattre ! Mais ménage toi, je crois que nous ne sommes pas au bout de nos peines...

La seule pensée qu'il existât pire créature dans cette forêt suffisait à me donner la chair de poule. Relativement à la Première Expédition, nous étions peu nombreux. Même si cela avait beaucoup d'avantages, je commençais à me demander si nous n'aurions pas du amener avec nous quantité de demi-dieux pour affronter cet inconnu.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 7 Sep - 15:05

Suja fut plus qu'étonné de voir Viltys s'enquérir avec curiosité de l'identité de leur agresseur alors même qu'une bataille faisait rage au pied de l'arbre et que l'une des bête tentait encore et toujours de bondir sur les branches. L'humain lui sembla alors bien inconscient, mais après tout, c'était un humain alors était-ce si étonnant ?

"Ako rane"

Se contenta t-il de répondre avant de descendre de l'arbre, prêt à aider les invocations. Suja était sans doute le seul à savoir comment se débarrasser de tous le groupe. En fait, comme les carnassiers étaient hiérarchisé, il suffisait de décourager le chef de s'en prendre à eux pour que tout le groupe s'enfuit ! Bien sur pour reconnaître le chef il fallait un oeil expert, aussi savait-il que c'était celui au prise avec Ushiran qu'il fallait dominer. Il ne pouvait malheureusement pas exprimer sa pensée aussi clairement, ayant bien conscience qu'il ne serait pas compris, alors il s'exprima en peu de mot :


"Merkor, Oushirane, TARA !"

Cria t-il en se jetant sur celui qui tentait de mordre la patte semi-divine qui voulait l'assommer.
Ahmun comprit le message du lézard, et se jeta elle aussi dans la bataille. Mercor et Abel n'avait alors qu'a empêcher les deux autres d'intervenir pour aider leur chef. Abel, un peu frêle avec sa lame qui semblait bien petite face aux carnassiers, se contentait de les distraire en usant de son agilité pour éviter les coups.

Bien vite, au prise avec de si nombreux adversaire, frappé et mordu de tous les cotés, sous l'influence d'un sort intimidant, le chef blessé hurla à la mort avant de partir comme un lâche dans les profondeurs de la forêt, suivi dans la seconde par ses deux compères.

Immédiatement, Suja Kouma pressa les humains de se remettre en marche, il fallait vite partir d'ici, car on était jamais à l'abri qu'un chef carnassier blessé dans son orgueil de grand carnivore, reviennent avec plus de troupes. A grande foulé Suja prit des chemins encore plus insondable, humant l'air à chaque pas pour éviter le danger, scrutant le ciel et la terre pour éviter toute nouvelle rencontre. Certains bruits lointain dans les feuillages faisait trembler Abel, qui ne savait jamais à quoi s'attendre, mais il songea que nombre des créatures tapis dans l'ombre que Suja ne se donnait pas la peine d'éviter devait être herbivore.

Après encore une heure de marche qui semblait interminable, Suja se stoppa. Par delà les reliefs de l'Ouest de l'île, dans cet endroit que l'homme foulait pour la première fois, dissimulé dans la foret, il fit un mouvement de tête en avant, désignant ce qui se trouvait, à quelques dizaines de mètre de la, caché par la végétation.


"Krone" Annonca t-il, refusant d'avancer.

Abel, impatient et inquiet, demanda à Ahmun de faire un pas en avant.
Elle s'enfonça de quelques pas dans la foret, bravant les hautes herbes et la végétation avec la plus grande prudence, avançant sans un bruit. Chaque pas la rapprochait un peu plus d'une chose terriblement mauvaise, dont la mortel influence avait fait mourir jusqu'au plus minuscule insecte.


"Je pense que vous pouvez avancer, le danger ne me semble pas... immédiat."

Abel s'avança alors, et découvrit peu à peu la végétation pourrissante avant même d'avoir vécu, la terre sèche comme dans le désert malgré l'humidité ambiante sur l'ile, l'île gangréné depuis des millénaire par le Krone qui fendait la Terre en deux. C'était un gouffre immense qui creusait la terre, une faille semblant dévorer le monde, empêchant toute vie dans sa proximité immédiate, semblant s'étendre comme un fléau. L'autre bord de l'île n'était visible qu'à environ 200 mètre de la, et Abel n'osa pas s'approcher plus pour voir si cette faille avait un fond.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 7 Sep - 15:06

Alors que j’essayais de voir où en était le combat, Suja Kouma bondit de son arbre en nous criant quelque chose. Je ne compris pas sur le coup, mais alors que je le vis s’acharner sur un monstre avec Ahmun et Ushiran, je compris qu’il souhait que l’on distraie les autres animaux. Je me retournai donc vers celui que j’avais déjà affronté, qui venait de se relever. Je ne cherchai pas à le blesser plus qu’il ne l’était, il suffisait juste que je le distraie le temps que les autres combattaient sérieusement celui qui semblait être le dominant.

Quelques minutes plus tard, les monstres finirent par s’enfuir. Nous pûmes donc reprendre la route, mais Suja Kouma semblait beaucoup plus prudent. Nous avons certainement pris un chemin plus long que ce qu’il avait prévu dans un premier temps, mais mieux valait jouer la prudence à partir de maintenant. À part lui, personne ne savait ce qui nous attendait dans cette forêt, il était donc beaucoup plus prudent de lui faire confiance.

Environ une heure après cet événement, notre guide s’arrêta, avant de nous indiquer Krone. Abel demanda à Ahmun de partir en éclaireur, elle revint quelques minutes plus tard mais ne semblait pas rassurée pour autant. Nous avançâmes donc prudemment, pour être sûr de ne pas se faire surprendre par quoi que ce soit. Le spectacle qui s’offrait à nous était étrange : aucune forme de vie ne semblait pouvoir s’épanouir dans la région, pour une raison qui m’échappait totalement. Du moins pour l’instant.

Nous arrivâmes devant une énorme crevasse qui semblait s’étendre sur toute la longueur de l’île, et la largeur de ce gouffre semblait s’étendre sur plusieurs centaines de mètres. La vue de ce ravin était quelque peu effrayante, d’autant plus que le paysage qui l’entourait était apocalyptique. Cet spectacle était aussi inquiétait qu’intrigant, et bien que surpris, je ne pus m’empêcher de demander à voix haute :

« C’est… Impressionnant. Mais.. Krone serait la crevasse en elle-même, ou ce qui l’a creusé... ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ushiran
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Ryu !
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 53
Elément : Feu
Métier : Dragon à temps plein
Invocateur : Edvah
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Sam 7 Sep - 15:07

La bestiole ne se laisse pas assommer si facilement et esquiva mon attaque. De son côté, le Kourouka sembla s'adresser à Mercor et moi, mais je ne pris pas la peine de chercher à comprendre ce qu'il voulait dire, n'ayant toujours que des notions très vagues de son dialecte, et trouvant de toute façon le combat que je menais plus captivant que le déchiffrage d'une langue exotique.

Je compris cependant ce qu'il cherchait à faire quand il attaqua le monstre contre lequel je combattais avec l'aide d'Ahmun, tandis que Abel et Mercor empêchaient ses compères de lui prêter main forte. Ainsi j'avais choisi l'adversaire le plus intéressant, voilà qui allait donner un peu de piment à ce combat... Je ne pus toutefois pas profiter de ce dernier bien longtemps, puisqu'après avoir pris quelques coups, le monstre prit ses pattes à son cou et déguerpit sans demander son reste, bientôt suivi par ses congénères, me laissant avec un goût amer de trop peu en bouche...

J'eus cependant à peine le temps de cracher une petite flamme de dépit dans la direction des fuyards que Suja nous pressa de reprendre notre marche, pour ne pas prendre le risque qu'ils reviennent nous attaquer. Personnellement je ne demandais que ça, mais Ahmun et Mercor devaient s'inquiéter pour la vie de leur Invoqueur. Et il restait de toute façon la découverte de Krone à faire, qui en soi ne risquait pas d'être sans intérêt. Je me remis donc en arrière-garde du groupe sans rechigner.

Après une heure de marche, à un rythme plus lent imposé par la prudence, qui me laissait le temps d'emplir tous mes sens des senteurs, des bruits et des autres éléments entièrement nouveaux de cette île, nous atteignîmes la zone impressionnante de désolation que le Kourouka désigna comme Krone, tout en refusant de faire un pas de plus.

Abel, faisant preuve d'un grand courage digne de son espèce, envoya la demi-déesse qui le servait explorer plus en avant. Très vite cette dernière revint nous annoncer qu'elle n'avait pas décelé de danger apparent, tout en laissant comprendre que ce Krone lui laissait une très mauvaise impression. Impression que nous partageâmes d'ailleurs bien vite dès que nous l'eûmes rejoint. Même les humains semblaient ressentir l'atmosphère oppressante et maladive de ce lieu, c'est dire à quel point son influence était forte.

Mercor fit un questionnement fort judicieux sur l'identité de Krone, mais nous ne pûmes pas interroger Suja à ce sujet puisqu'il restait campé sur sa position, en dehors de la zone morte. Je me doutais de toute façon qu'il sache quoi que ce soit à ce sujet s'il ne s'était jamais aventuré plus en avant.

De mon côté, bien que l'influence mortelle de ce lieu ne m'emplissait pas de bien-être, elle ne suffisait pas à surmonter ma curiosité et mon désir de savoir ce qui se cachait derrière ceci. Je n'avais pas envie de m'être tapé tout ce chemin juste pour constater que Krone était le lieu de vacances idéal pour ceux qui n'aimaient pas les mauvaises herbes. Aussi, avec toute l'assurance que me procurait mon immortalité et l'absence de mon Invoqueuse, j'incitai le groupe à aller plus en avant :


" Je pense que nous sommes tous d'accord pour constater que Krone, quoi que ce soit, a une influence néfaste. Mais je pense que ce serait une bonne chose que nous sachions ce qui est à l'origine de cette aura malsaine, et si possible que nous l'éradiquions. Outre la bonne réputation que cela donnera de nous aux Kouroukas, ça permettra d'anticiper le risque que quelque soit ce qui se cache derrière cette zone de mort, ça ne se répande pas au reste de l'île, voire à Arcane. "

Cela me permettrait surtout de combler mon envie de savoir et d'en découdre, mais je gardai cette dernière pensée pour moi.

Si Shanimir me refaisait un sort d'Ailes (ce que je souhaitais ardemment sans l'avouer, laissé avec le sentiment qu'il me manquait quelque chose depuis que celui de Kohaku s'était dissipé), nous pourrions facilement descendre dans le ravin avec les humains, qui réinvoqueraient les demi-dieux à leurs côtés une fois en bas. Sinon, nous pourrions toujours descendre la falaise comme nous avions commencé à grimper celle au pied de la ville des Kouroukas.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 7 Sep - 15:07

Nos invocations firent un travail remarquable, sous la direction de Suja Kouma, et les bêtes furent rapidement mises hors d'état de nuire. Une fois la zone dégager, nous pûmes redescendre à terre, et ce fut avec une prudence désormais redoublée que notre voyage se poursuivit à-travers la végétation. En parlant de celle-ci, je regrettais mon inexpérience en terme de végétaux, tant j'étais sûr que ces plantes étaient différentes de ce qu'on aurait pu trouver sur Arcane. Sûrement qu'un expert en botanique aurait trouvé tout cela fascinant, mais cette expédition était si réduite ! C'est pourquoi je restais attentif aux moindres détails, essayant avec peine d'en graver les formes pour les reproduire plus tard dans un carnet à dessin. Sûrement qu'une fois de retour à Lüh je pourrais trouver des personnes intéressées par tout cela. Peut-être même pourrais-je couper un échantillon pour l'y ramener !

Le reste du trajet jusqu'au "Krone" dura près d'une heure, pendant laquelle nous fûmes avare de conversation, économisant nos forces, comme si nous pouvions pressentir que le Krone serait bien plus dangereux que les quelques monstres rencontrés jusqu'à présent. Bientôt, cependant, je m'aperçus d'une dégradation de la faune à mesure que nous avancions. Observant les plantes de près, la différence fut aisée à noter : on aurait dit qu'elles pourrissaient sur place. Oh, au début, la différence était minime, à peine quelques cendres déposées sur les feuillages, mais cela laisser présager d'un terrible sort à l'oeuvre en ces lieux. Je continuais à noter cette anomalie, jusqu'à ce que nous arrivions à un point où Suja refusa de continuer.

Abel envoya Ahmun en avant, et celle-ci revint avec une assurance que nous ne courrions pas de danger immédiat en nous enfonçant dans la dense végétation s'étendant devant nous. A partir de cet instant, nul doute n'était permis : la faune se dégradait, et ce à un rythme effrayant. On eut dit que le Soleil d'Ignis ne nourrissait plus ces plantes, et, loin de ce but, les incendiait, les faisait cuire sous une chaleur si effroyable que la terre en devenait craquelée, lui faisant perdre toute humidité.

Mais plus que le végétation, c'était bien cette crevasse qui impressionnait. Je ne pus résister à la tentation de griffonner sur mon cahier à dessin un grossier croquis, que j'affinerais plus tard certainement. Mais je voulais garder les proportions intactes de cet endroit, sans nul doute un endroit qu'aucun oeil humain n'avait vu auparavant. Les questions de Mercor étaient tout à fait pertinentes, mais la tirade d'Ushiran faisait froid dans le dos. Si nous devions libérer les Kouroukas du Krone, et que le Krone était le bâtisseur de cet endroit de mort... Je craignais que nous ne faisions pas le poids. Mais dans tous les cas, il avait raison sur un point : nous devions apprendre quelle était l'origine de cette néfaste influence. Je commençai à me dire qu'Ushiran devait prendre un malin plaisir à inquiéter les autres : pensait-il vraiment que cette zone de destruction pourrait s'étendre à l'île entière, voire même à celle d'Arcane ? Si c'était le cas, nous n'avions pas d'autre choix que de nous y rendre, faisant ainsi face au plus grand péril qu'ait connu notre patrie depuis longtemps.

- Je suis d'accord avec Ushiran, dis-je. Je pense qu'il faut y aller, voir de quoi il en retourne. Dans tous les cas, nous sommes ici pour explorer ce "Krone", n'est-ce pas ? Puisque Suja Kouma n'a pas l'air d'avoir envie de nous accompagner, nous nous débrouillerons seuls, ce qui voudrait dire qu'en cas d'affrontement... Nous ne connaîtrons pas notre adversaire, et cette crevasse est désespérément dépourvue d'abris. Ce qui est sûr, toutefois, c'est que nous n'en apprendrons rien de plus perchés ici.

Il ne restait plus qu'à descendre. Oh, il aurait été aisé d'utiliser un sort de téléportation, mais ce serait des pouvoirs utilisés inutilement, pour un résultat pouvant être atteint de façon bien plus simple. Je regardai Mercor, cherchant à savoir si il envisageait une quelconque solution, ou tout simplement en essayant de sonder ses émotions. Laissant le choix des armes pour descendre de la corniche au chef de groupe, je restais silencieux, profitant de cette pause pour affiner les détails de mon croquis, essayant de rendre réaliste cette vision d'horreur, sans grand succès.

Quels mystères se cachaient dans cette zone de mort ? Que renfermait-elle ? Pourquoi Suja refusait de s'en approcher ? Autant de questions qui enflammaient mon esprit, redoublant ma curiosité, me faisant bouillir d'impatience de l'explorer. J'étais loin d'être un guerrier, mais j'espérais tout de même me rendre utile si jamais le "Krone" était hostile. Qui était-il ? Un Dieu, peut-être ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 7 Sep - 15:08

Abel, très impressionné par cette immense vide, fut assez surpris que ses compagnons d'infortune soient tours d'accord pour explorer cette crevasse, même son Invocation Ahmun ne sembla pas avoir peur. Pourtant Abel avait un très mauvais sentiment, il sentait au fin fond de ses tripes que c'était une mauvaise idée, et que quoi que contienne ce trou, il valait mieux ne pas s'y frotter.

"Une tribu d'indigènes cinq fois plus fort que les humains, qui maitrise la magie à un faible niveau, refuse d'approcher ce trou à moins de vingt mètres, et vous souhaitez l'explorer ?"

Résuma t-il, sur un ton à moitié ironique, pour cacher son angoisse. Il se dit qu'il ne devait pas se montrer faible, si même un homme de lettre comme Viltys trouvait que c'était une bonne idée d'explorer cette crevasse, lui, qui était tout de même chasseur doré, ne pouvait pas faiblir.


"Et bien soit. Trivière et Shanimir reste en haut, en cas de problème. Ahmun descendra avec nous, son sort de téléportation pourrait s'avérer utile pour nous faire remonter à la surface en urgence, si nous étions pris en grippe par le Krone, quoi que ce soit. Viltys, Mercor et Ushiran, suivez moi."

Pour descendre, il laissa à son équipe le soin de s'organiser de la même façon qu'ils étaient monté. Abel de son coté s’agrippa à Ahmun, fille de Terra. Elle amorça une descente assez périlleuse, sautant de rocher en rocher saillant à la surface de la paroi, pour descendre. Parfois elle s'agrippait avec ses griffes à la roche si la paroi s'avérait trop lisse. Avec la profondeur, la pente s'avéra de moins en moins forte, laissant deviner que la crevasse se retrecissait.

Cependant, après plusieurs minutes ainsi à descendre toujours plus profond, la lumière du jour n'était plus qu'un petit point au dessus de leur tête, il commençait à faire noir, et froid. Difficile de voir ou l'on mettait les pieds, et difficile de voir jusqu’où encore il faudrait descendre. Un sort de lumière pour éclairer le chemin risquait-il de réveiller le Krone ?

Ne pouvant plus se fier à sa vue, Abel osa demander dans un murmure :

"Tout le monde est là ? Devriez nous éclairer le chemin ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 7 Sep - 15:09

Les remarques de mon frère Ushiran me parurent tout à fait justes : nous serions forcément gagnants en trouvant la source de Krone et en la détruisant. Cependant, je ne pouvais m’empêcher de me demander ce que pouvait être Krone exactement. Le plus probable serait qu’il s’agisse d’un monstre, mais quel monstre pourrait autant apeurer les Kouroukas ? J’aurais certainement la réponse d’ici peu.

Pour l’heure, Abel nous confirma que nous allions descendre. Il partit devant grâce à son Invocation, Ahmun. Puisque Trivière et Shanimir restaient en haut, cela faisait moins de personnes à transporter, ce qui arrangeait tout le monde. Je n’étais pas vraiment le mieux placé pour transporter quelqu’un, mais cela me paraissait normal de proposer à Viltys de monter sur mon dos : s’il s’accrochait bien, cela ne devrait pas trop poser de problème.

Alors je commençai tant bien que mal ma descente. Me servant de mes griffes, je descendis la paroi de la crevasse, atteignant un premier rocher sur lequel je pris appui. Je pus ainsi descendre en sautant d’une pierre à une autre, me servant de mes griffes sur les parois quand sauter m’était impossible. Je tentai de descendre le plus prudemment possible, mais je perdis tout de même l’équilibre plusieurs fois mais en arrivant toujours à me rattraper, fort heureusement.

Au bout de quelques minutes, l’obscurité régnait et il devenait de plus en plus difficile d’avancer. Abel demanda à voix haute s’il était prudent de lancer un sors de lumière pour y voir plus clair. Il est vrai que lancer ce sort était tentant, mais pas forcément très prudent. Je me permis tout de même de lui répondre :

« En utilisant un sort faible, cela devrait être bon. »

Joignant le geste à la parole, je lançais un sort d'Eclat, qui tombait dans la crevasse, l'éclairant sur son chemin. Il s’agissait d’un sort faible, mais suffisamment puissant pour éclairer cette crevasse. Il ne restait plus qu’à espérer que cela n’attire aucune créature, d’autant plus que nous ne savions toujours pas exactement ce que pouvait être Krone…



[Ajout d'Ariez]

Suite au sort de Mercor, qui s'enfonça loin sous leurs pieds avant de s'éteindre, la paroi s'illumina et se dévoila aux yeux des aventuriers. La faille semblait percée de trou, peut être des galeries, assez large pour qu'un homme puisse y ramper. Beaucoup plus bas, cet éclat de lumière perçant l'obscurité la plus totale sembla déranger une petite créature, accrochée au mur, qu'on eut à peine le temps d'entendre crier de douleur qu'elle avait filé par l'un des trous.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ushiran
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Ryu !
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 53
Elément : Feu
Métier : Dragon à temps plein
Invocateur : Edvah
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Sam 7 Sep - 15:10

Je fus ravis de constater que le reste de l'expédition fut de mon avis pour explorer Krone. Abel fut le seul à ne pas être d'accord, ce qui le fit encore baisser dans mon estime : envoyer Ahmun en avant ne semblait pas le déranger, mais dès le moment où il fallait risquer son intégrité physique à lui, il semblait nettement plus réticent. Ce sentiment fut encore renforcé quand le nobliau eut la prétention de nous donner des ordres. Qu'il le fasse pour les groupe d'humains qui était avec lui ne m'incommodait pas particulièrement, étant donné la propension qu'avaient les humains à avoir besoin d'un leader ; de même pour Ahmun puisque c'était malheureusement sa punition ; mais qu'il pense décider de ce que Shanimir et moi devions faire me laissait empli de mépris dédaigneux.

Ceci dit, comme son "ordre" correspondait à ma volonté, je ne relevai pas l'insulte, trop excité que j'étais par l'exploration à venir. Nous descendîmes donc rapidement bien que difficilement le long de la paroi, les quelques pierres arrachées par nos griffes lors des passages particulièrement abrupts annonçant notre venue en roulant bruyamment vers le fond du gouffre.

Nous arrîvames cependant bien vite à un stade où la luminosité devenait trop faible pour que même nous, demi-Dieux, puissions continuer à avancer sans risquer une chute périlleuse, bien que la pente s'adoucisse au fur et à mesure de notre descente. Abel proposa d'éclairer le chemin, ce que fit Mercor, à l'air d'un pouvoir de Lumière.

La puissance qu'il avait mis dans ce dernier était faible, mais le contraste avec l'obscurité profonde qui nous entourait était tellement fort qu'on eut l'impression qu'il y avait mis toute sa puissance. La lumière ainsi générée nous permit de constater que nous étions encore loin du fond, que la paroi était parsemée de galeries, et que ces dernières étaient visiblement habitées par au moins une créature qui ne semblait pas particulièrement apprécier l'expérience.

Un moment de silence suivit cette découverte, tandis que la pénombre reprenait ses droits, avant que je ne prenne la parole :


" Je pourrai réutiliser un pouvoir de lumière, mais on ne pourra pas avancer indéfiniment par flashs, et si le bruit que nous faisons en descendant n'a pas déjà alerté toute vie dans cette crevasse, on aura tôt fait de le faire ainsi. Je pense qu'il vaut mieux envisager une autre solution, regroupez vous."

Je n'avais jamais eu trop d'affinité avec la Lumière par le passé, lui préférant le feu, bien plus distrayant. Ceci dit, par le passé, bien que je ne l'utilisai pas pour attaquer, j'étais capable de jouer avec la luminosité ambiante sur un plus long terme, pour par exemple appuyer une Intimidation en obscurcissant l'atmosphère, ou encore pour me rendre sensible à un certain type de lumière, là où le spectre visible ne suffisait plus pour y voir clair. C'était cette deuxième capacité dont je souhaitais faire profiter toute l'expédition. N'ayant pas pratiqué cet exercice depuis bien longtemps, cela me prit un peu de temps et beaucoup d'efforts, mais je parvins finalement à décomposer toutes les sources de lumière nous entourant, me focaliser sur celles qui étaient en quantité suffisante dans le gouffre pour voir, et amplifier la perception de cette dernière pour le groupe et pour moi-même. Cela offrait à tout le monde la vision dans le noir, un peu dans le même principe que les technologies humaines d'avant l'apocalypse.

"Voilà, on devrait pouvoir avancer sans aveugler tout ce qui vit ici, quoi que ce soit.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Sam 7 Sep - 15:10

La descente commença lentement, et je montai sur les épaules de Mercor en m’y accrochant fermement. Tâchant de me faire le plus léger possible et en n’entravant pas ses mouvements, j’observai les parois abruptes de la crevasse, une légère pointe d’appréhension naissant au creux de mon ventre. Et ça n’était pas uniquement à cause du vertige... De Nenil avait raison en disant que notre petit groupe semblait bien dérisoire face à ce qui effrayait un peuple millénaire magique... Et nous y allions, avec une confiance peut-être mal placée.

Le gouffre semblait infini, et le moment où nous n’eûmes plus de lumière arriva très vite. Il faisait froid, et, pour ma part, je n’y voyais absolument plus rien. Mercor lança un faible sort qui illumina des parois criblées de crevasses où j’aurais eu peine à ramper, un faible cri nous informant que nous n’étions pas seuls, et que les créatures du Tréfond ne connaissais pas les lueurs d’Ignis.

Tant pis pour elles, puisque nous en avions deux représentants avec nous.

Avec de la chance, si nous devions tomber sur le Krone, peut-être que l’exposer à une vive et intense lumière l’aveuglerait suffisamment longtemps pour, au choix, nous enfuir, ou nous permettre de nous regrouper et de réfléchir à quoi faire. Cette pensée me rasséréna quelque peu. Malgré le fait que les Kouroukas avaient peur de cet endroit, je restais, peut-être naïvement, confiant dans nos chances de nous en sortir. Nos connaissances Humaines portaient sur davantage de savoir ou de technologie que les autochtones de l’île, et notre groupe hétéroclite avait une somme de domaines maîtrisés qui devaient être à même de savoir quoi faire. Et surtout, nous avions des Invocations avec nous, au minimum avantage non négligeable, du moins décisif.

Je commençais à croire que mes yeux s’habituaient peu à peu à la pénombre lorsque que je commençais à distinguer de nouveau les galeries, avant de comprendre que c’était grâce à l’intervention du second fils d’Ignis, Ushiran, à l’aide d’un procédé magique incroyable. Les rares lueurs devenaient soudainement intensifiées, nous permettant d’y voir suffisamment clair pour continuer notre descente.

- Merci, Fils Ushiran, soufflais-je.

Le problème des ténèbres réglé, nous pouvions poursuivre notre exploration. Grâce à ce don nouveau, j’observai à loisir les galeries nous entourant, mais l’intérieur était noir comme dans un four, et en dépit de ma vision améliorée, je n’y distinguai rien, juste des ombres mouvantes, à moins que je ne sois victime de mon imagination.

- Où mènent ces galeries.... ? murmurais-je, plus pour moi même que pour les autres.

Menaient-elles au Krone ? Où étaient-elles le repère de quelques prédateurs inconnus. Je pris un fragment de roche effritée à notre passage, le faisant rouler entre mes doigts, l’examinant en détail. Toute cela donnait l’impression de descendre dans la gorge du Krone, de nous jeter dans la gueule du loup... Mais nous n’avions pas le choix. Il fallait progresser, mais mieux valait ne négliger aucune approche.

- Croyez-vous qu’il serait possible d’explorer ces galeries ? Voir où elles mènent ?

Je regrettais presque aussitôt d’avoir posé la question. Si jamais cette tâche m’incombait... Je n’étais pas claustrophobe, mais mieux valait éviter de tenter les Quatre, non ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Sam 7 Sep - 15:24

Abel fut agréablement surpris par le pouvoir du fils d'ignis, cette vision nocturne était particulièrement adaptée à cette exploration, puisqu'elle permettait de voir sans être vue. En espérant bien sûr que la petite créature qu'ils avaient réveillés tout à l'heure n'allait pas prévenir ses petits copains de leur arrivée. Devant la vision de toutes ses galeries creusées sous la surface, Abel eut immédiatement l'impression d'être dans une énorme fourmilière. Le but du jeu était-il de trouver la Reine pour la tuer ?

"Visiter ses galeries me semble une très mauvaise idée. Une Invocation pourrait à la rigueur, en se métamorphosant en un petit animal pour ne pas se faire remarquer... Mais dans tous les cas c'est comme se jeter dans la gueule du loup. Les galeries doivent grouiller de monstre..."

Abel réfléchissait à toute allure, il ignorait si en continuant à s'enfoncer ainsi sous la Terre, il réussirait à faire le chemin inverse. Plus ils plongeaient dans les profondeurs du gouffre plus un sentiment d'angoisse oppressant le prenait à la gorge. Était-ce la peur naissante de finir enterré vivant ? Ils avaient l'impression d'entrer dans un terrain de chasse ou il était la proie.

Ahmun continua à descendre le long de la paroi, emmenant son maître avec elle. Pour l'instant tout semblait calme. Peut être parce qu'ils faisaient jour et que ces créatures semblaient craindre la lumière, une chance que Mercor et Ushiran soient là.

"J'ai cru ent..."

Ahmun n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une créature de la taille d'un chat surgit de l'un des trous situé sous eux et bondit sur la jambe de Mercor. Plantant ses petits crocs dans la peau de l'invocation, cela lui fit à peine l'effet d'une petite piqûre, une douleur physique tellement ridicule que l'invocation aurait pu en rire. La créature resta solidement accrochée à la jambe du plus fournis en mana du groupe, mordant sans efficacité apparente.

-----

Mana Mercor : 14
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Sam 7 Sep - 15:25

Le sort que j’avais lancé permit de voir différentes galeries creusées dans les parois, ainsi qu’une étrange petite créature qui fut visiblement blessée par la lumière. Cependant à mesure que le sort descendait, l’obscurité regagnait peu à peu la crevasse. Heureusement, Ushiran nous lança un sort qui nous permit de voir dans l’obscurité : bien pratique pour se déplacer sans pour autant déranger la faune, c’était bien plus prudent que d’utiliser des sorts de lumière.

Abel sembla réfléchir quelques secondes avant de dire qu’il ne valait mieux pas nous aventurer dans les galeries, et de continuer à descendre. L’atmosphère n’était que plus oppressante à mesure que l’on descendait, et j’étais incapable de comprendre pourquoi. Nous étions plongés dans l’obscurité depuis quelques temps maintenant, il n’y avait aucune raison que cela m’affecte de plus en plus. Je fus cependant tiré de mes pensées lorsqu’Ahmun commença une phrase qu’elle n’eut pas le temps de terminer. Une étrange créature avait surgi de la paroi pour me mordre à la jambe.

« Mais qu’est-ce-que… ? »

La morsure en soit n’était pas du tout douloureuse, mais je cherchai à me débarrasser de la créature en secouant ma jambe, sans succès. Alors que la créature s’accrochait, je ressentais quelque chose d’étrange, comme si je m’affaiblissais depuis qu’elle me mordait. Comment était-ce possible ? Je n’avais pourtant pas utilisé tant de magie que cela… Pourtant je me sentais m’affaiblir de seconde en seconde, avant de finalement comprendre :

« Ce monstre absorbe mon mana ! »

Quelque peu affolé, je lançai un sort de Flamme sur la créature pour qu’elle lâche prise.



Le sort de Flamme semble efficace, la créature fébrile se tord de douleur, lâche la jambe de Mercor et tombe dans la crevasse, les chairs dévorés par la chaleur du sort. Cependant le gouffre semble agité par le réveil de quelques autres créatures, difficile d'en compter le nombre. Leurs yeux luisants venaient voir d'ou venait cette lumière magique.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Sheiko
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 44
Double Compte : Kamaël
Liens vers la fiche : Mon histoire
Elément : Air
Métier : Guide
Invocation(s) : Tarec'Mah, Fauve
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Sam 7 Sep - 15:25

Suite au révélation de Zarkan à propos de la nature du Krone et de sa puissance, je pensais immédiatement à prévenir le reste de l'expédition. Si jamais ils se retrouvaient face à lui ou l'un de ses sbires, leurs actes ne pourraient que le renforcer. Portant la main à mon avant-bras, je touchais du doigt la pierre me liant à Ushiran.
Je m'inondais alors dans le flot de son esprit, mêlant nos pensées en un maelström cognitif. Comme à chaque fois que se faisait la connexion, je devais lutter afin de conserver mon intégrité psychique. Les sens d'Ushiran, sa conscience du monde qui l'entourait était bien plus immense que les miens, à un point que je peinais à appréhender sans que mon esprit ne se déchire sous l'effort. Je parvenais toutefois à capter quelques unes de ses perceptions actuelles basées sur la vue et l'ouïe, obtenant ainsi quelques indices sur leur position. Je compris aussitôt que mon intervention était nécessaire, et même bien trop tardive. Concentrant mes pensées en une succession aussi claire que possible, j'en fis part à Ushiran :

"Ushiran, il vous faut vous éloigner du Krone et de ses sbires. Nous parlons avec Zarkan en ce moment même, et lui-même ne sait comment en venir à bout, malgré son lien avec les dieux. Le Krone est un être de pure magie, et il s'en nourrit afin de donner naissance à des créatures, les ombras. Ces dernières chasseront à leur tour, puisant la magie des créatures de l'île afin de la transmettre au Krone, qui enfantera de nouveau, dans un cycle destructeur. Sa puissance est telle qu'il absorbe même la magie divine, au point qu'Aer a du isoler les kouroukas afin de les protéger, d'où la ville volante. Tenter de l'affronter, en l'état actuel des choses, ne reviendrait qu'à renforcer plus encore un ennemi qui nous dépasse déjà. De plus, nous sommes séparés, et nous ne pouvons vous aider. Finissez d'explorer cette partie de l'île aussi prudemment que possible, et nous nous rejoindrons lorsque nous aurons finis de discuter avec Zarkan. Mais surtout, évitez le Krone et ses sbires."

Je savais qu'Ushiran détestait la fuite, mais il savait également que je n'étais pas un couard. J'espérais qu'il saurait reconnaître la raison de mes propos, et que cela suffirait à éteindre son désir de bataille, en tout cas à l'égard du Krone. C'est sur ce mince espoir que j'achevais ma transmission...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ushiran
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Ryu !
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 53
Elément : Feu
Métier : Dragon à temps plein
Invocateur : Edvah
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Sam 7 Sep - 15:26

Une fois le problème de luminosité réglé, nous pûmes envisager la suite de notre expédition. Viltys partagea ses interrogations sur les galeries mais Abel coupa court à toute initiative d'exploration de ces dernières, et pour une fois je fus d'accord avec lui. Non pas parce que c'était dangereux, mais parce que de toute façon je ne rentrais pas dedans.

Nous reprîmes donc notre avancée vers le fond du gouffre, bien vite interrompus par la voix d'Ahmun qui prévenait d'un danger, qui s'avéra être une minuscule bestiole qui s'attaqua à la cheville de Mercor, semblant vouloir scier la jambe du demi-dieu à l'aide de ses crocs minuscules. La situation en était risible : le groupe s'était arrêté, et seuls les mouvement que faisaient Mercor pour se débarrasser du microbe qui s'attachait à lui troublaient le calme du gouffre. C'était donc ça la menace du Krone ? Des espèces de gnomes chewing-gums ?

Mercor ne semblait cependant pas trouver la situation particulièrement amusante, et son exclamation fit passer l'ombre d'un doute en moi. Ces bestioles étaient capables d'aspirer notre magie ?

Tandis que Mercor se libérait finalement du parasite qui le collait en le carbonisant, je fus interrompu dans ma réflexion par la réception de sensations nouvelles : j'avais l'impression de me trouver bien au-dessus d'où j'étais réellement, entouré de la jungle présente plus loin sur l'île, qui m'envahissait de ses effluves et de ses sons. Je compris ce qu'il m'arrivait quand je ressentis la présence de Kohaku et Sheiko et captai les pensées de ce dernier, qui m'avertissait de la nature de notre adversaire.

Le doute fit place à la frustration qui dissimulait l'inquiétude. Comment se battre contre des adversaires si on ne pouvait même pas les carboniser allègrement sans les renforcer ? Comment se battre contre des êtres qui voulaient aspirer tout ce qui faisait de nous des êtres divins ?

Apercevant la nuée de petits yeux luisants qui se dessinait en-dessous de nous, anticipant le festin sans précédent que représentaient quatre demi-dieux, je prévins alors le groupe :


Nous devons rebrousser chemin.


Je préférais ce terme à "fuir"... Je choisis de ne pas révéler aux humains que nos créateurs eux-mêmes ne savaient comment endiguer la menace que représentait le Krone, car l'ampleur de ce que cela signifiait suffisait à me faire frissonner, remettant en cause la connaissant que j'avais du monde depuis des millénaires...

Sheiko est avec Zarkan, qui lui a parlé de la nature du Krone : c'est une menace que nous ne pouvons contrer dans l'état actuel des choses. Non seulement ces créatures absorbent notre énergie magique, mais en plus elles la transmettent à leur créateur, ne faisant que le renforcer...

Joignant le geste à la parole, j'entrepris de gravir en sens inverse le gouffre. Heureusement, il était toujours plus facile de monter que de descendre en escalade. Le problème était que ces bestioles seraient probablement beaucoup plus rapides que nous pour remonter la paroi, d'autant plus qu'elles pouvaient surgir de toutes les galeries nous surplombant. Après un instant de réflexion, j'en vins à penser que les humains ne craignaient pas grand chose de ces créatures puisque seule l'essence magique les intéressait. Il serait donc envisageable de les laisser derrière pour nous permettre de remonter plus facilement, mais je me doutais que cette solution ne plairait pas aux demi-dieux ayant leur Invocateur sur le dos. Je m'adressai donc à la demi-déesse de la Terre, qui était la seule capable de nous sortir de ce trou rapidement :

Ahmun, penses tu que tu pourrais nous téléporter en dehors du gouffre ? Ces bestioles risquent sinon d'être plus rapides que nous et de nous submerger...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 756
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Sam 7 Sep - 15:27

Zarkan devait avoir d'autres priorités que de s'occuper d'étrangers qui s'invitaient parmi les siens, aussi il congédia le dragon et l'humain. Kohaku sortit du lieu sacré avec déférence et quitta le chef autochtone avec un salut respectueux de la tête. Maintenant qu'il savait l'origine de ce peuple il ne comprenait que mieux ce but de cette terre volante. Le fils d'Aër commençait à douter de l’existence d'un moyen de s'emparer du secret de cette île en lévitation si elle était le fruit d'une action directe de l'un des Quatre Grands.

Kohaku décolla et fit un grand tour pour revenir chercher Sheiko qui lui tendait deux hanses qui étaient relié à un harnais de cordes. Le dragon l'emporta à bout de serre comme un un grand rapace porterait sa proie. L'urgence de l'information qu'avait donner Zarkan à propos du Krone poussa le demi-dieu à voler à grande vitesse. Le vent fouetta avec force l'humain alors qu'ils rejoinrent leur destinations en quelques minutes grâce à un allure vertigineuse.

L'immense faille ne disait rien qui vaille au dragon blanc. Il déposa le guide sur le rebord du canyon sans fond, et se posa à son côté. Ce lieu empestait le danger, la mort. Son instinct maintenait Kohaku en alerte maximum. L'ouïe et le flair aux aguets, il démêlait le plus d'informations possible afin de situer leurs compagnons.

« Ils sont vraiment descendus là dedans. » Lança-t-il d'une voix acerbe. « Il va falloir aller à leur rencontre si je ne perçois pas très vite ce qu'il en est. »




Voix de Kohaku.
Comment bouge Kohaku:
 


Ordres d'Eleanör:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Sam 7 Sep - 15:28

Alors que la descente continuait, une créature sauta sur la jambe de Mercor. Je l'observais avec intérêt, jusqu'à ce que mon invocation ne commence à sentir les effets des petites dents du petit monstre. Un instant surpris qu'il ressente la morsure, les véritables effets sentis m'horrifièrent brutalement. Si une si petite créature absorbait le mana de nos invocations… Nous étions mal barrés, et cela n'était rien de le dire : notre principal avantage contre le Krone, m'étais-je dit, serait la force de nos invocations. Le petit démon tomba en contrebas suite à la riposte de Mercor, tandis que le second fils du feu, Ushiran affirma que la magie ainsi volée ne faisait que renforcée l'horreur des profondeurs. Non, il ne fallait pas s'attarder en ces lieux : nous étions sous-armés, et nos invocations pour le moins affaiblies.

L'idée que l'invocation de De Nenil nous téléporte hors d'ici était séduisante, mais le pouvait-elle vraiment ? Je sortis ma dague, dans l'idée de protéger mon invocation contre toute nouvelle agression d'une de ces créatures. Je m'étais quelques peu entraîné à Lüh, et sans doute que je pourrais leur faire lâcher prise, à condition qu'elles ne soient pas trop nombreuses. Cela me paraissait bien illusoire au vue des centaines de paires d'yeux qu'on avait pu observer lorsque la créature enflammée était tombée, mais je devais garder mon sang-froid. Les autres ne semblaient pas en proie à la panique, et je me devais de les imiter. Je savais qu'il y aurait des dangers une fois sur l'île, et ça n'était pas la première fois que je me retrouvais dans une situation périlleuse. Garder son calme était donc la clé.

- Remonte nous, Mercor, mais reste proche d'Ahmun au cas où elle pourrait nous faire sortir d'ici en un clin d'oeil, soufflais-je à mon invocation. Il ne fallait pas perdre de temps, comme l'avait justement fait remarqué Ushiran, les bestioles pourraient fort bien nous submerger. Il te reste encore de la magie ? La créature ne t'as pas trop affaibli ? demandais-je. Ne l'utilise qu'en dernier recours, j'essaierai de te défendre d'ici là. Si elles ne veulent que ta magie, elles ne devraient pas m'attaquer. Nouvelle illusion ? Sûrement. Sauf que je voulais avant tout qu'elles ne puissent pas faire de mal à Mercor. Quel invoqueur serais-je si je ne le défendais pas ? Je reportais mon attention sur la demi-déesse de Terre. Si vous ne pouvez pas tous nous téléreporter d'un coup, je suggère que vous emmeniez vos frères les premiers, puisque ces créatures n'en ont qu'après votre essence. Vous n'aurez qu'à nous chercher après, si nous ne pouvons pas remonter par nous même.

Bravache de ma part ? J'observais les parois de la grotte en frissonnant à l'idée de les grimper. J'étais cependant assez vigoureux, et je me pensais capable de le faire. Du moins, si je n'étais pas attaqué. Cela serait difficile, certes, mais qu'arriverait-il si elles volaient toute la magie de nos invocations ? Et, pire, si elles la leur volait pour toujours ? Non, décidément, nous devions les sauver d'abord, puisqu'elles représentaient notre meilleure chance de nous battre contre le Krone une prochaine fois.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Sheiko
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 44
Double Compte : Kamaël
Liens vers la fiche : Mon histoire
Elément : Air
Métier : Guide
Invocation(s) : Tarec'Mah, Fauve
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Sam 7 Sep - 15:29

Le voyage aérien n'avait rien d'une promenade de santé. Comparé aux vols que j'avais eu avec Shanimir, ce vol d'urgence fut une véritable épreuve. Malgré le couvert tout à fait relatif que me procurait ma position, le vent me battait le visage et le haut du corps, et je ne pus avoir qu'un aperçu plus qu'incomplet des paysages qui défilaient sous mes yeux. La prochaine fois, je réclamerais mes propres ailes, le voyage devrait être plus agréable...

Nous parvînmes bientôt sur les abords d'une crevasse, où attendaient  le dieu félin et Trivière. J'en conclu que c'était là qu'était descendu le reste du groupe. Ils nous le confirmèrent lorsque nous atterrîmes, et je me précipitai aux abords de la falaise, me penchant au-dessus du vide. La lumière n'atteignait pas le fond du précipice, et rien ne me révéla la présence de nos camarades. S'il nous fallait leur venir en aide, nous étions bien trop loin. Du moins... Je me tournais vers Kohaku et Shanimir d'un air pensif, puis pris la parole :

Shanimir, pourrais-tu jeter un sort d'ailes ou de célérité sur Ushiran ?

Je savais que, malgré l'inimitié naturelle entre les dieux de vent et de feu, Shanimir et Ushiran avaient développé l'un pour l'autre une certaine tolérance, grandement inspirée par le respect des capacités mentales et techniques de chacun. Une sourire narquois étira les lèvres du divin félin :

Si mon aide est requise, je ne saurais les en priver.

Je souris intérieurement à l'air noblement supérieur qu'il arborait et qui le caractérisait si bien. Il aimait se sentir nécessaire, et procurer son aide à qui la demandait de façon respectueuse, alors pourquoi le priver de ce plaisir ? Il s'approcha de la crevasse de sa démarche nonchalante, et entonna une incantation, recourant à sa magie sur Ushiran. Je ne doutais pas un seul instant que ce dernier utiliserait ce don de façon sensée, aussi me concentrais sur autre chose.

Mobilisant toutes mes pensées, je les projetais en direction de Tarec'Mah, l'invoquant à mes côtés. Dès qu'elle serait là, j'entreprendrais de lui expliquer succinctement la situation afin qu'elle puisse se rendre utile de façon efficace...


▲ Succès ▲


Dernière édition par Sheiko le Sam 7 Sep - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Tarec'Mah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Sam 7 Sep - 15:30

Tarec'Mah était allongée sur une branche, se prélassant allègrement du calme pratiquement divin. Elle n'avait aucune idée de la zone dans laquelle elle était, mais peu importait la géographie. Elle était cachée dans le feuillage touffu d'un arbre, au bord d'une minuscule rivière, bercée par le son du vent, chauffée par le soleil. Un vrai bonheur. Le corps d'un Variquan était affalé au pied de son perchoir. Du moins ce qu'il en restait. Cette petite traque et l'intense course poursuite qui avait suivi avaient été incroyablement vivifiantes. Elle n'avait même pas eut à utiliser la magie.

Soudain, la voix de Sheiko résonna dans l'air. Redressant la tête, Tary se retint de soupirer. Elle qui était si paisible sur sa branche... Elle sauta à terre, mais au lieu de toucher l'herbe grasse qui se trouvait au pied de l'arbre, ses pattes griffèrent de la pierre et du sable. Inconsciemment, Tarec'Mah recula d'un pas et plaqua sa crête contre sa nuque. Mais dans quoi son maître s'était-il fourré ? Elle ne connaissait pas cette parcelle de l'île, pas du tout. Et il semblant y avoir du monde... Et quelque chose de bizarre dans l'atmosphère... Sa langue sifflant entre ses crocs, la lézarde tourna ses yeux émeraudes vers le guide, lui crachant ses paroles sur un ton plus acide qu'elle ne l'aurait voulu.

« Qu'est-ce qu'il se passe ? Sheiko ?!»

Il y avait des fils et filles d'Aer en vue, et tout le calme qu'elle avait pu emmagasiner fut arraché de force de son être. Elle ne cernait pas la situation. Que se passait-il ici ? Où était-elle ? Trop de questions. Et quand elle remarqua le gouffre devant elle et le mouvement qui s'en échappait, elle se précipita devant Sheiko pour le protéger. Il ne l'avait visiblement pas appelé pour compter fleurettes, et elle ne comptait pas retourner dans son temple. Tous crocs dehors, la crête dressée, elle campa devant son maître prête à bondir. Cependant Sheiko semblait avoir quelque chose à lui dire.


[Mana 20]


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Sam 7 Sep - 15:30

Les petits yeux luisants dans l'obscurité étaient irrémédiablement attirés par la magie qui se dégageait des Invocations. Trop de magie condensée dans un corps pour que les Ombras n'aient pas immédiatement le réflexe de se jeter dessus. Avec Ushiran, Mercor et Ahmun servit sur un plateau, la masse sombre commença à fondre sur eux. Impossible de les compter, il en sortit par tous les trous de la paroi, et leurs cris sauvage attiraient d'autres curieux dans un cercle vicieux.
Ushiran lui bénéficia d'un sort d'aile, venu d'en haut, pour s'extirper de ce cauchemar.


"Tout le monde près de moi !"

S'écria rapidement Ahmun qui avait à peine le temps de réfléchir. La situation devenait de plus en plus critique au fur et à mesure. Le temps que les expéditionnaires se rapprochent, les morsures commencèrent à fuser. Quand ils furent enfin tous réunis près d'elle, chacun au contact de sa fourrure, Ahmun put se concentrer pour téléporter tout le monde.
Elle ne devait pas oublier quelqu'un dans la manœuvre, elle se concentra pour sentir chaque être proche d'elle, se voyant l'emporter, comme si elle le prenait sur son dos, loin du gouffre. Sa concentration était perturbée par les morsures, elle sentait la magie la quitter, et Abel faisait tout son possible pour débarrasser la louve des mordeurs qui l'attaquaient.

Enfin assez concentré, après quelques secondes à peine qui avait paru des heures, ils furent téléportés en dehors du gouffre. Ils furent tous baignés dans la lumière, et les Ombras venus avec eux, ne supportant pas ce contact qui semblait bruler leurs chairs, lâchèrent prise pour retourner se terrer dans le gouffre.

Morsures (tiré au dé sur la CB)
Pour Mercor : 4 (-4 mana)
Pour Ushiran : 1 (-1 mana)
Ahmun : 5 (-5 mana)

Ahmun gisait sur le sol, très affaiblis par les morsures et cette téléportation massive. C'était la première fois de son existence ou elle avait pressenti ce qu'était la mort, et qu'il lui semblait que son immortalité avait peu de sens face à cet adversaire. Abel examina immédiatement les morsures de sa louve, puis se tourna vers Sheiko et Kohaku qui étaient venus les rejoindre :

"Vous savez de quoi il s'agit ? Que vous a dit Zarkan ? Ils nous hébergeront cette nuit ?"

De l'impuissance transparaissait dans sa voix. Face à une telle force, que même les dieux ne peuvent écraser, qu'est-ce qu'un simple homme comme lui pouvait faire ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Sheiko
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 44
Double Compte : Kamaël
Liens vers la fiche : Mon histoire
Elément : Air
Métier : Guide
Invocation(s) : Tarec'Mah, Fauve
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Sam 7 Sep - 15:31

Je m'employais à expliquer brièvement la situation à Tarec'Mah, nous situant dans le monde, lui comptant rapidement les dangers régnant sur l'île, citant Zarkan, et achevait en lui parlant des ennemis, lorsqu'apparurent, hors de la faille, nos aventureux compagnons. Des créatures de ténèbres, accrochées aux invocations, cessèrent leur morsure en hurlant de douleur sous celle du soleil. Elles se replièrent dans les ténèbres de la fosse, se retirant afin de pourlécher leurs plaies dans leurs abîmes de noirceur.

Les Ombras, créatures du Krone, puisant pour lui la magie, qu'il utilisait pour grossir son armée, en un cercle vicieux qui n'aurait de fin qu'à la destruction du Krone ou du monde.

Et leur impact sur les invocations s'en faisait ressenti ; Ahmun s'en retrouvait épuisée, tandis que les autres invocations montraient des signes évidents, bien que moindre, de fatigue. Les humains n'avaient pas l'air touchés.

En réponse à Abel, je secouais la tête en signe de dénégation :

Ce sont les Ombras, les sbires du Krone. Nul ne sait comment les vaincre. Il nous a conseillé de retourner au navire pour la nuit. Les Kouroukas ne sauraient souffrir notre présence, ils nous voient tels des démons.

Je réfléchissais toujours au conseil de Zarkan : il me semblait bien plus avisé que nous en la matière, mais ses propres suivants préféraient la sécurité des arbres à celle d'un abri terrestre, et le bateau s'apparentait plus à la deuxième catégorie, quoique séparé de l'île par la falaise.
Balayant les environs désolé du regard, je me tournais ensuite de nouveau vers le maître de l'expédition :

Faire demi-tour serait plus prudent, Continuer à la surface plus intéressant. Quel est votre choix ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Tarec'Mah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Sam 7 Sep - 15:31

Soudain l'agitation du gouffre se calma et quelque chose apparu soudainement devant eux. Une louve, un être cornu et... La mâchoire de Tarec'Mah se serait décroché si elle n'avait pas eut le plus grand mal à la décrisper. Étant resté de trop longues secondes tendue, prête à bondir sur un éventuel assaillant, elle ne parvint même pas à prononcer le moindre mot. Elle se contenta de pousser un discret soupir soulagé et de reprendre une posture plus nonchalante. Elle ne comptait cependant pas lâcher Sheiko d'une semelle. D'après ses explications, la zone était on ne peut plus dangereuse et elle n'avait aucune envie d'y laisser sa liberté.

«- Vous savez de quoi il s'agit ? Que vous a dit Zarkan ? Ils nous hébergeront cette nuit ?
- Ce sont les Ombras, les sbires du Krone. Nul ne sait comment les vaincre. Il nous a conseillé de retourner au navire pour la nuit. Les Kouroukas ne sauraient souffrir notre présence, ils nous voient tels des démons. »


Tout juste mise au courant, Tarec'Mah écoutait la conversation sans trop réussir à en suivre le fil. Et elle ne parvenait pas à détacher les yeux de l'énorme dragon devant elle. Elle qui pensait ne jamais le revoir, qui aurait cru que leurs retrouvailles se ferait sur une île mystérieuse ? Mais ne sachant comment faire remarquer sa présence et saluer son ami de toujours, elle se contenta d'essayer d'assimilé tout ce qui se passait silencieusement.

« Faire demi-tour serait plus prudent, Continuer à la surface plus intéressant. Quel est votre choix ? »

Haussant les épaules, la lézarde s'assit à côté de son maître. Elle ne voulait pas aller dormir sur la mer, mais la terre ne semblait pas être aussi sûre que celle de l'île qu'elle connaissait déjà. Que la terre qu'elle avait toujours connu. Pour la première fois, elle ne se sentait pas à l'aise sur le plancher des vaches.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 756
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #24 écrite Sam 7 Sep - 15:31

Le dragon blanc observa les expéditionnaire surgirent du gouffre comme si la colère des Dieux menaçait de les poursuivre depuis ces ténèbres. Kohaku n'aimait du tout l'idée lancée par le guide, s'exposer au danger sans stratégie et étant affaiblis...

« Sottises.» Gronda-t-il d'une voie froide

Sa queue remua l'air placidement alors qu'il dévisageait tour à tour les expéditionnaire. Avisant au passage l'état piteux de certains de ses pairs.

« Nous ne pouvons rien contre ces vermines en l'état. La lumière ignissiène est notre seul rempart contre elles. Ainsi que le domaine d'Aqua, sinon Arcane serait dépourvue de faune. Il faut regagner le bateau, faire le point et monter une stratégie. Diplomatique pour gagner la sympathie des autochtones et-ou martiale pour trouver un moyen de détruire la Peste.»




Voix de Kohaku.
Comment bouge Kohaku:
 


Ordres d'Eleanör:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Sam 7 Sep - 15:32

Abel était intrigué par les dires de Sheiko, ainsi les humains étaient vus comme des démons pour les Kouroukas, il semblait que Sheiko et Kohaku aient appris beaucoup de chose auprès de Zarkan, et la curiosité grandissante en Abel effaçait pour quelques instant la terreur qui faisait frisonner tout son corps. Il lui fallait cependant mettre sa curiosité de coté pour le moment, ce n'était ni le lieu ni le moment de partager leurs expériences.

Quel était l’intérêt de rester ici si tout le monde risquait la mort ? Retourner sur le bateau semblait être la solution la plus cohérente, il suffirait de s'éloigner suffisamment du rivage pour éviter que ces créatures n'abordent le bateau. Si elles craignaient le soleil, peut être craignaient elles aussi l'eau.


"Je suis d'accord avec le fils d'Aer, il nous faut rentrer sur le bateau, mettre en commun ce qu'on a vu et appris, et revenir demain avec une stratégie d'approche."

Il aida Ahmun à se remettre sur ses pattes, elle lui assura qu'elle allait bien mais cela semblait pénible pour elle de tenir debout.
De légers sons captèrent l'attention de Abel, il se retourna, les yeux rivés vers le gouffre, c'était le bruit d'un microscopique glissement de terrain, emportant la terre sans les profondeurs du néant. Le gouffre s'étendait, millimètre après millimètre, avalant le monde sous leurs pieds.


"Allons nous-en."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La découverte de "Krone"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: L'Île Inconnue :: Le Gouffre-