Pierres de Lune

Partagez| .

Pierres de Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 166
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 16 Sep 2018 - 20:48


Lüh ~ Abords de l'enceinte

Pierres de Lune
[Baphomet & Rymaïn]

Les toits de Lüh découpaient avec finesse des dentelles étoilées de bleu... Une nuit étincelante avait couvert de son manteau la capitale ainsi que les alentours. Rymaïn venait de quitter cette dernière, seule, après s'être munie plus tôt dans la journée des pierres de télépathie. Il avait été nécessaire de sertir les perles bleues afin de les glisser ensuite chacune sur un lien de cuir. Discret, pour la nordienne, qui avait rangé ce dernier dans une pochette à sa ceinture pour l'instant... Nettement plus voyant pour la semi-divinité, en supposant qu'elle accepte de porter quelque chose qui pouvait s'apparenter à une laisse... Cette pensée lui fit plisser les sourcils, elle ne lui plaisait guère davantage, mais elle ne concevait pas d'autres alternatives.

• Ω •

La rouquine se tenait à une bonne centaine de mètres des murs d'enceinte de la capitale, préférant faire montre de la plus grande discrétion pour appeler la semi-divinité. Il était bien inutile que quiconque la remarque et qu'elle se voit contrainte de la déclarer... comme un vulgaire Dulcius auquel on passait un collier. Cela ne pouvait être que préjudiciable, pour l'enfant de Terra, comme pour elle.

L'herbe meuble sous ses bottes et les fragrances naturelles qui estompaient les odeurs de la capitale l'apaisèrent un peu... Oui, elle n'était pas à son aise. Pour ce qu'elle devait faire, mais aussi pour tout ce qui s'était produit depuis la libération de l'être divin. D'un mouvement de tête elle tenta de chasser le visage qui s'imposait à nouveau dans son esprit, et ferma les yeux. Elle pria pour que l'enfant qu'elle allait appeler ne soit pas à l'autre bout de l'île, au risque de subir les conséquences de son mécontentement... Malgré leur lien, il semblait peu se soucier d'elle, et c'était sans nul doute bien normal. Néanmoins, elle craignait que sa bienveillance actuelle ne soit pas interprétée comme telle au départ.

Elle rouvrit les yeux sur la petite pierre qui reflétait la lueur de la lune et de quelques étoiles, puis soupira. Déterminée, n'ayant guère d'autre choix, elle murmura simplement.

"Baphomet... ?"

Pierres de Lune




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mar 18 Sep 2018 - 20:58


Pierres de Lune
Voilà quelques temps que j'avais retrouvé ma cellule, après avoir bêtement été blessé trop grièvement pour m'en remettre par moi même. Quelle injustice. Moi qui, jadis, aurait pu subir tellement plus que ce qui m'avait fait succombé et surtout, sans devoir ainsi prendre retraite. Je m'étais sentis si faible, si fragile. Ma puissance d'antan m'avait réellement quitté et cela m'attristait au plus au point. J'ai sans doute eu un aperçu de ce qu'est la mort et à en croire la résistance de mon être, en ce jour, je risque d'en avoir plusieurs autres si je ne fais pas attention.

Le temps m'avait paru long, ainsi à nouveau cloitré dans ma cellule, avant que sa magie ne me redonne tout le peu de puissance dont je disposais. Mais alors que je m'aprêtais à partir, je me rendit douloureusement compte que cette fameuse porte, par laquelle je n'avais pu passer le jour de ma libération, ne me permettrais pas non plus de sortir maintenant. J'ai essayé pourtant, frappant contre elle à grand coup de crâne, mais rien n'y faisait. J'étais en colère, ainsi contraint par tant de chose, avec pourtant cette rage de vouloir sortir à tout prix.

J'avais tourné en rond, fais les cents pas, soupiré à mainte reprise sans trouver la moindre solution. La seule possible étant que l'humaine m'appelle. Mais elle avait dit ne jamais le faire, la seule option était sa vie en danger. Si elle tenait sa parole d'y faire très attention, je pouvais toujours attendre. Voilà un point qu'il faudrait que l'on remette au clair si toutefois je sortais de cette cellule avant qu'elle ne meurt de vieillesse.

Le temps était long, trop long. Comme si depuis ma sortie j'avais retrouvé la capacité à le ressentir. Jusqu'à ma libération il n'était même pas quantifiable dans mon esprit et tellement peu important. Là, c'était une autre affaire. Le peu de temps passé dehors m'avait paru si court quand mon retour entre ces murs me paraissait si long. Quelques jours ? Quelques semaines ? Quelques mois ou plus ? Je ne savais même pas, je ne parvenais pas à savoir, ainsi enfermé. Pourtant, à un moment, j'ai entendu son appel résonnant dans ma tête.

Je me suis alors sentis partir, disparaître, en un instant pour ensuite réapparaitre, aussi simplement que cela. Il faisait sombre, la nuit avait enveloppé les terres de son manteau étoilé. Les pattes foulant le sol, j'observais une seconde autour de moi, la brise caressant mes écailles et s'engouffrant dans mon pelage. C'était même plus agréable que la première fois puisque cette fois-ci, je l'avais presque attendu. Pourtant, les circonstances de mon appel me ramenèrent à plus de discernement. Mes cinq yeux se mirent alors à chercher l'humaine certainement entre la vie et la mort.

Une fois trouvé, juste en face de moi, quelle ne fut pas ma surprise en la voyant ainsi fraiche comme la rosé, sur ses deux jambes et visiblement en bonne santé. Bien qu'en réalité, j'étais plutôt satisfaite qu'elle m’ait appelé, elle s'était permis l'offense de faillir à la parole qu'elle m'avait donné. Et ça, cela nécessitait des explications et vite. Je me mis alors à gronder, ma colère quelque peu floutée.

" Tu n'as donc pas de parole humaine ? Tes mots sont-ils si vides de sens pour ainsi m’appeler alors que tu n'es pas en danger de mort ? Expliques toi ! "

Ma voix s'était intensifiée, suffisamment pour se faire menaçant. Je grondais aussi plus fort. Qu'avait-elle donc pour m'appeler sans raison apparente ? Pourquoi me solliciter ainsi ? Mais heureusement qu'elle l'avait fait...

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 166
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mer 19 Sep 2018 - 19:45


Lüh ~ Abords de l'enceinte

Pierres de Lune
[Baphomet & Rymaïn]

L'entité divine se matérialisa pour la deuxième fois sous ces yeux depuis une semaine. Sa silhouette imposante se détachant clairement dans l'obscurité baignée d'un filtre lunaire éclatant. Probablement surpris ou égaré, il sembla observer momentanément les alentours le nez en l'air, avant de fouiller plus consciencieusement le sol à la recherche de Rymaïn. Celle-ci n'avait guère oublié les circonstances légitimes qui lui permettaient de le faire venir à elle et se doutait pertinemment bien qu'il ne souffrirait d'aucune autre.

Ainsi, la voyant se tenir devant lui, intacte, le plus simplement du monde, elle ne fut guère surprise par sa réaction. Ce qui ne l'empêcha de se sentir envahie d'un sentiment de culpabilité prégnant. Peut-être lui laisserait-il le temps de s'expliquer...?

Oui, bien que les premier mots la transpercèrent aussi brutalement qu'une lame chauffée à blanc. Jamais, en d'autres circonstances, elle n'aurait faillit à une promesse donnée... comprendrait-il seulement la nécessité de la situation? Et si tel était le cas, se soucierait-il encore de ce qu'elle puis lui dire à l'avenir.

• Ω •

Elle demeura silencieuse les premières secondes, car le volume sonore de Baphomet les mettait en danger, et ses premiers propos risquaient d'aggraver encore plus le peu de considération qu'il lui portait... enfin, cela ne devait même pas s'avérer un terme exact, la considérait-il d'une quelconque manière?. Elle, pouvait se permettre de lui répondre sans baisser la voix, au moins, tournant au mieux ses dires pour n'y poser aucun ordre détourné d'une façon où l'autre.

"Je suis sincèrement désolée." Dit-elle en baissant le regard devant son interrogation irritée."...Mais... nous sommes très proches de la capitale, il serait plus judicieux pour votre bien que nul ne nous remarque."

Son timbre vacilla un peu vers la fin, consciente qu'il n'apprécierait sûrement pas la suggestion. Elle poursuivis néanmoins, ses yeux accaparés par le reflet bleu qui scintillait dans sa paume sous la lueur blafarde de la lune. Elle releva un instant la tête, préférant le regarder pour continuer de s'adresser à lui, ignorant quelle marque de respect pouvait prendre sens aux yeux de la semi-divinité.

"J'avais quelque chose d'essentiel à vous donner, au cas où vous seriez contraint de revenir dans votre cellule sans que je le sache... l'île reste un danger permanent." Elle tendit sa main ouverte sur la sphère bleutée, accrochée à un lien de cuir qui retombait en plusieurs boucles sous son bras."Ceci est une pierre de télépathie, j'en possède également une. Elle sont liées par magie, et permettent d'entrer en contact avec l'autre porteur..."

Elle interrompit ses explication un instant, observant Baphomet ainsi que ses réactions potentielles jusqu'alors. Espérant qu'il ne s'emporte pas davantage, car après tout, elle aurait pu penser à cela plus tôt, et lui éviter le désagrément d'être arraché à sa liberté pendant quelques temps pour subir la présence de l'humaine.

Pierres de Lune




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Sam 22 Sep 2018 - 21:29


Pierres de Lune
Dans un premier temps, elle présenta ses excuses, aussi simplement que cela. Je me faisais alors plus grand, m'imposant face à elle comme bien plus fort, plus grand et plus important. Elle était réellement très docile ou très respectueuse, les deux paraissaient assez proche à mes yeux. Puis elle se permit une remarque, m'invitant surement à être plus discret. Mais oubliait-elle à quel point j'étais ignorant de ce qui m'attendais dans ce Nouveau Monde, peu importe où j'étais ? Ses mots menèrent alors mes yeux à la contemplation de la ville toute proche de nous, j'en discernais les toits des plus hautes bâtisses au dessus d'une muraille visiblement solide.

Eux-même se protégeais du monde extérieur avec de belle défense. Mes yeux se tournèrent alors vers l'horizon, tentant de deviner ce dont il regorgeait. De la puissance ? De la magie ? Du danger ? Tellement grand que de faibles humains étaient venu à moi, quérir ma puissance au péril de leur vie. Certains donc prenait le pari de jouer leur existence pour s'octroyer une défense supplémentaire face au monde qui devait être empli de risque pour eux. J'en avais fais les frais. Moi même, aussi fils des Dieux que je pouvais être, j'avais succombé face à ce Nouveau Monde.

Je réfléchissais à tout cela, bien conscient de mon ignorance et cela me révoltait, m'arrachant un grondement significatif. Puis, du coin de l’œil, je vis quelque chose scintiller en contre bas. Dirigeant mes yeux vers elle qui se trouvait au creux de la main de l'humaine, je la fixais une seconde avec intérêt. J'écoutais ses mots, mais sa première phrase s'était ancré dans mon esprit. Je pris alors un air quelque peu interloqué en écoutant à peine ses explication concernant la pierre qu'elle me présentait.

Un nouveau grondement résonnait dans ma gorge jusqu'à se faire grognement. Elle avait l'air de connaître les désagréments d'un retour à ma cellule. Était-elle au courant de ce que cela représentait, de mon incapacité à retrouver moi même ma liberté après un k.o. ? Imaginait-elle seulement ce que j'avais pu ressentir en me retrouvant à nouveau là bas, arraché à ce peu de liberté qu'elle m'avait « offert » et à laquelle je n'avais pu prétendre à nouveau sans son appel ? Ses mises en garde concernant la capitale n'avaient aucun poids, puisque j'étais tout à fait inconscient du danger j'encourais à me faire remarquer ici. Je me faisais alors grand, imposant, gonflant mon poitrail, grondant plus fort, ma voix se faisait criante de contrariété.

" Alors tu étais au courant ? Tu savais qu'en retournant dans ma cellule je serais incapable d'en sortir sans ton appel ?! "

Je rugissais mon mépris, mes pattes griffant le sol avec acharnement et ma queue fouettant l'air frénétiquement. Je lui en voulais de m'avoir ainsi laissé sans explication, sans mise en garde. Si j'avais su que je dépendais autant d'elle, j'aurais certainement fais plus attention et ne me serait pas laissé autant avoir par ce Loup incapable et ce monde si menaçant. Mes pattes s'agitaient et tremblaient presque de fureur quand ma voix se faisait plus forte, la terre tremblant sous mes pattes.

" As-tu seulement conscience du calvaire que tu m'a imposé en taisant cette information ?! Retourné ainsi à ma prison, à attendre que tu daigne m'en sortir parce que ma liberté dépend de ta bonne volonté ?! Pourquoi avoir attendu si longtemps ?! Hein ?!! Réponds !! "

Je me détournais d'elle, violemment, avant que je ne puisse contenir une haine qui déferlerait sur elle, mettant à mal ma propre liberté, subissant sans doute une colère divine bien plus grande que ce que j'avais vécu jusque là. Je faisais à présent les cents pas avec frénésie, grognement et exaspération.

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 166
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Sam 22 Sep 2018 - 22:24


Lüh ~ Abords de l'enceinte

Pierres de Lune
[Baphomet & Rymaïn]

Ses craintes se confirmèrent lorsqu'il rétorqua avec de plus en plus de hargne dans la voix, sur un ton qui allait crescendo et les mettait tout deux dans une situation délicate. Il était agité, empli de colère et elle ne pouvait que reconnaître sa propre responsabilité. Mais il y'avait cette priorité indicible, qu'elle finit par exprimer, s'énervant à son tour, mais d'inquiétude pour lui plus que pour autre chose.

"Si on nous entend, je serais forcée de vous faire répertorier comme... comme un animal de compagnie!" La fin de sa phrase se perdit presque dans un murmure tant cette idée lui arracha un dégoût pur et simple. Les hommes et leur lois stupides, qu'ils estimaient au dessus d'êtres pourtant tellement supérieurs.

A cette pensée, le reproche de Baphomet lui revint brutalement à l'esprit... Oui, elle aurait pu lui éviter cette douleur inutile, elle en avait conscience. Elle resta momentanément silencieuse.

• Ω •

"Je ne l'ignorais pas, simplement..." Simplement elle ne savait que mettre comme mots sur son ressenti, mêlé à présent d'une culpabilité prégnante qui la blessait plus que tout, elle s'emporta presque à nouveau, contre elle même cette fois, regardant volontairement ailleurs. "... Je n'y ai plus pensé parce que j'étais complètement troublée par le fait que vous ayez accepté de me suivre... Je... Je ne comprends toujours pas pourquoi, d'ailleurs." Sa main se referma de rage sur la petite sphère, tant elle se débattait avec des choses qui lui échappaient.

C'était tellement évident qu'elle ne s'en était même pas rendue compte plus tôt. Pourquoi avait-il opéré un tel choix alors qu'elle semblait ne mériter aucune estime à ses yeux ? Et cela devint encore plus désagréable quand elle lia cette idée à une autre interrogation relationnelle qui n'y ressemblait que trop à certains égards. Et qui avait tout autant accaparé son esprit alors qu'elle tentait vainement de s'en détacher.

Rymaïn ferma un instant les yeux, pour calmer sa respiration, consciente qu'elle risquait d'accentuer la colère de Baphomet avec le ton qu'elle venait d'employer, malgré qu'il n'y avait rien de dirigé contre lui.

Elle rouvrit les yeux et finit par se tourner vers le semi-divin qui s'était éloigné et marchait de long en large avec une colère sourde. Décidant de combler la distance qu'il venait d'instaurer quelques temps plus tôt, elle se rapprocha, et s'arrêta juste devant lui, sous son visage, le forçant à stopper sa marche. Ses prunelles olive se perdirent sur le faciès au cinq iris jaunes, alors que sa voix résonnait avec douceur. Sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle faisait, elle leva une main dans sa direction et affleura son menton du bout des doigts

"Je n'ai jamais souhaité vous blesser de la sorte... Comment pourrais-je... réparer cela ?" Souffla-t-elle, baissant le bras, réellement soucieuse du tort qu'elle avait pu lui causer.

Pierres de Lune




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Jeu 27 Sep 2018 - 13:55


Pierres de Lune
Un animal de compagnie disait-elle ? Est-ce donc comme cela que mes frères et cousins étaient traités en ce bas monde ? La stupéfaction m'arrêta, épouvanté par des mots qui m'avaient atteint plus que je ne l'aurais cru possible. Je grognais moins, mais je grondais toujours, inlassablement ne pouvait faire taire complètement ma colère. Je fixais avec noirceur la ville plus loin, tournant maintenant vers elle ma hargne, plus que contre l'humaine.

Pourquoi l'avais-je choisis ? Était-ce vraiment là un questionnement qui lui importait ? Et après tout, l'avais-je réellement choisis elle plus qu'un autre ? Je n'en étais pas certains moi même. J'avais surtout choisis de sortir, avec elle ou pas, est-ce qu'il y aurait eu une réelle différence finalement. Je grondais encore jusqu'à ce que je me stoppe face à elle qui me barrait la route avec affront. Je me redressais alors, surpris par une telle prise de position contre moi. J'allais pour me faire toujours plus menaçant jusqu'à ce que je distingue la main se rapprocher de mon menton, ce qui me crispa d'immobilisme. Qu'avait-elle dans le crâne pour s'aventurer à être... délicate avec moi ? La tension qui contraignait mon corps face à ses actes se délesta d'une infime fragment quand ses paroles percèrent mes tympans. J'y voyais de la sincérité et pendant un instant, j'y croyais.

Mais tout à coup, mon attention fut toute droite lancée vers la ville au loin, mes deux oreilles dirigées vers les bruissements que m'amenaient mes sens d'enfant divin. Là bas, ça commençait à s'agiter, certainement, comme elle l'avait mentionné, à cause du grabuge que j'avais fais. Et si elle avait raison sur toute la ligne à ce propos, j'avais tout intérêt à fuir. Je ne serais un animal de compagnie aux yeux d'aucun être dans ce monde.

" Chut. Suis moi. "

Sec, tranchant, je n'attendis pas plus longtemps pour la contourner et me diriger vers la forêt la plus proche d'un pas rapide. J'espérais qu'elle parviendrait à me suivre sans mal, mais qu'est-ce qui me prenait d'attendre quoi que ce soit d'un être humain. Raclant ma gorge d'un râle agacé, je m'en retournais vers elle et m'allongeais à ses côtés, vissant mes regards sur elle d'un air autoritaire et pressé.

" Montes, dépêches toi. "

Je me redressais ensuite, l'élançais et galopais avec souplesse et force, vers le petit bois dont je sentais les effluves à l'ouest. Plusieurs grandes enjambées nous avaient suffisamment éloignées de la ville avant que je ne ralentisse ma courses, trottinant pour ensuite marcher. Je m'allongeais ensuite à nouveau, rapidement, lui ordonnant de descendre sans plus de délicatesse pour ensuite reprendre notre marche, l'un à côté de l'autre. J'étais nerveux, mais il fallait que j'en sache plus. Arrivé à l'orée du petit bois, je me posta face à elle et m'assis lourdement, la fixant de mes cinq yeux, l'air sévère, ma queue battant le sol nerveusement.

" Maintenant dis moi tout ce que, selon toi, je devrais savoir. Sur ce monde, sur toi, sur les humains peu importe. Tout ce qui pourrait être important. "

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Pierres de Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pierre lune
» [ROSA] Localisation des Pierres Evolutives
» Un soir de pleine lune
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Portes de la Ville-