Abritons nous de la pluie [Oblivion]

Partagez| .

Abritons nous de la pluie [Oblivion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 48
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mar 18 Sep 2018 - 12:33

Pluie. Je me souviens du temps ou les humains, encore ignares, remerciaient les Dieux lors de la première pluie de fin d'été. Je me souviens du grand nombre de croyances tournant autour de l'eau tombant du ciel. Il y avait aussi cette tribu à plûmes ayant inventé une véritable danse de la pluie. Beaucoup considéraient au début des temps qu'un orage était un phénomène magique, preuve de la colère des Dieux. Pfouah ridicule.

Mes connaissances et expériences de la vie étaient suffisantes pour savoir que ce nuage jaunâtre colossal qui s'avançait à l'horizon ouest allait apporter une pluie si forte qu'elle allait rendre le vol impossible, gonflerait les rivières et réduirait considérablement la visibilité. Du sol il était impossible de le voir, il surprendrait tous les individus situés aux pieds est des montagnes.

Je volais à cinq kilomètres d'altitude au dessus des montagnes. J'avais quitté Kelder depuis quelques heures et prenais tout mon temps pour rejoindre Rorn. Ezelya m'avait donné rendez-vous là-bas au deuxième jour, temps qu'il lui faudrait pour parcourir la distance séparant les deux cités humaines. Pour ma part, il ne m'avait fallu que qu'une petite heure pour me rendre jusqu'au point ou je devais retrouver Ezelya. J'y avais fait un petit tour de repérage et j'étais remontée vers le nord, environ à mi-chemin. J'y retournerais quand je l'aurais décidé.

Pour l'instant, je me cherchais un abri car deux choix s'offrait à moi : monter au-dessus du nuage qui s’approchait le temps de son passage ou fuir la pluie dans une grotte. Difficile cependant d'en trouver une capable d'accueillir une dragonne de ma taille. Il me fallait une large entrée, facilement accessible pour que je puisse m'y rendre à patte ou y atterrir ainsi qu'une profondeur respectable. Je découvris finalement un trou béant au pied de la montagne. Visible de la route, je n'accordais aucune importance à ce détail. Quand je pénétrais dedans, le ciel était encore bleu et les nuages invisibles du sol mais le petit vent frais trahissait l'approche de la pluie. A ma grande satisfaction, l'ouverture s'enfonçait largement dans la montagne.

Large d'une quinzaine de mètres pour une hauteur d'une trentaine, elle se réduisait doucement jusqu'à atteindre les six mètres de hauteur pour dix de large, s'enfonçant dans l'obscurité. Je m'y enfonçais d'une centaine de mètres ce qui n'était que quelques pas pour moi et lorsque je fus entourée par les ténèbres je me couchais contre un mur.

Je me savais presque totalement invisible pour qui ne s’approchait pas à moins de quelques mètres de moi. Je calmais ma respiration si bien que bientôt ce fut comme si la grotte n'avait aucun visiteur. Pourtant je fus rapidement rejointe par un couple de renard qui s'enfonça tout au fond de la grotte, eux aussi cherchant un abri en prévision du déluge qui arrivait.

Sachant que j'avais certainement plusieurs heures devant moi, je commençais à réfléchir aux derniers événements. Ma libération, ma dispute avec Ezelya, les événements à Kelder, ma rencontre avec Nagah. Je me plongeais dans mes pensées. Quelques heures d'attentes n'étaient rien pour une dragonne de mon âge, une centaine d'années n'étant qu'un battement de cil dans l'écoulement de ma vie. J'attendrais...
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
avatar
Modo Nérée



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 269
Double Compte : Serindë
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1530T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mer 17 Oct 2018 - 11:29

Oblivion avait décidé de faire une balade à cheval avec Saber ce jour-là. C’était son dernier jour avant le retour programmé à Lüh avec Wazzi et elle avait souhaité explorer un peu les environs tout en accordant des galops déliés à sa jument. Sans s’en rendre compte, elle avait été assez loin de Kelder mais, comme à son habitude, avait pris son paquetage intégral, au cas où.
Elle avait laissé Wazzi profiter des environs du Temple d’Aer et avait décidé de l’appeler quand elle serait à Rorn, épargnant au petit panda deux jours à passer sur la croupe d’un cheval, aussi doux que Saber fut-il.

Elle était revenue sur la route qui séparait Rorn de Kelder et laissait la jument avancer à son rythme, lui faisant totalement confiance, se demandant si, à ce compte, il ne valait pas mieux qu’elle poursuive son chemin jusqu’à la capitale du nord au lieu de rebrousser chemin et de perdre presque une journée de trajet.
Elle décida de peser les pours et les contres. Ils n’étaient pas nombreux. Pour : la perspective de passer une nuit dans un lit relativement confortable et de faire deux repas de bonne qualité. Contre : plus rien ne la retenait à Kelder maintenant qu’elle avait décidé de ne plus passer d’épreuve, et si elle n’était pas en retard, prendre un jour d’avance pour anticiper un quelconque imprévu n’était pas totalement superflus.
Elle fit donc le choix de poursuivre sa route, paisiblement, laissant Saber tracer sa route, elle-même se concentrant sur l’observation des environs pour éviter de quelconques ennuis.

Elle en était là de ses réflexions quand soudain un léger vent froid se leva. Regardant le ciel, la Garde Dorée ne vit pourtant pas grand chose, mais, se doutant qu’un vent pareil ne se levait pas sans raison, elle décida de faire presser le pas à Saber.
Au détour d’un virage contre la montagne, elle avisa l’ouverture immense d’une grotte qui pourrait presque contenir la Grande Bibliothèque de Lüh et s’y engagea sans se poser de questions.

A quelques pas de l’entrée, elle mit pied à terre et gardant la longue en main de sa jument, elle farfouilla dans son paquetage pour en tirer une torche et l’allumer. Elle ne put s’empêcher de dire à sa monture d’un ton légèrement amusé :

En enfant d’Ignis pour nous éclairer n’aurait pas été superflus ici, n’est-ce pas ?

L’équidé s’ébroua comme en signe d’assentiment et la jeune femme sourit en coin avant qu’une pluie violente ne commence à tomber dru, la faisant sursauter par sa violence et son apparition quasiment instantanée. Dehors, le vent rugissait et, à peine à une dizaine de mètres de l’immense entrée, les deux comparses se rendirent vite compte qu’il faudrait s’enfoncer plus avant dans l’ouverture de la terre pour rester au sec.

Et bien... Aqua ou l'un de ses enfants est en colère semble-t-il... Quel déluge... Viens Saber, allons nous installer un peu plus confortablement, tant qu'à être coincées...

Maugréa-t-elle autant pour meubler le silence de l'endroit que pour essayer d'en sonder la volumétrie et la profondeur, sans y parvenir réellement.

Entraînant Saber vers le fond qui semblait ne pas avoir de fin, elle la fit de nouveau s’arrêter après quelques soixante mètres de parcourus. Se postant dos à une paroi, elle dessella sa monture en constatant que l’épisode pluvieux semblait parti pour durer un moment.
S’asseyant à même le sol, elle sortit alors le livre que Wazzi lui avait fait acheter quelques semaines plus tôt et de la viande de bibi séchée et commença à lire paisiblement, tout en grignotant, décidée à attendre comme elle le pourrait la fin de l’intempérie.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 48
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 18 Oct 2018 - 19:50

Humain. Quelle créature étrange tout ce même... C'est le seul animal au monde qui cherche à dominer la nature pour vivre, pour faire son nid. Oh il y a bien d'autres créatures qui fond des nids ou utilisent des outils. Prenons les grands singes : certaines espèces fabriquent un nid chaque soir avec des feuilles. Certaines pieuvres également utilisent des rochers ou des coquillages abandonnés pour en faire des carapaces. Les chimpanzés utilisent des brindilles comme outils pour manger des termites. Mais aucun grand singe, aucune pieuvre ne domine, ne détruit la nature pour y vivre. Y vivre ? Non car l'humain est la seule créature au monde à se couper de la nature. Quelle stupidité puisque chacun d'entre nous sommes dépendant des conditions naturelles pour survivre. Les événements de l'ancien monde nous l'ont prouvés.

Je m'étais enfoncée dans mes pensées, mes réflexions s'étaient égarés. J'avais commencée par réfléchir aux événements depuis ma sortie du temple. Ma dispute avec Ezelya que je considérais comme une formidable injustice. Étais-je toujours fâchée ? Oui. Moins mais oui ! Je n'arrive toujours pas à croire qu'elle a osée m'insulter de la sorte. Car je me suis sentie insultée ! Non je n'exagère pas le moins du monde. Le fait aggravant est qu'elle la fait presque immédiatement après ma sortie du temple !

Soudain une nouvelle âme pénétra dans la grotte. Il s'agissait d'une humaine installée sur une magnifique jument. La cavalière était indubitablement une guerrière. Je jetai un coup d'oeil à son armure et son arme. Elle mit pied à terre et alluma une torche. Je déteste ces choses là ! Le feu est l'ennemi des livres. Les humains n'ont ils pas encore inventé les petites lampes permettant d'éclairer sans risquer de provoquer une catastrophe au sein d'une bibliothèque ? L'orage éclata quelques secondes plus tard.

Je restai parfaitement immobile, la tête dressée, les yeux la fixant telle un prédateur sa proie tandis qu'elle s'avançait. Je n'étais pas menaçante cependant, quasiment invisible dans le noir.

«Et bien... Aqua ou l'un de ses enfants est en colère semble-t-il... Quel déluge... Viens Saber, allons nous installer un peu plus confortablement, tant qu'à être coincées... » 

Et c'est ce qu'elle fit. Elle s'arrêta à une quarantaine de mètres de moi, ce qui ne représentai que cinq ou six pas pour moi après avoir desseller sa monture. Puis elle s'assit à même le sol, posa sa torche prêt d'elle et commença à lire un livre. Je m'étais détendue mais continuais de la fixer. Ce fut plus fort que moi, cette torche me dérangeait. Ma voix résonna soudain dans la grande, puissante, sévère, autoritaire, féminine mais calme et amicale :

« Je vous prierai d'utiliser le bois mort sur votre droite pour allumer un feu si vous devez rester ici s'il vous plait. Ce sera moins dangereux pour votre ouvrage : je risquerai de me fâcher si votre torche glisse et l'abime...»

J'étais confortablement couchée derrière elle. Elle ne pouvait voir mon corps seulement ma tête difficilement visible dans le noir. Mes yeux cependant brillaient à la lueur de la torche. Mon regard était braqué sur elle. Elle ne me dérangeait pas : nous avions toutes deux le droit de nous abriter ici.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Abritons nous de la pluie [Oblivion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons-nous sous la pluie ♫ [Privé à Améthyste]
» Quand la pluie nous ennuie ( pv Kiba ) --- Terminé ---
» Aucun secret entre nous pas vrai ? [PV: Rosée du Matin /Pluie Torentielle]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» ce que nous faisons : les sauts en image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-