Des humains entre deux zoos

Partagez| .

Des humains entre deux zoos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Lun 15 Oct 2018 - 18:35


Rymaïn


Ω Endurance: 12 [9+3]
Ω Etat: Alerte
Ω Dégâts [tranchant]: Réa +8 / Singi +8
Equipements:
 
Visuel Armes:
 

Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]


Dans la pénombre naissante, dont les ombres tentaculaires envahissent les ruelles, une silhouette de hasard, erre sur les quais d'un pas alerte. Le crépuscule à rendez-vous avec une flamme, calme, en ces heures, mais pour combien de temps encore ?

Cela faisait déjà trois jours que Rymaïn supportait l'effervescence étrangement malsaine du village d'Oagran. Débarquée après une traversée plutôt... Particulière, mais pas désagréable, dont elle ignorait encore que penser, elle avait réussi à se trouver une identité et une motivation factice, afin de s'immiscer naturellement dans les eaux troubles du lieu.

Côtoyer quelques marins un peu trop bavards une fois désinhibés, avait mené à ses oreilles des bribes de conversations, au sujet des pratiques d'Oagran. Nullement ce pour quoi elle était venue, car il s'agissait de sombre histoire de combats de monstres, mais assez de matière pour la modeler en idées premières.

En l'occurrence, elle revêtait l'habit d'une chasseresse, motivée essentiellement par l'or, et souhaitant soumettre ces services au plus offrant. Cette démarche porta assez rapidement ces fruits, d'ailleurs. Ce soir, après avoir assisté la veille à l'un de ces combats barbares qui aurait révulsé Baphomet, une rencontre avait été fixée par le biais d'un contact à priori sûr.

• Ω •

Ses armes sanglées à ses jambes, dissimulées sous sa longue cape de voyage chaude, d'un vert un peu pâle, elle avait une conscience relativement aiguisée du danger potentiel vers lequel elle allait. Mais les échanges lui avait semblé corrects, la prudence étant de mise de chaque côté, elle n'ignorait pas que l'homme qu'elle s'apprêtait à voir aurait des sbires à sa disposition. Malgré des termes d'une rencontre établis sur le face à face.

Le petit entrepôt semblait tout de même désert, mais la rouquine se permit de rester sur le pas de la porte à double battant. Elle poussa le second, simplement, ouvrant grand les deux panneaux elle avança à peine, demeurant près de l'entrée. Son regard agrippa une silhouette dans la pénombre, qui comprit rapidement son intention et accepta de la rejoindre.

L'homme avait le regard sombre, et la chevelure d'un blond mêlé de gris. Il s'arrêta à un peu moins d'un mètre d'elle, fixant le visage sous la capuche.

"La prudence... Voilà une carte toujours utile à jouer."

Certes, mais le jeu commençait à devenir long pour la guerrière d'un tempérament peu patient. Son timbre sec fut des plus direct.

"Je n'ai pas de temps à perdre avec d'éventuels... Désagréments. Avez-vous une offre intéressante à me faire ?"

Le type l'observa quelques secondes. Elle n'y allait pas par quatre chemins, et lui non plus n'avait pas envie de chipoter. Son contact l'avait informé du potentiel et de la personnalité de son vis à vis. Il ne tergiverserait pas d'avantage.

"Certes. J'ai une proposition contractuelle à vous faire, du moins si vous acceptez de..."

Un bruit métallique suivit d'un son feutré retentit dans le dos de la rouquine, qui obliqua de côté, portant une main au manche d'une de ses masses. L'homme devant elle sembla aussi suspicieux, lorsqu'il aperçu une forme remuer non loin dans l'obscurité des quais.

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mar 16 Oct 2018 - 10:34

Des humains entre deux zoos
À son retour à Lüh, le jeune chasseur avait passé une soirée à la taverne d'Alerik, en compagnie de plusieurs miliciens. Loin de succomber aux vices de l'alcool, comme cela lui était arrivé une fois à Rorn il y a plus d'un mois, il en avait profité pour prendre des nouvelles. Entre quelques blagues plus ou moins de bon goût, il avait pu se mettre à jour sur les retombées du Festival et les ennuis du moment.

L'une de ses anciens mentors, Imra Einhart, l'avait pris à part avant de partir, afin de l'informer d'un problème en particulier. Oagran, ville dont le nom avait si mauvaise réputation qu'il suffisait généralement à froncer les sourcils des citadins. Oagran, et du trafic de monstres.

« Je me suis dit que ça pouvait t'intéresser, je sais à quel point ce genre d'affaires te tient à cœur. La Garde ne va pas s'aventurer sur cette partie des Terres de non-droit, et nous non plus. »

Et elle le connaissait bien. Une telle information ne pouvait que piquer l'intérêt de l'ex brigadier-chef et l'amener à s'impliquer. S'il n'avait jamais apprécié la violence gratuite, même à l'encontre des dangereux monstres peuplant l'île, sa rencontre avec Amsyn et l'épreuve de Rangi lui avaient donné matière à réfléchir sur la chasse et ses nécessités, encore aujourd'hui.

Elle avait promis de le dédommager pour les risques pris s'il rapportait des éléments solides, ce qu'il n'avait pas voulu faire mais avait cédé face à son insistance. Un chasseur ne vivait pas sans paie après tout. Et puis, il avait toujours voulu éprouver la teneur de Oagran. Il n'allait pas être déçu.



Prêt à mener son enquête, un peu moins aux découvertes sur place, Valion avait été déposé aux abord, suffisamment près pour qu'il ne risque rien en ces terres désolées, mais suffisamment loin pour que Ruinn ne soit pas vu. Il valait mieux qu'il garde cet atout dans sa poche pour l'instant, surtout si un trafic d'invocateurs opérait bel et bien dans cet village pestiféré.

Deux nuits passées ici, déjà, il allait sur sa troisième. Le premier jour, il avait pris ses marques, tentant de se renseigner sans forcer à la taverne. Le maître des lieux avait ri en apprenant qu'il était chasseur, soutenant que ça ne manquait pas ici puisqu'une autre était arrivée plus tôt. Donc les monstres lâchés dans les arènes étaient principalement fournis par des chasseurs ? Cette pensée lui avait donné la nausée.

Il fallait qu'il en ait le cœur de net. Un marchand lui avait conseillé de se rendre directement aux combats s'il souhaitait trouver du travail. C'est donc ce qu'il fit, deux soirs d'affilée. Il participa même aux paris, malgré son aversion pour cette bestialité inouïe. Mais rester là à observer la foule l'aurait rendu bien trop suspect, il devait s'intégrer pour obtenir des informations.

L'ancien soldat traquait un brun, trapu, avec une large cicatrice sur le poignet droit, tel qu'on lui avait décrit. Aujourd'hui, pour sa deuxième visite, il aperçut cet homme discuter avec un second aux cheveux blonds, légèrement grisés, plus grand. Peu accoutumé à tant de discrétion et de paraître, Valion avait toutefois mené et participé à de nombreuses enquêtes au sein de la Milice. Il savait récolter des informations auprès des habitants, moins auprès de brigands aussi endurcis qu'ici, mais surtout il savait repérer les chaînes de commandement. Et ce blond était clairement un plus gros poisson.

L'homme s'éclipsa rapidement après le début des combats. À sa démarche appuyée, il n'allait visiblement pas revenir. Refusant de laisser passer cette occasion, bien qu'incertaine et peut-être trop hâtive, Valion le prit en filature. Plus vite il obtiendrait quelque chose de concret, comme un nom, plus vite il quitterait cet endroit maudit.

Quand un entrepôt se dessina au loin, il prit un peu de distance. L'homme en retrouva d'autres, et tous se fondirent à l'intérieur en refermant les portes. Le jeune chasseur fit le tour de la petite bâtisse pour s'assurer qu'il n'y avait nulle autre issue. Dissimulé à l'arrière, il attendit patiemment. Le ciel obscurci, il finit par entendre les portes s'ouvrir. Aussitôt il entreprit de monter sur le toit, pas très haut, en déplaçant une caisse environnante, qu'il repoussa doucement plus loin avec sa lance une fois hissé.

En rampant, il s'avança vers l'avant de l'entrepôt, attiré par un duo de voix dont l'une était féminine. Une autre responsable ? Une partenaire ? Il n'allait peut-être pas tarder à le découvrir quand le fourreau de son épée cogna contre le bois. Valion serra les dents et jura intérieurement. La discussion s'était interrompue, aucun n'avait manqué ce bruit parasite.

Maintenant sa respiration et son épée contre lui, il pria les Quatre pour ne pas être découvert. Peut-être qu'ils ne penseraient pas à monter sur le toit s'ils décidaient d'enquêter.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Valion Lameblanche le Mer 17 Oct 2018 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mar 16 Oct 2018 - 15:59


Rymaïn


Ω Endurance: 12 [9+3]
Ω Etat: Alerte
Ω Dégâts [tranchant]: Réa +8 / Singi +8
Equipements:
 
Visuel Armes:
 

Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

Le bruit s'interrompit soudainement. Un peu trop pour faire penser au déplacement naturel d'un animal quelconque, comme les rats devant gambader alentours des quais et des entrepôts. Rymaïn leva légèrement la tête, perplexe... Puis reporta son attention sur le type qui lui faisait face, la voix basse et quelque peu contrariée.

"S'il s'agit d'une pièce qui ne figure pas sur nôtre échiquier, je vais nous en débarrasser."

L'homme la fixa un instant, tandis qu'elle décrochait l'une de ses masses, faisant tourner l'arme avec habilité dans sa main avant de raffermir sa prise sur le manche. Peut-être n'était-ce rien de signifiant ? Peut-être pas ? Le blond avait tout de même besoin de ménager ses petites affaires. Il précisa dans un murmure mauvais.

"Arrangez-vous simplement pour que ce rat puisse encore parler. Dans la mesure du possible..."

• Ω •

Tandis qu'elle tournait le coin du bâtiment, l'homme derrière elle fit un signe sur sa gauche, et deux lascars en armures légères s'approchèrent. Il leur ordonna de contourner l'entrepôt par l'autre côté, par précaution.

Ignorant si quelqu'un se trouvait là au dessus, Rymaïn avisa de quoi grimper. Mais monter sur le toit, même discrètement, ferait du bruit... Soudain, elle entendit remuer quelque chose. Les deux types ne s'était pas fait prier pour commencer à grimper, songeant sans doute prendre l'individu -si individu il y avait- en tenaille, le ramenant vers la chasseresse. Elle, en revanche, s'immobilsa, ignorant que deux hommes de main avait été envoyé, pensant que l'intrus possible qui se baladait là haut, venait d'envisager de descendre par ici.

Observant rapidement les alentours, elle approcha la bâtisse d'a côté, toute proche, et se fondit dans l'ombre de plusieurs piles de caisses en bois. De sa position, elle voyait mieux les rebords du toit sur une certaine distance, et finit par effectivement apercevoir une silhouette s'approcher furtivement.

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mar 16 Oct 2018 - 16:55

Des humains entre deux zoos
Fait loin d'être surprenant, les deux criminels avaient d'ores et déjà écarté toute civilité si jamais ils parvenaient à le débusquer. Même si l'option d'un dialogue ne semblait pas écartée de la table, Valion doutait qu'elle lui plairait. À présent, l'idée de monter sur le toit pour épier l'affaire en cours paraissait bien moins bonne. Ses déplacements sur le bois avaient causé trop de bruits irréguliers. Peut-être qu'il devrait demander à Ezelya de lui apprendre à alléger sa démarche, à l'occasion. Non pas qu'il prévoie d'espionner qui que ce soit de sitôt.

Dérangé par le bruit de son propre souffle, il peina à discerner les directions des mouvements qu'il percevait. Il lui semblait toutefois que les plus conséquents longeaient le bâtiment sur la droite. Le blond avait dû faire sortir de l'ombre quelques-uns de ses copains. Et ces derniers ne tardèrent d'ailleurs pas à monter sur le toit.

Si l'obscurité jouait pour l'instant en sa faveur, le chasseur devait agir vite. Avisant le côté gauche du bâtiment, il s'accroupit, toujours en agrippant son fourreau pour éviter sa précédente erreur, et se dirigea le plus discrètement possible vers le bord. De là, il avisa rapidement la situation. Il aurait pu s'enfuir, mais n'avait pas encore obtenu d'informations concrètes. Et puis, Valion et l'abandon...

Le jeune homme se laissa glisser du toit puis se colla à la paroi, le temps d'anticiper une éventuelle détection. Heureusement, les hommes de main faisaient bien trop de bruit en marchant ouvertement sur la couverture en bois. Il hésita à revenir devant pour jeter un coup d’œil à l'intérieur du bâtiment de stockage, sauf que rien ne lui assurait l'absence d'autres trafiquants. Alors il s'engagea vers l'entrepôt adjacent, avisant le tas de caisses non loin. En attendant qu'ils cherchent de ce côté, il pourrait plus facilement déduire leur nombre.

Mais ça n'était toujours pas une bonne idée.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Valion Lameblanche le Mer 17 Oct 2018 - 15:22, édité 1 fois (Raison : Mauvais crédits image)
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 16 Oct 2018 - 20:58


Rymaïn


Ω Endurance: 12 [9+3]
Ω Etat: Légèrement emportée
Ω Dégâts [tranchant]: Réa +8 / Singi +8
Equipements:
 
Visuel Armes:
 

Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

L'ombre qui se découpait sur le ciel nocturne paraissait un peu plus grande, potentiellement masculine. Mais la nordienne ne pouvait guère tirer grand chose de plus avec cette pâle clarté lunaire, qui éclairait davantage un pan de l'intersection entre les deux bâtiments un peu plus loin devant elle.

Lorsque l'individu se laissa glisser bas du toit, elle cru voir dépasser ce qui pouvait s’apparenter au fourreau d'une épée. Néanmoins, bien qu'il fit aussitôt volte-face une fois au sol, l'inconscient ne jugea pas utile de sortir sa lame. En parlant d'inconscience, voilà qu'il se dirigeait vers elle, avec une discrétion des plus inutile, au final.

Quand il arriva à sa hauteur, Rymaïn achoppa de sa main droite une caisse vide sur la pile à sa gauche, et d'un geste fluide vint asséner cette dernière sur le visage de l'homme qui s'avançait de profil. Surpris, il eut à peine le temps de lever sa garde, tandis que des éclats de lattes de bois volaient en morceaux après s'être fracassés contre ses bras, provoquant un nuage de poussières et de crasses accumulées depuis sûrement longtemps. La main de la guerrière suivit le mouvement de la caisse à présent éclatée, profitant de la surprise momentanée de l'homme pour lui agripper l'épaule et le retourner avec violence contre le mur un peu plus loin.

Elle s'approcha aussi vite et de sa main gauche, qui portait l'une de ses masses, elle amena l'acier contre le ventre de l'individu qui la dévisageait quelques centimètres plus haut que son propre visage. Celui-ci n'était plus dissimulé par sa capuche qui avait glissée dans l'action, mais elle se souciait peu qu'un mort voit son visage.

"Bouge et je t'écrase les côtes..." Elle l'observa une fraction de seconde, détaillant vaguement ce regard gris-bleu qui se reflétait sous la lune, avant d'ajouter, le ton mauvais, presque cynique, un fin sourire aux lèvres. "Malheureusement, ce n'est pas adéquat pour parler aisément, je me contenterais donc de briser tes genoux." La menace n'était en aucune façon un avertissement, il était à présent évident que l'homme les espionnait, et elle comptait bien mettre son propos à exécution.

Elle écarte doucement l'acier du ventre de l'homme, s'apprêtant à opérer un simple tour avec le manche de l'arme pour venir lui briser une jambe.

• Ω •

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mer 17 Oct 2018 - 15:16

Des humains entre deux zoos
C'était la première fois que Valion côtoyait autant le bois d'aussi près. Après avoir rampé sur un toit pour jouer les espions, voilà qu'il s'était dirigé tout droit dans la gueule d'une louve pour se prendre une caisse en pleine face, du moins s'il n'avait pas levé ses bras dans un ultime réflexe. Il toussa et, sonné, n'eut guère le temps de suivre l'enchaînement de son agresseur et se retrouva plaqué contre le deuxième entrepôt.

Il n'avait absolument pas détecté sa présence. Ses compétences sortaient de l'ombre pour briller sur la stratégie et le combat. Il allait clairement y réfléchir à deux fois avant de s'engager seul sur une enquête. Puis, ce fut la pression de l'acier contre sa légère armure de cuir qui l'ancra dans l'immédiat. Son esprit s'activa à toute vitesse pour se sortir d'un mauvais pas qu'il ne pensait pas subir aussitôt.

Chevelure flamboyante. Masses, deux. La voix de tout à l'heure. La femme qui cherchait un contrat. Premier ou énième, impossible de savoir. C'était tout ce que la lune lui accordait pour l'instant. Elle leva son arme, prompte à joindre le geste à la parole. D'un coup de pied, Valion donna encore plus d'élan à son mouvement, écartant ainsi brièvement la masse. Déjà à moitié tourné, il acheva sa rotation d'un revers de coude qui visait le plexus de la rousse. Sans se préoccuper de savoir s'il avait fait mouche, il enchaîna avec un plaquage.

Elle avait de la force, sans surprise vu les armes qu'elle maniait. Mais quand on avait lutté avec un colosse comme Arthur, il y avait de quoi imposer son poids et sa technique. Et c'est ce que Valion réussit à faire, dans un premier temps du moins. À cheval sur son opposante, il était parvenu à lui immobiliser les poignets. Avant d'envisager sérieusement de lui nuire, il devait pourtant s'assurer d'une chose. Et rapidement, car ses copains n'allaient pas tarder à rappliquer.

« Vous êtes avec eux ?? »

Ainsi allongée au sol, elle recevait mieux les rayons lunaires. Valion discerna d'étranges marques sur son visage. Son accoutrement l'apparentait aux chasseurs. Et quelque chose brillait à son cou. Il fronça les sourcils. La broche rubis accrochée à son collier en cuir en guise de pendentif lui semblait familière. En tout cas, son ouvrage doré était d'une qualité trop exquise pour appartenir à quelqu'un comme elle. Bien sûr, il n'était pas à l'abri d'une surprise façon Ezelya.

Sa concentration devrait néanmoins se porter sur l'affrontement et non ce détail, qui lui fit d'ailleurs penser à sa pierre de télépathie qu'il sentait s'agiter en tous sens. Pourvu qu'il ne la perde pas aux crocs d'un autre loup. Et avec cette pensée, son attention fut une nouvelle fois détournée.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mer 17 Oct 2018 - 16:33


Rymaïn


Ω Endurance: 12 [9+3]
Ω Etat: D'humeur assassine
Ω Dégâts [tranchant]: Réa +8 / Singi +8
Equipements:
 
Visuel Armes:
 

Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

Finalement, elle n'avait pas affaire à un débutant, et l'homme réagit si promptement que la situation se retourna vite à son avantage. Du désagrément de rester physiquement moins puissante... Rymaïn lâcha son arme sous la surprise du choc reçu en plein plexus, et se trouva allongée sur le sol, avec un stupide humain assis sur elle, qui maintenait ses poignets de parts et d'autres de son visage. Le contact de ses mains sur sa peau eut le même effet qu'une mèche qu'on embrase, électrifiant son corps d'un dégoût sans nom, elle n'eut aucun désir de prêter attention à son propos.

La haine était palpable dans son regard aux iris olive, ainsi que son silence glacial. Lorsqu'elle sentit faiblement la prise de l'homme se relâcher, pour des raisons qu'elle ne chercha même pas à identifier, elle pencha le fief en avant, vers le haut, puis attira une partie de son attention en laissant échapper une remarque acerbe. "J'espère que tes dents sont solides!" Il lui avait laissé distraitement l'occasion de soulever ses épaules et ses bras avec une certaine vigueur. Saisissant en parallèle les manches de l'homme au dessous de ses épaules, bien qu'il tenait toujours ses poignets, elle envoya violemment son front contre sa mâchoire.

L'ayant attirer ainsi, elle avait pu dégager l'emprise sur ses jambes. Son genou droit se replia à côté du buste de l'homme, et elle exerça une pression sur ce dernier, soulevant son propre corps d'un mouvement de bassin, afin de projeter l'individu sur sa gauche. Pour mieux se retrouver dans la position presque exactement inverse à la précédente. Rymaïn, cependant, n'avait agrippé qu'un seul poignet, sa main libre ayant déjà saisi sa seconde masse accrochée le long de sa cuisse. Le côté dentelé de l'acier vint se poser sous le cou de l'humain. Elle n'avait pas besoin de réfléchir davantage, oubliant totalement ce petit détail que de lui permettre de pouvoir parler.

Haineuse et dégoûtée, elle s'apprêta à lui déchiqueter purement et simplement la gorge, quand quelque chose glissa dans son champ de vision, un reflet rouge qui scintillait sous l'éclat lunaire. Dans cette suite de mouvements brouillons, son pendentif, précédemment remonté à l'arrière de sa nuque, venait de redescendre juste sous son nez, et l'homme devant elle eut une réaction saugrenue au vu de sa position délicate, qui interrompit subitement son propre geste...

• Ω •

Des humains entre deux zoos.
[/quote]




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Mer 17 Oct 2018 - 17:49

Des humains entre deux zoos
L'impact fut d'une sacrée violence. Tout le haut de son corps bascula en arrière et il sentit le goût du sang dans sa bouche. La femme profita en toute raison de cet avantage pour le basculer sur le côté et reprendre l'ascendant. La douleur retentissait encore dans son crâne quand la froide morsure de l'acier vint cette fois le caresser de plus près.

Valion serra la mâchoire. C'était comme si ses dents résonnaient. En bon soldat, il parvint à la mettre plus ou moins de côté pour reprendre contenance. Être à son tour allongé l'y aida quelque peu. Ça sentait mauvais pour lui. Son agresseur était passé de la volonté de le neutraliser à celle de le tuer. Même quand il avait défendu sa vie contre la pirate, elle n'avait pas eu un regard aussi sombre et mortel que la rousse qui le surplombait. Le pendentif apparut soudainement devant son regard gris-bleu, tournant sur lui-même. L'éclat de la lune y dessina des initiales sur l'envers.

La douleur se retira brusquement en arrière-plan. Sa respiration se coupa. Sa raison aussi. De sa main libre, il s'empara de la broche pour vérifier. Un N suivi d'un H. Une richesse dorée. Un rouge comme l'iris. Il se revit à Trare, pour le festival de Terra.

« Nérée...? »

Son cœur fit un bond. L'autre s'était figée au-dessus de lui, retenant de peu le fil qui le reliait encore à la vie. Il n'avait aucun moyen d'être sûr que ce bijou appartenait à son amie d'enfance. Toutefois, son esprit s'emballa plus vite que de raison. Dans un grognement, il attrapa et tira sur le collier, attirant la femme plus près pour lui rendre son coup, avec malheureusement moins de force.

Valion se débattit pour la repousser avant d'être brusquement soulevé par les bras. Deux hommes l'encadraient et l'avaient immobilisé. Mais il s'en foutait. Ses tempes poursuivaient leur tambourinement assourdissant, lui essayait de s'échapper et ne quittait pas la rouquine des yeux. Comment était-elle rentrée en possession de cet objet ? Impossible que Nérée lui ait donnée. Mais... elle le portait en pendentif. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Était-ce... un trophée ? À cette pensée, sa vieille ennemie lui brûla les entrailles, engourdissant le reste de ses pensées.

Le poing qui s'écrasa contre son visage fut en fin de compte un stop salvateur. Le chasseur secoua sa tête lourde et cracha le surplus de sang devenu gênant. Il devait se ressaisir. Cette femme n'était, malgré tout, pas urgente. Il s'occuperait de régler cette question plus tard, pas le choix. À moitié sonné, il parvint à articuler la première idée à peu près cohérente qui lui avait traversé l'esprit et qui, s'il misait juste, ferait peut-être réfléchir le blond à deux fois sur son cas et celui de sa partenaire.

« Elle m'a doublé. J'étais celui que tu devais rencontrer ce soir. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Mer 17 Oct 2018 - 18:52


Rymaïn


Ω Endurance: 12 [9+3]
Ω Etat: Extrêmement contrariée
Ω Dégâts [tranchant]: Réa +8 / Singi +8
Equipements:
 
Visuel Armes:
 

Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

L'homme saisit alors le bijou, sans réaliser qu'il venait de signer son arrêt de mort. Puis, un simple mot franchi ses lèvres alors que Rymaïn venait d'appuyer à nouveau le métal tranchant contre sa gorge. Un nom, plus précisément... Cette fois-ci, ce fut la nordienne qui relâcha sa prise, les pensées momentanément figées. Encore? Même son absence regorgeait de sa présence, sans prévenir, brutalement. La colère mêlée à la frustration et l'incompréhension prirent place dans le regard de la jeune guerrière.

L'homme tira alors sur le collier, elle mit sa main sur la sienne, ses ongles s'enfonçant de colère dans sa chair, ne supportant pas qu'il touche ainsi l'objet. Mais des pas résonnèrent, proche d'eux, elle n'avait qu'une fraction de seconde pour réagir dans ses idées. Son regard fixa le bleu-gris empli d'une rage nouvelle, étrangement partagée, lorsqu'elle murmura amèrement ces quelques mots.

"J'espère que ta vie importe à la duchesse."

Là dessus, des hommes de main probablement envoyés par le blond, la dégagèrent de cette situation devenue, hélas, excessivement délicate. Elle avait déjà fait son choix, mais si l'homme s'avérait d'une importance moindre, elle agirait ensuite pour rien, et il en pâtirait.

Elle glissa rapidement le pendentif sous ses vêtements, ramassa ses armes, qu'elle fixa au harnais à ses jambes et épousseta nonchalamment la cape au niveau de ses épaules. Son regard vert se posa sur l'homme blond qui les avait rejoint, puis le type que tenait les deux lascars. Elle rétorqua, après les propos stupides de l'humain à moitié sonné, la voix ferme et étrangement désabusée.

"Ferme-là Eustache! Tu n'as jamais su mentir." Ses prunelles olive se tournèrent à nouveau vers l'homme blond. Qui avait été bien renseigné à son propos avant de la rencontrer, et ne pouvait donc croire en une telle ineptie. Rymaïn ajouta, maniant le mensonge avec une désinvolture particulière. "Il s'agit d'un chasseur avec lequel j'ai déjà collaboré. Plutôt doué dans son domaine, bien qu'il ne m'égal guère. Par contre, sa cupidité dépasse de loin la mienne. C'est pourquoi il a du me suivre jusqu'ici... Je n'aime pas l'admettre, mais... il ferait un bon partenaire." Elle jeta un regard à l'idiot, espérant qu'il puisse faire preuve d'un minimum de bon sens et de lucidité dans cette histoire. Sinon, ils étaient à présent tout deux fichus.

• Ω •

Le blond observa l'individu à son tour, réfléchissant à cette proposition nouvelle, mais peut-être pas inintéressante. Il possédait encore peu d'informations sur le personnage, mais un ami lui avait parlé plus tôt d'un autre chasseur à la recherche d'un peu d'or, il ne pouvait y en avoir 36. Il lui posa une simple question.

"Cette cupidité suffirait-elle à acheter votre loyauté?"

Il se tourna ensuite vers la rouquine, tout de même désireux de minimiser ses dépenses. Après tout, il n'avait pas de garantie quelconque, il préférait prendre des dispositions dès maintenant.

"Êtes-vous prête à revoir votre paie à la baisse? J'ai un bénéfice minimal à réaliser."

Elle hocha la tête, de toute façon peu intéressée par l'or que lui proposait cet homme. Son but était tout autre. Elle pria simplement les Quatre pour que l'autre énergumène ne lui mette pas plus de bâtons dans les roues. "Les dangers que représentent certaines chassent valent parfois quelques concessions... Même pénibles."

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Jeu 18 Oct 2018 - 13:56

Des humains entre deux zoos
Valion se laissa finalement choir dans les bras qui le tenaient fermement. Il en profita pour essayer de réguler son souffle et chasser mentalement cette fichue douleur. S'il réunissait suffisamment de concentration, il pouvait y arriver. Il avait déjà subi pire, et pratiqué cet exercice. Le plus important restait sa rage qui s'était vraisemblablement noyée dans sa confusion.

Qui était cette femme ? Les mots prononcés avant qu'ils soient séparés lui trottaient en tête comme une mélodie aux notes indistinctes. Sa vision était un peu floue, aussi il ne se força pas trop à distinguer les visages qui le surplombait, et se contenta d'accrocher du regard la chevelure de feu. L'exclamation et les paroles qui suivirent le firent grimacer. D'une part, pour le tableau particulièrement insultant qu'elle peignait de lui, et de l'autre, parce cette image lui sauvait très justement la mise. Pourquoi ? Il y a moins d'une minute elle était violemment déterminée à l'écharper.

Le chasseur n'était pas stupide, il avait bien compris la mise en scène. Seulement, il était un mauvais acteur doublé d'un piètre menteur. Il se contenta alors d'un grognement qui se rapprochait au mieux de l'assentiment. De toute façon, il n'avait pas assez digéré le reste pour fournir plus d'énergie à la tâche.

Le regard du blond se posa sur Valion avec insistance. Cela semblait lui convenir. Il sollicita à nouveau leur allégeance envers l'argent et la mission qu'il s'apprêtait à leur confier. La réponse de la prétendue chasseresse le surprit. La paie s'alignait généralement sur la grosseur de la proie, et ce devait être encore plus vrai pour les chasseurs dénués de morale. Quelque chose clochait dans cette histoire. Ayant pleinement retrouvé ses esprits, il se racla la gorge et ajouta sur un ton neutre :

« Tant que j'entends le doux tintement de tsuris à la fin de cette histoire. »

Quoi ? Il ne pouvait pas choisir soigneusement ses mots ET y placer une conviction fictive. Tant pis si on ne lui avait pas demandé son avis, il voulait au moins signifier à l'inconnue qu'il rentrait dans son jeu, pour l'instant. Le blond s'en contenta et Valion fut remis sur pieds. Ainsi libéré, il se massa la mâchoire et évacua un nouveau crachat sanglant. L'autre avait dû lui entailler la gencive avec son ingénieux coup de tête.

Se rappelant alors la raison de sa présence ici, à l'origine, l'ancien soldat soupira intérieurement. Il n'avait pas exactement prévu d'infiltrer l'opération criminelle, dont les trafics le répugnaient profondément. Mais l'heure n'était pas non plus exactement à une démonstration de vertu et de justice. Il s'était vraiment fourré dans une situation délicate, et détestable.

Ses yeux gris-bleu observèrent la rousse, alors que leur commanditaire faisait signe de le suivre à l'intérieur du premier entrepôt, à l'abri de tout regard intrusif. Sa présence néanmoins le forçait à rester, pour d'obscures raisons qu'il comptait bien éclairer. Rapprochés dans leur marche, il lui murmura discrètement, d'un ton sec mais non moins sincère :

« Merci. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Jeu 18 Oct 2018 - 20:16



Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

Rymaïn observa distraitement le type répondre, et fut soulagée qu'il n'en dise davantage, vu le peu d'habilité qu'il semblait posséder en terme de baratin. Au moins avait-il saisi son intention, et où se situait son intérêt actuel. Elle craignait cependant que le petit jeu ne tienne longtemps si on creusait davantage, il fallait se soustraire au plus vite de ce rendez-vous délicat.

Les quatre individus se rendirent dans l'entrepôt, à la suite du commanditaire. L'homme lui glissa un remerciement, qui lui passa au dessus de la tête, comme si elle avait un réel soucis de sa personne. Une froideur aussi sèche se glissa dans sa réponse, le ton bas. "Garde ces futilités!"

Un des hommes de main eut tôt fait d'éclairer une partie de l'entrepôt. Les contours de l'intérieur demeuraient dissimulés dans la pénombre, seule une petite bulle de lumière pâle leur permettait d'échanger tranquillement. Le blond saisit un rouleau de parchemin glissé dans une poche intérieure de sa veste, et le tendit à Rymaïn.

"Vous y trouverez le strict minimum d'informations nécessaires à votre job. Un de mes hommes vous contactera pour la suite."

Son regard sombre se porta sur le dénommé Eustache, qui ne pipait plus mot depuis un moment. Sceptique, il pinça les lèvres, avant d'ajouter quelques détails utiles, un sourire mauvais naissant au coin de sa bouche.

"J'aurai sur votre compte plus d'informations que nécessaire avant même que vous n'ayez quitté la ville... Si l'un de vous me fait défaut, je vous laisse imaginer les conséquences potentielles."

Là dessus, il leur signifia de partir. Rymaïn tourna aussitôt les talons et, fort heureusement, son nouveau 'partenaire' ne se fit pas davantage prier.

• Ω •

Les quais se dessinèrent en une nouvelle teinte, l'aube poindrait d'ici quelques heures, annonçant que la nordienne avait perdu une bonne partie de la nuit dans cette histoire. Lorsqu'ils furent relativement éloigné des trafiquants, au détour d'une ruelle, elle stoppa sa marche et se retourna sur le type qui la suivait. Indécise, elle le détailla de bas en haut, un amas de complications, voilà ce qu'il représentait. Plusieurs choses devaient à présent être pensées et réfléchies, en composition avec lui... ou non, car elle ignorait tout de ses desseins. Et peut-être ne souhaitait-elle pas en savoir davantage à son propos, pour d'autres motifs...

Sa voix n'avait pas perdu une seule goutte de son acidité lorsqu'elle s'adressa à lui "Je n'ai pas de temps à perdre avec..." Elle s'interrompit soudain, et soupira. Entre ce qu'elle pouvait dire ou non, la marge était bien trop mince, les inconnues trop prégnantes, l'irritation teinta la suite de ses propos. "Ton nom et tes intentions?" Il n'y avait pas beaucoup d'autres chemins à prendre, finalement.

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Ven 19 Oct 2018 - 18:03

Des humains entre deux zoos
Hésitant entre véritablement sauvage ou simplement dénuée de toute éducation, Valion se crispa devant l'attitude grossière de cette femme. Pourquoi s'embarrassait-elle à lui répondre si elle se fichait de sa personne et agissait uniquement dans l'intérêt de Nérée, comme elle semblait l'avoir sous-entendu ?

Sans pouvoir y réfléchir davantage, il accueillit les paroles suivantes avec un intérêt pointu, qui passerait facilement pour sa prétendue cupidité. Son silence, au contraire, lui attira un regard appuyé. Le chasseur hocha le menton aux derniers mots du blond, signifiant qu'il avait parfaitement entendu la menace alors qu'en réalité, il s'interrogeait sur sa portée.

Qu'est-ce qu'il entendait par "assez d'informations" ? Valion était arrivé à dos de griffon semi-divin et avait fait attention à ne laisser que peu de traces. L'homme allait difficilement remonter la piste, à moins qu'il n'en déduise justement la participation d'une invocation. Ce qui, en soi, ne restait guère surprenant en impliquant des chasseurs. Mais dans une ville où toutes les langues se déliaient aisément sous le poids de tsuris, il y avait matière à s'inquiéter.

À leur arrivée sur les quais, l'ancien soldat secoua distraitement la tête. Inutile d’échafauder théorie sur théorie quand il avait aussi peu d'éléments à sa disposition. Il était en train de suivre le seul susceptible de se révéler dans l'immédiat. Toutefois, la langue de la supposée chasseresse au caractère de feu semblait bien mieux gardée que celle des locaux. Dans un grognement mental, il s'en voulut une nouvelle fois d'avoir qualifié Lagertha de sauvageonne au premier abord.

Tant pis si la rousse ne voulait pas coopérer sur l'affaire en cours, le parchemin lui suffirait. Seulement, il se savait incapable de la laisser partir sans avoir une explication concernant cette broche. Alors qu'il s'interrogeait sur la façon d'aborder le sujet, la jeune femme prit les devants, tournant sec les talons pour lui faire face avec toute son animosité. De toute évidence, il aurait pu de chance d'obtenir un résultat différent s'il avait ouvert la bouche avant.

Elle le jaugea sans qu'il puisse en déterminer quoique ce soit, la lune ne l'aidant pas. Après un départ enflammé, elle rebondit sur une question qui prenait la même forme qu'un ordre. Pas beaucoup moins irrité qu'elle, Valion soupira, forçant son propre calme pour lui répondre.

« Valion. Je ne vous fais clairement pas assez confiance pour vous donner mon nom. Quant à mes intentions, elles seront sans doute à l'opposé de ce qu'il y a dans ce parchemin. »

L'agacement qui titillait ses nerfs rappelait vaguement la compagnie d'un certain Loup. Ayant plus d'expérience avec les humains, il devrait mieux se maîtriser, puisque contrairement aux demi-dieux, il ne les plaçait pas sur un piédestal. Ceci dit, avec le feu sournois tapis en son sein, il n'était plus à l'abri de ses propres réactions.

« Comment suis-je censé vous appeler ? »

S'ils retombaient sur la bande de trafiquants à l'avenir, consolider leur jeu ne serait pas de trop pour assurer leurs arrières. Alors si le blond connaissait le nom de cette femme, ou celui qu'elle avait donné, autant qu'il partage ce savoir. Il espérait sincèrement qu'en lui montrant la voie, elle comprendrait que cette coopération allait dans leur intérêt à tous deux, même si aucun n'en avait envie.

« Vous permettez ? »

Le regard fixé sur le parchemin, il attendait, main tendue.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Ven 19 Oct 2018 - 19:30



Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

L'homme se présenta, à moitié. Avoir ou non confiance était de peu d'utilité, puisqu'il venait de trahir à nouveau son inaptitude criante à mentir. Rymaïn l'observa, peu avancée, elle avait entretenu l'espoir d'accrocher un souvenir quelconque à ce prénom, mais celui-ci demeurait inconnu à sa mémoire. Quelle attitude devait-elle adopter avec ce dénommé Valion, sans prendre de risques pour elle-même? A sa première réponse, elle lui servit un écho cynique.

"Et moi je n'ai purement et simplement pas confiance. Si tu souhaites poser un nom sur ma personne, celui d'Edwën peut remplir cette fonction."

Valion s'était peu engagé quant à ces intentions, mais bizarrement, cette simple information ne la surpris guère. Incapable de mentir, en mesure de la remercier stupidement, entrant dans son jeu et acceptant d'engager ainsi la conversation avec une femme qui l'avait menacé de mort précédemment... Un portrait qui faisait tâche à Oagran. Elle leva les yeux au ciel, craignant d'être tombée sur le bon samaritain de l'île, dont les pas s'étaient égarés. A peine eut-il posé cette simple et dernière question, qu'elle lui avait déjà servi une réponse platement évident.

"Non." Le geste accompagnant le propos, elle glissa le parchemin dans son sac sans fond, sans autres préambules. Beaucoup trop de données lui échappaient, elle escomptait bien garder le contrôle sur celles qui étaient entre ses mains.

• Ω •

Cependant, la rage mal contenue de Rymaïn s'amplifiait sourdement dans la moindre parcelle de son corps. Une question lui brûlait les lèvres : quel lien entretenait-il avec la duchesse? Le seul élément valable qui lui aurait permis de savoir si elle pouvait se débarrasser de ce poids inutile, en lui offrant une mort rapide, ici-même. Le simple fait qu'elle se pose la question, en soi, l'irritait grandement. Cette modulation d'être et d'agir ne venait clairement pas des habitudes ancrées en elle, comme si quelque chose faisait pression sur sa hargne et sa haine des humains pour les contenir et les empêcher de se déverser au moindre prétexte valable. Distraitement, sa pensée franchit inconsciemment le seuil de ses lèvres. Elle en avait presque perdu son ton froid et amer, le temps de réaliser ce qu'elle disait.

"Ta vie ne pourrait-elle être un prétexte facile à la mort...?" Les sons de sa phrase s'entrechoquèrent dans son esprit, tels une cloche dissonante. Elle ferma les yeux quelques secondes, avant de s'énerver ouvertement. Elle n'attendait pas de réponse à une question qu'elle n'avait pas désiré poser consciemment.

"Tu n'es sûrement pas aussi stupide que tu en as l'air! Par conséquent, il ne devrait pas échapper à ta cervelle que tes projets immédiats me demanderont un ajustement personnel quel qu'il soit. Je ne tiens guère à risquer ma vie à cause d'un pauvre type que j'ai daigné épargner, peut-être par erreur." Elle croisa ses bras en l'observant à moitié, voir sa tête suffisait presque à lui donner l'envie de la broyer. Son ton se fit alors sournois. "Si tu tiens tant à me remercier, fais donc quelque chose d'utile, et dis-moi ce que tu comptes faire."

Malgré tout, cette absence de confiance mutuelle risquait de les laisser sur place un bon moment. Elle ignorait comment s'y prendre sans trop s'avancer, qu'il semble aussi inoffensif qu'un agneau ne pouvait suffire à délier toute la méfiance qu'elle portait à l'égard des hommes. Et ce lien possible avec Nérée lui donnait simplement envie de le jeter à l'eau avec des poids aux pieds. Elle s'apprêta presque à faire demi-tour, en le laissant planté là, pour ne plus avoir à se soucier de cela... elle pourrait tenter de s’accommoder avec les trafiquants autrement.

Oui... elle obliqua, délaissant ce visage ombré par la nuit, et commença à s'éloigner, sans attendre une réponse quelconque. Elle ne souhaitait pas se confronter à certaines choses. La confusion et le désir du sang commençait à prendre trop de place dans son esprit...

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Ven 19 Oct 2018 - 23:03

Des humains entre deux zoos
Par les Quatre ! Non contente d'y aller franchement à reculons dans cette conversation, cette femme devait profondément se moquer de lui pour oser lui répondre de la sorte. Même son échange avec le Titan du Vent avait été moins pénible. Elle lui demandait une transparence déjà totalement inappropriée, se plaignait de n'en recevoir qu'une partie tout en se permettant de ne rien faire paraître en retour. Hallucinant.

Qui plus est, elle ne daigna même pas lui montrer le parchemin. Sa main tendue se serra en poing et sa mâchoire se serra. Mais comment Nérée avait-elle bien pu tomber sur cette malotrue !? Il était à deux doigts de mettre cette question sous le tapis. Avec les deux demi-dieux qui l'accompagnaient, ignorant même l'existence d'un troisième, elle ne devait pas craindre grand-chose de toute façon.

Le parchemin, en revanche, écrivait une autre histoire. Il ne pouvait clairement plus accepter de s'être mis en danger et acoquiné avec pareil énergumène pour rien. Non, le même non qu'elle lui avait froidement fourni, mais qu'il sut taire par preuve de retenue. Pour combien de temps ? Alors qu'il s'apprêtait à rétorquer, les paroles suivantes l'empêchèrent. Elles étaient nettement plus détachées que les précédentes, aussi dangereuses et intransigeantes que l'acier mortel.

« Qu'est-ce que- »

La main instinctivement ramenée sur le pommeau d'Eraedem, il fut soufflé par l'explosion colérique de la rouquine avant de pouvoir finir. Mais qu'est-ce qu'elle croyait ? Qu'il était content de cette situation ? Qu'il ne devait pas également changer ses plans peut-être ? Ça, elle n'en avait certainement cure, alors pourquoi devrait-il ? Dans un soupir prononcé dédié à l'expulsion de cette irritation croissante, Valion la fixa sombrement. Il n'arrivait pas à suivre son comportement erratique.

« Pourquoi persistes-tu à m'insulter si tu cherches vraiment des réponses ? »

L'ancien soldat était toujours prêt à dégainer. L'autre bras reposait le long de son corps de façon rigide. Les jointures saillantes, ses doigts lui rappelaient désagréablement la présence de ses muscles. Malgré tout, elle avait sauvé la mise. Elle ne méritait certainement pas ses réponses, mais il les lui donnerait. De toute façon, elle se positionnait déjà en adversaire. Peu importait dans l'immédiat qu'elle serve des intérêts contraires.

Le temps de la réflexion lui coûta son attention. La jeune femme lui tourna le dos sans prévenir. Elle cherchait l'affrontement, ou des réponses, pour simplement les fuir ? Alors là, il n'y avait pas plus déconcerté que le chasseur en cette seconde. Hors de question qu'il la laisse partir, elle gardait toujours le parchemin en sa possession. Et dans ce qui lui semblait être un sac sans fond, qui plus est, s'il avait bien reconnu la facture du marchand de Lüh à la lueur des lampes.

Valion émit un grognement. Ça avait marché la première fois après tout. Sa voix se fit calme mais il haussa le ton pour atteindre sans problème ses oreilles.

« Cette broche. Comment l'as-tu eue ? » Il marqua une courte pause avant de reprendre, plus impérieux. « Est-ce qu'elle te l'a donnée ? »

Il doutait sincèrement obtenir une réponse de sa bouche, mais sa réaction parlerait peut-être à sa place. Cette femme si prompte à apporter la mort, n'aurait-elle pas blessé Nérée en fin de compte ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Sam 20 Oct 2018 - 0:10



Oagran ~ Entrepôt sur les quais

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

La question qu'il lui avait posé juste avant qu'elle ne détourne son attention flotta une fraction de seconde dans son esprit, désagréable, comme soulignant une incohérence. La nordienne n'était pas stupide, n'ignorant guère que son attitude ne pouvait amener de résultat concluant dans une telle situation. L'aveuglement berçait simplement son esprit, envahit par un trop plein de questionnements. Elle n'en désirait simplement pas plus.

Mais tel le fil d'une hache acérée, le ton calme et puissant fit résonner une question qui trancha le silence de la nuit. Qui stoppa net son pas, également. Ce genre de chose ne concernait pas l'humain derrière elle, mais un détail demeurait, potentiellement dérangeant... profondément dérangeant. Si elle n'escomptait guère s'ouvrir à ce propos, elle ne supportait aucunement que l'image de ce lien puisse faire l'objet d'une perception déformée, voire abîmée.

La rouquine fit soudain volte face, et parcouru rapidement la distance qui les séparait, une étincelle étrange dans le regard. L'homme avait posé précédemment la main sur le pommeau de son arme, mais elle s'en soucia peu lorsqu'elle lui achoppa le col sans aucune délicatesse. Sa voix était pourtant modérée, assez bizarrement, posée, presque, dépourvue d'intention claire. "Cela ne te regarde en aucune façon. Saches simplement que je la possède en toute légitimité." Ce qui était vrai, en soi, bien que pas dans un premier temps. Lorsqu'elle s'était emparée de l'objet la première fois, elle n'avait eu aucune intention négative, et quand elle avait souhaité le rendre à Nérée, celle-ci lui avait offert, à sa façon.

Elle relâcha sa prise, observant l'homme directement dans les yeux, puis souffla d'exaspération en amenant une main sur son front. Ce type se souciait trop de ces détails que pour ne pas lui rappeler son propre comportement à l'égard de la duchesse. La sensation que cette pensée lui procura n'avait rien d'agréable... mais rien d'exactement définissable non plus. Finalement, elle opta pour un minimum de sang-froid.

"Que cherches-tu?" Un écho, une résonance... à qui s'adressait réellement cette question? Elle crut percevoir une forme de curiosité dans sa propre voix, ce qui ne lui plaisait décidément guère.

• Ω •

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite Sam 20 Oct 2018 - 1:04

Des humains entre deux zoos
Comme pressenti, ce ne furent pas ses mots qui l'éclairèrent sur la teneur de son lien avec Nérée. Son esprit tactique prit machinalement note de sa rapidité. Il se tint relativement droit, alors même qu'elle l'agressait, plus physiquement cette fois. Un nouveau ton dans sa voix, tout aussi énigmatique pour lui que les autres. Cette femme était aussi changeante que le vent. Si lui avait des problèmes avec ses émotions, elle, semblait complètement s'y noyer.

Du moins à l'égard de la duchesse. Cette pensée lui tira un sourire invisible. Il ne s'habituait toujours pas à associer l'image de cette personnalité publique à l'enfant avec qui il jouait à Layane, ni celle qu'il avait revue au festival de Terra. Quoiqu'il en soit, la dénommée Edwën lui avait donné ce qu'il voulait. Il soutint son regard avec calme mais ne se décrispa qu'une fois relâché.

Valion croisa les bras et soupira discrètement. Il n'avait aucune idée de ce qui se tramait dans la tête de la rouquine mais ça sonnait compliqué. Il ne se départit pas pour autant de sa méfiance, mais son état d'esprit s'annonçait plus conciliant. Un élan encouragé par une question déjà moins agressive qui s'éloignait de l'aboiement. Le chasseur l'observa quelques secondes avant de s'exprimer calmement, avec peut-être une pointe de relâchement.

« À savoir si tu représentes une menace pour Nérée. Ça n'a pas l'air d'être le cas. »

Sa mâchoire s'étant desserrée, sa voix était revenue à la normale. Il ajouta pour répondre à la même interrogation.

« Je suis chasseur. Je ne suis pas là pour un contrat, je cherche seuelemnt des informations sur les trafics qui ont lieu ici. Des noms, des habitudes, n'importe quelle donnée serait précieuse. Et c'est pourquoi j'ai besoin du parchemin que cet homme t'a donné. »

Il décroisa les bras et leva brièvement les mains en soupirant. Il ne voyait pas ce qu'il pouvait dire de plus pour prouver sa bonne foi.

« Puis-je au moins savoir ce que tu vas faire de ces informations ? Tu n'as pas l'air d'une chasseresse. »

Il ne poussa pas son commentaire sceptique avec la question pourtant logique qui devrait suivre. Voyons d'abord ce qu'elle comptait livrer d'elle-même. Les Dieux lui en soient témoins, si elle le renvoyait balader encore une fois après un tel témoignage d'honnêteté...

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #17 écrite Sam 20 Oct 2018 - 11:00



Oagran ~ Ruelle

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

Froide, mais brûlante, lacérante comme les serres d'un animal bien trop dangereux, sa première réponse avait transpercé la nordienne qui se braqua sur place. La suite eut à peine la possibilité d'affleurer une tentative vaine pour l'apaiser. Ne pouvait-il poser autre chose sur la table de leur discussion...? La rouquine se détourna et s'éloigna d'un bon mètre de Valion. Telle une onde sismique, ses mots venaient de fêler davantage une muraille ébréchée, derrière laquelle siégeaient des horreurs sans noms... Des potentiels destructeurs, susceptibles de dégorger d'elle, même en présence de Nérée, des homoncules crépusculaires dont elle ne tirait pas les fils comme elle pouvait l'entendre... Puisant forces et racines dans un conditionnement et le fil d'une vie anéantie récemment.

Une forme de colère noire obscurcit son regard, enlaçant de ses bras tentaculaires le corps et l'esprit de la nordienne, la réelle cible de sa propre rage n'avait jamais été autre que sa personne. Le savait-elle? S'en souciait-elle? Maintenant, trop de choses complexifiaient la simplicité de ce quotidien à présent désagrégé dans la terre poussiéreuse qui bordait la plaine glacée. Non loin d'ici... des montagnes... de...

Valion poursuivit, sans réaction de sa part, il commença à s'avancer davantage. Au moins lui épargnait-il des efforts bien trop conséquents pour elle. Ses propos ramenèrent brutalement la guerrière à des réalités pragmatiques. Aussitôt, l'esprit torturé délaissa sa précédente emprise, arraché à cette dernière par la conscience aiguisée de Rymaïn qui reprit le dessus, en cloîtrant ce fiel délétère, au plus profond d'elle-même.

• Ω •

Ce comportement lui était étranger, n'importe quel humain n'aurait accepté de tendre la main à une bouche prête à la mordre à tout instant. Mais cela s'avérait plutôt commode, peut-être ne fallait-il pas voir autre chose? Il suintait tant de sincérité qu'elle décida d'en profiter. Elle laissa cependant échapper un grognement irrité, avant de lui répondre, se tournant à nouveau vers lui, mais demeurant éloignée.

"Je ne suis pas chasseresse. D'autres choses se déroulent en ces lieux incertains, je cherche des portes d'entrée là où je puis espérer en trouver." Sa voix résonna dans la nuit de plus en plus claire, si bien qu'elle réalisa seulement toute la dangerosité de leur position pour entretenir pareille conversation. Elle soupira, exaspérée, la nature de leur échange avait soufflé toute prudence tant elle s'était trouvée envahie d'autres préoccupations.

"Allons ailleurs..." Dit-elle, en amorçant sa marche, sans trop se soucier de ce que l'homme en pensait. Elle ajouta néanmoins. "...J'ai décidé que je ne te tuerais pas, profites-en." Et il pouvait bien, en profiter, car de plusieurs manières, il représentait un réel danger à ses yeux. Sur un plan pratique, comme émotionnel. Encore fallait-il qu'il accepte de la suivre et de continuer leur conversation, aussi hasardeuse et instable soit-elle.

Sans le reconnaître, une partie de sa psychée espérait qu'il la suive. Qu'elle le souhaite ou non, il représentait une fenêtre encore fermée sur une chose dont elle pouvait à présent difficilement se passer...

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #18 écrite Sam 20 Oct 2018 - 15:41

Des humains entre deux zoos
Là voilà repartie de cette conversation, qu'elle quittait et reprenait quand bon lui semblait. Valion sentit la lassitude l'envahir. Il devenait de plus en plus évident qu'il perdait son temps ici, à tourner autour d'une femme et surtout d'un papier qui en valaient de moins en moins la peine. Elle grognait, pestait, quoiqu'il fasse et quoiqu'il dise.

Elle cherchait une ouverture sur les activités criminelles de Oagran. Lui aussi, mais visait une fenêtre plutôt qu'une porte. N'ayant pas divulgué ce qu'il comptait faire de ces informations, il ne lui en tint pas rigueur de faire de même. Pour qui travaillait-elle ? Une organisation concurrente ? Ses desseins étaient-ils plus obscurs et personnels ? Ils allaient devoir éclairer ce point à un moment ou autre, mais l'ancien soldat se garda de poser la question dans l'immédiat. Là n'était pas l'endroit, et il le réalisa en même temps qu'Edwën.

Valion s'engagea à sa suite, il avait fourni trop d'efforts pour abandonner maintenant. La seconde phrase le fit tiquer. En évaluant ce qu'il avait vu de ses capacités et connaissant les siennes, il n'était pas certain qu'elle puisse mettre sa menace à exécution, ni qu'il puisse l'en empêcher si elle changeait d'avis. Mais, il n'avait pas devant lui une femme qui roulait des muscles pour impressionner, ni un chef de bande qui se croyait invincible après la réussite de quelques larcins.

C'était plus profond que ça. Elle était convaincue qu'elle possédait ce droit de vie ou de mort sur lui. Un ressentiment personnel ou une haine envers tous, impossible de le déterminer sans comparaison. Une certitude cependant, cette femme pensait réellement que le fil de son existence reposait entre ses mains. Le chasseur se serait moqué d'une telle présomption si ça ne l'inquiétait pas. Qu'elle décide de l'attaquer ou non restait son choix, pas le sien. Il se défendrait bec et ongles, quitte à appeler un véritable bec à la rescousse. Rien n'excluait la compagnie de demi-dieux de son côté également. Cette présence indicible était peut-être ce qui lui donnait tant d'assurance.

Mais oui, cette attitude faisait à ses yeux écho à celle d'un être supérieur, implicitement divin. Était-ce là une semi-déesse qui avait pris apparence humaine ? Maintenant qu'il avait vu un dragon s'y prêter, il se posa sincèrement la question. Après tout, en ville, la « duchesse » avait la réputation de côtoyer d'étranges personnalités, même s'il était loin de croire aux rumeurs quand il s'agissait de Nérée. Seul ce qu'elle lui disait était pris pour argent comptant. Et pour l'instant, il n'y avait malheureusement pas grand chose.

Arrivés au bord d'un ponton, où nul ne pouvait se dissimuler, et où les bateaux les plus proches ne l'étaient pas suffisamment pour les épier, l'ancien soldat s'arrêta avant la jeune femme. Les mains sur les hanches, il prit l'initiative. Il en avait assez de tourner autour du pot.

« Puisque je ne peux pas voir, peux-tu au moins me dire ce qu'il y a sur le parchemin ? La mission que cet homme nous a confiée ? »

Elle avait eu tout le loisir de réfléchir sur le court trajet et pourtant ne répondit pas dans les secondes qui suivirent. Alors Valion ajouta, avec ce mélange d'agacement et de fatigue :

« Écoute, je ne te demande pas de me faire confiance, j'ai bien compris. Et ce serait idiot. Je n'ai pas l'intention de te nuire tant que ce n'est pas ton cas. Il s'agit ici de ce qui est nécessaire pour tous les deux. Même si je n'ai pas encore saisi en quoi moi je le suis pour tes affaires. »

Pourquoi tolérerait-elle sa présence si elle ne comptait pas se servir de sa personne, ou d'Eustache en l'occurrence ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #19 écrite Sam 20 Oct 2018 - 18:47



Oagran ~ Ruelle

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

Sans réellement réaliser où ses pas la portaient, elle finit par les mener au bout d'un petit ponton, assez isolé. Blafard, l'astre brillant au dessus des flots déversait ici une plus belle lumière, malgré quelques nuages grisâtres l'entrecoupant. Son regard olive se planta dans celui de son vis à vis, qui se montrait soudain plus réactif et assuré. Pourquoi pas? Une autre facilité pour elle, finalement. Mesurant son ton, qui demeura assez neutre et calme, elle lui répondit, sans plus aucune animosité. Avoir pu bouger ainsi que devoir se focaliser ses des aspects terre à terre, lui octroya une nouvelle dose de patience.

"Il s'agit simplement d'informations concernant un type de créature spécifique... A chasser et attraper vivante, afin d'alimenter les combats qu'ils organisent." Du reste... cela lui semblait tellement évident, qu'elle haussa un sourcil étonné et désespéré à la fois. "Penses-tu qu'il soit judicieux que je poursuive seule, après t'avoir impliqué et recommandé? Ce serait bien trop risqué..."

Néanmoins, elle ne pouvait le forcer en aucune façon. Et ne le souhaitait pas, elle avait déjà du se traîner un boulet en pleine nature, renouveler l'expérience ne la tentait guère. Quelles que soient ses aptitudes de chasseur, sa simple présence et son exaspérante... gentillesse, ne jouaient pas en sa faveur.

"Bien entendu je ne te forcerais en rien... mais si tu ne souhaites pas jouer le jeu davantage, tu peux t'en aller dés à présent. Sans escompter la moindre information supplémentaire de ma part." Simple, concis, pas besoin de lui faire un dessin... Oui, c'était clairement une forme de chantage. Et non, elle ne ferait pas plus d'effort pour le moment.

• Ω •

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #20 écrite Sam 20 Oct 2018 - 23:08

Des humains entre deux zoos
Cette brève marche semblait avoir été bénéfique pour la jeune femme, qui s'adressa enfin à lui de manière calme. Peut-être allaient-ils pouvoir entretenir une véritable discussion et aboutir à un plan concret, que leurs chemins se séparent ou non. Même si pour l'instant, les maigres informations données par Edwën ne lui apprenaient pas grand chose. Il sentit l'agacement poindre de nouveau, émanant cette fois non pas du comportement de la rousse mais de ce flou environnant.

« Je suis à peu près sûr qu'ils cracheraient sur mon cadavre mais certes. »

L'ancien soldat délaissa ce redoutable mélange de sérieux et de dérision pour croiser les bras, pensif. Il y avait encore trop d'inconnues et de variables dans cette équation. Une chose était sûre, il n'en avait pas fini ici, ce qu'il lui signala sitôt sa question posée.

« Je te l'ai dit, je ne partirai pas tant que je n'aurais pas davantage d'informations. J'ai la fâcheuse tendance à ne pas abandonner. »

Cela pouvait sonnait comme un avertissement mais n'était en aucun cas une menace. Ses lèvres s'étirèrent même un tantinet avant qu'il ne replonge dans sa réflexion.

« Quel animal ? Puis-je voir s'il te plaît ? Je te le rends si tu y tiens tant que ça. »

Loin d'être incisif, il avait dit ça sur le même ton que le reste. Son esprit n'était déjà plus à la conversation. Le chasseur  se mit à faire les cent pas pour activer ses méninges. L'une de ses mains vint encadrer son menton tandis que l'autre tenait le papier. Bien, il voyait ici un début de coopération.

« Un Dragan ? Ce n'est même pas un prédateur pour l'humain. Et c'est plus difficile à capturer. »

Valion soupira.

« J'ai assisté à quelques combats depuis que je suis ici. Ça brasse pas mal d'argent. C'est peut-être pour ça qu'ils n'ont pas été très regardant sur ma participation et les opportunités de bénéfices. J'ai vu quelques Sanzas et renards polaires, et des espèces d'autres coins de l'île, mais s'attaquer à des Dragans... Ils visent plus haut. » S'ensuivit un grognement. « À ce rythme, ils vont perturber tout l'écosystème de la Plaine Glacée. »

Il songeait à voix haute par habitude lorsqu'il passait en revue les éléments d'une enquête ou l'élaboration d'une stratégie. Néanmoins il s'efforçait ici d'inclure la jeune femme dans ses propos et relevait de temps à autre le regard vers son visage, et ses étranges marques. Il remarqua d'ailleurs, alors qu'elle passait sous l'angle le plus favorable de la lune, que ses iris revêtaient une couleur olive.

« Mais les ressources doivent bien venir de quelque part. Qu'est-ce qu'ils font des monstres après les combats ? Comment peuvent-ils s'en procurer aussi régulièrement ? »

Émergeant enfin de ces interrogations, il tendit finalement à Edwën le parchemin relatif au contrat.

« Qu'est-ce que tu comptes en faire de toute façon ? Et de cette mission ? Je ne compte certainement pas répondre à leur demande. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #21 écrite Dim 21 Oct 2018 - 1:14



Oagran ~ Petit ponton

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

L'aspect de son propos échappa à la nordienne, peu encline à entendre la moindre forme d'humour en cet instant. Elle resta plantée devant lui en pinçant les lèvres, alors qu'il émit à nouveau le souhait de jeter un oeil au parchemin. Acceptait-il donc de collaborer ? Incertaine, elle finit cependant par récupérer l'objet dans son sac et lui tendre, cela ne coûtait rien après tout.

Le dénommé Valion commenta alors ce qu'il lisait, puis se mit à débiter une suite interminable de réflexions dont elle se serait bien passée. Comme si elle avait besoin d'apprendre qu'en plus du reste, il s'alourdissait d'une sensibilité animale et écologique exécrable. Son monologue lui arracha un ou deux soupirs exaspérés... Quand est-ce que cela deviendrait intéressant ?

Ah ? Jamais... Cette simple affirmation suffit à compléter l'auto-portrait couvert de couches encombrantes et dérisoires qu'il venait de peindre de lui-même. Lorsqu'elle leva la main pour saisir le parchemin, elle interrompit son geste une fraction de seconde en entendant cela. Puis poigna dans le papier sèchement avant de le glisser à nouveau dans les méandres du sac magique. Ses bras se croisèrent un instant sur sa poitrine.

"Mais tu ne sers décidément à rien... Comment ais-je pu croire le contraire une seconde ?"

La nordienne obliqua vers les quais, amorçant un pas en avant, pour s'éloigner, puis... Elle se retourna soudainement vers l'humain et le poussa brusquement en arrière. Sur ce petit ponton étroit, qui offrait à peine quelques centimètres de bois entre l'homme et l'eau dormante sous la lune.

Sans demander son reste, elle entreprit de partir. Quoi qu'il se passe, elle se debrouillerait. Ce serait moins fatiguant que d'essayer de faire quoi que ce soit avec ce poids mort. L'aube ne tarderait plus et elle avait besoin de repos. Un lit chaud l'attendait, même si c'était dans une auberge douteuse, dans un village douteux...

• Ω •

Bien que court, son sommeil fut reposant. Rymaïn s'était abandonnée à la fatigue physique et surtout psychique que cette nuit avait généré. À peine délestée de ces affaires, son corps s'était enfoui sous des couvertures chaudes et son esprit dans les limbes de l'inconscience. Parsemée de songes flous, que le petit matin éparpilla au gré des rayons dorés filtrant à travers les volets.

Lorsqu'elle descendit dans la salle principale pour commander quelque chose, elle ne s'attendait pas à voir un visage désagréablement familier s'arrêter devant sa table.

"Mais tu es encore pire qu'elle ! ..." La remarque amère lui échappa sans qu'elle ne souhaite vraiment la dire. Ses prunelles olives se détournant aussitôt tandis qu'elle repensait à cette journée absurde dans les montagnes. Avant de revenir sur ce visage qui était toujours là, malgré tout. "As-tu changé d'avis ? Ou trouver une idée brillante à me proposer à la place ?"

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #22 écrite Dim 21 Oct 2018 - 15:27

Des humains entre deux zoos
De la morsure du feu à celle de la glace, il n'y avait qu'un pas. Ayant exprimé longuement sa réflexion, il était difficile pour le chasseur de savoir quel propos avait précisément attisé l'irritation de la jeune femme. Sa façon sèche et nerveuse de reprendre le contrat lui fit froncer les sourcils, sans qu'il puisse prévoir les conséquences de sa nouvelle fuite.

Le choc glacial l'étourdit quelques secondes avant que les pointes de température négative transpercent son corps et sa conscience. Sous le coup de la surprise, Valion ouvrit la bouche, ne libérant rien d'autre que des bulles et accueillant l'eau dans son système. Ses nerfs électrisés par la menace, il tenta rapidement de rejoindre la surface. Mais son épaisse cape de laine était trop lourde, il dût s'en détacher pour y parvenir.

Se hissant sur le ponton avec une force essentiellement due à l'adrénaline, Valion s'effondra sur le bois, tout tremblotant. Cette folle venait de le pousser dans les eaux probablement les plus froides d'Arcane. Dans tout langage sensé, cela se traduisait par une tentative de meurtre. Haletant et transi de froid, il ne s'interrogea même pas sur la présence de la sauvage dans les parages. Sens et méninges engourdis, il mit toute son énergie à se relever et retrouver le chemin de l'auberge où il avait loué une chambre.

D'un pas tout aussi précipité il gagna son lit, se déshabilla et se jeta sous les couvertures avant de s'y enrouler frénétiquement. Il espérait que sa vulnérabilité actuelle n'attirerait pas les audacieux. Une fois réchauffé, il étendit ses vêtements au possible et se recoucha. La faim le fuyait. Ses muscles crispés barraient toute tentative de réflexion. Seuls son instinct de survie et un sourd grondement pulsaient dans ses veines.

Le jeune homme peina à fermer l’œil de la nuit. La colère le maintenait éveillé, et les rares fois où elle cédait sa place, il était assailli par des mauvais rêves qui avaient tôt fait de le tirer du sommeil. Il quitta sa couche aux aurores, avec une seule pensée en tête. Le reste tenait davantage d'un automatisme ferme et familier. Celui d'un soldat.

Son corps frissonna au contact de l'air particulièrement frais de Oagran, mais il n'en eut cure. Rapidement, Valion se dirigea vers une autre auberge pas loin, si ses souvenirs étaient nets. S'arrêtant sur le pas de la porte, il choisit finalement une autre approche plus...maîtrisée. Il alla à l'encontre d'un commerçant non loin qui ouvrait son stand.

« Savez-vous si une femme à la chevelure rousse séjourne dans cet établissement ? » Son ton froid glissait plutôt naturellement en ces lieux.
« Peut-être... Quelques tsu- » L'ancien brigadier-chef l'attrapa par le col avant que l'homme ne puisse finir sa phrase.
« Un nez cassé pourrait aussi délier ta langue j'en suis sûr. Maintenant réponds-moi. »
« Ou- oui. Je l'ai vue passer hier. »

Le chasseur le relâcha sans ménagement. Cette ville était pourrie jusqu'à la moelle. Pleine de criminels et de rats, prêts à se jeter sur le moindre objet brillant, la moindre réjouissance sanglante. D'un geste vif et brutal, il attrapa l'une des capes vendues par le marchand et lui lança une trentaine de pièces.

« Merci pour l'information. »

Enfilant la laine sur son dos, il pénétra dans l'auberge. Pas de femme en vue, du moins celle qu'il cherchait. Tant pis. Il attendrait, patiemment. Prenant une choppe à laquelle il ne toucherait point, Valion se plaça en retrait, un peu plus à l'abri des lampes comme de la lumière du jour naissante. Quand il aperçut enfin Edwën, il commençait à perdre sa précieuse patience. Il la laissa s'installer avant de se retourner et de s'avancer, sa choppe à la main.

Sans répondre à ses propos acides, il tira une chaise pour s'installer en face d'elle, et posa sa pinte sur sa table, très calmement. Valion avait rarement éprouvé la colère, mais il la connaissait. Ce fil sur lequel sa conscience marchait, plus aiguisée que jamais. Ce calme assuré, et pourtant plus fragile qu'aucun autre. Une froideur impassible, un visage dur, un regard sombre. Cette fois, quelque chose grattait en dessous. Il ne pouvait le nier, il le sentait. La rage pouvait se déverser à n'importe quel moment.

Son regard gris-bleu fixait ce visage marqué sans ciller. Par les Quatre, l'envie de saisir sa gorge pâle pour mettre à exécution les stupides menaces qu'elle avait elle-même proféré retentissait dans tout son être. Finalement, ce bijou rougeoyant qu'il devinait sous les habits de la femme était peut-être le seul lien qui le maintenait encore à la surface. Qu'importe comment elle soit entrée en sa possession, en effet. Une chose était sûre : elle ne le méritait pas.

« Ta mémoire est courte, chasseresse. Je n'abandonne pas. »

Elle ne voulait pas discuter en adulte ? Très bien. Il savait faire parler ses instincts, lui aussi. Elle l'avait suffisamment mené en bateau, secoué en tous sens comme un vulgaire torchon. Bien installé contre le dossier de sa chaise, il demeurait hors de sa portée, et inversement. Son ton se fit aussi mordant et sec que le gel de la Plaine Glacée. Il desserra à peine la mâchoire.

« Au lieu d'attendre que je résolve tes problèmes, arrête de t'enfuir et donne-moi une vraie réponse. Que comptes-tu faire ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #23 écrite Dim 21 Oct 2018 - 18:54


Oagran ~ Auberge

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

La lueur qui brillait dans les yeux de l'homme avait quelque chose de différent, comme lorsqu'il avait saisi son pendentif la nuit passée. Une froideur qui détonait de son attitude générale, une rage sourde au fond des entrailles, probablement... Rymaïn pouvait avec aisance déceler un tel état d'être, un état qui l'habitait depuis si longtemps qu'elle avait grandi en symbiose parfaite avec. Lui, en revanche, ne devait pas se sentir agréablement congruent avec lui-même en ces moments. Elle esquissa un sourire moqueur à sa remarque.

"Pas assez courte que pour t'avoir oublié, malheureusement."

La nordienne s'était reculée contre le dossier en le voyant s'asseoir, préférant instaurer le plus de distance possible. Néanmoins, le contenu de leur échange risquait de ne guère s'y prêter. Mais pour l'instant, elle ne se préoccupa pas de la même façon que lui des détails d'une possible collaboration. Pour se permettre de s'ouvrir, elle préférait connaître davantage la personne à laquelle elle avait affaire. Clairement, ce type n'était pas aussi gentillet qu'il en avait eut l'air, d'autres choses devaient régir son comportement actuel... Il lui sembla intéressant, et amusant, de chercher à percer lesquelles. D'un ton toujours cynique, elle répondit à sa dernière question par une autre.

"La nuit n'a pas été trop froide?" Elle leva la main d'un geste désinvolte, comme pour chasser une mouche, avant de ramener une mèche de cheveux à sa place, pour enfin croiser les bras, le dévisageant avec une froide indifférence."Si seulement ça avait pu être le cas, tu aurais pris conscience que je peux régler aisément mes problèmes seule... Mais certains s'avèrent parfois si poisseux qu'on ne s'en débarrasse guère facilement."

Jusqu'où pouvait se maintenir la patience de l'homme déjà empli de tension devant elle? Lui montrerait-il enfin les crocs de l'animal que puis être tout humain? Le tavernier passa lui apporter son repas ainsi qu'une cruche d'eau accompagnée d'un godet. Elle saisit cruche et verre, puis décida finalement de le renvoyer avec le plat, n'étant plus d'humeur à manger pour le moment.

Elle se versa à boire, et, portant le verre à ses lèvres, avant que l'homme ait le temps de réagir, elle posa une simple phrase. "La fuite de soi-même n'est guère plus subtile." Elle but quelques gorgées, et reposa le gobelet sur la table, continuant de l'observer avec un calme étrange.

• Ω •

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Rymaïn Cuchulayne le Mar 30 Oct 2018 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 258
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #24 écrite Jeu 25 Oct 2018 - 17:45

Des humains entre deux zoos
Ça la faisait rire. Cette situation, leur situation, l'amusait. Énième mécanisme de défense ou méchanceté gratuite, le résultat restait le même. Valion avait perdu toute perspicacité et prenait tout à cœur. Sa raison ne constituait plus une barrière efficace et ce genre d'attaques entamaient lentement sa dernière volonté de restreinte.

Il expira l'air de ses poumons plus brusquement et déglutit. La deuxième offensive lui arracha un maigre sourire, faux, amer, crispé. La tentation de déverser lui aussi son fiel était grande mais... non. Ce serait rentrer dans son jeu, jeter de l'huile sur le feu qu'elle s'évertuait à alimenter malgré lui. Feignait-elle l'indifférence ? Pourquoi est-ce qu'elle le prenait autant de haut ? Elle croisa les bras. Lasse ? ? Sur la défensive ? Qui était-elle pour s'amuser aux dépens aux autres ?

Elle pensait être meilleure que lui ? Bien, parce qu'il pensait clairement valoir mieux qu'elle en cet instant. Ses piques étaient gamines et ridicules, son comportement irresponsable et lâche. Elle était une criminelle, elle ne méritait pas son attention. Il devrait simplement s'en aller. Pourquoi est-ce qu'il ne partait pas ?

L'ancien soldat ne doutait pas de sa capacité à régler ses propres problèmes, ce qui ne l'empêchait en aucun cas de proposer son aide. Il était évident qu'elle n'en voulait pas. Et pourtant elle laissait une traînée d'incohérences sur son passage. Pouvait-il seulement l'ignorer et poursuivre son chemin ? Il n'avait aucun intérêt à tolérer sa présence néfaste plus longtemps. Il était revenu non pas pour se venger mais parce qu'il n'abandonnait pas, du moins ce furent ses propos. Mais elle ne voulait pas de lui, elle semblait à peine supporter le fait qu'il vive. Ce n'était pas vraiment un abandon alors s'il accédait à sa volonté ?

Valion soupira de manière imperceptible. Il recommençait à se poser trop de question, mais en même temps, ça l'empêchait de s'attarder sur la colère froide qui figeait ses traits et la rage latente juste en dessous. Trop tard, sa dernière répartie l'y ramena directement. D'ordinaire plutôt ouvert à la remise en question, il ne disposait clairement d'aucune patience et tolérance en cet instant pour l'accueillir à bras ouvert, peu importe si elle était fondée ou non.

Il s'avança finalement.

« Au moins je ne l'utilise pas comme excuse. »

Puis il se renfonça dans son siège guère confortable. La colère qu'il ressentait venait-elle uniquement de son comportement erratique et méprisable ou n'était-elle que le catalyseur d'une plus grande frustration ? Lui faisait-elle simplement perdre ses moyens ou révélait-elle la noirceur qui l'habitait ? Valion perdit finalement son air sentencieux dans un nouveau soupir, moins discret que le précédent. Il l'observa avec lassitude.

« Si c'est tout ce que tu as à offrir à ceux qui essaient de t'aider malgré tout, alors tu ne garderas pas cette broche très longtemps. »

Une fois de trop, il se demanda pourquoi il s'entêtait à essayer. Incapable de retrouver la réponse, perdue au grès de sa colère, il se leva, lui lâchant avec une froideur qui masquait une étrange peine.

« Tu as raison. Je ne devrais pas me préoccuper de toi. »

Puis il fit demi-tour, désireux de quitter cet endroit au plus vite.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Thief (MatLatArt)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rymaïn Cuchulayne
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Thibault Girard
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 177
Double Compte : Amsyn
Métier : Aléatoire
Invocation(s) : Baphomet
Inventaire : Broche de Nérée
Pierre de télépathie Liée à Baphomet

Sac sans fond
Contenu:
 

Equipements
Portés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #25 écrite Ven 26 Oct 2018 - 12:29


Oagran ~ Auberge

Des humains entre deux zoos.
[Valion & Rymaïn]

En face d'elle, semblait se dérouler un conflit intérieur auquel nul accès, ou presque, ne lui était permis. Seulement un spectacle peu aisément dissimulable, traduit par une attitude et des mimiques particulières. Teinté de ce qu'elle crut être des soupirs à l'une ou l'autre reprise, bien qu'elle n'y prêtait guère suffisamment attention. Valion luttait avec les dieux savaient qui, et la nordienne se désintéressait progressivement de cette situation ainsi que de son vis à vis.

Lorsqu'elle posa le verre auquel elle avait bu quelques gorgées, son intervention la fit hausser un sourcil, alors qu'elle daignait à nouveau poser son regard olive dans le gris acier du sien. Qu'est-ce qu'il n'avait pas saisit exactement, pour débiter une telle ânerie? Elle lui répondit, sans même sembler soucieuse de sa propre réponse, tant l'indifférence la gagnait.

"Comment? Mais je n'ai à m'excuser de rien." Certainement pas de ce qui se passait, ou s'était passé. Ni même de quoi que ce soit le concernant d'ailleurs. Elle ne prenait pas la fuite devant cet homme, elle avait voulu s'en débarrasser et celui-ci s'était acharné bêtement, ce n'était pas sa responsabilité, après tout.

Elle l'observa, alors qu'il déversait une autre absurdité. Qui ne le regardait nullement, encore une fois, un léger pli se dessina entres les sourcils de la jeune femme. Ses propos-là sollicitaient une part d'elle-même qui n'appartenait à personne d'autre. Ce bijou demeurait probablement en lieu et place jusqu'à ce qu'elle meurt, mais c'est une certitude qu'elle ne tenait pas à lui partager. Il ne savait rien, et par conséquent, n'avait aucun droit à redire la moindre chose à ce sujet. Froide, elle lâcha méchamment.

"Cesse d'aboyer à l'adresse d'un chat que tu ne vois même pas." Elle se contenta alors de le fixer amèrement, avant que celui-ci ne décide à se détourner d'elle en se levant, prêt à partir.

Lui offrait-il réellement ce qu'elle voulait? Finalement, il semblait être à même de mesurer sa rage plus qu'il n'en donnait l'air. Bah, quelle importance, de toute façon, puisqu'elle allait être enfin tranquille? La dernière phrase l'interpella néanmoins une seconde. 'Se préoccuper d'elle' ? C'était une plaisanterie? D'où lui jetait-il une telle horreur au visage. Elle se ferma complètement à lui, alors qu'il amorçait son départ, et souffla amèrement, presque outrée, essentiellement à son adresse personnelle.

"Et bien vas-t-en. C'est la dernière des choses dont j'ai besoin."

Il ne tournait pas rond, ou quoi? Après ce qu'il s'était produit, pour exprimer une pareille chose? Elle ne tenait certainement pas à savoir de quoi il retournait. D'autant qu'il lui fallait à présent réfléchir à des réalités plus terre à terre, comme la situation délicate dans laquelle l'avait mise cette faiblesse qu'elle avait eue de l'épargner la veille. En soupirant, elle fit signe à l'aubergiste, au moins, manger quelque chose lui changerait momentanément les idées. 

• Ω •

Des humains entre deux zoos.




: ▼ Thème ~ Voix de Rymaïn ~ Lectures ▼ :
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Des humains entre deux zoos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» [Combat GS]Shaun VS Tenma, Duel entre deux chevaux légendaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Plaine Glacée :: Oagran-