Est-ce un temple ou une prison? - Page 2

Partagez| .

Est-ce un temple ou une prison?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 280
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite Lun 7 Jan 2019 - 13:29

Est-ce un temple ou une prison ?
Même sans saisir tous les sentiments qui animaient le Chanteur du Nord, il pensait pouvoir comprendre une telle restreinte, une telle prudence. Après tout, lui aussi était resté enfermé des années dans sa propre prison. Bien sûr, des lunes et des lunes de service à la Milice n'étaient en rien comparables à la punition des Quatre. Mais Valion aurait pu partir plus tôt, et il ne l'avait pas fait. Un léger sourire vint étirer ses lèvres, se mêlant curieusement au voile de tristesse qui s'y était glissé depuis son argumentaire.

Slavko ne l'avait pas dévoré sur place malgré ses propos assez directs, alors peut-être que le demi-dieu partageait son point de vue, et qu'il éprouvait bel et bien l'envie de découvrir ce nouveau monde. Sa sagesse se couplait à une volonté discrète mais puissante.

Une nouvelle épreuve se dessinait à l'horizon. Valion acquiesça silencieusement en suivant le regard rougeoyant du Mange-lune. Cette fois, en lieu et place d'une situation déchirante mais réaliste, issue des affres de la guerre, il tenait l'impression de s'embarquer dans une quête romanesque, dont l'objectif était la plus immense des montagnes à l'ouest. Le réceptacle destiné à accueillir l'objet convoité était un ouvrage aussi étincelant que magnifique. Il décrocha difficilement son regard du pendentif pour revenir sur le visage canin.

Si les conditions météorologiques annoncées ressemblaient à ce qu'il avait vécu dans la cellule du Dragon blanc, l'ascension serait terrible. Le chasseur observa avec curiosité l'équipement dévoilé par le moine, puis il se tourna vers le fils d'Aqua.

« J'espère me montrer digne de cette tâche. Ce serait un plaisir de l'accomplir à vos côtés. »

Le jeune homme ramassa d'abord la gourde pour aller la remplir à la cascade, puis la rangea dans son sac sans fond. Par mesure de sécurité, il prit son petit carnet de chasse et son crayon puis demanda au moine le nom de chacun des objets, avant de fourrer le tout dans sa besace magique. Les vêtements chauds lui serviraient dès que la fraîcheur des roches et de l'altitude le gagneraient, en attendant, ils le ralentiraient probablement vu leur poids. Dans le lot, il avait mémorisé la lame, puisque les matériaux lui étaient déjà plus familiers, et un petit objet totalement incroyable qui produisait une flamme d'Ignis une fois actionné. Sûrement magique. Il avait en revanche conservé sa lance comme bâton de marche.

« Je suis prêt. »

Et ainsi, il prit la direction de la montagne en compagnie de Slavko. Incapable d'évaluer précisément la distance, il se donnait assurément plusieurs jours de marche. Cela prendrait le temps nécessaire, car il devait se ménager pour l'ascension. Le silence enveloppait les deux individus sans peser sur leurs épaules. Valion appréciait cette quiétude naturelle entre eux, autant que la présence même du Gardien du pôle. Il trouva rapidement son rythme, mais ne parla qu'au bout de deux heures de marche, osant finalement poser la question qui l'intriguait.

« Vous avez dit plus tôt avoir une compagne. Est-ce que cette fleur que nous devons aller chercher est le symbole de votre amour ? Pourriez-vous... me décrire ce sentiment ? »

Rien ne le forçait à répondre, et Valion ne se montrerait pas insistant face au silence.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - (Clément Danveau)




Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Slavko
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Sanguisgelidus
Date d'inscription : 01/10/2018
Messages : 25
Double Compte : Pru'ha
Elément : Eau
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #27 écrite Mar 8 Jan 2019 - 8:42

Durant tout le temps qu'il fallu à Valion pour se préparer, le moine et moine restâmes assis, attendant avec patience. Quand enfin il se releva en déclarant qu'il était prêt, le moine se releva et s'inclina, nous souhaitant solennellement un bon voyage. Nous commençâmes par descendre la colline, quittant rapidement mes jardins pour un sentier au cœur de la forêt. Durant les deux premières heures, le silence s'installa entre nous.

Il y a plusieurs types de silence. Pour n'en citer que deux, il y a celui installé par la gêne, imposé par une situation gênante. Personne ne sait que dire, personne n'ose engager la conversation. C'est une situation négative que je considérais comme éliminatoire car trahissant un malaise entre l'humain et moi. Ce n'était pas ce genre de silence qui s'était installé entre Valion et moi. C'était un silence paisible, reposant. Celui, naturel, de deux voyageurs évoluant sur le même chemin. Nous écoutions chacun le chant de la nature qui évoluait rapidement. A la fin de ces deux heures, nous avions atteins une rivière creusant son lit au pied de deux collines.

Je laissai Valion prendre l'initiative d'engager la conversation. C'était un test naturellement, récupérer la fleur n'était qu'une petite partie de l'épreuve, une manière de tester beaucoup d'autres points. A ma grande satisfaction, il osa me poser deux questions plongeant profondément sa curiosité dans mon intimité. Je m'accordais quelques secondes avant de répondre. Devais-je le faire ? Naturellement, c'était la moindre des politesses mais comment allais-je le faire ? La forme dépendait de l'état de notre relation naissante. Avais-je assez de respect pour lui ? Me sentais-je assez bien avec lui ? Notre relation était-elle assez amicale, assez complice pour que je lui permette de venir ainsi dans mon intimité la plus sensible ?

« Le cœur de cette fleur est aussi vif que le soleil du matin, aussi doux que son premier rayon sur le monde. Ses pétales sont un dégradé du bleue calme et du blanc pur des eaux et de la neige du grand nord. Et entre les deux, à la base des pétales, une couronne de vert et de violet, l'aurore boréale réunissant nos deux cœurs. »

Car c'est l'aurore boréale qui nous avait réuni Hélène et moi, c'est ce magnifique phénomène qui avait fait naître notre légende. Mon vieux cœur bondissait encore d'émerveillement en la voyant danser en riant dans la neige sous l'aurore.

« L'amour se présente sous de multiples formes différentes Valion Lameblanche. Prenez cette rivière qui coule à nos côtés. Pour celui qui aime nager, qui aime le poisson elle est précieuse, les castors l'aiment et la chérissent. L'affection que vous ressentez pour vos parents est différent de celui que vous nourrissez pour vos amis ou vos amantes. Pour chacun vous ressentez de l'amour. »

Je soupirai, trahissant malgré moi ma mélancolie, le manque d'affection que je ressentais. Je refusais de sortir de ma cellule pour cette seule raison. Avant de continuer, je laissais des oiseaux finir de chanter de l'autre côté de la rivière.

« Comment puis-je vous décrire ce qu'il y a de plus beau dans une vie ? C'est un exercice qu'on tenté bien des poètes. Cette discussion pourrait nous occuper une semaine complète. »

L'autre côté de la colline dévoila une vaste étendu accidenté mais relativement plate. La forêt s'arretait là, le sentier tournait vers le nord s'éloignant de la montagne et nous forçant à nous aventurer sur ce nouvelle environnement. Il y avait des arbres et des bosquets un peu partout mais l'environnement était désormais relativement découvert. Le vent, coupé avant par la forêt et les collines, soufflait venant droit du nord, la température chutera indubitablement de plus en plus. Nous avions encore deux heures de soleil devant nous, l'astre se couchant lentement dans le ciel sans nuage, une légère brume commençait déjà à s'élever face à nous. La température était désormais de douze degré Celsius et descendait rapidement avec le départ du jour. Je lâchais les cinq premiers mots pour moi même.

« Mmm... La nuit sera froide... Dites moi Valion, êtes vous amoureux ? Avez vous une famille qui vous attend ? »

Je continuai tranquillement le chemin vers la montagne laissant l'humain prendre ses décisions, c'était son voyage après tout.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Est-ce un temple ou une prison?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....
» Y A T IL LA PRISON PREVENTIVE PROLONGEE EN HAITI ??
» Connaissez-vous Prison Break ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple de l'Eau-