Aux bienfaiteurs authentiques

Partagez| .

Aux bienfaiteurs authentiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Baphomet
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : The Orphan Beast by Gorrem
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 59
Double Compte : Lagertha, Sarabi
Elément : Terre
Invocateur : Rymaïn
Sorts : terre_3;
plante_2;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 7 Nov 2018 - 13:47



Aux bienfaiteurs authentiques

Je marchais inlassablement et silencieusement, déambulais davantage comme un esprit sans corps. Les yeux rivés vers le sol, ma démarche était mal assurée, je le savais mais je m'en fichais, tant que je parvenais à marcher et à m'éloigner d'elle. Les gouttes de sang continuais à perler sur le sol, le long de mes doigts. Ce n'était pas horrible comme sensation, une simple coupure. Mais ça piquait et me faisait grimacer.

De temps à autre, on me bousculait, mon épaule heurtant beaucoup de ses congénères. Au final et plus j'avançais, je me sentais me recroqueviller sur moi même, croisant mes bras et les serrant fort contre ma poitrine menue -et étonnement encombrante-, attrapant mes épaules. J'avais sans doute l'air d'une fille fragile ainsi et je l'étais à ce moment là. Perdue dans mes pensées je continuais à heurter dos et épaules, entendant les grognements et les plaintes. Je leur accordais à tous un regard noir qui n'allait pas du tout avec ma posture. Ils n'avaient pas intérêt à rétorquer sinon au diable cette apparence qui me rendait faible ! Ah, je soupirais mon agacement contraint.

Si j'apparaissais au milieu de ces rues aussi inopinément, je croyais moyennement à ce qu'on me laisse repartir tranquille. Alors je restais, à déambuler, lentement, le soleil se levant de plus en plus. Puis je commençais à sentir ma gorge se sécher et ma salive doubler de volume. J'avais visiblement soif alors du regard, je cherchais ce un bâtiment qui pourrait étancher mon besoin. Pourtant, distraitement, je continuais à marcher jusqu'à me prendre de plein fouet une énième personne, me faisant tomber à nouveau sur les fesses, grimaçant de douleur.

J'aurais peut-être du me métamorphoser avec des fessiers plus rebondis, ça aurait atténué les innombrables chutes. J'allais finir par vraiment m'énerver, relevant mon visage vers mon assaillant, prêt à en découdre s'il le fallait...

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Voix :
 
Taille:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Follin
avatar
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Kaisel
Date d'inscription : 23/03/2018
Messages : 47
Liens vers la fiche : Présentation
Résumé des RPs

Elément : Aucun
Métier : Chasseur en devenir
Inventaire : Epée courte (Maniabilité 3 / Tranchant 3 / Résistance 2)

Arc Eris


Carquois de bois (20 flèches max - 10 normales + 10 améliorées)

Carquois de cuir (25 flèches max - 10 enflammées améliorées + 5 glacées améliorées +5 lumineuses + 5 de foudre)

Vêtements simples

Cape de voyage

Chaussures de marche

Sac sans fond
Spoiler:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Sam 10 Nov 2018 - 22:56

Dans cette ruelle étroite et sombre à l’écart du brouhaha incessant de la ville de Lüh il n’y avait que moi. Moi, et mon adversaire invisible, droit devant. Je le fixais du regard, imperturbable. Sans le quitter des yeux un seul instant, je me mis à bouger autour de lui. Mes pas étaient légers, vifs, calculés. Quelques bonds sur le côté, des pas feutrés en avant, en arrière. Mon bras droit supportant mal le poids de mon épée à lui seul, il fut rejoint par mon bras gauche. Ma prise était plus ferme, mais mes mouvements moins précis. Il était temps pour moi de frapper. Je levai mes bras au dessus de la tête, prêt à abattre mon épée d’un geste sec et rapide, puisant dans toute ma force, mais au moment de rabattre mes bras devant moi, le poids s’échappa de mes mains et vola loin devant, atterrissant quelques mètres plus loin dans un vacarme métallique. Mon visage se crispa et mes yeux se fermèrent en entendant le son de mon échec. Encore une séance d’entraînement se soldant de la plus pitoyable des façons. A ce rythme mon épée allait se briser avant même de pouvoir pénétrer la chair de quelque monstre que ce soit. Au moins personne ne m’avait vu… Je ramassai mon épée et la rangeai à ma ceinture avant de quitter la ruelle pour rejoindre les rues de la ville, bien plus peuplées.

Perdu dans mes pensées, mon regard était tourné vers le ciel bleu du printemps, ma tête soutenue par mes mains alors placées derrière elle. Je marchais sans vraiment faire attention à ce qu’il se passait devant moi. Bien sûr je me faisais bousculer de temps en temps, mais rien de suffisant pour me sortir de mon petit monde intérieur. Je pensais à ma vie, à ce que j’en faisais depuis que je m’étais échappé de chez moi. Peu de temps auparavant j’étais déterminé à braver tous les dangers pour devenir chasseur, pour aller toquer à la porte de la cellule d’un demi-dieu. J’étais même allé jusqu’à Trare avec Valion dans ce but… Et puis la réalité m’avait rattrapé. Comment une crevette comme moi pouvait espérer mener une vie pareille ? Déjà que je n’arrivais pas à prendre correctement mon épée en main… Alors j’étais rentré à Lüh. Si ça continuait comme ça j’allais même devoir retourner au domicile familial… Non, impossible. Le simple fait d’imaginer la réaction de mon père s’il me revoyait au pas de sa porte me fit sourire. C’était si absurde.

C’est alors que mon petit monde s’effondra brusquement par un choc frontal. Le choc me fit partir en arrière, mais mes jambes reprirent leur appui avant que je ne tombe complètement. Il me fallut quelques longues secondes pour reprendre mes esprits et me rendre compte que je venais de rentrer en plein dans une jeune femme, désormais par terre devant moi. Incroyablement gêné, je m’empressai de m’excuser.


“Pardon ! Excusez-moi je ne regardais pas où j’allais, vous allez bien ?”

En tendant ma main vers elle pour l’aider à se relever, je remarquai quelque chose de plus grave qu’une simple collision. La jeune femme avait la main en sang. En regardant un peu derrière elle, je me rendis compte que le sol était jonché de quelques taches fraiches et rouges. De toute évidence je n’étais pas à l’origine de cette blessure, ce qui me rassura un peu. Puis mon esprit un peu angoissé repris son cours. Et si elle venait de se frotter à quelqu’un de peu fréquentable ? Et si en la bousculant je permettais à ce quelqu’un de la rattraper ? Et de me voir entrain de l’aider ? Je ne pouvais pas non plus partir comme ça…

“Vous saignez…” fut la seule chose qui sortit de ma bouche, accompagné d’un regard un peu paniqué, bien que ma main restait dirigée vers elle, prête à l’aider.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Aux bienfaiteurs authentiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui
» 01.01/29.L.Association de bienfaiteurs - Groupe de Swift
» X&Y: Recherche Métamorph 6 IV (si possible étranger)je propose event et strats authentiques!
» Réfléchissons un peu. Les loas : démons ou bienfaiteurs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Rues de la Ville-