Les murmures qui s'envolent

Partagez

Les murmures qui s'envolent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Erin Lulee
Erin Lulee
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : WL OP
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 29
Liens vers la fiche : Fiche d'Erin Lulee
Résumé d'Erin et des rps

Métier : Artiste
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 18 Nov 2018 - 23:39

Au dernier étage d'un palazzo de la haute-Lüh, assise sur un voltaire au velours pourpre, la jeune femme observait d'un air paisible la ville qui s'étendait devant elle. Pour calmer une certaine tension qui tendait à s'installer, elle avait décidé d'ouvrir les lourdes portes de verre, pour laisser l'air froid de la soirée s'engouffrer dans la pièce. Quelques cloches résonnèrent un peu lointaines, annonçant ces heures qui passaient si vite, et son regard chercha un instant parmi les toits, tours et clochers l'origine du son avant de revenir à sa contemplation un peu plus passive. Ici et là, bien que soir ait commencé à étendre ses ombres sur la cité, on voyait encore cette agitation et ce bruit propre aux rue des villes, où les gens vivaient parfois plus volontiers dehors qu'à l'intérieur de leurs maisons. Sous son visage amusé, plus loin, des hommes et femmes discutaient d'une fenêtre à l'autre ou sur le pas des portes, tandis que d'autres, alors que les éclairages commençaient à être allumés un à un, sortaient pour se réunir proche d'une auberge ou autre lieu de vie pour discuter des histoires ou échanges quelques plaisanteries. En plissant les yeux, elle arrivait à voir ce qu'elle pensait être des marchands et artisans, qui se regroupaient à la Grande Place, au bout de laquelle s'étendait la rue commerçante. Et si elle avait bien envie de se trouver sur le pont principal qui enjambait la Rivière Blanche, d'où elle aurait pu admirer  les reflets du soleil s'éteignant dans les eaux de l'affluent, elle n'avait pas ce plaisir ni loisir ce soir.

Car les êtres importants de la cité, nobles de leur état, s'étaient pour beaucoup regroupés deux étages en dessous d'elle. C'était son jour ou plutôt son soir. Elle n'avait pas eu l'occasion de paraître à tant, et pour cela, elle avait baissé la tête, et joué de son corps et sa voix pour paraître aux yeux des uns et des autres, jusqu'à obtenir certains cœurs qui lui ouvraient des portes accueillantes. Et c'était pour elle ce soir, une réunion de nobles avait été organisée, pour discuter de sujets commerciaux et politiques lui avait-on dit. Et si un orchestre principalement à corde entretenait l'ambiance de la salle digne d'une salle de bal, elle avait été désignée pour offrir une pointe de relaxation. Elle allait attirer les regards, mais cette fois, si chacun de ses gestes allaient être calculés, comme toujours, c'est sa voix qu'elle mettrait en avant. Marquis de sa position, le noble qui organisait ce bal-ci, avait récemment eu quelques bruits qui couraient, sur des goûts pour les indifférentistes. Et préférant garder une réputation neutre sur ce plan, il avait décidé de contrebalancer ces murmures. Et c'était là le dur rôle qu'elle allait endosser.

Louer les dieux. Dieux disparus sur lesquels elle ne pensait pas grand chose généralement. Mais pourquoi pas. Ça avait été un exercice intéressant, que de préparer avec quelques gens de l'orchestre, sur une pièce qui déclamerait leur beauté et leur grandeur, tout en ayant un côé plaintif et suppliant sur leur absence.

- Dame Lulee, c'est à vous.

Elle releva la tête de sa contemplation, clignant des yeux pour se raccrocher à nouveau au monde réel. Erin tourna la tête vers la porte close pour répondre, mais déjà, elle entendait les pas qui s'éloignaient. Un soupir. Pas d’amabilité, pas d'inquiétude, rien. Elle se redressa de son confortable fauteuil, lissant un peu ses vêtements, et remettant en ordre certains des disques de métal qui la décoraient. Face au miroir de pied, elle s'observa quelques moments, pour vérifier les derniers détails, ajustant quelques bijoux et parures : tout était en place. Chacun de ses pas feraient s'entrechoquer les paillettes rondes, et ceux-là renverraient naturellement la lumière des éclairages, pour la sublimer encore plus. Certains avaient même été gravés, déformés pour lui offrir un aspect presque solaire, et les artistes avaient fait un travail admirable.

Doucement, pas à pas, ses pieds nus légers effleurant à peine le sol, elle fila dans ces couloirs trop long, sur ces tapis trop doux, pour descendre les escaliers trop propre. Jusqu'à ceux qui menaient directement à la salle de bal dite. La musique s'était finalement arrêtée, juste à son arrivée, le silence nouveau se couvrant de murmures surpris. Laissant ces chuchotis s'étendre un peu, la jeune femme compta attentivement dans sa tête. Tout était prévu après tout, elle n'avait qu'à faire de son mieux. Et le temps vint. Dans ce silence renouvelé, elle descendit chaque marche, faisant sonner les piécettes dorés qui la couvraient ça et là, attirant l'attention à elle. Au moment où ses pieds aux ongles peints atteignirent la sixième marche, les flammes vacillèrent, et changèrent de couleur, oeuvre d'une invocation qui traînait dans les parages. Du jaune clair qui illuminait la salle jusqu'alors, c'était maintenant un rouge intimiste qui s'imposait.

Un pas en plus, une marche en plus, Erin prit parole.

- Petite humaine à peine éclose
Devant tant de gens, prends la pose ;
En cette main tendue vers toi
Prends ton élan et suis ta voie.

M'a-t-on dit alors, sois le temps
Efface les sombres murmures
Qui rasent si bas tous les murs,
rends ces visages bienveillant.

Alors, plutôt que de danser,
Me voici sur cet escalier,
Plutôt qu'accroupie à vos pieds.

Ainsi, c'est par mon humble chant
Que les grands dieux seront loués
En ces hauts lieux, sincèrement.



Sur ces mots, les instruments reprirent vie, dans une douceur accentuée par les teintes qu'avait prises la salle. Et la voix de la danseuse s'éleva, emplissant le hall entier, captant les esprits des uns et des autres, par la pureté du ton. Pour les plus habitués aux chants lyriques, qui étendaient et déformaient les mots pour mieux offrir leur puissance aux auditeurs, il s'agissait comme annoncé de louer les Grands Dieux. Au moins pour ce qu'ils avaient offert et créé. Les flammes des lustres et autres candélabres de la pièce semblaient danser et changer de teintes et d'intensité au même rythme que les notes d'Erin ; à chacun des ses pas, ses multiples bijoux et parures reflétaient ces tons orangés sombres alors qu'elle étendait une main en avant, comme tentant d'attraper une chose disparue.

Gracieuse, si lente et légère, la jeune femme déployait son art comme on ne l'avait que rarement vu. Un geste de main, un geste de doigts, la tête qui se baissait dans une résignation incertaine, pour mieux revenir, élevée vers le plafond peint, dans une prière chantée. Ses pas l'avaient finalement enfin amenés dans la pièce, proche des tables auxquelles étaient assis des nobles qu'importait leur rang. Et dans le regard qu'elle jeta à l'assemblée, après ces élans suppliants, il ne semblait presque n'y avoir plus qu'une peine immense, qui habitait totalement la jeune femme, comme ensorcelée par l'intensité de son chant. Ses mains tendues, brillantes et tremblantes ne faisaient qu'effleurer les quelques anoblis qui tentaient de se saisir de cette dextre offerte, sans jamais le pouvoir.

Puis, notes après notes, la pièce arriva sur sa fin, la voix mourant en première, accompagnée, quelques mesures plus tard par les instruments. Le silence s'installa à nouveau, simplement brisé par quelques grincement de chaises, avant que les applaudissements ne viennent, ramenant le temps et le monde présent en cet endroit. Erin, debout cligna des yeux, prenant encore un moment pour revenir à elle, le souffle court, à observer cette foule qui l'observait. Un hochement de tête appréciateur du Maître de maison acheva de lui remettre l'esprit en place, et Erin plia son buste, bas, pour saluer, avant de se retirer un peu. Elle n'aurait pas eu sa place en ces lieux en pareil compagnie, habituellement, mais pas cette fois.

Alors, elle se recula un peu, pieds nus sur le sol de marbre brillant, pour rejoindre un mur, alors que les uns et autres quittaient leur table pour revenir à leur conversation, ou venir féliciter le Maître des lieux pour ce spectacle. Si cette coutume n'était guère honnête envers la cantatrice du soir, cela lui permettait de souffler un peu, et d'observer à la dérobée les nobles présents, tentant de retenir les visages qu'elle n'avait pas encore aperçu, ou de confirmer les autres.



HRP : La musique est celle-ci le mouvement VI, Vidit suum dulcem natum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
Nérée Helireah
Admin Nérée



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 986
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Sam 22 Déc 2018 - 2:45

Les murmures qui s'envolent

Feat. Erin

Ses prunelles parcouraient de temps à autre la grande salle, ne trouvant malheureusement rien d’assez distrayant pour attirer son attention. Elle écoutait d’une oreille distraite ce qu’on lui racontait, quand bien même elle s’appliquait pour paraître la plus impliquée possible. Elle souriait parfois, hochait la tête doucement. Ces murmures, elle s’en fichait. Elle n’était pas là pour cela.

Une invitation qu’elle n’avait pu refuser. Des intérêts politiques et financiers, elle se devait de soigner cette relation avec cet hôte qui lui tenait la jambe. S’il pouvait tenir un discours tout à fait habile, il n’en restait pas moins quelqu’un de soporifique. Mais les regards étaient tournés vers eux et c’est ce qui comptait. Cela faisait un moment qu’elle ne s’était montrée et il était toujours bon de peaufiner son image ; surtout lors d’une époque aussi tendue que celle-ci. Alors pour cette soirée, elle s’était vêtue d’une de ses plus belles robes qui en avait fait jalouser plus d’une, envier plus d’un. Après tout, la belle duchesse était encore un cœur à prendre, si on écoutait les rumeurs de la cour. Pourtant, elle n’abordait pas autant de bijoux que les autres femmes, sa tenue n’était pas des plus volumineuse. Si c’était parfois difficile, elle essayait, aussi, de ne pas voler la vedette au maître de maison. Elle savait simplement jouer de sa beauté naturelle et cela, ce n’était pas bien compliqué. Elle en avait les moyens.

Le noble avait lui aussi mis les moyens pour réaliser cette soirée. Ce n’était que peu par rapport aux profits que cela pouvait entraîner, mais chaque détail était soigné. Les invités, l’orchestre, le buffet, rien n’avait été laissé au hasard pour que tout se déroule sans accroc. Un rien pouvait ruiner sa réputation, avec autant de gens si important réuni en un seul lieu. Un simple murmure et tout pouvait s’envoler. Le brouhaha qui envahissait la salle de réception se fit cependant plus discret lorsque la musique se tût. Quelques visages surpris, puis très vite l’attente de ce qui semblait se profiler. On allait amuser la galerie. Son hôte l’invita à prendre place à l’une des tables, une vue imprenable sur le spectacle qui allait se dérouler.

Une ambiance devenue plus tamisée, l’attention de toute une assemblée portée sur une unique personne. Les cliquetis raisonnaient agréablement à travers la pièce. Il n’y avait plus que ce son. Il rythmait ses pas, un à un. Une femme, frêle, qui ne semblait pas pouvoir tenir sur ses épaules toute cette pression et qui pourtant se tenait fièrement devant eux. Nérée se surpris à être prise par cette attente grandissante envers ce qu’elle allait faire. Enfin quelque chose d’intéressant.

La femme finit par prendre la parole. Un chant pour les Dieux, un chant pour les distraire, voilà qui semblait plaisant. Et cela l’était. La musique repris doucement vie, s’harmonisant peu à peu avec la voix de l’artiste, pour ne faire plus qu’un. Il y avait là une grâce certaine entre ses mouvements et cette mélodie, Nérée n’avait pas vu cela depuis bien longtemps. Une implication dans son art, même s’il ne pouvait qu’être pour le temps d’une danse, qui envoutait toute une salle. Il n’y avait plus un murmure. Ce moment si court sembla durer une éternité, comme s’il n’allait jamais se finir. Un peu trop vite à son goût, le silence retomba. Elle fut l’une des premières à applaudir ; où à se décider à le faire.

On félicita en premier l’organisateur de ce magnifique spectacle, mais Nérée n’était pas vraiment friande de ce genre de parole, bien qu’elle se prêtait elle aussi au jeu. Après tout, il n’avait pas été sur le devant de la scène. Tous se relevèrent peu à peu des tables pour reprendre leurs discussions, et la jeune noble profita de l’agitation autour du maître de maison pour s’éclipser un peu. La soirée repris son cours pour chacun. Elle regrettait presque que Shakahm ne l’ait pas accompagné ; peut-être qu’il viendrait plus tard dans la soirée, mais elle se sentait un peu seule pour le moment. Toutes ces discussions qu’elle pouvait aisément entamer n’étaient que superficielles et surtout très orientées. Oh, en temps normal cela lui convenait parfaitement mais en cet instant, elle avait un tout autre objectif. Finalement, elle tomba dessus presque par hasard, alors qu’elle déambulait au fil des différentes conversation dans la grande pièce.

La femme de toute à l’heure, qui n’était redevenue plus qu’une parmi tant d’autres. Près d’un mur, on ne lui prêtait que peu d’attention maintenant. Un contact du regard et elle s’arrêta. Intentionnellement ou non, elle prit le temps de l’observer un moment, puis sourire.

« Oh. » A moitié surprise, son sourire ne se fit que plus grand. Elle reprit : « Je voulais vous féliciter pour votre représentation. »

C’était la première raison qui avait guidé ses pas jusqu’ici. Il y en avait bien d’autres, qu’elle finirait par dévoiler ou non. Sans attendre vraiment de retour, et surtout parce qu’elle ne s’attendait pas à en avoir en particulier, elle reprit rapidement la parole, ne cachant aucunement sa curiosité qui avait été piquée plus tôt dans la soirée.

« Quel est votre nom ? »


Les murmures qui s'envolent Nnn
« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Erin Lulee
Erin Lulee
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : WL OP
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 29
Liens vers la fiche : Fiche d'Erin Lulee
Résumé d'Erin et des rps

Métier : Artiste
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 7 Mar 2019 - 16:30

- Après votre cours, je hâte mes pas
Pour vous offrir ma voix ou bien mes mots
Mais quant à danser pour vous, pour vos maux
Il n'est pas vraiment le lieux pour cela.


Elle souriait, douceur et tranquille, éconduisant quelques prétendants qui voulaient lui donner un rôle qu'elle ne devait porter sur une telle scène. Et si cela la flattait, et qu'elle pouvait apprécier cela, cela ne les mènerait à rien ce jour-ci. L'heure et le temps appartenaient au Maître des Lieux, qui s'était offert ses services, pour mieux paraître et envoyer paître quelques rumeurs malveillantes.

Cependant, entendre ces promesses de mécénats et volonté d'obtenir ses grâces, lui faisait plaisir et lui montrait aussi qu'elle avançait dans un bon chemin. Plus d'oreilles pour l'écouter, c'était aussi plus de murmures à emprunter. Et cela signifiait alors que la vérité qu'elle chassait finirait par arriver à elle. Cependant, le temps n'était pas à cela, encore. Les discours ici, étaient pour la plupart choisis au mot près, et même si l'alcool qui remplissait les verres si-tôt vides déliait parfois quelques langues, les oreilles de la danseuse avait tôt fait de les mettre de côté.

Alors que le flot de nobles venant à elle commençait à se tarir, lui offrant un un peu de répit, c'est à ce moment, que la Reine de ce bal vint à elle. La Duchesse Helireah. Si connue, si étrange dans ce fourmillement de nobles. Et si, par sa position, sa liberté, sa façon d'être, elle éclipsait déjà tout ce parterre-là aux yeux d'Erin, sa robe ne faisait que la sortir du lot,un peu plus. Certains lui offrait une folie, invocation, pour une femme, sans héritier à cette position. Mais cela embellissait d'autant plus ce tableau si incroyable.

Etait-elle humaine d'ailleurs ? Alors que la duchesse s'approchait d'Erin, elle se le demandait bien.

Qui était-elle.

Un regard, un bref moment.  La danseuse sourit en retour, avec une petite révérence, à peine visible, alors que la noble prit parole. Chose qui, si elle était devenue habituelle depuis quelques minutes, lui arracha tout de même un sourire plus franc, une lueur amusée dans le regard tandis que vint la question. Un instant, elle prit le temps de réfléchir, son regard vaquant un fragment de seconde sur les nobles qui s'agglutinaient ici et là par groupe, avant de parler à son tour.

- Eh bien Ô Duchesse, je vous remercie
Rien que ces propos, votre compagnie
Ici devant moi, me comblent de joie,
Ne pouvant qu'être ravie pour ma voix.

L'humble qui devient danseuse et chanteuse
Un beau spectacle pour poser ses mots.
La joueuse se change alors en conteuse
Et pour faire s'enlever ces durs maux
Et pour s'offrir à cette si belle vision.

Mais plutôt que de vous offrir ces bouts de poèmes qui m'amusent
, sourit-elle d'autant plus, avant de continuer sur un ton sérieux où transpirait sa franchise et son respect. Et plutôt que d'ennuyer une duchesse, si admirable qui a sû au moins un peu résister à la folie de sa position, je suis Erin Lulee. Que puis-je pour vous ?
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
Nérée Helireah
Admin Nérée



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 986
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Dim 31 Mar 2019 - 22:13

Les murmures qui s'envolent

Feat. Erin


Ainsi devant elle, la jeune femme pris le temps de détailler ce qui faisait charme certain. Était-ce simplement ses habits ou la manière dont elle les portait ? Elle qui lui avait sourit en retour, elle ne semblait être une habituée des soirées à Lüh. Une inconnue, pour encore quelques secondes au moins, que la curiosité de la jeune femme poussait à se dévoiler un peu plus. Qui était-elle ?

Après un temps de réflexion, sa réponse vint. Au fil de ses mots, Nérée étira ses lèvres en un fin sourire, appréciant cette poésie légère. Elle connaissait sa position, peut-être même son nom. La jeune noble, elle, elle avait encore tout à découvrir. Ce qui en était encore plus amusant. Elle resta alors droite, attendant la fin de sa présentation. Son sourire s'étira un peu plus lorsqu'elle passa de la poésie à la prose sans crier garde, mais dans une transition tout à fait charmante. Un monde les séparait mais étrangement, elle appréciait déjà la côtoyer. Du moins pour le moment. Cela l'amusait tout autant.

Erin Lulee, ce nom confirmait ses suppositions qu'elle était une réelle inconnue, que cela soit pour elle pour pour la haute noblesse de Lüh. Un nom, cela pouvait aller rapidement de murmure en murmure, surtout lorsqu'il était accompagné d'une chose intéressante pour les yeux et les oreilles. Que pouvait-elle faire pour elle ? Nérée avait déjà une petite idée en tête, mais le temps était tout d'abord aux présentations.

« Plutôt que de retenir de moi qu'un titre, laissez-moi me présenter à mon tour. Je me nomme Nérée Helireah. »

Même si elle le connaissait déjà, cela était bien différent du fait qu'elle le lui donnait. Qu'elle prenait la peine de le faire, alors que, tout le monde, le connaissait. Sans laisser le silence retomber trop longtemps, elle reprit, allant directement à la réponse à sa question.

« Je souhaite simplement échanger quelques mots avec vous. Après-tout, ne faites-vous pas tout autant partie de cette réception que nous ? »

Ce nous mettait le doigt sur le fait qu'elle n'était qu'une artiste. Qu'une non-noble, et que, ce constat n'était pas à oublier. Mais aussi, que cela ne l'excluait pas de ce cercle très fermé et parfois trop étroit. Elle s'était déjà faite une place, car bon nombre de nobles souhaitaient ses services. Mais ce n'était pourtant pas le même milieu, ici.

« Vous ne participez pas souvent à ce genre de réception, n'est-ce-pas ? Je n'ai jamais vu ni entendu quelqu'un faire une telle performance auparavant. »


Les murmures qui s'envolent Nnn
« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Erin Lulee
Erin Lulee
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : WL OP
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 29
Liens vers la fiche : Fiche d'Erin Lulee
Résumé d'Erin et des rps

Métier : Artiste
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 23 Avr 2019 - 20:54

La jeune chanteuse se laissait aller légèrement à l'observervation et l'admiration de ces yeux vairons. Presque violet, et presque orange. Sans atteindre pour autant ces couleurs. Ils lui laissaient une étrange impression sur laquelle la poétesse n'arrivait pas à déposer de mots.

- Peut-être un poème conviendrait-il mieux pour ces yeux qu'un simple mot... murmura-t-elle pour elle-même à haute voix.

Avant de s'interrompre, interdite, ses yeux s'ouvrant sous la surprise. Avait-elle vraiment dit cela à haute voix ? Erin soupira, sentant une très légère roseur envahir ses joues, remerciant au passage les Quatre pour Nérée qui s'introduit auprès d'elle. Et à cette présentation bien sommaire, pour une noble de son rang, la danseuse répondit par une petite révérance toute de grâce, faisant sonner avec légèreté certains des grelots et paillettes de métal choisis, gardant une harmonie parfaite.

- Je vous remercie de cette inclusion qui n'est jamais aquise, Duchesse Helireah, répondit-elle avec politesse ne se voyait pas l'appeler par son prénom. Mais que je chérie au plus haut point. Et si vos oreilles n'avaient pas encore entendues ma voix, était-ce car celle-ci ne portait pas assez loin ?

Elle laissa la question en suspens avec un sourire. En rajouter plus aurait sûrement flirté avec l'impertinence, et elle n'allait pas se le permettre. Néanmoins, le message, elle le pensait clair : était-ce elle qui n'atteignait pas les bonnes Grandeurs, ou bien Celles-ci qui ne tendaient pas l'oreille assez bas.

A cette question-là, si Erin avait une petite idée, elle n'était pour autant pas certaine de sa réponse. D'autant plus face à une Duchesse qui était venue d'elle-même, en se passant de titre, ne faisant que marteler discrètement leurs différences. Un regard à la ronde lui permit de voir quelques groupes discutant, leur focale déposée sur ce duo qui dénotait.

Erin sourit.

- Il y a
tous ces mots
(maux ?) qui s'accumulent dans ma gorge
pendent de mes lèvres ou
tombent dans vos oreilles

Et vous
voyez ce que je dis
dressez un protrait sans peinture
écaillé

Vous naviguez dans ma syntaxe
mes verbes mes gestes mes sourires



Vous prenez mes silences
les syllabes solitaires
les tremblements parfois

mais

mais ma peau parfois
raconte une autre histoire
que vous ne savez pas


Ca avait été un murmure, à peine audible, qui en disait plus que ces mots ne laissaient entendre, encore fallait-il le pouvoir. Ou le vouloir. En tous cas, ce murmure avait pourtant été si léger, mélodieux même, et malgré ses propos étranges.

- Ces mots, ces pas, ces danses ou ces chants ont pu pourtant atteindre bien des milieux, sans distinction. Ils s'adaptent et volent aux oreilles et yeux des gens, pour enchanter, ne serait-ce qu'un instant, une âme tourmentée ou passionnée, aventureuse ou casanière. Mais parfois, l'éducation et l'intérêt apporte la profondeur et la réflexion. La compréhension derrière les emphases n'est que rarement innée.

Elle l'observait, ses grands yeux verts détaillant avec attention le visage de la duchesse, sautant d'une tâche de rousseur à l'autre, glissant le long du nez pour rebondir sur ses lèvres avant de s'enfoncer dans ses yeux, pour tenter de voir un reflet de son âme. Une réaction.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
Nérée Helireah
Admin Nérée



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 986
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Lun 17 Juin 2019 - 15:14

Les murmures qui s'envolent

Feat. Erin



Un sourire, plus discret. Des mots bien choisis, une retenue dosée avec précaution, cette femme était intéressante. Ovni et pourtant se fondant si bien dans le décors, même si, comme elle le soulignait si bien, ce n'était pas un acquis sur lequel on pouvait se reposer. Les choses pouvaient aller si vite, ici. Une simple phrase et vous aviez perdu à ce jeu qu'était la noblesse et ses innombrables règles. Mais si le jeu n'en valait pas la chandelle, il n'y aurait pas autant de gens présents, ce soir. Son propre sourire s'étira à sa première question. Certains aurait pu s'agacer de ce subtile sous-entendu, mais elle, préférait de loin s'en amuser. Elle n'avait jamais entendu cette artiste auparavant. Mais aussi, elle n'avait pas non plus participé à des soirées où elle donnait une représentation.

« Il peut y avoir bien des explications à cela... Peut-être devons-nous simplement nous concentré sur le fait que ce soir, nous nous rencontrons. »

Que ce soit unique ou répété, il était toujours bon de connaître de nouvelles personnes. Et qu'elle rencontre celle qui se trouvait en face d'elle, elle ne pouvait encore déterminer si cela était une bonne chose, ou non. Simplement curieuse pour le moment, peut-être qu'il n'y avait rien, en dessous de ces parures dorées. Peut-être.

Un murmure, simple, si simple, n'était-il pas ? Le regard de la jeune noble s'attacha un peu plus sur cette femme, la curiosité simpliste se transformant en une réflexion plus profonde. Il y avait des choses qu'elle ne comprenait pas encore. Comment pouvait-elle résister et ne pas creuser un peu plus ? Erin Lulee, un nom qu'elle allait retenir. Qui sait ce qu'elle pouvait lui chanter ? Ses paroles suivantes furent de nouveau aussi légères qu'une plume, que Nérée ne revint pas sur ce qu'elle venait de lui souffler. Elle voulait garder cela pour elle et cette soirée ne le lui permettait pas.

« Et c'est une bonne chose. Le monde serait plus morne sans enchantement, après tout. »

Patiente, prudente, surtout. Il ne fallait oublier ces regards curieux tournés vers eux, cette soirée, qui ne faisait que commencer. Il y avait de la justesse dans ces paroles, car peu prenait le temps d'apprécier à sa juste valeur l'art ou le pouvoir des mots. Jusqu'où cette justesse pouvait-elle aller ? Elle préféra glisser sur le sujet lancé, plutôt que de revenir pour le moment sur les quelques questionnements qu'elle venait de soulever, discrètement.

« Depuis combien de temps vous produisez-vous dans des soirées telle que celle-ci ? Combien de personnes avez-vous enchanté ? »

Une question innocente, n'est-ce pas ?



Les murmures qui s'envolent Nnn
« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Erin Lulee
Erin Lulee
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : WL OP
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 29
Liens vers la fiche : Fiche d'Erin Lulee
Résumé d'Erin et des rps

Métier : Artiste
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mar 13 Aoû 2019 - 0:30

Elle souriait, enfin. Erin n'aurait su dire vraiment si c'était celui, de façade, poli comme il le fallait que tous affichaient à un moment ou à un autre. Mais elle souriait. Et c'était un spectacle bien ravissant, qui la changeait des regards de convoitise ou de mépris qu'elle pouvait croiser parfois. Alors, elle pouvait bien s’accommoder d'une façade. Cependant, la femme -qui aurait dû déjà être mariée selon les standards de la noblesse- n'entra pas dans son jeu de petites piques à demi-mots, préférant balayer d'un geste ce sujet là pour se concentrer sur la suite. Peu joueuse.

Et de même, quant au poème, et aux sous-entendus, à la plus grande surprise dissimulée de l'artiste, il ne fut pas abordé. Erin pencha la tête sur un côté, faisant résonner quelques bijoux qui s'entrechoquèrent mélodieusement, observant avec attention la noblesse d'une toute autre stature. Elle la savait duchesse, et en tant que telle, au dessus de tous les autres nobles qu'elle avait pu rencontrer jusqu'alors. Cependant, elle représentait presque une anomalie dans le système des Grands. Femme, non mariée, un peu esseulée, qui n'allait qu'à une poignée de soirées choisies, et pourtant qui gardait sa position fièrement. Ou peut-être pas aussi fièrement... ? Toujours est-il qu'elle interrogeait. Qu'elle suscitait l'envie, de la connaître mieux.

Et à sa dernière question, Erin lâcha un petit rire aérien, chantant, avant de tourner sur elle-même, faisant résonner dans un accord presque séraphique pour l'occasion, dévoilant là, un pied, là une hanche, avant de ramener un bras pour s'incliner face à la duchesse.

- Que vaudraient alors mes plus doux propos
Si mes lèvres ne gardaient le secret
Que l'on m'offre bien loin des indiscrets ?
Ma présence ne serait de repos !


Elle souriait, plus largement, consciente des regards curieux, voire soupçonneux pour certains, fixés sur elle. Oh oui. Elle en connaissait certains dans l'assistance, plus que de raison. De corps ou de murmures envolés. Et ce n'était pas quelque chose qu'elle traitait à la légère. De ses silences au delà des notes, encore plus dans de tels lieux publiques, elle gagnait sa vie. Aux regards entendus, devant ses quelques pas ravissant, laissant aux uns se mettre eux-même de fausses idées en tête sur la nature de ses gestes, elle reprit.

- Cependant, j'ai commencé à danser et chanter pour les uns et les autres, depuis bientôt un an, je suppose. Avec quelques bienfaiteurs et bienfaitrices, prompte à effacer une tâche dans la noblesse, et surtout au travail auquel je m'astreins, ma voix, mes mots et mes gestes ont su atteindre quelques oreilles apaisées, je pense.

Une petite révérence de plus, légère et toujours aussi mélodieuse, ses petits cercles de métal cognant juste en accord avec les quelques musiciens qui avaient repris leur oeuvre, en fond.

- Ai-je réussi à vous atteindre aussi, Duchesse ?

Une question... innocente, murmurée.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Les murmures qui s'envolent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les hurlements de la chapelle des murmures
» Les oiseaux moqueurs s'envolent | pv Talya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Les Habitations :: Quartier Noble-