Le goût de la traque

Partagez

Le goût de la traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Qilin Lù
Qilin Lù
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : 4steex
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 129
Double Compte : Valion, Xion
Elément : Aucun
Métier : Capitaine de la Garde Dorée / Fille de Marquis
Invocation(s) : ₪ Amko'Unn ₪, Ѧ Sobki Ѧ
Inventaire :
Le goût de la traque Gd_bis10 Le goût de la traque Noble_11

₪ Équipement:
 

Ѧ Inventaire:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 25 Jan 2019 - 2:58


Le goût de la traque
Confinée dans son bureau depuis au moins deux heures, la Capitaine Lù réglait toute la partie administrative de son travail en cet après-midi ensoleillé. Puisque ses pas ne l'entraînaient pas en dehors de la capitale pour la journée, ces questions devaient être traitées le plus rapidement possible. Tout ce qui était distribution de patrouilles et répartition des unités de garde avait été rédigé puis transmis aux Majors. Un visage particulier et désagréable lui revint brièvement en tête. Barkin non ? Elle le chassa d'un bref froncement de sourcils et se servit une tasse de thé fumant. La jeune femme huma l'odeur de jasmin et s'imprégna de la chaleur quelques secondes avant de prendre une gorgée. La température était idéale malgré les volutes de vapeur.

Elle reposa la porcelaine d'un geste délicat et balaya de son regard sombre l'impressionnant tableau de chasse qui occupait tout un mur de son bureau. Y étaient inscrits les figures criminelles les plus notoires et les dernières informations à leur sujet. Quelques points d'interrogation parsemaient les plus discrets mais non moins réputés pour la masse de cadavres qui commençait à traîner, surtout quand ils appartenaient à la Garde Dorée. Ses yeux perçants s'attardèrent un instant sur un avis de recherche plutôt vague.

Qilin saisit trois dossiers rangés dans un tiroir. Il s'agissait de témoignages et de rapports officiels. Un étrange symbole, une intensification des attaques de brigands et des pillages maritimes. Certains manquaient encore d'informations pour qu'elle puisse poursuivre. Mais le papier qui lui resta en main représentait la dernière bricole en date. Et elle n'était pas des moindres. En effet, quand la duchesse Hélireah se faisait attaquer, toute la sphère lühienne était en effervescence. Un sentiment de lassitude la traversa, vite submergé par le fait que cet acte était un affront pour toute la Garde et -de facto, le pouvoir princier.

Cependant, au milieu d'un tel chaos, un nom se détachait du lot. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait. Un nom à l'intérêt de moins en moins négligeable, et ce dans plusieurs domaines. Un nom qui venait tout justement de frapper à la porte. Qilin rangea les deux autres dossiers et quelques papiers dont elle n'avait pas fini de s'occuper, mais conserva le rapport sur un coin de son bureau. Elle nota quelque chose dans son carnet et s'assit. Puis, elle invita la personne convoquée au préalable à rentrer.

La blonde s'avança. Elle ne l'avait jamais vue. Aussi elle prit quelques secondes pour détailler son visage, et surtout sa posture, avant de déclarer :

« Garde El'Galas. Rompez. »

Le ton ferme, la voix neutre, et l'air autoritaire : du Sanza Royal en toute beauté. La noble fixa de nouveau l'arrivante, laissant le silence planer durant quelques précieuses secondes. Il y avait une chaise à côté d'elle, mais Qilin ne l'avait pas invitée à s'asseoir. Ses avant-bras reposaient sur les accoudoirs de son fauteuil. Ils avaient une telle rigueur qu'ils semblaient ancrés au tissu rembourré.

La jeune soldate avait un maintien irréprochable, conformément à ce qu'on lui avait rapporté. Son port était altier, et ne venait pourtant pas de la noblesse. Elle était droite, mais plutôt jolie. Cela ne pouvait être toutefois la seule raison derrière ses fiançailles. Elle était assez grande et possédait un corps finement musclé, sans figurer parmi les plus robustes, ou ses pieds seraient plus écartés pour supporter un plus large centre d'équilibre. Qilin, vêtue de son armure de maille légère, lui demanda sur le même ton employé précédemment :

« Avez-vous la moindre idée de la raison de votre présence dans mon bureau ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Zack Van Dyck
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Qilin Lù le Jeu 24 Oct 2019 - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Le goût de la traque Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Le goût de la traque Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 1 Fév 2019 - 12:52

Oblivion était rentrée à Lüh après son détachement à Rorn, où elle n’avait finalement passé qu’en tout et pour tout deux jours. Elle n’avait pas envoyé de missive à ses parents, car elle ne savait pas quel serait sa prochaine affectation. Si elle devait repartir aussi sec pour l’autre bout d’Arcane, autant faire un passage discret à la capitale, ou bien ses parents insisteraient pour la voir.
Elle avait longuement réfléchit à l’épreuve de Galifey et à ce que celle-ci lui avait permit de comprendre, et elle n’en voulait plus à ses parents d’essayer de la protéger en utilisant les moyens à leurs dispositions. Mais sa pudeur l’avait jusque là empêché de se rabibocher avec eux. Ils avaient au contraire conclut une espèce d’accord tacite qui consistait à ne plus parler fiançailles, mariage ou même, du Conte Katar.

Bref, la voilà qui mettait pied à terre à la Garnison, laissant le palefrenier prendre en charge Saber, dont elle prit tout de même le temps de flatter l’encolure, qu’aussitôt une Recrue débarquait, essoufflée et rouge d’avoir couru, pour lui annoncer que le Major Barkin l’attendait immédiatement dans son bureau.
En soupirant, elle signa le registre de retour, rendit son ordre de mission tamponné en signe de service effectué à l’Adjudant Marthel qui lui offrit un petit sourire à mi-chemin entre encouragement et dépît, et se dirigea vers le bâtiment central.
Elle connaissait la Garnison comme sa poche, aussi arriva-t-elle rapidement au bureau de son supérieur. Elle toqua, et attendit. Une autorisation sèche et irritée lui répondit et Oblivion sur que le Major était de mauvais poil, encore plus que d’habitude. Elle grimaça puis se recomposa un visage avant d’entrer et de se mettre au garde à vous.

Le ton sec et expéditif, l’homme sévère assit à son bureau lui donna des instructions minimales et rudes, visiblement pas très heureux à l’aider d’envoyer un de ses Gardes chez un autre plus haut gradé. En général, c’était comme ça qu’il se faisait voler ses meilleurs éléments. Pour Oblivion, cela avait prit du temps, puisqu’aussi courageuse et prompte à accepter les affectations qu’elle était, parfois la chance et des éléments perturbateurs avaient terni son dossier.

“El’Galas. Le Capitaine Lù a demandé à vous voir aussitôt votre arrivée ici. Ne traînez pas en route.
- A vos ordres Major.
- Disposez.”


Elle salua et ressortit aussitôt, se mettant en route vers les étages supérieurs, se demandant pourquoi on la demandait aussi fermement. Elle était partagée entre excitation et inquiétude, se demandant si ses réussites en demi-teintes et ses manquements n’avaient finalement pas eu raison de sa réputation.

Arrivée devant le nouveau bureau, elle prit le temps de refaire son chignon et de lisser sa tenue avant de toquer de nouveau, cachée derrière un visage impassible de militaire. Quand l’assentiment lui fut donné, elle entra, refermant derrière elle avant de se positionner à peu près au milieu du bureau, à côté d’une chaise disposée là.
Après un salut martial, elle croisa les mains dans son dos et patienta. Sa tenue était tachée de boue et couverte jusqu’à mi-hauteur de poussière de terre. La Garde, bien que fatiguée, se tenait résolument droite et regardait droit devant elle, regardant discrètement l’intérieur du bureau qu’elle trouva surprenamment raffiné et chaleureux, contrairement au décor austère de celui du Major.

Quand elle en eut l’autorisation, elle se détendit un rien, tout en gardant malgré tout le port précieux qui la caractérisait, l’éducation reçue toujours en arrière plan, même quand elle n’était plus en position martiale. De derrière, ses bras passèrent devant et ses mains se joignirent sur son giron, patiemment. Elle ne prit pas place assise. Il était inconvenant de s’octroyer ce droit lorsque l’on avait pas été invité à le faire par les propriétaire des lieux.
En revanche, elle se laissa aller à observer plus attentivement la Capitaine assise en face d’elle et nota très rapidement son côté inflexible et son maintien faussement détendu mais en réalité alerte, prêt à bondir sur un ennemi ou un danger potentiel.

Oblivion avait toujours respecté la hiérarchie, mais cette femme en face d’elle lui fit instantanément ressentir un mélange étrange d’admiration et de crainte assez troublant. Pourtant rien sur son visage ne filtra, son masque neutre et sévère ne s’effritant pas.

Quand la Capitaine reprit la conversation avec une question, la réponse fusa, simple, directe et factuelle.

Non Capitaine. Le Major Barkin n’a pas jugé utile de me donner les détails des raisons de cette convocation.

Elle laissait par la même occasion à l’autre jeune femme de tirer elle-même ses conclusions et de décider quoi lui dire. Elle-même ne souhaitait pas s’avancer. C’était le meilleur moyen de paraître idiot en essayant d’être intelligent. Dans l’anticipation, il y avait toujours deux faces : la bonne et la mauvaise supposition. Actuellement, elle avait beaucoup trop peu d’indices pour choisir une face ou l’autre.

Restant dans sa position de “repos”, elle patienta donc, en bon soldat.


Le goût de la traque Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Qilin Lù
Qilin Lù
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : 4steex
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 129
Double Compte : Valion, Xion
Elément : Aucun
Métier : Capitaine de la Garde Dorée / Fille de Marquis
Invocation(s) : ₪ Amko'Unn ₪, Ѧ Sobki Ѧ
Inventaire :
Le goût de la traque Gd_bis10 Le goût de la traque Noble_11

₪ Équipement:
 

Ѧ Inventaire:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Ven 15 Fév 2019 - 15:53


Le goût de la traque
Hochant la tête d'un air distingué, la Capitaine Lù resta silencieuse devant la réponse de la Garde. Elle ne souhaitait pas remédier à son manque d'informations, pour l'instant. Il lui semblait plus avisé, et plus amusant, de la laisser dans cette incertitude pour évaluer son comportement. À en juger l'état de sa robe, elle rentrait tout juste de mission, et devait donc être soumise à une certaine fatigue. Cela l'amènerait peut-être à se dévoiler davantage. Sa voix se fit plus chaleureuse lorsqu'elle désigna la chaise presque en face de la sienne.

« Asseyez-vous. »

Son regard perçant s'accrocha à chaque détail du visage de la blonde. Après une minute de silence, elle reprit sur le même ton.

« Souhaitez-vous une tasse de thé ? »

Obtempérant selon sa réponse, elle-même prit ensuite une gorgée. À en croire ces codes tout droit venus de la noblesse, la dénommée Oblivion était son invitée, et non une simple Garde convoquée. Si la demoiselle semblait parfaitement éduquée, serait-elle à l'aise avec cette ligne que Qilin se plaisait à nuancer ?

Doucement, elle releva sa main droite, dont les doigts longs et fins vinrent encadrer une partie de sa mâchoire.

« J'ai parcouru votre dossier Garde El'Galas. »

Bien sûr, elle l'avait épluché de fond en comble.

« Vos compétences vous distinguent, et votre sens du devoir vous honore. Pourtant, vous n'avez jamais passé le grade d'Adjudant. »

Elle marqua une pause, soutenant avec intensité les iris saphir en face d'elle. Oui, son cas était particulièrement intéressant. Lla jeune femme semblait toujours se retrouver au milieu de situations compliquées. Au fil des rapports, il restait difficile de savoir si elle attirait les problèmes ou si sa présence évitait justement qu'ils s'aggravent. C'était clairement ce qui freinait sa carrière à l'heure actuelle, en dépit de ses qualités martiales.

« Y'a-t-il une raison ? »

Aucune question n'était innocente, évidemment. Et puisqu'elles connaissaient toutes deux la réponse, la Capitaine précisa méthodiquement sa pensée.

« Une absence... d'ambition peut-être ? »

Quelqu'un d'aussi doué à suivre les ordres pouvait n'éprouver aucune envie d'en donner, c'était tout à fait possible et même très courant. Mais cette femme allait être mariée à un comte populaire, accédant ainsi à un titre de noblesse. Cette stagnation militaire et cette avancée sociale semblaient contradictoires. Avant d'atteindre le cœur de cette rencontre, Qilin devait percer le caractère de la demoiselle. Et ainsi vérifier si tout ce qu'elle devinait à son sujet était fondé.

Après tout, elle ne recrutait pas n'importe qui.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Zack Van Dyck
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Qilin Lù le Jeu 24 Oct 2019 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Le goût de la traque Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Le goût de la traque Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mer 6 Mar 2019 - 12:10

Devant le silence de la Capitaine, Oblivion resta impassible. Le temps des informations viendrait, sinon cette conversation serait vite terminée. De plus, elle avait l’habitude, quand le Major Barkin était mal luné, qu’il la fasse poireauter pendant des minutes entières en position de garde à vous, avant de se décider à cracher le morceau. Elle resta donc là, mains croisées devant elle, sa position de “repos”, telle une statue, attendant.

Quand l’autorisation lui fut donnée, bien qu’un rien plus chaleureuse, Oblivion ne fit pas l’affront à sa supérieure de refuser ce qui pouvait aisément sonner comme un ordre. Elle prit position sur la chaise désignée, dans une maîtrise parfaite de la jeune femme de bonne famille qui s’assoit de sorte de ne pas froisser sa robe.
Quand une tasse de thé lui fut proposée, elle répondit poliment par l’affirmative, ne souhaitant pas paraître impolie ou rude auprès de cette Capitaine qu’elle ne connaissait que de réputation. Elle avait l’habitude de boire le breuvage brun, lorsqu’elle accompagnait sa mère en visite chez telle ou telle amie. C’était la boisson des Dames, mais aussi une boisson chère à la famille de sa supérieure, si elle avait bonne mémoire.

C’est alors que, tandis que la blonde trempait ses lèvres dans le breuvage à gestes mesurés, quoique que n’abandonnant pas la rigueur de sa tenue martiale, qui était comme une seconde peau, la conversation, la vraie, commença.
Oblivion ne s'enorgueillit pas des commentaires concernant son dossier. Son sens du devoir, c’était le minimum syndical lorsque l’on faisait partie de la Garde Princière, elle n’avait pas plus ou pas moins de mérite que n’importe lequel de ses camarades… Excepté, peut-être, l’Adjudant Rod.
Ses compétences… Et bien si elle avait essayé de faire de son mieux, il était clair qu’elle avait un don pour s’attirer des ennuis ou des complications, ce qui avait tendance à ternir un peu son état de service.
La demoiselle ne commenta donc pas, se raccrochant à la tasse entre ses mains pour s’occuper et attendre la suite qui vint sans délais.

Pourquoi elle n’avait jamais passé le grade d’Adjudant ? A vrai dire, elle ne s’était pas franchement posé la question. Pour elle, monter les échelons était un objectif à long terme, mais jamais il n’aurait pu lui sembler que le premier échelon était à portée de main.
Elle jugeait ses résultats avec sévérité, et elle était convaincue qu’au contraire de Rod qui avait dû embellir la réalité, ses rapports à elle, cruellement factuels et le plus objectifs possibles, nuisaient largement à une potentielle promotion.

La dernière question la fit tiquer et, pour l’observatrice attentive que serait sans nul doute la Capitaine, il était impossible qu’elle ne perçoive pas la crispation légère de sa mâchoire, même si celle-ci ne dura qu’une fraction de seconde.
Pour se donner le temps de formuler une réponse qui en valait la peine, Oblivion reprit une gorgée du thé qu’elle aurait sans doute mieux savouré dans d’autres circonstances, et finalement, répondit.
Sa voix était maîtrisée et neutre, et là encore, elle se contenta d’énumérer les faits.

L’ambition n’entre pas en compte dans les promotions, Capitaine. Mon dossier doit être proposé par ma hiérarchie. Au vu de mes résultats… Disons discutables, il me paraît évident que je ne peux pas encore esperer avoir fait mes preuves.

Elle but de nouveau une gorgée de thé, arrivant à moitié de tasse, puis reporta son regard sur la pièce, se demandant un instant si elle devait donner son avis personnel… Avisa la Capitaine qui la scrutait et hoche légèrement de la tête.

Pour être honnête, je juge moi-même mes résultats insuffisant pour oser même en parler au Major Barkin. Mais non, la raison de ma stagnation n’est pas un manque d’ambition.

Voilà, tout était dit. Elle avait joué cartes sur table en admettant juger elle-même ne pas mériter une telle promotion, mais avait aussi admis qu’elle n’abandonnait pas la perspective d’évoluer, assez rapidement cependant, car elle avait déjà six ans de service actif et espérait bien ne pas attendre d’avoir cinquante ans pour obtenir enfin le grade d’Adjudant.


Le goût de la traque Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Qilin Lù
Qilin Lù
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : 4steex
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 129
Double Compte : Valion, Xion
Elément : Aucun
Métier : Capitaine de la Garde Dorée / Fille de Marquis
Invocation(s) : ₪ Amko'Unn ₪, Ѧ Sobki Ѧ
Inventaire :
Le goût de la traque Gd_bis10 Le goût de la traque Noble_11

₪ Équipement:
 

Ѧ Inventaire:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 21 Avr 2019 - 20:42


Le goût de la traque
Très polie, très respectueuse, distinguée même. La composition de la soldate, bien qu'un peu rigide, était soignée. Pas autant que la sienne, mais les deux femmes ne partageaient peut-être pas le même degré d'exécution. Qilin s'entraînait depuis très jeune, et en toutes circonstances. Difficile pour l'instant de savoir s'il en était de même pour la demoiselle El'Galas.

Et puis une ombre craquela ce parfait visage l'espace de quelques secondes. Ah, la fierté. Bien. Son parcours mitigé ne la laissait pas de marbre. Elle s'en souciait. Sa réponse fut assez fonctionnelle. À croire que la tension avait monté d'un petit cran. La capitaine redressa légèrement la tête à cette mention de l'ambition, comme non décisive d'une promotion. C'était à moitié faux. Le soldat qui voulait évoluer uniquement via cette motivation mettrait tout en œuvre pour y parvenir. S'il était habile, il y arrivait. Sinon, il était démasqué.

Le fait que cette Oblivion pense de la sorte était encore à son honneur. Elle suivait les règles et s'investissait dans son travail. C'était dans son dossier. Les mots suivants confirmèrent une sévérité dans son jugement, envers et contre tous, y compris elle-même. Un trait que la capitaine estimait. Il pouvait être un frein autant qu'un moteur. Et la mesure pouvait justement se trouver dans l'ambition. La gradée joignit ses mains, les coudes toujours appuyés sur les bras de son siège. Elle fit preuve de la même franchise.

« Donc vous êtes seule décisionnaire de votre mérite. Et à moins de vous juger digne, vous ne franchirez pas le pas. »

Oui, elle n'avait pas le dernier mot dans l'évaluation de son dossier. Mais si elle n'était pas elle-même convaincue, elle ne convaincrait personne en effet. La capitaine Lù se leva, laissant la jeune femme respirer loin de son regard. Sa déclaration n'appelait pas à une réponse, seulement une réflexion. Son attention se porta distraitement sur le tableau de chasse et la carte de l'île affichés au mur. Son ton se fit plus ferme, sans être agressif. Elle se maintint droite, les bras rangés dans le creux du dos.

« Qu'est-ce qu'il vous faudra, soldat El'Galas ? Plus de danger ? Moins de morts ? Il y a des critères que nous ne pouvons maîtriser lors des missions, et ce malgré nos efforts. »

Avait-elle besoin d'une claque ou d'une main tendue ?

« Je crois que votre mérite est à la hauteur de votre investissement, et de votre dévouement. »

Qilin pouvait lui offrir les deux. Mais il fallait qu'elle soit prête à les prendre.

« Pourquoi vous êtes-vous engagée dans la Garde Dorée ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Zack Van Dyck
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Qilin Lù le Jeu 24 Oct 2019 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Le goût de la traque Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Le goût de la traque Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mar 23 Avr 2019 - 17:28

Oblivion n’était pas forcément très d’accord avec la constatation de la Capitaine. Elle n’était pas seule décisionnaire mais quelque part, elle se disait que si personne n’avait jugé bon de porter son dossier à l’attention de plus hauts gradés, c’est qu’elle n’avait sans doute pas assez brillé et, de fil en aiguille, en examinant ses résultats d’un oeil de plus en plus critique, elle était arrivée à la conclusion que c’était sans doute ses résultats qui n’étaient pas satisfaisant, et pas l’absence de soutien de sa hiérarchie directe.
Elle ne pipa cependant mot et resta stoïque, la remarque n’appelait pas vraiment de précisions ou de contestation.

La Capitaine Lù se leva et lui tourna le dos. Dans son attitude, Oblivion ne perçut aucun raideur agacée ou négative, ce qui lui fit penser qu’elle n’avait sans doute pas encore fait d’impair, et que ses réponses étaient… Non pas appréciées mais au moins dignes de réflexion.
Elle s’attendait pourtant à ce que la conversation ne soit pas de tout repos, c’est pourquoi elle encaissa sans broncher les questions de sa supérieure. Elle engrangea et se mit à réfléchir.

Oui elle avait raison, sans aucun doute. Etait-ce sa faute si Lagertha avait attaqué son groupe lors de l’escorte de la Duchesse ? Ils avaient été prudents et avaient fait attention, comme dans n’importe quelle autre mission classique… Et elle n’était pas non plus la décisionnaire, à l’origine, même si par la suite, par la force des choses, elle avait été mise sous le feu des projecteurs. Pareil lorsqu’elle avait croisé l’Adjudant Rod. Ce n’était pas sa faute si l’individu était si horripilant qu’elle même n’avait pas souhaité retenir son Invocation de leur donner une bonne leçon d’humilité.
Elle exhala discrètement, profitant du fait que la Capitaine avait le dos tourné, se courbant un instant, fatiguée.

Quand la brune reprit la parole, Oblivion haussa un sourcil surpris. Oh vraiment ? Elle croyait en elle ? C’était aussi surprenant que… Flatteur. Mais la blonde n’était pas du genre à prendre la grosse tête pour si peu. Et puis, après tout, c’était peut-être un piège… Pour voir sa réaction aux compliments. Elle resta donc parfaitement neutre, mis à part sa stupeur des premiers instants.
Si l’on voyait les choses comme ça, alors oui, l’idée d’une promotion était envisageable. Elle avait fait de son mieux, même si ça n’avait pas été parfait, mais clairement, ça aurait pu être pire… Et malgré tout elle s’en était sortie sans trop de casse… C’était donc ça, le secret ? Limiter les dégâts ? Et bien on pouvait dire qu’à ce jeu elle était championne…

La question suivante la prit un peu de court, si bien qu’elle resta immobile et silencieuse, comme statufiée, pendant une bonne demi-minute. Comme à chaque fois qu’on l’interrogeait à ce sujet, elle prenait le temps de mettre en ordre et de formuler ses propos.
Puisque la carte de l'honnêteté avait était plutôt bien accueillie par le Capitaine Lù jusqu’à présent, autant continuer sur cette lancée. Elle s’expliqua donc calmement et d’une façon qu’elle espérait claire. Elle n’était pas encore trop tranchée sur les raisons qui faisaient qu’elle restait en poste et s’accrochait autant. Certaines choses et certaines rencontres ayant depuis un moment ébranlé ses convictions initiales.

Au début, pour fuir mon futur tout tracé. Je voulais prouver que je pouvais être autre chose qu’une fille à marier, qu’une poupée bien éduquée dont le rôle principal est de fournir une descendance acceptable à son époux. Je voulais prouver que je pouvais être quelqu’un à la seule force de mes compétences.

Oui, la vision qu’elle avait des nobles ou des riches bourgeois, notamment du rôle de femme dans ces milieux n’avait pas changé. Bien au contraire, elle avait de plus en plus l’impression que se cantonner à ce rôle ne ferait que la brider.
D’un autre côté, elle commençait aussi à entrevoir un compromis possible entre les deux, notamment grâce au soutien discret du Conte Katar.
Chassant le sombre noble de ses pensées d’un froncement de sourcils léger et agacé, elle reprit après un autre silence, la voix toujours assurée et paisible.

Ce dernier objectif est toujours là. Mais, à force, j’ai appris à aimer ce métier autrement. J’aime me sentir utile en attrapant les individus suspects, en escortant la Noblesse ou même en aidant le peuple quand la Milice est trop débordée. J’aime toutes ces facettes. Aujourd’hui, je ne conçois pas mon futur sans la Garde. Et je suis convaincue que monter en grade m’aiderait à faire plus.

Les accents de sincérité étaient clairement perceptibles dans sa voix, de même que sa passion ardente. Elle s’interrompit en se rendant compte qu’elle s’était redressée sur son fauteuil, droite comme un “i”, et que son ton avait monté, emporté par ses envies.

Exhalant discrètement de nouveau, elle reprit une position plus calme et termina sa tasse de thé silencieusement, pour faire redescendre l’ardeur qui couvait dans son cœur. Pour l’observateur, il était clair que sous l’apparente froideur martiale se dissimulait une jeune femme pleine de passion et d’énergie, qui pouvait aller loin, très loin, si on lui en donnait l'occasion.


Le goût de la traque Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Lun 14 Oct 2019 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Qilin Lù
Qilin Lù
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : 4steex
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 129
Double Compte : Valion, Xion
Elément : Aucun
Métier : Capitaine de la Garde Dorée / Fille de Marquis
Invocation(s) : ₪ Amko'Unn ₪, Ѧ Sobki Ѧ
Inventaire :
Le goût de la traque Gd_bis10 Le goût de la traque Noble_11

₪ Équipement:
 

Ѧ Inventaire:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mar 27 Aoû 2019 - 18:52


Le goût de la traque
Le temps que la soldate prit pour mûrir sa réponse, la capitaine l’utilisa pour se rasseoir et boire tranquillement une gorgée de thé. Son regard de jais détailla les reflets de l’armure en face. La poussière et l’usure les rendaient moins dorés. Sans s’être amusée à suivre toutes les affectations de la blonde, elle devinait aisément que son quotidien n’était pas de tout repos. Comme tous, en ce moment. Il remonta immédiatement sur le visage de la jeune femme dès qu’elle ouvrit la bouche. Être quelqu’un à la seule force de ses compétences. Intéressant.

Qilin ne côtoyait guère les riches commerçants. Non par manque d’intérêt mais par manque de temps. Elle parvenait déjà à peine à entretenir son image de noble, alors chercher des affinités auprès d’autres… Peut-être plus tard, lorsque sa profession la confinera davantage dans un bureau. Elle en avait brièvement oublié que l’éducation de leurs enfants comportait parfois autant de pression que la leur. Voire davantage. Elle ne put s’empêcher de penser aux récentes fiançailles de la demoiselle, et, suite à de tels propos, s‘interrogeait sur le rôle qu’elle y avait joué.

Quoiqu’il en soit, elle comprenait parfaitement de telles motivations. Elle-même s’était non pour suivre les traces de son père, mais pour échapper au destin nobliau tissé par sa génitrice. Qilin faillit briser son masque de glace pour hausser les sourcils. Le dossier de la soldate El’Galas faisait état de sa vertu, mais l’entendre clamer ses aspirations altruistes était sans pareil. Quel magnifique et pur exemplaire de la Garde Dorée. Cet imbécile de Barkin ignorait ce qu’il avait sous la main pour ne pas l’avoir mise en valeur. Six ans de service et aucune mention ? Quel gâchis. Une femme qui démarrait sur des intentions égoïstes et en développait l’amour de son métier ? Une rareté.

La capitaine Lù laissa filer un petit sourire lorsque la jeune femme reprit position. Elle attendait ces éclats de passion. Voilà donc ce qui la faisait vibrer. Une volonté idéaliste. Beaucoup de détermination. Et elle ne manifestait que de la sincérité. À dire vrai, elle paraissait plus sûre d’elle qu’à ses autres déclarations.

Qilin se releva doucement. Cela donnait l’occasion à son vis-à-vis de se calmer.  Elle se dirigea vers le tableau de chasse d’un pas mesuré, tournant à moitié le dos à son invitée. Elle le parcourut lentement, jetant de temps à autre un coup d’œil vers la soldate.

« Ma place au sein de la Garde est un peu particulière. Je dirige une petite équipe de renseignements et d’intervention. Nos missions au sein de la Garnison sont les mêmes que tous. Mais je suis la seule à choisir nos affectations extérieures. Et elles ne dépendent que d’une chose : les criminels. Les pires que ce monde renferme. La Garde n’a ni le temps ni les ressources de déployer des contingents pour les traquer. Alors nous nous en chargeons. Bien sûr, les urgences comme celle du festival de Terra prévalent. »

À mesure qu’elle parlait, la capitaine se déplaçait lentement, les bras à nouveau rangés dans son dos. Elle finit par revenir au tableau et décrocher l’une des affiches, pour la poser sur son bureau, devant la jeune garde.

« Vous savez de quoi ils sont capables. »

Le nom et la figure d’une certaine « Lagertha » trônait sur le papier.


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Zack Van Dyck


Le goût de la traque Signat15


Night of the Soaring Dragon
~

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Qilin Lù le Jeu 24 Oct 2019 - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Le goût de la traque Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Le goût de la traque Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Mar 22 Oct 2019 - 17:48

Oblivion s’attendait à ce que la conversation soit compliquée. Elle l’était toujours avec des personnes qui maitrisaient chaque situation comme la Capitaine Lù. C’était un peu comme se débattre alors que l’on est déjà prit dans la toile : on a beau tout faire pour l’éviter, on finit quand même exactement là où l’on nous voulait, pour être lentement dévorés.

Pour le moment, la demoiselle ne se doutait de rien. Elle avait été sincère, et ce qui aurait dû lui mettre la puce à l’oreille c’était que tout se passait étrangement trop bien. Si la Capitaine avait été majoritairement silencieuse tout au long du laïus de la Garde Dorée, celle-ci, malgré son ardeur, n’avait pu s’empêcher de noter quelques réactions discrètes de la part de sa supérieure, plutôt positives par ailleurs.
Elle ne l’avait de plus pas interrompu, laissant s’exposer à loisir, alors qu’elle prenait ses aises. Sa posture restait raide et martiale, bien qu’elle soit censée être au repos, mais dans son esprit, la méfiance commençait déjà à s’endormir à cause de la chaleur de la pièce, du délicieux thé et de la bienveillance silencieuse de la Capitaine.

Quand celle-ci reprit la parole, Oblivion écouta attentivement. Donc, une petite équipe d’élite spécialisée dans… En quelque sorte, l’espionnage ? En écoutant la suite, la demoiselle revint sur sa théorie. Non il y avait aussi de l’action… Plutôt une section de traque spécialisée dans les recherchés ?
Mais pourquoi donc lui parlait-elle de tout ça ? Son profil était-il intéressant pour un recrutement ou… Sa récente implication dans l’accrochage pendant l’escorte de Nérée et son explication n’avaient pas convaincu ? A moins qu’elle ne soit considérée témoin potentiel ? Elle avait pourtant déjà fait son rapport…

Et alors que la Capitaine terminait son laïus, le regard d’Oblivion, sortant de ses réflexions, tomba sur l’affiche. Son sang ne fit qu’un tour mais son éducation de jeune fille de bonne famille dissimula la panique de son coeur, ne laissant transparaître qu’un léger pâlissement qui pouvait s’apparenter à la résurgence de mauvais souvenirs, aussi bien qu’à une certaine culpabilité pour qui savait ses liens compliqués avec Lagertha.
Pour ne pas commettre d’impair, Oblivion se réfugia dans la colère froide qui pointait toujours le bout de son nez en songeant à la nordienne. Elle avait certes décidé de faire des efforts mais elle ne pouvait s’empêcher de lui en vouloir pour les morts, pour Maxis, pour ses ennuis, pour ses échecs. Elle n’avait d’ordinaire pas l’habitude d’être rancunière mais concernant la chef de clan, les choses s’accumulaient et rendaient extrêmement ardu le fait de passer à autre chose.

Elle serra les dents tandis que la froideur de la colère envenimait ses veines, sa crispation s’accentuant, ses doigts se serrant sur la tasse à s’en blanchir les jointures. Elle finit par hocher sèchement la tête et répondre d’une voix tranchante :

Oui, je me le rappelle tous les jours. Le Chevalier d’Oagran est toujours en convalescence.

La rancoeur pointait dans ses propos pourtant extrêmement mesurés. Maxis avait subit un choc tellement violent qu’il avait, même quelques semaines après l’évènement, encore besoin de repos car il était soumis périodiquement à des migraines et des pertes d’équilibre le rendant inapte à tout service. Vu la situation familiale de son camarade, Karl et elle avaient décidé de donner chacun la moitié de leur solde pour aider à payer les soins et compléter les finances des nobles déchus qu’étaient les Oagran. Bien sûr le Chevalier avait tenté de refuser mais il n’avait jamais le dernier mot avec ses deux têtus d’amis.
Certes, techniquement, Lagertha n’était pas responsable de la situation de Maxis mais l’un de ses hommes étaient l’auteur des faits, sur son ordre d’attaque à elle, donc elle devait assumer la responsabilité de cette vie momentanément brisée.

Et pour autant, bien qu’Oblivion ne l’ai pas mentionné, sa blessure à la cuisse n’était pas totalement guérie, l’obligeant régulièrement, quand elle était de repos, à utiliser une béquille pour soulager son muscle transpercé. Bien entendu cette blessure n’était en rien comparable dans ses circonstances à celle de son ami, mais d’un point de vue extérieur, la demoiselle était aussi une des plus grosses victimes et ses capacités, notamment en combat, étaient grandement diminués, cantonnant la Garde Dorée à des patrouilles dans la capitale ou ses environs immédiats, systématiquement accompagnée de Karl.
En ces temps ou le corps d’élite manquait d’effectifs, c’était particulièrement dommageable et si l’on en tenait pas rigueur à Oblivion - à part le Major Barkin bien sûr -, il n’en restait pas moins qu’elle était actuellement un semi-poids mort.

Oblivion n’ajouta pas plus mais son expression de nouveau sévère en disait long pour l’oeil extérieur. Pour celui qui pouvait voir à l’intérieur, il en disait encore plus.
Elle aurait adoré pouvoir intégrer cette équipe, si cet entretien s’agissait bien de ça, mais d’un autre côté, si cela impliquait de devoir traquer Lagertha, et elle serait alors définitivement contrainte soit de choisir un camp, soit de s’improviser agent double, avec tous les risques que cela comportait.
D’un autre côté, pouvait-elle réellement refuser ? La Capitaine Lù lui proposait enfin une opportunité d’évoluer au sein de la Garde Dorée, de prouver qu’elle était compétente et d’aller plus loin, comme elle avait annoncé avec vigueur. Refuser maintenant était louche voir même suicidaire.

Enfin, s’il s’agissait d’un recrutement. Car pour le moment, rien n’était sûr. Oblivion marchait de nouveau sur des œufs.


Le goût de la traque Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Qilin Lù
Qilin Lù
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : 4steex
Date d'inscription : 05/01/2019
Messages : 129
Double Compte : Valion, Xion
Elément : Aucun
Métier : Capitaine de la Garde Dorée / Fille de Marquis
Invocation(s) : ₪ Amko'Unn ₪, Ѧ Sobki Ѧ
Inventaire :
Le goût de la traque Gd_bis10 Le goût de la traque Noble_11

₪ Équipement:
 

Ѧ Inventaire:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Sam 9 Nov 2019 - 15:41


Le goût de la traque
Toute autre émotion que la colère ne semblait pas légitime. Elle pouvait prendre différentes formes, différentes cibles. Pour un soldat, un ennemi en restait souvent le déclencheur. Oblivion El’Galas s’inscrivit dans ce critère. Là où la passion l’enflammait la minute précédente, elle céda à un état plus froid et plus nerveux. La Capitaine sonda la force de son émotion, autant que la maîtrise pour la contenir. Elle n’avait pas besoin d’un second individu gérant mal ses états d’âme. La jeune femme parut à la limite de briser sa jolie tasse. La récence de l’événement, ou la sensation d’impuissance, pouvaient en être la cause.

La réaction verbale de la garde souleva une caractéristique intéressante. La compassion. Un sentiment à double tranchant. Il devait exister sans outrepasser la discipline. À vrai dire, là n’était pas précisément le trait que recherchait la gradée Lù. Se soucier de ses compagnons d’armes s’avérait obligatoire dans son équipe. Mais il s’agissait davantage de confiance, que de partage sensitif. Elle savait parfaitement que ses lieutenants ne s’appréciaient guère pour leur caractère. Ils restaient pourtant plus que capables de se battre ensemble et de se sacrifier l’un pour l’autre.

La noble et Garde Dorée baissa doucement la tête, scrutant de ses yeux noirs le bleu de sa cadette. L’évaluation avait atteint ses limites. Elle possédait toutes les informations nécessaires à une première idée, et de premières réserves. Chaque soldat comportait ses failles et ses atouts. Il lui fallait impérativement identifier les deux. Elle renferma son précieux avis dans un coin de son esprit.

Qilin finit son thé d’un geste délicat puis se leva. Cette Oblivion était restée bien droite dans ses bottes, et n’avait pas perdu ses moyens face à l’attitude distante et énigmatique de sa supérieure. Celle-ci laissa brutalement retomber la pression de son regard et s’assit au coin de son bureau juste à sa droite. Elle croisa les bras. Il était temps de rentrer au cœur du sujet.

« Je vous ai convoquée aujourd’hui, car je cherche quelqu’un de votre trempe pour intégrer mon équipe. »

Ses iris ébène, distraitement fixés sur le plancher lisse, vinrent doucement se poser sur le visage quelque peu marqué par la fatigue.

« Vous êtes la seule que j’ai appelé. Il s’agit de vous, et de personne d’autre, mademoiselle Oblivion. »

Elle ne l’oppressa pas plus, reportant son attention vers les rayons solaires qui perçaient le verre de sa fenêtre. La chaleur de son timbre s’effaça pour laisser la neutralité appuyer ses propos.

« Quelle que soit votre décision, j’appuierais votre dossier, et vous passerez le grade d’Adjudant en fin d’été. »

Plus qu’une marque d’estime, cette déclaration révélait son soutien. La soldate avait du mérite. Il serait dommage de ne pas accompagner ses efforts plus loin. Bien sûr, la perspective d’un refus lui laissait un goût désagréable en bouche. Mais la jeune femme devait mesurer seule une telle opportunité. La Capitaine ne la forcerait en rien, et ne recourrait certainement pas au chantage. Une méthode abusive qu’elle réprouvait hautement.

Elle croisa également les jambes et laissa filer un petit soupir satisfait. Sa voix s’éleva sur un ton informatif :

« Quand serez-vous apte à repartir en mission ? »

Elle avait connaissance de sa blessure sans plus de détails. Pas question de commencer avant d’être pleinement opérationnelle. La Capitaine la laissa répondre, attendant la même honnêteté et qualité de jugement dont elle avait fait preuve jusqu’ici. Puis, elle enchaîna.

« Bien. J’attends votre réponse d’ici là. »

Qilin retourna s’asseoir et se servit une nouvelle tasse de thé. Beaucoup d’informations à encaisser. Tant mieux. La garde devait prendre le temps d’y réfléchir très sérieusement. La Capitaine lui proposa d’être resservie, et adopta une position plus confortable, loin d’être relâchée. Elle lui accorda l’opportunité de réagir et, après un petit silence, sourit. Joignant ses mains, elle reprit avec plus de légèreté.

« Entre nous, je serais ravie de vous ôter des griffes du Major Barkin. Cet homme ne vous mérite pas, El’Galas. »

Tout était dit. Si la demoiselle avait des questions, c’était le moment. Sinon, elle la libérerait de cet entretien.


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Zack Van Dyck


Le goût de la traque Signat15


Night of the Soaring Dragon
~

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Le goût de la traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Quartier Princier :: Quartier général de la Garde Dorée-