Les bons règlements de compte font les bons amis

Partagez

Les bons règlements de compte font les bons amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 25 Jan 2019 - 3:37


 
La jeune femme était cachée. Pas derrière un mur ou dans une cachette élaborée, mais derrière un pan de manteau couvrant le bas de son visage. Camouflé aurait peut-être été de meilleur goût, mais elle préférait référer à sa position comme "cachée". Elle se cachait donc, mais de qui? Ou de quoi?
 
La réponse était simple. Le visage camouflé et le corps couvert par d'épais vêtements, elle se cachait de son identité de noble tout comme de celle de pirate. Elle avait pensé à tout. Premièrement, elle était loin de là où on pourrait trouver la Kor'lenter, et avait tout fait pour camoufler ses manières derrière juste assez d'alcool pour qu'elle se déride. La pinte devant elle, sa troisième, en attestait. Deuxièmement, elle s'était assuré que personne ne sache que la Reine était dans le coin, de peur que sa mésaventure avec Le Prisme Azur se soit baladée d'oreilles en oreilles. Ses questions pouvaient lui amener des ennuis, et il valait mieux qu'elle s'éloigne au mieux de ses identités si elle espérait mettre la main sur la moindre information. Ses matelots, dispersés aux quatre vents, laissaient traîner leurs oreilles sans pour autant que rien ne leur remonte. On parlait de la destruction du Prisme Azur, mais pas des possibles rescapés, ni même du contexte dans lequel il avait été démoli. Elle qui espérait mettre la main sur la raison de l'attaque, elle se retrouvait avec quoi? Quelques miettes de rumeurs? Les pistes lui filaient entre les doigts comme la neige fondait au soleil et elle cherchait désespérément un endroit vers lequel se diriger.

Alors c'est pour cette raison qu'elle se retrouvait au port de Selmar, dans cette petite taverne de fond de ruelle, à discuter avec trois hommes aux regards vicieux. Bien que sa tenue soit si épaisse qu'on aurait pu discuter de son genre même, sa voix révélait sa féminité. Aussi bien vendre son âme au Diable que de se diriger, désarmée, vers un endroit aussi malfamé. Pourtant, elle n'en avait pas le choix, et croyait dur comme fer à ses capacités de combat à mains nues. Pas que la lutte ait un jour été une passion, mais elle avait maintes fois participé à de petits paris et tournois sur le bateau, à se battre contre ses hommes pour les mettre au sol. Elle avait perdu quelques fois, se défendant bien mieux à la rapière qu'avec n'importe quelle arme, mais avait toujours appris de ses échecs. Elle doutait de se faire mettre à terre si facilement.

La raison pour laquelle son esprit dérivait vers ses compétences à la lutte, autre que la possibilité d'une attaque pour la simple raison qu'elle avait des courbes aux bons endroits, tenait des réactions que ses questions soulevaient. Il y avait une pointe d’agacement dans les voix, des mains se portant à des armes mal aiguisées, des regards ennuyés. Elle essuya un autre avertissement.
 
《 Ma p’tite dame, j’t’ai bien dit qu’on avait rien d’aut’ à t’dire. 》
 
Elle avait compris qu’ils refusaient de lui donner ce qu’elle cherchait. Il y avait anguille sous roche, et elle devait découvrir ce qu’il se passait. Ces types étaient des marins de longue date et si quelqu’un avait l’information ici à Selmar, c’était forcément eux. Pourquoi refuser de la lui offrir? La pirate but une autre gorgée.
 
《 J’vous d’mande pas grand-chose! J’veux juste savoir si vous avez vu l’prisme azur dans l’coin. Ses membres m’doivent beaucoup. 》
 
Un mensonge éhonté devant lequel elle ne cilla même pas. Quoique les membres du Prisme Azur lui devaient des réparations, certainement. Pourtant, quand bien même la vérité et l’illusion se confondaient à la perfection, ses interlocuteurs n’eurent pas l’air d’apprécier. Les regards mauvais devinrent sévères et le premier des trois se leva. Elle étudia les possibilités, celles de fuites tout comme celles impliquant le combat. Elle décida de se lever à son tour, prête à réagir.
 
《 Fous l’camp, connasse! On a rien à t’dire, c’est tout! 》
 
Et comme elle tint position, un premier coup jaillit. Elle avait cru pouvoir l’esquiver. Sincèrement. Prête sur ses jambes, elle les avait tendues pour se déplacer vers la gauche et laisser le poing la frôler. Une feinte des plus banales permit à son assaillant de la cueillir en plein ventre. Autour, des clients poussèrent de petits cris, et elle attrapa la première chose à lui passer sous la main. Une choppe. Malgré la douleur qui la pliait en deux et la menace du type, qu’elle n’entendit qu’à peine, elle se releva et trouva la force d’abattre son arme improvisée sur la tête du malfrat. Il tituba un instant et se rattrapa sur la table, ce qui fit réagir ses deux potes. La jeune femme recula d’un pas pour se préparer à un combat contre les trois gaillards. Au loin, le tavernier leur criait d’arrêter, de sortir, et il ne put finir ses indications qu’un premier coup fusa vers la noble, l’atteignant à la tempe. S’était-elle ramollie à ce point? La choppe toujours en main, elle frappa un deuxième poing se dirigeant vers elle, déviant le coup. Puis pas vers la gauche, pas vers la droite, danse sensuelle entre trop d’assaillants, elle perdit rapidement pied. Ses vêtements dans le chemin, elle échoua à passer entre deux des brutes pour se retrouver dans leur dos et on attrapa sa capuche. Elle eut beau se débattre, grogner, menacer, rien n’y fit. On la tira à la hauteur d’un visage menaçant et du coin de l’œil elle aperçut la lame d’un couteau.

La situation n’était pas à son meilleur.
 

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 25 Jan 2019 - 12:12


Selmar ~ Taverne

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Les brumes... Une opacité psychique qui l'avait quitté un temps. Mais les événements récents teintaient de miel comme de fiel le prisme de ses perceptions actuelles. C'est pourquoi, au confort respectable de l'auberge où il séjournait depuis son retour des montagnes, Saen avait aujourd'hui dirigés ses pas vers un lieu bien moins chaleureux. Selmar possédait telle réputation, que le village côtier s'était étendu, fleurissant de son beau commerce. Et comme toute place qui gagne un peu d'espace, naquit ci et là de moins tendres établissements, pour accueillir plus largement toute la pluralité des voyageurs.

Une taverne louche, où on emmerderait pas un type un peu louche. Bête réflexion, pourtant, cela lui avait déjà valu quelques sales déboires par de le passé. En fait, inconsciemment, une partie de lui cherchait peut-être précisément ça : les emmerdements. Ceux que son état d'être et d'agir habituel ne peuvent pas trouver, car Saen respire le calme, l'amabilité, l'étrangeté un peu, mais certes pas les relents belliqueux, lorsqu'on a appris à se maîtriser à la perfection.

◊ ◊ ◊

Le comptoir dans son dos servait d'appui à ses coudes. Une main agitait distraitement le godet ou un fin liquide alcoolisé tournoyait au rythme de son poignet. Son chapeau dissimulait en grande partie son regard, pourtant vissé sur les moindres détails que lui offrait sa perspective. Une taverne un brin malfamée, où l'on observait peu de choses intéressantes jusqu'ici. Il porta la boisson à ses lèvres, partagé entre une forme de déception et de résignation, prêt à s'en aller lorsqu'il aurait fini son verre.

S'il avait espéré qu'un badaud quelconque s'approche, peu inspiré par son allure, et désireux d'en discuter... avec ou sans civilité, il était bien mal barré. D'autant qu'une discussion houleuse parvint finalement à ses oreilles. Le groupe, repéré et identifié plus tôt comme un rassemblement classique de vicelards en tout genre, semblait s'être animé. Une voix, qu'il n'avait pu percevoir auparavant s'éleva, ferme et douce à la fois. Une femme? Et l'objet de la contrariété de plus en plus aiguisée de ces pauvres types légèrement avinés. La voleuse d'emmerdements!

Lorsque ça tourna en bagarre, l'homme au large chapeau de paille demeura à sa place, le temps d'observer minutieusement la scène. Sachant qu'il risquait de s'en mêler bien vite, car elle faisait face, seule, à trois types assez castards et suffisamment vicieux que pour en prendre plein la figure. Oh pas qu'une femme soit incapable de se défendre contre trois couillons, mais ici... quelque chose l'intrigua. Son attitude, peut-être, sa façon incertaine de tenter de parer les coups portés, sa présence... On s'aventure pas dans une crasse de taverne comme celle-ci toute seule sans aucune assurance aux fesses, quand même?

◊ ◊ ◊

Fluide, rapide, à peine perceptible... Le liquide de son verre posé sur le comptoir remuait encore lorsque Saen avait atteint le dos du type qui portait une petite lame. "Quel manque de civisme envers une dame." Le propos se voulait simple effet distrayant, ajoutant une dose de surprise à celle déjà générée par sa présence, aussi imprévisible que dérangeante aux yeux des trois gaillards. Deux éléments de surprise en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, c'est presque trop pour des gens qui n'ont pas les réflexes affûtés. Le poignet de la main tenant la lame, sous la prise ferme de Saen, fut victime d'un sale mouvement rotatif, qui plia son bras avec le reste, dans un gémissement de douleur empli de hargne. Un bruit métallique tinta, lorsque les doigts du membre meurtri lâchèrent la petite dague qui tomba au sol.

Les autres n’attendirent plus pour réagir. Il l'espérait, la jeune femme également, à priori, elle savait se battre à minima... Mais les tergiversations n'étaient pas de mise. Saen esquiva l'autre main du lascar face à lui, qui venait d'essayer de lui envoyer son poing sur le nez. Pas de côté, simple accroupissement, suivi d'un coup de jambe cyclique, qui vint faucher les mollets gras de son adversaire, tombant à la renverse sur une table derrière lui. Dans un bruit assourdissant, homme et meuble tombèrent, crissant et cassant sous le poids du badaud.

Un de ses comparses en profita pour tenter d'envoyer son pied sur le nez de Saen, toujours plusieurs centimètres plus bas. Il chopa la botte entre ses deux mains, tournant violemment cette dernière, faisant basculer l'homme qui se retint de justesse à une poutre de bois. Malheureusement, cet appui providentiel, permit à ce dernier de se remettre d'aplombs alors que Saen se redressait, et c'est un coude qui vint cueillir le côté de sa mâchoire avec une délicatesse sans nom. Il sentit ses dents s'entrechoquer, mordant l'intérieur de sa lèvre au passage... ...Droit comme un I, étrangement calme face à l'homme devant lui, surpris de ne pas le voir riposter, il passa doucement son pouce sur sa bouche, l'observant, l'air songeur. Le sang chaud qui dégoulina dans sa gorge se mêla à des souvenirs désagréables...

Saen fit glisser son chapeau dans sa nuque, et vint brusquement achopper le col de l'homme qui réagit une seconde trop tard. Son nez se fracassa contre le front de jeune pugiliste, avant que celui-ci ne repousse violemment le type contre la poutre, le sonnant à moitié. Son autre main, serrée dans un poing empreint d'une rage indicible, vint percuter les dents du gars, une fois, deux fois, trois fois... Il ne devait plus rien rester pour mâcher dans cette bouillie de sang et de chair tuméfiée... Pourtant le poing revint, inlassablement, oublieux du décor, et de l'homme qui s'était relevé entre les débris de table, pour s'approcher dans son dos. Seul le besoin de décharger sa colère et son ressentiment occupait à présent son esprit.

J'avais une dent contre lui...


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Sam 26 Jan 2019 - 20:50



En soit, la situation aurait pu empirer. Elle avait vu le quatrième type arriver derrière ses assaillants, et elle avait craint pendant un instant que ce soit là un de leur camarade. Et puis, sa voix, dans ses accents de calme journée d’été, avait fait se tourner les brutes et gagné la confiance de la pirate. Une âme charitable, en ces temps troublés par la menace d’une lame, ce n’était jamais de trop.

Elle entendit le « crac » sonore avant de le voir, et cela suffit à la faire réagir pour de bon. Profitant de l’indécision de celui qui la retenait, elle prit le plus grand élan possible et enfonça sa botte entre ses jambes. Le hurlement qui s’en suivit lui tira une vague de satisfaction et elle se jeta sur la lame qu’elle avait entendu tinter plus loin sur le sol. Il ne lui fallut que quelques secondes à fouiller frénétiquement le sol pour la retrouver, et elle esquiva au passage un coup de pied lancé dans sa direction. Sa tête tournait encore un peu dû au coup sur la tempe, mais elle avait retrouvé ses moyens. En se relevant, elle balança son bras maintenant armé et offrit à son assaillant une magnifique balafre ensanglantée le long du bras. En soit, le cadeau était pourtant si attentionné qu’elle aurait pu s’attendre à un remerciement. Une belle blessure de guerre, qui, soignée correctement, laisserait une cicatrice parfaitement acceptable et charmante. La coupure était droite, parfaite, précise. Et puis l’autre, pourtant, ne pouvait se contenter de ce qu’on lui donnait et se jeta sur elle. Comme dans ses petits interludes de lutte sur le pont, il vint la cueillir entre ses deux bras, au bas du ventre, pour lui faire perdre l’équilibre et la pousser contre une table. La manœuvre fut réussite et Ezelya dut rouler sur le côté et tomber par terre pour éviter l’arme de fortune de l’homme, qu’elle avait à peine aperçu. Une fois de nouveau à terre, et cachée sous la dite table, elle profita du couvert pour attaquer en retord. Avec la lame, elle perça le pantalon du type au niveau des mollets et plongea l’arme dans sa peau, plusieurs fois, par petits coups répétitifs. L’action avait été assez rapide pour que malgré ses tentatives pour la déloger, elle réussisse finalement à le faire tomber au sol. Là, elle se redressa et lui botta le crâne pour le garder au sol. Son coup fut assez puissant, ou du moins c’est ce qu’elle en pensait, pour que le gars ne se redresse pas de sitôt. Elle se tourna alors vers le reste de la bataille. Le gars qui avait initialement la lame en sa possession avait battu en retraite, le bras sans doute en trop mauvais état pour continuer le combat, et son sauveur… Son sauveur avait pété un plomb.

Vive, Ezelya sauta par-dessus la table les séparant et s’approcha doucement, la lame camouflée dans sa manche pour ne pas donner l’impression qu’elle voulait attaquer… Mais prête à se défendre avec tout de même. Une fois assez proche, mais sans réellement entrer dans son champ de vision, elle essaya de le faire réagir. Le visage du type était déjà bien amoché, et si l’inconnu continuait à frapper…

《 Hey… Je pense que tu peux le lâcher maintenant. Il doit avoir compris la leçon, si tu veux mon avis. 》

Elle se tenait là, derrière lui, à porté d’un coup s’il se retournait assez rapidement pour la viser elle plutôt que le type abîmé. Le ton de sa voix avait été celui des vagues sur une plage de nuit. Du moins, c’est ainsi qu’elle l’avait voulu. Calme, apaisant, assez fort pour être entendu mais presque discret dans la scène actuelle. Et puis son regard dériva vers le gérant de l'établissement, qui se dirigeais vers eux d'un pas furieux, et elle ne vit d'autres choix que de forcer son sauveur vers la réalité de sa situation. D'une main, elle attrapa son chapeau, prête à encaisser un coup s'il ne comprenait pas qu'elle essayait de le tirer d'affaire, et le tira vers elle. Son corps entier tendait vers la porte, et elle se justifia vivement, d'une vois un peu plus pressante, cette fois.

《 Je sais pas toi, mais j'ai pas envie de me retrouver avec plus d'ennuis que je peux en payer le prix ! 》


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Dim 27 Jan 2019 - 18:10


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Les sens astreints du réel, Saen ne perçu guère la voix qui s'élevait à ses côtés, enfoncé bien trop loin dans une rage qui n'avait même pas sa cible pour origine. Mais lorsque le type perdit conscience, et que son bras amorça à nouveau un prochain coup, un écrasement net au niveau de sa trachée le tira brutalement de sa transe meurtrière.

"...hhh" Le décor sembla réapparaître subitement, tandis que son esprit saisit simultanément la moindre donnée environnante. Le propos urgent de la jeune femme derrière lui, l'approche du tavernier, le souffle à peine perceptible du type qui venait de s'effondrer lorsqu'il lâcha son col. Toujours vivant ? Parfait !

Pragmatique, il pivota pour ne plus se laisser entraîner maladroitement, se dégageant de l'emprise sur son couvre-chef. Une fois dehors, il prit instinctivement les devants."Par là !" Obliquant vers la droite, il emprunta un dédale de ruelles dont il connaissait parfaitement l'agencement -traînant dans la ville côtière depuis assez longtemps-. Il avisa un pile de caisses solide près d'une maison basse, et d'un mouvement fluide, se retrouva aussitôt sur le toit.

Il tendit une main à la jeune femme qui l'avait suivi assez agilement, afin qu'elle se hisse aisément à ses côtés. Les toits bas dans cette partie de la ville offraient un espace relativement pratique pour s'éloigner d'un point précis en peu de temps, et quelques minutes plus tard, ils furent non loin des portes de Selmar.

Saen glissa du parapet d'une maison, sautant dans la rue peu fréquentée comme s'il faisait ça tous les jours. Étirant ses bras, l'un levé et tendu, l'autre plié à angle droit chopant le premier à mi-hauteur. Il éclata simplement de rire.

"Ahahah... ! Wow, je devrais faire ça plus souvent." Il baissa les bras, son regard tombant d'abord sur celui de la mystérieuse inconnue, puis glissant sur les phalanges de sa main gauche, d'un rouge sang presque noir. "Hmm, la balade sur les toits, j'veux dire." Désinvolte, étrangement détaché, il hocha légèrement la tête sur le côte et demanda, un fin sourire au coin des lèvres.

"C'est vrai que vous avez faillit me causer des ennuis dites donc ! A qui dois-je ce plaisir ? "

Modulation psychique... Un bloc, deux blocs, trois blocs... Rajustement mécanique, oblitération des détails potentiellement problématiques. Des présentations, c'est bien, non ? Soit social Saen, tiens, tends la main pour te presenter... Ah non, pas celle pleine de sang. L'autre, oui, mieux !

"Moi c'est Saen." Sa voix grave et sonore demeurait basse, sympathique. Un échange en bonne et due forme. Pas de curiosité... Non... Non... Non... Flot de paroles sans filtres en approche.

"C'pas prudent d'aller questionner des types comme ça, toute seule. Vous cherchez quelque chose, à part les embrouilles ? J'peux ptet vous aider ? Vous avez un sacré répondant niveau bagarre, pourquoi vous hésitiez au départ ? C'est louche vous savez de porter une capuche sur la tête, limite on est plus discret sans. Fin, ça dépend de ce qu'on cache, surtout quand ça valait à priori la peine de limite se faire tailler en pièces ! Cela-dit ça m'intéresse pas spécialement, haha, rassures-toi."

Il sort une gourde de son sac sans fond dissimulé sous sa tunique et lui tends."De l'eau ?"

Toit toit mon toit.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Jeu 31 Jan 2019 - 6:24



Sa prise ne dura pas bien longtemps. Pas qu'elle ait cru un seul instant que traîner le jeune homme par son chapeau serait d'une quelconque manière viable, mais! Mais au moins ça l'avait ramené à la réalité. Heureusement, son esprit avait été assez vif pour analyser la situation, et il ne lui avait pas fallu plus de quelques secondes pour qu'il l'entraîne à sa suite. Elle ne se serait pas faite prier pour sortir, de toute façon. Une fois dehors, pourtant, elle était prête à partir de son côté, à retourner à ses petites activités, mais la simple directive de son sauveur fit bouger ses jambes dans la direction indiquée. Il fallut quelques foulées à Ezelya pour qu'elle se rende compte de l'idiotie de ses actions. Pourquoi le suivait-elle? Oh et puis tant pis, maintenant qu'elle s'était engagée à sa suite, autant aller jusqu'au bout. Comme un chat retrouvant son chemin dans les labyrinthes urbains les plus complexes, l'inconnu la conduisit dans ce qu'elle aurait pu croire un cercle stupide avant qu'un agancement de caisses ne les mène sur les toits.

Les toits !

La jeune femme se serait probablement hissée seule si ça n'avait été de ce manteau bloquant les mouvements de ses jambes, et elle accepta la main tendue. Ce ne fut qu'une fois debout là-haut qu'elle pu écarquiller les yeux. Honnêtement, elle regrettait de n'être jamais montée sur un toit auparavant. Si elle avait su que cela procurait un tel sentiment de pouvoir... mais aussi de calme et d'apaisement en même temps, elle aurait probablement trouvé un moyen de se glisser en hauteur plus souvent. L'esprit tranquille, elle se permit d'admirer la vue tout en suivant son sauveur. Elle prit quelques foulées de retard, ralentissant le pas pour profiter de la mer et de la brise maritime. C'est quand son guide sauta à terre qu'elle le rattrapa. La jeune femme n'avait pas l'habitude de... sauter ainsi du haut des toits... mais en imitant les mouvements de l'inconnu, elle réussit à atterrir sans trop de mal. Face à elle, le curieux personnage s'étirait. Vraiment, elle était face à un chat sous forme humaine.

Un fin sourire étira ses lèvres quand le jeune homme éclata de rire. Bon, peut-être trop chaleureux pour être un chat, finalement. Elle écouta sa maladresse avec un petit amusement dans le regard, croisant ses yeux pour les suivre ensuite sur l'arme de son crime. Elle-même remarqua seulement à ce moment que la lame lâchement volée reposait encore dans sa manche gauche, plaqué contre sa peau. Elle devrait s'en débarrasser, le plus vite serait le mieux.

Quand finalement le dénommé Saen lui offrit sa main, elle la prit immédiatement. L'esprit toujours un peu ailleurs, elle avait à peine remarqué le léger échange entre ses mains, comme si lui tendre celle pleine de sang aurait été un affront. Pour toute personne normale, en fait, ça l'aurait probablement été, mais Ezelya était loin d'être la petit villageoise innocente et candide. Bien sûr, elle ne réfléchit même pas au nom qu'elle pourrait lui donner. L'instinct de mentir lui vint naturellement. Ni l'Écarlate, ni la Kor'lenter, mais un simple nom d'emprunt qu'elle pourrait porter le temps de cet échange.

《 Ezel. 》

Oh. Ohhhhhh. Ohhhhhhhhh merde. Pendant une demi-seconde, la jeune femme se figea. Complètement. Chaque muscles de son corps se tendit à son maximum avant qu'elle ne relâche le tout dans un soupir frustré et une grimace désespérée. Cette chose, comble du malheur, était loin d'être un nom d'emprunt. Un surnom. Elle avait utilisé un surnom! Et pas un des plus discrets en soit! Qui d'autre qu'une Ezelya se faisait appeler Ezel? Elle résista un moment à se pincer l'arrête du nez pendant qu'un étrange mélange de colère et de désespoir montait en elle. Le tout, bien sûr, n'était dirigé que contre elle-même. À quel point ce combat et cette histoire l'avaient-ils déstabilisée pour qu'elle en perde ainsi ses moyens? Elle soupira encore une fois et décida d'autant continuer avec ce mensonge qui n'en était pas un. Et puis avec son expression faciale, aucun doute qu'il avait compris, du moins en partie, ce qui avait pu se passer. Tout de même elle fit comme si de rien et lui offrit un sourire un peu plus forcé que les autres. Puis les questions la détendirent. Il y avait quelque chose de familier dans la curiosité enfantine de cet étrange personnage.

Elle accepta l'eau plus pour prendre le temps de composer une réponse que parce qu'elle avait soif. En fait si, elle avait soif, mais elle ne s'en rendit compte qu'en touchant le liquide du bout des lèvres. Elle s'en prit une longue rasade avant de lui rendre sa gourde.

《 Merci. Pour l'eau et pour le sauvetage de tout à l'heure. 》


C'était un bon début, et elle fut ravie de ponctuer le tout d'un autre sourire. Cette fois-ci, la frustration avait disparue et elle se sentait déjà plus calme. Qu'importe qu'un badaud la connaisse sous son surnom, puisqu'il ne savait rien d'autre d'elle. Passant une main dans ses cheveux, elle abaissa sa capuche, assez certaine qu'il ne la reconnaîtrait pas. Sans vouloir juger trop vite, Saen n'avait pas l'habillement, ni les manières, d'un noble en balade.

《 Ce n'est pas une histoire aussi intéressante qu'il y paraît tu sais, je cherchais simplement des informations sur une attaque ayant eu lieu en mer il y a quelques jours. Une cargaison de bois attaquée par des pirates... Je ne connais pas tous les détails, mais je fouinais plus qu'autre chose. Je ne pensais pas que ça en irait aux poings. 》

Il fallait être stupide pour aller questionner ce genre de racailles sans au moins se préparer un peu. Ce qui la fit rebondir sur une autre question. Sa voix était calme et composée, tout en gardant une petite touche chantante, comme un amusement tapi sous sa langue alors qu'elle répondait doucement.

《 En soit je ne le craignais pas trop, j'ai l'habitude de me battre contre ce genre de type... Ça ne veut pas dire que je gagne tout le temps, par contre. Et tu as raison, Saen. 》
Elle prononça son nom encore plus doucement, un peu par peur de l'écorcher, mais aussi pour profiter de ce nouveau savoir. Elle pouvait désormais se vanter de connaître un Saen. 《 Je dois avoir l'air bien louche, toute encapuchonnée, et je t'avoue que ce n'est pas le seul désavantage. Bouger là-dedans est un véritable calvaire. Seulement, parfois, un visage peut être une information trop importante à donner au premier venu. Surtout un premier venu qui tente de vous défigurer à coup de dague. 》

Ezelya attrapa le bout d'une mèche pour jouer avec, en essayant de trier dans sa tête quelles questions demandaient encore une réponse. En soit, elle venait de lui admettre que son visage méritait d'être caché, tout en le lui montrant. Elle espérait que ce signe muet de confiance lui intimerait de ne pas chercher à en savoir trop. Et puis ses paroles allaient dans ce sens aussi, alors oui, cela la rassurait.

《 Et ne t'en fais pas, je n'ai pas vraiment besoin d'aide. À moins, bien sûr, que tu aies la quelconque information sur un navire nommé le Prisme Azur? Dans ce cas-là je suis preneuse. 》


Bien que sa quête fut passée au second plan pour le moment, elle la gardait en tête, et il pouvait toujours être bon de demander quelques informations ici et là. Pourtant, ce n'était pas ce qui l'intéressait vraiment. Elle avait face à elle une personne qui lui semblait intriguante, sautant d'un élan héroïque à une violence destructrice à une conversation des plus sympathique. Ezelya détacha le gros manteau qu'elle portait pour dégager un peu son corps, gardant la cape bien attachée sur ses épaules alors qu'elle se sentait enfin la liberté de respirer, de bouger, et donc à l'aise pour une discussion.

《 Cependant, permets-moi d'en douter, tu n'as pas l'allure d'un marin. Alors... peut-être que je n'étais pas la seule à chercher les ennuis, à traîner dans des endroits auxquels je n'appartiens pas. 》


Car oui, il n'y avait pas trop de mystère là-dessus, les tavernes de fonds de rues situées près des ports étaient des lieux de réunion pour marins... Pas pour gens de la terre ferme. Et puis encore une fois, elle calquait sa voix sur celle de Saen, avec un intérêt poli... Mais aussi ce côté Ezelya, qui donnait à sa voix une intonnation amusée. Peut-être même joueuse. Elle était, à vrai dire, intriguée.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Jeu 31 Jan 2019 - 22:52


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

La mystérieuse inconnue se présenta alors. Ezel... Bien, c'était court et pratique comme nom! Même si le jeune homme nota les secondes étranges qui s'ensuivirent dans une attitude à priori... ennuyée? Comme il n'avait guère de mots à mettre là dessus, il décida de ne pas s'en occuper. La jeune femme accepta son offre en le remerciant, avant de répondre assez spontanément à ses questions. Un bon point pour Saen, tiens, ça marche pas toujours aussi aisément.

Elle avait précédemment fait glisser sa capuche dans son dos, révélant un visage fin et délicat, assez jeune d'ailleurs, semblait-il. L'agencement de ses propos comme son attitude laissait supposer soit, qu'elle lui faisait confiance, soit, qu'elle estimait qu'il pouvait voir qui elle était parce-que... Il n'en avait pas la moindre idée. Après, ce n'était pas là son soucis, Saen se fichait bien de certains détails, il fonctionnait au sur-mesure, avec l'instant présent. Et celui-ci lui convenait assez bien, car elle paraissait relativement à son aise. Il hocha la tête, l'air pensif, puis étira un sourire plus taquin que moqueur.

"Mmh... fouiner et ne pas penser à certains risques c'est un poil antinomique. J'aime bien!" Il n'était guère surpris qu'elle affirme savoir se débrouiller, cela se voyait, bien qu'elle avait eut des raisons de ne pas s'avancer trop en terme de réactivité martiale à un moment. Saen l'observa ôter son encombrant manteau, il croisa ses deux mains dans sa nuque, et lui proposa de bouger un peu, après avoir émis un commentaire. "Clairement, c'est pas pratique comme habits. Les femmes mettent toujours tellement de trucs superflus... Viens, y'a personne qui traîne dans le quartier là bas, et c'est moins étriqué que ces rues-ci." Il se dirigea vers un petit morceau du village dont la rue principale ouvrait suffisamment les maisons que pour apercevoir la mer Intérieure. C'était plus agréable que les ruelles, et il savait que peu d'habitants déambulerait par ici en ces heures.

Les détails de la conversation ne lui ayant pas échappé pour autant, il leva le nez en l'air en songeant à la recherche de la jeune femme. "Je ne suis pas très au fait de ce genre de choses... Mais un ami à moi vivant à Heilan pourrait peut-être aider. C'est un commerçant qui à l'habitude de connaître ce qui se passe sur les mers d'Arcane. Faut dire, il a un passif qui aide, ahah!" Il n'entra cependant pas dans les détails à ce propos. Et si elle souhaitait davantage d'informations pour pouvoir le contacter, elle n'aurait qu'à lui demander.

Quant à ce qu'il faisait dans ce bar... Un autre sourire étira ses lèvres, bien qu'une ombre voilà légèrement son regard orangé. "J'avoue, je ne traînais pas par là juste pour me rafraîchir... enfin, pas dans le sens habituel, mais j'avais besoin d'air." Sans doute le sens de son propos ne put être saisit par quelqu'un à qui on le servait de façon aussi décousue. Comme à son habitude, il accordait sa logique cérébrale à son verbe, sans penser qu'autrui n'était pas dans sa tête. Il ramena ses bras les long de son corps, et profita d'un muret bas pour venir s'appuyer, à moitié assis sur la pierre. Ses bras se croisèrent sur son torse alors qu'il observait Ezel avec curiosité, sans vraiment le dissimuler.

"Merci de m'avoir arrêté toute à l'heure... Je me suis... un peu laissé aller. Ce n'est pas vraiment dans mes habitudes." C'était finalement revenu au devant de la scène, pourquoi? Le besoin de pouvoir dire à quelqu'un qui ne semblait guère plus se préoccuper de son attitude? S'il parlait souvent avec aisance de tout comme de rien, cette partie là de son vécu était généralement refoulée, mais étrangement, il n'éprouvait pas de difficulté à s'exprimer. "A priori cela ne semble pas t'effrayer." Le propos se voulait question implicite, mais peut-être ne souhaiterait-elle pas s'avancer dans cette direction.

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Jeu 7 Fév 2019 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Sam 2 Fév 2019 - 5:11



Elle haussa un sourcil à sa déclaration. Sa stupide conception du danger lui amenait l'approbation de Saen? Comment pouvait-il apprécier la contrariété de chercher les ennuis sans pour autant s'y préparer? Elle posa son regard dans le sien, un vague étonnement frôlant la surface de ses yeux. Au fond, elle n'avait aucune raison d'être surprise. Cela faisait un bon moment qu'elle avait cessé de se soucier du danger, quand bien même elle semblait le chercher avidemment à chaque coin de rues. Frôler la mort était devenu monnaie courante, à un point où elle l'avait peut-être souhaité une ou deux fois. Plus qu'une ou deux fois. Est-ce que cet inconnu pouvait comprendre de tels sentiments ou était-il simplement amusé de voir une fragile jeune femme se mettre dans le pétrin en attendant d'être sauvée? Heureusement, il chassa ce questionnement avec une bien drôle de remarque qui la fit pouffer. Elle lui emboîta le pas en attachant les manches de son manteau autour de sa taille, sous sa cape.

《 Les femmes ont tendance à aimer se compliquer la vie, tout simplement. Ça doit être psychologique. 》

Pas qu'elle ne se soit pas considérée une femme elle-même, mais Ezelya n'était pas le genre de personne qu'on voyait souvent dans des habits conventionnellement féminins. Même la tenue de l'Écarlate avait quelque chose d'androgyne dans son mélange de practicité et de décoratif. Bien sûr, elle n'en fit aucune remarque. Elle se contenta de garder cet air légèrement amusé et intrigué tout en lui suivant à travers les rues.

Comme Saen l'avait prédit, les rues étaient bien vide à cette heure, et la jeune femme soupira d'aise à la liberté offerte par la mer qu'elle percevait au loin. Elle aurait presque pu sentir l'alliance passée à son esprit, la rappelant irrésistiblement le long de ces plages de sable fin et sur les planches de son bateau. La familiarité de ces sentiments ne faisaient que l'apaiser d'autant plus. Si elle avait eu le moindre doute quant à sa sécurité, et si elle s'était souciée un seul instant de sa sécurité, toute inquiétude serait partie avec la brise iodée. La jeune pirate tilta à la mention d'un possible informateur. Quand bien même elle préférait ne pas presser Saen de questions, elle se promit de lui demander comment joindre ce contact. Pas question de cracher sur une possible position des survivants du Prisme Azur.

Le pas lent, Ezelya avait adopté une allure douce, attentive à ce qu'on lui disait, un peu dansante aussi mais ce n'était pas là quelque chose d'inhabituel pour elle. Parfois, une oeillade lui échappait en direction du "plus si inconnu que ça" mais elle retournait toujours vers son point d'ancrage.

Elle sentit l'ombre dans les paroles de Saen plus qu'elle ne la vit passer dans ses yeux.

Pendant un instant, elle hésita quant au sens à donner à ces mots, puis elle laissa un petit sourire lui répondre. Un sourire aux teintes attristées, mélancoliques. Pas qu'elle ait compris exactement ce qu'il voulait dire, puisqu'au fond elle l'ignorait, mais parce que peut-être elle en avait une petite idée. Il lui était arrivé plus d'une fois de voir certains de ses hommes revenir le visage -ou les poings- en sang. C'était comme chercher quelque chose, quelque chose de violent et de chaotique, sans jamais vraiment trouver quoi que ce soit. Un sentiment de perdition, sans jamais toucher des doigts la salvation. La capitaine était heureuse de n'avoir jamais ressenti cette... détresse? Et elle espérait se tromper sur les intentions de Saen en se dirigeant vers ce genre d'établissement, et si elle avait raison... Qu'est-ce qui avait bien pu le pousser à ça?

Elle le regarda s'appuyer sur le muret, enviant sa taille pour cette simple raison qu'il pouvait être semi-assis, puis elle se décida à bouger elle aussi. Dans un mouvement naturel, elle se hissa à ses côtés, ses pieds ne touchant plus le sol alors qu'elle s'était simplement assise là, en hauteur, près d'un inconnu nommé Saen. Elle voyait bien son regard curieux, et elle le lui rendait.

Puis il la remercia.

Elle haussa de nouveau un sourcil, prise au dépourvu. Il la remerciait? D'un côté, c'était simplement naturel qu'il exprime de la gratitude puisqu'elle lui avait épargné bien des problèmes... Mais elle se demandait ce qui avait ramené son esprit sur ce moment alors qu'il était déjà bien loin pour elle. Alors même qu'elle était restée bien silencieuse dans les dernières minutes, elle eut un sourire amusé. Les deux bras le long de son corps, elle se pencha vers l'avant d'une manière un peu enfantine, un regard plus que déterminé et un ton légèrement exagéré.

《 Moi, effrayée ? Tu apprendras bien vite que rien ne peut m'effrayer, Saen. J'ai vu plus d'un homme faire bien pire que toi, et... 》 Elle s'arrêta doucement, la fin de sa phrase mourrant dans un souffle. Pouvait-elle continuer ? Lui dire ? Elle fronça les sourcils. De toute façon, s'il posait des questions, elle n'aurait qu'à les esquiver. Alors elle retrouva son air beaucoup trop confiant et amusé. 《 Et j'ai appris avec le temps que c'est rarement la cruauté qui anime un poing brandi. Il y a souvent quelque chose de caché derrière. 》

Son regard se teinta de quelque chose de lointain, qu'elle préféra ne pas nommer, qui donnait à son visage une allure plus douce. Naturellement, elle se redressa un peu et lâcha le muret pour que ses mains trouvent sa chevelure. Elle y fit passer ses doigts dans un mouvement empreint d'habitude plus que d'une quelconque envie de se recoiffer.

《 Aurais-tu regretté ? Si je ne t'avais pas arrêté ? 》

La question était presque murmurée et elle ne se voulait en aucun cas intrusive. Elle ne savait rien de lui, il ne savait rien d'elle... Et pourtant, parfois, cela rendait les choses tellement plus faciles. Loin d'elle l'idée de le forcer dans des souvenirs ou des idées noires, elle avait simplement tendu une main. Peut-être qu'il n'en avait même pas besoin, d'ailleurs, mais d'une certaine façon, son remerciement soulevait la question.

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Dim 3 Fév 2019 - 0:41


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Saen avait sourit d'un air amusé à sa réflexion quant aux femmes, une pensée à l'égard  de Lagertha frôlant sa psyché. Sa propre remarque avait été pure plaisanterie, mais l'ajout d'Ezel lui offrit tout de même une autre perspective. Pour lui qui fonctionnait de façon relativement simple au quotidien, le rapprochement entre les concepts 'aimer' et 'se compliquer' l'interpella un instant. Appréciaient-elles donc de rendre leur vie difficile? Un autre aspect des comportements humains qui lui échappa. C'était étrange, dans la mesure où il concevait parfaitement que l'homme ait une certaine tendance à compliquer les choses de façon générale... Et qu'à présent il pouvait mettre un motif 'd'amour' ou au moins de 'souhait' dessus, il lui sembla regarder la chose depuis un tout autre point de vue.

Encore une fois, sa tendance à jouer des mots et des sens, même dans un contexte aussi léger que leur échanges humoristiques, revint naturellement à l'avant plan. Son dernier échange avec la nordienne lui avait montré la complexité de sa situation mentale, vis à vis de lui-même, après tout... Mmh... Lagertha aimait-elle cela, au fond d'elle-même? Bha, laissons de telles idées de côté pour l'instant, ce n'était guère le moment! Il pourrait peut-être le lui demander, à l'occasion?

Il se raccorda aussitôt aux propos qu'elle laissa... s'échapper, semblait-il, quant à sa dernière remarque. Son regard orangé se posa intensément sur ses iris bleutés, tandis qu'il penchait légèrement la tête. Avec un calme naturel, il exprima une première idée. "C'est peut-être, précisément parce que l'on a conscience de quelque chose de caché, que l'on puis être effrayé... Il n'est pas aisé d'appréhender ce que l'on ne peut voir. Bien des êtres ont peur de l'inconnu. Ce que l'ont à déjà vécu, même extrême, s'avère parfois plus rassurant."

Par ailleurs, il ne voulait pas tant d'elle en posant cette question. Même si elle lui offrit une petite partie de sa personne, qui possédait déjà une certaine densité. Cette confiance lui plut, rares étaient ceux qui s'aventuraient à palabrer trop longtemps en sa compagnie, encore plus de façon personnelle. Il posait à autrui, pour se renvoyer à lui même, et si au passage, cela apportait quelque chose de mutuel, il en était satisfait. Sa bienveillance naturelle se mêlait souvent à sa recherche de soi personnelle. Il ne considérait pas que l'on puisse se vivre et se construire sans l'Autre, sans lien, sans résonance ou dissonance.

La question suivante le désarçonna un instant. Le regret... Un sentiment étranger, du moins, le croyait-il. Était-ce là une énergie émotionnelle à laquelle il avait déjà laissé place? Une sensation assez floue le prit un moment. Son cerveau n'arrivait pas à composer avec ce qui venait de lui être demandé. Il sembla sans doute complètement ailleurs pendant plusieurs secondes, ses yeux s'étant déportés sur un point du ciel qu'il ne voyait même pas. Son timbre bas sonna comme étrangement égaré et curieux à la fois. "Regretter... Comment dois-je dessiner ce sentiment?" Il se tourna soudain à nouveau vers la jeune femme, sans réaliser la teneur de son questionnement qui avait échappé à sa pensée par ses lèvres.

"Quel degré d'intensité doit-on... donner aux regrets? Et à quoi faut-il les lier? Est-ce nécessairement un ressenti négatif? Qu'est-ce qu'il exprime, exactement? Je ne comprends pas, je l'avoue... Comment perçois-tu cette forme de réalité émotionnelle?" Son flot de questions s'était avéré plus modéré, et plus lentement exposé cette fois, bien qu'il ne réalisa pas avoir encore mis beaucoup de choses dans un si petit mot...

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Jeu 7 Fév 2019 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Dim 3 Fév 2019 - 3:51



Malgré son acte de confiance, elle comprit que ce que pointait Saen n'avait rien d'idiot. Il était vrai que l'inconnu pouvait être des plus terrifiant. Pourtant, ce n'était pas un problème pour elle. Elle acceptait l'inconnu, et il y avait des choses qu'elle redoutait bien plus. Bien sûr, sa déclaration de plus tôt restait véridique. Ezelya n'était effrayée par rien au monde. Elle avait accepté depuis longtemps que le plus terrible pouvait l'attendre à chaque tournant et elle ne s'en faisait plus avec ça. Elle accepterait son avenir, peu importe ce que cela voulait dire. La mort? Très bien, elle retournerait auprès de sa famille. La douleur? On ne pouvait pas la faire souffrir plus que ce qu'elle avait déjà subi. En somme, elle savait à quoi s'attendre, et c'est ce qui lui octroyait cette confiance. Au début elle avait craint cet inconnu, justement parce qu'elle savait ce qu'il pouvait contenir, mais maintenant... Maintenant il n'y avait plus rien. Elle appréciait sa mortalité, son humanité, les hauts et les bas d'une vie terrifiante.

Et puis... Et puis la réaction de Saen la prit totalement par surprise. Elle se redressa, ses mains se suspendirent dans leur geste, puis elle fronça les sourcils. Pourtant, la douceur dans ses yeux n'était pas partie. Elle regarda cet homme, un adulte, se perdre dans le ciel un instant puis lui avouer ne pas comprendre la notion de regrets. Tout dans son visage exprimait une sincérité presque douloureuse. Comment pouvait-on ignorer ce qu'étaient les regrets? Ne savait-il vraiment pas ce que c'était? Ou alors était-ce plus une façon de dire qu'il ne pouvait les identifier? Elle avait du mal à comprendre ses paroles, ne s'étant jamais réellement posé la question. Pourtant, elle n'allait pas laisser tomber ses interrogations pour autant.

Ses mains reprirent leur course, son regard balayant les traits de Saen. De ses yeux orangés puis le long de son nez droit jusqu'à sa machoire carrée... Elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait dans cet examen... Pendant un instant, le silence s'installa. Ezelya rassemblait, lentement, ses pensées. Elle ne voulait pas précipiter sa réponse, comme si ses simples paroles avaient toute l'importance du monde. Et en soit ce n'était pas si loin de la vérité, du moins pour elle. Les regrets avaient toujours été une grande partie de son Univers. Elle avait regretté son enseignement, son départ loin de sa famille, son retour à Lüh, son enrollement dans le monde de la piraterie... Comme si chaque partie de sa vie entraînait sur son passage une once de regrets.

《 Tu sais... C'est ce qui est drôle avec... Les sentiments. Les émotions. C'est qu'elles sont différentes pour chacun d'entre nous. Je ne peux pas peindre les regrets pour toi, car probablement que tu ne les ressentiras jamais de la même façon que moi. 》

Elle eut un sourire tendre à cette pensée, la ramenant bien des années auparavant. Elle n'avait pas parlé de sentiments depuis... Longtemps.

《 Pourtant, ce que je peux te dire des regrets... C'est que même sans être nécessairement négatifs, ils peuvent être douloureux. Je ne sais pas si... Si tes choix de vie t'ont mené à n'en avoir aucun, mais... N'y a-t-il rien que tu regrettes ? Une action, un geste que tu as posé dans le passé, et que tu souhaiterais avoir fait différement ? Un acte de ta part qui a causé le malheur d'autrui, ou le tien, et que tu souhaiterais retirer ? Peut-être es-tu le genre de personne qui accepte ses erreurs et se bâtit dessus sans en être affecté, mais... Si c'est le cas... 》


Plus elle parlait, plus son ton de voix diminuait. Lentement, elle se dirigeait vers un fin murmure, porté uniquement par l'air doux et la brise de fin de printemps. La fin de sa phrase mourut avant même qu'elle la finisse, et elle oublia instantanément ce qu'elle aurait bien pu vouloir dire.

《 Les regrets sont comme toutes les émotions, négatifs comme positifs, dépendamment de comment on les regarde. Parfois ils sont un levier qu'il suffit d'actionner pour que la tristesse... La colère, ou même la douleur reviennent à la charge. D'autres fois, ils sont une source inépuisable de motivation, un rappel constant que tu ne referras jamais les mêmes erreurs, que tu ne tomberas jamais dans les mêmes pièges. 》

Oh, elle avait expérimenté ces deux formes de regrets… Et ne savait laquelle des deux elle préférait. Son regard, alors qu’elle parlait, s’était perdu dans le regard de Saen. En soit, elle ne le regardait pas vraiment, elle voyait plutôt au-delà, dans des souvenirs qui revenaient à la charge, dans une pensée sourde et muette.

《 Alors laisse-moi formuler ma question autrement… Si je ne t’avais pas arrêté, et que cet homme était mort, par ta faute… Aurait-ce été pour toi une erreur ? Quelque chose que tu aurais changé si tu en avais eu l’opportunité ? Je sais que tu m’as affirmé que… Ce genre de choses n’était pas une habitude, mais si cela t’es déjà arrivé…  》

Enfin, elle le lâcha du regard, retournant au sol devant elle.

《 Ne souhaiterais-tu pas… n’avoir jamais pris une vie ? Ne pas connaître le sentiment de donner la mort?  》

Et quand bien même elle ne faisait que supposer… Quand bien même elle ignorait tout de cet homme… Au fond, ces questions ne s’adressaient-elles pas un peu à elle-même?


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Dim 3 Fév 2019 - 19:43


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Un point de vue, pour exprimer toute l'importance des 'points' de vue... Oui, lorsqu'on est au sommet d'une montagne, ce que l'on observe nous appartient bien plus qu'on ne l'imagine. Car le compagnon croisé sur la route nous racontera avoir perçut, depuis le même sommet, de multiples détails qui nous ont échappés, et inversement. Le regard est empreint de nos inscriptions personnelles, ainsi que le corps, ce corps humain de chair et de sensations... Cette mémoire globale, et millénaire, qui aboutit à notre densité subjective et singulière, qui colore avec nos propres teintes et nos propres outils -mêlé d'un style individuel- toutes nos perceptions et nos ressentis.

Une étincelle brilla dans les prunelles orangées du jeune homme, alors qu'un sourire neuf venait éclairer son visage. Il appréciait côtoyer un être d'une telle compréhension à soi-même et à autrui, ouvert, relatif, lucide... A sa façon de voir ces quelques mots, du moins. "C'est exact. Je ne puis être autre."  Son regard se leva, tandis qu'il penchait le fief en arrière, contemplant le passage d'une nuage aux formes mouvantes. Il s'imprégna des paroles d'Ezel, de sa conception, teinte de ses perceptions et vécus propres. Sans faire de commentaires, il écouta jusqu'au bout, cet 'autre', qui donnait forme et sens à ce 'soi' qui lui appartenait. Parfois, il suffit de mieux pressentir ce qui ne nous ressemble guère, afin d'apprendre à se conscientiser en regard miroir. Il nota cette fin de phrase, diluée dans le silence de l’atmosphère qui les entourait, sans y revenir, il n'avait pas à se montrer intrusif.

Il sourit plus franchement, et reporte son attention sur la jeune femme qui s'était redressée plus tôt. La franchise de Saen, à cet instant, s'adjoint à une exploration et une découverte spontanée... Peut-être, une redécouverte, de certains aspects de lui même. Malgré un contenu peu aisé, la forme et la démarche lui sera probablement bénéfique au bout du compte? Sinon...

"Je n'ai pas de regrets... Je les ai effacés." Son timbre demeure calme, apaisé, malgré la... gravité du contenu? La consistance et sa pesanteur, en tout cas. "Vivre avec des 'si' n'offre plus que de vivre à moitié. Nous somme ici et ailleurs à la fois, dans cette réalité qui nous est passé à côté. Nous ne sommes pas présents, mais fragments du maintenant. Or, à mes yeux, le seul temps qui existe est le maintenant." C'est pour cela, entre autres choses, que son cerveau a oblitéré des éléments aussi compliqués et indésirables. Était-ce une mauvaise chose? Il l'ignore, maintenant qu'il ressent que l'absence de conceptualisation de cette réalité lui fait défaut.

Se redressant à son tour, il s'écarte du muret et s'avance de plusieurs mètres, avant de se retourner promptement vers Ezel. Une main posée sur sa hanche, il amena l'autre à son menton, jouant distraitement dans sa barbe fine. Son ton est un brin moins chaleureux. "Je crois... que j'aurais cloîtré cette mort avec d'autres partie de ma vie, je m'en serais détaché, littéralement, bien que la trace en demeurerait imprimée en moi jusqu'au bout... Tu sais, les êtres n'apprécient pas souvent ma présence, en général, sans réellement savoir ce qui les dérange." Sa voix s'interrompt, le temps pour lui de ramener ses bras dans sa nuque. S'il demeure à parler avec autant de facilité de ces détails à quelqu'un qui ne souhaite pas s'en aller comme le font la plupart des gens, il va prendre cher sur le plan émotionnel. Son cerveau à déjà anticipé, calculé, ... surtout entrevu l'imprévisible avec lequel il ne veut pas jouer maintenant.

Il se détourne, aussi subitement, et s'en va. Laissant planer une dernière parole dans son sillage. "Que sont ces morts, qui se permettent d'éveiller en nous des sentiments alors qu'il ne sont plus là?" Le mélange, l'amalgame, la faille... Une brisure, il ne laissera pas plus de place à ces idées délétères. Saen n'est pas que bienveillance et curiosité insatiable. Saen est le gel qui mord de son indifférence palpable, l'esprit qui se coupe des hommes et de toutes les complexités relationnelles qu'ils impliquent. Lagertha à déjà pris beaucoup de place... Il ne veux pas gérer une nouvelle donnée de la sorte. Enfin, le croit-il...

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Jeu 7 Fév 2019 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Dim 3 Fév 2019 - 20:52



Ezelya assimila lentement les paroles données par Saen. Qu'en pensait-elle, de cette abrogation des regrets ? N'aurait-elle pas souhaité avoir cette capacité, pouvoir vivre uniquement dans le présent ? Elle regarda le jeune homme s'écarter du muret, son regard glissant sur son corps sans vraiment le voir. L'idée de pouvoir vivre sans regret lui semblait étrange, peut-être même impossible. Pour elle, ne pas regretter... Ça lui semblait synonyme de ne pas se soucier de ses erreurs, de ce qui les entourait. Si elle n'avait pas regretté son absence lors de la mort de sa famille, n'aurait-ce pas voulu dire qu'au fond elle n'en avait rien à faire? L'esprit tendu vers celui de cet inconnu si particulier, elle tentait de comprendre de son mieux. La conversation l'avait plongé dans quelque chose qu'elle combattait depuis quelques semaines maintenant, vers de nouvelles perspectives qu'elle découvrait depuis si peu de temps... Et elle s'était beaucoup trop impliquée. Son esprit entier, dans l'instant présent, ne tournait qu'autour de cette discussion, de ce que ces paroles soulevaient.

Elle l'écouta répondre finalement à sa question. Était-ce inquiétant qu'un être puisse effacer un meurtre de son esprit sans même y penser à deux fois ? Ezelya avait son regard plongé dans celui de Saen. La perte de chaleur dans sa voix, d'une certaine façon, entraînait avec elle une sorte de menace plânant dans l'air. Seulement, encore une fois la pirate n'avait rien à faire du danger, peu importe sa provenance. Et puis, elle sentait bien que la dite menace n'était pas vraiment dirigée contre elle. Du moins elle ne le pensait pas. C'est cette pensée qui permit à quelques mots sincères de lui échapper.

《 Et bien moi j'apprécie ta présence. 》

Elle ne l'avait pas dit bien fort, et c'était dénué d'arrière pensées. Un simple fait énoncé à voix haute. Il était vrai que pour le moment, la compagnie de Saen lui était agréable, et cela fit monter sur ses lèvres un sourire. Leur discussion avait peut-être renvoyée la jeune femme vers des souvenirs déplaisants mais... Elle avait l'habitude d'affronter de telles images. Et cette philosophie de vivre dans le présent lui semblait quelque chose d'atteignable. Vivre pour ce qu'elle était maintenant, pas ce qu'elle avait été, n'était-ce pas ce qu'elle apprenait à faire avec Valion? Mais comment savoir qui elle était si elle ignorait qui elle avait été?

Elle observa le dos de Saen alors qu'il s'éloignait, une dernière traînée de questionnement laissée derrière lui. La jeune femme fronça les sourcils. Il s'éloignait, alors même qu'elle sentait le passé surgir entre ses mots. Elle n'aurait pas pensé prendre une simple remarque aussi personnellement. Qui étaient ces morts? Ils étaient sa famille, ses amis, ses frères et ses soeurs, les seules personnes à l'avoir accueilli à bras ouvert alors que sa vie s'effondrait autour d'elle. Un vent de rébellion la souleva, la fit sauter du muret pour se planter solidement sur ses jambes. Le jeune homme n'était pas encore bien loin, encore à portée de voix, et elle se permit de lui répondre.

《 Ces morts, Saen, sont un apprentissage. Une partie de nous et une responsabilité. Si tu ne te souviens plus d'eux, qui le fera? 》

Elle crut pendant un instant qu'elle avait laissé tomber le silence, laissé cet inconnu aux paroles comme les étoiles s'éloigner mais.. Mais ses jambes avaient pris le relais, et elle s'était avancée de quelques pas, comme dans l'espoir qu'il s'arrêterait et qu'elle pourrait être à sa hauteur.

《 Si tu n'as pas cette douleur, ces "et si", ces sentiments... Alors comment évites-tu de refaire les même erreurs, encore et encore? Ne crains-tu pas de voir se répéter ces événements que tu as mis de côté? 》

Et quand bien même elle avait haussé le ton, il n'y avait aucun jugement. Il y avait de la curiosité, un brin d'espoir, la quête d'une réponse qu'elle n'avait pas et qu'elle cherchait désespérement. Elle voulait sincèrement savoir.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Lun 4 Fév 2019 - 16:51


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Alors que l'individu replaçait son chapeau sur sa tête, ses yeux se portèrent sur le bleu des eaux qui scintillaient au loin, dans la tranchée offerte par les bâtisses alentours. Saen glissa ses mains dans ses poches, tentant de fermer son esprit à une sourde marée d'inconvénients mentaux et émotionnels en approche. Ce fut vain, cependant, car la voix d'Ezel accrocha encore ses sens. Pourquoi une inconnue lui offrait-elle cette considération? Cela n'était-il pas encore pire, appuyant la nécessite de s'en éloigner? Si, bien sûr, elle venait tout juste de le conforter dans son désir de partir.

Néanmoins, malgré une membrane solide à présent bien dressée et imperméable, le second propos passa tout simplement au travers, en explosant littéralement à l'intérieur du crâne de Saen. Le souvenir de son maître et de ses protecteurs venait de refaire surface brutalement, la simple idée qu'il puisse les oublier n'avait jamais effleuré son esprit. Ils étaient ancrés en lui plus que quiconque. Ce souvenir, qui n'appartenait qu'à lui, lui sembla bien plus fragile lorsqu'il conscientisa être le seul à pouvoir lui donner encore vie. C'était un angle sous lequel il n'avait jamais envisagé la chose.

Bien que de vagues bruits de pas s'approchaient sans qu'il y prête encore attention, il s’immobilisa à cette dernière pensée. Ses mains glissèrent hors de ses poches, et il s'assit soudainement en tailleur au milieu de la rue, fermant les yeux, inspirant profondément. Bien sûr, il gardait une conscience fine de la présence à ces côtés, bien qu'il ignorait comment la situer, dans ce flot épars de réflexions et de souvenirs. Un élément déclencheur? Un levier? Une ombre? Un parasite dont il devrait se débarrasser? ... Sa respiration ralentit graduellement, si bien qu'on pouvait avoir du mal à croire qu'il était encore animé par un souffle de vie... Son corps et son esprit s'alignèrent, sur une ligne d'horizon floue, et blanche. Sa main vint affleurer le morceau de tissu noué au dessus de son coude, avant de se faire plus prégnante sur ce dernier. L'objet de focalisation le renvoya instantanément à Heilan, dans cette chambre d'auberge, où il avait rencontré Lagertha pour la première fois.

Une pensée consciente, décalée du moment présent, afin de permettre au reste de son esprit de se concentrer inconsciemment sur les difficultés de l'ici et du maintenant. Ce silence se prolongea un long moment, alors qu'il semblait complètement fermé à toute nouvelle interaction. Mais cet écart de psyché lui fut nécessaire...

... Nécessaire pour qu'émerge une simple réflexion, extirpée d'un sans fond encore inexploré, dans lequel il devait bien s'aventurer un jour. Maintenant. Ses yeux s'ouvrent à nouveau, alors que sa main redescend, paume ouverte sur son genoux. Sa voix est neutre, neuve aussi... en quelque sorte.

"Et les erreurs qui ne sont pas nôtres, que pouvons-nous en faire?" Que pouvait-il faire, de cette donnée inconnue qui le rongeait depuis la destruction de l'ermitage, depuis sa propre destruction. Lui qui n'avait rien tenté pour comprendre, savoir, lui qui n'avait pas pu chercher, enfoncé bien trop loin dans sa peine et dans sa rage."Je peux m'harmoniser avec les miennes... Guère celles que l'on ma imposé."

Finalement, il redresse le fief vers le visage d'Ezel, et plonge son regard orangé dans le sien, comme s'il s'y accrochait momentanément. N'appréciait-elle pas sa présence? "J'ai besoin... que l'on m'aide.".

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Mar 2 Juil 2019 - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Mar 26 Fév 2019 - 21:33



La jeune femme manqua de sursauter au geste inhabituel de Saen. Au milieu du chemin, il se laissa tomber en tailleur, et Ezelya resta immobile derrière lui. Ses questions restèrent suspendues dans l’air entre eux pendant un moment. Devait-elle avancer? Rester là? Elle le considéra un instant, son esprit alternant entre la surprise d’une telle réaction et une once de compréhension. Elle ne savait pas trop ce qu’il faisait, ce que son esprit lui imposait comme aléas, mais s’il y avait bien une chose qu’elle avait appris de son propre parcours, c’était de ne pas se baser sur les actions. Elle aurait pu le trouver étrange, certes. Cependant, et même si elle ne la percevait absolument pas, il y avait sans doute une raison derrière cette réaction.

Alors qu’importe ce que les gens penseraient si gens il y avait, elle contourna Saen et prit place devant lui. Sa posture n’était pas aussi composée que celle du jeune homme, mais Ezelya n’avait jamais été de ces gens à faire attention à leur posture. Plus depuis qu’elle avait rencontré Eanwën, du moins. Une jambe repliée contre sa poitrine et l’autre contre le sol, elle avait laissé son menton reposer sur son genou tandis que ses bras enlaçaient sa jambe. Son regard alternait entre Saen et le chemin sous leurs pieds. Sa question avait beau se faire encore bien présente dans sa tête, elle avait accepté le silence comme une forme de réponse. Une réponse qu’elle n’aurait su interpréter, mais une réponse tout de même. Il lui faudrait en apprendre plus sur le personnage pour espérer comprendre.

Et puis finalement, alors qu’elle avait fermé les yeux et calqué sa respiration sur celle de Saen, il revint à la vie. Sa voix fut une surprise, tant dans son ton que dans son propos et Ezelya haussa un sourcil. Il lui fallut un instant pour analyser la portée de la question, pour lui donner un contexte. Quelles erreurs posées par d’autres avait-elle été forcée de payer le prix? Elle essaya de prendre du recul, de se dire que tout n’était pas de sa faute, de partir du principe que certaines choses seraient arrivées peu importe ses actions. Pour elle qui avait pris comme habitude de se blâmer pour tout, l’exercice s’avéra difficile. Elle le laissa de côté en écoutant ce que Saen avait à dire d’autre.

Son regard était rivé sur lui quand enfin il releva les yeux, et son aveu ouvrit une brèche quelque part, quelque chose qui secoua Ezelya de l’intérieur et qui la laissa sans voix, le souffle coupé. De l’aide? Qui n’en avait pas besoin? Elle avait désespérément cherché de l’aide dans un torrent glacé et sombre pendant si longtemps avant d’émerger des flots comme la capitaine pirate qu’elle était maintenant. Quelle aide pouvait-elle apporter si jamais elle n’en avait reçu?

Mais il y avait Valion. Elle inspira lentement, acceptant ce fait comme ce qu’il était. Valion l’avait aidé, c’était vrai. Il lui avait offert une porte vers ce qu’elle avait toujours voulu redevenir, et maintenant elle essayait d’arpenter un chemin moins chaotique. Il l’aidait à garder la tête hors des flots. Elle savait qu’il n’était pas le seul responsable, pas un miracle, qu’il y avait beaucoup d’elle-même dans cette lande de sable étroite qui la gardait loin des torrents déchaînés. Valion avait fait ressortir cette part d’elle-même, celle qui voulait de l’aide sans jamais l’admettre, celle qui n’avait jamais voulu plonger dans la tempête.

Enfin elle expira, le souffle toujours lent et composé. Ses yeux avaient été plongés dans ceux de Saen depuis le début quand bien même elle avait pu paraître absente un moment. Elle résista à l’instinct purement maternel de prendre ses mains entre les siennes pour lui parler doucement. Il n’était pas un enfant, et elle ne voulait surtout pas l’offenser en le traitant comme tel. Et puis elle n’était pas encore tout à fait sûre de vouloir montrer cette partie d’elle-même à un inconnu.

C’est cette pensée qui lui fit secouer sa tête. Si elle voulait aider quelqu’un, elle ne pouvait pas se dévoiler à moitié. Semi-consciemment, elle lâcha les commandes et ses mains volèrent vers celles de Saen, qu’elle étreignit doucement, à la manière d’une mère. Elle ne savait pas vraiment comment faire autrement, alors ses instincts prirent le dessus.

《 Il y a certains deuils que le monde nous force à faire. Malheureusement. 》

Elle chercha dans son regard un écho à ses paroles, quelque chose qu’elle aurait éveillé, en espérant ne pas se tromper avec une comparaison si éhontée entre le passé inconnu de Saen et sa propre expérience de vie.

《 Parfois, il faut accepter de reconnaître que le monde tourne, avec ou sans nous, et que nos actions ne forgent que notre propre destiné. 》 Elle s’arrêta un court instant, revoyant devant elle tout ce qui avait été détruit, tout ce qu’elle n’avait pas pu sauver. 《 Et de là tu as deux choix. Pardonner… Ou laisser la colère s’instaurer en toi. 》

Elle revint au présent, un fin sourire aux lèvres, et elle relâcha légèrement les mains de Saen.

《 Peu importe ton choix, sache qu’au moins il y aura toujours quelqu’un derrière toi. 》

Et elle ne savait pas vraiment si elle parlait d’elle-même ou si c’était une déclaration plus générale, mais elle espérait simplement ne pas lui faire peur. De ce fait, elle le relâcha définitivement et lui laissa son espace personnel. C’est en ce faisant que la jeune femme réalisa qu’elle venait d’agir de façon bien trop familière avec un inconnu, et sa confiance s’envola d’un coup. Son regard retourna vers le sol. Elle attendait sa réaction, sa réponse. Elle accepterait qu’il s’en aille, tout comme elle souhaitait qu’il reste, parce qu’elle réalisait aussi qu’elle désirait sincèrement l’aider. Dans les différences qu’elle s’était trouvées avec lui, elle avait aussi trouvé une quête similaire, des questions sans réponses, et… Peut-être qu’elle aussi cherchait à s’aider au travers de tout cela.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Dim 3 Mar 2019 - 19:39


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

La présence s'était faite plus prégnante, Saen ne s'attendant pas spécialement à ce que la jeune femme s'installe ainsi, face à lui. Pourtant, c'était là une attitude agréable, facilitant l'échange, les situant dans une dimension spatiale plus reliante à son goût. Elle semblait l'avoir écouté patiemment, réfléchissant à ses propos, sans aucun doute avec ses propres résonances.

Avant qu'elle ne reprenne la parole, cependant, un simple mouvement de sa part l'interpella. Ses mains sur les siennes offraient un contact étrange... Saen n'était pas quelqu'un de particulièrement tactile, à quelques exceptions relationnelles près. Surpris, davantage par le fait qu'il ne s'y soit pas soustrait immédiatement, il assimila ce qu'elle tentait de lui partager. Peut-être que cet infime sentiment de perdition,verbalisé plutôt dans cette demande, venait de trouver un point de repère dans ce contact dont émanait une pure et simple bienveillance. Peut-être pouvait-il composer et réfléchir différemment avec ce point de vue qu'elle lui amenait... Les deuils...

"En effet..."

Son corps déjà détendu, finit par porter un peu son esprit en dehors de ses pensées désagréables. Lorsqu'elle lui offrit de choisir entre deux possibilités, un réflexe de pensée émergea. Saen avait un fond optimiste et ouvert, qu'on lui nomme deux choix, lui permettait d'un coup de pouvoir en envisager un troisième. D'ailleurs, il ignorait s'il avait pardonné ou non, si la colère ne pouvait pas nécessairement cohabiter avec le pardon, où était-il allé, dans son deuil? Nulle part encore, il l'avait simplement occulté. Son regard brilla, heureux qu'elle lui offre ainsi, sans peut-être le réaliser, une nouvelle alternative.

"Ou choisir un troisième chemin... Celui qui sera mien, mêlé du pardon nécessaire, comme du souvenir équilibré de la colère." Il l'observa, avant de baisser les yeux sur ses mains qu'elle tenait encore. "Merci d'ouvrir le champ de mes possibilités." Son timbre était redevenu plus chaleureux, moins terne. Il releva le fief dans sa direction, songeant à cette dernière remarque, alors qu'elle venait de baisser la tête, relâchant ses mains.

"A côté." Dit-il, hochant la tête avec un fin sourire. D'un geste fluide de ses poignets, il vint saisir ses mains qui s'étaient échappées à son tour et les tint momentanément entre les siennes. "Pas derrière, ni devant, mais à côté. Accompagner signifie 'aller avec', après tout... Comme cela, moi aussi, je peux aider."

Son visage rayonnait en comparaison avec les émotions complexes et délétères qui l'avaient pris un peu plus tôt. Bien qu'il ne connaissait finalement rien d'elle, il souhaitait être dans le partage et dans l'échange, pas seulement dans un apport à sens unique. D'autant qu'il avait noté l'écho de ses propres douleurs au creux de ses mots... Pourquoi y tenait-il tant? Fallait-il vraiment se poser la question? Son ventre émis un grognement en guise de réponse.

"J'ai faim! Allons acheter quelque chose à manger! Qu'est-ce que tu aimes?" Il se redressa, après l'avoir lâchée doucement, puis lui tendit une main afin de l'aider à se relever à son tour. Sa curiosité naturelle repris également le dessus. "Pourquoi t'intéresses-tu à ce bateau, au juste?"

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Mar 2 Juil 2019 - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Lun 25 Mar 2019 - 2:15



Un troisième chemin? Un sourire amusé et approbateur orna ses lèvres. S'il y avait bien une chose qu'elle respectait chez les personnes qu'elle pouvait rencontrer, c'était la capacité de réfléchir en dehors des sentiers battus. Elle lui avait offert un choix simplifié en deux branches, et au lieu d'accepter sa binarité, il avait développé sa propre réponse. L'important était là. Que la réponse soit sienne, qu'elle l'aiguille dans le futur et lui apporte les informations dont il avait besoin. De là, Ezelya ne pouvait que approuver.

À son remerciement, elle se contenta d'hocher la tête. Elle ne se sentait pas grand mérite, mais parfois ce n'était pas tant dans les paroles mais dans l'écoute que quelqu'un pouvait se retrouver à aider quelqu'un d'autre. Elle l'avait appris en étant celle qu'on écoutait. Le cheminement appartenait à Saen, et si elle était quoi que ce soit, c'était un simple témoin.

Quand il redressa son visage vers elle, elle venait de baisser le sien, prête à accepter un refus poli. Encore une fois, elle fut surprise. À ses côtés? Elle aurait rit si la situation n'avait pas été si... importante. Valion lui avait tenu des paroles similaires juste après leur deuxième rencontre chez Nagah. Quelle était cette tendance des hommes qu'elle rencontrait à la vouloir à leur côté plutôt que paisiblement derrière, à les regarder faire?

Pourtant elle était touchée. Ses mains se retrouvèrent entre les siennes à nouveau et elle releva les yeux lentement pour rencontrer les siens. Dans leur couleur étrange, ils reflétaient l'émotion sincère qui s'échappait de Saen. Elle ne savait pas trop quoi répondre à ça, et encore moins à la possibilité de tirer une quelconque aide à son tour, mais elle était... vraiment ravie. Cette rencontre était étrange, une déferlante d'idées et d'émotions, et si Ezelya avait appris une chose depuis tout ce temps sur la mer, c'était d'accepter le rythme imposé par les vagues. Elle ne regrettait pas de s'être laissée entraîner par cet inconnu.

Et puis la réalité les ramena à elle dans un grognement de ventre. Elle pouffa et accepta cette main destinée à la relever.

《 Ah, je suis affamée! Je ne dirais pas non à un peu de poisson grillé, mais autant profiter des spécialités de Selmar tant qu'à être dans le coin. 》


Elle n'avait pas mangé depuis un moment, et l'adrénaline du combat lui avait creusé l'estomac. Bien sûr, la nourriture du coin ne lui était pas étrangère, mais Selmar n'était pas la ville de laquelle elle se sentait la plus proche. Elle ne restait jamais bien longtemps, après tout. Le pas léger, elle laissa la question de Saen glisser sur sa coquille. La pirate ne sentait même pas le besoin de mentir.

《 L'attaque visait un équipage que je connais. C'est personnel, et je ne refuserais pas de mettre la main sur un survivant. Pour comprendre ce qu'il s'est passé. L'attaque était beaucoup trop risquée pour le butin à la clé... 》


Elle soupira en haussant les épaules. Elle n'avait pas obtenu beaucoup d'informations, mais si le contact de Saen s'avérait connaisseur, elle pourrait peut-être obtenir quelque chose de lui. Toutes les pistes étaient bonnes vu comment les traces étaient fines. Si elle n'avait pas senti les attentes de Nagah lui peser sur le dos pour retrouver les survivants du navire ayant osé les attaquer, elle aurait peut-être baissé les bras. Alors elle chassa le sujet en balayant l'air de sa main.

Un petit silence s'installa, pendant lequel elle apprécia la tranquilité des rues, puis elle se permit de revenir sur les paroles de ce grand étranger.

《 Je serais ravie de marcher à tes côtés, Saen. 》

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite Ven 29 Mar 2019 - 12:24


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Ezel accepta volontiers sa main, comme son offre... Ses offres, en réalité. Il étira un autre sourire, sans se poser de questions. Oui, après tout, c'était encore là le plus idéal, ne pas se poser trop de questions quand il rencontrait une personne qui parlait à ses instincts avant de parler à son cerveau. Mmh, bon ce genres de réflexions le menaient néanmoins à d'autres réalités récentes, et il s'égara un instant dans sa propre tête, tandis qu'il se dirigeait vers les quais de Selmar. La réponse d'Ezel le ramena un peu sur terre, quelques secondes.

"Je comprends, je pourrais t'accompagner à Heilan si tu souhaites rencontrer mon ami." Il se gratta le menton un moment, songeur. "Enfin, ma présence n'est pas nécessaire évidemment, je ne voudrais guère te l'imposer! Si tu t'y rends, sa demeure est facile à trouver. Demande où le noble Süüder habite, tout le monde le connait. Mais une fois à sa porte, il faudra préciser que tu veux parler au 'marchand Munchau'." Dit-il simplement, sans juger vraiment bon de détailler. D'ailleurs, l'odeur du poisson frit d'un petit marchand ambulant sur le port le sorti de sa pensée.

"Ah, c'est parfait!" Il acheta de quoi leur remplir le ventre, selon les goûts de la jeune femme puis ils délaissèrent le marchand. Les pas de Saen se dirigèrent naturellement le long de l'eau, tandis qu'il dégustait un poisson embroché sur un bâtonnet. Ses papilles tout aussi satisfaites que son estomac, il avait, sur le visage, un air extatique de gamin heureux.  "J'ai rencontré quelqu'un...Mmh, j'sais pas trop quoi en faire." Il avait levé son bâtonnet d'un air distrait en regardant en le ciel. "As-tu déjà croisé une personne qui, sans prévenir, envahit tout ton univers, mais se trouve pourtant si loin qu'il existe un gouffre entre ton monde et le sien? Une sorte, ... de mise en abîme désynchronisée. La personne est là, avec tout ce qu'elle porte en elle, à l'intérieur de ta tête et pourtant... Tu es totalement incapable de traverser ce vide qui t'en sépares et tu n'accède qu'à une infime part d'elle." Il termina d'arracher d'un coup de dent le morceau de poisson traînant encore sur le bâtonnet, puis balança ce dernier dans une poubelle pas loin d'eux.

Ses mains vinrent modéliser devant lui une construction imaginaire alors qu'il enchaînait, s'exclamant avec entrain. "Quel dommage que la magie soit si étrangère et inaccessible à notre constitution... Imagine, que l'humain soit en mesure de manipuler cet éther indicible, afin de matérialiser un pont psychique entre deux êtres, pour qu'il puisse ne pas demeurer complètement étranger dans le domaine de l'autre." Il éclata simplement de rire, à la fois sincère et pourtant avec un rien d'amertume au fond de lui-même. "Ahah! Ce serait excellent! Je n'arrive pas à construire cela depuis ma propre psyché, pourtant j'essaye. Les humains sont fascinants de complexité. Est-ce que l'on peut se dire aussi multiples que nos paradoxes? Que fais-tu, face à deux parts essentielles de toi-même, qui ne veulent guère aller dans la même direction?"

Ils venaient d'arriver non loin de la plage qui longeait la mer, plus loin, sur quelques kilomètre. Le souvenir de Lagertha flotta un moment devant ses yeux, se mélangeant aux reflets chatoyants du sable que l'astre solaire éclairait. Au bord du quai, il s'assit un instant, avant de tourner son visage vers Ezel, qu'il avait laissé avec toutes ses précédentes questions. Un peu plus posé, il sourit à nouveau. "Les vagues effacent les dessins sur le sable... Mais cela n'enlève pas le souvenir de les avoir tracés,n'est-ce pas?"

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Saen Ninn le Mar 2 Juil 2019 - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
Ezelya Kor'lenter
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : dongho Kang
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 119
Double Compte : Steesha, Geoffrey De Vaillance
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon)
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 9l17 Rapière

Les bons règlements de compte font les bons amis C04o Pierres de télépathie (Valion et Nagah)

Les bons règlements de compte font les bons amis 5rzl Dessolation (encore une charge)


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #17 écrite Mer 26 Juin 2019 - 21:11



La pirate accepta gracieusement le poisson frit. Pour être parfaitement honnête, elle était reconnaissante à Saen de lui offrir le repas, considérant le poids de sa bourse. Celle-ci était malheuresement bien vide, et ce malgré les récentes victoires de la Reine. La jeune femme soupira, mais il ne lui fallut qu'un petit moment pour se détendre de nouveau. Ne venait-elle pas tout juste d'acheter de merveilleux cadeaux pour Nagah? Son argent avait été bien utilisé, n'aurait-ce été que pour le magnifique sourire qui avait orné le visage de son conseiller divin. Cette pensée attira un vent de légèreté dans son coeur et elle suivit son nouvel ami d'un pas plus guilleret.

Elle avait prit en considération ses paroles sur le "marchand Munchau" et y réfléchissait tranquillement, en prenant son temps. Elle savait que Nagah voudrait probablement l'accompagner sur cette nouvelle piste, alors elle préférait laisser Saen en dehors de cela. Cependant, faire le voyage jusqu'à Heilan en compagnie d'un homme qui ne soit pas de son équipage et sur la terre ferme lui semblait une idée tout à fait ravissante. Voilà longtemps qu'elle n'avait plus voyagé anonymement à travers l'île. D'habitude, elle se faisait accompagner de quelques mercenaires, voire gardes, pour donner de la matière à son rôle de noble en vadrouille. Et bon... Peut-être était-ce là son côté criminel, mais elle ne s'entendait jamais très bien avec les représentants de l'autorité. Elle les trouvait fades et sans grand intérêt. Il y avait bien quelques exceptions, puisque Valion avait fait partie de la milice, mais elle n'avait pas eu la chance d'en croiser beaucoup. Même sa grande soeur rentrait dans le cliché ennuyant de la garde, c'était pour dire.

Alors oui, elle se ferait un plaisir de faire un bout de chemin avec cet étrange personnage, s'il le lui accordait.

Ezelya dressa l'oreille quand soudain l'esprit de Saen prit un chemin tout à fait inattendu. Elle l'écouta attentivement décrire, ou plutôt se questionner, sur une réalité qui se rapprochait beaucoup de la sienne. Les images engendrées par les paroles prononcées la guidèrent auprès de Valion, de ce monde paisible qu'elle craignait d'effleurer. Elle avait pleinement conscience de lui, de tout ce qui le constituait et de la réalité de son univers, et pourtant elle la sentait en décalage avec la sienne, inconnue et effrayante. Une réalité à laquelle elle n'appartenait pas. Pas encore.

De son point de vue, ça avait été le plus déstabilisant au début. Chaque moment avec Valion semblait emprunté à un monde inconnu, un monde où elle n'était plus la Ezelya du présent, mais un étrange mélange du passé et d'un futur utopique. Elle s'en retrouvait bouleversée, à la recherche d'elle-même, mais en confiance. Ces parcelles d'existence avaient beau entrer en contraste avec ce qu'elle était, elles n'en faisaient pas moins partie de sa réalité à elle aussi.  

Alors lentement, elle commençait à s'habituer. Elle apprenait à se laisser sortir de sa tempête pour traverser l'abîme et poser les pieds sur un îlot tranquille. Elle apprenait à ralentir le rythme effréné de sa réalité pour se calquer à celle de Valion. Elle apprenait à partager ce qu'elle était, à bâtir un pont. Et elle savait que si son compagnon avait été un tant soit peu renfermé, s'il avait bâti des murailles, jamais elle n'aurait pu lui demander de l'accompagner au bout du monde. Jamais elle n'aurait pu plonger dans la complexité d'une relation. Jamais elle n'aurait pu commencer à bâtir ce fameux pont. C'était l'ouverture de Valion et sa volonté de l'entraîner vers lui qui avaient rendus possible leur relation.

Ezelya rattrapa Saen en quelques bonds, s'étant laissée distancer pendant ses réflexions. Alors qu'il avait déjà fini son poisson, la jeune femme le grignotait encore du bout des dents. Elle se tourna de nouveau vers lui, pleinement attenive, quand il reprit la parole. Cette fois-ci, pourtant, elle fronça les sourcils. Bâtir un pont entre deux être grâce à la magie? Elle prit cette idée en considération et la fit virevolter dans tous les sens... Jusqu'à ce qu'elle en décide que le concept était effrayant. Laisser quelqu'un accéder à ce qu'elle était grâce à la magie, même avec la bonne intention de la comprendre, ou du moins de se rapprocher d'elle... Elle en frémit.

Ce n'est qu'après une dernière remarque, et après qu'elle se soit assise près du jeune homme, qu'elle se permit de donner voix à ses propres réflexions.

《 Tu as raison. Le sable oublie, là où l'esprit conserve. Les gestes, les paroles, les tracés sur une plage... Ce sont les souvenirs qui construisent l'Homme, et c'est pourquoi il est important de les conserver. Mais c'est... comme pour les regrets. L'impact qu'un souvenir aura sur toi... C'est à toi de le décider. Tu peux choisir de lui donner autant d'importance que les vagues donnent au sable, tout comme le chérir. 》

Elle ramena ses jambes contre son corps, le menton posé sur ses genoux, et plongea son regard dans l'horizon, là où ciel et mer ne faisaient qu'un.

《 Je... Je ne sais pas qui est cette personne que tu as rencontré, ni ce qu'elle représente pour toi exactement, mais s'il t'est impossible de franchir ce gouffre... N'est-ce pas parce qu'elle t'en empêche? Parce qu'elle refuse de te laisser le temps de construire quelque chose de stable, qui te permettra de traverser? Si elle dresse murailles et barrières, tu ne pourras pas espérer poser les pieds de son côté. 》

Son but n'était pas de désespérer Saen ou de lui faire reproche. Elle tentait simplement de mettre en mots les sensations l'ayant parcouru à l'idée de forcer un pont, en quelques sortes.

《 Et au fond... Je pense que c'est son choix. Peut-être que je m'identifie à cette idée, celle de refuser son monde à quelqu'un, consciemment ou pas... Si la magie permettait de franchir ce gouffre, celui que je pourrais mettre entre moi-même et l'autre, je pense que je m'en retrouverais dépouillée de ce que je suis, violée dans mon choix de mettre de la distance, de ne laisser quiconque entrer. Je comprends... ou je crois comprendre, que tu ne cherches toi-même qu'à... et bien comprendre cette personne. Mais peut-être ne veut-elle pas être comprise. Aussi étrange que ça puisse paraître. 》

La pirate eut un triste sourire en coin. N'était-elle pas justement en train d'ériger des murailles contre cet inconnu en le maintenant dans le flou sur son identité? Certes, elle s'offrait dans l'entiéreté de ce qui avait réellement de l'importance. Elle lui offrait son caractère, sa personnalité, ses idées, mais ces quelques cachotteries n'agissaient-elles pas exactement comme un mur? Elle savait hardu d'abaisser de telles défenses pour permettre à quelqu'un de lentement faire le chemin vers elle.

《 Une relation, quelle qu'en soit la nature, se construit des deux côtés. Tu ne peux faire tout le chemin tout seul, ce serait inutile... Impossible... 》

La jeune femme ferma les yeux, bien pensive. Peut-être avait-ce été son problème avec Pru'ha? Trop renfermée sur elle-même, elle n'avait pas ouvert la porte assez, tout comme Pru'ha lui avait refusé accès de son côté. Leur prudence mutuelle avait posé un frein à toute tentative de compréhension, et au final il avait été plus facile de la laisser partir. C'était, au final, la seule fois où traverser l'abime avait été complètement impossible pour elle. Du moins, la seule fois ayant eu un impact important sur sa vie. La plupart du temps, ne pas comprendre l'autre lui était égal... Qu'est-ce qu'un esprit quand le corps auquel il appartient est transpercé de part et d'autre?

Après quelques secondes, Ezelya rouvrit les yeux et les posa sur Saen, cherchant son regard, son avis, son retour. Elle savait, ou du moins espérait, qu'il aurait quelque chose à lui répondre, et si elle avait bien cerné le personnage jusque là, ses réflexions lui feraient prendre un pas de recul par rapport à la situation pour la voir sous un tout autre point de vue.

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Saen Ninn
Saen Ninn
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : ? & Virginie Carquin
Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 236
Double Compte : Amko'Unn & Rymaïn Cuchulayne
Métier : Homme à tout faire & Explorateur
Invocation(s) : Gozuitl ♪ Pru'ha ♫
Inventaire : Les bons règlements de compte font les bons amis 5vf6 Collier avec l'écaille de Pru'ha

Les bons règlements de compte font les bons amis 181004062440774342 ▼ Sac sans fond ▼
Les bons règlements de compte font les bons amis 181004063314606492 1465 T.
סּ O.M. & Soin:
 
סּ Obj. divers:
 
סּ Provisions :
 

Les bons règlements de compte font les bons amis 181005090532205186 ▼ Armes & Armures ▼
סּ Équipés:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #18 écrite Mar 2 Juil 2019 - 13:23


Selmar ~ Rues

Les bons règlements de compte font les bons amis
[Ezelya & Saen]

Saen n'avait pas réalisé la distance instaurée plus tôt, ignorant à quel point ses mots pouvaient rejoindre la réalité d'Ezel et l'égarer dans les méandres de ses pensées personnelles. Il fut rejoint, sans prêter attention à cet écart momentanément, dont le fil de ses réflexions à propos de la magie ne s'étaient pas encombré. La jeune femme n'eut guère de réaction quant à son imagination et ses désirs rocambolesques... Ou, peut-être, les taisait-elle pour l'instant? Il n'éprouvait pas la sensation qu'elle soit fermée aux bizarreries susceptibles d'émaner de sa personne, et se sentait étrangement à son aise dans leur conversation, malgré cette absence de réponse. Elle vint prendre place à ses côtés, poursuivant sur ce sujet délicat qu'il avait abordé, lorsque son regard orangé s'était porté sur le sable de la plage...

Ses quelques mots le réconfortèrent, s'alliant à sa propre vision des choses. Qu'autrui puisse y donner sens similaire, densifiait alors la foi qu'il entretenait dans son interprétation bien particulière du monde... Ezel avait le don de rejoindre cette particularité. Ezel était particulière, sans aucun doute. Un fin sourire tira ses lèvres. Encore une fois, le choix demeurait sien, oui, et il chérirait ses souvenirs, malgré tout... Malgré les vagues, qui reviendront incessamment lisser le tableau peint par leur corps. Son esprit possédait une force bien plus grande que le mouvement naturel de cette houle, sa chair imprimée par les caresses d'un souvenir ancré précieusement.

... Même s'il devait concéder aux griffes des rouleaux d'Aqua une part de celle qui imprégnait ce souvenir. La part de l'autre, ce réel inaccessible, cette voie où il n'avait guère sa place, apparemment. L'image du gouffre renvoyée par Ezel lui étreignit l'estomac un instant, il n'imaginait guère un tel abysse entre eux deux, pourtant. En était-il ainsi? Lagertha lui refusait-elle le temps de construire quoique ce soit pour les relier... Alors qu'elle avait désiré, ici-même, découvrir et arpenter avec lui la réalité qui les concernait? son regard se voila un instant, perdu dans la faible houle qui berçait la Mer Intérieure.

Les propos suivant d'Ezel l'interpellèrent, quand elle relia sa réflexion anodine précédente et surtout pleine d'émerveillement, à cette réalité un peu brut. Ce n'était pas ainsi que sa psyché avait envisagé la chose, loin de là... Peut-être avait-il du se faire mal comprendre, comme bien souvent. Son regard se porta un instant sur elle, puis sur l'horizon, sa voix empreinte d'un calme étrange, mais bienveillant. "Je comprends ta vision Ezel, pardonnes-moi si je t'ai donné l'impression d'envisager la beauté de la magie sous un angle si terne et délétère." Il s'interrompit un instant, choisissant aux mieux ses mots pour exprimer sa pensée, chose peu évidente. Mais il ne souhaitait guère qu'elle s'arrime à cette idée aux teintes intrusives et vicieuses. "Je parlais plus... d'une magie singulière, propre à chaque être, et qui ne pourrait s’accorder que dans une recherche de lien mutuelle… Un peu comme… Des flux aux propriétés certes multiples, mais qui ne peuvent se combiner que de façon bien précise et unique, lorsque cela est possible, désiré de parts et d’autres...

Le jeune homme au chapeau posa doucement ses mains sur ses genoux, paumes vers l'extérieur, il inspira profondément pour tenter de démêler ce qui envahissait progressivement son esprit. Il avait affleuré la sensibilité de la nordienne, ainsi que ce qu'elle considérait comme des faiblesses, et n'en étaient guère à son sens. Et ce qu'il avait touché,... ce qui l'avait touché, avait éveillé en lui un désir qu'il ne souhaitait pas voir disparaître, et dont il n'avait pas eu la sensation qu'elle lui refusait complètement l'expression. Mais il cernait aisément cette difficulté à accepter ou vouloir être compris, une difficulté qu'il connaissait d'une façon singulière et intime, après tout.

"Dans cette optique, la magie serait un morceau de nous à part entière, dirigé par l'alliance de nos consciences à nos désirs instinctifs, mais aussi protectrice de ces derniers. Gardienne de nos êtres, apte à nous préserver de flux malveillants ou invasifs... Elle ne nous dépouillerait de rien, elle serait élément constitutif de notre authenticité humaine. Rien n'est évident... Mais ne manquons-nous pas souvent de lucidité quant aux évidences qui règnent au fond de notre âme?"

A ses mots, Saen se redressa lentement et s'étira de tout son long, il ne savait pas s'il était apaisé ou égaré, les deux à la fois, très certainement. Mais il avait là matière à réfléchir, et surtout de nouveaux prismes pour observer le monde et son propre fonctionnement vis à vis de ce dernier, comme de lui même. Il baissa le regard sur Ezel, en souriant.

"Peut-être y'a-t-il déjà de la magie en nous... Que nous sommes incapables de saisir réellement, mais qui nous caractérise d'une façon bien particulière et colore nos intentions comme nos mots, ou encore nos actes et nos sensations, voire nos sentiments... Il m'a semblé effleurer la tienne, Ezel." Il plia les genoux un instant et saisit sa main dans la sienne pour l'observer, avant de poser un baiser sur le dos de cette dernière. "C'est un toucher agréable, je ne doute pas un instant que tu porte une force et une sensibilité particulièrement belle en toi, qui sauront te mener là où tu dois être, et en présence des êtres avec lesquels tu dois te trouver."

Il pencha le fief, un dernier sourire espiègle au coin des lèvres, puis se redressa, avant de faire demi-tour. L'instant d'après, il avait déjà disparu dans les dédales de Selmar, la magie l’appelait auprès de son compagnon divin, et ses sens ne pouvait s'égarer davantage aux rives du visage de la guerrière nordique. Cette belle rencontre resterait gravée en lui de la sorte, et pas autrement, n'était-ce pas à lui de choisir l'impact de ses souvenirs?

Promenade dans les rues de Selmar.


Les bons règlements de compte font les bons amis 4tlt

:▼ Voix ~ Lectures ~ Thème ▼:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #19 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Les bons règlements de compte font les bons amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Mr Minton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Plage Lilyn :: Selmar-