Vide de soi

Partagez

Vide de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 19 Avr 2019 - 11:47

Vide de soi

Une brise différente glisse contre ses écailles. Xion relève la tête. Elle réalise tout juste que ses pas l'ont ramenée à l'orée du Petit Bois. Sans conviction, elle s'enfonce lentement dans la forêt.

« À chaque nouvelle saison, trois nuits au Temple de ma Mère. À chaque nouvelle saison... »

Elle répète la phrase à voix haute, de peur que celle-ci se perde dans le silence de son esprit. Son estomac se tort à l'idée d'oublier Rym. Mais les derniers mots qu'elle lui a adressé ont l'air de rester. Tant mieux. C'est vrai qu'elle se souvient de Grandes Faux aussi. Alors ça devrait aller. C'est parce qu'elle n'est plus dans sa cellule, peut-être.

La renarde soupire. Elle se sent si vide. Si elle tue quelque chose, ça la remplira de satisfaction comme tout à l'heure ? Peu importe. Elle n'en éprouve même pas l'envie. Elle n'éprouve rien. Elle erre dans les abysses.

Ses côtes lui rappellent soudainement le traumatisme vécu. L'enfant d'Aqua lâche un grognement. Ça fait toujours mal. Elle est fatiguée. Sans prévenir, elle se laisse tomber le long d'un énorme rocher. Son corps n'a plus envie de répondre. Seule sa tête lourde bouge pour observer les environs. Il n'y a pas l'air d'avoir grand monde. Il faudrait quand même qu'elle se nettoie. Elle porte encore un peu l'odeur du sang.

Pourtant elle se fiche de voir débarquer d'autres créatures. Mais si elle est renvoyée au Temple, elle aura l'air faible. Elle ne veut pas que son élue la trouve faible. Déjà que son autre compagnon est plus puissant... Dans un râle agacé, Xion entreprend sa petite toilette.

Bon, c'est fait. Et à présent ? Elle devrait retourner auprès de son clan. Mais elle n'a pas envie non plus. Qu'est-ce qui lui arrive ? Pourquoi ce rien est accrochée à elle comme un parasite ? Aucune idée. Elle pose la tête sur ses pattes avant. Une légère moue ferme ses yeux à demi et trouble la ligne de ses babines.

Elle ignore comment se guérir, et même si elle peut. Elle sait simplement que ça ira mieux une fois reposée. Alors elle essaie de dormir. Sa respiration forte soulève douloureusement sa cage thoracique. Tant pis, elle fait avec.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Veli Nyström



Vide de soi Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Vide de soi Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
Serindë
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 92
Double Compte : Oblivion El'Galas, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_5;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mer 24 Avr 2019 - 18:51

Serindë laisse un oiseau se poser sur l’un de ses bois, elle est heureuse. Même si elle ne peut plus communiquer avec la nature comme avant, même si elle ne comprend plus le murmure des arbres ou celui du vent, il n’y a bien qu’ici, dans cette forêt isolée loin des hommes qu’elle est sereine. Elle aimerait bien pouvoir reprendre son rôle, comme avant. Et alors l’illusion serait parfaite. Comme si les millénaires passés enfermés n’avaient pas compté.
Elle aimerait y croire. Mais ses dons n’existent plus. Ils sont atrophiés. La magie dans ses veines est comme bridée, à peine suffisante pour la maintenir en forme physique. Et pourtant elle a l’impression d’avoir récupéré un peu de puissance depuis qu’elle est sorti, il y a de cela des semaines déjà. Mais tellement peu.

Son sourire se flétrit et l’oiseau, comme s’il sentait sa tristesse, pépie joyeusement pour lui redonner le sourire. Elle lâche un petit rire incrédule et hoche doucement du chef. Elle murmure à son compagnon du moment, amusée :

D’accord, d’accord, j’arrête de m’apitoyer sur mon sort, tu as raison. Est-ce que tu pourrais convaincre d’autres amis de venir me voir tu crois ? Tu vois bien que je ne suis pas m...

Une odeur dans l’air interrompit sa conversation. Une odeur de sang. Elle avait déjà senti trop souvent ce fumet désagréable de fer. Le sien, celui d’autres demi-dieux, celui des humains… Des animaux… Des arbres.
Se relevant, l’oiseau toujours perché sur son bois, elle se dirigea au petit trot vers l’origine de l’odeur. Il fallait qu’elle sache ce qu’il se passait. S’il y avait un combat ou une créature blessée… Même si elle n’était plus aussi forte qu’avant, son instinct de protection perdurait et elle se sentait d’office investie d’une mission.

Elle déboucha bientôt dans une trouée et avisa sans mal la forme allongée sous un arbre. L’odeur avait faiblit puis disparu le temps qu’elle arrive, si bien qu’elle doutait que la chose en soit à l’origine. Elle n’avait pas l’air blessée… Du moins pas physiquement… Et elle sentit son aura. Oh tiens. un cousin ?
S’approchant sans forcément être discrète, pour signaler sa présence, elle s’arrêta à bonne distance de l’espèce de renard qui était allongé, pas certaine qu’elle ne fut pas agressive.

Elle resta un moment silencieuse, à l’observer, tout simplement. Du moins jusqu’à ce que son compagnon plumé ne pépie de nouveau, semblait-il d’impatience. Serindë cligna des yeux. Devait-elle dire ou faire quelque chose de spécial à laquelle elle n’aurait pas pensé ?
Les bras ballants, elle se décida enfin à ouvrir la bouche. Nouveau silence et nouveau pépiement d’encouragement. Enfin la fille de Terra se jeta à l’eau, très ironiquement.

Salutations enfin divin. J’ai sentis du sang alors je suis venue. Es-tu blessé ? As-tu besoin d’aide ?

La voix était douce, aussi satinée que des pétales de rose et le regard sans iris de l’enfant de la forêt, couleur vieil or, regardait l’autre demi-dieu avec une neutralité bienveillante.

Serindë était fière d’elle. Elle avait parlé sans buter sur ses mots et sans faiblir. Simon aurait été fier de voir ça. Tiens, pourquoi pensait-elle à lui tout à coup ? Peut-être que leur absence avait trop duré. Elle se dit qu’il faudrait qu’elle parte à sa recherche bientôt. Elle avait déjà tout vu du nouveau royaume de Terra de toute façon.

Patiente, elle resta là, à attendant une réponse, un signe, quelque chose de l’autre créature divine des lieux.


Vide de soi Serind10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 25 Avr 2019 - 19:15

Vide de soi
Ainsi posée, Xion laisse le vide s'installer pour chasser tout le reste. La forêt a beau être animée de petits cris et bruissements, elle ne parvient à s'en égayer. Seul le souffle de sa respiration régit les battements de son cœur. Elle ne peut saisir le temps qui défile, mais il ne lui semble pas long avant qu'un bruit aiguise sa perception de l'environnement. Des pas qui viennent dans sa direction. Ronds. Solides. Forts. Ils épousent la terre. Des sabots ?

Un frisson traverse son corps. Elle redoute un instant qu'il s'agisse encore d'une maudite chimère. Mais non, c'est l'une de ses pairs qui se tient non loin. Xion se détend et garde les yeux fermés. Elle ne dort pas, et lâche un faible soupir pour l'indiquer. L'autre enfant aux sens divins aurait pu le deviner, mais puisqu'elle s'est laissée entendre, c'est un simple retour de communication.

La minuscule créature d'Aer perchée sur les bois cornus signale également sa présence. Le son arrache un infime grognement à la renarde. La voix douce de la fille semi-divine est nettement plus agréable. Elle temporise aussitôt cette pointe d'agacement. Xion ouvre ses yeux lumineux et redresse lentement la tête pour observer l'inconnue et son petit compagnon ailé. Terra l'a vraiment formée à son image. Elle revêt ses couleurs favorites, et se pare comme les branches d'un arbre. Son port est altier, presque sage. Elle dégage un air confiant, stable peut-être. Sa forme chevaline respire la puissance.

L'enfant d'Aqua étend ses sens pour effleurer son pouvoir magique, qu'elle juge plus développé que le sien. Encore quelqu'un de plus fort qu'elle. Elle vient d'achever une créature monstrueuse mais ça ne semble pas équilibrer le constat. Elle déclare d'un ton neutre, en guise de salutations :

« Tu es très belle. »

Puis repose sa tête contre le sol, l'air las. Les formalités lui sont encore étrangères. Son état actuel ne l'aide pas vraiment à faire attention. Soudain, elle se souvient de la question posée. Elle ne prend toutefois pas la peine de se relever ni de la regarder. Pourtant, elle apprécie la bienveillance de ces yeux eux aussi dorés.

« Non. »

Ce serait un mensonge si seulement la renarde s'en rendait compte. Mais elle ne comprend pas en quoi elle aurait besoin d'aide. Lagertha n'en demande jamais. Un râle douloureux s'échappe de son corps. Elle sent pertinemment que toutes ses côtes ne sont pas alignées comme elles le devraient. Xion se tortille. Une grimace étire bizarrement sa gueule lorsque les os brisés se dessinent avec plus de finesse. Ce sont les deux au milieu, là.

Elle se redresse un peu trop vivement en se rappelant de la présence sylvestre. Celle-ci semble attendre quelque chose. Elle la regarde d'une drôle de façon en tout cas. Lentement, la renarde des abysses se relève et s'éloigne. Elle s'exprime d'une voix timide, étouffée.

« J'ai pas envie de parler. »

Elle s'arrête quelques pas plus loin, tournant le dos à la centaure. Elle ne sait pas où aller, et elle ne veut pas errer sans but. Alors autant rester là, finalement. Elle se rallonge dans un autre soupir.



Régénération de mana : 3/5 posts

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Veli Nyström



Vide de soi Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Vide de soi Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
Serindë
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 92
Double Compte : Oblivion El'Galas, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_5;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Ven 10 Mai 2019 - 14:06

Serindë n’était pas la plus douée en communication orale. Son truc à elle c’était la lecture des signes. Ses protégés de l’ancien monde ne faisaient que murmurer et bruisser, à peine des soupirs pour lesquels il fallait sans cesse tendre l’oreille et être attentif. Aussi lisait-elle mieux les corps et les regards que les sons… Même si, dans le cas d’un être vivant et complexe comme celui d’un demi-dieu ou les humains, elle avait souvent du mal. Leur palette d’expression était beaucoup plus étendue et donc les nuances plus difficiles à percevoir.

Les longues oreilles de la Brodeuse des Forêts s’agitent quand elles perçoivent le léger soupir. Celui-ci n’est pas agacé. Peut-être juste un signe pour signaler que sa présence à été entendue ? Le léger grognement quand à lui fait pencher la tête de la centaure. Agacé celui-ci. A cause de l’oiseau ? Trop de bruit peut-être. Ou pas envie d’être dérangé ? Pourtant elle se lance et parle, doucement, comme d’habitude.

Et alors son cousin relève la tête et l’observe. Serindë se sent observée d’une autre façon trop à coup, comme une caresse psychique, quelque chose d’une autre dimension. Elle ne comprend pas d’abords et renâcle légèrement d’incompréhension. Puis la lumière fait sa place et elle se calme. Alors c’est ça ? Ce qu’elle appelle l’aura peut aussi être étendu pour toucher les autres ? Il faudra qu’elle essaye, à l’occasion. Voir si elle peut le faire aussi, pourquoi pas ?
L’aura qui l’effleure est troublée, à peine plus dense qu’une bruine, et la Brodeuse comprend que son cousin en face d’elle est un nouveau sorti. Fragile, comme elle à sa sortie. Et déjà dehors, en train d’affronter les monstres de ce nouveau monde ? Elle a une Clef pas très prévenante… Pas comme Simon. Ou alors elle a désobéi, s’est enfuie ? Piste à creuser.

Les mots, bien qu’ils soient normalement des mots qui font du bien, ne collent pas vraiment avec le ton, neutre, sans teinte, sans émotion. Alors Serindë ne sait pas trop quoi penser. Devrait-elle être contente ? Ou ne rien dire ? Ou être vexée ? Non la dernière option serait trop étrange. Pas son genre. Alors elle se contente elle aussi d’observer. Et elle comprend d’ailleurs que c’est UNE cousine. Peut-être fille d’Aqua ? Les couleurs le laissent penser. La forme peut-être moins. Mais la Brodeuse se fie à son instinct. Une cousine d’Aqua.
Elle est belle elle aussi. La centaure le pense vraiment. Elle est fine et belle, avec sa longue queue ondulée. Tout est harmonieux chez elle, un dégradé de couleur fantasmagorique que la fille de Terra se plait à contempler. Alors soudain ça déborde et, d’un ton encore plus doux, un rien admiratif et complètement sincère, la voilà qui répond, presque du tac au tac :

Toi aussi. Tu es vraiment très jolie à regarder.

Puis la réponse à sa question vient. Tellement lointaine que Serindë met un moment à se souvenir de ce qu’elle avait demandé. Ah oui. Si elle était blessée et si elle avait besoin d’aide. Non alors ? Mais pourtant elle à l’air malade. Pas bien. Serindë tout à coup s’inquiète à un nouveau soupir. Elle voudrait l’aider, cette cousine.
Et quand la cousine remue, Serindë et son regard vif et aiguisé remarquent bien vite les côtes anormalement alignées. Peut-être que c’est normal. Sûrement que ça ne l’est pas. Mais la Brodeuse n’est pas médecin. Et elle n’est pas sûre que sa magie soit assez puissante encore pour l’aider.
Mais il n’y a pas que ça. Sa cousine va mal, elle le perçoit bien. Ses soupirs sont bien trop nombreux et le peu qu’elle dit, voir même surtout ce qu’elle ne dit pas sont assez évocateurs.

Et alors que Serindë veut l’aider, cherche quoi faire, quelques mots murmurés la poussent à trottiner vers elle. Elle ne veut pas parler ? Oui, ça doit être douloureux quand même. De parler. De quelle manière elle ne sait pas trop mais elle se doute.
Elle s’approche, puis hésite. Mais les signes la poussent encore. Sur ses bois, l’oiseau s’est tu, lui aussi a-t-il perçu que quelque chose n’allait pas. Il s’envole finalement pour se poser sur une branche non loin, se faisant observateur discret.

La centaure vient finalement se coucher près de la renarde, tout près. Presque flanc contre flanc. Du côté qui n’est pas blessé physiquement. Puis elle pose sa main sur la nuque de sa cousine. Tout simplement. Ce n’est pas une caresse. Le froid la transperce mais elle ne retire pas sa main, lui donnant sa chaleur en échange.

Après un long, très long silence, immobile comme ça. Serindë ose enfin, d’une voix douce, s’exprimer. C’est une simple suggestion, à peine un murmure, pour qui sait le percevoir.

Tu devrais te mettre sur le côté. Me faire dos.

Elle ne dit pas pourquoi mais elle sait qu’ainsi sa cousine aura moins mal, elle en est persuadée. Mais elle ne l’oblige en rien et reprend ensuite son mutisme, la main gauche toujours posée sur les écailles de la renarde, le regard serein posé alentours, montant une garde patiente.


Vide de soi Serind10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Lun 20 Mai 2019 - 23:18

Vide de soi
Jolie à regarder, ah bon ? Aqua a fait un effort en dessinant sa longue queue, c'est vrai. Comme si elle avait choisi d'y concentrer les multiples reflets d'une rivière. Enfin bon. Un peu surprise, pas très convaincue, Xion en oublie de remercier la centaure. C'est étrangement gentil comme parole. Mais ça ne suffit pas à chasser son envie d'être seule.

Le silence s'installe dans un semblant de paix. Le petit oiseau a fermé son bec et trouvé un autre refuge. Rapidement, les sabots caressent à nouveau la terre. La divinité forestière finit même par se coucher à côté de la créature des abysses. Xion frémit en la sentant si près. Le contact a lieu mais pas où elle s'y attendait. C'est une main, à l'aspect très humain, qui se pose délicatement sur son cou. La renarde se crispe sans oser bouger.

Elle attend que l'autre enfant divin rompe cette connexion non désirée. Il n'en est rien. Le temps passe. Elle s'habitue à peu près à cette présence, et se détend légèrement. Et puis complètement. Elle est trop fatiguée et lasse pour se méfier en fin de compte. De toute façon, si quelqu'un n'a pas sa place dans ce bois c'est elle, et pas l'enfant de Terra.

Xion réalise que cette présence n'est pas si dérangeante. Peut-être même qu'elle trouve ce contact rassurant. Elle aimerait le garder. Bercée par le relatif silence, elle ferme les yeux. Sans brusquerie, une voix la tire un peu plus tard de sa passivité. Elle hésite. Ne voyant aucune raison de ne pas l'écouter, elle s'exécute. Le mouvement lui arrache une petite grimace. Le résultat est mieux, c'est vrai.

« Pourquoi tu es gentille avec moi ? Tu ne me connais pas. Tu ne sais pas si je le mérite. »

Xion arque la nuque. Sa joue frotte le sol, emmenant quelques feuilles sur son passage. Les brindilles rendent la chose pas très agréable mais elle s'en fiche. Elle ne comprend pas. Il doit bien y avoir une raison. Lagertha est son élue. Galifey est son... « frère ». Ça semble normal qu'ils soient gentils. Mais elle ?

« Qui es-tu ? »



Régénération de mana : 5/5 posts = mana entièrement récupéré.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Veli Nyström



Vide de soi Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Vide de soi Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
Serindë
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 92
Double Compte : Oblivion El'Galas, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_5;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Jeu 13 Juin 2019 - 9:20

Serindë était sereine. Elle ne savait pas trop pourquoi car si elle avait cherché, elle aurait eu des sujets d’inquiétude, mais au final, se trouver au fin fond d’une forêt, loin des humains, cela suffisait à son bonheur. Elle avait l’impression qu’en fermant les yeux elle pourrait remonter le temps, jusqu’à ses premières années, désormais floues, mais desquelles elle gardait une sensation diffuse de plénitude absolue, de perfection.

Mais elle était là, dans cette forêt, avec cette cousine d’Aqua qui semblait un peu perdue… Et sa situation ne semblait pas aller si mal. Surtout comparé à l’abysse insondable qu’elle percevait chez l’autre enfant divin. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait que la blessure physique n’était pas la pire… Et cela l’effrayait de voir un de ses cousins aussi profondément affecté.
Alors elle laissa sa main sur la nuque glacée et écailleuse qui se raidit dans un premier temps avant de, lentement, très lentement, se détendre. Elle ne voulait pas s’imposer, mais juste lui montrer qu’elle était là. Tout à coup, sans dire pourquoi, elle sentait que c’était important. Et puis, après tout, si leurs chemins s’étaient croisés, c’est qu’elle devait pouvoir faire quelque chose non ?

Le temps passa, sans qu’elle trouva la moindre réponse à ses questions, mais sa cousine ne semblait pas vouloir bouger. Au moins avait-elle suivi son conseil, ça semblait la soulager. La respiration que les longues et fines oreilles de Serindë percevait était moins contrainte et plus profonde à mesure que le silence prenait ses aises de nouveau. Mais il doit vite repartir quand une question est posée.
Avant que la Brodeuse ne trouve de réponse, une autre question. Pas agressive, neutre, peut-être saupoudrée de curiosité ? Mais ce n’est pas le plus important. Non, ce qui l’est ce que ces questions laissent la centaure songeuse de longues secondes, peut-être même minutes. Elle sent que les réponses sont capitales, alors elle réfléchit, elle prend son temps.

Puis finalement, elle répond de sa voix veloutée et bienveillante. Ses réponses n’en sont pas vraiment, mais c’est ce qu’elle se dit intérieurement.

Pourquoi je ne le serais pas ? Il n’est pas question de mérite je pense ? Nos chemins se sont croisés et ça m’est venu tout naturellement. Je ne fais pas ça par intérêt ou pour une raison logique, je crois. Je suis comme ça, c’est tout.

Du moins le pensait-elle. Elle n’était pas sûre d’être toujours aussi bienveillante ou gentille, même ses efforts pour protéger son Invocateur étaient basés sur un intérêt purement égoïste, elle en avait conscience, mais pour cette fois, elle disait la vérité. Elle ne s’était pas forcée et elle n’attendait rien en retour, sinon que sa cousine aille un peu mieux.

A la seconde question, elle eut moins de mal à répondre. Enfin. Y avait-il deux questions en une ? Souhaitait-elle connaître son nom ou savoir ce qu’elle pensait représenter ? Ou les deux ? Serindë opta pour un mélange.

Je m’appelle Serindë. Avant j’étais la Brodeuse des Forêts. Protectrice des domaines sylvestres de Terra. De ses habitants et de son équilibre. C’était une tâche agréable que j’aimais profondément. Et maintenant je suis… L’Invocation d’un jeune garçon. Il est un peu fou, comme un chiot, mais il est assez réfléchit aussi pour ne pas courir de trop grands dangers. C’est ma première Clef, alors quand j’ai été assez forte, il m’a laissé partir explorer ce nouveau monde. Voilà pourquoi je suis ici.

Elle avait beaucoup parlé. Peut-être que c’était trop ? Elle se tut, jugeant avoir fait le tour de la question. Elle se demanda ensuite si elle pouvait demander pareil ? Hm, pas sûr que sa cousine soit autant bavarde. Alors elle laissa quelques minutes de plus s’écouler avant de demander à son tour, curieuse, mais réfrénant ses interrogations pour ne pas braquer sa voisine :

Et toi ? Comment tu t’appelles ?

Il serait toujours temps plus tard pour sa cousine de donner plus de précisions si elle le souhaitait. Serindë était patiente, et elles avaient tout leur temps en cette paisible journée.


Vide de soi Serind10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mer 3 Juil 2019 - 12:15

Vide de soi
Cette réponse la laisse perplexe. La centaure ne semble sûre de rien. Elle sait comment elle est ? Comment ? Quelqu’un le lui a dit ? Si c’est le cas, elle a vraiment de la chance. Plus la fille d’Aqua se pose la question, plus la réponse lui échappe. Sans son élue à ses côtés, elle n’y arrive pas. Elle ne trouve pas. Ça n’avait plus d’importance avec Rym. Mais Rym est partie aussi. Non. Elle bondit sur une autre pensée. Peut-être que c’est autre chose. Que cette enfant de la Terre évolue dans le blanc, tout simplement. Qu’elle a choisi d’aider, de protéger. Que tout le monde pourrait faire partie de son clan.

Ça semble un peu extrême pour expliquer sa gentillesse. Mais la fille d’Aqua s’y raccroche face au torrent qui menace de se déverser. Sé-rine-dé. La Brodeuse des Forêts. Son nom chantant s’avère aussi joli que son apparence. Elle continue à lui parler. Heureusement. Xion écoute davantage le calme de sa voix que le sens de ses mots. Sa tâche semble agréable, apaisante. Mais elle ne trouve pas d’écho dans ses souvenirs, ni pour elle dans ce nouveau monde, forcément.

La description de son invocateur égaie son esprit un instant, grâce à l’enthousiasme qui la porte. Le danger. Une promesse qui l’a conduite vers Lagertha. La promesse de ne plus être seule, d’être à ses côtés dans la bataille. Et pourtant la créature des abysses se trouve ici, sans elle. Le sang a coulé en compagnie d’une autre. Qu’importe, ça reste un étrange parallèle. Les deux enfants divines sont vraiment très différentes.

Assez forte. Est-ce que c’est ça qui lui manque ? Est-ce la raison pour laquelle, à l’inverse, elle est loin de son invocatrice ? Parce qu’elle est trop faible pour l’aider ? Galifey possède assez de force pour protéger le clan à lui tout seul, et pour leur permettre de s’enfuir le cas échéant. Mais elle ? À quoi elle sert exactement ? Une seule mission : trouver une zone forestière susceptible d’être sécurisée pour en récolter le bois. Un échec. Même ça. Même Serindë est plus puissante qu’elle. L’écho de sa question lui revient subitement. Xion tente de regagner les rivages de sa conscience pour lui répondre.

« Heu… Xion. Je m’appelle Xion. »

Son regard doré file ailleurs. Est-ce que c’est pour ça que Rym est partie aussi ? Sa faiblesse. Parce qu’elle a déjà quelqu’un d’assez fort pour la protéger ? La renarde aquatique se lève brusquement. La pression soudaine sur ses côtes lui tire une grimace. Elle s’éloigne et se met à faire les cent pas. Et oublie totalement la présence de la Brodeuse. Mais elle a tué une chimère ! D’accord, pas toute seule. Alors quoi ? Elle doit tuer un autre monstre par ses propres moyens ? Est-ce que ça suffirait à prouver à Lagertha qu’elle est digne de l’accompagner ? Est-ce qu’elle devra peindre son corps avec le sang de la bête pour lui faire cadeau de cette tuerie ?

Xion grogne. Trop de pensées. Trop de questions. Trop de doutes. Sa queue fouette l’air. Elle doit se raccrocher à quelque chose pour ne pas sombrer. Ses yeux dénués d’iris tombent sur les longues oreilles et les cornes boisées. Son regard doré ne parvient à se poser longtemps dans celui de son homologue. Sa voix nerveuse déverse un flot continu d’interrogations aussi vagues qu’agitées.

« Pourquoi tu veux être loin de ton humain ? Est-ce que tu en as déjà rencontré d’autres ? Est-ce qu’ils sont… » Elle a envie de dire « comme Rym », mais sait que ça ne marchera pas. « … différents ? Comment tu es devenue forte ? Comment tu sais que tu es… qui tu es ! C’est quoi une Clef !? »

Elle ne comprend rien. Ça l’énerve. Elle a beau creuser, il n’y a rien au fond d’elle-même. Rien qui puisse l’aider à répondre à tout ça.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Veli Nyström



Vide de soi Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Vide de soi Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
Serindë
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 92
Double Compte : Oblivion El'Galas, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_5;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Mar 8 Oct 2019 - 14:17

Serindë essayait vraiment d’aider sa cousine. Mais plus le temps passait, plus elle avait le sentiment que ses réponses ne faisaient qu’en apporter d’autres chez la renarde et cela la peinait. Elle aurait aimé savoir communiquer avec plus d’aisances, peut-être que cela aurait aidé ? Elle ne savait pas trop quoi faire pour aider l’autre demi-déesse, à part être là avec sa sérénité retrouvée.

Quand elle connut le nom donné à sa cousine, elle le murmura plusieurs fois de sa voix douce pour l’assimiler, faisant fleurir une multitude de “Xion” prononcés sur différentes intonations, comme un pot-pourri de prénom. Un sourire satisfait s’étira sur son visage, dévoilant ses canines pointues. Elle aimait la sonorité de ce nom. Il était court, simple, efficace. Rapide et véloce. Un vrai nom de guerrière. Elle opina pour elle-même et ne put retenir un :

J’aime bien. C’est un prénom qui te va bien je trouve. Aussi fin et agile que toi.

Elle était sincère, et elle espérait que ses mots atteindraient leur cible pour l’apaiser.
Hélas ce ne fut pas le cas car sa cousine se leva brusquement pour faire les cent pas. Elle était tourmentée, Serindë le concevait bien, mais elle ne pouvait pas faire grand chose si Xion ne lui parlait pas. Elle n’avait pas la capacité de lire dans les esprits, bien que l’agitation de l’enfant d’Aqua soit assez claire pour que la centaure eu souhaité avoir ce don.

Finalement les questions s’écoulèrent de sa cousine comme un torrent à la sortie du printemps : fortement, rapidement, en bouillonnant d’énergie. Serindë cligna des yeux à toutes ces interrogations, les entendit, les enregistra puis se mit à réfléchir.

La première question était relativement simple. La réponse franchit paisiblement les lèvres de la Brodeuses des Forêts.

C’est temporaire. Je voulais voir le nouveau monde que nos Pères ont créé. Avant Simon, je n’étais pas sortie depuis la Punition. J’étais curieuse de voir et d’apprendre. Je voulais être de nouveau libre d’aller et venir, de communier avec la nature… Et j’avais besoin de retrouver mes racines.

Mais tout n’avait pas été aussi idyllique qu’elle semblait le dire du premier abords. Aussi elle ajouta après quelques nouvelles secondes :

Mais la liberté a eu un goût amer. Parce que je suis libre mais je n’ai plus de tâche. Les forêts se protègent seules désormais. Elles n’ont plus besoin de moi. Alors… J’ai eu peur. Je ne savais pas quoi faire. Je n’avais jamais été sans mission. C’était très effrayant. Il a fallu que j’apprenne à accepter que le monde d’avant avait réellement disparu pour de bon et que désormais ma mission c’était de protéger mon Humain. Je vais le retrouver bientôt. D’ici un jour ou deux.

La question suivante lui fit cligner des yeux et elle soupira doucement. Elle n’avait pas vraiment cherché le contact humain jusqu’ici, se contentant de les observer de loin depuis les sous-bois, pour voir s’ils étaient comme ceux d’avant ou pas. Le constat était mitigé. Ils étaient moins destructeurs qu’avant mais leurs instincts violents demeuraient. Elle n’était pas sûre de savoir les apprécier, même après des années.

Les Humains sont tous différents. Certains sont gentils, comme mon Invocateur. Et d’autre que j’ai vu de loin ne le sont pas. Ils sont comme avant, ils se font souffrir entre eux. Mais ils respectent la nature et la magie maintenant. C’est déjà ça..

Elle passa sur les deux questions suivante pour répondre à la dernière qui était très simple aussi.

Les Clefs. C’est comme ça que j’appelle les Invocateurs. Parce que ce sont eux qui ouvrent nos cellules fermées à clef, tu comprends ?

Puis elle revint deux deux dernières questions. Sans doute les plus difficiles. Comment était-elle devenue forte ? Comment savait-elle qui elle était ? Elle n’était pas même encore sûre de savoir les réponses elle-même. Mais elle devait à sa cousine d’essayer de formuler une réponse.
Inspirant doucement, après de longues minutes de silence songeur, la centaure se lança.

Avec le temps j’ai retrouvé ma force, comme si je m’éveillais petit à petit après avoir longtemps dormi. Mais je ne suis pas encore très forte. J’ai rencontré d’autres cousins et cousines bien plus puissants… Bien qu’il semble qu’aucun de nous ne retrouveras jamais sa pleine puissance d’antan.

Pour la dernière question, Serindë décida d’être honnête, même si cela ne contribuerait sans doute pas à rassurer et à calmer la renarde d’Aqua.

Je ne suis toujours pas certaine de la réponse à cette question. Avant c’était plus simple, avec ma tâche. Je ne me posais pas cette question. Aujourd’hui je pourrais me contenter d’être la Protectrice de ma Clef. Mais ce n’est pas suffisant. J’ai des envies parfois… Égoïstes. De profiter de ma liberté moi toute seule, sans contraintes, comme j’en ai envie. Je voudrais ne plus jamais avoir à retourner dans ma cellule… tout en sachant que je finirais par y retomber. Je crois que ta question demande du temps pour trouver sa réponse.

Et elle était sincère. Elle était sortie depuis des mois elle-même et pourtant parfois il lui arrivait encore d’être perdue, comme un enfant qui naît. Mais c’était plutôt normal en soit. Ils avaient tous été créés avec une mission qui avait été la base de leur vie et qui désormais n’existait plus. Trouver une nouvelle mission par soit même était plus compliqué qu’il n’y paraissait. Et les potentielles erreurs de direction plus nombreuses.

Elle soupira doucement en fronçant légèrement les sourcils de réflexion.

Essaie déjà de découvrir le monde ? Peut-être que tu trouveras des réponses en rencontrant du monde, des Humains, d’autres cousins… Parfois ce sont les autres qui répondent à tes questions.

Elle offrit un sourire doux à l’enfant d’Aqua en parallèle de ses mots plein d’espoir, essayant toujours de la rassurer comme elle pouvait.


Vide de soi Serind10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Lun 28 Oct 2019 - 17:17

Vide de soi
Serindë ne bouge pas. Elle reste là, visiblement imperturbable face à tant d'agitation. Xion grogne au début. Elle tient l'impression de nager à contre-courant. Ce ne serait pas désagréable si elle était vraiment dans l'eau. Puis finalement, elle suit le son de sa voix chantante. Elle s'immobilise. Son regard doré s'échoue sur les feuilles qui recouvrent la terre. Elle écoute. Elle se calme, un peu.

La Brodeuse des forêts parle autant qu'un humain. C'est moins désagréable, au contraire. À la fin de sa tirade, la renarde abyssale soupire longuement. Son esprit s'agite beaucoup, mais dans un seul sens maintenant. Ces paroles trouvent parfois des échos, d'autres non. Il lui faut de longues minutes pour trier tout ça. Ses yeux se plissent de temps en temps, lorsqu'elle bloque sur une réflexion. Sa queue trace des mouvements sinueux, jouant distraitement avec l'air.

La première conclusion tirée est qu'elles sont vraiment très différentes. La deuxième, qu'elle n'a pas trouvé ses racines malgré ses recherches. Xion n'a aucune chance d'y parvenir alors. Elle ignore seulement si elle le veut. Par contre, protéger son humain, ça elle le sait. Ça sonne même comme une évidence. La fille d'Aqua pensait que c'était pareil pour tous les semi-divins.

Lagertha aussi est gentille. Blanche avec elle, avec son clan, noire avec les autres. Si Sereindë vit dans le blanc total, pas étonnant qu'elle ne saisisse pas l'existence de l'autre côté. Ses propos sur la force la rassurent. Xion n'a jamais envisagé le terme de puissance avant d'avoir le besoin de protéger sa Clef et de tuer ses ennemis. Elle songe à l'énergie magique qui pulse dans ses veines, et lui permet déjà de déchirer la chair dans ses excès de rage. Si en plus l'eau de ce monde redevient son alliée, rien ne pourra l'arrêter. Le fracs du récent combat résonne vivement dans ses entrailles. Elle sourit à cette pensée.

« Les humains se font souffrir tu dis. Mais... c'est comme ça qu'ils vivent. »

Et qu'ils savent qu'ils vivent. La créature des abysses observe celle des bois de ses yeux ronds et lumineux. Elle reporte son attention sur l'écorce des arbres, quasiment identiques pour ses sens marins. Les paroles de l'équidé trottent dans sa tête. Elle cherche parmi toutes les réponses qu'elle offre si gentiment celle qui lui convient. L'égoïsme. Vouloir des choses pour elle-même ? Faire des rencontres, explorer. Si ce n'est pas nécessaire, alors à quoi ça sert ? Ça la dépasse complètement. L'enfant des océans  secoue lentement la tête et soupire.

« Mais... »

Sans prévenir, elle reprend place aux côtés de l'autre enfant divine. Elle pose sa gueule sur ses pattes avant et souffle pesamment. Quelques feuilles s'écartent sur le passage du flux d'Aer. Plus doucement, elle se glisse contre son flanc. La perspective d'avoir à retourner inévitablement dans sa cellule l'effraie.

« Et si je ne sais même pas quelle porte doit être ouverte ?. » Elle lève la tête et tord son cou pour l'interroger du regard. Le tremblement dans sa voix s'efface. La réponse est peut-être déjà là. Elle se rebaisse. «  Je n'ai pas envie. Mais ça ne me choque pas que tu le veuilles, toi. Ce n'est pas grave que tu te sois éloignée de ta Clef. C'était nécessaire pour que tu comprennes. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Veli Nyström



Vide de soi Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Vide de soi Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Vide de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-