Des crocs pour humains

Partagez

Des crocs pour humains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 3 Juil 2019 - 12:30

Des crocs pour humains
Parmi les missions confiées, l'une doit la mener à l'armurerie. C'est la prochaine sur sa liste mentale. Xion, toujours sous les traits de "Anna", décompte ses objectifs. Revendre l'épée de son élue et se trouver des armes. Elle jette un coup d’œil nerveux dans sa besace pour aviser l'éclat des pièces dorées. 800 tsuris. Elle n'a pas grande idée de ce que ça représente, encore moins en matière d'armes. Elle verra bien. Ce n'est pas comme si elle était forte en calcul de toute façon. Hedda lui a transmis quelques cours retenus de sa maman mais guère plus.

Même dans l'ancien temps, Xion ne s'est guère intéressée aux créations des humains. Seulement aux interactions et aux jeux. Cette ville est plus grande et moins ennuyeuse que Heilan. Il y a plein de choses à faire. Mais il y a beaucoup trop de monde. Suivant les directions données, elle s'aventure dans le quartier commerçant. Ça grouille de gens. Elle longe les vitrines des échoppes pour éviter de se perdre dans la foule. Elle lève le regard de temps à autre pour lire les inscriptions sur le bois. Les lettres sont assez grosses pour qu'elle y arrive facilement.

Quand enfin elle tombe sur "Armurerie", elle pousse la porte d'un air soulagé. L'étalage d'armes et d'armures appuie son choix. Apercevant la vendeuse, elle hésite à lui demander pour confirmer. Puis se retient devant cette expression neutre qui la salue. Xion baisse nerveusement son regard azuré avant de s'approcher du comptoir d'un pas vif. Elle sort l'épée cintré à son côté, celle donnée par Lagertha, et la pose sur le comptoir.

« Est-ce que je peux vendre ça ? »

La jeune blonde la toise d'un air intrigué, ses sourcils ayant adopté une position toute bizarre.

« Heu ouais bien sûr. Il vous faut autre chose ? »
« Je voudrais m'acheter des armes. »
« D'accord. Je vous laisse regarder le temps d'estimer votre épée ? »

Xion acquiesce timidement. Elle pivote lentement vers l'intérieur de la boutique, mesurant ses gestes avec une certaine tension. Elle n'a pas envie qu'on interprète ses propos ou ses intentions de travers encore une fois. C'est compliqué les relations quand même. Un long et discret soupir s'échappe de ses lèvres. Une voix lui susurre de manière pernicieuse que le plus dur reste à faire. Ses bottes de cuir foulent le sol sans conviction. Ses yeux clairs courent le long des différents métaux. Sa bouche se tort pour former une moue incertaine. Quelle est la différence franchement ?

La renarde à la chevelure auburn se doute bien qu'il est question de poids et de maniabilité. Avec ce corps, certes moins frêle que celui qu'elle affectionne particulièrement, elle ne peut pas tout porter. Peut-être qu'elle aurait dû se changer en homme très grand et très fort. Mais alors elle aurait davantage attiré l'attention. Tout ce qu'elle souhaite éviter, ici encore plus qu'ailleurs.

D'une pensée, le rayon des lances et des masses est éliminé. La dénommée Anna observe ses mains avec perplexité. Elle pourrait se faire pousser des griffes pour éventrer la chair de ses ennemis. Mais ça n'est pas discret. Des crocs alors ? Non, ça va se voir quand elle parle si elle veut qu'ils soient assez longs pour déchirer la peau. Ses crocs lui manquent pourtant. Toutes ses dents sont plates en comparaison. Elle n'a vraiment rien pour se défendre. Nouveau soupir. Un peu forcé. Mais son clan lui a fait remarqué qu'elle n'avait pas l'air très humaine à ne jamais bouger ses traits. Alors elle s'entraîne. Dès qu'elle essaie s'exprimer quelque chose tout son visage se met à bouger. Son cœur s'emballe très vite et son corps se tort tout aussi facilement. Difficile de trouver un juste milieu.

Distraitement, ses doigts glissent le long des lames. Elle n'a pas vu l'écriteau indiquant de ne pas toucher la marchandise. La blonde est occupée heureusement. Posséder des crocs, c'est avoir l'assurance que tout peut se résoudre d'un coup. C'est se sentir plus puissant que l'autre quand ils se plantent dans sa chair et se teintent de son sang. Elle relève le menton. Les lames tranchent comme les crocs. Mais celles des épées sont trop longues. Elle a essayé quelques mouvements sur le chemin, avant d'arriver en ville. Sans succès.

Le bleu de ses yeux trouve soudainement un éclat argenté singulier. Attirée par un reflet sur le métal brillant, Xion saisit l'objet par sa poignée violacée. Une fine lame, droite. Si légère. La tenir semble insignifiant, naturel. Comme si c'était une partie d'elle-même.

« Alors, vous avez fait votre choix ? »



Elle sursaute. La dague lui échappe, la mordant au passage en affirmant son double tranchant. Elle gémit brièvement. L'objet se plante dans le plancher d'un coup sec. Ses yeux marins la fixent, impressionnée. La voix agacée de la vendeuse la tire de sa contemplation.

« C'est pourtant écrit de ne pas toucher. »



Xion se retourne et la voit, les bras croisés. Elle se fait toute petite. « Pardon. » La vendeuse soupire, un peu lasse, puis fait le tour du comptoir pour venir à son encontre.

« Ça va, vous êtes pas blessée ? »
« Non. »


La coupure est très légère, elle essuie rapidement sa paume contre son pantalon pour en effacer les petites perles vermeil. Elle n'a pas envie qu'on la touche alors elle enchaîne :
« Je vais prendre deux comme ça. S'il vous plaît. »

La forgeronne l'observe un instant puis se décale pour aviser avec curiosité l'arme plantée dans le sol de sa boutique. Elle revient sur ce visage doux au regard fuyant, comme pour la jauger. Elle ramasse ensuite la dague en acquiesçant, et plaisante, plus détendue.

« Orion, mmh ? C'est un bon modèle. Surtout si on veut tuer quelqu'un ! »
« Oui ! »


Sa réponse probablement trop enthousiaste déclenche une expression de surprise en face. Sa petite bouille humaine forme un large sourire alors qu'elle se reprend. « Des monstres. »

« Heu... Les dagues c'est pas vraiment conseillé contre les monstres, à moins de vouloir perdre un bras. Mais bon d'accord je ne juge pas. »


Tentant visiblement d'expédier sa cliente un poil étrange, la blonde remet la dague en place et part en chercher deux exemplaires dans la réserve. Xion sourit quand elle les lui présente pour confirmer son achat. Deux. Comme ses canines. La femme lui indique la somme, réduite grâce à la vente de l'épée, et Xion ouvre sa besace pour compter. C'est bête, elle aurait souhaité conserver l'arme de son élue un peu plus. Mais cette dernière lui a demandé de la vendre alors... Et puis elle a besoin d'argent. Déjà qu'elle n'aime pas que Lagertha doive lui en donner.

Fort embêtée et déjà perdu parmi tous ces chiffres, elle tend son sac plein de tsuris à la vendeuse. Celle-ci la regarde étrangement. Elle jette un œil prudent sur l'intérieur de la bourse et repère immédiatement un nombre bien trop important comparé à ce qu'elle a demandé.

« Vous savez pas compter ? »



"Anna" lui répond, légèrement honteuse. « Pas trop, non. » L'autre retient un soupir et se met à calculer. Son décompte achevé, elle redonne le sac plus léger à sa propriétaire. Xion vérifie le contenu d'un air méfiant. Elle n'a aucun moyen de savoir si elle s'est faite avoir ou non. Aussi elle grommelle en attrapant les dagues et en les coinçant dans sa ceinture, à l’abri des regards sous sa longue veste.

« Je reviendrais si c'est pas bon. »

Des yeux tout ronds la fixent alors qu'elle quitte la boutique. Elle avait presque oublié le vacarme environnant. L'incertitude de son achat est chassée par la présence de ses nouveaux crocs. Elle redresse la tête avec un brin de fierté, prête à affronter la marée humaine. Son prochain arrêt : l'achat d'une sève luminescente.



Vente:
 
Achats:
 

Solde: -430Ŧ

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Marko Richter



Des crocs pour humains Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

Des crocs pour humains Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Des crocs pour humains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Règles sur l'âge et le hentaï
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Rue Commerçante :: Armurerie-