Une conteuse sur une plage [Xion]

Partagez

Une conteuse sur une plage [Xion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 118
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 28 Aoû 2019 - 13:14

Une conteuse sur une plage


Quelle agréable soirée. Je me trouvais sous forme humaine sur la plage d'une île de la péninsule du triangle d'Aljimer. J'avais passée la journée au sein du village de cette île parce que je m'étais disputée avec le nouveau dirigeant du port fortifié, je le laissais réfléchir et ne doutait pas un seul instant qu'il viendrait s'excuser en personne sous peu. Les villageois avaient donnés une grande fête en mon honneur, j'ai insisté pour pêcher moi même les poissons nécessaire au festin.

C'était une île tropicale à quelques dizaines de kilomètres d'un petit continent montagneux. La géographie de cette région était intéressante : les îles étaient tout simplement paradisiaque et les vagues parmi les plus puissantes du monde en raison des profondes abysses océanique séparant les îles.

Nous étions donc installés sur la plage. La totalité du village était là, du plus jeune au plus vieux. Face à la mer, j'étais occupée à tricoter une gigantesque couverture colorée et couverte de runes complexes avec rien de moins que quatre aiguilles. Une grosse corbeille de fruits avait été abandonnée à mes pieds. Au début elle circulait de mains en mains mais les humains l'avaient finalement oubliés. Car chacun d'entre eux buvait mes paroles.

« … Mais Ragnok était trop têtu pour écouter et poussa le bateau droit sur la tempête. Alijah barricada alors le port fortifié, abandonnant le capitaine à son sort. Le siège de l'ïle d'Aljimer fut l'un des plus courts de votre histoire. La flotte de Belkias se positionna en triangle autours de la ville. »

Avec mon aiguille, libérée de sa maille pour en rechercher une autre, que je pointais d'un air menaçant vers les villageois, je dessinais un triangle dans les airs pour illustrer mon récit. Le silence le plus complet régnait parmi les humains, une extrême concentration animait, ou plutôt inanimait, les plus jeunes. Je repris mon récit telle la maitre conteuse que j'étais déjà à cette époque.

« Or le seigneur de la côte noire ne connaissait pas les traitres récifs et hauts fonds de la région et était persuadé que les montagnes côtières sur le continent voisin allait freiner la tempête. Elle les frappa de plein fouet ! Pour le peuple d'Alijah ce ne fut qu'une ridicule formalité. En revanche, Belkias perdit les trois quart de sa flotte. Les bateaux survivant furent tous, sans exception, même le terrible navire impériale, ravagés et immobilisés par les récifs quand ils ne furent pas jetés sur les fortifications à moitié broyés. Les troupes d'Alijah attaquèrent dès la fin de la tempête, les soldats de Belkias, encore sonné par la force de l'affrontement entre Aer et Aqua, n'eurent tout simplement aucune chance. Alors que le petit seigneur de l'ïle d'Aljimer était dépassé par un nombre cent fois supérieur à ses propres troupes, il anéanti le seigneur de la côte noire sans aucune perte. Ainsi je vous ai conté la véritable naissance de la légende du triangle d'Aljimer. »

Car c'était le lieux dans lequel nous nous trouvions, le célèbre et traitre triangle d'Aljimer qui, d'après la légende, aurait engloutis plusieurs centaines de navires, la totalité de la flotte de guerre soit disant invincible du seigneur de la côté noire, le redoutable Belkias. Jamais je n'irais vérifier mais au fond des océans se trouvait l'un des plus grand cimetière de bateau du monde actuel.

« Madame Pru'ha ! Et Ragnok alors ? »

« Ha ! Ce gros bêta a été retrouvé dix ans plus tard sur un îlot ridicule à une centaine de kilomètres de là seulement. Son navire soit disant insubmersible s'est transformé en brindilles durant son combat contre la tempête. Ragnok a sacrifié son navire et ses marins mais n'a pu sauver de sa cargaison qu'un petit coffret. »

Je tricotais avec vitesse et énergie, mes aiguilles étaient agités d'une danse énigmatique aux yeux du profanes. L'art du tricot est en effet beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord, surtout après des milliers d'années de pratique. Ce que les humains ignoraient et qu'un autre demi-dieu pouvait très certainement sentir c'est le flux continue de magie qui circulait dans mes outils nourrissant la couverture naissante.

« Il y avait quoi dans ce coffret ? »

« Des lettres mon enfant. Les lettres d'amour qu'il a échangé avec sa compagne morte de chagrin après la bataille du triangle d'Aljimer car elle pensait que la tempête avait avalée Ragnok. »

J’interrompis la danse de mes aiguilles pour compter mes mailles et modifier la position de deux d'entre elles. Respectueux, les humains attendaient en silence pour continuer de me poser des questions et certainement me réclamer une autre histoire.
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Une conteuse sur une plage [Xion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-