Le Savoir pour un toit ?
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez

Le Savoir pour un toit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 654
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le Savoir pour un toit ? Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le Savoir pour un toit ? 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le Savoir pour un toit ? 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le Savoir pour un toit ? Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 27 Sep 2019 - 10:36

Akelar Katar

Rp Précédent:
 
Chronologie: Été +14
Endurance: 10 [+3]
Etat: Sain
Objets Magiques:
 
Equipements:
 
Nourritures:
 
Armes:
 


Le Savoir pour un toit ?
Feat Pru'ha

J'avais quitté Sarabi à la croisée des chemins, lui intimant de gagner Sirk sans moi. Nous revenions d'une aventure lourde en révélations. Un grand nombre de sujets avaient été évoqués, chacun ayant apporté sa part en prises de conscience. Désormais il me fallait m'éloigner, trouver une solitude qui m'apporterait l'isolement nécessaire afin de repenser aux échanges de la Plaine Glacée. C'est de fait seul que je descendais la longue route en direction du Sud sans avoir de réelle destination. Chaque auberge ou taverne qui parsemait le chemin eut droit à ma visite. A l'intérieur un même rituel s'exécutait. Une bouteille de bourbon qui se vidait avant que les poings ne parlent jusqu'à ce qu'un lendemain ne nous rappelle de la soirée que des douleurs. Grimaçant et alcoolisé, le visage toujours fatigué, je reprenais la route jusqu'au prochain lieu de culte où je fis chaque fois davantage preuve de dévotion.
 
Ma chevauchée saccadée me mena jusqu'aux murailles de pierres d'un village prenant pour paysage le Mont Olympe. Dans une mauvaise habitude trop vite acquise, je rejoignais les tables de la première auberge sur ma route. Bien trop de miliciens veillaient à ce que la réputation de ces lieux de haltes ne soit pas à la hauteur des clichés. Mon corps aurait donc une occasion de se remettre des cercles violâtres le marquant. Ne prenant de fait que la bouteille, je m'isolais dans la chambre obtenue pour la journée. Assis sur le sol et contre le lit, j'observais entre chaque gorgée le morceau de tissu rougeâtre entaché de sang qui avait quitté mon poignet pour se suspendre à un clou dépassant.
 
La bouteille se vida au même rythme que la multitude de ressenties se heurtaient les uns aux autres dans mon esprit embué des vapeurs du bourbon. De cet espoir envoyé par les Dieux il ne restait plus qu'un souvenir ensanglanté et de cela, je ne pouvais me prétendre innocent. Celle qui avait été que bonté en ce monde d’écœurements n'avait pas obtenu la mienne et cela en dépit du fait de l'avoir si souvent quémandé. Mon erreur me tourmentera jusqu'à mon dernier souffle et son fantôme viendra hanter chacune de mes nuits, m’interdisant un sommeil que je ne mérite plus. De cela je ne pouvais pas en demander l'absolution. Il ne m'était autorisé qu'à en payer le prix.  

Néanmoins, Sarabi avait raison. Avoir abandonné cette fille trop jeune pour cette abjecte île ne m'accordais pas le droit de renoncer. Bien au contraire, ma faute m'interdisait d'abandonner une nouvelle fois tous ceux se reposant sur moi. Tout du moins, tant que je n'aurai pas trouvé un remplaçant potentiel. La Protectrice de Sirk n'en connaissais aucun, tout comme moi. Plus j'y pensai et plus je me trouvai en accord avec Elle. Personne d'autre que moi n'était capable de tenir ce rôle. Celui d'être prêt à devenir le grand méchant de l'humanité. D'être poursuivis par les morts D'avoir les mains suffisamment solides pour fracasser ce qui doit l'être. De diriger le Mal pour forger le Bien. D'être seul, même au milieu de tous.

La bouteille chuta sur le sol tandis que mes yeux se fermant un peu plus à chaque gorgée finirent par s'abandonner à d'impénétrables et silencieuses ténèbres. Le calme régnant enfin ne dura cependant pas assez longtemps à mon goût. Rapidement, la noirceur absolue perdit du terrain tandis que des lueurs rougeâtres venaient les défier dans un crépitement. Lentement les flammes prirent en intensité jusqu'à dessiner le feu d'une cheminée face auquel se tenait une silhouette au combien familière. Bien qu'il me tournait le dos, je n'avais pas le moindre doute sur son identité et cela, en dépit du fait que je ne savais toujours pas qui il était. Ou ce qu'il représentait.

Le brasier pour seul bruit de fond, je finissais par réussir à me redresser bien que difficilement. Il fallait reconnaître au bourbon d'être à la hauteur de son vieillissement. Étrangement, l'Inconnu ne chercha pas mon regard cette fois. Nous restâmes ainsi de longues minutes avant que sa voix ne vienne enfin résonner dans la chambre. Une simple question m’interrogeant sur le fait d'avoir parcouru les pages du livre. Les secondes défilèrent pour que je parvienne à écoper suffisamment mon esprit, me permettant de comprendre ce à quoi il fit référence. L'ouvrage que je venais de récupérer dans cette froide forteresse abandonnée du Grand Nord-Est. Oui, je l'avais feuilleté.

Une histoire quelque peu différente de celle raconté par tous. Non contradictoire mais plutôt comme complétée. Détaillée. Une vision nouvelle qui appelle à un changement de route concernant l'humanité si elle ne voulait pas connaître un ultime apocalypse. Un truc du genre. Ma réponse sembla le laissait perplexe. Probablement déçu que je ne m'y sois pas jeté avec plus de sérieux dans sa lecture. Une nouvelle fois sa voix masqua le crépitement des bûches pour m'appeler à y prêter plus d'attention car s'y tenait à l'intérieur ma destinée.
 
Un rire s'échappa alors de mes lèvre. J'en avais fini avec ces histoires de destins. Ce n'était qu'une fable que l'on se racontait pour donner un sens à nos actes ou satisfaire nos espoirs. Mes yeux se portèrent sur la bouteille vide tandis que je l'informais que là, était mon avenir. Aussi longtemps qu'il me le faudrait pour oublier. Et aussi souvent que je m'en souviendrais de nouveau. Son visage dissimulé sous son masque de fer à l'effigie d'un crâne sur lequel dansait la lueur des flammes, s'orienta vers son bandeau toujours accroché. Là n'était pas la raison pour laquelle les Dieux l'avait ramené jusqu'aux portes de Sirk. Telles fut ses mots.
 
Je lui exigeais des explications cherchant à comprendre en quoi les Quatre pouvaient bien trouver intérêt à cela, et ce qu'Ils cachaient derrière cet acte. Mais tout ce qu'il m'en dit, fut de lire avec concentration et ouverture d'esprit les mots centenaires qui se trouvaient dans l'ouvrage recueillis. Il était évident que je n'obtiendrai pas plus de sa part. Alors en ultime question, je lui demandais qui il était. Qui était donc cet être n'apparaissant que lorsque les pénombres dominaient ? Qui était donc cet être dont l'armure reflétait la mort ? Qui était donc cet être attiré par les flammes ? Qui était donc cet être qui appelait à ce que je le libère ?
 
- Je suis celui que tu es destiné à devenir.
 
Mes yeux s'ouvrirent soudainement. Je n'avais pas bougé de ce pied de lit et à en croire la douleur dans mon crâne je n'avais rien évacué de ce que j’eus ingurgité la veille. Une heure durant je restai dans cette position. A moitié incapable de me redresser, à moitié songeur en fixant le morceau de tissu pendu au mur. Et si c'était vrai ? Si tout ce qui m'était arrivé, tout ce que je dû encaisser, avait un but ? Une explication qui découlerait des Dieux Eux-mêmes. Si tout cela avait le plus petit sens. Un doux songe qui n'était probablement qu'une tentative désespérée de mon inconscient d'y trouver une raison.
 
Finalement je retrouvais l'appuie de mes jambes, non sans avoir dû prendre un instant pour ne pas chuter ou rendre à l'aubergiste ce que je lui avais commandé la veille. Ceci fait, je nouai le bandeau à mon poignet et descendais la dizaine de marches qui furent un plus grand supplice que les innombrables du Temple d'Aër. Ma main chercha dans ma bourse des pièces qu'elle ne trouva pas. Mon périple alcoolisé m'avait coûté tout ce dont je disposai sur moi, me condamnant à devoir subir la sécheresse d'une gorge assoiffée.
 
Mes pas me menèrent donc vers la grande fontaine trônant au milieu de la place centrale. J'y pris plusieurs lampées avant de m'y asseoir sur le rebord. Tout ceci n'était qu'un délire de mon esprit à n'en pas douter. Mais en soit, il ne m'était pas cher de m'en assurer. Alors profitant de l'heure matinale qui laissait assez peu fréquenté le lieu, renforçant les bienfaits faisant de Trare un village propice au calme et à la sérénité, je sortis l'ouvrage de mon Sac sans fond. Sa largeur laissait deviner plus d'une centaine de pages au minimum. Reprenant à la première, je retournai à sa lecture avec cette fois, autant d'attention et de sérieux que mon état encore instable me le permettait. Cependant, la ville s'éveilla rapidement et je dû m'éloigner du plusieurs kilomètres des remparts pour trouver au sommet d'une colline la tranquillité nécessaire à une telle lecture. 




Le Savoir pour un toit ? Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 119
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 27 Sep 2019 - 11:19

Le savoir pour un toit ?


 
Quel étrange sentiment. Toute ma vie, ce qui dans mon cas signifie plusieurs centaines de millions d'années, fut guidé par un but précis. Même durant ce long séjour au temple je possédais un objectif. Je pensais alors qu'une fois libérée de cette prison, en supposant avec un insolent optimisme que quelqu'un réussirait à m'y déloger, je devrais vivre avec cet humain un peu moins idiot que les autres pourtant aujourd'hui me voilà seule et sans but pour la première fois de ma longue vie, quel étrange sentiment.

Après avoir récupéré le masque du malheureux Odin et conduit Saen à Trare par la voie aérienne, ce dernier, à ma plus grande surprise, m'informa de son souhait d'isolement. Il m'avait quasiment libérée de l'intégralité des responsabilités que m'imposait le pacte, j'étais libre de mener ma vie comme je l'entendais sans me pré-occuper de lui tant qu'il ne me contactait pas. Il m'avait demandé de ne pas lui nuire d'une quelconque façon ce que j'avais balayé d'un simple geste tant c'était une évidence : il avait été bon avec moi, misérable ingrate serais-je si je lui causais tourment. De toute façon je m'en mordrais les pattes : je n'avais pas autant de possibilités dans ce monde que dans l'ancien. Dans ce dernier les humains me craignaient et ce même durant la grande guerre, ici je ne suis parfaite inconnue.

Alors qu'allais-je bien pouvoir faire de ma nouvelle vie ? M'étant réfugiée au sommet du temple de la terre, je me plongeai dans une profonde réflexion qui dura longtemps. Combien ? Comment voulez vous que je sache ? Pensez vous que le temps à le moindre impact sur une créature telle que moi ? Je me suis posée là haut et j'ai réfléchie un certains temps, point. Ce n'est que lorsque je fus enfin satisfaite de mes premières idées et ayant mise en place une certaine stratégie que je me décidais enfin à décoller.

Je fis plusieurs fois le tour du temple sans me presser par pure curiosité puis me posait à son entrée ignorant des plus royalement les quelques humains qui se trouvai là. Je m'accordais durant quelques heures le plaisir d'inspecter le temple puis je repris mon envol, pensivement vers le sud. Je pris soin de ne pas trop m'approcher du village, je me posais dans une prairie à trois bons kilomètres. Curieuse, je me dirigeai vers Trare en essayant d'être discrète. Essayant j'ai dis ! Comment voulez vous qu'une dragonne de ma taille puisse l'être voyons ? Finalement je gravi une colline au sommet de laquelle se trouvait un arbre magnifique et qui m'offrirait un bon point de vue sans effrayer les villageois. Le tronc était immense et démontrait l'âge plusieurs fois centenaire de ce tilleul. Je me couchais en sphinx à sa droite, observant le village avec curiosité. Puis soudain un détail attira mon attention sur ma gauche. Tournant le regard je sursautais :

« Oh ! Bonjour mon enfant, veuillez m'excuser je ne vous avais pas remarqué. »

Son style vestimentaire en disais long sur le personnage mais je pris soin de garder soigneusement mon jugement primaire pour moi. Mon attention fut attiré par ce livre magnifique qu'il était en train de lire.

« Quel magnifique ouvrage vous possédez là. Je suis navré d'avoir interrompue un étudiant dans son étude, je vous en prie poursuivez. »

Pas question de conclure avec la formule « comme si je n'étais pas là ». Bien sur que j'étais là et je savais d'expérience qu'il était tout simplement impossible pour un humain d'ignorer la présence d'un dragon de ma taille. Gardant un œil sur cet étrange humain, je tournais la tête vers le village.
 
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 654
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le Savoir pour un toit ? Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le Savoir pour un toit ? 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le Savoir pour un toit ? 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le Savoir pour un toit ? Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Ven 27 Sep 2019 - 13:42


Le Savoir pour un toit ?
Feat Pru'ha.

L'ombre apportée par l'immobile spectateur centenaire rendait doux les vents en cette saison faisant s'ouvrir les fleurs à travers le monde. Assis à ses racines disparaissant sous la verdure sèche, je m'adonnais entièrement aux mots qui figuraient dans ces différents textes anciens. Mon visage se déformait à mesure que j'en étais étonné, surpris, songeur ou compréhensif. Je devais reconnaître que la logique se tissant tout au long des pages était de mise. Quant à ce qui en était dit concrètement, il n'y avait pas de quoi hurler à l'hérésie. Pour cause cette nouvelle conception religieuse ne venait pas nier celle dominant dans notre ère mais plutôt lui apporter des précisions. Des souvenirs aujourd'hui oubliés depuis trop longtemps pour s'en souvenir.

Bien que ma concentration allait à l'histoire de ces Six, je ne fus pas assez absorbé pour ne pas sentir la terre trembler à mesure qu'une menace approchait. Sa présence si massive qu'elle s'annonçait avant même que l'on puisse la voir et au point que l'on ressent sa proximité à plusieurs mètres de distance, me dissuada de courir. Je serai pris en chasse et attrapé sans rien pouvoir y faire et cela avant même d'atteindre le bas de la colline. Plaquant mon dos à l'arbre protecteur, seul rempart assez large pour m'y dissimuler, je mis la main au pommeau et attendis. Avec un peu de chance, la créature trouverait appétissant les paysans s'activant et bougeant en tout sens un peu plus bas.

Une gueule dragonnique se hissa alors à quelques pas à peine. Ma main resserra son emprise. Les écailles de la bête était d'une noirceur parfaite. Fascinante. Suffisamment pour que j'en oublie l'imposante mortalité de ses serres tranchantes. Aussi immense que l'arbre lui-même, je n'avais pas la moindre chance d'en venir à bout ou de la distancer. Cela même en rusant ou en usant des objets ensorcelés dont je disposais. Il ne me restait plus qu'à user de la seule carte pouvant être de taille, à savoir celle d'une divinité. Mes lèvres s'écartèrent lentement pour y souffler dans un murmure inaudible le début d'un nom.

- Ephy.. 

Je m'arrêtai avant la fin. Ses yeux d'un ambre d'autrefois se tournèrent vers moi et une voix féminine bien qu'autoritaire résonna avec conviction. Un léger soupir fut une première réponse de ma part et ma main s'ôta immédiatement de mon arme. Ce n'était pas un Monstre, mais une Enfant de la Déesse Aër. Voila qui était des plus rassurant. De plus, Elle ne paraissait pas animée d'une folie meurtrière ou d'une agaçante impolitesse à l'instar du Demi-dieu dont je m'apprêtai à dire le nom. Ma vie n'avait donc potentiellement suffisamment rien à craindre pour que je ne reste pas sur mes gardes. Souriant à ses mots, je me remis confortablement contre l'arbre avant de finir par fermer l'ouvrage.

- Vous n'avez en rien à vous excuser, Fille du Souffle. Cette colline n'a de possesseurs que les Dieux. Elle est autant votre que mienne. Répondis-je avant de poursuivre en posant ma tête en arrière sur le bois millénaire. De toute façon l'étude de ce livre me laisse perplexe. La comptabilité de mon village m'en paraît soudainement d'une compréhensibilité enfantine. M'amusai-je.




Le Savoir pour un toit ? Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 119
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Ven 27 Sep 2019 - 14:24

Le savoir pour un toit ?


 
Observer la nature peut sembler bien monotone à celui qui ne possède pas les connaissances lui permettant d'ouvrir son esprit. En effet le savoir a pour conséquence une modification du regard portée sur le monde. Pour une personne normale chaque nuage dans le ciel n'est qu'un amas de gouttelettes d'eau, certains ne savent même pas qu'il s'agit de cela soit dit en passant. Mais pour le météorologue chaque nuage a quelque chose à dire, chaque mouvement de ces masses blanches lui transmet un message et l'addition des messages transmis par les nuages donne naissance à une sorte d'histoire. Celui là pourra vous parler des heures durant de la danse des nuages, de ce qu'ils annoncent alors que pour n'importe qui d'autre ce ne sont que des masses blanches dans le ciel sans grand intérêt si ce n'est de cacher le soleil un beau jour d'été. L'accumulation de connaissances n'est qu'une forme d'apprentissage qui lui même permet de voir le monde d'une autre manière, de s'armer pour la survie. Pourquoi croyez vous que c'est durant l'enfance que l'on apprend le plus vite ?

Le monde est en perpétuel évolution. Hier est l'histoire disait un sage et il avait entièrement raison : la seconde passée est terminé et déjà un nouvel événement viens remplacer celui qui remplissait celle d'avant. Ainsi observer la nature n'a rien de monotone pour celui qui possède les connaissances lui permettant d'ouvrir le regard de son esprit. C'est pour cela que je me trouvais sur cette colline en cet instant : pour observer les humains, pour récolter des données sur leur mode de vie dans ce nouveau monde. De là ou j'étais, et tant que je n'avais pas accès à ma forme humaine, je ne voyais que des paysans, quelques enfants et peut être deux soldats. Il y avait également quelques femmes.

J'avais naturellement fais peur à cet humain. Mon flair était loin d'être aussi développé que celui d'un de mes frères sous la forme d'un canidé mais je savais reconnaître l'odeur de cette émotion. Il retira la main de son arme ce que j'accueillis positivement et ferma son livre. Et bien nous allions discuter semble t-il. Je lui répondis calmement, pas amicalement, je ne le connaissais pas assez pour cela, mais positivement, sur le ton de la conversation :

« Ce qui paraît surprenant pour celui qui en sait moins devient logique pour celui qui en sait plus c'est une évidence. »

Qui avait dit cela déjà ? Quel était le nom du savant qui avait dit un jour cette phrase ? Pierre quelque chose, difficile de retenir les noms de tous les personnages importants de l'histoire, même pour moi, d'autant que je ne m'étais pas contentée de laisser une trace d'uniquement les puissants. Je poursuivie sur ma lancée. Il pouvait ressentir ma bienveillance mais également toute l'autorité qui m'était naturelle :

« Les livres sont l'une des clefs de la connaissance qui elle même est l'une des clefs de la survie et du pouvoir. Un guerrier aussi puissant soit-il ne survivra pas longtemps sans posséder suffisamment de connaissances en sciences naturelles pour prévenir les différents danger s'il se retrouve seul. Même un Roi n'est rien sans savoir, un ignare perd son trône facilement. »

Mon regard est toujours dirigé vers Trare mais il remarquera peut être qu'une partie de celui ci le surveille. Ce livre attire ma curiosité : c'est le premier de ce nouveau monde que je vois.
 
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 654
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le Savoir pour un toit ? Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le Savoir pour un toit ? 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le Savoir pour un toit ? 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le Savoir pour un toit ? Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Sam 28 Sep 2019 - 8:58


Le Savoir pour un toit ?
Feat Pru'ha.


Un léger sourire vint effleurer le coin de mes lèvres tandis que j'entendais son évidence. Voila qui trouverait certainement sa place dans ce bouquin dont certaines pages demandaient à être retranscrites à nouveau. La chose n'était pas des plus longues à comprendre mais la formulation de ce fait restait plaisante. Si d'immenses ailes n'enveloppaient pas le corps de la Demi-déesse je l'aurai parié Fille de la Goutte à tenir pareille phrase digne de nos plus grands sages. Mon regard restait posé sur Elle tandis qu'il lui était, semblait-il, plaisant de prendre un instant pour discuter avec moi. Il n'était pas question de fermer les yeux et de la laisser parler en vain. Lorsqu'une divinité vous fait grâce de quelques mots, qui ne sont ni offensants ni menaçants, mieux vaut en profiter et faire preuve de politesse à son égard.
 
Aussi difficile que cela soit par ma fatigue, la teneur de son verbe me séduisait. Cela faisait du bien d'avoir pour échange un esprit pragmatique capable d'avoir conscience des réalités. Bien entendu je partageais son opinion consistant à reconnaître le savoir comme l'arme la plus aiguisée et, si nous savions la manier, la plus mortelle de toutes. Cela n'était pas pour rien que du village rasé je n'avais gardé, outre la résidence principale pour y siéger, uniquement le bâtiment réunissant l'ensemble des livres, notes et cartes en tous genres. Ni pourquoi je m'étais efforcé de l'inculquer à la guerrière du Nord à défaut de favoriser son impulsivité qui sans un niveau de connaissance défini et préalable, n'amenait à aucun résultat.

- Vous prêchez un convaincue, sage divinité.

Je ne détaillais pas plus, mon esprit s'étant déjà aventuré dans une réflexion. Voila donc qui expliquerait pourquoi de toute l'île n'existe qu'une seule véritable bibliothèque digne de ce nom, se trouvant par ailleurs à la Capitale. Le Prince gardait pour lui le savoir de dizaines de générations sur des sujets aussi variés qu'il y a de brindilles et de grains de sables en ce monde. Ainsi il conservait avec aise son pouvoir sur l'Homme tandis qu'il gardait dans l'ignorance et la primitivité ses ennemis bien trop loin de Lüh et de son savoir. Je n'y avais jamais songé. Quelle astucieuse stratégie que celle-ci.
 
- C'est donc à cette raison que le Prince préserve jalousement la plus spectaculaire bibliothèque de notre monde, non loin de son palais. Il me faudrait peut-être agir de sorte à ce que tous, à son inverse, puisse avoir accès aux livres et aux connaissances qu'elles renferment. Concluais-je ma pensée à voix haute sans vraiment en prendre conscience. Créer ma propre bibliothèque d'ouvrages venus d'à travers le monde, et les siècles. Terminai-je en déposant mon regard s'étant doucement tourné vers le village à mesure que je divaguai, pour terminer sur le livre fermé entre mes mains.




Le Savoir pour un toit ? Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 119
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Dim 29 Sep 2019 - 17:45

Le savoir pour un toit


 
Pour une bibliothécaire il n'y a rien de plus satisfaisant que de voir un étudiant absorbé dans une intense réflexion après la lecture d'un livre. C'est à cela qu'ils servent en majorité : à transmettre le savoir et faire réfléchir. Même dans les livres romanesques il s'y trouvait. Tenez prenons les livres de l’anciennement mondialement célèbre Julien Vernet. Bien qu'il fut considérablement incompris par ceux ne possédant pas un minimum de connaissances, ses romans d'aventures furent une véritable fontaine de savoir tout en étant fantastiquement divertissant. Rares sont les auteurs capable de l'être comme lui. Tenez l'évangile de l'empereur Joseon par exemple n'a absolument rien de divertissant bien au contraire.

Mes mots le lancèrent dans une réflexion que je ne troublais pas, fidèle à ma promesse du début de conversation. J'en profitais pour continuer de récolter des informations sur ces humains du village de Trare, était-ce Saen que je voyais là bas ? L'homme fini par reprendre la parole, il semblait simplement penser à haute voix néanmoins ce qu'il dit fut pour moi des plus intéressants. Ainsi un certains Prince possédait une grande bibliothèque ? Cet homme allait recevoir ma visite assurément. Quand à celui ci, il souhaite y accéder et créer sa propre bibliothèque, un homme qui devient soudainement beaucoup plus intéressant. Je lui répondis aussitôt, comme si je balayais ses arguments d'un revers de patte :

« Croyez vous que j'aurai pu laisser n'importe qui consulter le dernier exemplaire original du légendaire évangile de l'Empereur Joseon, un livre sacré ayant dépassé les 3 000 ans lors du retour des Dieux ? Pensez vous qu'il aurait été sage de laisser à la disposition des humains l'unique exemplaire du livre noir des sorciers du temps des phanaros, un grimoire renfermant les secrets les plus sombres de la sorcellerie dites noire ? Avez vous la moindre idée de ce que les secrets d'un livre aussi sombre auraient pu causer comme désastres s'il s'était trouvé dans de mauvaises mains humaines ? »

Quel livre effroyable que ce dernier et quelle perte inestimable pour la science de la magie. Je fus moi même époustouflée page après page en découvrant ce grimoire aussi formidable que terrifiant : les humains avaient découvert des secrets de sorcellerie d'une effroyable noirceur que j'espérais être désormais la seule à connaître pourtant je savais qu'il n'en était rien : une Demi-Déesse d'une incroyable malveillance, ma pire ennemie, l'avait eut entre les mains de longues décennies, je supposais même qu'elle en était l'auteur. Heureusement ses pouvoirs étaient désormais bien trop faibles pour libérer les forces du grimoire.

« Je les conservais dans les profondeurs de ma bibliothèque sous une épaisse vitrine de protection pour les protéger de la folie humaine. L'on m'a souvent fait le même genre de reproches que vous faites au prince m'accusant de refuser trop facilement l'accès à ma bibliothèque cependant le pouvoir du savoir est à double tranchant... Entre de bonnes mains il fait des miracles mais entre de mauvaises il détruit le monde. Refuser le partage du savoir est une bêtise certes mais en encourager l'accès libre est une grave erreur, une erreur dangereuse qui a conduit à la destruction d'un monde, il s'agit d'une richesse qui doit se mériter. Certains savoir doivent n'être distribués qu'à un petit nombre et gardés sous silence par sécurité. »

Je n'attendais pas à ce qu'il comprenne le message caché derrière mes mots. S'il souhaitait ouvrir une bibliothèque il se pourrait qu'il obtienne mon soutien, un soutien qui ne se refuse pas. En revanche s'il souhaite offrir le libre accès complet même à ses parties les plus sombres et les plus dangereuses je m'opposerai à lui... Que j'en sois la gérante ou non.
 
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 654
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le Savoir pour un toit ? Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le Savoir pour un toit ? 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le Savoir pour un toit ? 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le Savoir pour un toit ? Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Lun 30 Sep 2019 - 16:48


Le Savoir pour un toit ?
Feat Pru'ha.

La tournure de l'échange se fit soudainement tandis que s'opposer deux visions. Pour la divinité tenant place à mes côtés de toute son imposante stature, il était juste de conserver les connaissances. Garder aux secrets la puissance d'une magie noire qui me paraissait particulièrement intéressante n'était pas une erreur. Je parvenais à comprendre le point de vue s'opposant au mien. Après tout j'agissais déjà de la sorte en souhaitant réunir sous mon Organisation l'ensemble des tueurs afin d'éviter qu'ils ne causent d'inutiles massacres. Apporter de l'ordre dans le désordre. Je ne doutai pas non plus de l'importance et du niveau des mystères contenus dans les livres dont l'Invocation me faisait mention bien que cela ne m'évoquait rien de précis.

Ceci étant, ma conception de la chose variée de la sienne. Compartimenter les connaissances en n'y laissant accès qu'à ceux jugés dignes poussait à instaurer une suprématie. Mais il fallait admettre que cela contribuait également à l'appauvrissement des savoirs et du développement intellectuel de notre espèce. De plus, puisque seuls les mêmes esprits pouvaient obtenir l'accès, la vision restait identique. Un unique chemin qui ne souffrait d'aucun regard neuf pouvant appeler à un changement. Une modification. Une avancée. Et ainsi, régnait et régnerait à jamais un Prince ainsi que des nobles tandis que survivront dans la servitude des familles à qui ont imposent une ignorance.

- Il est certain que tous ne peuvent avoir une compréhension des écrits. Mais votre vision des choses appellent à ce qu'ils ne le puissent jamais. Je pense qu'il serait plus digne des ouvrages de permettre à chacun d'obtenir le savoir nécessaire qui leur permettrait d'avoir accès à de nouveaux. Ainsi les écrits feraient ce pour quoi ils existent. Ils transmettraient. Ils éduqueraient. Ils élèveraient.

Je m'étais adressé à l'Enfant d'Aër en portant le regard sur son œil devant avoir la taille de mon visage, avant que je ne réalise une chose. Pourquoi je défendais ma conception du sujet ? Peu m'importait que son opinion diffère de la mienne après tout. C'était la première fois que je rencontrai cette divinité et je ne pensais pas la revoir prochainement. L'arrière de ma tête se posa de nouveau sur le tronc de l'arbre tandis que mes yeux se fermaient encore une fois. Créer une bibliothèque. Ouais c'était pas compliqué. Trouver des ouvrages. Faisable. Gérer son fonctionnement, qui pouvait avoir accès à quoi et déchiffrer chacune des lignes ? Complexe. Et un manque de temps considérable pour la chose.

- De toutes façons, en dépit des œuvres provenant d'un peu partout que je pourrai regrouper, je n'ai personne qui serait en mesure de pouvoir gérer une telle bibliothèque et encore moins déceler qui serait en mesure d'apprendre et auprès de quel livre. Alors. Rien ne changera.




Le Savoir pour un toit ? Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 119
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Lun 30 Sep 2019 - 17:43

Le savoir pour un toit


 
Un léger désaccord flottait entre cet humain et moi mais nul besoin d'être un génie pour comprendre qu'il s'agissait seulement d'un petit malentendu. Nous plaidions tous les deux pour le partage du savoir seulement lui défendais le libre accès total alors que je préférais un accès limité pour certains ouvrages des plus dangereux. Peut être pensait-il que l'ignorance permettait de se protéger du savoir de pareils livres, ce qui est souvent vrai. Cependant cette même ignorance mène à l'incompréhension qui peut elle même mener à des catastrophes plus ou moins importante comme ce fut le cas pour de Président Trupanor.

Il déposa ensuite le regret de n'avoir personne pour effectuer la gestion de sa bibliothèque. Mes sourcils se plissèrent imperceptiblement : qui était cet homme ? Serait-ce une action rentable que de lui proposer de me mettre à la tête de sa bibliothèque ? Cela m'offrirait mon entrée dans le nouveau monde... Mais quelles étaient ses actions ? N'allais-je pas nuire à ma réputation encore dans l'oeuf en m'installant chez lui ? J'allais devoir finement jouer pour ne pas la ternir car la possibilité qui m'était offerte sur un beau plateau d'argent de faire mon entrée dans ce monde ne ce refusait pas.

Le silence s'installa entre nous durant deux belles minutes puis, d'une voix pensive je lui demandais :

« Mmm... Avez vous entendu parler de la légendaire Grande Bibliothèque de Pru'ha ? Celle qui selon la légende renfermait toute la connaissance de l'ancien monde tenue par une divinité chargée par sa mère de réunir la totalité du savoir. »

Me détournant du village humain, je tournais mon visage vers lui :

« Qu'êtes vous prêt à offrir pour obtenir une alliance avec une bibliothécaire de ce rang... Monsieur ? Monseigneur peut être ? »

Bien sur le terme d'alliance était un peu fort et allait devoir ce négocier... Il se tourna vers moi d'un air intrigué et me répondis :

« Un titre n'a de valeur que pour ceux leur en accordant. Mais aux yeux des Hommes, je suis le Comte Akelar, dernier des Katar. »

Un comte. Me voilà face à un personnage sans nul doute important sur cet île semble t-il, ce qui confirmait que j'avais devant moi une belle possibilité de faire mon entrée. Il me faudrait cependant être prudente : je ne savais rien de la réputation de cet homme. J'allais devoir faire attention à ce que ses agissements ne noircissent pas mon nom. Il me demanda ce qu'une gardienne d'un tel savoir pourrait demander. Je lui répondis presque aussitôt, d'une voix remplie d'assurance et de cette autorité sèche qui m'était naturelle sans pour autant chercher à me placer au dessus de lui :

« J'exige de conserver une liberté totale quant à mes allées et venus et dans la gestion de la bibliothèque et de mes assistants. Je resterai indépendante et en aucun cas sous votre autorité. Un financement de la totalité de mes recherches scientifiques, un lieu d'hébergement et un laboratoire d'alchimie ainsi qu'une petite boutique. Enfin je demande une place à vos côtés lors des grandes réunions de votre domaine, quelles soient décisionnaires ou simplement habituelle. »

Lorsque dans une négociation la chance de pouvoir faire la première offre est offerte il faut toujours proposer beaucoup plus qu'attendu. Celui qui proposera précisément ce qu'il souhaite en sortira forcément perdant. Ainsi je rajoutais :

« Je vous donnerai en échange 60% des gains de ma boutique, les 40% restants seront remis à mon compagnon humain. Je vous offrirai mes conseils ainsi qu'un accès à mes connaissances et compétences acquises durant des millions d'années d'études dans tous les domaines existant. »

Cette dernière phrase me laissait naturellement libre de lui délivrer et de lui cacher tout ce que je souhaitais...
 
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 654
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le Savoir pour un toit ? Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le Savoir pour un toit ? 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le Savoir pour un toit ? 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le Savoir pour un toit ? Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Lun 30 Sep 2019 - 20:40


Le Savoir pour un toit ?
Feat Pru'ha.

- Un titre n'a de valeur que pour ceux leur en accordant. Mais aux yeux des Hommes, je suis le Comte Akelar, dernier des Katar. 

Une réponse suffisamment subtile pour préciser mon rang tout en faisant preuve d'un détachement envers cette hiérarchie sociale. C'était là une approche que j'estimai parmi les plus efficaces pour obtenir de la part de la Fille d'Aër que je devinais être la dénommée Pru'ha citée dans son histoire, ses bonnes grâces. Je n'avais pas un grand intérêt particulier dans ce qui consistait à faire construire une bibliothèque. Néanmoins, si ses paroles n'étaient pas simples vantardises, alors posséder un aussi large savoir serait un atout considérable. Il ne restait plus qu'à évaluer le niveau de connaissances concrètes en la laissant avancer ses potentielles requêtes.

Ce qu'elle fit bien assez vite. Ou plutôt, apporta des exigences. Un terme bien maladroit, d'autant plus lorsque l'on ne côtoie son interlocuteur que depuis quelques dizaines de minutes. Si connaître sur moi lui faisait défaut, il en était de même pour moi. C'était une divinité parmi d'autres sur qui j'ignorai tout. A l'exception d'une réputation dont elle se faisait elle-même l'éloge. Cependant, je n'en tenais pas rigueur. Une simple formulation maladroite. Quoi qu'amusant cela dit pour la Subalterne qui se dit fervente adoratrice des mots.

Ses exigences donc, pouvaient d'une certaine mesure être acceptables. Je ne comptai pas la faire suivre ou exiger d'elle un emploi du temps défini. Tant que les résultats étaient présents, peu m'importai du qui par comment et pourquoi. Cela dit, lui laissait libre de choisir ses assistants incluait de faire entrer des étrangers. Ceci n'était pas envisageable. J'avais pour devoir la sécurité de mon peuple, impliquant de ne pas laisser venir n'importe qui. Pour ce qui était de son indépendance, j'approuvai. Je ne m'autorisai pas à ordonner à mes Invocations ce n'était pas pour supplanter la Demi-déesse d'un autre. Néanmoins sa demande de n'être en aucune façon possible sous mon autorité posait problème. C'était même impossible. Peu importe où elle voudrait s'implanter, elle devrait toujours se soumettre aux lois du village ou de la cité en question.

Pour le financement, car oui il y avait tout une liste d'exigences, ce n'était pas un soucis. L'argent avait peu de valeur pour moi bien qu'il me permettait en ce moment d'agrandir et de renforcer le village. De fait, d'assurer une plus grande sécurité aux habitants. Il allait donc en dépendre du chiffre dont il serait question. En ce qui concernait l'hébergement c'était envisageable. Mais là encore, demander à vivre dans un village tout en ne s'y considérant pas comme habitant montrait une contradiction. Et ce n'était pas la seule. Car désormais elle voulait une place à mes côtés lors des grandes réunions. Mes yeux s'écarquillèrent d'étonnement en sa direction.J'écoutai alors ce qu'elle était prête à échanger contre toutes ces demandes. Bien peu finalement, quelques pourcentages et d'éventuelles connaissances qui me seraient de toutes façon accessible à la fameuse bibliothèque. Je prenais un instant pour considérer toutes ces choses, puis répondis calmement.

- Avec tout mon respect Fille du Souffle, je trouve vos requêtes contradictoires. Vous dîtes ne pas vouloir vous soumettre à une autorité quelconque et agir dans une indépendance totale qui dont qui que ce soit ne saurait s'occuper, mais vous souhaitez néanmoins vivre dans mon village, y faire travailler qui bon vous semble et même avoir mot à dire sur sa gestion. Résumai-je dans les grandes lignes tout d'abord avant d'entrer dans ma contre-proposition. Vos connaissances et votre savoir faire dans le domaine de l'alchimie m'intriguent je le reconnais. En cela je suis disposé à considérer vos demandes mais je ne peux les accepter en l'était. Amorçai-je avant d'entrer dans les détails. En ce qui est de votre liberté d'aller et venir, il s'en va sans dire. Vous n'êtes pas captive. Vous aurez toute autorité pour agencer et gérer vos différentes occupations selon votre convenance. Néanmoins pour ce qui est des assistants, ils devront être du village. Si cela vous convient, libre à vous de les faire œuvrer en corrélation avec votre méthodologie propre. Pour votre indépendance, je peux concéder à ne pas vous lier au nom de ma famille. Ainsi la bibliothèque et les choses d'alchimie comme les réussites de vos recherches porteront le votre. Hélas, je ne peux vous libérer de toute autorité. Comprenez, j'ai été contrains d'établir des lois afin d'assurer la survie et la paix dans mon village. Certaines concernent les divinités. Vous ne pourrez vous y soustraire si jamais nous tombons d'accord pour une coopération. Elles ne font pas grandes restrictions je vous rassure. Pas de forme divine ce qui dans votre cas reste une évidence, ce genre de chose. Pour le financement, cela dépendra du prix. J'ai besoin de garder suffisamment de fonds pour renforcer mes terres. L'île n'est pas sûre et les créatures sont puissantes. Nos murs doivent être solidifier si nous voulons survivre. Mais si vous m'en dîtes un peu plus à ce sujet, je peux libérer une partie non négligeable. En ce qui est de l'hébergement, la boutique et l'atelier, vous n'aurez qu'à voir avec nos bâtisseurs pour les plans souhaités. Terminai-je cette première longue partie avant de prendre un instant afin de songer à ce qui avait été dit d'autre. Ah oui. Votre place dans les grandes réunions. Je dois avouer que je ne comprends pas cette demande. De ce que je comprends vous n'avez jamais administré de villages. Et si vous refusez de vous soumettre aux lois de ce-dernier, d'en être totalement indépendante et de refuser l'autorité la gouvernant, il est incohérent que vous siégez dans les prises de décisions. Surtout que vous ne savez rien de son fonctionnement, ni de son peuple. Je suis navré mais cela n'est pas envisageable pour ce qui est d'aujourd'hui et de ce que vous me dîtes vouloir avoir comme distance avec. Cependant. Je veux bien, si votre bibliothèque ainsi que vos savoirs sont à la hauteur de vos prétentions, venir éventuellement vous demandez opinion le cas nécessaire. Terminai-je enfin ma proposition ayant, si je ne m'étais pas trompé, repris chacun de ses points importants.




Le Savoir pour un toit ? Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
Pru'ha
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 119
Double Compte : Slavko, Tahimo
Elément : Air
Invocateur : Saen Ninn
Sorts : vent_0;
electricite_0;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Lun 30 Sep 2019 - 21:29

Le savoir pour un toit


 
Je fus bien forcée de reconnaître, intérieurement bien sur pas question de le faire devant cet  humain,  que mes exigences étaient quelque peu contradictoires. D'un côté je réclame la conservation de mon indépendance alors que de l'autre j'exige une place au sein du conseil municipal. Or l'on obtient jamais tout ce que l'on souhaite lors d'une négociation. Ainsi pour être gagnant, toujours faut il exiger beaucoup plus qu'espérer. C'est précisément ce que je fis avec cet humain en demandant gros. Il fallait vraiment être idiot pour croire que ce noble qui me connaissait depuis quelques dizaines de minutes allait m'offrir une place au sein de son assemblée décisionnaire !... A moins qu'il soit simplet et naïf.

Il m'expliqua être intéressé par mes connaissances en alchimie. Pensait-il que j'allais lui offrir gratuitement des leçons ? Que j'allais lui fabriquer des potions et autres remèdes par pure générosité ? Je désirais ce laboratoire pour effectuer mes recherches et cette boutique pour m'offrir une certaine sécurité financière : inutile d'être un génie pour deviner que Saen se fiche de bénéficier des bénéfices générés par mon magasin. Oh je lui proposerai bien sur, je ne suis pas malhonnête à ce point. N'allez cependant pas me croire idiote au point de ne pas en conserver une certaine sommes dissimulé pour mon usage personnel...

Naturellement, le compte Akelar m'expliqua qu'il ne pouvait accepter mes exigences dans l'état, ce qui fut précisément la réponse que j'avais prévue.  Évidement qu'il ne le peut pas ! Il me laissa libre de choisir mes méthodes de travail et mes assistants mais ces derniers devaient faire partie du village. Ainsi il réduisait le prix à la baisse en m'offrant pourtant ce que je souhaitais... Il se risqua à employer le terme captivité heureusement avec une négation.

Il m'expliqua que je pouvais aller et venir comme bon me semblait -heureusement!- mais qu'il ne pouvait me libérer de toute autorité : je devais me soumettre aux lois du village. Il me fut tout simplement impossible de dissimuler la vague d'amusement qui me traversa. Et que croyait-il que j'allais faire ? Crier haut et fort sur tous les toits que j'avais l'intention d'ignorer ses petites lois puis voler des pommes ?

Pour ce qui est du financement de mes recherches, tout dépendrait du prix qu'il me dit. Dans un premier temps je serai limitée : il allait me falloir gagner sa confiance et son respect et lui prouver tout ce qu'il a à gagner en m'offrant le financement. Naturellement je ne comptais pas rester dépendante de lui seul, ce serait une erreur de débutant. J'allais l'utiliser pour me mettre en contact avec d'autres nobles et personnages importants mais il n'avait pas besoin de savoir cela.

Il me surprit en m'offrant purement et simplement le loisir de dessiner les plans de mon laboratoire, de ma boutique et de mon hébergement ! J'obtenais finalement beaucoup plus qu'espéré. En revanche il me refusa purement et simplement une place au sein du conseil du village, ce que j'avais prévu. Cette demande avait pour seul et unique but de gonfler le prix à un niveau bien trop élevée afin que tout le reste paraisse de faible valeurs. Je fus légèrement vexée qu'il pense que je n'avais jamais administrée un village. Dit comme cela, il pensait que je n'en étais pas capable.

« Pour qui me prenez vous, humain ? J'ai siégé aux côtés des grands dirigeant de l'ancien monde, j'ai conseillée Alex le puissant dans la gestion de son immense empire et accompagnée le règne de la dynastie Yin qui a atteins le pouvoir et l'a conservé grâce à mon projet et mon aide dans la création et la gestion de la route de l'épice qui traversait un continent. Je n'ai jamais demandée un pouvoir décisionnaire au sein de vos assemblées mais simplement le droit d'être informée de ce qu'il se passe au sein du village dans lequel je vais m'installer. »

Car ma décision était prise : il m'offrait beaucoup, tout ce que je demandais et même au delà, et me permettait de gagner de longues années. Ce serait tout simplement idiot que de refuser pareille opportunité.

« Moi, Pru'ha, Gardienne du savoir au nom de la Déesse Aer, fondatrice de la grande bibliothèque de l'ancien monde, membre du conseil des bibliothécaires et détentrices de nombreux titres n'ayant de valeurs que dans l'ancien monde, j'accepte les conditions de l'accord passé en ce jour avec le compte Akelar. Je vous rejoindrai au sein de votre village et effectuerai la gestion de la bibliothèque. Je transmettrai à vos bâtisseurs les plans de mon laboratoire, de ma boutique ainsi que de mon logement dès mon arrivée. »

Je lui demandais de m'expliquer comment me rendre à son village. Une fois cela fait, je me redressais de toute ma hauteur, me moquant bien désormais d'être aperçue depuis le village. J'ouvris les ailes, me préparant clairement à décoller et offrant en passant à l'humain la possibilité d'admirer ma taille colossale.

« Bien, je vais vous laisser à votre lecture. Je souhaiterai cependant emprunter ce livre lorsque vous l'aurez terminé, peut être pourriez vous m'en parler un soir lorsque nous nous verrons à votre village ? Je m'y rendrais dans une demi-lune environ. Avec mes souhaits de bonne fin de journée. »

J'attendis quelques instants pour écouter la réponse et, mélangeant bond et puissant battement d'ailes qui provoqua le déplacement d'air attendu, je m'élevais dans les airs. Une fermière au loin hurla en m’apercevant et une cloche d'alarme retentit déclenchant une belle agitation des humains qui rentraient à l'abri et s'armaient. Stupides hominidés... Ignorant royalement ce tapage, je bifurquais agilement vers le nord en direction du temple de la Terre...
 
Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Le Savoir pour un toit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-