Qualri'Brom'Shahare [Terminée]

Partagez

Qualri'Brom'Shahare [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Qualri
Qualri
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Hashiara (Tumblr)
Date d'inscription : 05/02/2018
Messages : 87
Double Compte : Ezelya et le vieux Geoffrey
Elément : Air
Invocateur : Toujours sans Invocateur
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Sam 26 Oct 2019 - 20:15




Qualri'Brom'Shahare

L'éclair Rouge



Nom donné par Aer : Qualri'Brom'Shahare
Nom tel qu'elle l'a choisi: Qualri'Brom'Shahare'Telonia'Vatelum
Kesaryn'Davoduus'Fil'Tehol'Vaha
Sexe: Asexué
Il lui arrive de changer le genre auquel elle s'identifie le plus au fil d'une phrase
Élément: Air
Endurance: 64


Caractère
Mes griffes tracent et retracent les mêmes sillons dans les murs, reflets de ceux sur ma peau. Sur le sol de ma cellule, les vieilles touffes de poils vaguement rougeâtres sont la seule preuve de ma désolation. Bientôt, elle disparaîtront, retourneront à moi, et la magie des lieux me soignera. Je verrais encore une fois mon travail, mon empreinte sur le monde, réduite à néant, et je sais d'avance que je retracerai exactement les mêmes sillons, m'arracherai exactement les mêmes poils... Dans l'espoir futile que cela reste ainsi, tel que je l'ai décidé. Car c'est là l'objectif que je cherche à atteindre depuis si longtemps, celui d'enfin laisser une trace sur ce monde. Une trace qui dépassera ma propre vie, aussi longue soit-elle. Quelle que cette trace soit, je suis hantée par cette idée de briser le cycle naturel des choses, dans lequel tout finit par se perdre.

Mes compagnons divins ont souvent regardé cette quête avec mépris, voire consternation. Notre rôle est pourtant bien simple, alors pourquoi vouloir défaire ce qui a été fait? Puis l'idée des humains est arrivée, ces petites créatures qui ont bien failli réussir là où j'avais toujours échoué. Certains de mes frères et de mes cousins ont commencé à penser la même chose que moi, que peut-être nous pourrions laisser notre marque. C'est à ce moment que les autres demi-dieux ont pris une valeur à mes yeux, celle d'êtres pouvant être corrompus par n'importe quelle idée, du moment qu'ils pouvaient y trouver leur compte. Mes quelques sorties de ma cellule m'ont prouvé que j'étais loin d'avoir tort. Après nous, n'acceptent-ils pas d'être réduits en escalavage en échange d'un semblant de liberté? N'acceptent-ils pas le risque de s'abaisser à des actions bien en bas de leur morale?

Je ne me dis pas différente, puisque je cherche moi-même désespérément à me lier à l'humanité. J'aime les humains pour le pouvoir qu'ils ont sur nous, et j'aime les demi-dieux pour leurs faux-semblants de pureté. Mes préférés sont ceux qui embrassent leur vraie nature, celle d'êtres naturellement imparfaits.

Peut-être est-ce égoïste, ou égocentrique, de préférer les enfants des Dieux qui me ressemblent, mais c'est ainsi que je suis. Après tout, ne suis-je pas moi-même une créature de qualités et de défauts? L'égoïsme fait partie de mes péchés, tout comme ma tendance à vouloir jouer avec les règles. Combien de fois me suis-je retrouvée blessée, aux portes de ce que j'espérais être la mort, et qui finalement n'était que la magie, qui venait et revenait contre mon gré pour me soigner? Trop souvent pour que je puisse compter, à n'en pas douter. Et puis je ne pourrais que m'étaler sur ma facheuse habitude de me défiler à ce que beaucoup trouveraient "normal" ou "acceptable". Je sais que beaucoup de demi-dieux ont pris exemple des espèces mortelles pour choisir un genre, alors que le mien est plus un jeu qu'autre chose. Une façon de déstabiliser les personnes en face de moi autant que de mettre de l'avant l'image que j'ai de moi-même dans l'instant présent. Parfois plutôt femelle, parfois plutôt mâle... Et ce n'est là qu'un exemple. C'est vrai que j'ai pris comme habitude de voir la vie comme un jeu, une constante quête de me surprendre moi-même pour éviter de tomber dans l'ennui.

Car c'est là mon némésis. L'ennui. Je le crains et le fuis autant que me le permettent mon corps et mon esprit. La lutte fut pénible et difficile pendant mon emprisonnement, et je l'ai perdu plus d'une fois, mais c'est là tout le charme de notre combat. Même si l'ennui gagne, il finit toujours par me laisser quelques instants de répits, où je peux retrouver l'espoir de ne plus le ressentir. Et c'est là qu'il revient à la charge. Je sais que je deviens une toute autre version de moi-même quand je sens l'ennui approcher. La panique m'étreins, tout comme le doute, et l'idée d'être immortelle devient la chose la plus terrible qui me soit arrivée. Je sens l'étreinte d'une peur effroyable me prendre à la gorge, et mes yeux se remplissent d'une eau sâlée et désagréable. La sensation d'être prise au piège devient insoutenable, et je tente de fuir. Dans l'étroitesse de ma cellule, cette fuite s'est souvent résumée à me jeter sur les murs et à m'infliger les pires tourments jusqu'à ne plus ressentir que la douleur, ou la douce étreinte du sommeil, une fois mes forces trop amoindries. Après tout, les façons de se changer les idées sont bien moindres, ici. J'ai eu beau changer mon épreuve et la redécorer des centaines de fois, je finis toujours par me lasser des mêmes schémas se répétant encore et encore.

Je me rends bien compte de dépeindre une image sombre de l'existence, et de moi-même par extension, mais il y a tant de choses délectables et colorées et agréables à ne pas oublier! Après tout, n'ai-je pas dit que la vie est pour moi un jeu? Et les jeux sont supposés être amusants, non? Alors je ne suis pas du genre à tirer une tête d'enterrement à toute heure du jour ou de la nuit, au contraire! Une fois en dehors de ma cellule, je saute partout, déborde de curiosité, et cherche à essayer tout ce que les humains ont créé de nouveau depuis ma dernière libération. Quelqu'un m'a un jour fait la remarque que j'avais cette attitude pour oublier moi-même les questionnements effrayants que je pourrais avoir sur le futur. Une façon de vivre essentiellement dans le présent, sans jamais essayer de voir plus loin. Il disait aussi que la raison pourquoi j'avais une si grande tendance à me blesser moi-même venait du fait que je m'en voulais, pour ne pas être ce que mon père aurait pu vouloir que je sois, et qu'au fond je cherche encore qu'il approuve mon existence. Ce qui est impossible, bien sûr. Après tout, les Dieux ont punis les humains pour la même raison qui me force à les admirer. Ils ont changé le monde, ont laissé une trace éternelle, et les Dieux en ont été si vexé qu'ils les ont envoyé sur Arcane, et nous avec. Si mon but est de détruire l'ordre naturel des choses, alors je ne peux que m'éloigner du chemin qu'aurait dessiné Aer pour moi. Au final, ce quelqu'un avait peut-être raison, même si j'en doute.

On m'a aussi déjà dit que ma façon de m'amuser était loin d'être au goût de tout le monde, mais sachant qu'elle est aussi changeante que mon humeur, dur de savoir ce qui est bon ou mauvais dans ce que je fais. La cruauté peut un jour être une forme d'amusement et le lendemain devenir une perspective horrible. Je contrôle très peu mes intérêts changeants, j'ai vu trop de schémas se répéter pour continuer à y porter attention.

Alors quand les poils que j'ai laissé au sol reviennent pour couvrir et refermer mes plaies, je redouble d'acharnement dans les longues traces qui ornent mes murs.




Apparence
Comme beaucoup de demi-dieux, je suis à l'image d'une créature qui jamais n'a existé avant moi. Les humains ont classé les demi-dieux qui me ressemblaient, et ceux à qui je ressemblais, comme des dragons. Un nom que j'affectionne, et que j'arbore avec fierté. Je suis donc une de ces créatures quadripèdes, aux grandes ailes capable de me porter en vol.

Contrairement à certains de mes confrères aux allures plus reptiliennes, les plumes qu'on peut trouver partout sur mon corps me rapprochent plutôt de certains oiseaux. Ces plumes, d'ailleurs, sont d'une couleur rouge qui contraste énormément avec ma fourrure noire. Elles apparaissent autour de ma tête, à la manière d'une couronne, et descendent sur mon dos et jusqu'à ma queue, qui se termine en éventail. Elles se trouvent aussi au niveau des articulations de mes membres, et finissent par recouvrir mes pattes. Pattes qui ressemblent plus à des patounes qu'à des serres, mais qu'importe.

Le reste de mon corps est recouvert d'un pelage noir, parfois zébré, qui peut être aussi dru par endroits que doux comme de la soie à d'autres. Mes ailes ont la même couleur rouge que mes plumes, d'ailleurs, et en sont recouvertes à la base, pour ensuite laisser place à une finie membrane capable de capturer l'air en dessous de moi. Les muscles de mes ailes sont les plus définis et les plus forts, puisqu'ils portent le reste de mon corps.

Pas que je sois particulièrement lourde, à peine une quatre centaine de kilos, mais cela reste une prouesse que de m'élever dans les airs ainsi. D'ailleurs, en vol, je me sais bien impressionnante pour les humains qui m'admirent d'en dessous. Pas que je ne le sois pas au sol, après tout je les dépasse largement! Assise sur mes pattes arrières, j'atteins facilement les dix mètres, tandis qu'au garrot, je dois tout de même frôler les cinq mètres.

Pourtant, malgré que je rentre dans une catégorie, certains éléments me démarquent du reste des miens. D'abord, j'ai sur le dessus de la tête deux antennes, qui ondulent librement autour de ma tête, et qui réagissent à la façon des oreilles de certains autres animaux. Aussi, partout sur mon corps, des marques rouges et légèrement luisantes apparaissent et disparaissent, à la manière d'une écriture constamment changeante. Cependant, je les sais sans aucune signification, puisqu'il n'existe aucune écriture ressemblant de près ou de loin aux runes sur mon corps. Je sais simplement qu'à y passer la main, on ne rencontre qu'un pelage soyeux et étrangement plus chaud qu'ailleurs sur mon corps. Leur changement se fait très lentement, au fil de plusieurs jours, et ils peuvent rester en place des décennies avant de changer, tout comme plusieurs mois peuvent se voir le théâtre d'un changement constant.

Au final, tous ces détails partent au loin quand je prends mes formes préférées, celles d'êtres humains. J'en ai une panoplie, toutes correspondantes à une partie de mon nom, mais trois d'entres elles semblent revenir plus souvent. Brom, un jeune homme au teint basané et généralement considéré assez attirant, Shahare, une humaine particulièrement androgyne avec laquelle j'aime à embêter les gens, et Kesaryn, une femme envoûtante qu'il me plaît à utiliser pour charmer. Tout dépend, encore une fois, de mon humeur.

Dans tous les cas, une chose reste la même peu importe les formes que je prends. Mon regard. Un regard aux iris rouges et qui scrute quiconque en face de moi. Je ne puis nier de me plaire à mettre les gens inconfortable en les fixant à loisir, et j'aime à voir les émotion passer à travers leurs prunelles. Même sous ma forme draconnique, mes yeux gardent une apparence humaine, qui en est presque déstabilisante. 



Histoire
Le monde défile devant mes yeux depuis si longtemps que j'ai cessé d'y faire attention. Le cycle de renouveau et de destruction semble toujours se succéder, sans jamais avoir de cesse. Je vois des civilisations se dresser, se construire, évoluer... Puis brûler dans le coeur de la nuit, car au final personne ne s'en souviendra jamais. Les astres s'alignent, puis partent de leur propre chemin. Tout n'est qu'éphémère.

Et voilà exactement le problème.

Nous, demi-dieux, avons été créés pour réguler un monde parfait, duquel toute empreinte finissait par s'effacer. Moi-même, Dessinatrice des Vents, voyait toujours son travail réduit à néant. Les forêts que j'ai détruites, les plaines que j'ai ravagé, les vies que j'ai enlevées... Après quelques mois, quelques années, tout était déjà revenu, comme si jamais je n'avais amené sur terre la désolation. Même les flots reprennent leur calme après la tempête. Car c'est là le rôle donné à ma personne par Aer. Créer les tempêtes. Condenser les vents en mers et les ramener vers la terre, où l'enfer pouvait se déchaîner. Et je n'étais autre que le chef d'orchestre de cette cacophonie. Je dirigeais la foudre, faisait gronder le tonnerre, et quelle n'était pas ma joie de voir les arbres s'enflammer sous l'assaut de l'électricité, ou la faune fuir pour sa vie, poursuivie par des vents hurlants. Je savais que ce rôle avait pour but de permettre le renouveau à partir de la destruction, ainsi que d'empêcher les vents d'emmagasiner trop de puissance en mer. Il me fallait rediriger la rage de l'élément de mon père vers la terre, là où elle mourrait, arrêtée par les montagnes, les forêts et les côtes.

Pourtant, je ne pouvais m'empêcher d'être désemparée, chaque fois que la destruction que je semais se voyait effacée par mes cousins de Terra, qui rebâtissait de plus belles forêts au-dessus des anciennes. Mon incompréhension s'est rapidement transformé en courroux, et c'est là que j'ai commencé une lutte acharnée et impossible à gagner. Mois après mois, années après années, j'ai laissé libre court à une rage innommable, faisant de mes tempêtes des événements toujours plus destructeurs. On finit par me donner le nom de l'Éclair Rouge, car j'arrivais, frappait, et repartait aussi vite. C'est par la suite que j'ai commencé à invoquer des éclairs de cette couleur, pour le simple plaisir de satisfaire ceux pour qui mon combat était une vérirtable énigme.

J'ai lutté pendant bien longtemps avant de me rendre à l'évidence. Le cycle de la Nature est impossible à briser. J'ai cessé de remplir mon rôle, me rechignant à gagner les endroits les plus isolés pour pleurer sur mon sort, et sur l'aspect statique de ce monde. J'avais quelques contacts, des amis d'avant, des ennemis incapables de lâcher prise et de me laisser tranquille... Et c'est par leur biais que j'ai entendu parler de l'idée des humains. J'ai sauté de joie. Enfin quelque chose que nous allions changer.

Je me suis ruée aux discussions sur le sujet et ait contribué à les imaginer, insistant sur leur capacité de faire comme bon leur semblerait, toujours inflexible sur l'idée qu'ils pourraient bâtir à leur tour, comme nous. Beaucoup étaient de mon avis, et c'est probablement le nombre qui a fini par jouer. Les humains sont nés, capables d'user de leurs mains et de leurs pieds et de leur tête pour construire des outils. Je les ai laissé se bâtir pendant un temps, et c'est une fois leur civilisation à l'âge médiéval que j'ai décidé d'expérimenter la vie d'humain. J'ai pris l'apparence d'un homme, un chevalier, et ait laissé ma vie m'échapper. À travers le masque de ma transformation, j'ai admiré l'humanité dans toute sa splendeur. J'ai découvert la sensation de posséder une enveloppe fragile et si rapidement désuète. Une trentaine d'année suffisait à ce que la maladie les achève, et ces années étaient si chargées que je ne pouvais m'ennuyer bien longtemps. Dans cette première vie, j'ai pu retrouver un sentiment que je croyais disparu, celui d'être en vie. J'ai embrassé cette existence, la rendant si proche du réel qu'aucun n'a jamais découvert ma véritable identité. Et quand l'âge a rattrapé mon personnage, j'ai eu un bref aperçu de la peur de la mort des humains. Certes, ma crainte se portait dans la fin de mon expérience et de mon divertissement, mais j'ai tout de même combattu jusqu'au bout, jusqu'à ce que la longévité de mon sieur devienne trop louche.

Cette première expérience fut le début de mon amour fou pour ce jeu. J'appris à me fondre dans la masse et à mimer la vie de toutes sortes d'humains. Je fus noble, mendiante, roi, boulanger, impératrice et toute une autre variété d'existences ravissantes. Je me fis le plaisir de me délecter des alcools les plus exotiques, des jeux de hasards les plus dangereux et même des plaisirs charnels tant affectionnés de l'humanité.

J'ai trouvé en ce jeu le meilleur moyen de lutter contre l'ennui et donner un sens à ma vie. Au moment de la guerre, j'avais revêtie la peau d'une scientifique folle, et la diminuation graduelle et inéluctable de ma puissance revêtait à l'époque des couleurs merveilleuses. Je me sentais enfin exister, toucher du bout des doigts la mortalité que j'enviais tant aux humains. Alors je les ai aidé. Pendant de longues années, c'est à leur côté que j'ai essayé de développer des technologies capables de terminer d'achever la Nature. Cependant, une fois mes pouvoirs trop faibles pour maintenir la métamorphose, j'ai inévitablement changé de camp. Combattre mes frères et mes cousins affaiblis n'avait aucun intérêt, surtout en sachant leur défaite inévitable (du moins en le croyant). Je me suis donc retournée contre les humains, usant de ma taille pour détruire leurs soldats. Mon amour pour eux n'était teinté d'aucune loyauté, seulement motivé par le divertissement qu'ils m'offraient.

Quand les Dieux sont revenus pour trouver leur cycle adoré sur le bord de la casse, je n'ai pu que regarder de loin tout ce que je connaissais être détruit. Encore une fois, ma trace a disparu de ce monde, et mon rêve, si proche, a été relégué aux oubliettes. Pas que j'en sois étonnée, seulement déçue. Et puis finalement, cette punition s'est avérée autant une torture qu'un cadeau. Le Pacte est quelque chose de splendide. En me soumettant aux humains et à leurs caprices, en testant leurs limites, je trouve enfin un sens à mon existence, ne serait-ce que pendant une quarantaine d'années. Je les suis, les protège (si c'est ce qu'ils m'ordonnent) et pendant quelques temps, je peux oublier l'éternité qui m'attend après leur mort. Et puis, le Pacte n'est-il pas une façon merveilleuse d'enfin laisser sur quelqu'un une marque indélébile?  


Hors-Jeu


Comment avez vous découvert ce forum ? Nyeh!
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Toujours aussi intéressante!
Comment trouvez vous le design de ce forum ? Hiiiii! Chè booooo!
Avez vous lu le règlement ? Of course dear sir!
Avez vous vu le tchat ? Yeeeeeh le griffon s'est perdu mais la dragonne a trouvé le chemin
Savez vous comment voter pour le forum ? OUI CHEF!



©️ codage par Mini BN sur Never Utopia

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Qualri le Dim 27 Oct 2019 - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capou
Capou
Admin Capou



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Inactif
Crédit Avatar : Capou
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 308
Double Compte : Ephylix, Eskel Merigold
Elément : Eau
Inventaire : Arme: Claymore [+10] (T/5 M/1 R/5)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Sam 26 Oct 2019 - 20:44

A MOI LE DRAGON !
Bienvenue, enfin, re-bienvenue parmi nous ! ♥

Préviens lorsque ta fiche sera terminée, on enverra un lar... quelqu'un pour faire les premières corrections :3



Défendre la pieuvre et l'oursin !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Qualri
Qualri
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Hashiara (Tumblr)
Date d'inscription : 05/02/2018
Messages : 87
Double Compte : Ezelya et le vieux Geoffrey
Elément : Air
Invocateur : Toujours sans Invocateur
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 27 Oct 2019 - 2:57

Merchi Capou pour l'accueil 💕
Et viens passer l'épreuve si tu le veux, le dragon hehehe

Et juste un petit heads up pour dire que ma fiche est terminée 💕💕
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Oblivion El'Galas
Oblivion El'Galas
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 489
Double Compte : Serindë, Orptah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Métier : Garde Doré
Invocation(s) : Wazzi
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)
Qualri'Brom'Shahare [Terminée] Oblivi14
- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité) + Orsonfal (+13 force) (+4 tranchant + 5 résistance + 3 maniabilité + 1 résistance terre)
Qualri'Brom'Shahare [Terminée] Armeso10
- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1502T
- 1 lotion désinfectante
- 1 boussole
- 1 vieille pinte de bière
- 1 broche (offerte par Simon)
- 1 jeu d'échec portable (offert par Simon)
- 1 mouchoir en tissu bleu (offert par Simon)
- 1 cape d'invisibilité (concours de l'été)
- 6 Ravis (racine anti-coagulante)

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Dim 27 Oct 2019 - 7:18

Yo !

Fiche très sympa, perso totalement flippant mais intéressant. J'ai hâte de voir comment tu vas le faire évoluer.

Sur ce...

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Un autre admin viendra bientôt te corriger si besoin et te valider définitivement par la suite !


Qualri'Brom'Shahare [Terminée] Oblivi11
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Capou
Capou
Admin Capou



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Inactif
Crédit Avatar : Capou
Date d'inscription : 07/08/2018
Messages : 308
Double Compte : Ephylix, Eskel Merigold
Elément : Eau
Inventaire : Arme: Claymore [+10] (T/5 M/1 R/5)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 27 Oct 2019 - 11:47

Biensûr que je veux le dragon è.é Surtout que j'adore son caractère :3

Félicitations ! Tu as ma seconde validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .
Voici ta carte de lien qui pourra te servir dans ton journal de Rp. Elle est falcutative. Tu retrouveras les autres cartes à l'atelier de craftage.
Qualri'Brom'Shahare [Terminée] Carte_64
Bon jeu !



Défendre la pieuvre et l'oursin !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Qualri'Brom'Shahare [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-