La Fille de l'Hiver

Partagez

La Fille de l'Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 8 Nov 2019 - 18:38



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t47
Feat Lagertha et Xion.

Après le réveille qui m'avait conduis à intervenir dans la Salle des Archives, j'avais laissé Sarabi et Pru'ha discuter tandis que je regagnais la résidence principale. Toute la matinée durant, je m'étais entretenue avec Le Marchandeur afin de lister les nouveaux besoins du village au vue du commerce naissant, pour qu'il en informe les chasseurs répondants aux demandes de Sirk. Le midi fut accordé à ma Conseillère. J'avais en effet trouvé fort plaisant l'instant partagé durant le déjeuner au sein de l'Arène. De fait, je l'avais invité à me rejoindre dans la salle prévue à cet effet pour m'accompagner tandis qu'Elle me raconterait la teneur de sa conversation avec la Subalterne d'Aër.

Lorsque l'après-midi arriva, je m'enfermais dans la pièce dédiée aux Elus avec le Grand Prêtre. Nous évoquions alors les thèses émissent par les écrits et cherchions à en comprendre le sens. De nos échanges en vint se jour là la mise en place d'un bâtiment dédié aux Six au sein de Sirk, dont la splendeur devait dominer ceux qui s'y rendront et cela, en dépit du prix nécessaire. La majorité de la conversation fut portée sur les détails architecturaux mais elle se termina sur l'un des chapitres de l'ouvrage, intitulé L'Ordre des Chevaliers des Temples. Il s'agissait d'une partie qui semblait grandement intéresser l'homme de foi me faisant face, mais je laissais ce sujet pour un autre jour. La fin de journée approchait déjà et il me restait encore à faire.

Se soumettant à ma décision avec déférence, bien qu'il estimait sans doute qu'aucun sujet ne pouvait surpasser celui des Dieux, il quitta la résidence principale pour laisser place à Marcus et au Général. La discussion se lança rapidement sur les défenses ainsi que des idées novatrices encore jamais vu sur cette île. Après quoi le sujet s'orientait sur les plans de Pru'Ha, le temps nécessaire et les ressources à fournir. L'investissement s'élevait à plusieurs milliers de Tsuris. Une somme, comme le souligna mon second, qui aurait pu être investie dans le renforcement des membres de la Garde Personnelle ou de la milice, pouvant rapidement se retrouver en sous-effectif à la vue des nouvelles alliances et des risques qu'elles apportaient.

La soirée commençait à peine lorsque nous en terminions et je me retrouvais de l'autre côté du pont, à observer les festivités organisées pour célébrer le développement d'une nouvelle affaire tout en accueillant comme il se doit, notre nouveau membre. Les portes étaient closes mais les étrangers encore présents avaient été invités à rester pour l'occasion. Tous s'amusaient. Finalement ce n'était pas compliqué d'administrer un village. Il fallait faire preuve d'une juste justice, d'une hiérarchisation claire, œuvrer pour accroitre la richesse du village dans son ensemble et investir chaque tsuris gagné dans la sécurisation de ce-dernier. Faites cela, et vous obtenez un peuple en paix capable de vous être fidèle malgré vos instants d'impulsivités.

Me montrant participer aux instants de joies pour ne pas devenir une simple silhouette que personne ne voit, je restais tout de même à l'écart, proche du pont séparant le village en deux parties distinctes. Sarabi était plus douée que moi dans ce rôle et c'est sans la moindre jalousie que je la laissais se mêler à la foule, faire conversations et entretenir le lien entre le peuple et le Maître des lieux. Tandis que je me contentais d'observer les grandes tables correctement garnies, éclairées par plusieurs grands feux allumés pour l'occasion et des musiques englobant l'ensemble, le Général vint me tendre le marteau de guerre de Marcus, en m'informant que le potager était prêt.

Je lui souriais alors de ce noir sourire commençant à se faire trop rare à mon goût. Nous quittions les remparts par la porte Est et remontions jusqu'à tomber sur un petit feu autours duquel était installé une chaise. Entre les deux, une tête dépassant du sol gesticulait. Lorsque je vous ai dis que tous s'amusaient, ce n'était pas totalement exacte. Un homme, ne s'amusait pas. Bâillonné il tenta sans doute de se défendre mais lorsque, assis sur la chaise, je fis lourdement tomber mes pieds sur le sommet de son crâne de mes jambes parfaitement allongées, il comprit que le silence était préférable.

Je ne savais pas vraiment qui il était. Un Marquis s'étant outré de ne pas être mieux traité que cela au vue de son rang, plus encore lorsqu'il faisait l'honneur de sa visite à un simple Comte perdu au fin fond de l'Est. Je vous ai dis que mon peuple était en mesure de me pardonner mes impulsivités. Comme celle-ci. Confortablement installé, je laissais le Général s'éloigner et entrepris une conversation rhétorique avec mon invité.  

- Je sais pourquoi tu as fait ça. Commençais-je soudainement. Tu voulais épater cette femme t'accompagnant. Lui montrer à quel point tu n'es pas n'importe qui. Je comprends. Discutais-je avec moi-même plus qu'autre chose. Je crois que c'est une envie que je pourrais avoir pour cette fille. Me mettais-je à penser à haute voix tout en me redressant. Lagertha. Vous devez la connaître, du moins de nom. Son visage est placardé un peu partout. D'ailleurs c'est ça qui m'énerve. M'exclamais-je en courbant mon dos, assis sur l'avant de la chaise, le marteau de guerre tenu verticalement entre mes mains. Elle n'arrête pas de faire des conneries. Et pas des petites ! Franchement, son visage avec son nom, partout. C'est quand même pas rien. Encore qu'elle épargne des gens. Pourquoi pas. Des Gardes Dorés, à la limite. Mais qu'en plus elle se laisse devenir une proie pour tous les abrutis pensant attraper une femme et toucher plus d'argent qu'ils ne pourront en dépenser, ça non ! M'emportais-je doucement avant de retrouver une intonation calme. Et en même temps. J'ai l'impression qu'elle me manque. Lâchais-je en me laissant retomber sur le dossier. C'est stupide parce que la meilleure situation c'est qu'elle soit loin de Sirk. Voire même que je coupe tout lien avec elle au vue des risques qu'elle représente maintenant. Pourtant, savoir qu'un autre la touché.. Me redressais-je en serrant avec la force de mes deux mains le manche du marteau, comme-ci j'écrasais le cou de Valion. Ce n'est pas logique. J'ai connu des femmes, qui n'étaient pas que miennes, et je m'en fichais. Mais l'idée qu'elle ait pu.. Avec ce misérable.. M'agaçais-je de nouveau avant de prendre un instant pour me calmer et de m'allonger, les pieds posés sur son crâne et le regard vers le ciel étoilé. Et en même temps. Cette femme dégage quelque chose. Elle résonne en moi. Mes muscles vibres à son approche. Un appétit insatiable me ronge lorsque son corps se dessine devant mes yeux. Et quand on se jette l'un sur l'autre, tous les deux nus, il n'y a pas de mots. Rêvassais-je. Elle est. Comment dire. Tu sais quoi, je vais essayer de te la décrire. Fis-je en étant poussé par un élan que je ne me connaissais pas, avant de tenir le marteau de guerre telle une oud et de mimer d'en jouer, prenant pour rythme celui émanant de la soirée organisée au village.





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Mer 20 Nov 2019 - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Dim 10 Nov 2019 - 16:56









La Fille de l'Hiver

Sur le chemin de Sirk, cet endroit qui avait fini par prendre une place étrange dans mon esprit, je me remémorait ce qui me séparait de ma dernière visite là bas. Inévitablement, mes pensées allaient aussi à la manière dont j'avais quitté ses murs, ayant fait face à une mort plus que probable, donné par le Démon en personne. Le Général m'avait sauvé, en quelque sorte, pour cela je lui était redevable, mais cet événement avait radicalement changé ma vision des choses, cela avait... brisé quelque chose et maintenant qu'elle était brisé, je l'avais complètement mis de côté et m'avançais jusqu'à Sirk, revêtant la place qu'exécutante qui était mienne, uniquement.

Après Rorn, j'étais revenu sur les terres avec Xion, pour tenter l'épreuve d'un fils de Terra, comme lui même me l'avait conseillé. En y repensant, c'était peut-être la encore une tentative d'attenter à ma vie ? Mais passons, je ne voulais de toute façon pas repensé à cette épreuve qui m'avait poussé à exploser dans une autre. Elle avait surtout, elle aussi, brisée tant de chose. Après quoi, j'avais fini par rassembler tout le clan dans ce camp vidé de ses membres, depuis quelques temps visiblement. Il avait fallu se faire une place, chasser les monstres qui y avait élu domicile, mais nous y étions parvenu. La réunion de mon clan, en un même endroit, avait été plaisante et chaleureuse, mais ça n'enlevait malheureusement pas toutes les conséquences que les récents événement avait crée dans mon esprit. Cela ne faisait que cohabité, jamais vraiment ensemble, une fois l'un, une fois l'autre. C'était donc l'âme pleine de l'autre, que je m'avançais jusqu'à Sirk.

Tout n'avait été qu'un enchainement infernal qui avait fini par me briser, morceau par morceau et c'est éclat avait changé d'endroit, pour construire la haine que je portais à toute chose m'étant néfaste, à moi ou mon clan. Particulièrement envers le Prince et tous ces Calis, entre autre. A la différence près que les morceaux brisés de mon âme n'était jamais réapparu, n'avait pas été recollé ce qui avait rendu ma détermination très différente. Elle était... noire et froide, comme si je ne me permettait plus de laisser jaillir les éruptions de mon cœur avant d'en avoir fini avec le devoir que je m'étais donné. Je me sentais différente moi aussi, animé par tout à fait autre chose qu'une déflagration jaillissant au moindre instant. Mon esprit n'était plus qu'une sorte de vent glacial, soufflant sans jamais discontinuer. C'était avec cet esprit que je m'avançais jusqu'à Sirk.

Xion m'avait accompagné, je n'avais de toute façon pas su lui refuser. Mon clan, voilà les seules personnes qui continuait de nourrir ma part d'affect, mais ils étaient les seuls. A ma plus grande surprise, Amalrik avait lui aussi tenu à nous accompagné, tandis que j'avais choisis Hagen avant tout cela, lui qui avait été discret au sein de Sirk avait attiré bien moins la critique de tous ses villageois. Le trajet avait été silencieux, peut-être sans doute un peu trop pour être anodin. Je ne doutais pas qu'ils avaient tous noté la différence de mon comportement, je ne faisais qu'avancer, le regard vissé sur mon objectif qui apparaissait au loin, illuminé de quelques torches au sein de la nuit. J'avançais comme un corps vidé de sentiment, de palpitation, animé seulement pas la détermination froide. Quel intérêt, de toute manière, de me présenter autrement, je ne le rejoignais que pour lui faire état de notre avancée, éventuellement évoquer les futurs stratégies et rien d'autre. Il n'avait besoin que de la guerrière du Nord sur son échiquier et encore. C'est donc la seule chose que j'étais en m'avançant jusqu'à Sirk.

En approchant de la porte Sud, nous pouvions entendre le brouhaha significatif d'une fête, mais ça ne me procurait absolument rien, si ce n'est une légère contrariété quand les gardes à l'entrée nous arrêtèrent pour nous signifié que j'étais invité à passer par la porte Est seule, tout en laissant mes accompagnateurs passer par la porte Sud et faire en sorte que mon « Invocation » se métamorphose. Tiens, j'avais oublié cette loi stupide. Mon regard noir et glacial plongea dans le premier qui m'avait fait face, lui signifiant que je n'acceptait tout simplement pas d'entrer sans mes hommes, alors que je sentais Xion s'être approchée dans mon dos. Sans doute qu'elle non plus n'appréciait pas l'idée, ce qui m'en donnait une. Je consentais donc à laisser Amalrik et Hagen entrer par la porte Sud, mais ne tolèrerais pas que mon « Invocation » fasse autre chose que m'accompagner partout où j'irais dans ce maudit village, même métamorphosée. Ce qui, en soit, pouvait sembler être un caprice, mais c'était loin d'en être un. Je n'étais en sécurité nul part et encore moins ici, je ne comptais certainement pas me présenter seule face à Lui dans ses conditions. Le garde hésitait alors un moment avant d'accepter. Je lui accordais un air dédaigneux avant de conseiller à Amalrik et Hagen de rester discret et de ne pas trop profiter des joyeusetés. Au moins, je n'avais pas à faire à Ivar et Lothar, qui eux auraient possiblement eu plus de mal à se tenir. 

C'est donc en compagnie de Xion sur mes talons, que nous faisions le tour des remparts, les longeant par l'Est. Mon armement tintait dans la nuit, plutôt silencieuse de ce côté-ci. Finalement, le Général finissait par nous accueillir ce qui, nerveusement, faisait rejaillir les souvenirs liés à ma dernière rencontre avec lui. Il nous arrêtait dans notre avancée, de sa prestance trop imposante. Pourtant, il avait gagné ma reconnaissance la dernière fois et je ne faisais, à lui, qu'accorder un regard impassible. Derrière lui pourtant, je distinguais quelque chose, un feu au loin, auprès duquel une silhouette de dos se tenait. Même de loin, je Le reconnaitrait entre mille. Je le discernais alors brandir une lourde marteau dans les airs, avant de le laisser s'abattre, d'un grand mouvement circulaire, devant ses pieds. Un son sortit de cela, sourd, écrasant, me faisait lever une seconde un sourcil. Il s'assit ensuite, posant ses pieds sur ce qui, de loin, ressemblait à un crâne maintenant détruit. C'était donc cela, un crâne qu'il éclatait tandis que le corps de son possesseur semblait être... enfouie dans le sol. Une scène digne d'un de mes souvenirs qui fit alors sursauter mes entrailles à la mesure des battements qui les avait animé cette-fois là quand je l'avais contemplée.

Mais aujourd'hui, il ne s'agissait que d'un battement de tambour, bien loin du concert de la dernière fois. Détournant mon regard, je le portais à nouveau sur le Général, attendant la suite des évènements dont je n'étais aucunement maîtresse.

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 10 Nov 2019 - 18:26



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t47
Feat Lagertha et Xion.

Les dernières paroles de ces couplets entrecoupés d'une hésitation à trouver les mots laissa plusieurs longues secondes de silence s'écouler à leur suite. Le regard vers la voûte céleste, allongé dans le fond de la chaise au dossier arrondie et le marteau de guerre toujours incliné à la façon du oud, je concédais à cet instant sa plaisance. La relation que nous avions été plutôt bien représentée. Mouvementée certes, mais si passionnée. L'ennuis et l'ordinaire n'avait pas sa place entre nous. Pas même cette soirée apaisante où revenant d'une lutte, nous discutions au coin d'un feu jusqu'à céder au sommeil. Entre nous, il s'était mis à exister quelque chose propre à notre duo. Dès l'instant où l'on se rencontra.

Un soupir souffla un bref rire nerveux tandis que je m'entendais penser. Mon corps se redressa et le fer de l'arme vint claquer juste à côté de la joue du Marquis. Je m'adressais alors à lui avec la même rhétorique que précédemment. M'avait-il entendu ? Voila ce que j'étais devenu. Pitoyable. Cela ne datait pas de Lagertha. Depuis un moment déjà je me sentais différent. C'était agaçant. Peut-être étais-ce à force de jouer le rôle du Comte. C'était quand la dernière fois que j'avais été un autre que lui ? Je n'arrivais même pas à en avoir le souvenir. Si longtemps à devoir être gentil. Respectable. Indulgent. Alors que ce que je désirais plus que tout c'était de massacrer tous ces imbéciles.  

Mon emportement le fit sursauter mais je le rassurer presque aussitôt. Je n'allais pas sortir mon épée et me lancer dans un bain de sang de tous ceux croisant mon chemin. C'était une méthode absurde. N'importe qui pouvait avoir des Demi-dieux. Et puis rien ne me permettrait de savoir si dans ceux que je parviendrais à pourfendre, les Huit y seront tous. Les Huit. C'était ça. Ma vengeance. Je la focalisée bien trop sur le Prince alors qu'il n'était que le Neuvième des Huit. C'est eux. Voila ce que je devais faire. Voila ce qui me manquait tant ! Ma vengeance. Réelle. Cruelle. Effrayante. Le Comte avait suffisamment œuvrer pour pouvoir s'absenter sans que cela ne ralentisse mes projets en cours. Il était temps pour moi, de nourrir le Démon.  

- Finalement tu n'auras pas été une perte de temps trop importante. Concluais-je notre discussion avec un sourire aussi sincère qu'en rien rassurant. Bien entendu, tu comprends que notre petite conversation doit rester entre nous. Continuais-je en me levant pour me placer derrière lui, la froideur de l'arme caressant sa joue. Je te demanderais bien de m'en faire le serment mais je n'ai aucune confiance en toi. Expliquais-je en levant mon arme. Pour être sincère, c'est surtout parce que je trouve ça bien plus marrant. Avouais-je avant de la rabattre dans un mouvement circulaire qui lui brisa entièrement la mâchoire inferieure tout en la déboitant, la faisant pendre sur le côté, au point que le bâillon ne pouvait plus tenir correctement.

Je restais quelques instants ainsi, le fer posé sur le sommet de son crâne, me tenant droit en levant le menton vers le ciel nocturne. Les yeux clos, un large sourire répondait aux étoiles en même temps qu'une profonde expiration se mêlait au bruit des branches qui craquelaient dans le feu. Après quoi, je regagnais ma chaise et mes pieds retrouvèrent comme appuie la splendide chevelure du noble. C'est à cet instant que mon attention se tournait vers le Général approchant pour très vite ne se focaliser que sur la silhouette l'accompagnant.

Quelques minutes plus tôt, on lui avait amenée Lagertha à la porte Est comme il était désormais de rigueur. Son visage affiché partout nécessitait qu'elle ne soit plus vue dans la partie inférieure où marchands et passants allaient et venaient tous les jours. Il suffisait qu'un seul la reconnaisse pour qu'une garnison princière ne débarque. Bien que Sirk avait beaucoup changée depuis son départ, avec des remparts et des tours plus solides notamment, il n'était pas encore en mesure de faire face à une attaque frontale des Chiens du Prince.

Sa méfiance se porta dans un premier temps sur la personne accompagnant la nordienne. Son Invocation à la croire. Le Général hésita. Le regard de cette barbare était aussi froid que ceux qu'il vit avant les assaut dans les Landes. Et elle ramenait ce coup-ci un Demi-dieu pour me rencontrer. Sarabi n'était pas présente à mes côtés, il le savait. Le chef de ma Garde Personnelle se mit alors à se demander si elle ne venait pas éliminer la menace perçu à sa dernière visite. Et si elle avait décidée de se venger ? D'éliminer une trop grande menace avant que ce ne soit cette-dernière qui la frappe ?

Il finissait par accepter non sans murmurer à l'oreille d'un des Katarydons veillant sur la porte de prévenir Sarabi afin qu'Elle se tienne prête au cas où le Seigneur Katar l'appellerai. Après quoi, il les guida tous les deux jusqu'à moi en me les présentant comme Lagertha et son Demi-dieu. J'arquais un sourcil tandis qu'il se positionna à deux pas derrière la divinité tout en posant sa lourde main à l'endroit précis où se terminait son fourreau et commençait la garde de son arme.

Ainsi donc elle venait accompagnée d'un Demi-dieu pour me parler. La froideur de son regard me fit alors songer au même raisonnement hypothétique que mon second. Je me dressais sur mes jambes et sans dire un mot, tenant le bout du manche du marteau de guerre posé verticalement entre le sol et ma main, tandis que de l'autre, j'invitais la nordienne à prendre place sur le siège me faisant face et autours duquel étaient désormais éparpillés dents et crachats de sang. Sans la quitter du regard, j'attendis qu'elle finisse par s'exécuter pour ensuite le porter sur son compagnon alors que ma seconde main venait rejoindre la première au sommet de l'arme.

Il était imposant et ne laissait pas entendre à être du genre que l'on caresse sans mal. Etais-ce là un message de sa part ? Une menace ? Vois que je ne suis plus seule quand je viens te parler. Vois qui m'accompagne. Vois qu'un ordre et tu finis en charpie. J'avais eu la décence de l'accueillir avec une Sarabi sous forme humaine afin qu'aucune menace ne soit inutilement perçue. De toutes évidences, elle tenait à ce qu'il n'en soit pas ainsi. Fort bien. Si tu veux me tester tu vas en avoir l'occasion et une fois terminée, tu m'appelleras ton Maître ou tu mourras une fois pour toute. J'ai franchis les portes de plus de Temples qu'aucun mortel. Rencontré des divinités à l'esprit aussi sombre que le Gouffre et haut que la plus haute montagne de Zan. Devant aucun je n'ai tremblé. De tous j'ai triomphé. Si du sommet de la vigie d'un navire en pleine tempête orageuse j'ai sauté sur un Léviathan déchainé avec pour seule arme un couteau, je n'hésiterai pas plus pour faire face à ton Demi-dieu.

- Est-ce un garde, ou un conseiller ? Lâchais-je finalement d'une sombre voix en fixant l'impressionnante divinité.





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Mer 20 Nov 2019 - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 18 Nov 2019 - 18:57

La Fille de l'Hiver
...et l'ombre qui la guette.
Quelque chose de sombre accompagne leur marche. Une humeur. Xion avance en silence. La lenteur du trajet l'agace. Elle essaie de se rappeler pourquoi les humains sont dotés de pattes aussi déséquilibrées. Le roux dans sa gueule, le brun et son élue sur son dos, situation réglée. Sauf que sa peau est glissante et sa crinière tranchante. Impossible de s'y accrocher sans y perdre son sang. Et elle n'aurait tenu le trajet en les maintenant avec ses longues moustaches.

La nuque de la renarde s'affaisse. Son regard doré balaie le sol que foulent ses pattes sans considération. Kuro n'est plus là. Gyllir non plus. Elle rêve du jour où ses mâchoires se refermeront sur le cou du dragon solaire, où les torrents de sa rage noieront le primate de lumière. Elle hait les enfants du Feu. Quel dommage qu'ils ne puissent mourir. Elle aimerait les effacer de ce monde. Le temps où les flammes dévoraient son eau appartient au passé.

Noires sont les pensées qui occupent son esprit, et froide est sa détermination. Une volonté divine l'unit à son humaine, et bien plus. La fille d'Aqua grogne. Elle repense au degré d'insistance dont elle a dû faire preuve pour venir. Parcourir ces terres sans elle ? Plus jamais. Sous les traits de leur espèce ? Plus jamais ! Elle aurait fait un massacre si Lagertha avait dit non. La renarde secoue la tête et reporte son attention sur l'horizon.

La Fille de l'Hiver Emprei10

L'agitation du village lui parvient nettement à l'approche des hauts murs. Xion songe à la conversation avec Sig. Un homme pour lequel elles travaillent. Un bienfaiteur qui se fait appeler le Démon. Flou et étrange. Les concepts ne s'alignent pas dans sa tête. Peut-être que cette rencontre permettra d'éclaircir le rôle de cet humain. Que son élue soit toujours celle à se déplacer pour le voir ne lui plaît guère. Et il y a déjà trop de bruit ici. Ça ne peut être pire que la grande ville.

Quoi ? La fille d'Aqua s'approche, l'air mauvais. Peut-être que Nagah a raison. Des êtres aussi faibles devraient les vénérer, les respecter. Lagertha prend la parole, chassant le jugement et la sentence divine qui se mue dans son être. La guerrière leur dégage le passage à coups de mots. Ses iris dorés suivent la silhouette des deux membres de leur clan jusqu'à ce qu'ils disparaissent de son champ de vision. Elle n'aime pas l'idée de les laisser, mais puisque sa cheffe s'en accommode... Son corps gracile lui emboîte le pas de près. Ses moustaches l'effleurent au gré de ses mouvements. Xion est nerveuse sans vraiment savoir pourquoi.

La nuit est sa plus grande faveur sur terre. Elle discerne aisément la forme masculine, l'arme et la tête qui dépasse du sol. Puis qui perd sa mâchoire. Les yeux de la renarde s'agrandissent légèrement. Elle est intriguée. Sa curiosité se tait face aux murmures qui prolifèrent. La présence rapprochée d'un garde la tend immédiatement. Il se montre prêt à attaquer. Alors elle l'imite. Un grondement sourd vibre dans sa gorge. Seule son élue est assez près pour l'entendre.

Celle-ci prend l'invitation. Xion la suit. Elle ne s'arrête que si Lagertha lui demande. Elle n'aime pas la façon dont l'homme joue avec son arme. Pourquoi il fait ça ? Il pense en avoir besoin ? Le doute la saisit. La relation n'a pas l'air de correspondre à des alliés. Rien à voir avec l'humaine et le fils des mers. La créature abyssale retient un grognement irrité. Est-ce que Lagertha a omis de lui donner des informations cruciales ? Encore ? Ce chef de village est-il une menace pour sa vie ? Elle pense un instant à arracher la tête du sol comme si ça pouvait la calmer.

Sombres sont les yeux qui étudient sur ses écailles et son visage masqué. La fille d'Aqua soutient l'échange avec intensité. Il pose une question qui ne lui est pas destinée et pourtant l'observe toujours. Ses griffes s'enfoncent dans la terre. Immédiatement, peu importe le mouvement des petites armures, elle se glisse autour de son humaine et répond avec défiance.

« Je suis son ombre. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Antonio J. Manzanedo



La Fille de l'Hiver Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

La Fille de l'Hiver Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Lun 18 Nov 2019 - 22:35









La Fille de l'Hiver

Le Général acceptait de nous mener plus proche de Lui, non sans que je ne vois ses murmures auprès d'un de ses hommes qui s'empressait alors de quitter les lieux pour rejoindre Sirk. Même si je faisais mine de n'avoir rien saisi de la chose, il en était tout autrement. A vrai dire, je comprenais presque, après tout, je me présentais à Lui avec un Demi-Dieu, sous forme originelle. Même moi je me méfierais, que l'on soit à l'extérieur ou non de Sirk. Ce qui était le cas de Xion également, son grondement m'avait été perceptible, mais il était nécessaire que de conserver le calme que j'arborais depuis ma venue. Je m'avançais jusqu'à lui, sans ciller, jusqu'à ce qu'Il m'invite à m'asseoir. Son regard perçait le mien et je lui rendais bien volontiers, sans une once de défi pour autant. Je faisais un bref signe de main à Xion, lui indiquant de ne pas avancer davantage alors que je m'installais, avec une certaine souplesse qui allait de paire avec mon état d'esprit. Froid et mesuré.

Bien droite, je distinguais aisément Son regard se porter sur Xion, pour ma part, je ne quittais pas le sien, en aucune façon, ce serait une erreur. Une première question venait alors, en guise de salutation sans doute. Voilà qui donnait le ton. J'étais froide, Il était froid, Xion était tendue, cela s'annonçait grandiose. Cependant, loin de me laisser impressionner tout en restant à ma place, j'aurais voulu répondre, mais la renarde me devance. L'instant qui suivait, je sentais sa présence comme une carapace autour de moi, s'enroulant autour de ma position. Mon regard se détachait alors du Démon, une seconde à peine pour noter la présence de son museau non loin de mon épaule et alors qu'elle répondait à ma place, mes yeux bruns pointaient à nouveau vers Lui, guettant ses réactions. Etrangement, elle n'était pas ce que j'attendais puisqu'il s'agissait d'un sourire, évocateur et pourtant, assez destabilisant. Mais surtout, la lueur que je discernais dans son regard réveillait un léger crépitement au creux de mon dos, de ma cicatrice plus précisément.

Parfaitement consciente de ce que cela signifiais, cela n'était pourtant pas commode à concevoir. Ainsi, je fermais les yeux un instant, inspirant silencieusement et longuement afin de faire s'éloigner cette sensation. Rouvrant les yeux alors, j'avais à mon tour un très léger sourire, trahissant la fierté que m'inspirait la réponse de Xion. Ma voix portait alors à son tour, plutôt sobre, accompagnant les mots de ma Fille d'Aqua.

❝ C'est exact. ❞

Il n'était pas question de conseiller ou de garde, c'était bien au delà de tout ceci. Elle était de mon clan, de ma famille et n'avait pas un rôle simpliste tel que ceux évoqué. De ce fait d'ailleurs, je me devais de le lui présenter en tant que tel.

❝ Xion, fille d'Aqua, mais vous saviez déjà qu'une telle créature m'était liée. ❞

Je le lui avais déjà dis oui, finalement, il pourrait simplement s'agir d'une formalité, une présentation en bonne et due forme. Est-ce que je lui devais ? Je ne pense pas, en revanche, faire passer mon besoin de protection pour une formalité m’apparaissait comme une nécessité. Par la suite, je levais ma main vers la tête de Xion pour l'y poser un instant, me voulant apaisante à son égard. Il n'y avait pas grand intérêt à ce qu'elle se montre agressive, cela pouvait tout aussi bien jouer en notre défaveur et puis, cela le conforterait peut-être dans l'idée que la mienne n'était pas de le tuer. Contrairement à Lui, en d'autres temps...

❝ J'espère que sa forme ne vous dérange pas. En dehors de Sirk, je préfère qu'elle reste comme ça, pour des raisons de sécurité. ❞ La main toujours posé sur la joue de Xion, je me tournais un instant vers elle. ❝ La dernière fois que je lui ai demandé de se métamorphoser en humaine en zone sauvage, ça ne nous a pas vraiment réussis. ❞

Je laissais alors ma main glisser, en me remémorant ces souvenirs, jusqu'à perdre ses écailles pour revenir sur mes genoux, alors que mon regard faisait de même pour retrouver celui du Démon, essayant de le jauger à nouveau. Le pouvais-je ? En avais-je seulement envie ? Je ne savais pas et à vrai dire, je n'avais pas envie de me poser la question. J'étais venu ici pour lui faire le rapport des derniers évènements, en tant que pion sur son échiquier, voilà tout. Rien de plus, rien de moins. Ne le quittant pas des yeux, ma voix s'élevait à nouveau, tandis que le brouhaha des festivités à l'intérieur de l'enceinte battaient leur plein. Une opposition notable entre la chaleur du dedans, et le froid du dehors.

❝ Nous sommes venus pour faire le rapport de nos avancées, comme convenu. ❞

Après quoi, je le laissais répondre, voir mener la discussion si Il le désirait. J'étais, après tout, son exécutante à ce stade, alors je lui laissais les pleins pouvoir, comme il était judicieux de le faire. J'eus alors un rapide coup d’œil vers cette tête sortant du sol, ne cillant d'aucune manière. La seule curiosité à son égard était éventuellement de connaitre les raisons de son traitement. Mais je ne poserais la question que plus tard, peut-être, ou peut-être pas après tout, ça ne regardait pas un pion tel que moi.

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mer 20 Nov 2019 - 18:53



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t47
Feat Lagertha et Xion.

Un sourire en coin déforma mes lèvres tandis que dans mon regard ne quittant pas celui de la divinité, rayonnait une lueur. Il accompagna le Subalterne avant de glisser sur sa Libératrice. Finalement, notre dernière entrevue à la fin si houleuse n'était pas une si mauvaise chose lorsque l'on observait les conséquences. Jamais elle n'avait été autant en adéquation avec ce à quoi je la destinée que ce soir. Sa position assurée. Un Demi-dieu protecteur. Tous deux en mesure de connaître leur place tout en démontrant leur potentiel. Mieux encore, le lien les unissant ne paraissait pas aussi troublant que celui m'unissant à Ephylix. La divinité lui était soumise par volonté et cela était considéré à sa juste valeur.

Restant debout, prenant appuie sur le manche du marteau, j'inclinais légèrement le visage en guise d'approbation pour qu'il garde sa forme originelle. Quelque chose me soufflait de réclamer des détails sur cette situation qui ne leur avait pas réellement réussie, mais je n'y répondais pas. Elle était présente et je n'avais pas eu d'informations stipulant que sa prime avait été augmentée. Cela ne pouvait donc pas être suffisamment déplaisant pour gâcher cet instant. Le feu était plaisant. La nuit étoilée. Un marquis souffrait. Et elle était là. Calme. Un peu trop peut-être mais je n'étais pas d'humeur à chipoter.

- Bien. Cela ne peut pas être pire que le dernier.

Mes mots avaient étés prononcés alors que je m'étais positionné derrière le crâne de mon captif. Aussitôt furent-ils lancés que je me réprimandais silencieusement. Je ne parvenais pas à comprendre pourquoi je m'étais de la sorte laissé aller à une mesquine pique, renvoyant à un départ m'ayant été désagréable. Sans doute étais-ce cette relation si plaisante qu'elle semblait avoir avec cette Fille d'Aqua. Combien avais-je dû en libérer avant de trouver la mienne ? Et encore. Sarabi se montrait plus à m'obliger à réfléchir que cette Xion ne devait l'imposer à Lagertha. Tournant mon regard sur le sommet de ce qui dépassait du sol, je fis lentement basculer le fer forgé du marteau de guerre juste à côté de l'oreille du Marquis sursautant à chaque passage, tel un pendulier marquant les lourdes secondes scellant un destin.

- Je t'écoute.




La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Sarabi
Sarabi
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Young lioness
Date d'inscription : 22/03/2018
Messages : 186
Double Compte : Lagertha
Elément : Feu
Sorts : feu_5;
lumiere_1;
folie_0;
ignifuge_3;
necrose_5;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Jeu 21 Nov 2019 - 0:14

La Fille de l'Hiver


La nuit avait posé son voile sombre sur l'enceinte de Sirk. Pourtant, c'était en des moments comme celui-ci que la chaleur de plusieurs torches et d'amis rassemblés jaillissaient avec éclat. Sur un tableau noir, les joyeusetés n'en étaient que plus ravissantes tous se prêtaient allègrement au jeu. Des rires, des verres qui s'entrechoquent, des voix qui se portaient haut. La douceur des soirées d'été étaient délectables et ce même pour ma peau humaine. J'avais pris l'habitude de la conservé au sein de Sirk et j'appréciais particulièrement cette proximité que j'avais instaurée avec tout ses occupants.

Ce qui n'était pas forcément Son cas, mais je prenais plutôt positivement l'effort qu'il avait fournit pour se montrer aux yeux de tous, malgré les derniers tumultes. Pour ma part, j'avais pris position dans le vif du sujet, lui accordant quelques regards de temps à autre, sans vraiment chercher une réponse, plutôt pour m'assurer que tout allait bien. Jusqu'à que je sois plutôt prise par l'attention de chacun, si au début tout était bon enfant, de temps en temps certains venaient aussi me parler plus sérieusement. Puis à nouveau, l'amusement de tous. De temps à autres, je me plaisais à me laisser aller à la gourmandise de quelques mets présentés, de quelques gorgées de chaudes boissons avalées. Finalement, cette fois où je tournais mon regard vers lui, il n'y était plus. D'abord un peu inquiète, je finissais par me dire qu'il devait être retourné à la demeure, sans doute pris par la fatigue. C'est en tout cas ce que je me persuadais de croire, jusqu'à ce que, passé de longues minutes, on ne vienne me quérir.

Un de ses soldats était venu me trouvé, me saluant respectueusement avant de souhaiter me murmurer à l'oreille. Celui-ci m'informait que la Nordienne était de retour et qu'il y avait entrevue avec le Maitre. Cependant, c'était loin d'être la seule chose puisqu'elle était venu en compagnie d'un Demi-Dieu et s'était présenté à lui ainsi. Le Général était inquiet et me demandait de me tenir prête. Quelle plaisanterie, j'espère que personne ne pensait sincèrement que j'allais simplement me contenter de me tenir prête. Perdant alors toute la chaleur des joyeusetés, je demandais au soldat de me mener jusqu'à eux. Traversant la foule enivrée, nous finissions pas nous en extraire avant de rejoindre la porte Est. Je m'y avançais d'un pas décidée, m'y engouffrant alors que le bois s'ouvrait sur mon passage. Mon pied se posant sur le sol devenait patte rosée. Le deuxième fit de même alors que la magie reprenais peu à peu place dans mes jambes redevenues originelles. Le sort de métamorphose s'échappait, mon corps plongeait vers l'avant alors que mes pattes antérieurs foulaient l'herbe, mon visage retrouvant sa fourrure et son mufle.

Ayant retrouvé ma forme Semi-Divine et même si je les percevait déjà, la présence du Demi-Dieu s'imposa à moi. Son aura était différent de ce que j'avais croisés jusqu'à maintenant, dans cette vie. Il y avait une profondeur abyssale et je dois bien avouer qu'elle ne me rassurait aucunement. Mes pas étaient mesurés mais me menaient assurément jusqu'à eux, un feu à leur côté me les pointait comme objectif. Cependant, une odeur m'interpellait, celle du sang, un sang que je ne connaissais pas cependant. Trêve de questionnement cependant, j'arrivais à leur hauteur, silencieusement, contournant la scène d'un arrondis alors que mon regard touchait d'abord l'enfant d'Aqua, pour ensuite trouver celui de Lagertha. J'étais silencieuse et prenais position à Ses côtés, jusqu'à m'y asseoir. Si mon regard cristallin observait intensément nos invités, il ne pouvait ensuite que se porter sur le tête d'un humain m'étant inconnu qui avait l'air d'avoir essuyé la colère de Kris.


“ Charmant... ”

Un commentaire soufflé, plutôt simpliste alors que mes yeux trouvaient, l'espace d'une seconde ceux de mon Libérateur. Je reviendrais cependant sur le sujet plus tard. Mon regard trouvait à nouveau celui de Nordienne, à qui j'accordais une seconde de silence avant d'incliner légèrement ma tête en guise de salutations.

“ Lagertha. ”

“ Sarabi. ”

Sa voix était sobre et ce qu'elle dégageait était différent de ce que je lui connaissais. Je dois bien avouer que cela m’interrogeait sur plusieurs choses : ce qu'ils avaient pu se dire jusqu'à maintenant et ce qu'il s'était passé depuis notre dernière rencontre. Je savais leur séparation plutôt tumultueuse et même si je n'y croyais pas réellement, il y avait de quoi se questionner. Lagertha était venu en compagnie d'un cousin, chose qu'elle n'avait jamais fait jusqu'à lors. Sous forme originelle et elle était... différente. J'osais espérer avoir des réponses à mes questions, quand le temps sera venu.

Je me tournais alors enfin vers ce cousin dont l'identité m'était parfaitement inconnue. Tout ce que je pouvais dire c'était qu'il semblait sur la défensive sans que je n'en saisisse réellement la raison. Enfin, ce n'était pas totalement vrai, mais je ne préférais pas m'avancer sur les hypothèses possiblement outrageante. Mais si Lagertha avait raconté ce qui s'était passé entre elle et Kris à cet Enfant, il ne serait pas étonnant qu'il soit ainsi sur la défensif, comme un rempart face à Lui. Je l'observais alors, de mes yeux cristallins, sans méfiance ni véritable bienveillance, avec pourtant le respect qui lui était dû.


“ Enchantée de te rencontrer enfant d'Aqua. ”

Et c'était sincère, peu importait la situation. Après ces quelques instants solennels et peut-être inconfortable pour tous j'en conviens, j'accordais à chacun un regard, un peu plus léger avant de finir par Lui.

“ Continuez, faites comme si je n'étais pas là. ”

Après tout, j'étais seulement là pour m'assurer que tout se passait pour le mieux. Après tout ce qui s'était passé ces derniers temps, il m'était inconcevable de le laisser ainsi seul, à l'extérieur, face à une femme possiblement vengeresse. Je le répète, je n'avais pas envie d'y croire, mais parfois les humains sont tellement imprévisibles et incertain que cette éventualité pouvait tout à fait être vraie. Cependant, elle savait maintenant que ce ne serait pas chose aisée, j'étais là et je veillerais à ce qu'aucun déroulement tragique ne se fasse, pour le bien de tous.
@ pyphi(lia)


La Fille de l'Hiver Nlk0

" Tenir au secret ce que je te dirai, et de ne jamais faire quoi que ce soit qui puisse me causer un quelconque tort "
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Sarabi le Dim 1 Déc 2019 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Lun 25 Nov 2019 - 15:02

La Fille de l'Hiver
...et l'ombre qui la guette.
Il sourit. Ça signifie qu'il apprécie ? L'enfant des abysses s'interroge. Elle n'a jamais rencontré pareil humain. Déjà, il parle très peu. Une rareté bienvenue au sein de son espèce. Sa méfiance reste de mise. Il dégage quelque chose de sombre, lui aussi. Difficile de sentir si cela s'apparente à leur noir à elles.

Son poitrail se gonfle de fierté aux mots de son élue. La chaleur de sa main l'apaise, toujours. Elle décroche enfin son regard de l'homme pour plonger dans les iris sombres de Lagertha. L'évocation de ce souvenir enserre son cœur. Une lueur honteuse traverse ses yeux dorés. Elle a failli manquer à la protéger. Plus jamais. La réplique du Démon lui fait lever le museau. Insaisissable à ses sens comme à son esprit. Mais la tension dans ses muscles l'empêche de demander. Pourvu qu'elle s'en rappelle, et consulte son humaine plus tard.

Xion se calme progressivement, jusqu'à s'allonger. Elle prend la posture des grandes créatures figées dans le désert d'antan. Écho lointain et inconscient de ses heures passées sur les rochers à observer son peuple. Qu'ils discutent, elle veille. Son regard divague sur la tête à même le sol. Quel étrange procédé. Il ne va pas rester en vie quand même ? Cette attente de la mort la renvoie à l'homme enchaîné et l'acier déchirant peu à peu sa chair.

La fille d'Aqua pivote la tête brusquement. Une présence divine. Elle se rapproche doucement. Ses babines se relèvent. L'engeance d'Ignis. Décidément, ses parents la punissent pour avoir manqué à protéger son humaine. Dès que l'enfant entre dans son champ de vision, Xion se redresse avec vivacité. Elle la toise. Un seul signe hostile et elle bondit. Elle en a terriblement envie.

Mais non. La féline reste horriblement calme. La créature abyssale ne peut pas riposter, contrainte de rester sur la défense. Quelle plaie. La salutation tombe dans le silence quelques instants. Fort mécontente, la queue de la renarde fouette l'air un instant. Elle se sent malgré tout obligée de répondre.

« Grrrm. »

Sur ce grognement passager, elle se rallonge. Ses yeux dorés fixent le pelage rosé. Elle préfère le bleu de Nagah. Au moins, elle considère la présence de la demi-déesse comme légitime, pour une entrevue entre alliés. Elle focalise alors son attention sur les environs et celui qui clame les posséder.


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Antonio J. Manzanedo



La Fille de l'Hiver Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

La Fille de l'Hiver Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Jeu 28 Nov 2019 - 17:13









La Fille de l'Hiver

Xion se calmait comme je le lui suggérais. C'était plaisant de constater que j'étais capable de l'apaiser, malgré la tension que je ne pouvais nier dans mes entrailles. J'étais un peu tourmenté par ce qui se déroulait et même si je n'en laissait rien paraître, ça me paraissait concevable qu'elle le sente, d'une manière qui m'échappe encore. L'observant une seconde le temps qu'elle se couche, c'est un rictus amer qui venait à présent tirailler mes traits à son commentaire évocateur. Je fronçais les sourcils, un peu plus encore, à l'évocation de notre dernière entrevue. Son pic était presque puéril et pourtant si semblable à ce dont j'étais capable. Pourtant, il avait atteint son but avec cette attaque, cela me guidait un peu plus vers un chemin plein d'amertume.

C'est alors que Sarabi se décidait à entrer en scène alors que mon regard brun se posait sur elle le temps qu'elle prenne place. Sa présence et son aura avait déjà eu la capacité de me contenir, j'espérais que ce soit à nouveau le cas ici. Je n'avais aucune envie de me laisser aller à de quelconques pulsions. Plus en tout cas, pas devant Lui, vers qui mon regard pointait à nouveau. A l'approche de la fille du Feu, Xion redevenait nerveuse, mais cette fois-ci je ne prenait pas la peine de la calmer, sa réaction était légitime. Je préférais lui laisser retrouver son calme seule, ce qu'elle fit sans attendre.

Maintenant que tout était en place, nous pouvions procéder à la suite de cet entretien. Il m'avait invité à parler, Sarabi laissait entendre qu'elle n'était là que pour observer et Xion était silencieuse. C'était donc à moi d'ouvrir le dialogue. Voyons, par quoi commencer ? Mon regard traversait un instant sa silhouette, comme j'avais pu le faire en le quittant la dernière fois, le temps de la réflexion avant de s'ancrer à nouveau dans son regard, arborant une voix sobre.

❝ Comme je vous l'avais annoncé, mon clan est maintenant installé à la frontière entre la Plaine brumeuse et les Montagnes de Zan, de manière temporaire le temps d'attaquer nos cibles et de trouver un endroit où vivre en terre de Non-Droit. ❞

Me venait alors le sujet concernant notre prochain lieu de vie, cependant, j'avais changé d'avis à ce propos et ce par rapport à ce que j'avais pu penser en étant à Rorn, durant les prémices de leur révolte à laquelle je n'avais que peu participer, comme convenu. Cependant, je ne tenais pas à évoquer mon choix pour le moment, je verrais cela plus tard. Je reprenais alors en abordant un autre sujet.

❝ Sous vos conseils, j'ai tenté l'épreuve d'un fils de Terra, épreuve durant laquelle j'ai été en concurrence avec... Une Garde Dorée. ❞

J'avais peiné à annoncer cette information, je savais pertinemment que mes expériences avec les Gardes Dorés n'étaient pas de son goût et cela le serait encore moins quand il saura que j'ai échoué face à l'une d'entre eux et qu'en plus de cela, je n'ai pas été en mesure de l'éliminer, elle non plus.

❝ L'épreuve n'était pas à ma portée et j'en suis ressortis sans le Demi-Dieu. Nous avons dû ensuite les affronter, moi et mes enfants Divins, fassent à d'autres et nous n'avons réussis qu'à fuir. ❞

Mon regard s'était glissé jusqu'à Xion, le temps de repenser à cet affrontement qui m'avait arraché bien plus que quelques instants de bataille. Mon regard se perdait un instant, le froncement de mes sourcils trahissant le trouble dans mon âme. Il y eu ainsi une ou deux secondes de silence, avant de je ne retrouve le regard du Démon au fond duquel je m'attendais à affronter encore et toujours de la déception, voir une nouvelle envie de m'anéantir. Je taisais pourtant mon détour dans le temple du feu qui n'avait été que le fruit d'une énième pulsion presque suicidaire.

❝ Suite à ma visite à Rorn, j'ai l'intention de changer mes plans concernant mon approche du Keizer et des Hommes Libres, étant encore loin de pouvoir influencer quoi que ce soit. J'aimerais m'en entretenir avec vous. ❞

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Dim 1 Déc 2019 - 18:57



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t47
Feat Lagertha et Xion.

Un léger haussement d'épaule vint répondre à l'étonnement de Sarabi nous ayant rejoint après avoir retrouvé sa forme originelle. Son esprit laissait alors entendre qu'il n'était pas serein face à cette venue sous escorte. Il me murmurait presque d'en conclure qu'il me fallait agir en conséquences mais en même temps, sa voix n'appelait pas à la défense. C'était davantage une mise en garde. Reste tranquille la nordienne, ton pote m'empêchera pas de te cramer si tu t'approches de Lui. Enfin, c'était certainement quelque chose comme ça qui devait traverser son esprit actuellement.

Je retournais à ma torture psychologique, m'amusant d'observer les spasmes de craintes du Marquis ressentant le souffle du marteau aller et venir au plus proche de son oreille. Les présentations divines se firent. Avec considération d'un côté, et irrespect de l'autre. Mes iris se dressèrent sur l'ombre qui n'avait pas daigner faire preuve d'écart envers ma Protectrice. La sévérité ne laissait pas entendre de doutes, il n'y avait rien d'amical dans cet échange. Puis il retourna sur ce qui devait être une perruque au plus je l'observais. L'heure n'était pas au conflit.

Ce petit jeu d'égo m'intéressait de moins en moins. Bien au large de ce petit bout de terre, une véritable préoccupation grandissait. Depuis plusieurs jours maintenant, mon esprit se refermait de plus en plus sur ces abyssales obscurités, délaissant le reste des préoccupations à un rôle au combien secondaire. Et puis nous avions ce soir notre première rencontre. Probablement se contentait-il de démontrer son attachement à sa Libératrice tout comme sa position affirmée d'en être un Gardien.

Je laissai donc passer cette indélicatesse en guise de bonne foi avant de me concentrer sur le rapport de la nordienne. Bien que son succès à s'établir poussait à la satisfaction, c'est une pointe de déception qui fut ma première impression. Sa voix était presque d'une neutralité parfaite et son regard au plus vide. Expirant intérieurement, je capitulais et acceptais que la farouche guerrière ne m'étais pas encore revenue.

A l'annonce de sa mise en concurrence avec une membre de la Garde Dorée au sein du Temple de Terra, mes yeux se tournèrent sur les siens pour ne plus les quitter. Une lueur brillait en leurs creux. Voila qui était le signe incontesté des Dieux pour me prouver que mon destin était lié à cette nordienne. Quelles étaient les probabilités pour que nos chemins nous poussent tous deux à se retrouver face à un pion du Prince, dans ce même Temple ? Certes elle avait échouée mais rien de ma posture ne lui laissa entendre que j'y trouvais là une quelconque contrariété. Bien au contraire, un début de sourire étira mes lèvres.

Là encore il s'agissait d'un message des Quatre. Son échec se devait d'être interprété comme le fait qu'elle ait encore besoin de mes enseignements. Son rôle d'apprentie et le miens en tant que Maître, venait d'être approuvés par les divins. Il était temps pour moi de m'investir également dans cette tâche m'incombant. Les Dieux m'avaient placés à cette position et je me devais d'en être digne. Les détails n'avaient été écoutés que d'une oreille mais cela n'empêcha pas mes sourcils de se froncer à l'annonce de leur fuite.

C'était la deuxième fois qu'elle tournait le dos à nos ennemis. La première tandis qu'elle était avec ses hommes. La seconde lorsque ses Subalternes l'accompagnaient. Ni les uns, ni les autres, ne me rassuraient quant à être à la hauteur de l'accompagner. Mes yeux glissèrent un instant sur la divinité veillant à la sécurité de la nordienne. Un léger rire moqueur s'échappa dans un souffle à moitié retenu. Il fuyait face à des humains et il osait défier Sarabi. Mes pensées s'égaraient dans une multitude de pensées de la sorte avant que je n'en revienne à la Guerrière du Nord tandis que les traits de mon visage retrouvait leur sérieux.

Le temps n'était plus aux plaisanteries. Le sujet qu'elle amenait était particulièrement sensible et complexe. Pourtant, elle affirmait y avoir songée et en avoir prise une décision. Mon regard passa de l'un à l'autre et un silence de quelques secondes s'installa. Non, elle était sérieuse. Mon dos se redressa de toute sa hauteur et mes mains cessèrent de faire de mon arme un pendulier. Je la déposai contre la chaise avant d'y prendre place et de caler de nouveau mes chevilles sur l'envoyé de la Capitale commençant enfin à se calmer.  


- Soit. A la condition que cela ne consiste pas à te faire capturer, à fuir ou à épargner nos ennemis, tu as toute mon attention.





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Sarabi
Sarabi
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Actif
Crédit Avatar : Young lioness
Date d'inscription : 22/03/2018
Messages : 186
Double Compte : Lagertha
Elément : Feu
Sorts : feu_5;
lumiere_1;
folie_0;
ignifuge_3;
necrose_5;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_0;
magma_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Dim 1 Déc 2019 - 19:47

La Fille de l'Hiver


Ce tableau avait quelque chose d’étonnement harmonieux. Qu'il dépeigne deux êtres à l'aura sombre importait peu, en fait, il n'était pas aussi noir que La sienne, même réunis. Mon regard cristallin basculait un instant vers Lui, simple observatrice de cette nouvelle scène pleine d'une sauvagerie propre aux humains. Faire souffrir et en éprouver du plaisir. Mais qu'importe, mon regard revenait à ce duo. Glacial via Lagertha et son comportement détaché, même si elle conservait quoi qu'il en soit quelques réactions. Elle n'était cependant pas comme d'habitude, je pouvais le voir distinctement. Était-ce dû la présence de cet enfant d'Aqua ? Je n'en étais pas certaine et à la fois tout était possible. Cet enfant qui apportait étrangement l'impétuosité, le feu qui animait d'habitude Lagertha. Cet enfant en était l'expression, unique et pourtant si étroitement lié.

Je les avais observé durant un long moment, ce duo, prise d'un soudain silence. Leur relation était évidemment bien différente de celle que j'entretenais avec Lui, à nouveau j'eus un rapide coup d’œil à Son encontre, à cette pensée. Je dois bien admettre que j'éprouvais une certaine curiosité à l'égard de ce que je voyais. A vrai dire, j'avais bien noté les grondements qui m'avaient été adressés et mes yeux clairs s'étaient plongés dans les siens brillants. Sans aucune agressivité pourtant. Mon but n'avait pas été de me montrer menaçante et si cela avait été perçu ainsi, c'était bien dommage, mais en même temps prévisible. Surtout étant donné son comportement sur la défensive.

Je n'allais sans doute pas lui demander de m'excuser non plus, mais je tenais à lui faire comprendre que je n'étais pas une menace dans l'état actuel des choses. Pour ainsi me faire comprendre, sans entraver l'échange qui se faisait entre nos humains, je hochais lentement la tête en fermant les yeux un instant avant de revenir à ma stature initiale. J'espérais que cela suffirait à détendre l'atmosphère, le but n'était pas de le rendre plus électrique qu'il ne l'était déjà. Ces deux là n'avaient besoin de personne pour cela, pas même des Dieux.

Je conservais le silence, mais ne pouvais m'empêcher de jeter de temps à autres des regards à cet homme pris au piège dans la terre. Qu'avait-il bien pu faire pour atterrir ici ? Je le saurais sans doute bien assez tôt, cependant ce n'était pas le moment d'en poser la question. Lagertha avait annoncé avoir pris une décision concernant son avenir proche et je dois bien avouer que cela m'intéressait également. Ma colonne se tendit alors quelque peu, mon regard pointant vers elle avec intérêt. Cependant, Sa réponse attira mon regard vers Lui, prise d'une légère incompréhension. Ce genre de réaction n'aurait rien de constructif, Lui qui n'avait pas apprécié son éloignement, ce n'était pas ainsi qu'il réussirait à la faire revenir à lui. D'autant qu'il me semblait que les détails de ses derniers agissements n'avaient pas été révélés. Aussi, il était bon de se garder de tout jugement avant la moindre révélation. Le bénéfice du doute. Quelque chose qu'il faudrait que je lui fasse entendre, du moins lorsqu'il s'agissait de ses alliés. Cette courte réflexion faite, je me tournais à nouveau vers la Femme du Nord, attendant patiemment la suite de leur échange.

@ pyphi(lia)


La Fille de l'Hiver Nlk0

" Tenir au secret ce que je te dirai, et de ne jamais faire quoi que ce soit qui puisse me causer un quelconque tort "
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Lun 2 Déc 2019 - 15:05

La Fille de l'Hiver
...et l'ombre qui la guette.
Xion lève son regard vers la féline avec nonchalance. Étrange cette considération que lui porte son élue. Le jugement pèse soudainement sur son corps gracile. Elle en trouve l'origine chez son humain. Pas content ? Et bien elle non plus ! Le doré de ses iris soutient l'ombre de son regard. Elle ne le connaît ni lui, ni l'enfant des Flammes. Qu'importe ce qu'il pense être dû, ça s'acquiert, dans son clan.

L'homme n'a qu'à les accueillir chez lui. Pas dehors comme des malpropres s'il veut les mettre dans de bonnes dispositions. Il n'a qu'à arrêter de s'amuser avec son marteau et sa tête, et donner toute son attention à Lagertha. Celle-ci n'a jamais été aussi sérieuse et distante. Ses sens divins se portent sur sa cheffe un instant. Aucun froid ne se glisse entre elles. Une vague de chaleur l'enveloppe doucement à ce constat.

La lionne d'Ignis fait signe de paix. Oui, c'est une gentille demi-déesse, la renarde a compris. Cette attitude l'agace. Il serait plus facile d'avoir affaire à une ennemie. Elle choisit de la considérer avec neutralité, finalement.

Comment ça sous ses conseils ? Xion darde son regard sur son élue. Ça ne correspond pas à ce qui a été dit. Lagertha lui a encore caché des choses ? La créature des abysses se relève. Elle s'assoit à sa droite sans la quitter des yeux. Un grognement s'étouffe silencieusement dans sa gorge. Plus tard.

Le brun rejoint le doré. Le trouble s'étend jusqu'à la fille d'Aqua. Elle ne perçoit pas la situation du Temple comme une fuite, mais une défaite. L'amertume reste présente. Elle a été faible face aux fils du Feu. Plus jamais. Une lueur de rage danse au sein de ses iris et agite ses moustaches. Elle en veut toujours à son élue de s'être précipitée au cœur du désert. Et en même temps, elle comprend.

La suite lui parvient distraitement. Jusqu'à la réplique de l'homme. La renarde plisse les yeux. Il lui plait de moins en moins. Cette réaction titille ses nerfs. Ceux de son humaine aussi apparemment. Curieux qu'elle ne réagisse pas plus. L'intérêt de la situation lui échappe. Il ne faut pas s'énerver, d'accord. Mais alors ? Lagertha parle, il juge, puis elles partent avec un autre "conseil" ? Ça ne leur sert à rien.

Elle jauge l'autre enfant divin. Son comportement détonne parmi leur quatuor. Peut-être qu'elle a des réponses. Mais Xion se tourne entièrement vers son élue pour poser ses questions. Sa voix s'élève avec calme et familiarité pour la nordienne.

« Je ne comprends pas. Tu as dit qu'il était notre allié. Mais il n'a que des reproches. Aucune aide. Il se cache derrière ses conditions et ses grands murs quand nous luttons pour construire les nôtres. Pourquoi sommes-nous ici ? »


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Antonio J. Manzanedo



La Fille de l'Hiver Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

La Fille de l'Hiver Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Lun 2 Déc 2019 - 22:17









La Fille de l'Hiver

Je n'avais pas vraiment su interprêter ses réactions. En avais-je seulement envie ? Mon regard ne l'avait pas quitté, jusqu'à ce qu'il s’assoit enfin, cessant son petit jeu auprès de sa victime, vers laquelle mon regard se dirigeait le temps d'une seconde à peine, avant de revenir à Lui. A nouveau, une attaque, sournoise, à laquelle je n'avais pu m'empêcher de répondre. Mes crocs se dévoilaient, d'aucun grognement, mais ce tressaillement nerveux m'avait échappé. Il se jouait de moi, comme d'habitude. Est-ce que cela l'amusait ? Sans doute, sinon il ne s'y adonnerait pas tant de fois. Mon regard bruns plongeait dans le sien plus clair, mes sourcils se fronçaient et un court silence suivait ses propos. Pourtant, les paroles de Xion m'arrachait à cet instant de colère, baissant mon regard comme si j'avais subitement pris conscience de ce qu'il provoquait, encore une fois. Non, je ne le laisserais plus m'atteindre ainsi, je ne lui permettrait plus.

Toujours assise sur ma chaise, j'écoutais Xion, d'abord sans la regarder, pesant chacun de ses mots, les subissant comme des coups. Il n'a que des reproches. Aucune aide. Ses conditions. Pourquoi sommes-nous ici ? A nouveau, mes babines se tordaient dans un rictus, proche d'un sourire plein de sarcasme et de dépit. Qu'est-ce qu'on foutait là ? Voilà bien une question que je m'étais posée plusieurs fois entre les murs de Sirk et voilà que mon Ombre me l'a posait à son tour. C'était entre elle et moi cette fois-ci, ni Démon, ni Fille d'Ignis. Une seconde encore de silence, avant que je n'engage mon corps à se redresser, à quitter sa chaise alors que mes yeux s'étaient faufilés jusqu'à ceux du Démon. Pourquoi ? Je ne savais pas très bien et peu m'importait.

Une fois debout, je me tournais vers Xion pour lui faire face, elle qui me surplombait de sa hauteur malgré sa position assise. Je le contemplais une seconde, le visage redevenu détendu, quoi qu'un peu tiraillé encore. Cependant, il l'était davantage de gêne. J'accumulais les incompréhensions avec elle, les non-dits et même si il me fallait combattre de toutes mes forces pour dévoiler toutes ces choses, j'étais prête à le faire pour elle. Plongeant mon regard dans le sien, j'inspirais lentement avant de soupirer sur la même mesure, arborant un ton clair et calme, teinté de cette affection que je lui portait. Il n'y avait plus qu'elle et moi en cet instant, peu m'importait où nous étions et avec qui.

❝ Nous sommes ici parce qu'il est plus puissant que nous... que moi. C'est ce que je suis venu cherché auprès de Lui. Pas seulement un allié au même titre que la pirate, mais... ❞ Je baissais un instant les yeux, avant de retrouver la brillance des siens. ❝ Un guide. Quelqu'un qui m'apprendrait à devenir plus puissante. C'est ce qu'il fait avec ses reproches, il pointe mes échecs et mes erreurs pour que je devienne meilleure. Et il ne fait que me donner des conseils, parce que si il me montrait exactement quoi faire, je n'apprendrais pas par moi même. ❞

Je détournais un instant mon regard jusqu'à lui, sans m'y accrocher pour autant et avant de revenir vers celui de Xion, je croisais celui de Sarabi, sans savoir quoi en retenir. J'avais eu le temps de méditer sur ce sujet, depuis qu'Il m'avait fait comprendre que je n'étais qu'un pion, j'avais réfléchis à sa manière d'appréhender notre lien, sa façon de faire avec moi. Peut-être que j'avais tout faux, peut-être que j'étais loin du compte, mais je préférais voir les choses ainsi. C'était le seule solution pour savoir comment réagir, sans trop en faire. A l'image de cette courte conversation, sans affecte, comme une simple disciple à qui un Maître enseigne. Évidemment, je ne voulais pas employer ces termes, pas face à elle. J'admettais me sentir impuissante, c'était déjà bien suffisant. Je finissais alors sur une note un peu plus légère, presque ironique.

❝ C'est pas agréable, mais c'est nécessaire. ❞ Je lui accordais un léger sourire. ❝ C'est qu'une question d'habitude, tu t'y fera comme je m'y suis faite... ❞ Je tournais alors mon visage, lentement, jusqu'à lui. ❝ A ce que nos rencontres ne soient pas agréables. ❞

Une pointe d'amertume dans le regard, une babine qui se crispe, des yeux qui le regarde sans le voir. Non, cela faisait longtemps que ce n'était plus agréable. Je m'y étais faites même sans en avoir le choix. Et puis, finalement, c'était sans doute mieux ainsi. Cette courte explication donnée, j'espérais qu'elle serait suffisante pour au moins laisser de côté ses questionnements, pour le moment, le temps que nous concluions cette entrevue. J'offrais un dernier regard à Xion, accompagné d'un fin sourire avant de me tourner et faire face au Démon. Je ne m'étais pas rassise, cela avait son importance. Lui l'était à présent et je tenais à conserver une différence entre nous, car nous n'étions pas égaux, comme Il avait prit plaisir à le rappeler au pion que j'étais. Ma colonne se tendait et mon allure aussi, je prenais alors l'air solennel d'un soldat, le regardant sans intensité.

❝ Après avoir pris place en Terre de Non-Droit, je compte rejoindre les rangs du Keizer, mais pas dans les Landes. Ici, à l'Est, dans les Plaines Brumeuses peut-être. Après réflexion, je pense que c'est le mieux à faire. Peu importe ce que sera son avenir au sein des Landes, qu'il recule ou qu'il avance face au Prince, il devra redoubler d'effort et de vigilance. Soit pour contre attaquer, soit pour défendre ses positions. C'est pour ça que je m'engagerais à ses côtés et me rendrais suffisamment légitime à assurer l'ordre au Nord-Est en son nom. En agissant ainsi, je m'attirerais la sympathie et le respect de la Confédération et pourrait prétendre plus facilement à les diriger au détriment du Keizer, alors qu'il m'aura lui même soutenu jusque là. ❞

Cela voulait dire que j'avortais pendant une durée indéterminée ma vengeance sur les Sangtis. J'en avais conscience, mais j'y avais mûrement réfléchis. Prétendre à une place au sein des Landes serait bien plus difficile, avec Azog et Vradora déjà sur place. Tandis que profiter d'une espace manquant d'un dirigeant prenait tout son sens. Évidemment, le Keizer resterait le dirigeant de tous, mais je serais son lieutenant. Son bras-droit à l'Est et quand mon heure viendra, je lui ferais entendre mes revendications. Cependant, il y avait autre chose qui me revenait en tête. Cette décision proposé, il me fallait son accord. Mon regard reprenant un peu de contenance et s'ancrant cette fois-ci dans le sien, je concluais.

❝ L'Est reste vôtre. ❞

Je l'avais assez bien compris depuis le temps. L'Est était son royaume et je ne comptait pas le lui prendre. Je souhaitais simplement profité d'une ouverture, celle des Terres du Nord-Est, un peu trop éloignée de l'action. J'en profiterais pour nettoyer mes Terres des clans ayant l'audace d'avoir fait allégeance au Prince, qu'aucun ne croit pouvoir demeurer sur celles-ci en étant sous la coupe de ce chien. Voilà l'idée que je proposais au Démon, en espérant qu'il l'accepte. Une fois fait, je pourrais m'en retourner vers les miens.

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Mer 4 Déc 2019 - 17:28



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t47
Feat Lagertha et Xion.

Son allié. Voila la manière dont elle te présente au monde. Regardes-la se tenir face à toi en te considérant comme son égal. En affirmant l'être, c'est ta réputation qu'elle affaiblie. Qui pourrait craindre un homme qui ne fait qu'échouer face à des Gardes Dorés ?

Voila un moment que je n'avais pas eu le plaisir de sa visite. Je ressentais sa présence derrière moi. La voix d'outre tombe murmurait à mes oreilles des vérités difficiles à contredire. Certes notre alliance était assurée comme la scarification sur nos paumes de mains le prouvait, mais nous n'étions pas alliés pour autant. Bien que disposé à la considérer en égale, il lui fallait gagner cette place. A l'instant, Lagertha était mon apprentie. Une novice avec peu d'exploits à son actif pour l'heure par ailleurs.

Entends comme il se permet de te juger. Se plaindre que tu n'as que des reproches. Il est aveuglé par son égo. Incapable de reconnaître les erreurs produites. Un Demi-dieu dans toute sa splendeur. Sourd aux vérités. Noyé dans une fierté qu'il ne peut justifier par aucun acte si ce n'est de soit disant exploits lors d'une ère trop lointaine pour le vérifier.

Voila qui commençait à m'agacer comme le trahissait mon regard qui ne quittait pas ce Subalterne. Ce n'était pas de la magie qui coulait dans leur sang, mais un concentré de fierté les rendant insupportables. Dès qu'on allait pas de notre petit compliment à leurs égards, ou que l'on ne s'agenouillait pas face à leur prétendue grandeur, ils se plaignaient. Accepter la notion de critiques ou de reproches n'était pas dans leur compétence, s'imaginant aussi sage que puissant.

Ecoutes. Voila qu'il n'hésite pas à affirmer que tu n'apportes rien à son humaine. Tu as décidé de retenir mon jugement à sa dernière visite et vois le résultat. Cette Invocation affirme qu'elle n'a pas besoin de toi.

Quel audace. Le simple fait de la considérer comme mon apprentie lui accordait de quoi vivre. Car autrement elle ne serait qu'une sbire d'un adversaire dont la tête me rapporterait qui plus est une belle fortune. Autrement dit, m'appeler Maître lui donnait l'occasion de ne pas m'avoir en ennemi et cela, c'était une sacrée aide. Pour autant je ne m'arrêterait pas plus longtemps sur la chose. L'ironie que ce reproche provienne de lui était bien trop grande. Car que lui avait-il apporté comme aide si ce n'était qu'elle soit obligée de fuir face à ses ennemis ? D'être capturée par eux ? D'être de plus en plus faible ? Un trait des Descendants d'Aqua. L'incapacité de défendre leurs Libératrices.

Intolérable ! Tu ne peux pas laisser cela passer. Il te manque de respect. Ici. Chez toi. Sur tes propres terres. Il t'insulte de lâche. Toi. Toi qui livre tes propres combats. Toi qui te jette sans armes face à des créatures plus haute qu'un navire des mers. Toi désarmé et alcoolisé a fait face à trois mercenaires pour en être victorieux. Toi qui a conquit ces murs. Toi qui a affronté chacun de tes adversaires. Toi qui seul, a fait face à une vague de rejets du Néant. Tu ne peux pas laisser passer une telle insulte. Nourris-moi de son sang.

La dureté de mon regard n'avait fait que se renforcer, aidée tant par son cumul de propos inqualifiables que le dénie ajouté à mon égard en ne daignant m'accorder le siens. Depuis que j'avais récupéré son bandeau, mon estime pour les Fils de l'Eau était à la hauteur de leurs compétences à savoir, aussi inexistant que les chances du Marquis de survivre à cette nuit. Son lien avec la nordienne ne lui serait pas salvateur. Mon poing se sera sous la rage éveillée par la Silhouette. Mes muscles se contractèrent, ma détermination se renforçait.

Ce fut cependant l'étonnement qui me laissa contre mon siège tandis que j'étais sur le point de me dresser et de me mesurer, assez inconsciemment en y pensant, à cette inutile Subalterne. Lagertha s'était interposée et prenait la parole. Chacun de ses mots calmait mon agacement, permettant à ce rappelle à l'ordre de jouer en faveur d'une potentielle excuse pour l'affront. Plus encore, elle m'étonnait d'une surprenante clairvoyance. Sa place. Ce que je lui apportais. La manière de procéder. Tout. Elle avait tout compris. Mes yeux se posèrent avec étonnement sur la fille de l'hiver. Etais-ce d'avoir aperçu le Démon la dernière fois, ou ce qui s'était passé depuis qui lui avait apporté un tel changement ?

Le début d'un sourire de fierté s'esquissa sur mes lèvres pour mourir avant son épanouissement. Une étrange et désagréable sensation me heurta lorsqu'elle affirma son déplaisir à nos rencontres. Cela n'avait pourtant pas de sens. Elle connaissait sa place. Elle ne cherchait pas à me défier. Son plaisir n'était pas une donnée essentielle et pourtant, j'éprouvais autant de désirs à ce que cela soit le cas, que celui qu'elle devienne ce que je lui destinait à devenir. Etrange. Illogique. Mais persistant.

Je dois admettre que la suite n'était écouté que d'une oreille, troublé par cette sensation nouvelle. Son idée de rejoindre le Keizer renforça mon trouble, évoquant l'idée d'une nouvelle séparation davantage marquée. Cela étant je comprenais l'astuce à laquelle elle songeait. Obtenir une réputation au sein du Nord-Est serait bien plus simple, d'autant plus qu'elle pourrait obtenir plus facilement mon soutiens. Cependant, c'était accorder au Keizer une plus forte influence et faire venir l'attention des Gardes Dorées sur le Grand Est. L'idée qu'ils se décident à faire une nouvelle Rorn dans les environs ne me plaisait pas tellement.

Quelques secondes de silence pour la réflexion s'écoulèrent et furent interrompues par le Général qui, revenant, nous avertissait que la nuit était pleinement tombée et que la lune n'étant pas pleine, il serait préférable de gagner les remparts et de fermer les portes. Mon regard passa sur chacun de nos invitées puis , d'un signe de main, je les invitais sans réelle contestation acceptable de le suivre afin de rejoindre l'enceinte. Lorsque leurs pas les firent s'avancer, je me redressais pour les regarder s'éloigner. Mon visage se tourna à l'encontre de Sarabi où d'un simple "Passe devant. Je te rejoins. j'ordonnais à demi-mots de rester seul.

- Pourquoi tant de clémence ?

- J'ai besoin d'elle.

- Elle te trahira.

- Non. Elle m'est fidèle.

- Fidèle ? Amusant. Il me semblait que les dernières nouvelles, laissaient plutôt entendre que son penchant allait à l'infidélité.

Mon regard se tourna d'un geste vif, les sourcils marquant mon mécontentement mais déjà la Silhouette n'était plus là. Juste le temps de rappeler une vérité. Ma main glissa sur le manche du marteau que je levais avant de l'écraser sur le crâne du Marquis. Valion. Une nouveau coup le déforma davantage. Sarabi. Un troisième fit jaillir la cervelle. Lagertha. Un quatrième plus rageur que les autres mit fin à toute possibilité de reconnaître ce que je venais d'aplatir. Xion.

Une profonde inspiration aussi longue que l'expiration la suivant, et je regagnais calmement les portes du village. Un nouveau visage s'était invité au tableau, que je devinais être le Subalterne sous forme humaine. Sans y prêter attention, je m'adressais sa Libératrice de quelques mots. "Sarabi doit s'entretenir avec ton Invocation. Elles nous rejoindront.". Une main légèrement tendue l'invitait alors à s'avancer, ne doutant pas que ma Protectrice saurait comment réagir sans que je ne sois contraint de lui expliquer.





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Jeu 5 Déc 2019 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Jeu 5 Déc 2019 - 22:11









La Fille de l'Hiver

Je me tenais droite, silencieuse, sans ciller ni tressaillir, attendant patiemment ou presque son verdict. Qui contre toute attente ne se faisait pas immédiatement et je ne saurais dire si c'était de bonne augure. Plutôt que de me répondre, c'est le Général qui venait nous intérrompre en attirant sur lui mon regard mécontent. Il disparu cependant dès l'instant où je prenais conscience de qui il était. Si n'importe quel énergumère nous importunant aurait récolté la noirceur d'un regard glacial, le Général lui avait de quoi se l'épargner.

Nous étions alors convié à rejoindre l'intérieur des remparts, dû à la noirceur de la nuit et les dangers qu'elle menait avec elle. Je levais un sourcil un peu incertaine, nous avions à nos côtés pas moins de deux enfants divins. Je n'étais pas même certaine que la moindre créatures ose venir jusqu'à nous. J'aurais rétorqué si le Démon ne nous ordonnait pas presque de suivre le Général, ce qui me fronçait mes sourcils, sans pour autant lui accorder de regard soutenu. Cependant, j'en connaissais une qui allait être moins encline à obtempérer. Je me tournais alors vers Xion et arborais un visage bien moins tendu que l'instant d'avant, même si il était tout de même loin de l'apaisement. Sarabi nous dépassait déjà de quelques pas, nous attendant presque, à demi tourné vers nous. Je lui accordais à elle aussi un rapide regard avant de revenir à Xion.

❝ Viens, t'en fais pas, j'y suis déjà venu plus d'une fois. ❞

Et la dernière m'avait bien poussée vers la sortie, mais il était préférable de taire cela ici et à jamais sans doute. Du moins, auprès d'elle car sinon, je ne donnerais pas cher de notre entente. Pourquoi est-ce que je faisais ça d'ailleurs ? Pour le protéger ? Certainement pas, je voulais simplement éviter un affrontement inutile. Quand je n'aurais plus besoin de Lui, je le ferais savoir et nos chemins se sépareront aussi sec. Pour l'heure, il pouvait encore m'être utile, évidemment.

J'attendais alors que Xion prenne ma suite pour prendre celle de Sarabi. Nos pas nous menaient aux portes, traversé dans un premier temps par la Fille d'Ignis qui n'attendait pas plus pour prendre forme humaine. Je l'observais faire avec un certain intérêt, je dois bien admettre que la magie des Dieux me fascinait toujours un peu. Elle reprit alors l'apparence que je lui connaissais, sous les traits d'une femme à la peau brune et aux cheveux rosés. Une fois fait, elle semblait nous attendre un peu plus loin, l'air plutôt agréable. Je me tournais alors à demi vers Xion.

❝ Il faut que tu prenne forme humaine si tu veux entrer. ❞

Je savais qu'elle allait être réticente à cette idée, la dernière fois qu'elle s'était métamorphosé cela n'avait pas été une très bonne expérience, j'en avais même parlé plus tôt. Je me tournais alors un peu plus vers elle, alors qu'au loin, je discernais Sa silhouette sous les fins rayons de la lune, qui écrasait sans toute la tête de cet homme. Son marteau frappant le sol, un éclair tendait mon dos avant que je ne détourne mon regard pour me concentrer sur Xion.

❝ Il n'y aura pas de mercenaire ici. ❞

Je lui adressais alors un léger sourire se voulant rassurant et bienveillant. Je ne pouvais me laisser aller à lui prétendre que nous étions en sécurité entre ces murs, ce serait lui mentir et je n'avais aucunement envie d'en arriver à ce genre d'extrémité avec elle. Taire certaines choses pouvaient passer, selon mon avis, mais lui mentir serait plus compliqué à accepter. Consentant à prendre forme humaine, je l'accueillais avec un autre sourire avant d'enfin traverser les portes à ses côtés, sans oublier de jeter un œil à ce qui se tramait plus loin, même si cela avait visiblement trouvé sa fin. Peu importait de toute manière, je n'étais pas venu pour ça. Nous retronvions alors Sarabi ainsi que le brouahah des festivités de l'autre côté du pont. Mon regard allait vers elles, sans trop leur accorder de crédit ou d'intérêt.

Quelques instants plus tard, Il daignait enfin nous rejoindre avant de s'adresser à moi pour... me demander de laisser Xion aux mains de Sarabi ? Mon corps, face à Lui, se tendit immédiatement, de toute sa hauteur, mes poings se serrant. Était-il sérieux à ainsi me demander un tête un tête ? J'aurais aimé le discerner dans son regard, mais je n'arrivais pas à m'y plonger, tout ce que je sentais, c'est qu'il y avait quelque chose de différent dans son comportement sans que je ne sache de quoi il s'agissait. Mon regard passa d'abord par celui de Sarabi qui s'avançait vers nous d'un air bienveillant, m'assurant qu'elle veillerait à ce qu'elle se sente à l'aise. Oh, concernant Sarabi, je n'avais pas trop à m'en faire. Si Xion était avec elle, il n'y aurait pas de problème. Ce qui pourrait en avoir par contre, c'est que moi je sois avec Lui. Je le savais, Sarabi devait le savoir, Xion s'en doutait peut-être, seul Lui avait la réponse. Je savais bien pourtant qu'il ne me la donnerait pas, alors pour quoi je me dirigeais déjà vers Xion pour la convaincre ? J'attrapais ses mains entre les miennes, délicatement, avant de la regarder.

❝ Je reviens vite. Si jamais tu n'as pas envie de rester avec Sarabi, rejoins Amalrik et Hagen.  ❞

Je me tournais un instant vers Sarabi, m'assurant que cela ne lui poserait pas soucis. Elle nous accordait son consentement d'un hochement de tête. Je revenais alors à Xion, cherchant son regard si celui-ci peinait à rejoindre le mien.

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Xion
Xion
Invok eau



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : squidina
Date d'inscription : 15/08/2018
Messages : 145
Double Compte : Valion, Qilin
Liens vers la fiche : Qui j'étais
Qui je suis

Elément : Eau
Invocateur : Lagertha
Inventaire :
Ͼ Équipement:
 

Ͼ Sac en cuir:
 

Sorts : eau_2;
glace_2;
apathie_3;
branchies_3;
transfert_5;
intangible_0;
rage_5;
aquakinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite Ven 27 Déc 2019 - 16:03

La Fille de l'Hiver
...et l'ombre qui la guette.
Lagertha se lève pour lui répondre. La fille d'Aqua comprend ainsi qu'elle a touché un point sensible. Son élue prend toujours la peine d'ancrer ses pieds sur terre pour lui expliquer des sujets importants. L'histoire de ce monde, la géographie des lieux. Quand ça devient personnel, elle initie un contact. Son passé, son clan, son ennemi. Ici, elle semble hésiter. La renarde penche sensiblement la tête sur le côté. Le regard brun l'enveloppe dans une douce bulle de chaleur. Elle remplace la caresse habituelle de sa paume. Peut-être qu'il s'agit des deux.

Cet homme est donc... un mentor ? Chacun de ses mots résonne dans son esprit avec sens. Pourquoi sa cheffe lui ne lui a pas présenté les choses ainsi ? Elle aurait compris. Elle aussi a un mentor, Nagah. Le premier lien tangible entre son passé et son présent. Le constat change drastiquement la perception de ce qui l'entoure. Sa considération pour le maître des lieux s'inverse. Ses iris dorés s'accrochent à l'herbe grasse sous ses pattes.

La gêne qu'elle distingue dans les muscles de son humaine la contamine. Elle ne prend pas source au même endroit mais lui donne envie de s'enfouir sous terre. Tant de codes humains et divins qu'elle vient de rater. Et encore, elle n'a probablement pas consicence de tous. Elle se sent comme dans la grande ville. Ignorante. Stupide. Prétendant à une place qui lui échappe. Tellement désagréable. Xion ne pensait pas éprouver ça aux côtés de Lagertha.

La colère veut attraper son corps. Elle glisse sur ses écailles. L'enfant des abysses sait, après Oagran et leur conversation au temple, que c'est difficile pour son élue de s'exprimer. Un problème qui fait écho en son sein. Pas de rage donc. Pourtant la sensation s'avère toute aussi difficile à chasser. D'autres mots qu'elle ne parvient à saisir. S'y faire. Probablement. Comme le reste. Un sourire la cueille. Elle ne peut que lever le museau. La suite s'envole bien au-delà de sa conscience.

La Fille de l'Hiver Emprei10

Perdue. Une voix différente la tire du chaos de ses pensées. Le vieil humain de toute à l'heure. Xion reste plantée là, peinant à étendre sa conscience. Le timbre encourageant de son humaine achève de l'attirer dans l'instant. Elle s'engage sans trop réfléchir. Sa tête pivote pour observer le Démon resté en arrière. Un goût amer emplit sa gueule. Elle devrait dire quelque chose. Mais les mots sont souvent ses ennemis. Difficile de s'en servir pour aller dans le sens contraire.

La sentence tombe. Prendre forme humaine. La créature des ténèbres montre les crocs. Une seconde. Simple éclat de toute la répulsion qu'elle ressent à cette idée. La violence prend place plus loin. Les coups fracassants martèlent la chair. Un rappel de la scène où elle était enfin devenue un outil de destruction. C'est toujours l'objectif de leur lien, non ? Alors pourquoi lui demander d'être faible ? Elle ne comprend pas.

Lentement, elle tourne à nouveau son visage carapacé vers l'Homme. D'une voix grave et profonde, où triomphe un calme insondable, elle demande.

« C'est ce qu'il veut ? »

La jeune femme répond par l'affirmative. Du moins c'est la note retenue. Xion soupire. Elle le doit. Ses traits varient au gré de la magie. Elle songe à arborer les traits d'Anna, pour montrer toute sa défiance et son inconfort. Puis finalement, elle se réfugie dans sa forme favorite.

Un autre sourire de son élue. Elle lui fait écho plus faiblement. Oui, c'est peut-être mieux comme ça. La renarde se résout à laisser partir la lumière qui pourrait éclairer son regard comme son esprit. Les trois femmes plus ou moins humaines franchissent les portes, entourées d'armures qui se battent pour l'Homme. Il en a plus que sa cheffe, c'est vrai.

Leur quatuor retrouve son entièreté. Ses yeux noirs contemplent l'intérieur du village distraitement. Elle ne sent plus rien. L'annonce la laisse indifférente. Ça ne change pas de ce qui a été décidé à ses yeux. Et puis, si Lagertha reste entre les mains de son mentor, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Celle-ci manifeste l'inverse. Cette tension lui fait froncer les sourcils. Son instinct protecteur reprend le pas.

« Ça va aller. »

Puisque son humaine consulte déjà l'autre déité du regard, Xion s'adresse à son élu par le même biais. Mais ses iris descendent rapidement sur le cuir de sa tenue. Elle inspire pour le regarder à nouveau.

« Merci. »

Il va s'occuper de sa cheffe à présent. Elle accepte ne pas avoir sa place dans cet échange. Il appartient aux forts, et elle est faible. Peut-elle s'y faire ? Dans un élan, elle attrape le poignet de la jeune femme.

« Si tu as besoin, appelle-moi. » Puis elle lâche prise et la pousse légèrement. L'autre instinct parle. Ses traits se renfrognent. « Et fais-le cette fois ! »

Elle ne souhaite plus jamais la retrouver dans une cage. Elle les tuera tous sinon. Même chez un mentor ? Parfois, ils malmènent leur apprenti pour le rendre meilleur. Que faire dans ce cas ?

Perdue, Xion s'engage à la suite de l'enfant d'Ignis en silence.


Codage par Libella sur Graphiorum
Crédits Image - Antonio J. Manzanedo



La Fille de l'Hiver Xion_s11

Forme entière:
 
Formes humaines:
 

La Fille de l'Hiver Emprei10
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Xion le Mar 31 Déc 2019 - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #17 écrite Sam 28 Déc 2019 - 21:25









La Fille de l'Hiver

Contre toute attente, la réaction de Xion me surprenait. Moi qui pensais qu'elle allait être frustré, mécontente que je la laisse ainsi, elle était au contraire bienveillante à mon égard et essayais même de... me rassurer ? Un peu abasourdie, les yeux légèrement écarquillés, je ne savais quoi répondre en réalité. Je n'étais pas aussi sûr, pour ma part, que ça allait aller. Et pour le coup, sa réaction me désarçonnait totalement. D'autant plus quand elle s'adresse au Démon, alors que je suivais moi même son regard doré jusqu'à Lui. Un peu hors du temps, elle me ramène à la raison en attrapant mon poignet et attirant mon regard vers elle.

Je lui assurais que je l'appellerais oui, d'un simple hochement de tête, toujours plutôt décontenancée. Voilà qu'elle se montre maintenant... autoritaire ? Mes paupières papillonnent, mes sourcils se froncent. Je ne comprenais pas du tout ce qu'il se passait, tout ce que je savais c'est qu'elle s'éloignait déjà. Je l'observais partir en compagnie de Sarabi, l'esprit et la mine tiraillée. Je n'étais pas vraiment inquiète pour elle, je l'étais d'avantage pour moi et puis, par ce qui venait de se passer. L'idée d'être séparé d'elle, ici, n'était déjà pas très plaisante non plus à dire vrai et puis, il y avait ces quelques dernières minutes qui m'avaient fait perdre pier. Je préférais laisser ça de côté pour le moment, me secouant le crâne avant de me retourner vers le Démon. Ah, voilà, je reprenais conscience des enjeux qu'amenait une entrevue. Un tête avec lui ne me mettait pas dans les meilleures conditions, il fallait bien l'avouer. Alors quand c'était à Sa demande, cela ne me disait vraiment rien qui vaille. Je lui jetais d'ailleurs un coup d’œil méfiant, avant de finir d'observer l'éloignement de Xion. Me résignant dans un soupir, je me détournais de sa vision pour rejoindre le Démon qui m'attendait.

Marchant à ses côtés, mon visage demeurait tiraillé, méfiant et je me tenais à bonne distance de lui, de la taille d'un grand pas, voir deux. Lui avait ses mains dans le dos, pour ma part je n'étais pas assez à l'aise pour me permettre ce genre de posture, mes bras demeuraient le long de mon corps, conclus par des poings serrés, à l'image de mes mâchoires et de la tension qui m'habitait à présent. Notre marche était plutôt lente, mais je n'avais pas la tête à observer cette allée qui me semblait différente de la dernière fois, même sous une nuit sombre à l'éclairage faible. Plutôt que de laisser mon regard voguer, je le conservais fixé sur le chemin que nous prenions.

Une question venait alors, qui me fit un peu plus froncer les sourcils. Pas qu'elle soit particulièrement sujette à méfiance, mais je dois bien avouer que le simple fait qu'il m'adresse la parole me crispait bien plus que tout à l'heure, quand nous étions à l'extérieur. Ici, nous étions seul et je le voyais comme un problème. Pourtant, j'allais lui répondre.

❝ Je vais d'abord le prendre de force. La dernière fois je vous avais parlé d'une cible, sur les Plaines Brumeuses en Terres de Non-droit. Je ne vais pas me contenter de les éliminer, je vais prendre leur camp et m'y installé. ❞

Je remarquais qu'en expliquant mon plan, je ressentais moins la tension qui innervait mes muscles. Alors je décidais de continuer un peu plus pour profiter de ce répit.

❝ La nouvelle ira vite et j'espère attirer des hommes. J'ai séjourné une nuit à Oagran et y est rencontré des Hommes de la Confédération. J'ai appris que pour une partie d'entre eux, la vie nomade qu'impose les Plaines Glacées devient de plus en plus difficile à supporter. Je compte leur proposer de rejoindre mes rangs en échange d'une maison. Après quoi, je m'attaquerais aux clans Pro-Prince des Terres de Non-Droit, ce qui attirera peut-être d'autres sympathisants. ❞

Je ne voyais pas quoi dire de plus à vrai dire, du moins pour l'instant, je concluais donc d'un rapide regard vers lui, bien vite détourné pour revenir au chemin que l'on empruntait lentement.

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #18 écrite Dim 29 Déc 2019 - 19:04



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t58
Feat Lagertha.

Le Mytrha divin avait fini par se soumettre aux lois imposées pour prendre l'apparence d'une femme à l'aspect atypique. Je n'y prêté pas plus d'attention et m'en serait déjà détourné si je n'avais pas eu un remerciement de sa part. Mes sourcils soulignèrent mon regard qui l'interrogeait. Je ne savais pas de quoi elle me remerciait et la chose était plutôt déstabilisante. C'était la première fois qu'une divinité se laisser aller à ces mots. D'habitude c'était prétention et menaces ridicules. Sans un mot, je me contentais d'un léger hochement de tête avant de m'écarter. Je n'avais pas l'énergie à prolonger la soirée. Une rapide discussion avec Lagertha et je retrouverai avec hâte mon lit.  

J'attendais alors qu'elles finissent leurs échanges, non sans noter la demande si particulière. La Subalterne me remerciait tandis que je prenais à part sa Libératrice, tout en lui faisant la requête de l'appeler si j'étais un danger. Etrange. Rassurant. Flatteur. L'un des trois. Ou tous finalement. Encore une fois je laissais cela à plus tard en ne gardant en question que l'origine de ces mots : « Et fais-le cette fois ! ». Décidément, on avait toujours plus de questions que de réponses à discuter avec Eux. Ce soir, je me concentrer sur Lagertha. Et c'était déjà bien assez.

Lentement nous finissions par nous isoler suffisamment pour que le cadre soit propice à lui céder un effort. Ses remarques résonnaient encore en mon esprit, gagnant en intensité avec cette sensation de froideur et la distance physique qu'elle imposait de toutes évidences. A cela je ne répondais pas. C'était plutôt compréhensible car bien que les justifications étaient présentes pour perdre mon calme, cela n'était jamais particulièrement apprécié de manière générale par ceux subissant mon agacement. Pour n'importe qui d'autre, cela me laisserait plutôt indifférent dans l'ensemble. Mais il s'agissait de Lagertha. Une personne essentielle qui me ressemblait  bien trop pour que je persiste à lui donner pareille impression. Ca n'avait pas vraiment joué en faveur de Vettori.

Ma respiration était calme. Régulière. Mon regard nous devançant. Notre relation n'était pas à son apogée, cependant, loin encore était le point de non-retour. J'avais alors grand espoir de remédier rapidement à cela afin que notre entente puisse se montrer aussi durable qu'efficace dans le temps. Mais aussi il me faut bien l'admettre, pour goûter une nouvelle fois à ce corps embrasant le miens par la simple esquisse de ses courbes. Du moins, si elle finissait par retrouver sa fougue car l'évidente neutralité de son regard avait remplacée la flamme d'autrefois. Cette lueur qui savait si bien réveiller en moi un appétit au combien affamé.

Un court instant mes sourcils se froncèrent avant de rapidement reprendre une place moins expressive. Il me semblait qu'elle était déjà installée mais pourtant elle évoquait l'idée de le faire ultérieurement. N'accordant pas plus d'importance à ce détail, l'important étant qu'elle soit quelque part à un moment donné, je regrettais le manque de détails. Finalement, Lagertha m'apportait pour l'heure que les mêmes informations qu'il y a déjà plusieurs semaines. Un village dans les Brumes. Certes. Mais lequel ? Comment était-il gardé ? Avait-il un intérêt dans son positionnement ? Des alliés seraient-ils à craindre ? Par quel moyen s'assurer de la sécurité du village à la suite de l'attaque ? Quelle en serait la ruse pour s'en emparer ?

En dépit de toutes ces interrogations, je gardais le silence. Les exposer serait source de nouveaux reproches à ses yeux et ne servirait pas ma cause à ce titre. Mes mains toujours maintenues entre elles dans le bas de mon dos, je continuais notre lente marche en fixant ce qui nous précédait. La suite me fit esquisser un léger sourire. Elle réfléchissait à long terme désormais et ne se contentait pas d'une simple étape à la fois. Malheureusement, voir jusqu'à demain n'était pas suffisant à nos niveaux d'ambitions. C'est une saison entière qu'ils nous faillaient prévoir. Pour ce qui était de la manière de recruter je lui accordais toute ma confiance. Elle connaissait bien mieux ces peuples que moi. Mais son empressement à combattre les clans pro-prince au Nord-Est méritait une plus grande réflexion.

- Tu progresses.

Peu expressif et d'un ton assez neutre je le reconnais, mais je le pensais. Afin d'améliorer notre situation je comprenais que je me devais de laisser plus souvent entendre les bonnes choses, plutôt que de me contenter d'énumérer les mauvaises en considérant que ce qui n'est pas reprochées, est forcement appréciées. Ceci en était une tentative. Pas vraiment habitué il lui faudrait s'en contenter.

- Ils disparaitront tous de ton futur territoire mais avant de marcher sur l'un d'eux, il te faudra t'en concerter avec moi. Commençais-je avant de m'expliquer. Si la réputation d'une nouvelle menace grandit, le Prince pourrait ordonner à ce qu'une Rorn de l'Est soit construite. A quelques lieux seulement d'ici. Cela n'est pas acceptable.

Ma voix se voulait la moins répressive possible mais il ne pouvait néanmoins pas être remis en cause. Aucune raison ne me ferait tolérer une telle conséquence, à l'entente de mon intonation terminant mes propos. C'était là un danger bien trop grand. Ceci étant, une telle construction restait très hypothétique. Après tout, l'attaque à l'Ouest réclamait une bonne partie des ressources princières disponibles et il était de notoriété que le Prince manquait déjà d'hommes pour y faire garnison. Alors en maintenir deux, voila qui me paraissait bien difficile.

C'est en me faisant ce constat qu'une idée me vint. Folle. Improbable. Audacieuse à l'excès. Mais pas impossible. Sirk se renforçait de jour en jour. Il se situait déjà à la frontière. Des hommes en armes étaient en place et leur nombre s'agrandissait. Le village était auto-suffisant et je disposais à la Capitale de nombreux soutiens parmi de grandes familles. Et si je faisais de Sirk, la Rorn de l'Est aux yeux de la Principauté ? Peut-être pourrais-je obtenir une rentrée d'argent saisonnière du palais lui-même. Or qui servirait ironiquement à renforcer la force barbare pouvant de ce même fait se développer sans danger.

- Cependant. Si nous agissons avec intelligence, nous pourrions assurer la sécurité de tes terres en faisant de moi le défenseur de la frontière auprès de la Capitale. Résumais-je quelque peu pensif afin de lui évoquer l'idée. Mais cela réclamera de la patience. Du temps. Quelle est la structure hiérarchique du Nord-Est ? Comment est-ce qu'il fonctionne au juste ?





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Mer 1 Jan 2020 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #19 écrite Dim 29 Déc 2019 - 20:15









La Fille de l'Hiver

Je n'étais aucunement préparé à ce qui suivait. Plus que cela, ses paroles avaient ralentis ma progression. Les yeux écarquillés, je tournais mon visage marqué de mon état d'esprit vers Lui. Mes traits demeuraient crispés, plus encore certainement que d'habitude. Sa voix ne prétait pas à la moindre éloge et pourtant, ses mots étaient... positifs ? Malgré cela, je me sentais révulsée. Qu'est-ce qui lui prenait ? C'était tellement étrange que j'avais grand mal à accepter cette simple phrase. Presque hébétée, je cherchais des réponses dans le vide qui m'entourait, sans rien trouver évidemment.

Heureusement pour moi, la suite de ses propos me permirent d'y accrocher mon attention et de retrouver quelque peu contenance, bien qu'une certaine méfiance face à cet inconnu qu'il m'avait présenté, était toujours bien présente. Je reprenais donc une marche plus normale, par forcément aisée, mais au moins à sa mesure. L'informer de la moindre attaque ? J'aurais pu en rire de dépit. Moi, chef de clan, je avais l'impression de n'être rien de plus qu'un pion guidé par les doigts brutaux d'un joueur sans scrupule. Pourquoi je m'en étonnerait tout compte fait ? C'est ce que j'étais après tout, mais je dois bien avouer que j'avais un goût amer en bouche. Bientôt il me dirait comment me comporter avec mon clan ? Je levais un sourcil, détournais mon visage pour étouffer un rire agacé. Et oui Lagertha, c'est ce que tu es venu cherché en venant le trouver. Quelqu'un pour te montrer comment être un meilleur chef. Pourtant ce soir, cela sonnait extrêmement faux dans mon esprit, pour diverses raisons. Alors je grimaçais, le visage vers l'extérieur en continuant d'écouter malgré tout.

Venait alors l'idée de faire de Sirk une seconde Rorn. Je concevais très nettement l'intérêt, ce qui réussit, malgré les tensions, à débrider mes traits. Pourtant, je conservais mon visage assez détourner de lui, pour ne plus l'avoir dans mon champ de vision au risque d'en perdre le peu de calme que j'avais réussis à trouver. Il me questionnait alors ensuite sur la hiérarchie du Nord-Est, ce à quoi je répondais d'une voix simple.

❝ Il n'y a pas de hiérarchie particulière au Nord-Est, elle est la même pour toute la Confédération. Chaque chef de clan, les vassaux, prêtent allégeance au Keizer et se soumet à ses ordres, lui fournisse des hommes au besoin. Au dessus d'eux, il y a cinq Grands Vassaux, plus proche du Keizer, plus importants aussi. Ils sont ses généraux, ils assurent son autorité et lui sont engagé à vie. Et au dessus d'eux, il y a le Keizer. ❞

Commençais-je d'abord. Il n'y avait après tout pas grand chose à dire sur l'organisation de la Confédération, elle était plutôt très simple, ce qui n'était évidemment pas pour me déplaire. Mon visage revenait alors à son axe central et mes yeux se posaient sans ancrage devant moi.

❝ Il tient au moins trois quart des clans du Nord, le dernier quart c'est les Pro-Prince et les rares indépendants qui ne tiennent pas longtemps en tant que tel. ❞

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #20 écrite Lun 30 Déc 2019 - 17:23



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t58
Feat Lagertha.


Nos pas s'accordèrent de nouveaux mais mon attention ne notais pas ce détail, à l'instar de tous ces autres que mon regard ne pouvait qu'ignorer à ainsi se porter au loin. Plus précisément, sur les terres enneigées et brumeuses qui se dessinaient sous mes yeux à mesure que nous avancions. La structure mise en place était ridicule, si bien que ce territoire nous était déjà offert. Le manque de hiérarchie jouait grandement en notre faveur, moins il y avait de place à conquérir avant le trône et moins de temps cela nous prendrait.
L'inconvénient résidait néanmoins dans le fait qu'ils semblaient tous avoir fait allégeance à l'Ouest. Si il s'agissait de se marquer la paume de la main, les faire rejoindre une force d'opposition n'était pas la bonne méthode. Qui plus est, attaquer l'un d'eux reviendrait à lutter contre tous. Et puisqu'elle souhaitait regrouper sous ses ordres les indépendants, il ne restait finalement qu'une seule cible possible. Les pro-prince.

Cela demeurait quelque peu contraignant car j'avais espoir que sa réputation grandirait le temps que je fasse en sorte d'obtenir les pleins pouvoirs sur la frontière. Une idée compromise désormais surtout que je ne me voyais pas la contraindre à se retenir d'ici là. Néanmoins, peut-être pourrions-nous contrôler l'information en attendant que les pièces soient en place.

- Qu'en est-il de la Capitaine de piraterie dont tu m'avais parlé ?





La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #21 écrite Lun 30 Déc 2019 - 20:39









La Fille de l'Hiver

Nous marchions à une allure similaire, cependant, j'avais inconsciemment fais le choix d'avoir un pas de moins que son avancée. Je m'en étais rendu compte quand mon regard avait fini par se résoudre à le trouver, ou plutôt sa silhouette. Je ne l'avais ainsi observer qu'une seconde à peine, le temps de m'en rendre compte pour finalement m'en détourner. Pourtant, même le regard ainsi porté en un autre lieu, sa dernière vision me hantait. La nuit était sombre, parsemée de quelques torches ici et là. Les mains ainsi jointes dans son dos, je retrouvais là l'allure d'un Démon que j'avais vu au devant d'une cheminée il y a déjà quelques temps maintenant.

Ce souvenir fugace me faisait baisser les yeux, comme la lourdeur de l'atmosphère qui nous entourait. Bien sûr, je m'étais fais un devoir, une nécessité, de garder ainsi ma place de pion, d'exécutante, d'inférieure. Je me le devais, pour mon bien, pour ma survie. Pourtant... l'espace entre nous d'un seul pas me semblait être de plusieurs kilomètres. Pourquoi j'y pensais ? Pourquoi ainsi surtout ? C'était mon choix, le sien avant tout après avoir brisé le peu de proximité que l'on avait eu. Je n'y reviendrais pas. Ce n'était pas une pensée à avoir. Il ne devait pas en être autrement. Alors, un peu plus certaine de mes convictions, mon dos se tendait, s'élevait un peu plus vers le ciel quand mon regard retrouvait lui aussi un peu de hauteur.

La Capitaine Pirate, Ezelya, qu'en était-il d'elle ? Une pointe d'agacement me prit, en un froncement de sourcil. Ne pouvait-il pas poser des questions ciblées, me demander les informations exactes qu'il souhaitait ? Plutôt que de me déposer dans un flou palpable, dans lequel j'étais presque sûr d'échouer. Peut-être que c'était là son désir le plus grand à mon propos, me faire échouer, pour avoir une nouvelle raison de me tuer. Mes babines se levaient quelque peu à cette idée, un grondement aurait pu jaillir, mais il n'en était rien. Je raclais ma gorge pour le laisser retomber dans mes entrailles, comme si il n'avait jamais été là.

❝ Moi et les miens avons eu sa protection jusqu'à notre installation provisoire sur les Terres du Prince. Elle m'a aussi assuré qu'elle m'accorderait l’appui de son Demi-Dieu au besoin. Sa réputation sur en tant que Écarlate, Capitaine de la Reine sur les mers n'est plus à prouver et bien que je n'en connaisse pas les détails, je sais qu'elle porte un attachement particulier aux Landes Nord, tout en étant contre le Keizer actuel. Elle n'est pas qu'un appuis militaire, il y a tout à penser qu'elle adhère aussi à nos idées. ❞

Elle est aussi devenue une amie, je pense. En tout cas j'en ai eu l'impression. Après cette conversation sur le pont de son bateau, j'ai eu l'impression de pouvoir me fier à elle, me confier. Même si je ne lui ai révélé que les grandes lignes, ne lui ai rien dévoilé sur les informations importantes, j'aurais pu le faire, sans craindre qu'elle ne les retourne un jour contre moi. Peut-être que je n'étais pas assez méfiante à son propos, peut-être que je devrais l'être davantage. C'était pourtant une sensation que je n'avais pas en sa présence. Contrairement à maintenant, avec Lui. Mon regard glissait nerveusement jusqu'à sa silhouette. Et la pointe d'agacement, pourtant silencieuse, réapparaissait...

❝ Qu'est-ce que vous voulez savoir exactement à son propos ? ❞

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #22 écrite Lun 30 Déc 2019 - 21:05



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t58
Feat Lagertha.


Une nouvelle fois, ses pas la firent me succéder. Il y avait comme un agacement qui commençait à me venir de la voir ainsi se tenir en arrière telle une escorte. Une position fort désagréable lorsque vous parlez avec cette même personne. Cela étant, je ne lui en dirais rien. Ma tentative de me montrer à la hauteur de mon titre tenant encore en dépit de cela. A la place, j'écoutai avec attention les nouvelles concernant la chevaucheuse des mers. Un début de sourire apparut bien qu'elle ne pouvait le distinguer par son choix. Une personne à la hauteur de sa réputation, voila une rareté fort plaisante.

Lagertha semblait avoir été une émissaire particulièrement efficace. Outre une alliée militaire, la nordienne était parvenue à rallier à notre cause cette inconnue. Cela allait considérablement aider, tout comme la mise à disposition du Demi-dieu en espérant qu'il ne soit pas Descendant d'Aqua. Un instant j'eu une désagréable sensation à l'entendre ainsi peindre un tableau où l'Ecarlate serait bien plus attachée à Lagertha en tant que personne, plutôt qu'à l'Organisation. Néanmoins je chassais cela rapidement. C'était plutôt normal, après tout, la Capitaine ne m'avait pas encore rencontré.

Mes pas se stoppèrent, l'obligeant à gagner ma hauteur avant que je ne me tourne vers elle. Notre proximité, bien qu'elle fut déjà plus proche, fut soulignée par quelques secondes de silence. Mon regard avait croisé le sien mais s'en était vite détaché pour glisser sur l'ensemble des traits de son visage. Avec un soupçon de nostalgie, je retrouvais les fins traits harmonieux de son visage à la peau clair. La légère rougeur de ses joues à la nuit tombée. Ses lèvres intouchables à l'hypothétique et envoutante douceur. Et enfin la clarté brunie de son regard qui perdait à ne plus être enflammé.

- Si elle est digne de ta confiance.

Bien entendue j'avais besoin de savoir bien des choses à son sujet pour la faire se joindre à notre table, mais cela viendrait en temps voulu. Pour l'heure, si elle était parvenue à gagner sa confiance alors cela me suffirait. J'espérai ainsi adoucir un peu plus cette froideur sans saveur qui rafraichissait une nuit d'été plutôt agréable. Une demie-dizaine de secondes, et je reprenais ma marche. Cela me paraissait nécessiter un long moment. Puis-je en avoir la patience.

- Nous pourrons affronter les clans pro-prince en limitant considérablement les risques d'un avant-poste à nos portes, si nous sommes en mesure de contrôler la fuite des rumeurs. La voie terrestre passera forcement par Sirk. Mais il se peut que certaines longent les côtes. Un blocus de sa part à ce niveau là durant les premiers temps pourrait nous être particulièrement utile. Expliquais-je grossièrement. Ton clan est prêt à prendre d'assaut un village qui se défendra ?




La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #23 écrite Lun 30 Déc 2019 - 22:38









La Fille de l'Hiver

Sans que je ne m'y attende, il s'arrêta. Ma lancée ne me permit pas de garder la distance que j'avais imposée, au contraire de cela, le pas que je n'avais pu arrêter me mit tout simplement face à lui, tendue par cette fatalité que je n'avais su éviter. Plus encore quand il se tournait vers moi, une vague électrique gravit subitement ma colonne, douloureuse et désagréable, tout en étant déjà familières à nos anciens échanges. Et même si je ne le voulais pas, je ne pouvais faire autrement que de lui faire face, au moins un peu, les doigts enfermés dans mes poings serrés.

Il imposait alors des secondes interminables de silence et à mesure qu'elles s'écoulaient, je sentais mon cœur tambouriner de plus en plus fort, faisant affluer le sang dans mes muscles, prête à bondir et m'échapper en cas de besoin. Vraiment ? Je n'en étais plus très sûre quand son regard trouvait le mien crispé, mes mâchoires se serrant de nervosité. Par chance cependant, il ne tenu pas son regard dans le mien, moi je l'avais laissé observer ses yeux quelques secondes encore. C'était d'ailleurs très étrange, de le voir ainsi ne pas soutenir mon regard. Ses raisons m'étaient totalement inconnues et elles étaient sans doute très loin des miennes, alors je ne cherchais pas à comprendre. Tout ce que je savais, c'est que cela m'était d'un étrange effet.

Et ses mots n'avaient fait que l'accentuer, crispant mes traits et fronçant mes sourcils. Il y avait de l'égard dans ses mots, pas nécessairement dans sa voix ou alors c'était parce que je ne voulais pas l'entendre de cette oreille, mais ses mots semblaient diriger vers ma personne en tant que telle et pas vers un pion. Non. Ce n'était pas ça, certainement pas ça. Alors pour évincer ses pensées parasites, je secouais vivement, mais discrètement mon crâne. Après quoi, il reprit sa route, laissant s'engager la mienne à son tour, alors que mon regard le toisait avec scepticisme, glissant sur sa silhouette avant de retrouver le sol devant moi. La discussion pouvait alors reprendre.

Faire taire les rumeurs, qu'elles soient confinés dans le Nord-Est et pas ailleurs. C'était une bonne idée et cela me serait même sans doute profitable pour la réputation que je souhaitais instaurer là bas. Est-ce que cela était une nouvelle mise en garde, dûe à mes anciennes fautes ? En tout cas, c'était ainsi que je le ressentais. Il demandait à ralentir les rumeurs, donc à n'avoir que peu de témoins, ou pas du tout. Oh, il ne m'y reprendrait pas, à laisser s'échapper des témoins par « humanité ». D'autant plus quand il s'agirait de Calis du Prince. Ils m'avaient trop pris, je ne comptais en laisser aucun en vie. La rumeur ne se ferait donc qu'entre les Clans non associés au Prince, ce qui serait bien suffisant pour ce que je projetais. Alors soit, je n'avais rien à redire à cela. Par contre, la détermination qui s'était immiscée l'instant d'avant dans mon cœur s'était réduite à sa question. Une question qui m'était en lumière une information désagréable. Je ravalais alors ma salive et ma fierté avant de répondre simplement.

❝ Non. ❞

Évidemment, je n'allais pas le laisser avec cette seule réponse, je voulais simplement lui faire comprendre que je n'avais pas l'intention de lui dissimuler ce genre d'information, de les feindre ou de les enjoliver. Non, nous n'étions pas prêt en l'état actuel à prendre d'assaut la cible que j'avais en tête. En tant qu'humain nous ne l'étions pas.

❝ Mon clan est toujours restreint et ne compte que les survivants de l'attaque qui nous as décimé l'hiver dernier. Concernant l'assaut du camp qui, à ma connaissance n'a aucun appuis divin, je compte y aller avec les miens en première salve destructrice. Ou alors... ❞

Je clignais des paupières, reprenant conscience d'une idée que j'avais eu pour me venger des Sangtis. Une approche particulière, qui ne me ressemblait pas, mais qui aurait marché avec cet ennemi. Maintenant que j'y pensais, en l'état actuel des choses, cela pourrait fonctionner avec n'importe quel partisan du Prince. Prise de cette subite révélation, je laissais de côté la tension et pointait mon regard vers lui.

❝ Plutôt qu'une simple attaque de front, je pourrais attaquer de l'intérieur. ❞ J'attendais qu'il manifeste quelque chose comme de l'intérêt, ou des doutes à cette évocation avant de poursuivre. ❝ Ma tête étant mise à prix, me faire capturer serait l'une des tactiques les plus simples à mettre en place, surtout contre des Pro-Prince. Et une fois à l'intérieur, pendant que mon clan attendrait à l’extérieur, j'appellerais mes Enfants Divins qui anéantirons un nombre considérable d'hommes pris par surprise. ❞ Je retournais alors à ma réflexion, n'attendant pas vraiment qu'Il me réponde pour poursuivre, sans forcément m'adresser à Lui par ailleurs. ❝ Il faudrait prendre des mesures et prévenir tout risques mais... ❞

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 650
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

La Fille de l'Hiver Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
La Fille de l'Hiver 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

La Fille de l'Hiver 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
La Fille de l'Hiver Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #24 écrite Mar 31 Déc 2019 - 10:50



Eté +22.
La Fille de l'Hiver

La Fille de l'Hiver Sans_t58
Feat Lagertha.


Ma question n'en était pas réellement une il me faut l'admettre. Après avoir était repoussé à deux reprises par des hommes du Prince, il n'était pas concevable de se prétendre prêt à prendre un village d'assaut. D'autant plus sur un territoire qu'il ne connaissait pas encore et avec pour moral quelques potentielles failles. Cependant, elle demeurait un intérêt. Celui de déceler si Lagertha était en mesure d'admettre son incapacité à porter l'assaut au jour d'aujourd'hui afin de ne pas sacrifier en vain son peuple. Oui. Elle progressait.

Sa réflexion a voix haute me fit m'arrêter pour tourner la tête en sa direction, avant de reprendre notre marche afin de la laisser développer son opinion. Le simple fait qu'elle envisageait une manière plus subtile que la charge frontale sur des remparts démontrait son évolution. Pourtant, je n'avais pas à me satisfaire uniquement de cela car l'idée avancée était astucieuse. Utiliser ce que l'ennemi considérait comme un avantage, contre lui. Attachée et laissant entendre le gain d'une véritable fortune, voila qui ne manquerait pas de se faire ouvrir les portes à coups sûrs. Oui. Elle progressait.

Il y avait cependant quelques détails à régler bien entendu, comme toute idée venant d'être amenée. Et elle le savait. Je portais alors mes pensées sur sa proposition, ne cherchant pas à en trouver une autre. Les risques seraient qu'ils soient au courant de la présence de ses Demi-dieux et que du fait, ils ne prennent pas de risques. Une lame sous la gorge et elle ne pourrait en appeler aucun sans perdre la vie. Cette idée me déplaisait. Plus encore, elle m'était intolérable.

- Il nous faudrait s'assurer qu'ils te pensent sous contrôle, que tes Demi-dieux soient une menace neutralisée, sans pour autant qu'ils optent pour une lame sous la gorge. Ou alors. Développais-je mon idée au fur-et-à-mesure de ma pensée. Il faudrait que ce soit un allié qui la tienne.

Empêcher qu'une mort imminente de la Libératrice ne soit mise en jeu était impossible à mes yeux car je ne connaissais aucun autre moyen de neutraliser des Subalternes à leurs ordres. Cela étant, si c'est un de ses alliés qui tient la lame, alors le risque serait nul que cela ne tourne en sa défaveur. Il ne restait plus qu'à savoir qui le serait. Un homme du village ? En soudoyer un serait probable mais la fiabilité incertaine. Un membre de son clan ? Ils lui sont parfaitement fidèle mais étaient-ils inconnus ? Leurs tenues étaient assez typiques des barbares qui plus est mais pourquoi pas. C'était un pari avec de fortes chances de l'emporter. A moins que.

- Cela pourrait être moi. Concluais-je ma réflexion à moitié silencieuse en m'arrêtant, tandis que nos pas nous avaient menés à la fin de l'allée. En tant que Comte du Sud, ces éloignés de la Capitale n'oseront pas douter et ouvriront leurs portes avec empressement. Expliquais-je avant de tourner mon visage en sa direction. Ta vie en jeu. Ton choix.




La Fille de l'Hiver Assass19
Mes alliés m'appellent Maître. Mes ennemis, appellent du renfort.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : La Fille de l'Hiver 994377tsuris 10 128 Ŧ
La Fille de l'Hiver Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
La Fille de l'Hiver Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #25 écrite Mar 31 Déc 2019 - 20:05









La Fille de l'Hiver

Le point avancé, dont il fallait s'assurer, était un des plus importants. Evidemment, même une fois capturée, je représentais un risque important. Malheureusement pour moi, mon lien avec des Demi-Dieux était connu. Quelle idiote je faisais, à ainsi avancer une idée sans tenir compte de la totalité des risques. Cependant et contre toute attente, plutôt que de me freiner comme je l'aurais prédis, il proposait au contraire une façon de repousser ce fameux risque. Qu'un allié tienne la dague qui mettrait ma vie en gage. En voilà un autre, un souvenir. Instinctivement, ma main droite venait caresser ma récente cicatrice à la gorge, qui de pensée avait réveillé son tiraillement. D'une faible grimace, je repensais rapidement à cet épisode, cela faisait déjà trois fois ce soir. A croire qu'être en compagnie d'individu ayant voulu me tuer me faisait penser aux autres, qui avaient tenter eux aussi de mettre fin à mes jours.

Pourtant, mon sang ne fit qu'un tour quand il me proposait d'être cet allié, entre les murs de nos ennemis. La main toujours sur ma gorge, je sentais un nouvel éclair traverser mon corps, cette fois ci comme si il provenait du ciel et me foudroyait jusqu'à la terre. Lui aussi s'était arrêté et mon regard était complètement tourné vers lui, ainsi, je n'avais même pas encore fait attention à notre position. Mes griffes se plantaient légèrement dans ma peau quand Il continuait sur sa lancée, mon corps et mes traits se crispant encore un peu plus. Pourquoi ? C'était pourtant une bonne idée. Mais il était évident que cette simple proposition, cette furtive pensée réveillait des instincts de mon corps, des souvenirs ancrés qui le faisait réagir mécaniquement. Cependant, cela m'amenait à une autre reflexion. Pourquoi un Comte viendrait livrer une fugitive à un clan, plutôt qu'à la Garde ? Je voulu me détourner de lui, pour y réfléchir, mais sa dernière phrase me fit lever les yeux. Ma vie en jeu. Mon choix. Face à cet endroit ? C'était risible.

De nervosité, mes griffes se plantaient un peu plus et mon autre bras entourait mon estomac comme une camisole de force. De colère, mes sourcils se fronçaient et d'une rancune trop forte, mon visage se tournait vivement vers lui, plantant mon regard noircit dans le sien. Ma vie. Mon choix. Ici ? Et c'était Lui qui me le disait ? C'était tellement ironique que j'aurais pu en rire. L'agacement post-traumatique faisait surface, je sentais que je commençais à m'agiter. Alors pour essayer de me contenir, je détournais mon visage de lui, tenant toujours ma gorge alors que je dirigeais mon regard vers l'allée que nous venions d'emprunter. Il ne fallait pas que je vois cet endroit, ni que je Le regarde au risque de perdre mes moyens. Mais j'y peinais. Une voix contrariée se faisait alors entendre, bien que je continuais la conversation en essayant de mettre de côté tout ça.

❝ Et... Pourquoi un Comte du Sud mènerait une fugitive jusqu'à un Clan Pro-Prince ? Alors qu'il pourrait simplement la livrer à la Garde-Dorée ? ❞

Codage par Libella sur Graphiorum


La Fille de l'Hiver 6imbLa Fille de l'Hiver Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

La Fille de l'Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Vallée Sereine :: Sirk-