La médecine des non mourants

Partagez

La médecine des non mourants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Lun 18 Nov 2019 - 13:18

Ariez arriva dans les bras de Q'loth à Heilan. La ville était construite entièrement sur pilotis en parfaite harmonie avec l'océan, pêcheurs et marins s'activaient autour du port sans plus porter d'attention à cette loutre transportant de façon bien inconfortable une humaine. Ariez sentit qu'elle en avait déjà demandé trop à son invocation, et maintenant qu'ils étaient en sécurité en ville, elle le laissa partir de son coté et visiter les lieux, il avait sans doute fortement envie de visiter un peu ce nouvel océan.

Q'loth parti, il fallait maintenant qu'elle se soigne, sa cheville gauche avait doublé de volume, elle avait peur d'avoir des séquelles à vie et un avis médical lui semblait plus prudent surtout que Q'loth n'avait pas encore la force suffisante pour la soigner, alors tant pis pour ces économies. Elle regarda combien de tsuris elle avait sur elle, et elle espérait que les guérisseurs dans cette ville ne prenaient pas trop cher car il fallait encore qu'elle garde des sous pour le bateau pour rentrer chez elle. Elle se renseigna rapidement dans une taverne ou on lui indiqua le chemin le plus rapide pour se rendre dans un petit établissement de santé situé... à l'autre bout de la ville.

Elle s'y rendit en boitant et la douleur remontant dans son mollet lui sembla insupportable, malheureusement le brouhaha ambiant avait dû rendre les habitants insensibles car Ariez parut invisible et pas une âme charitable ne se proposa de l'aider à marcher.

Une petite secrétaire l'accueillit à l'entrée. Elle lui demanda si elle était cliente du cabinet, ce à quoi Ariez répondit non. Elle lui demanda si elle avait rendez vous. Ce à quoi Ariez répondit non. Elle lui demanda si elle avait un médecin de ville. Ariez acquiesça. Elle commença alors sur un ton plus qu'hautain à lui dire qu'elle n'avait qu'a rentrer en ville voir son propre médecin, et qu'il n'y avait pas de place aujourd'hui pour s'occuper des patients non mourant. Ariez serra les dents mais ne pu refréner sa colère.

"Vous savez ce que j'ai traversé pour arriver jusqu'ici ?! J'ai failli me faire dévorer par des monstres dans les landes, et j'ai claudiqué en ville plus de trois quart d'heure avant d'arriver ici ! C'est hors de question que je reparte sans avoir consulté !"

La secrétaire exaspérée et mal-aimable haussa un sourcil.

"Pas la peine de hausser le ton, vous n'aviez qu'à faire attention en partant toute seule à l'aventure, c'est pas donné à tout le monde."

"QUOI ?!"

Elle tapa du point sur la table, sa colère aurait pu faire trembler les murs... en tout cas, impossible qu'elle ait passé inaperçu.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 18 Nov 2019 - 17:14

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°1

Ca devait faire quelques semaines. Peut-être même des mois que Meslial BORORO officiait dans le petit établissement. Il avait fallu du temps pour se faire connaître auprès des habitués qui découvrait un nouveau visage. Un homme jeune dont on doutait de suite de ses compétences. Mais le temps, ses sourires et sa bonne humeur permanente étaient venus à bout de tous les obstacles.

Seule la secrétaire semblait résister à ses charmes. Elle était toujours de mauvaise humeur. Meslial ne savait pas si c’était un drame ou une maladie qui se cachait là-dessous. Mais il lui avait juré, -il lui avait dit de vive voix !- qu’il trouverait le remède.

*Qui provoque la secrétaire ? Ca ne peut être qu’une inconnue de passage. Allons à son secours ! *

Le guérisseur apparut dans l’entrée. Les deux femmes étaient tellement concentrées l’une sur l’autre qu’elles ne l’entendirent même pas arrivées. Il se rapprocha et ses réflexes s’enclenchèrent. Un visiteur lambda aurait pu croire que le jeune homme reluquait. Au contraire, il analysait sa démarche déséquilibrée et en cherchait la cause.

« Mademoiselle la secrétaire, ne pourriez-vous pas me faire un de vos célèbres sourires ? »

Elle ne lui sourirait pas. En fait, elle le regarda avec une sorte de colère retenue. Pour elle, Meslial la mettait en position de faiblesse face à l’inconnue.

Secrétaire : « Je pensais que vous y étiez déjà parti chasser, monsieur Bororo. »

« Je vous l’ai déjà répété. Je chasse rarement. Uniquement pour me nourrir. Je respecte la vie mais je ne désire pas non plus mourir. C’est pour ça que je vais m’entraîner régulièrement. »

Pendant un bref instant, il y eut une autre expression sur son visage. Quelque chose qui ressemblait à de la tristesse et de la nostalgie. Une façon qu’avait son inconscient de ne pas lui faire perdre toutes les traces de Mama…

« Bonjour mademoiselle, je m’appelle Meslial Bororo. »

Il retira son arc en le faisant passer par-dessus sa tête.

« Prenez appui sur moi. Nous allons examiner ce pied dans la petite salle à côté. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Lun 18 Nov 2019 - 22:33

Quand une nouvelle personne fit son irruption dans la scène, Ariez se retourna le visage tout rouge de colère prête à sauter à la gorge du nouveau venu au moindre mot de travers, mais il se trouva que -contre toutes ses attentes - c'est enfin quelqu'un semblant gentil qui avait fait irruption. Il commença par calmer le jeu avec un trait d'humour, évidement la secrétaire ne l'entendait pas de cette oreille là et son visage se contractant dans un tel rictus de colère que Ariez sentit que la suite allait lui plaire. Ils s'échangèrent quelques mots et Ariez n'en retint que quelques bribes : le type était à priori doué à l'arc et savait chasser pour se nourrir, mais n'en avait pas fait son métier.

C'est quand il proposa d'examiner son pied qu"elle compris à qui elle avait affaire : non seulement il l'avait sauvé des griffes de cette méchante secrétaire, mais en plus il allait la soigner. Elle n'était pas inquiétée par son jeune age, elle avait elle même en tant que femme assez souffert des apparences dans son métier de forgeronne pour savoir passer outre.

La satisfaction, en enroulant son bras autour des épaules de ce grand jeune homme, de pouvoir tourner la tête en affichant un grand sourire vainqueur vers la secrétaire valait bien toute les galères subit jusque là. Elle avait l'impression que la secrétaire allait imploser.

"Je vous remercie pour votre amabilité."
Dit-elle à Monsieur Bororo en insistant bien sur son coté aimable tout en lançant un dernier regard à la secrétaire. Le guérisseur aurait du mal à ignorer l'attitude narquoise de Ariez, mais pour l'instant elle s'en fichait d'avoir l'air capricieuse, la douleur la rattrapa vite et elle se reconcentra sur le motif de sa venue ici.

Elle claudiqua jusqu'au petit bureau ou il l'escorta. Ce n'est que en entrant dans le bureau quand il posa son arc qu'elle le remarqua. Elle en reconnue tout de suite la provenance.

"Je vous suis très reconnaissante de me prendre en charge si rapidement, j'ai peut être été un peu vache avec la secrétaire, ce fut une journée difficile. J'espère que je ne vais pas interrompre de façon trop abrupte votre entrainement à l'arc, monsieur Bororo. C'est une jolie pièce d'ailleurs, qui vous l'a fabriqué ?"

Evidemment, c'était elle. En attendant la réponse à cette question piège, elle s'installa sur la table d'examen, attendant les instructions de comment elle devait s'installer, ou s'il fallait se dévêtir.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mar 19 Nov 2019 - 19:00

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°2

« Vous pouvez vous asseoir ici. »

Le guérisseur pointa une petite table qui était prévu pour les patients. Après l’arc, il retira la veste et retroussa ses manches. Puis il revint vers sa patiente inopinée avec un petit tabouret.

« Posez votre pied blessé là-dessus. »

Posant un genou à terre, il enroula avec précaution le bas du pantalon de sa patiente sans nom. Il savait que le moindre faux mouvement ferait sonner par trois fois les capteurs de douleur. Alors il y allait doucement et par étapes.

La cheville exposée, le guérisseur la regarda d’abord sous plusieurs points de vue. La douleur ne paraissait pas grave mais du repos et de l’immobilisation semblait plus qu’obligatoire. Il se releva et plongea de nouveau ses yeux dans ceux de sa patiente. Pour la rassurer, il lui fit d’abord un sourire qui avait encore quelque chose d’enfantin.

« Vous survivrez, n’ayez aucune crainte. Certes, je vais devoir amputer ce pied. Ça remplacera mon entraînement à l’arc par celui de la dague. Personnellement, je n’y perds pas dans l’affaire. »

L’humour était le meilleur remède pour apaiser un patient et ses craintes. C’était une des « armes » d’un guérisseur : la psychologie. Un patient calme et rassuré simplifiait grandement les choses.

Après avoir maintenant quelques temps sans succès une figure sérieuse, il ne put s’empêcher de sourire de nouveau. Il était profondément bon. C’était plus puissant que tout.

« Plus sérieusement, votre cheville est blessée mais il n’y a rien d’irréversible. Vous aurez besoin de repos. Il vous faudra également revenir me voir au moins deux fois, je pense. Une première pour changer le cataplasme que je vais vous faire aujourd’hui. Et une deuxième pour m’assurer que la guérison soit un succès. »

La question de l’arc avait donc été mise de côté. La santé d’une patiente était plus importante que les conversations polies.

Il restait également des questions vitales. Est-ce que sa patiente avait un endroit où se reposer non loin ? Est-ce qu’elle pourrait rester à proximité pour recevoir tous les soins nécessaires pour un rétablissement total ? Sans compter le fait qu’elle devrait s’armer de patience pour résister à la terrible secrétaire par au moins deux fois dans le futur.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 19 Nov 2019 - 19:47

Le docteur Bororo se montra très doux tandis qu'il manipulait sa cheville, il retroussa délicatement son pantalon et l'ausculta tout en douceur. Elle remercia les quatre d'être tombé sur lui car le moindre mouvement un peu trop brusque lui déclenchait des douleurs atroces remontant dans son mollet comme des éclairs. Des qu'il s'approchait de la zone la plus douloureuse avec ses mains tout son corps se crispait d'anticipation, mais il ne déclenchait jamais d'inconfort.

Le verdict tomba et il lui déclara qu'il faudrait amputer, Ariez haussa évidement un sourcil peu convaincu et le laissa finir sa blague, marchant dans son jeu en feignant la surprise :

"Si je peux rendre service...."

Cessant la blague en affichant un visage doux et rassurant, il annonça le verdict. Elle pouvait sentir qu'elle était tombée sur quelqu'un de bien et qu'il n'abuserait pas de la situation pour lui soutirer de l'argent, il annonça quand même qu'il faudrait qu'elle revienne. Deux fois. Ça allait lui couter plus cher que prévu... Sans parler de ce fameux repos obligatoire qui allait aussi lui couter de l'argent.

"De quel délais parlons nous entre chaque rendez vous, exactement ?" Elle avait besoin de savoir si faire l'aller retour entre chez elle et le cabinet valait le coup ou s'il valait mieux qu'elle se débrouille sur place. "et quand vous parlez de repos... je peux quand même marcher ?"

C'était la question qui la préoccupée le plus, parce qu'au vu de la taille de l'hématome qui lui couvrait l'avant pied, elle avait vraiment peur que l'attèle ne suffise pas pour guérir de sa blessure, et qu'il lui prescrive des béquilles.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Jeu 21 Nov 2019 - 21:06

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°3

Enfonçant les mains dans ses poches, Meslial observa une fois de plus la cheville puis le visage d’Ariez. Le premier pour confirmer son hypothèse médival. Le deuxième pour savoir comment lui annoncer. Il pouvait soigner le corps. Mais contraindre l’esprit était plus compliqué.

« Mademoiselle, dites-moi si je me trompe, mais j’ai la sensation que vous êtes plutôt du genre hyperactive. »

Malgré les dangers naturels que contenait l’île, sans compter le fait qu’elle soit une femme. Car stéréotype ou non, le corps féminin est généralement plus fragile que celui de son homonyme masculin. Donc, le guérisseur visualisait très bien sa patiente gambader d’un bout à l’autre de l’île. Ce qui était complètement à proscrire pour les prochains jours.

« Je vais vous faire de suite le cataplasme dont je vous parlais. L’effet devrait être très rapide sur votre blessure. Mais attention, ce n’est pas parce que les symptômes extérieurs sont partis que les dégâts internes suivent le même voyage. Au contraire. »

Après avoir ouvert la porte et héler la secrétaire, -celle-ci ne lui répondit pas, visiblement elle était fâchée. Encore.- Meslial sortit quelques instants. Il fit un rapide résumé de ce qu’il avait besoin pour soigner la cheville de sa patiente. Il la remerciait de s’en charger pour lui tandis qu’il continuait le traitement. Celui psychologique.

« Excusez-moi, mademoiselle. Donc, je disais, oui ! J’aimerais vous revoir demain. Disons à cette même heure pour laisser le cataplasme agir durant vingt-quatre heures. Et j’aimerais que vous ne gambadiez pas. Si vraiment vous aviez besoin, je vais vous prêter un jeu de béquilles. Dans ce cas, ne posez pas votre cheville blessée à terre. »

Un ton calme. Un visage souriant. Le message devait être passé.

En attendant le retour de la secrétaire avec tous les ingrédients et ustensiles nécessaires, le docteur passa en mode « écoute ». Il saurait ainsi si son traitement se déroulait de la façon dont il l’avait imaginé.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Jeu 21 Nov 2019 - 22:30

Ariez restait étrangement silencieuse, alors qu'elle observait le docteur aller et venir, elle l'écoutait parler mais chaque annonce déclenchait un flot de pensée ininterrompue, elle voyait dans sa tête défiler les chiffres et les nombres du déficit à venir et devint d'un coup toute pale. Des informations qu'elle avait enregistré elle avait retenu qu'il faudrait qu'elle puisse rester 24h dans cette ville, et donc en plus de payer sa consultation du jour elle devait payer un endroit ou dormir, et revenir repayer une consultation le lendemain. Le tout en se déplaçant sur des... sur des...

"Des bequilles..."

Le mot était sortie et elle le laissa flotter dans l'air quelques instants. Elle inspira un grand coup et trouva la force en elle de se ressaisir, mais tous les déplacements à venir allaient s'annoncer très compliqué, en tout cas pour les longues distances de ce qu'elle avait compris. Mais sans les tsuris pour se payer un variquan, tout était fait de longues distances sur cette maudite ile. Avec sa douleur elle ne se voyait pas marcher 100m. Qu'il est triste d'être si pauvre ! A quel stade en était-elle, le déni, la colère ? le marchandage ? elle devait faire le deuil de sa vie sur ses deux pieds, au moins pour quelques jours.

"Je ne suis pas hyperactive ! Je suis une citoyenne ordinaire qui aime marcher sur ses deux pieds et qui a un commerce à faire tourner dans la capitale, et ça ne se fait pas sur une jambe... en plus je ne connais personne ici, je n'ai pas les moyens de vous payer et de rester dans une auberge pour cette nuit, alors vous êtes bien gentil, mais cette situation m'embête profondément... "

Elle attendait toujours la jambe sur le tabouret, et regarda sa cheville, elle aurait peut être préféré qu'il la lui coupe finalement. Elle fixa son regard émeraude dans celui du docteur, une lueur déterminée à reprendre le contrôle de la situation dans les yeux.

"Mais on peut surement trouver un arrangement : soit vous trouvez ou m'héberger à titre gratuit, soit vous ne me faites pas payer les consultations, et en échange, je vous forgerais l'arme de votre choix, quand vous me raccompagneriez à Lüh."

C'était donc le marchandage...


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Sam 23 Nov 2019 - 8:41

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°4

« Ah ah ah ! »

Meslial ne put s’empêcher d’éclater de rire. Ce n’était pas pour se moquer de sa patiente. Il ne voulait pas l’énerver plus qu’elle le faisait déjà elle-même. Mais toute cette énergie et ce marchandage lui faisait plaisir. Ca changeait des vieilles personnes gémissantes et des autres qui paraissaient porter toutes les peines de l’île sur leurs épaules.

« Pardon. Je suis désolé. »

Une larme de joie coula le long de son visage. Il eut encore un hoquet de rire. Puis il parvint à reprendre contenance. La crise était passée.

« Ne vous inquiétez pas pour tout ça, mademoiselle. D’abord parce qu’il n’y a pas de véritable urgence dans ce monde. Les affaires peuvent toujours être retardées de quelques journées. Croyez-moi, les gens râlent mais ils n’ont jamais véritablement besoin de ce qu’ils ont commandé au moment où ils le demandent. »

Il tourna la tête vers le bureau de la secrétaire derrière la porte. Ce qu’il allait faire, il l’avait déjà fait bien plus qu’une fois. Elle râlerait encore. De toute façon, elle râlait toujours la première et la plus forte. Même le guérisseur en chef avait moins de voix et d’autorité que la secrétaire. Avec un petit sourire, à l’idée qu’elle monte encore sur ses grands chevaux, Meslial retourna son attention vers Ariez.

« Ok. Imaginons que j’adhère à votre proposition. Je vous propose un endroit où coucher. Je vous préviens, ma maison est très petite. Je vous laisserais mon lit et dormirais sur la chaise. Imaginons donc que j’accepte cette proposition de forgeron. »

Le docteur alla chercher son arc et le présenta à sa patiente. Une arme de belle facture. Il ne se souvenait plus où il l’avait acheté. La cause en était attribuée à cette amnésie partielle qui lui dissimulait toute une partie de sa vie… Mais il savait, c’était sa passion qui le savait, il savait que cette arme était importante.

« Est-ce que votre forgeron saurait me fabriquer un arc de meilleure facture que celui-ci ? »

Oups ? Est-ce que le docteur venait de faire une bévue ? Plus que probable. Il n’avait pas correctement assimilé les informations et son esprit, -parfois étriqué- n’avait pas associé la jeune femme avec le travail difficile de la forge. Nul doute qu’il allait en entendre parler…
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Sam 23 Nov 2019 - 23:12

Le docteur se mit à rire. Elle avait bien l'impression que c'était elle le sujet de la plaisanterie ou en tout cas qu'il était en train de se moquer de sa réaction, pourtant elle se trouvait tout à fait légitime à vouloir trouver des solutions.

"Je ne vois vraiment pas ce qui vous fait rire !"

Il s'excusa mais avait malgré tout les larmes aux yeux à force de s'esclaffer, Ariez de son coté ne riait pas du tout car elle craignait qu'il n'ait pas pris sa proposition au sérieux, mais finalement il rebondit dessus. Il l'invitait donc chez lui, à moins que ce ne soit Ariez qui se soit invitée la première ? Qu'importe, c'était gratuit, et en plus il faisait le gentleman en lui proposant le lui. Fallait-il qu'elle se méfie ? Elle était blessée après tout, elle ne pourrait peut être pas se défendre s'il se révélait être un dangereux pervers. Pourtant quelque chose lui disait au fond d'elle qu'elle pouvait avoir confiance. Elle verrait les détails de cette nuit de cohabitation plus tard, car il en vint au vif du sujet : son arc.

Cependant, comme elle aurait pu le prédire, elle avait eu beau dire "je vous forgerai" le "je" n'avait pas été assimilé par son inconscient, et le docteur Bororo semblait impliquer une tierce personne dans la transaction. Fallait-il perdre son énergie à lui réexpliquer les détails ? Elle se dit qu'il valait mieux le garder dans l'ignorance pour le moment, il réaliserait bien vite son erreur, et la tête qu'il ferait en la voyant au sommet de son art dans la forge lui apporterait toute la satisfaction dont elle avait besoin pour combler cette constante frustration de ne pas être crédible. Même un jeune médecin avec toute la bienveillance du monde ne l'envisageait pas.

Elle prit l'arc en main, et tout de suite son expression changea, elle porta sur l'arme un regard très précis, professionnel. Ses mains parcourir l'arme dans son long, à la recherche d'imperfections ou de fragilité. Elle s’arrêta un moment sur l'inscription qu'elle y avait gravé à sa demande : "Lenteur égale précision. Précision égale vitesse." A un autre endroit quasi invisible de l'arc se trouvait une autre inscription "AZ". Sa signature. Elle eut un léger sourire, puis continua son exploration.

"C'est un arc Cloud, en corne de chimère. Mais celui là est traité avec un produit qui le rend plus léger."

Cette arme était équilibré, l'attention particulière mise sur la précision et la légèreté faisait plus penser à une arme pour se faire la main, c'était un arc tout à fait bon cependant sa puissance pouvait être améliorée. Elle prit une grande inspiration et bandit l'arc devant Meslial. Trois doigts de la main droite sur la corde, la main gauche dans la continuité du corps, elle ferma l’œil gauche et tendit la corde jusqu'à la commissure de ses lèvres. Son geste était sure. Les muscles de ses bras qu'on aurait pas soupçonné s'étaient soudain dessinés sous les yeux de Meslial, c'était une musculature fine mais puissante, peu habituel sur une femme, moins inhabituelle sur un forgeron.

"C'est un bon arc, mais il manque de puissante. Ça peut s'arranger, mais il sera plus dur à manier"

Elle détendit sa posture, et rendit l'arc à Meslial, un regard intense plongé dans le sien :

"Vous n'avez pas de problème pour bander, Docteur ?"

La vente d'arc, toujours un pur plaisir ! Combien de clients en perdaient leurs moyens. Maintenant qu'il avait sous estimé ses talents, elle n'aurait pas de gêne à s'amuser un peu.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Dim 24 Nov 2019 - 13:31

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°5

Quand sa patiente tendit la corde de son arc, une étrange image se superposa. Celle d’une autre femme. Une humaine qui lui parut très charismatique et également profondément gentille. C’était dut à décrire plus que ça car il n’arrivait pas à dire quelle était la couleur des cheveux de cette illusion ou encore la taille.

Aussi rapidement que ce fut venu, cette illusion disparue. Il ne resta plus qu’une étrange impression. Comme celle que l’on a après avoir expérimenté un « déjà-vu ».

De nouvelles données s’ajoutaient dans la mémoire du guérisseur. Le corps de sa patiente n’était pas aussi fragile que sa cheville. Mais il n’eut pas le temps d’aller au bout de son raisonnement qu’un intense regard le clouait sur place. Lui qui n’avait pas la trempe d’un leader, voir une telle intensité lui donnait l’impression d’être le patient qui allait souffrir entre les mains du vieux guérisseur barbu aux mains dures…

« Je- Quoi ?! »

Une phrase n’était pourtant pas compliquée. Sujet verbe complément. Pourtant, Meslial n’y arriva pas. La réplique de sa patiente. Son aura. Il n’était pas préparé et ne put rien faire d’autre que déglutir péniblement et sentir le rouge monter à ses joues.

(toc toc)

Secrétaire : « Monsieur Bororo, voici ce que vous m’avez deman- »

La secrétaire fronça les sourcils. Elle remarqua la gêne du guérisseur. Puis l’arc dans les mains de la patiente. Alors qu’elle allait ouvrir la bouche pour sortir une nouvelle remarque désagréable, le guérisseur se « réveilla » d’un seul coup. Il prit le plateau des mains de la secrétaire, la remercia et la congédia sur le champ. Il referma la porte en la poussant de son pied et se retrouva de nouveau seul avec sa patiente.

Il se sentait toujours rouge. Mais avoir tous les ingrédients et ustensiles pour travailler lui permettait de revêtir de nouveau son rôle de guérisseur.

« Hum, oui ! Redonnez-moi mon arc. Merci. »

D’un geste, il invita sa patiente à se rasseoir et à lui présenter sa cheville blessée. Puis il se mit au travail. Le cataplasme prenait forme tandis qu’il reprit la parole :

« Euh, je ne suis pas vraiment disponible de façon amoureuse. Je suis désolé si »

La musculature de sa patiente. Les remarques précises sur son arc. Le cerveau du guérisseur se remettait en fonctionnement.

« Oh ! »

Il la regarda avec un air de surprise. Meslial venait de comprendre. C’était elle la forgeronne.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Dim 24 Nov 2019 - 14:26

Garder le silence était la clef. Ariez était devenue experte à ce jeu là, la vente d'arc et aussi tout le délire des chevaliers avec les épées et les fourreaux, ça rendait les choses trop facile. Les clients ne négociaient même plus le prix quand il en arrivait à devenir rouge comme le docteur le devenait, et elle se faisait une sacré marge dans ces moments là. Évidemment ce n'était pas valable chez tous les clients, il fallait le genre de bonté, d'ouverture aux autres et de naïveté qui animait en ce moment le docteur.

Alors Ariez ne dit pas un mot, son expression de visage resta douce mais sérieuse ce qui lui demandait un énorme effort de concentration. Son regard émeraude envoutant ne lâchait pas le docteur des yeux, ou qu'il bouge dans la pièce elle le dévisageait sans gêne. Il ressemblait à une pauvre bête cherchant un trou pour se cacher. Non, ne pas rire.

L'intervention de la secrétaire était un peu comme la cerise sur le gâteau, Ariez fit un petit sourire à la secrétaire avant de la voir se faire pratiquement claquer la porte au nez par un docteur perdant complètement ses moyens. Le voir s'affairer à lui faire ses pansements comme ci de rien n'était, toujours la peau des joues écarlate, ça la comblait d'une joie difficile à exprimer. Le silence devait commencer à devenir pesant, mais alors qu'elle allait clarifié la situation, il commença à refuser ce qu'il avait prit pour une déclaration d'amour. C'en était trop, elle ne put se retenir. Elle éclata d'un rire si puissant qu'elle en eut rapidement de crampes au ventre et la larme à l’œil, elle eut du mal à s'en remettre. Elle s'esclaffa pendant un long moment mas ce rire sincère en était presque communicatif et elle espérait que le docteur pourrait en rire aussi. Finalement les pièces semblaient s'assembler dans le cerveau du docteur et il réalisa quelque chose, elle ne put pas bien dire ce qu'il avait compris, mais à vrai dire elle riait encore tellement qu'elle ne s'en souciait pas pour le moment. Ses yeux pétillaient d'espièglerie, ce n'était pas un rire moqueur ou de la méchanceté, son rire était chaleureux et sincère.

Elle posa sa main sur l'épaule du docteur dans un esprit de camaraderie. Réussissant enfin à articuler une phrase entre deux éclats de rire, elle lui dit :

"Haha, mais enfin docteur, je parlais de l'arc !" Reposant ses yeux sur le visage angélique du docteur elle ne put que recommencer à s’esclaffer de plus belle "Vous pensiez.. haha, que j'allais bander autre chose ?"

C'en était trop, elle se remit à rire à ne plus pouvoir s'arrêter et commença à être rouge elle aussi, ce fou rire était l'un des plus puissants qu'elle ait jamais eu, et pas non fière d'en avoir remis une couche elle était repartie pour au moins 5 minutes d'éclats de rire. Arriverait-il au moins à lui finir son pansement vu comment les soubresauts de rire faisaient trembler ton son corps ?


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Lun 25 Nov 2019 - 20:21

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°6

La plus puissante des drogues humaines. Et il ne savait comment la cristalliser en le faisait exprès. Sa patiente riait et elle ne faisait pas dans la demie mesure. A tel point que ça compliqua d’abord le travail du docteur qui était en pleine réalisation du cataplasme.

*Tu es vraiment idiot, Meslial. Avoir cru qu’elle parlait de ta… *

Et ce qui devait arriver arriva. Cette drogue si puissante et si addictive. Elle se propagea et élut domicile dans la bouche du guérisseur. Lui aussi se mit à rire sans pouvoir se contrôler. D’abord, assez faible, il put terminer de bander la cheville de sa patiente. Puis l’intensité grimpa et il ne put plus rien contrôler. Tant qu’il dut se serrer les abdos et en souffrir tellement ils étaient contractés.

« Ah ah ah ! »

Il avait essayé de parler. Impossible. L’hilarité était trop puissante. Il devait attendre.

« Alors comme ça vous : ah ah ah ! »

Aucune possibilité de revenir à une conversation logique. Il fallait profiter de cette folie passagère. Et Meslial en profita. Il savait à quel point les adultes perdaient cette faculté à rire de tout et en tout temps. Les enfants étaient une source d’inspiration permanente.

Finalement, malgré des douleurs dans les joues et le ventre, le guérisseur reprit son sérieux. Le cataplasme était terminé. Il entassa les ingrédients non utilisés et les ustensiles sur le plateau. Il alla le poser sur une petite table et sortit une paire de béquilles d’une petite armoire.

« Voilà pour vous, mademoiselle la forgeronne. Mille pardon pour vous avoir manqué de respect. Je ne voulais pas vous diminuer. Les préjugés ont la peau dure même quand on cherche à être ouvert d’esprit. »

Lui qui avait prévu de passer sa fin de journée dans la nature avec son arc, se retrouvait avec une patiente inconnue qu’il avait invité chez lui. Est-ce qu’il devait la conduire chez elle de suite ? Peut-être qu’elle avait encore des affaires à terminer en ville ?

Le guérisseur ne savait par quel sujet commencer. Sans compter qu’il avait des difficultés à regarder sa patiente dans les yeux. Et ses joues devaient être encore rouge. Mais ça pouvait désormais s’expliquer par le rire et la chaleur dans la petite pièce.

« Etant donné que je vous offre mon lit pour la nuit, puis-je connaître le nom de la forgeronne ? »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Mar 26 Nov 2019 - 20:34

L'avantage de la crise de rire est qu'elle avait complètement effacé la douleur de la cheville d'Ariez, le plus puissant des antalgiques semblait plus redoutable que jamais. Le fait qu'il essaie de lui parler sans réussir à articuler plus de trois mots semblait si comique à Ariez sur le moment qu'elle repartit de plus belle, mais finalement à cours de souffle elle finit par réussir à sa calmer. Elle haletait sous l'effort considérable qu'il avait fallu à ses abdominaux pour rester contracter si longtemps, mais c'était si bon de rire ainsi. Ses joues s'étaient magnifiquement teintée de rouge et avaient réhaussé son teint de porcelaine, ses yeux pétillaient de malice et elle était ainsi absolument ravissante, le docteur saurait-il reprendre ses esprits et dérougir ? Elle remarqua qu'elle avait posé sa main sur son épaule sans même sans apercevoir, elle la retira légèrement gênée mais heureusement ses joues ne pouvaient pas s'engorger plus de sang.

"Ne vous inquiétez pas pour ça, je comprends que mon métier ne se devine pas tout de suite. J'aurais probablement aussi eu du mal à vous imaginer médecin en d'autres circonstances."


A bien y regarder il faisait vraiment jeune, sa peau absolument lisse semblait à peine sorti de l'adolescence, mais elle évita de trop continuer à le dévisager. Elle avait bien remarqué le rouge persistant sur ses joues, elle avait bien rit à le mettre dans l’embarras mais maintenant il fallait reprendre son sérieux. Mais les propos du docteur ne l'aidèrent pas du tout dans ce sens, il lui reparla de cette histoire d'hébergement d'une manière bien équivoque, et elle eut un sourire.

*Proposé comme ça docteur, après le quiproquo que nous venons d'avoir...*

Non ! Elle ne pouvait pas le gêner d'avantage, aussi se tempéra t-elle pour  avoir une réaction plus correct :

"Mon nom est signé sur votre arc."
Elle claudiqua à l'aide des béquilles, avec un peu de mal, et alla jusqu'à l'arc posé un peu plus loin. Elle posa une béquille, repris l'arc en main et chercha sa signature. "Oui, ici, AZ vous voyez ? Ariez Aliz, forgeronne et armurière à Lüh. Nous avons déjà du nous rencontrer, malheureusement je vois beaucoup de monde et j'en ai peu de souvenir... mais je garde un registre avec toutes les ventes, je pourrais sans doute retrouver la date !"

Elle trouvait l'anecdote amusante, quelque part il avait cette signature toujours avec lui mais ne découvrait qu'aujourd'hui la personne qu'il y avait derrière ce travail. Elle ne pouvait pas se douter que cette information pouvait être capitale pour le guérisseur en recherche de sa mémoire.

"Pour ce qui est de passer la nuit, je ne veux vraiment pas vous embêter, j'irais acheter une couverture en ville et je dormirais par terre ou sur un tapis, ça suffira largement... et puis dans votre lit c'est un peu..."

Intime. Mais elle ne sut finir sa phrase car elle sentit monter en elle une gêne nouvelle.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Jeu 28 Nov 2019 - 18:51

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°7

Le guérisseur fronça des sourcils.

*Comment ça son nom est gravé sur mon arc ? *

Sans le savoir, sa patiente venait de tirer une flèche en plein dans le mille. Elle venait de mettre en évidence la maladie du guérisseur. A savoir son amnésie partielle.

« Ariez Aliz ?... »

Il avait parlé à voix haute. Mais c’était simplement pour donner un poids, une réalité à ce nom. Il ne cherchait pas une réponse de sa patiente. Il attendait plutôt une réponse de sa mémoire.

*Rien. Pourquoi est-ce que ça ne m’évoque rien ?... *

Meslial n’allait pas se laisser abattre. Son visage retrouva sa bonhommie coutumière. Un sourire revint illuminer son visage. Il alla même jusqu’à singer une petite révérence pour parfaire les salutations.

« C’est un plaisir de faire enfin votre connaissance, mademoiselle Aliz. »

Son esprit, emporté par la franche camaraderie qui s’installait entre les deux jeunes adultes, lui communiqua une idée : celle d’un baisermain. Mais il se retint. Il y avait déjà eu assez de rire et de quiproquo. S’ils continuaient à ce rythme, ils finiraient tous deux par s’écrouler sur le sol pour dormir et souffrir de leurs abdominaux.

« C’est comme vous voulez pour le lit. Par contre, hors de question que vous alliez acheter de quoi dormir chez moi. J’ai ce qu’il faut, ne vous inquiétez pas. »

Bon, il restait désormais du temps avant que les deux aillent véritablement se coucher. Continuer cette conversation dans un lieu public ? Demander à la forgeronne de lui parler de son travail jusqu’à ce qu’elle retrouve ses souvenirs égarés ?

« Je vous propose d’aller de suite chez moi. Je mettrais une théière à chauffer et vous pourrez me parler de votre métier. Sauf si vous préférez un lieu public et de la bière ? Personnellement, je préfère garder le contrôle de mon esprit et de mes doigts. On ne sait jamais quelle urgence médicale pourrait débouler. Surtout qu’elle surgirait au pire moment, c’est certain. »

Pour accompagner la parole, il y eut le geste. Meslial tendit son bras à la demoiselle. Certes, elle pouvait préférer utiliser ses deux bras pour avancer avec les béquilles. Mais peu importait, le guérisseur avait des manières et appréciait ce jeu qui s’était installé entre lui et elle.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Jeu 28 Nov 2019 - 19:46

Qu'elle ne se souvienne pas de lui, c'était compréhensible, mais de son coté il sembla non plus n'avoir aucun souvenir de cette achat, la façon dont il répéta son nom comme une incantation pour rappeler à lui les détails de ce moment intrigua Ariez mais elle passa rapidement outre, c'était peut être il y a longtemps car elle fabriquait ce modèle d'arc avec l'aide de sa sœur depuis un petit moment déjà. Il lui fit une petite révérence pour la saluer comme un gentleman et elle eut un petit gloussement heureux qui ne lui ressemblait terriblement pas.

Il lui proposa deux scénarios possible : soit aller directement chez lui, elle s’imagina une petite ambiance cosy avec une tisane, peut être un peu de bazar par ci par là, des gros livres de médecine partout, un décor qui lui inspira beaucoup d'ennui à vrai dire, soit d'aller boire un verre dans un lieu public. Cependant lui ne pouvait pas boire si jamais le devoir l'appelait...

*Le contrôle de ses doigts... ? Il le fait exprès*

Les pensées d'Ariez avait tendance à dériver très rapidement dans les extrêmes depuis cette épisode de fou rire et il semblait que même son esprit s'était perdu dans le jeu, à ne plus bien savoir quels en était les règles exactement et quand on ne jouait plus... Et puis elle se demanda une fraction de seconde si le docteur voulait essayer de la dévergonder en lui faisant boire... Dans quel état cette nuit allait-elle se finir ?

"Appelez moi par mon prénom et je serais d'accord pour aller boire un verre, mais il va falloir me chaperonner je ne tiens pas du tout l'alcool."

Elle prit le bras que Meslial lui tendait avec plaisir et utilisa une béquille de l'autre, en repassant devant la secrétaire qui faisait une sacré tête en les voyant sortir ainsi, rayonnant d'une complicité nouvelle, Ariez réalisa qu'elle n'avait rien réglé, elle dit, avec le ton de la plaisanterie :

"A demain merci pour l'accueil."

Elle reviendrait le lendemain de toute façon et elle se doutait que si il ne lui avait pas parlé de tarif aujourd'hui c'est qu'il s'agirait de tout payer à la fin du traitement, ou simplement qu'il avait été tellement distrait par leur jeu qu'il en avait oublié son gagne pain. Elle se surprit à apprécier la façon dont les évenements avaient tournés.

"Un petit village comme ça, vous n'avez pas peur des rumeurs si on voit le docteur avec une patiente au bar?"

Le jeu reprenait de plus belle tandis qu'ils sillonnaient les rues, elle afficha un large sourire.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite Jeu 28 Nov 2019 - 21:31

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°8

La forgeronne dans son bras de gentleman, Meslial progressait à un rythme claudiquant dû à la cheville de la forgeronne. Il n’était pas d’un tempérament sanguin et ce rythme lui convenait. Plus d’une fois, il avait raccompagné des mamies chez elle après une séance au cabinet.

« Vous savez mademoiselle Ariez, ma réputation est déjà établie dans ce petit village. Vous n’êtes pas la première que je ramène chez elle. »

La taverne n’était plus très loin. Parfois, le guérisseur se doutait que ce choix fut stratégique. Non loin de là où il travaillait. Ains les quelques ivrognes et les rares affrontements qui éclataient arrivaient directement chez le guérisseur.

« Et c’est sans compter le fait que je suis un guérisseur tout à fait sérieux. Rares sont les fois où j’ai bu de l’alcool. Et très nombreuses les autres fois où j’ai du décliner des verres. Vous savez que les gens peuvent se sentir blessés quand on refuse ce qu’ils considèrent comme un juste remboursement ? »

Le métier de guérisseur n’était pas qu’une affaire de savoirs, d’herbes et de cataplasmes. Comme il l’avait fait avec la forgeronne, il fallait parfois agir sur le mental. Les sourires, les mots gentils et les oreilles attentives faisaient également partie de son équipement.

La taverne était désormais devant eux deux. Le guérisseur s’excuse et récupéra son bras. Il fit tout de même attention à ce que la forgeronne ne perde pas l’équilibre. Quand il fut sur que tout était ok, il ouvrit la porte et l’invita du bras à passer la première.

« Bonjour messieurs dames ! »

Le guérisseur ne joua pas les timides. Dans un petit village, tout le monde se connaissait. Autant les saluer et les laisser voir qu’il était accompagné. Il y eut des jeux de regards. Quelques messes basses furent échangés. Mais la majorité répondirent à son salut avec sourire.

Ensuite, le guérisseur se dirigea vers le tavernier. Il lui dit de mettre son thé et peu importe ce que prenait la forgeronne sur son compte.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #17 écrite Dim 1 Déc 2019 - 21:33

Ariez fit une petite moue quand il annonça qu'elle n'était pas la première qu'il raccompagnait, elle ne savait pas vraiment comment le prendre mais au fond se sentit un peu vexée que son cas ne soit pas particulier, elle aurait aimé bénéficier d'un traitement privilégié mais il semblait que le docteur soit simplement un bon gars, après tout.

"Je comprends très bien votre situation... pour être plus crédible et sembler moins féminine dans mon métier j'ai très vite du me mettre à boire et refuser un verre ça pouvait être très mal vu."


Cela dit elle se avec tout ce qui lui était arrivé aujourd'hui elle pouvait bien se détendre un peu, et puis bon le docteur l'avait invité à boire une bière elle ne pouvait tout de même pas le vexer à boire de la tisane.
Elle salua tous les clients et le tavernier mais se sentit quand même un peu impressionné par tous ses regards portés à leur attention. Elle lui fit un petit clin d'oeil complice :

"Ne vous sentez pas obligé de payer ma consommation, cela sèmera encore plus le doute dans la tête de tous les habitants !"

Elle avait prit l'habitude de commander des bières assez forte pour faire plus "bonhomme" dans son milieu et elle commanda par réflexe une bière blonde assez forte à 10° et alla s'installer dans un endroit plus tranquille. Avec les béquilles elle se sentait comme un éléphant dans un magasin de porcelaine et put s'excuser auprès de plusieurs clients pour se frayer un chemin exactement à la place ou elle voulait. Plusieurs personnes ronchonnèrent, elle faillit renverser un verre au passage, s'excusa et parvient enfin à s'installer dans un coin un peu plus reculé ou elle se sentit plus sereine à l'abri des ragots.
Le tavernier revint avec sa bière et elle le remercia gentiment.
Elle se tourna vers Meslial une fois celui ci installé, lui sourit avec une certaine douceur et se dit qu'il était temps d'entamer la conversation :

"Vous exercez ici depuis longtemps ? Les habitants semblent bien vous connaitre."


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #18 écrite Mer 4 Déc 2019 - 18:41

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°9

Un monde à l’envers. C’était l’homme qui soignait et buvait du thé. Et la femme qui tapait toute la journée sur l’acier et buvait une bière à haut degré. Heureusement pour Meslial, son égo et son machisme étaient quasi inexistants.

Depuis combien de temps travaillait-il à Heilan ? La question était assez simple. Le problème était la façon dont il était arrivé et ce qui s’était passé avant… Réfléchissant à tout ça seul dans sa tête, le guérisseur se rendit compte que la forgeronne le regardait en attendant sa réponse.

« Donc, depuis combien de temps je travaille ici ? Quelques mois tout au plus. L’endroit manquait d’un guérisseur. Pas vraiment pour des raisons gravissimes. Pas de terrible guerre ou d’affrontements entre divinités. Plutôt des douleurs liées à des activités professionnelles ou encore celles attribuées à nos sages et sagesses. »

Répondant avec sa bonhommie habituelle, il n’empêchait qu’une ombre avait traversé son visage. L’étreinte d’un mal qui avait volé certains de ses souvenirs. Un monstre qui se terrait quelque part dans sa mémoire et attendait le pire moment au pire endroit pour tout faire ressurgir…

*Mais qu’est-ce qu’il m’est arrivé, bon sang ?... *

Pour ne pas trop éveiller les soupçons, il décida de baisser la tête et de quitter ainsi le regard d’Ariez. Ses lèvres jaugèrent la température de son thé et furent ravis de découvrir que le tavernier excellait dans son travail. Il en but une gorgée.

« Et vous alors ? Comment êtes-vous arrivés dans cette petite ville dans votre état ? »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #19 écrite Mer 4 Déc 2019 - 20:33

Elle vit une ombre passer sur son visage. Ce n'était pas la première fois qu'en parlant de passé son expression changea, déjà tout à l'heure en évoquant qu'ils s'étaient sans doute déjà rencontrés pour l'achat de son arc, il avait eu un étrange froncement de sourcil. Il avait beau essayer de cacher ce qui le contrarié en se réfugiant dans sa tasse de thé, Ariez se dit que deux fois de suite c'était quand même étrange, le bon docteur aurait-il des choses à cacher ?

Elle songea qu'elle était bien malchanceuse, chaque fois qu'elle faisait connaissance d'une personne à priori agréable soit elle ne découvrait que trop tard un passé sombre, soit une psychologie torturée, ou bien l'individu qui n'avait à priori rien de louche disparaissait du genre au lendemain sans plus jamais donner de nouvelles. Meslial serait donc plutôt dans la première catégorie ? Elle espérait bien fort qu'il ne fut pas dans la deuxième, les psychologies torturées, elle avait déjà bien assez à faire à gérer sa famille.

"Il y a beaucoup d'autres villes qui auraient grand besoin d'un guérisseur et qui sentent moins fort le poisson."

Elle vit quelques regards noirs se tourner vers elle et comprit que malgré le fait de s'être mis en retrait dans la taverne, elle -en tant qu'étrangère aux bras du guérisseur qui avait sans doute dut soigner et sauver la plupart d'entre eux- attisait bien des curiosités et que les autres clients n'en perdraient pas une miette.

"Ce que je veux dire, c'est que c'est très noble de votre part de choisir une petite bourgade comme celle ci pur exercer votre art."

Les regards noirs s'adoucirent un peu.

*Bien rattrapé ma vieille...*

Elle usa du même stratagème que le docteur et cacha sa gène d'avoir insulté les habitants puis rattrapé le coup de justesse en empoignant sa bière pour en vider une bonne gorgée. La discussion dériva sur elle, elle n'avait pas très envie de raconter sa vie, c'était déjà bien assez pénible d'avoir à la vivre. Elle fit court :

"Une anguille dans l'eau m'a fait sursauté et en voulant terrasser ce terrible adversaire je me suis tordue la cheville. Heureusement j'étais accompagnée pour venir jusqu'ici, et cette ville compte vraiment des docteurs très aimable. Par contre ils prescrivent l'ivresse pour calmer la douleur, vous vous rendez compte ?"

Elle refit un sourire malicieux et reprit une gorgée. A ce train là elle finirait bien vite le rouge aux joues, elle ne tenait que très mal l'alcool. Elle avait soigneusement éviter de mentionner le temple ou son invocation, ça n'avait que peu d’intérêt dans l'histoire pour le moment et ne ferait que faire rebondir la conversation sur elle. Alors qu'il lui fallait d'abord percer ce mystère qu'était le docteur, et réorienter la discussion sur lui pour mieux mettre à jour les ombres qui lui passaient devant le visage :

"Et dites moi, la chasse à l'arc c'est habituel comme passe temps chez les guérisseurs, monsieur Bororo ?"


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #20 écrite Jeu 5 Déc 2019 - 17:21

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°10

*Une anguille ? Vraiment ? *

Le guérisseur n’a pas le temps de poser des questions contre ce prétendu puissant adversaire. Et il ne comprend même pas qu’Ariez noie le poisson en poursuivant avec ces méthodes disons moderne de médecine. Meslial attribue cette façon de parler au caractère de la forgeronne.

Le sourire disparait alors. Il essaie de le garder mais il a perdu de sa « beauté ». De son intensité. La question de la forgeronne pourrait être une tare professionnelle. Orienter la conversation sur le sujet qu’elle connait le mieux : à savoir les armes et notamment son arc. Mais derrière cette innocente question se trouve les ténèbres du passé.

« Je »

Meslial ne sait pas quoi dire. Puis il réalise à nouveau qu’il ne sait pas mentir. Sans compter le fait que s’il essaie, c’est aussi voyant qu’un nez rouge clignotant sur une créature de l’île. Alors il répond à sa manière : avec la vérité.

« Je ne pense pas que tous mes confrères et consoeurs aient développés leurs compétences en archerie. Moi, oui. Je sais que ça a trait à mon passé. Je sais que ça a à voir avec la notion de savoir se défendre en pleine nature. Je sais également que ça a des liens qui se perdent là où je ne peux pas voir. »

Une envolée littéraire. En somme, une façon de mentir par omission ?

Non. Car le guérisseur n’a pas fini son explication. Seulement, il est arrêté par une larme qui coule de son œil.

« Ca a un lien avec cette femme. »

Il baisse la tête pour essuyer la larme de son doigt recroquevillé. De la même main, il attrape l’anse de sa tasse et boit une gorgée de son thé à bonne température. Après avoir reposé sa tasse, il sourit de nouveau à Ariez. Un sourire très beau mais également empreint de beaucoup de tristesse.

« Je suis désolé. Ce sont mes problèmes. En somme, c’est ma maladie et je ne pense que vous puissiez fabriquer une arme ou lui taper dessus pour la faire s’en aller. Si ? »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #21 écrite Jeu 5 Déc 2019 - 20:21

Ariez se prenait une claque. Il semblait bien que sa manie de vouloir fourrer son nez dans la vie des autres pour éviter de parler de ses propres problèmes venait de se retourner contre elle : en étant trop curieuse à propos de la vie de ce docteur elle l'avait apparemment fait pleurer en lui faisant se remémorer exactement la chose qui lui faisait le plus mal. Elle eut un peu de mal à comprendre exactement le problème, Meslial n'exprimait pas vraiment clairement son mal être. Il était question de se souvenir de son passé, de survie dans la nature, d'une femme... Qu'est-ce que tous ses éléments mis bout à bout pouvait bien signifier ? Il sécha ses larmes et refit un sourire empli de tristesse à Ariez.

"C'est moi qui suis désolée, je n'aurais pas du vous poser cette question, c'était très indiscret de ma part.."

Commença t-elle d'une voix douce, elle essayait de se montrer compatissante, rassurante, mais Ariez ne connaissait qu'une seule façon de régler ce genre de problème : mettre les deux pieds dans le plat et écouter son interlocuteur se heurter au problème pour mieux l'aider à se relever. Elle ne pourrait rien faire s'il n'exprimait pas clairement son mal être.

"Certes votre guérison n'est pas du ressort d'une forgeronne... mais cette arc semble faire parti du problème. Peut être que je pourrais vous rafraichir la mémoire malgré tout, en retrouvant la date de la commande, si elle a a été faite à votre nom ou un autre... Je suis sensible à votre douleur, j'aimerais vous aider, mais le souhaitez vous ?"

Elle avait de son coté complètement mis de coté sa bière, la discussion était bien trop sérieuse pour pouvoir se permettre de perdre en lucidité, en plus comme elle avait un peu plombée l'ambiance elle ne se sentait plus à la fête, elle devait d'abord faire son possible pour aider ce docteur, qui lui avait lui même déjà tant donné.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #22 écrite Sam 7 Déc 2019 - 17:37

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°11

Le nez au-dessus de la fumée de son thé, le guérisseur prit le temps de réfléchir à la proposition de la forgeronne. La suivre jusque dans son atelier pour fouiller dans les archives. Obtenir un véritable indice sur le mystère de son amnésie partielle. La proposition était alléchante mais…

Meslial releva la tête. Il sourit. Mais c’était un sourire empreint de tristesse.

« J’aimerais beaucoup vous dire oui. Mais je ne peux pas quitter mes fonctions et mes responsabilités sur un coup de tête. Ce serait irresponsable de ma part. »

Le guérisseur était un homme qui réfléchissait aux conséquences de ses actes. Il était de ceux qui sentent le poids des chaînes et qui savent qu’ils sont obligés de vivre avec ces poids. Ce genre de « fardeau » qui peut être la famille. Cette famille qui vous élevé pendant des années et des années sans rien demander. Cette famille qui verrait son cœur se craqueler s’il fuyait sans même laisser un mot derrière lui.

« Pour vous suivre, il faudrait que ce soit moi qui boive votre bière. Il faudrait que me pose mon cerveau dans un coin et que je laisse mes instincts prendre le dessus. Mais je ne peux pas. C’est plus fort que moi. Je ne peux pas et il n’empêche que je me sens assis entre deux chaises. »

Dans un scénario idéal, un PNJ se serait approché. Un vieux bonhomme bourru mais amical. Ce genre de personnage qui aurait alléger la charge du guérisseur. Qui lui aurait dit qu’il pourrait se passer de ses herbes et qu’il travaillerait tout de même avec leur dos qui leur faisait un mal de chien. Alors d’autres PNJs se seraient joints et tout aurait fini dans la fête, les bières et enfin un happy end.

Mais il ne fut rien de tout ça. Tout le monde était occupé à ses propres conversations.

« Je suis désolé. Le but de cette sortie était de passer du bon temps. »

Il retourna à sa tasse de thé. Le liquide commençait déjà à refroidir. Comme l’ambiance dans cette taverne, en somme…
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #23 écrite Dim 8 Déc 2019 - 20:51

Ariez avait mal au coeur pour lui, elle comprenait très bien sa situation. C'était un peu la même chose chez elle, trop attachée à sa famille, à la santé de sa mère et au bien être de ses sœurs, elle n'avait jamais pu aller parcourir le monde à la recherche des réponses qu'elle cherchait pour sa quête de l'arme ultime. Lui ne pouvait pas aller à la recherche des réponses sur son passé à cause des responsabilités qu'il avait ici.

Comment faisait-il pour avoir ce regard si touchant... alors qu'on aurait dit qu'il portait le poids du monde sur ses épaules. Cette mélancolie et ce sourire vaillant, elle eut l'envie d'être là pour lui jusqu'à ce qu'il aille mieux et puisse faire un sourire vraiment sincère. Pour l'instant, il n'était pas encore prêt à aller mieux.

"Vous n'êtes pas à quelques semaines près, préparez donc un voyage. Trouvez un remplaçant. Si un jour vous êtes prêt à faire le premier pas, que vous voulez comprendre, je vous y aiderais."

L'ambiance n'était pas à la fête et il le fit d’ailleurs signaler, elle était désolée d'avoir gâchée l'ambiance, mais elle s'évita toute culpabilité en se disant que c'était un mal pour un bien. Si le docteur ne lui avait pas confié son mal être, elle n'aurait jamais pu se proposer d'être le guide vers les premières réponses que cherchait son âme.
Elle avait rarement vu une taverne si calme, pas une bagarre, quelques éclats de rire et encore se faisaient-ils discret. C'est la qu'une bonne bagarre on un petit tournois de carte aurait pu servir à raviver la soirée.

"Ne soyez pas désolée..." Elle bu une grande gorgée comme pour se donner du courage "Premièrement je trouve que c'est une bonne chose : Au moins votre peine s'exprime, et c'est le point de départ à toute guérison. Deuxièmement, je peux rembourser ma dette envers vous en vous prêtant une oreille attentive, je suis sure que la secrétaire n'en fait pas autant !" Elle tenta un trait d'humour pour qu'il se détende un peu. "Et enfin, voyez le bon coté des choses : cette nuit vous ne dormez pas chez vous tout seul. Allez buvez ça va être froid."

Elle estima que c'était un moment clé de la discussion et qu'elle devait se finir ainsi, il fallait passer à un autre sujet de discussion maintenant pour permettre au docteur de passer à autre chose et de finir la soirée sur une notre positive. Elle finit sa bière et en commanda une autre, marquant ainsi le début du second round, objectif : passer un bon moment.

"Je ne racontais pas des histoires tout à l'heure, par rapport à cette anguille..."

Elle détestait ramener la conversation sur ce mment ridicule, mais elle se dit que s'il reposait des questions, c'est qu'il était prêt à parler d'autre chose et à s’intéresser à un tout autre sujet. En revanche s'il restait silencieux et ratait cette opportunité c'est qu'il était temps de partir de cette taverne et d'aller prendre un peu l'air.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Meslial Bororo
Meslial Bororo
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Semi-actif
Crédit Avatar : k_k_k_k_man
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 172
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #24 écrite Mer 11 Déc 2019 - 17:27

La médecine des non mourants [avec Ariez] – réponse n°12

La tasse de thé chaud dans sa main était un premier réconfort. Mais ce fut les mot d’Ariez qui firent véritablement de l’effet. D’abord avec cette petite pique envers la secrétaire. Le guérisseur esquissa un sourire. Puis il porta sa tasse à ses lèvres…

Quand Ariez enchaîna avec une allusion sur le fait de dormir à deux. La réaction fut immédiate. La gorgée de thé ne passa pas dans le bon trou. S’étranglant à moitié et se tapant sur la poitrine, Meslial tentait de reprendre contenance alors qu’il savait que ses joues rougissaient de nouveau. Et qu’il attirait à nouveau l’attention des clients de la taverne.

(tousse)

Il ne trouva pas de bonnes réponses à dire. Alors il se contenta de sourire aux efforts d’Ariez. Puis de reprendre une gorgée de son thé pour apaiser sa gorge agressée.

*L’anguille. Quelle anguille ? *

« La forgeronne a essayé de terrasser le terrible dragon en armure complète et arme à deux mains ? »

Laissant de côté le passé, la douleur et un probable voyage : le guérisseur laissa place au jeune homme. Ce dernier retrouva son imagination d’enfant et alla puiser dans toutes les histoires qu’il avait lu pour créer des images improbables.

« Elle a frappé l’eau et a compris trop tard que ce qu’on voit en surface n’est pas exactement ce qu’il y a en dessous ? »

Les histoires de lumière qui dévient et tout ça… Bref.

« Peut-être que la terrible forgeronne aurait besoin d’un brave et courageux archer pour la soutenir dans ces quêtes impossibles ? »

Oui, Meslial n’était pas quelqu’un de dépressif. Malgré des bas qui pouvaient plonger assez profond, le naturel revenait toujours au galop. La bonne humeur pour combattre tout les drames. Les sourires pour oublier toutes les peines !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #25 écrite Mer 11 Déc 2019 - 18:13

Sa petite pique sur la nuit à deux, qui faisait écho à tous les sous entendus qu'ils s’envoyaient tout à l'heure, eut un effet immédiat ra-di-cal : il s'étouffa. Ariez ne sut comment réagir si ce n'est avec un léger sourire en coin : sa stratégie avait marché à merveille. Elle le regarda rougir avec une étincelle de fierté dans le regard non dissimulé : la gêne était un sentiment qu'elle se plaisait à lui imposer en remplacement de sa tristesse. Serait-ce la solution pour garder le docteur loin de ses démons ?

Quant au sujet de discussion qu'elle avait lancé dans le vent, il s'y accrocha comme un naufragé en mer, et commença à extrapoler tout un tas de théorie exubérante. Elle s'imagina très bien la scène : vêtue d'une armure noire brandissant une épée aussi lourde qu'elle, terrassant les reflets d'un ennemi lui semblant démesuré, elle sursauterait en se rendant compte du mirage et c'est un archer souriant qui viendrait la sauver. Drôle de scénario.

Elle eut un rire franc, sans doute aidé par l'alcool qui commençait à lui faire rosir les joues. Elle devait se prendre à son jeu, bien sûr, et profiter de cette élan d'imagination emprunter à l'enfance pour emmener le docteur loin de sa sombre réalité. Elle joignit la parole aux gestes, comme une enfant qui raconte une histoire :

"C'était une énooooorme dragon grand comme ça" (Elle montra de ses mains la taille réelle de l'anguille à peine 40cm tout au plus) "Il a lancé le premier assaut en venant au contact " (L'anguille lui avait frôlé la jambe) "C'est alors qu'avec des réflexes incroyable, j'ai fait un bond sur le coté " (Elle avait sursauté) "Mais une pierre, sans doute de mèche avec le dragon, a attrapé ma cheville et m'a tordu le pied ! J'ai pu débarrasser le monde du dragon mais cette pierre court toujours ! il faudra lui envoyer la garde dorée !"

Elle ria de plus belle à son propre roman, c'était bien mieux vendu comme ça, c'est indéniable.

"Pour braver le danger du terrible duo anguille-rocher j'aurais bien eu besoin d'un bel homme archer-guerisseur c'est sûr !"

Cette phrase était sortie avec un tel naturel, elle ne se rendit compte qu'après coup quand elle eut finit de rire qu'elle venait de dire à Meslial qu'elle le trouvait beau. C'était l'alcool c'est sûr qui lui faisait dire des vérités qu'elle aurait su garder pour elle en temps normal... mais quand elle réalisa ce qu'elle venait de déclarer, une légère rougeur vient s'ajouter aux vapeurs d'alcool qui lui colorait déjà le visage. N'était-ce pas un peu déplacé d'admettre qu'on trouve séduisant un homme qu'on connait à peine et chez qui on va passer la nuit ? Elle se cacha dans sa bière. Ses pensées dérivèrent encore, et il semblait qu'il faisait très chaud, tout à coup.


La médecine des non mourants Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

La médecine des non mourants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Sud :: Heilan-