"Okvär, L’Orgueilleux"

Partagez

"Okvär, L’Orgueilleux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Okvär
Okvär



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : JP - Little dragon wallpaper
Date d'inscription : 20/11/2019
Messages : 2
Elément : Feu
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 20 Nov 2019 - 2:52

I) Identité

"La forme Originel à l'aube de sa création"

"Okvär, L’Orgueilleux" Origin10


Nom : Az erényes láng (la flamme vertueuse en Hongrois Very Happy purement fictif)
Prénom : Okvär
Sexe : Mâle
Élément associé : Feu
Tache dans l'ancien monde: Fils d'Ignis, il avait pour tâche d'observer et de contrôler l'évolution d'un gigantesque volcan dont l'activité avait été jugée dévastatrice. Liant son cœur à la fougue et la colère du volcan il contenait ses éruptions par une danse rituelle. Celle-ci consommait énormément d'énergie de feu, générant parfois de léger débordement de laves sur les flancs avoisinants.
Endurance : 60



II) Caractère



*Un léger voile de soie ténébreux semble se lever pour dévoiler le corps atrophié d'une créature étrange....*


Voila qu'enfin je revoit une once d'espoir, attend, laisse moi te parler... Après toutes ses années. Maudites soit mes heures perdues à ressasser ce même souvenir encore et encore. Je suis une coquille vide, j'erre sur une route infinie, mais c'est lorsque l'on m'y a déposé que j'ai immédiatement remarquer que les pierres qui la composaient n'étaient pas de marbre mais bien de sang, du sang vitrifié. Couleurs que je porte sur mes yeux, et ce goût vicié plus qu'acide dans ma gueule.

Dans mon orgueil je ne pouvais plus contrôler la fureur du volcan, j'ai succombé à mes plus bas instincts... Dans le chaos ses maudits humains se sont précipité sur les trésors recrachés par les entrailles de la terre, mais toutes ses pierres ne leur étaient pas destinées.Je suis encore maudit, je ressens encore leurs cris de peur et je vois encore la haine qui m'habitait alors. Je ne sais toujours pas si elle est d'ailleurs réellement partie. Je m'accroche à cette réalité désormais asservie par tes chaines, Ô créateur, ressens-tu cette haine qui s'étais emparé de moi.

Ah, je suis avide, avide de chaleur, autrefois fier, infusé de ta magie, je puisais dans ma tâche divine des pouvoirs que bien des mortels ne pouvaient même observer de leurs yeux sans se brûler. Dans la lumière de mes vertus je fus [...] je suis toujours [...] j'étais [...] je ne sais plus... « Crains-tu les dieux ? », ils me demandèrent en m'enfermant ici. Suis-je apte à répondre à cette question, je ne suis qu'un enfant, dois je craindre mon père, et ses paires ?

Je suis désormais vide, vide de réponse capable d'étancher ma soif de souffrance. Quelque chose me dit que peut être ici ou ailleurs la réponse m'attend. Que mon existence à peut-être encore un peu de valeur à tes yeux, mais le temps me ronge de plus en plus et j'en perds ma forme originelle, suis-je amnésique....

Autrefois bon et fier gardien du cratère je suis de nature défensive et possessive. Je ne veux plus sentir ces souffrances dues à mes émotions, je veux à nouveau vivre sous ta lumière Père. Je ne "Suis" plus. Désormais je changerais comme ton désir le souhaite, pour ton pardon j'irais la ou la création le souhaite. "Aarh, par tout ce qui unis mon corps, *Grondement*, mon âme meurtrit se languit de tes caresses. Je serais celui qui se sera évertué à changer pour toi Ô père dans ta lumière bienfaitrice. Réponds-moi !

**La voie d'Okvär résonne dans le vide**

*Comme attiré par une soudaine vague de ténèbres, le voile se referme sur Okvär, le noyant dans un flot continu, jusqu'au cou il se débat mais se noie dans l'abysse, ici bat n'existe pas de lumière...*

Ses souvenirs semblent s'entremêler comme dans une transe. Okvär c'est lui-même enfermer dans une spirale sans fin, constamment assaillis par ses erreurs et ses propres souffrances. Doté d'intelligences, lorsque la douleur est trop forte et que sa réserve de magie touche à sa fin, il trouve refuge dans sa forme primordiale. Métamorphosé en petite salamandre. Là une seconde personnalité plus joviale et enfantine émerge pour le protéger, formant une coquille de protection autour de son Coeur. Son âme corrompue par le goût du sang vicié des meurtres qu'il a commis au nom de son orgueil le ronge toujours autant que le premier jour de cellule auquel il fut confronté, sa seconde personnalité cherche secrètement un moyen de guérir Okvär, en quête d'un remède dans ses propres rêves et souvenirs.   


III) Physique



La forme originelle d'Okvär s'apparente à celle d'une salamandre. Il naquit dans un lac de lave où il s'extirpa sans difficulté du magma en fusion grâce à son agilité couplé de ses lisses et fines écailles d'obsidienne. Son corps est parsemé de veines semi-saillantes où s'échappent constamment de petites cloques de laves qui peuvent éclater ou former une écaille d’obsidienne au contact de l'air. Des pointes acérées s'échappent également le long de sa colonne vertébrale, lorsqu'elle atteigne une certaine longueur la pointe se change en diamant rouge (processus très long). Coiffé de deux cornes en obsidienne légèrement recourbées. il est capable de capter avec ses pointes dorsales la magie calorifique du volcan avec une précision draconique pour la transformer en magie de feu.

Pendant son âge d'or Okvär s'immergeait complètement dans le cratère de lave pour laver ses écailles et chauffer son corps au point maximum tant qu'il restait dans la lave, en contrepartie la lave forgeait sur son thorax et sur ses épaules un épais mélange de métal en fusions qui lui servait d'armure pendant les combats primordiaux.

Si sa nature lui permet une certaine protection, ses os en carbone et de puissant muscle infusé de magie de feu lui permettent une certaine agilité malgré le poids de ses ailes inutiles. Grâce à ces atouts il est capable de s'élancer sur des longues distances et de bondir tel un fauve sur 15 mètres sans trop de difficulté. Okvär n'est pas un dragon cracheur de feu mais plutôt un vicieux gardien rampant de flamme, sa taille est d'environ 12 mètres de longueur queue comprise pour une hauteur de 4.7 mètres à quatre pattes.
Sa forme originelle lui permet ainsi d'effectuer une danse rituelle libérant toute l’étendue de son potentiel magique et celle dont il a probablement perdu l'utilité dans ce nouveau monde amnésique de par ses souffrances.


L'organisme d'Okvär est également soumis à une stricte transformation lorsqu'un solstice d'été a lieu. Alors forcé, ne pas se métamorphoser en une minuscule salamandre de flammes, ce qui le limite grandement dans son métabolisme et ses actes. Lors de la transformation au solstice d'été ses écailles se rétractent sous sa propre chair dans un crissement strident et ses pointes s’insèrent avec brutalité dans sa colonne vertébrale où elles laissent place à de fines entailles rouges fluo. Si l'on se rapproche de ce petit corps on peut également remarquer que de petits filaments d'énergie de feu primordial s'échappe de chacune de ces entailles dorsales. de grands yeux et de petite corne d'obsidienne changent également de forme pour ne servir qu'a sa stricte survie. Presque invisible un glyphe de feu orne son front, sa queue est la seule relique dont la forme, bien qu’atténué, ne semble pas changer entre sa forme de naissance de sa forme atrophiée.

D'environ 24 cm de long pour 6 cm de hauteur, cette forme lui permet également de se faufiler dans une poche de chemise mais aussi de passer sous des portes ou des commodes pour s'y cacher.

Cette forme possède un trait spécial où chacune de ses pattes possède de petits senseurs de magie de feu en forme de coussinet, lorsque l'un d'entre eux entre en contact avec un artefact du feu il est capable d'absorber une partie de cette magie pour abreuver sa forme originelle. Okvär se nourrit de tous types de flammes il peut parfois recracher des minéraux bruts sous forme de pépites condensées depuis son estomac.
(une sorte de chat Very Happy


IV) Vie


Histoire:


À l'aube de sa création, tertres et montagnes de pierre n'étaient que des formes dans ses jeunes pupilles. Sa membrane oculaire clignota trois fois. Trois minutes en plein chaos, Okvär fut créer dans l’œil d'un des plus immenses volcans par le tout-puissant et premier créateur de vie sur le premier monde. Strident, son premier cri retentit à travers les vallées environnantes parsemées de tremblement de terre et d'une puissance inconnue à lui, il vit des montagnes surgirent des entrailles de la terre avant d'y retourner dans un fracas divin face à lui. En haut de ce qui deviendra son sanctuaire et emplacement sacré, un geyser de lave brisa la roche sur lequel il s'appuyait. Alors et pour la première fois son corps aspergé de lave se transforma, absorbant la magie de son père et créateur. Ses muscles se développèrent à une vitesse presque moléculaire, comme des tentacules qui agrippèrent son squelette de l'intérieur. Rapidement il se releva sur ce qui allait être sa forme primordiale, celle d'une salamandre d'environ 25 mètres de long. De longues griffes en cristal s'allongèrent pour venir se planter dans la roche encore chaude, de petites éclaboussures de laves s'infusèrent dans sa chair et formèrent en lui un immense circuit de magie de feu. Okvär décrivit avec agilité un cercle avec sa queue aiguisé de pointes en obsidienne sur la pierre encore molle du volcan. À la place du geyser s'étendait désormais un immense lac de laves parsemé de pic de roche ou la pression avait été trop grande.

Soudain un immense éclair de lumière frappa le lac de lave en son centre, comme flottant à sa surface, une matière fumante et lumineuse sembla tendre un filament de son essence vers Okvär. Dans le chaos des éléments qui entourais cet immense volcan en fusion, un calme absolu s'empara d'Okvär et comme par magie il avança sur la lave liquide jusqu’à l'extrémité du filament. Lorsque le filin toucha son thorax il ressentit une immense puissance se déversé en lui et pour la première fois il entendit dans son esprit naître l'intelligence et avec elle, l'amour, les sentiments et les responsabilités de sa divine tâche sur le monde. Cet instant procura une intense déflagration de flamme autour de ces deux êtres qui brisa quelques rochers avant de se disperser autour du volcan. Aucun mot ne fut prononcé, mais depuis son cœur et ce jour là depuis des millénaires à exercer sa divine tâche, Okvär avait imaginé les paroles de cet "être" dans son esprit.

"Je te lègue ce berceau de vie, apaise le, regarde sa lumière donnée la vie..."

Le voeu, celui du créateur, de son père et de ses créations. Okvär était un bon gardien, il ne quittait jamais son cratère d'où il dansait chaque nuit le rituel magique visant à apaiser le volcan et stopper l'éternel chaos de sa création. Son âme lui était liée, chaque respiration, chaque mouvement lui permettaient de voir à travers la colère du volcan la façon de le calmer par sa magie. Lorsque vint son premier hiver et que la neige vint s'amasser autour des flancs de sa montagne il trouva les éléments magnifiques. Chaque année et ce pendant très longtemps Okvär inventa de nouvelles danses pour honoré son créateur et également les autres éléments. Étonnamment le lac de lave ne se tarissait jamais. Comme par magie la présence d'Okvär semblait créer un bouclier autour du cratère du volcan, toute particule d'eau fût elles, y était immédiatement pulvérisé en vapeur, si bien que sur un périmètre sphérique de plus de 3000 mètres dans le ciel et sur les flancs du volcan, aucune neige, pluies, ou glaces ne pouvait s'y accrocher.

Lorsque les hommes furent créer, Okvär refusa toute implication dans leurs créations et dans son orgueil il resta au sommet de sa montagne. Rapidement il ne put s'empêcher d'admirer leurs perfections et d'abaisser sa garde face à la plus puérile des émotions humaines, le mensonge. Ce qui devait être un refuge pour une tribu au pied de sa montagne, se transforma rapidement en ville puis en capitale. Lorsqu'un jour il ressentit une violente secousse au cœur de son sanctuaire, une explosion avait ravagé son mur de feu et depuis les décombres des gisements de pierres précieuses avait jailli de la terre. Les hommes prirent conscience des richesses du volcan et développèrent des armes pour tuer Okvär et prendre possession du volcan. Cependant la guerre est un art humain, il ne respecte pas l'évolution de la vie telle qu'il l'avait connue en l'an 1 de sa propre naissance. Okvär apprit donc la guerre par le sang vicié qu'il du versé dans son propre sanctuaire.

"Le premier soir, lorsqu'ils se sont aventurés sur les flancs de ma montagne, j'ai déchaîné des flots de lave sur leurs misérables existences. Leurs chairs brûlèrent instantanément et leurs cris furent avalés par le volcan, mais ils revenaient toujours plus nombreux..."

Okvär ne semblait plus pouvoir déterminer la réalité du carnage qui prenait place devant ses yeux injectés de sang. Au loin il entendait les cris de ses frères et sœurs se battre ou fuir devant leurs créations. Okvär lacéra des groupes entiers d'humain, déchirant de sa mâchoire carnassière leur corps si frêle. le combat semblait éternel mais il avait pris conscience de sa propre folie. Un soir de printemps alors que les bourgeons de cerisier dans la vallée avaient encore été brûlés par ses flammes et les armes humaines, il contempla sa création :

Autour de lui et sur des kilomètres la dévastation d'un monde qu'il avait vu grandir emplis ses yeux de larmes volcaniques qui crissèrent le long de ses écailles avant de durcir le long de son cou.

*Aarh, que le monde est beau.*

Cette pensée était un souvenir, un souvenir qu'il ne pouvait plus se permettre de troquer contre cette réalité, il rallia ses dernières forces entre ses deux cornes d'obsidienne et les arracha. Empoignant ses deux pics infusés de magie de flammes, et grâce à elles il  modifia avec colère la croûte de lave qu'il avait bloqué toutes ses années pendant ses rituels pour déverser la colère originelle du volcan sur la terre...

Lorsque les cieux tournèrent verts et que la pluie éroda la terre, que les proches rivages se retiraient toujours plus loin et que les flammes jamais plus ne s'éteignirent sur les plaines de sa jeunesse, Okvär comprit qu'il ne restait plus rien à part les hommes sur ce monde autrefois si cher à ses yeux. Les flammes du volcan crièrent son nom, rappelé en son cœur Okvär plongea dans les tunnels de laves du volcan et nagea au plus profond jusqu’à atteindre la chambre de flammes éternelles. Là il retrouva sa coquille si minuscule. il entreprit l'idée de rassembler entre ses griffes les quelques morceaux restant et se plongea lui-même dans un sommeil ultime et chaotique au cœur de cette chambre chaude réverbérant chaque jour les cris et les explosions humaines sur ce monde. Prisonnier de ses souvenirs il tenta d'oublier sa tâche divine et se prépara mentalement à mourir.

L'aube de leur retour fut aussi douloureuse et fracassante que la première balle mécanique qui transperça sa chair pendant l’assaut des hommes. Depuis sa chambre brûlante, des runes se gravèrent autour de lui, des chaines en fusion s'échappèrent des profondeurs, et s'emparèrent d'Okvär, brûlant ses écailles et le réveillant avec violence. Il reconnut immédiatement la puissance qui l’embrassait avec haine. Les trompettes de sa propre mort avaient alors enfin sonné, et il ne résista pas. Avec la tournure des événements il se vit plonger encore plus loin dans les entrailles enflammées du volcan mais perdit conscience avant d'en connaître le fond.

Lorsqu'il se réveilla, les ténèbres l'entourait et à par la flamme de ses yeux aucun son ne sortait de sa bouche ou de ses mouvements. Aucun bruit, aucune lumière, il était seul dans le néant et la morsure des chaines était permanentes sur son corps atrophié par le manque de chaleur. Des écailles tombèrent en partie, presque mort il se mit à délirer si longtemps qu'il perdit partiellement tout souvenir du grand gardien q'il était pour s’apitoyer dans sa misérable cellule. Seul les murs pouvaient encore écouté l'éternelle recommencement des impardonnables erreurs d'Okvär l'orgueilleux. Le temps n'était plus une donnée qu'il pouvait alors mesuré mais à un moment ou son âme n'était plus qu'un immense cratère vide une petite lumière raviva ses forces dans les abysses de sa prison...

« Crains-tu les dieux ? »

Fin


V) Hors Jeu


● Comment avez vous découvert ce forum ? Sur internet mot clé (Dragon) j'ai une bibliothèque sur les dragons.

● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Géniale, je crois que j'avais deja fais un compte y'a longtemps mais c'est pas sur Smile

● Comment trouvez vous le design de ce forum ? Simple et agréable, pas trop d'information pop up Smile c'est cool.

● Avez vous lu le règlement ? oui
Lien:
 

● Avez vous vu la ChatBox ? oui

● Savez vous comment voter pour le forum ? oui
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Okvär le Ven 22 Nov 2019 - 19:34, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
Lagertha
Admin Obli



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 835
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Cheffe de Clan
Invocation(s) : Galifey & Xion
Inventaire : "Okvär, L’Orgueilleux" 994377tsuris 10 128 Ŧ
"Okvär, L’Orgueilleux" Qlif Gourde
┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
"Okvär, L’Orgueilleux" 181005090532205186Armement
Équipé ▼:
 

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈
"Okvär, L’Orgueilleux" Y0ai Sac sans fond
Arme(s) ▼:
 
Objet(s) Magique(s) ▼:
 
Objet(s) Curatif(s) ▼:
 
Objet(s) Divers ▼:
 
Provisions ▼:
 




▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mer 20 Nov 2019 - 10:23

Bonjour Okvär et bienvenu parmi nous ! Ravie de t'accueillir Smile

Concernant le règlement, sache que tant que tu ne l'as pas signé (et indiqué le lien de ta signature dans la partie Hors-Jeu de ta fiche) on ne pourra pas venir la corriger. Veilles à ce que cela soit fait quand elle sera terminée pour ne pas attendre inutilement Smile

Petite précision également, concernant ce qu'on a pu voir de ta fiche. Si la première image que tu utilise (celle avec les ailes) est ce que tu souhaite jouer, sache que ce n'est pas possible. En effet, les Demi-Dieux ne peuvent pas être de deux éléments différents (ici feu et air). Donc ton petit dragon ne pourra pas avoir d'aile si il est de l'élément Feu comme tu le présente. L'image de ton avatar convient cependant parfaitement, puisqu'il n'a pas d'aile. Il faudra donc que tu écrive la description de ton physique par rapport à ton avatar et non par rapport à celle avec des ailes (qu'il faudrait même que tu retire pour ne pas porter à confusion) d'autant plus que tu dis toi même qu'elles sont inutiles.

Par ailleurs, si tu pouvais réduire les images que tu mets dans ta fiche, pour éviter d'altérer la taille du forum, ce serait cool Smile

N'oublie pas également d'indiquer les crédits artiste de ton avatar, sans quoi tu ne pourras pas être validé Smile

Bon courage à toi pour l'élaboration de ta fiche, on a hâte de lire tout ça !


"Okvär, L’Orgueilleux" 6imb"Okvär, L’Orgueilleux" Gjxg

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
Valion Lameblanche
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : Gerry Arthur
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 471
Double Compte : Xion, Qilin
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn, Slavko
Inventaire :
Équipement:
 

Petit sac en cuir:
 

Sac sans fond:
 

Autre:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 21 Nov 2019 - 14:00

Bienvenu sur Arcane Okvär Very Happy


"Okvär, L’Orgueilleux" Lance_15
Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.

« Promis, on se reverra ! »
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."

“ Bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »
« Que les leçons apprises ici et votre bienveillance jamais ne vous quittent. »
《 Je te veux à mes côtés, Valion. 》

Crédits lance - Rowan Sherwin
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
Ariez



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Actif
Crédit Avatar : J.Won Han modifié par Capou
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2107
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Q'Loth
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 25 Nov 2019 - 23:41

Bonsoir Okvar et bienvenue sur Arcane !

Je vais faire un premier tour d'horizon de ta fiche.

Le premier point que je voudrais revoir avec toi et cette transformation taille adulte/petite salamandre. C'est un point important de ta fiche, et du coup c'est d'autant plus un soucis. Cela pause plusieurs problème :

La "petite taille" est de ce que je comprends la forme qu'il avait à la naissance, il a ensuite grandit pour atteindre la forme adulte comme tu le décris dans l'histoire, hors c'est précisé dans le contexte qu'une invocation a sa naissance possède déjà sa taille adulte, pas de "croissance" possible donc. De même vers la fin de l'histoire quand tu parles de retrouver sa "minuscule coquille" c'est impossible pour la même raison.

Il y a un passage dans le caractère ou tu dis qu'il en "perds sa forme originel" à cause de son amnésie, même problème.
Puis ce passage :
Citation :
lorsque la douleur est trop forte et que sa réserve de magie touche à sa fin, il trouve refuge dans sa forme primordiale. Métamorphosé en petite salamandre. Là une seconde personnalité plus joviale et enfantine émerge pour le protéger, formant une coquille de protection autour de son Coeur.

Puis enfin, tout un passage dans le physique ou tu expliques sa transformation au solstice d'été, durant laquelle il redevient petit, c'est quelque chose qu'il subit et qui donc n'est pas volontaire. Comme je te le disais, sa forme adulte et sa forme unique et naturelle, il pourrait s'"auto infliger" une miniaturisation à chaque solstice mais encore faudrait-il en trouver la raison ?

Voila, donc tout ces points tournent autour du même problème et il te faudra les modifier ... n'hésites pas si tu as la moindre question.

Il y a d'autres autres petites choses dans la fiche :
« Crains-tu les dieux ? », ils me demandèrent en m'enfermant ici.
Cette phrase dans le caractère qu'on retrouve aussi à la fin de l'histoire m'intrigue un peu, qui lui aurait dit ça ? Je ne vois pas un Dieu lui demander ça en l'enfermant, cela manque peut être un peu de clarté.

Dans son caractère n'est pas évoqué son attitude vis à vis des autres invocations, il a part ailleurs dans son histoire eut très peu de contact avec eux, donc tu peux préciser si c'est parce qu'il préférait rester solitaire ou si au contraire il en souffrait.


Pour la description physique j'ai noté deux choses :
Citation :
il est capable de capter avec ses pointes dorsales la magie calorifique du volcan avec une précision draconique pour la transformer en magie de feu.
[...]
lorsque l'un d'entre eux entre en contact avec un artefact du feu il est capable d'absorber une partie de cette magie pour abreuver sa forme originelle.
Il faut bien préciser qu'il en était capable car ces pouvoirs ont été perdu avec son enfermement

Citation :
malgré le poids de ses ailes inutiles
Petit oubli aussi ici !

Quelques petites chose ici encore :
Citation :
Okvär fut créer dans l’œil d'un des plus immenses volcans par le tout-puissant et premier créateur de vie sur le premier monde.
En fait c'est Aqua le premier a avoir créé la vie, Ignis a créé les premières créatures magique

Et pour terminer cette phrase que je n'ai pas compris :
Citation :
Lorsqu'il se réveilla, les ténèbres l'entourait et à par la flamme de ses yeux aucun son ne sortait de sa bouche ou de ses mouvements.
La flamme de ses yeux émet un son ? Je ne suis pas sur d'en comprendre le sens.

Voila je pense avoir fait le tour, désolée pour la tartine !
Sinon dans la globalité j'ai apprécié la lecture tu as un style très imagé assez immersif et plaisant, fait juste attention aux petites erreurs de conjugaison et ce sera parfait !

Pour toute remarque ou question n'hésite pas à revenir vers moi et bon courage pour les modifications !

A bientôt


"Okvär, L’Orgueilleux" Signature-ariez-166410a
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

"Okvär, L’Orgueilleux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-