Une rencontre inattendue

Partagez| .

Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 23 Avr 2014 - 12:50

Nolan déambulait dans les rues de Lüh, mains dans les poches et clopes au bec. Il avait réussi à se défaire de la surveillance pratiquement permanente que son père lui imposait. La plupart du temps il s'agissait d'une seule personne ayant pour simple but de s'assurer que l'adolescent ne tente pas de rejoindre la troupe du Lotus. C'est là que l'on pouvait aisément voir que son père ne le connaissait absolument pas. Certes il avait une envie folle de les rejoindre mais il était hors de question qu'il laisse sa mère seule dans cette ville.

Le blondinet ne savait pas trop quoi faire de ses journées. Habitué à être entouré par une bonne humeur permanente et une foule de personne qu'il considérait comme sa famille ... Alors que là il n'avait droit qu'à des inconnus et des cours sur le commerce que son paternel lui imposait. C'est d'ailleurs à l'un de ceux-ci qu'il devrait se trouver à cette heure-ci mais l'appel du beau temps avait été plus fort ... Et puis même, si une averse planait au-dessus de la ville son choix aurait été le même.

L'adolescent tira la dernière taffe sur sa cigarette avant de la jeter au sol et de l’écraser du bout du pied. Son regard allait de gauche à droite de la grande place de Lüh. Ne sachant absolument pas quoi faire il décida de s'installer sur l'un de banc et de laisser son regard aller à son grès tout en s'amusant à imaginer ce que les personnes qu'il toisait rapidement pouvaient bien faire de leur vie. Peut-être était-il à la recherche d'inspiration.

*Peut-être que cette petite vieille cultive des choses illicites dans son jardin afin de les revendre et d'assurer les frais d'hospitalisation de son mari ... Si ça se trouve elle a même mis son petit-fils dans le coup pour couvrir une plus large zone. Ca serait cool d'avoir une mamie comme ça ... Pfff du côté de l'aut'con j'ai juste droit à une vraie pimbêche insupportable. Hooo celui-là je suis pratiquement sûr qu'il cache quelque chose de vraiment pas net, ça pourrait pas âtre autrement vu à quel point il a l'air parano ... Ca serait trop la classe qu'il soit à la tête d'un tripot clandestin dans sa cave et qu'il ait entendu que les gardes auraient eux vent du tout et que du coup il chercherait un nouveau lieu ... Je lui proposerais bien celle de la maison de l'aut'con mais je suis sur et certain qu'il sera le premier à balancer.*

Nolan soupira avant de continuer à créer des histoires à milles lieux de la réalité. Au bout d'une bonne heure et de quelques clopes il se lassa de cette pratique et décida qu'il était temps de se trouver un peu de compagnie. Féminine de préférence bien sûr. D'un bond il se retrouva à nouveau sur ses deux pieds, il chercha du regard après une potentielle conquête. Son sourire se transforma petit-à-petit en un rictus de ras-le-bol. Tout ce qu'il entreprenait dans cette ville avait-il pour finalité l'ennui ? Pas une fille ne lui plaisait réellement, que ce soit physiquement ou mentalement (enfin pour ce point il jugeait bien vite je dois l'avouer). Il finit par désespérer et se réinstalla sur son banc.

Il ne lui fallut pas bien longtemps pour se retrouver les bras croiser et la mine boudeuse. Soudain son regard s'illumina. Pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Après tout il avait appris toute sa vie à le faire. L'adolescent se remit une nouvelle fois sur ses pieds et finit par se rasseoir. Voilà ce que c'était de réfléchir trop vite. Sans musique, sans décor, sans accompagnement comment pouvait-il espérer mettre en place un spectacle ? Ce fut dans l'ennui le plus complet qu'il but une lampée de la bouteille de lait qu'il avait sur lui. Seulement tout en se réhydratant son regard fut comme attiré par quelqu'un. Il s'agissait d'une jeune femme bien plus âgée que lui, enfin bien plus âgée pour lui dirais-je plutôt car elle ne devait avoir que quelques printemps supplémentaire mais suffisant pour creuser un bel écart entre ces deux jeunes gens.

La jeune femme à la crinière tirant sur le roux était passée non loin de lui. Sans cette distance rapprochée il n'aurait jamais remarqué l'anomalie physique qu'elle abordait. Enfin anomalie n'est pas le terme approprié, rien que pour lui le fait d'avoir des yeux vairons est un véritable atout ... Enfin encore faut-il que les couleurs des yeux se marient bien ensemble. Dans ce cas là il s'agissait d'un véritable plus permettant d'être démarqué en un clin d'oeil du reste de la foule.

Nolan la suivait du regard avant de reprendre ses esprits. Il est rare de croiser des personnes ayant ce regard si rare et surtout que celui-ci soit agréable et non une tare. Sans réellement réfléchir, alors que la jeune femme avait déjà traversée une partie de la place, il se leva et lui emboîta le pas sans réellement savoir ce qu'il allait faire pour attirer son attention. La bousculer et en profiter pour lancer une discussion ? Non bien trop stupide comme approche. Simplement lui parler ? Elle ne semblait pas être la plus amicale qu'il soit. Le blondinet ne savait pas si cette impression venait de sa démarche assurée et son regard pointant le loin ou autre chose ... Enfin il s'agissait certainement d'une idée qu'il se faisait.

Alors qu'il se rapprochait tout en cherchant une technique d'approche il finit par trébucher stupidement sur un pavé du sol apparemment mal fixé ou déchaussé et s'étala de tout son long. Heureusement pour lui la chute ne fut pas des plus douloureuses mais attira rapidement le regard de bon nombre de passants. Peut-être était-ce là sa chance de porter l'attention de l'inconnue sur sa personne ? Ho à quoi bon laisser faire la chance, autant la provoquer lui-même. Il se remit sur pied en un éclaire et termina de franchir la distance entre lui et la jeune femme.

Le blondinet accéléra le pas pour se retrouver aux côtés de cette personne qui semblait tant l’intriguer.

''Je m'appelle Nolan, Nolan O'Deel.'' dit-il tout en tendant sa main vers l'intéressée ''Ca vous dirait de prendre un verre avec moi ?'' cette fois il abordait son plus large sourire

Parfois ce gosse est incompréhensible, trouver la technique d'approche de la bousculade totalement stupide et aller mettre ça sur pied ... Je crois pouvoir dire avec certitude que la bousculade aurait certainement eue plus de chance de réussir.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 717
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mer 30 Avr 2014 - 21:35



Qu'est-ce qui pouvait être considéré comme mal en ce monde, lorsque celui-ci était lui-même pervertit et entièrement corrompu ? Le mal, le bien, la demoiselle n'en avaient que faire. Son univers n'avait pas besoin de cela.

Le soleil vint doucement caresser sa peau, la tirant lentement de ses doux songes. Si cet astre de lumière parvenait à l'apercevoir, cela signifiait donc que la journée était déjà bien avancée. Mais cela n'était pas important. Nérée rouvrit les paupières, ne sachant pourtant si elle était éveillée en ce monde haïssable ou non. Au final, elle n'en avait que faire. Celle-ci ne faisait qu'attendre, adossée contre un pan de mur de pierre au sein d'une petite ruelle déserte. Elle patientait. Une heure s'était écoulée depuis son arrivée ici, quand bien même l'attente en elle-même de la dérangeait guère. L'attente lui permettait d'évoluer dans son propre monde, son univers qui était bien plus intéressant que toute autre chose. L'attente lui permettait de s'évader, de s'enfuir de son propre corps, quand bien même cela n'était qu'une illusion. Peut-être aimait-elle l'attente, même si celle-ci se devait d'être méprisée. Mais qu'importe. Laissant un fin soupir s'échapper de ses lèvres, la Dame Aux Fleurs releva doucement son regard vers le coin de la rue, celui-ci ayant perçut une ombre blanche se déplacer à grand pas, et pourtant si lentement. Un sourire intérieur s'étira sur ses lèvres, quand bien même celui-ci était invisible sur son visage de marbre. Seuls ses yeux devinrent plus expressifs. Il était enfin arrivé.

Comme elle l'espérait et le redoutait, tout cela se passa rapidement. Les deux êtres échangèrent quelques paroles, quelques regards. Pourtant, la jeune femme le lui prêtait aucune attention flagrante, quand bien même son respect habituel était présent. Il était si futile, bien qu'il fût comme elle. Insignifiant. Une douce brise s'engouffra dans la ruelle, faisant voleter ses mèches rebelles. Une fleur tomba de sa chevelure. Elle frissonna. Peut-être portait-elle en cet instant bien plus de considérations à l'environnement qui l'entourait qu'à l'être qui se présentait devant elle, parlant doucement pour que seul elle l'entende. Quand bien même elle ne portait aucune estime envers l'homme, Nérée se forçait de l'écouter attentivement. Elle n'avait guère le choix. Après quelques minutes, celui-ci referma la main de la demoiselle sur un petit sachet, tournant les talons par la suite. Il n'y avait plus besoin de parler. Il s'en allait, enfin. Le silence s'installa de nouveau, le brouhaha de la ville restant tout de même audible. La journée semblait battre son plein. Semblait se dérouler tranquillement, alors les ruelles grouillaient de criminels. Mais qu'est-ce que les bonnes gens en avaient à faire, au final ? Ils étaient insignifiants.
Ce jour ressemblait à tant d'autres.

Peut-être que la demoiselle s'habituait à sa nouvelle vie pourtant si inconnue encore. Peut-être que reprendre le commerce si florissant de son défunt père n'était guère une bonne idée. Peut-être que cela ne l'entrainerait que vers les entrailles de la terre, quand bien même la demoiselle s'y sentait déjà là bas. Au plus profond. Même si elle possédait plusieurs actes de propriété et de biens matériels donnant une aisance conséquente, cet aspect de sa richesse était bien plus sombre que les autres. Bien plus pointée du doigt, quand bien même personne ne pouvait clairement l'inculper. Au final, l'argent la rendait intouchable, ainsi très vulnérable. Mais ce n'était guère important. Quand bien même Nérée aurait très bien pu être la personne la plus riche de Lüh après le Prince, cela ne l'intéressait guère. L'argent n'avait que peu d'importance dans son monde, était inexistant. Se détachant lentement du mur auquel elle était appuyée depuis bien longtemps, elle se dirigea sereinement vers la sortie de la rue, ayant au préalable rangé son petit sachet dans une de ses poches. Tournant au coin de celle-ci, elle déambula quelques instants au sein des rues animées, se dirigeant vers la place de Lüh. Elle n'avait guère envie de rentrer chez elle en cet instant, quand bien même Ambre devrait surement l'attendre au manoir. En cette journée, elle n'avait guère voulu la prendre avec elle, comme à son habitude. C'était étrange.
Peut-être sentait-elle que ce jour était différent, en fin de compte.

Ainsi, la jeune femme posa le pied sur le premier pavé de la grande place. Comme elle s'y attendait, quelques regards se tournèrent sur sa coiffure, quand bien même elle n'y prêta aucunement attention. En soi, cela était si futile. Ses épaules s'entrechoquaient de temps à autre avec des personnes inconscientes, quelques-unes de ses fleurs tombaient dans les bousculades. Elle aimait cela. Il était vrai que Nérée se sentait de bonne humeur aujourd'hui. Le regard rivé vers l'horizon de sa destination, elle ne prit aucunement garde à l'ambiance de l'endroit et de leurs amusements. Elle était, une fois de plus, dans son univers. Ainsi, elle ne remarqua guère le regard soutenu d'un jeune homme assis sur un banc, buvant un liquide nacré semblable au lait. Même si cette vision avait pu être quelque peu amusante, cela n'avait pas d'importance, l'enfant semblant être comme ses autres pairs. Ses yeux ne dévièrent pas de leur objectif, marchant assurément. Lorsqu'elle passa à côté de lui, la Dame Aux Fleurs ne lui porta nulle attention. Dans son monde, il n'existait pas. Ainsi, la journée se déroulait tranquillement, tandis qu'elle allait déboucher sur une nouvelle rue, si semblable aux autres et pourtant si nouvelle. Peut-être découvrait-elle encore cette réalité. Peut-être était-elle simplement éveillée dans son rêve.
L'univers s'envola. Se dissipa. Même si la femme ne l'avait nullement souhaité, celle-ci ne pouvait que subir les caprices de son âme. Un bruit la tira cependant de ses songes. Une légère bousculade se fit sentir derrière elle. Un éclat de voix s'échappa pour venir chantonner près de son oreille, suivit de quelques rires coincés de la haute bourgeoisie, des exclamations des paysans, des chuchotements des passants. Ne daignant pourtant se retourner, la demoiselle continua son inlassable marche, se doutant tout de même qu'un imprudent venait de choir sur le sol. Peut-être pour une bonne raison. Même s'il était vrai que Nérée avait la fâcheuse habitude de faire de même, cela ne l'incita pourtant pas à jeter un coup d'œil par-dessus son épaule.
Elle savait déjà.

Ce qui devait arriver, arriva. Elle avait écouté les bruits de pas se rapprocher avec vitesse de son être, la respiration quelque peu accélérée de cette personne. Son odeur, mêlant fraicheur et tabac. Le jeune homme se trouvait dorénavant à ses côtés, captivant malgré elle toute son attention. Elle s'arrêta machinalement. Il était vrai que son regard, qui s'était posé sur celui vairon de son vis-à-vis ne semblait vouloir s'en détacher. Peut-être qu'aujourd'hui, son esprit jouait quelque peu les rebelles à s'intéresser ainsi à ce monde haïssable. Au final, peut-être n'était-elle pas autant de bonne humeur qu'elle le pensait. Son vis-à-vis était jeune. Adolescent. Noble. Il souriait, une main tendue vers elle. Celui-ci se présenta, sous le nom de Nolan O'Deel. Quand bien même son visage resta impassible, les pensées de Nérée remuèrent quelques instants. Elle connaissait cette famille, renommée pour son investissement dans le commerce. Elle devait surement connaitre la sienne, quand bien même celle-ci se résumait seulement à la Dame Aux Fleurs. Elles étaient rivales, bien qu'alliées. Cela était quelque peu amusant, en soi. Ses songes furent cependant remplacés par un bien autre sujet, le jeune homme enchaînant sur une invitation à prendre un verre avec elle. Lui plaisait-elle tant que cela ?

« ''Prendre un verre.'' » Répéta-t-elle doucement. La demoiselle laissa le silence peu à peu s'installer, pour mieux le briser. Sa voix se fit légèrement plus sifflante alors que celle-ci reprenait ses dires. « Prendre un verre n'apporte rien. N'est pas intéressant. Ne vaut pas la peine d'être considérer comme une invitation à passer du temps ensemble. » Elle marqua une nouvelle pause, comme pour différentier ces deux paroles. Elle continua donc calmement : « Mais derrière cette demande, vous voudriez donc converser avec moi. N'êtes-vous pas un peu jeune ? » Un faible sourire s'étira sur ses lèvres, chose qui était pourtant bien rare venant de la part de celle-ci. Nérée plongea finalement son regard vairon dans celui de son vis-à-vis. « Soit. Nous allons discuter. »

Chacun de ses dires étaient lourds de sens, sens qui était d'ailleurs plus ou moins caché. Lorsqu'elle parlait, la Dame Aux Fleurs ne s'était pas privée de scruter le visage et manières du jeune homme, prenant soin de prendre la main que celui-ci lui avait tendue pour la laisser libre quelques secondes plus tard. Une forme de politesse. Bien qu'il fût jeune, elle ne pouvait que penser que celui-ci ferait plus tard un charmant homme, bien que cela fût, au final, futile. Leur seul point commun apparent était leurs yeux vairons, chose qui était rare. Une idée lui avait promptement traversé l'esprit. Au final, celui-ci voulait discuter avec la jeune femme, alors il devait en assumer les conséquences. Peut-être était-il bien plus inconscient que celle-ci en ce moment même. De plus, l'odeur qu'il véhiculait intimait à la demoiselle que celui-ci ne semblait pas du genre à rester dans le droit chemin. Son sourire se faisant quelque peu plus présent malgré son habitude, elle se détacha de l'adolescent, faisant quelques pas en prenant soin de changer sa direction première. Dorénavant, elle avait un objectif tout autre. Lui tournant le dos, elle brisa une nouvelle fois le silence, tournant son visage derrière elle pour plonger son regard dans le sien, son sourire n'ayant étrangement pas disparu. « Si vous n'avez peur de vous ouvrir l'esprit, alors libre à vous de choisir de me suivre ou non.»

Ainsi, la demoiselle détourna le regard, voulant se diriger vers un parc peu fréquenté de la ville. Peut-être que le jeune homme allait la suivre, ou seulement se désintéresser d'elle. Peut-être ce qu'elle allait faire n'était pas quelque chose de responsable en vue de son âge. Peut-être prenait-elle des risques. Mais qu'importe. De toute façon, elle n'avait rien à y perdre. Qui de l'adolescent ou de la dame avait le plus de crédibilités, au final ?



« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: La Grande Place-