Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Est-ce le calme ou la tempête ?
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Est-ce le calme ou la tempête ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 1 Juin - 13:19

Il faisait une chaleur suffocante aujourd'hui pas un brin de vent. Même pour un été, il faisait anormalement chaud. Les médias parlaient de canicules, quand d'autres plus extrêmes parlaient de la colère des fils d'Ignis. L'existence des enfants divins oscillait du mythe à la réalité selon les pays, et était devenue un sujet à débats houleux. Les créatures magiques étaient un fait, mais de là à parler de demi-dieux...Il fallait pas pousser.

C'est ce que la radio grésillait aux oreilles d'un jeune homme étendu dans l'herbe. Il avait de longs cheveux noirs aux reflets vert sombres et la peau diaphane. Il faisait une sieste sur le bord d'une rivière pendant que son employeur devant sûrement pester et le maudire sur mille générations d'avoir abandonné l’établissement. Après tout, il n'avait jamais faillit à sa tache et avait posé ces deux jours de congés depuis des semaines, alors on pouvait les lui retirer au dernier moment, il les prenait quand même.  Les bras croisés sous sa tête,une brindille entre les dents, il regardait le ciel éclatant et sans nuages qui s'étendait au dessus de lui.

Un crissement, attira son attention et il tourna la tête pour poser ses yeux de jade sur l'origine du bruit. Il se redressa sur ses coudes, froissant par la même occasion le kimono traditionnel qu'il portait ce jour là. Il émit un sifflement étonné.


« Tien, tien, tiens ! Qu'est ce que nous avons là ? »
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kohaku le Dim 8 Mar - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 4 Juin - 14:50

Une douleur, un son strident et le ciel… Bleu, miroir de l’océan, ce corps, mon corps. Il souffre. Mais je suis proche de mes terres, je manque de force. Comme j’aimerais l’atteindre. Il y a plus grave, le lien est brisé, quelque chose est arrivé. Ce matin, l’aube magnifique dont je me suis délecté malgré l’intensité croissante frappant ma rétine. Ce matin augurait une belle et parfaite journée non ?
Où ai-je perdu le fil ? Quand les évènements se sont-ils soustraits à mes désirs ?

J’avais traversé cette même rivière qui coule placidement tel le sang s’échappant de mes veines.
J’avais rencontré la bonne personne, bien qu’il ne m’ait pas écouté.
J’avais pensé pouvoir le convaincre, le dissuader.
Maintenant je n’ai guère d’autres solutions.

Le cœur de mon corps d’emprunt aurait connu ses derniers battements si je n’étais un enfant du divin. Fuis donc humain, dans ton véhicule si pratique que tu en oublie l’usage de tes pattes. Fuis, persuade-toi que rien n’est arrivé. Que jamais un des tiens n’a heurté ton précieux bolide. Que jamais rien ne te sera reproché, après tout, j’aurais dû faire attention à cette route n’est-ce pas ? Cela m’apprendra…
De toute façon, il me suffit de me débarrasser de cette enveloppe pour aller mieux. Bien que tant que je la revêtirais, je continuerais à m’affaiblir. Comme si je ne l’étais pas déjà assez.

Étrangement, l’endroit est assez vide. Tant mieux, j’ai encore un peu de temps avant qu’un passant ne me remarque et n’appel les secours. Ce dont je ne veux pas.
Difficilement, non sans gémir de la douleur infligé à ce corps et dont la nociception est amplifiée par ce malaise, cette perte que je ressens au fond moi.
Nul cri, pourquoi appeler à l’aide? Les crissements de pneu du véhicule responsable de mon état et sa fuite soudaine a déjà du attirer l’attention, je dois me dépêcher.
Cependant, je reste lent, boitant, me tenant la tête, avançant un pas après l’autre vers la rivière et ses vertus salutaires pour moi.
Me voilà au bord, bientôt libéré de ce corps empli de contrainte. Je me retourne une dernière fois et vois cet humain qui me fixe, étonné, peut-être choqué.

Pourquoi fallait-il qu’il y en est un juste ici ? N’avait-il rien d’autre à faire de sa journée ? De sa vie en général ?
Je me sens défaillir et tombe en arrière non sans esquisser un dernier sourire devant cet homme.
Dommage pour toi, tu aurais pu t’éviter cette vision en étant ailleurs, mais toi, tu as eu le choix de ta présence ici non ?
Mon corps perfore cette bulle qu’est la surface de l’eau. Elle me recouvre, m’absorbe et je suis bien trop heureux de pouvoir m’y plonger. Je vais attendre un peu, me reposer, fermer les yeux…




une petite idée du visage que tu as aperçu, en plus souriant ^^:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Jeu 5 Juin - 14:45

Il avait levé les yeux avec nonchalance, s'attendant à un chauffard du dimanche qui faisait le fou avec son véhicule. Au lieu de cela, il vit un corps voler et entendit la voiture repartir en trombe. Le jeune homme en fut estomaqué. Il n'osait se lever pour l'agonie du pauvre hère qui devait gésir sur le bitume. Les yeux écarquillés, il entend le moribond gémir de douleur, il le vit se redresser.

Hak, aurait pu à ce moment là courir pour aider le blessé, mais au lieu de cela il fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas chez ce type et cela lui fichait les jetons. La façon dont-il s'était relevé, la saccade de ses mouvements, et surtout la façon dont il avait volé ! A cette vitesse, vu la chute qu'il avait fait, ce type aurait pas du se relever ! Toujours sur ses coudes et totalement sous le choc, il regarda  passer sans savoir quoi faire.

Le moribond, sorti d'un mauvais film d'épouvante, se traîna jusqu'à l'eau sans un regard pour le jeune toujours allongé dans l'herbe bien que sur ses coudes. Là, avant de plonger, le cadavre pivota sur lui même, croisa le regard du jeune homme et perdit vraisemblablement connaissance. Il tomba à la renverse  dans l'eau sombre avec un sourire.

« Put*** ! Ce c** va se noyer !! »

Cracha Hak et bondissant enfin sur ses pieds. Visiblement croiser son regard et le voir sourire l'avait rassuré sur le fait stupide qu'il n'était pas en présence d'un zombi. Le jeune homme commença à courir vers l'eau et s’arrêta net une fois au bord, se rappelant que le kimono et le sous-kimono qu'il portait allaient le faire couler à pic. Il pesta encore des insultes  le temps de dénouer ses vêtements, et d'enfin ne plus porter que le jean, qu'il avait sous les vêtements traditionnels. Il plongea sans réfléchir à la suite du blessé qui laissait un nuage rouge derrière lui.

Il força sur ses jambes pour nager plus vite et plonger d'avantage encore. Il finit par attraper une main, qu'il tira à lui et enfin attraper le suicidaire sous les aisselles. Cependant, au moment de remonter, l'effort de porter le type avec lui le fit arriver à court d'oxygène. La tête lui tournant et le rouge lui montant au visage, il se mit à battre frénétiquement de son bras et ses jambes. Lentement, trop lentement la surface se rapprochait.

Hak se voyait déjà mourir noyé bêtement en voulant sauver un type qui était peut être déjà mort. Enfin il creva la surface libératrice. L'air salvateur s'engouffra dans ses poumons jusqu'à les faire exploser. Il vit trente-six chandelles avant de se reprendre et donner l'effort final pour rejoindre la berge. Là, il hissa le gars en rageant tout ce qu'il savait.

« Par Aër et par les Quatre ! Tu vas arrêter de vouloir crever oui ?! »

Quand, le suicidaire fut sur la berge jusqu'au genoux, Hak se laissa tomber eu sol les bras en croix et totalement essoufflé.  Il prit plusieurs grandes inspirations, et attendit que tout cesse de tourner autour de lui. Quand le ciel retrouva sa place et l'herbe cessa de tanguer comme une mer décharnée, il pivota sur son flanc et regarda l'homme qu'il venant de sauver. Il fit tomber son bras sur la torse du suicidaire. Il le secoua pas vraiment fort, car manquant encore de force sur le moment.

« Hey ! T'es mort ? M'dis pas que j'me suis crevé pour un macchabée ! Hey !! »
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kohaku le Sam 7 Juin - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Ven 6 Juin - 1:55

Ce silence, cette pression, les deux sont plus forts au fur et a mesure que j’approche le sol. Un environnement qui, bien que moins accueillant que par le passé, me rendait toujours le sourire de par les agréables sensations retrouvées. Le sommeil pourrait bien me prendre, je pourrais me libérer, mais une gêne vient troubler tout cela.
Une vibration, un ensemble, un contact. Le sol ? Déjà ? Non, je suis emporté. Le courant alors ? Toujours pas. ‘’Laisse-moi’’ ais-je envie de dire, chose qui m’est impossible pour le moment.
Mais s’il te plait, laisse-moi me reposer, je vais avoir beaucoup de choses à faire.

La douleur revient de plus belle, les sons aussi. Les Quatres ? Qui est à mes côtés ?
Je n’eus pas  le temps d’y penser plus, un soubresaut me fit recracher l’eau qui bloquait en partie ma respiration terrestre. M’y revoilà donc déjà.
Je me tournais sur le côté pour éliminer cet excédant avant de remarquer que ma peau bleuissait. Pas à cause de l’hypothermie, bien que cette excuse sois valable, mais bien parce que mon pouvoir s’affaiblissait. Si je ne faisais rien, je reprendrais ma forme. Je dois me concentrer, un humain me regarde, me parle. Il n’avait pas l’air content de son acte. Pourtant, il pourrait en être fier. Surtout comparé à celui qui m’a renversé. Mais je lui dois au moins une réponse.
J’eu cependant du mal à m’exprimer, à vrai dire, mon corps refusait tout mouvement qui ne lui était pas essentiel et apparemment, parler n’est pas sur la liste.
Alors, je ne faisais que tousser à en cracher mes poumons. J’hésite à déterminer ce qui est le plus douloureux. Vraiment. Quel reflexe idiot !

J’ai mal, je crois que ma jambe ne correspond plus aux normes morphologiques humaines. Comment ai-je pu marcher avant de m’en rendre compte ? Je ne comprends pas. Ce qui est sûr, c’est que cette jambe est le cadet de mes soucis et que je ne pourrais pas guérir ainsi. Le temps passe, l’humain continu de me fixer. Il ne dit rien d’autre. Je fini par me rallonger sur le dos, tournant mon visage vers lui.


Ce n’est… Pas pour tout de… Suite.

Je peux difficilement montrer mon agacement quant à ce… Sauvetage inattendu. Sérieusement, fallait-il absolument que celui-là possède une conscience ?

Je t’ai rien d’mander… Aqua m’aurait… Permit de pas souffrir… plus que nécessaire…

Vu qu’il a l’air de connaitre les Dieux, je n’ai aucune raison de ne pas prononcer le nom de celle qui m’a créé. Et puis, vu que ma motivation à disparaitre semble évidente à ses yeux, ce qui, d’une certaine manière, est le cas, autant aller dans son sens. Avec un peu de chance, il me jettera à l’eau.
Je me demande ce qu’il pense, Je devrais être paniqué où je ne sais quoi, mais certainement pas calme et acerbe dans mes propos. Qu’importe, je suis inquiet d’autre chose et plus vite je serais tranquille, plus vite je pourrais aller m’occuper des problèmes à venir.

Un stimulus douloureux monte de nouveau pour transpercer mon crane… Toujours cette jambe. Je ne pourrais rien faire sans la guérir… Non… elle n’est pas…
Je me concentrais alors sur ma forme physique, vite, je devais cacher ça. L’espace d’un instant, je n’avais plus eu de jambe droite. Uniquement ma pâte. Celle qui caractérise l’apparence qu’Aqua m’a donnée à ma création.
J’espère qu’il n’a rien vu. Je fixe alors l’humain, cherchant où est son regard, quelle émotion s’inscrit sur son visage.

Quand je parlais de problème…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 7 Juin - 11:00

Il était vivant ! Le jeune homme lâcha un soupire et se laissa retomber sur le dos. Si le gars crachait de l'eau c'est qu'il était capable de se reprendre. Hak ferma les yeux un instant, soudain somnolent, mais il se reprit bien vite. Il passa une main dans ses longs cheveux raides pour chasser les mèches trempées de son visage. Du coin de l'oeil il regarde le suicidaire craché ses poumons pour les vidés de l'eau qu'il aurait pu avaler. Bien fait ! Ca lui apprendra à vouloir crever … Il se regarde les jambes et le corps, peut être est il en train de checker l'état ses blessures. Lui n'en sait rien, allongé comme il est il ne voit pas tout. Le gars finit pas dire qu'il n'allait pas crever tout de suite.

« J'y compte bien. »


Mais le type finit par râler sur le sauvetage, il aurait préféré que « Aqua lui permette de ne pas souffrir ». Qu'est ce qu'il fallait pas entendre ! Je vous jure !

« T'avais qu'à pas tenter de t'buter devant moi.... Vérifie mieux qu'il y a pas d'témoins...La prochaine fois qu'tu veux t'siphonner. » Rage-t-il entre deux inspirations.

Sérieux, il détestait ce type là. On se crève pour le sauver et il fait le geignard par ce que môssieur veut crever. Son cœur battait encore à tout rompre dans ses tempes. L'herbe lui chatouillait les oreilles.Ses yeux se posèrent sur le ciel, il n'osait pas encore se relever de peur que la tête lui tourne. Pas le moment de faire un malaise avec un suicidaire à aider. Il leva alors un index vers le type basané.

«Deux minutes. Dès que je vais mieux, je te traîne à l'hosto. C'te bagnole a pas du te faire du bien. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 6 Juil - 17:01

J’avais arrêté de cracher l’eau de mes poumons, mais mes problèmes n’étaient pas réglés pour autant. Réussir à cacher ma nature, ainsi blessé allait devenir un défi que je craignais de ne pas pouvoir remporter. Résister serait plus difficile à chaque seconde que je passerais sous ce masque humain.
La courte transformation de ma jambe avait permis d’en remettre quelque élément en place, rien de très miraculeux, mais suffisamment pour moins ressentir la douleur et surtout, la blessure semblait un peu moins grave.
L’humain à côté de moi semble épuisé, ironique non ? On pourrait croire que c’est toi le plus atteint.
Mais il a aussi l’air satisfait de son action. Ajoutant qu’il ne comptait pas me laisser mourir. S’il savait.
Une légère toux, je répondais :


Comme si… J’avais prévu cte chauffard. Et… Tu vois, j’suis pas habitué à l’altruisme par ici…

Ce point, au creux de ma poitrine, à chaque fois que je parle, que je respire, il doit aussi y avoir quelque chose de casser, un autre risque pour moi. Je vais devoir faire extrêmement attention à mes sensations physiques, différencier la simple souffrance à la manifestation de mon pouvoir.
Heureusement, ce type ne semble pas trop faire attention, trop fatigué surement. A quel point ?
Et comment compte-t-il me soigner ? Il ne peut pas savoir et la est bien mon problème.


Ils n’arriveront jamais à temps… Et tva pas me trainer à pate… Jusque-là-bas.

Il ne faut pas qu’ils arrivent, cela compromettrait mon existence et celle de mes cousins, il est hors de question que je sois responsable de ça !
A la rigueur, s’il possède une voiture, je devrais pouvoir m’en sortir. Autrement, je vais très vite devoir trouver une échappatoire. Pour une fois qu’un humain a assez de courage pour aider autrui, il serait dommage de devoir l’éliminer à cause de ça. Ce ne serait pas la première fois, mais je n’ai aucun plaisir à agir par nécessité ses dernières années. Il y a quelques siècles, quand mes pouvoirs étaient à leurs apogées, cela ne m’aurait en rien dérangé. Les choses ont bien changé depuis, ma façon de penser, mes méthodes aussi. Obliger d’être plus subtil, d’oublier la brutalité.
Non, en fait, je crois que je n’ai jamais aimé foncer droit devant sans réfléchir.

Concentration, il va vouloir me faire bouger, je dois être prêt et surtout ne pas me relâcher, me contenir sous cette forme tant que je le peux et espérer un moment favorable.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 8 Mar - 22:07

Comment faire. Il avait l'impression d'avoir les jambes sciées tant il avait trop forcé d'un coup. Pourtant Hak n'écouta ni les gérémiades du suicidaire ni les violente protestation de ses jambes quand il se releva. Il vacilla un court instant, vit tout noir un autre instant aussi bref  et posa les yeux sur son kimono jeté au sol.

« La non-assistance à personne en danger tu connais ? »

Le jeune homme se passa une main sur le visage et s'approcha de la mni radio.Il glissa cette dernière dans une despoches intérieur du kimono pour ensuite le jeter sur les épaules du gars, avant de le saisir au bras.

« Si tu veux pas aller à l'hosto, j'peux au moins t'emmener voir un vieil ami à moi. C'pas vraiment un doc, mais il sait soigner pas mal de trucs...Allez debout ! »

Bon ça signifiait allez à son lieu de travail. Il allait falloir se faire discret pour atteindre la chaufferie. Se faufiler en douce avec un humain allait pas être de la tarte...  il passa le bras du blessé par dessus sa nuquea et le traina sur jusqu'à la route. Cinquante mètre plus loin, sur le bas côté se trouvais sa voiture. Un vieux machin qui tenait plus de l'épave que la voiture bon marché mais qui roulait toujours. Le genre de vieux tacot que même les voleur ne touchent pas.

Il ouvrit la portière arrière demeurée non verrouillée et laissa le gars s'installer sur le banquette. Une fois qu'il fut à l'intérieur il claqua la portière et alla démarrer son tas de ferrail2E8B57«Bon bah plus qu'à aller à l’Établissement des bains... »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 30 Juil - 22:40

Il me parlait d’un concept largement ignoré par bon nombre d’êtres en monde, humain compris, je ne pris même pas la peine de commenter, à quoi bon ? Si c’est ainsi qu’il a besoin d’être pour ne pas sombrer. Au moins avait-t-il compris que je ne souhaitais pas rejoindre leur lieu de soin. Trop dangereux et de toute façon, totalement inutile.

Il me trainait difficilement. Vraiment incroyable. J’avais vraiment de grande difficulté à concevoir que cette espèce si fragile ait pu se hisser au sommet de la chaine mortelle. Si je devais comparer à mon antre, ils n’auraient pas vécu longtemps, ou ne seraient pas des prédateurs… Seulement bon à nourrir plus fort ou plus agile qu’eux. Ce fut le cas un temps, mais le fait qu’il soit de la volonté de mes congénères les a très certainement aidés. Et voilà où nous en sommes à présent.
Quant à moi ? Dans une carcasse de métal roulant. Une invention comme une autre dont ils sont les seuls à voir l’utilité.

Je ne savais pas où cet humain me mènerait. Ses paroles n’étaient pas vraiment engageantes. Ils ignorent encore beaucoup de chose, et c’est une personne qu’ils n’ont pas formé qui va devoir me soigner ? S’il connaissait ma vraie nature, je pourrais craindre qu’ils ne tentent de profiter de ma faiblesse. Mais même ainsi, il n’en serait rien, je m’y refuse, et je suis encore assez fort pour ne pas que cela arrive.
Au final, je n’avais que peu de solution si je voulais m’en sortir pacifiquement : attendre. Attendre et réfléchir. Attendre l’occasion qui me faisait actuellement défaut.

Je m’allongeais du mieux que je pouvais, je pourrais peut-être profiter de sa conduite pour me guérir plus vite.


L’établissement des bains ? De quoi tu parles ? Ou tu m’emmène ?

Je le laissais démarrer…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 2 Aoû - 10:29

Hak galérait à démarrer son tas de ferraille. Après une certaine insistance de sa part sur le vieux démarreur le taco se décida enfin à se réveiller. Il attrapa un paquet de cigarettes et un briquet dans la boite à gant, s'en alluma une  et jeta le briquet dans le vide poche à côté du levier de vitesse.

« Je t'emmène dans l'endroit idéal pour les gars paumés dans mon genre et les désespérés dans le tiens. » Railla le jeune homme avec un sourire et une cigarette entre les lèvres.

Il vérifia son angle mort et s'engagea sur la route. La voiture était ancienne mais d'une génération où on connaissait déjà les vitres électriques. Il abaissa complètement les vitres avant en appuyant sur les deux boutons dédiés et souffla une bouffe de fumée à l'extérieur.

«L' Établissement des bains c'est là où je vis et où je travaille. »

Hak checka rapidement ses rétroviseurs et ramena ses yeux sur la route. Il ne savait pas trop si il devait conduire vite par urgence ou au contraire rouler calmement pour ne pas aggraver les blessures du suicidaire comme font les ambulances. Alors il cachait son malaise avec des mots et une clope entre les dents.

« A force c'est devenu comme un petit village qui vit presque en autarcie. Le travail y est plutôt intense, donc on a pas toujours le temps de quitter les lieux pour appeler un doc, alors c'est Kamaji, le vieux chef chaudière, qui nous soigne tous. Quand au chef des lieux c'est la Mère-Yu. Un vrai dragon , mais adorable avec les clients. »

Une nouvelle bouffée de tabac vint calmer ses nerfs et s'envola également par la fenêtre. Il regarda un instant son passager et lui tendit une main gauche amicale par dessus la droite qui tenait le volant.

« Au fait, moi c'est Haku, mais tu peux m'appeler Hak comme pas mal de monde. »

[H.RP : Je nous laisse un ou deux post en voiture. Après si t'as vraiment pas d'inspi pour le trajet, je nous fais arriver au prochain post sans souci. ^^]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Lun 10 Aoû - 23:17

Au tremblement, je me demandais comment ce véhicule pouvait encore tenir sans perdre des morceaux. Et ces derniers mettaient à rude épreuve ma résistance. Il aurait été difficile de faire pire. Sauf si l’humain se met à faire des embardées, ce qui est peu probable. Il conduisait sans arrêter de me parler, je connaissais son nom, une partie de sa vie, là où il travaillait, les gens qu’il fréquentait et que je risquais de rencontrer. Je suppose qu’il faisait cela pour s’assurer que je lui réponde, que je ne perde pas conscience. Je n’en avais pas l’intention, mais il me fallait jouer le jeu du souffrant. Ce qui, au final, n’était pas si compliqué.
La suite, comment me sortir de cette situation ridicule, était une question bien plus pointue.


Je vois… Chacun se débrouille comme il peut.

Mais je doutais que cette débrouille me soit d’une grande utilité. Ce n’est certainement pas là-bas que je trouverais matériel et aide pour mon objectif. Et l’odeur de tabac commençait à m’irriter les narines.

Un chef chaudière et un vieux dragon. J’suis désespéré à ce point ? T’es sûr que ça pourra marcher ?

Dis-je, dans un soupire mêlant le sarcasme à la douleur.
L’ironie de la chose, c’est que cet aide désintéressée, aurait été extrêmement appréciée de ma part en temps normale. Pas aujourd’hui, pas ici, pas maintenant. J’essayais même de le décourager, de m’abandonner sur le bord de la route.


T’sais, même si ce faucheur a raison de moi, t’aura pas à t’en vouloir, t’as fait ce qui te semble bien Hak, mais je me fais pas trop d’illusion…

Je souffrais toujours de ma jambe en trop mauvais état et contenait de répandre mon sang, mais je parvins à attraper brièvement la main qui m’était tendue.

J’apprécie ton aide, je te jure… Mais si ça ne suffit pas… Laisse-moi à l’eau, c’est là que j’aimerais reposer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mar 18 Aoû - 9:32

Un instinct. Une pulsion stupide et désintéressée l'avait poussé à secourir ce type. Plus ils approchaient de l’Établissement des Bains, plus Haku se disait que c'était la seule bonne chose à faire. Le souci maintenant allait être le comment faire entrer un humain dans l'établissement.... Il allait devoir gruger, user de magie silence et tenter un sortilège déviation pour le rendre invisible si ils rencontraient du personnel.  Pas le droit à l'erreur. Si La Mère-Yu, le supprenait encore à faire entrer un humain illégalement il allait en prendre pour son grade. Sa chère Chihiro, il l'avait protégée et sauvée loin de cet enfer, mais Yubaba fut démoniaque avec lui après le départ de la fillette. Mais cela en valait largement la peine.

Un sourire mesquin et victorieux étira les lèvre du jeune homme au souvenir de son patron fulminant littéralement feu et flammes. Toutes ces pensées l'avait distrait de la conversation et ce fut qu'une phrase qui le tira de sa réfléxion. Tu es sûr que ça pourra marcher?

« Je ferai en sorte que cela marche. Je l'ai déjà fait. Kamaji m'a déjà sauvé de la mort plus d'une fois. »

Oui quelque chose lui intimait qu'il devait amener ce type à l’Établissement. Et il le ferait.
Contre tout attente il bifurqua sur une petite route de forêt biscornue. Il s'enfonça dans la nature jusqu'à que la route soit impraticable et arrêta le véhicule devant une statue au visage rieur et bienveillant qui barrait la route.


« Reste là je revient tout de suite. »

Le jeune homme sortit de la voiture, fit quelques pas et arriva au niveau de la statue. Il la frôla de sa main. Le flux sacré des lieux le trouva et un frisson lui parcourut l'intégralité du corps. Un légère brise souffla ses cheveux. Il allait à nouveau être capable d'user du peu de la magie qu'on lui avait apprise. Après tout, il était venu travailler ici pour cela, apprendre la magie de vieille Yu. Pourquoi au juste ? Il s'en fichait. Ou plutôt il s'en souvenait pas... Il devait apprendre et pour apprendre il devait la servir.

Hak secoua la tête et fit volte face. Ses yeux étincelaient d'une force nouvelle et sûrement d'un peu de magie. Un sourire fendait son visage, un mélange d’excitation, de victoire et d'adrénaline.  En une seconde il fut à la voiture, avait déjà ouvert la portière passager et subtilisé son kimono au blessé sans que celui-ci se rende compte que le tissus avait quitté ses épaules. Si il avait été humain. Il redevenait ainsi Messire Haku, le chef  Intendant de l'Etablissement des bains et bras droit de la mère Yu.

« On y va !  Il faudra que tu fasse tout ce que te dis si on ne veut pas être découvert. »

L'apprenti mage ignorait qu'il aidait en réalité un demi-dieu qui percevrait bien plus de choses que lui.  Peut être avait-il perçu que la forêt présentait une magie de Terra anormalement élevée par rapport à l'état du monde actuel. L'homme en Kimono prit le suicidaire sur son dos. Enfin prendre était un bien grand mot, il fut à moitié porté à moitié déplacé sur coussin d'air jusqu'au dos de Hak.

« Accroche toi. Ventre à Terre ! »Invoqua-t-il.

Et comme aspirés par une force au devant d'eux. Hak fila droit devant lui comme volant ventre à terre. Il fonça et les fit passer par un tunnel. L'entrée du tunnel était un immense bâtiment rouge à la peinture écaillée tombant par pan entier à certain endroits. L'intérieur ressemblait plutôt à une sorte de gare ou de salle d'attente dont la lumière tamisée et chaude des vitraux lui donnait des airs d'église. Lorsqu'ils sortirent ils débouchèrent sur une vaste plaine herbeuse ou se dressait une colline. Haku fendit l'herbe sur son passage comme une mer verte et chatoyante. Ici la destruction des hommes semblait ne pas avoir cour. Comme un endroit suspendu dans le temps et l'espace où soufflait un vent fort et vivifiant. Un lieu où l'était originel venu de la main des Quatre aurait presque été préservé. Presque, car il venait à présent de survoler le lit d'une rivière asséchée dont il ne restait plus que de gros galets, comme si l'eau s'était transformée en roche.


Difficile de dire si Haku courait ou volait. Sous l'emprise du sort de vitesse son buste filait droit devant lui sans subir les accoups de la course. Peut être volait il vraiment, il ne se posait pas la question en tout cas. Son passager en revanche devait sûrement se rendre compte que plus ils avançaient plus l'air était chargé d'une magie bienfaitrice, alléchante. Mais pas assez pour se ressourcer, comme le délicieux fumet prometteur d'un plat merveilleux.

Deux trois toits de maisonnettes émergeaient dans cet océan de verdure comme des d'étranges rochers. Ils remontèrent une colline où un escalier dallé de pierres défoncées montrait le chemin. Il contournèrent un village qui semblait avoir été haut en couleur autre fois quand la peinture était fraîche et resplendissante. Ce village faussement désert était pourtant bien occupé, car des odeurs toutes plus appétissantes les unes des autres s'en dégageaient. Peut être que le blessé pouvait distinguer sur quelques stand des plats luisants de sauces et encore fumants.  Chacun des plats aperçus aurait pu nourrir une assemblée à lui seul tant les quantités étaient importantes. Et pourtant avec un peu d'observation, on comprendrait qu'il se préparait ce soir assez de nourriture pour nourrir une ville.

[/center]

La course folle d'Hak se stoppa sur une place déserte. Enfin, déserte, pour le moment. Ils n'allaient pas devoir traîner. La nuit commençait à tomber doucement devant un pont de bois aux rambardes fraîchement peintes en rouges. Le pont menait à l’Établissement des bains. Une bâtisse gigantesque qui semblait contenir une petite ville tant elle était haute et large. Elle conservait pourtant un style « traditionnel »avec ses fenêtres en papier de riz, ses toits de tuiles  turquoise à l'ancienne et sa façade rouge un peu décrépie. Une immense et interminable cheminée se dressait sur la gauche, elle crachait une grosse fumée épaisse et noire : sûrement là que se trouvait la chaufferie. A droite un autre type de fumée : de la vapeur. Une source d'eau chaude cascadait sur des roches que l'on voyait par dessus les murs.






Hak déposa doucement son fardeau à l'entrée du pont. Les choses allaient se compliquer. La magie de l’Établissement empêchait d'entrer involontairement. En gros il fallait franchir le pont de son propre chef. Et les conditions pour le franchir allaient peut être pas être possible pour le blessé. Ce dernier devait ressentir une force magique toujours plus forte dont l’Établissement était l'épicentre. Un épicentre frustrant et avare, car se tenir là n'était toujours pas suffisant pour se ressourcer. Le jeune homme posa un regard sévère au pont, il ne fallait pas perdre de temps.

Il pensait que la magie allait bientôt rejeter cet humain clandestin, il allait falloir lui faire ingérer de la nourriture au plus vite avant que la magie ne le dissolve dans les airs. Chose qui n'arrivera pas en réalité vu que l'humain n'en ai pas un, mais ça Hak l'ignorait encore. Il se tourna vers lui et s'étira brièvement le dos comme si il s'était assis trop longtemps et non comme si il venait de le porter sur deux kilomètres.  

« Comment tu te sens ? Si je te demandais de traverser le pont sans émettre un souffle d'air tu en serais capable ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Nephylim
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 112
Double Compte : Aënaelle Litios
Elément : Eau
Invocateur : Nathaniel, l'assassin qui n'a pas besoin de moi ^^'
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Lun 31 Aoû - 21:14

Ça allait marcher, il semblait sûr de lui. Mais je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire par ‘’je l’ai déjà fait’’. S’est-il spécialisé dans la récupération et le sauvetage des moribonds ? J’en doutais.
Le véhicule s’arrêta. Je ne voyais pas grand-chose, à moitié allongé que j’étais, mais ‘’Hak’’ repris son vêtement. Le tout avec une vitesse surnaturel. Encore plus surprenant, lui qui avait eu tant de mal à me trainer il y a à peine quelques heures, me soulevait maintenant sans aucun problème, m’intimant de m’accrocher avant de partir plus rapidement qu’une rafale de vent. Quelque chose clochait. Les humains n’étaient en rien capables de pareils prodiges. Du moins, pas sans une intervention extérieure. Sous cette forme, mes sens sont comme floutés, mais je ressentais un genre de frisson, et il n’avait rien à voir avec le vent qui me portait. Car c’est effectivement ce qui se passait. Il ne marchait pas. Je fermais les yeux, un réflexe de ma forme originel et de toute façon, observer me ferais pleurer tant notre vitesse était grande. Aussi, je pouvais me concentrer sur ce frisson pour en déterminer la cause. C’était plutôt agréable, comme envoutant. Après tout, ne me laissais-je pas porter vers cette chose inconnue que je ressentais ? Quel est cette impression ? Celle de retrouvaille. Oui, je retourne vers un lieu, une personne qui m’est familier. Pourquoi ? Comment ? Je sais que cela est impossible. Et pourtant c’est bien là. Suis-je en train de rêver ? D’halluciner ? Une illusion. Ce doit être ça. Pourtant, tout me dit que non.

A vrai dire. Il y a une explication plausible. Mais c’est difficile à croire tant ce genre d’action serait difficile à cacher. Pourtant, plus nous avancions et plus ce frisson se faisait sentir, comme si une force bienfaitrice diffusait de cette endroit et que nous approchions de l’épicentre. J’en présentais la direction, avec difficulté, mais j’étais certain de pouvoir annoncer ou aller pour trouver la cause de ce que je ressens.
J’ouvrais les yeux, il m’était difficile de reconnaitre l’endroit. En fait, j’ignorais totalement ma localisation. Si ce n’est une place, un village… assez grand en réalité. A première vue du moins. Il ne semblait avoir personne d’autre que moi et mon brancardier volant.
Au sol devant un grand bâtiment qui devait être là ou voulait m’emmener mon sauveur, mais aussi l’épicentre de ce frisson rafraichissant. Je tentais de me concentrer dessus. Il était agréable, mais en rien suffisant pour m’aider. Quand il parlait de ‘’vieux dragon’’ était-t-il sérieux ? Une cousine aurait très bien peu prendre ce lieu sous sa protection. Je ne voyais pas d’autre moyen… Finalement, peut-être que cet humain avait bien fait de m’emmener ici.


De qu… Ne pas respirer ?

Bien sûr que j’en étais capable. Je n’avais pas ce besoin. Mais malgré toutes les étrangetés qui m’arrivent depuis peu, je ne pouvais toujours pas risquer de lui dévoiler la vérité. Je devais encore avoir besoin de lui pour le moment.
Je penchais la tête vers le pont. De la rigolade, mais un humain dans ma condition éprouverait quelques difficultés.


Je dois pouvoir me retenir assez longtemps… Surtout si tu continu de courir aussi vite. T’es un champion ou quoi ?

Je lui tendis une main pour qu’il m’aide, il semblait pressé, comme si quelque chose de grave pouvait m’arriver. Autant ne pas l’inquiéter d’avantage. Je poussais un grognement de douleur en me relevant. Il n’avait maintenant qu’à me soutenir, je me contenterais de lever les pieds, l’un après l’autre...

Mais il n’en fit rien, m’indiquant que je devais réussir par moi-même. Formidable, une épreuve… Pourvu que ça ne devienne pas une mode chez mes cousins divins. Je le regardais d’un air inquiet et confus. Il ne m’en dit pas plus, si ce n’est que c’était une condition et qu’il ne pouvait en être autrement. Mes doutes s’envolèrent. Seul un être divin était capable de placer de telle restriction… Cet humain devait en être un des serviteurs. Sans pour autant en être conscient apparemment.

D’ac…cord. Si je n’ai pas le choix. Merci de ton aide.


Je m’appuyais contre la rambarde du pont. Oui, c’était de la magie, le pouvoir d’un de mes confrères. Je me ressentais même sous cette forme. Traverser, marcher, ne pas respirer, tout cela serait facile en réalité. Me contenir était une autre paire de manche. Je pris une bonne inspiration et avançais vers la porte. Trainant ma jambe brisée, sautillant pour continuer, ce qui m’arrachait quelque gémissement. J’y étais presque. Un humain normal commencerait à éprouver des difficultés ainsi privé d’air. Je devais en tenir compte. Montrer ma volonté de réussir et a quel point c’est difficile. Deux pas. Un pas. Je m’écroulais au sol de l’autre côté du pont. Je n’avais rien entendu, trop occuper à simuler et à maintenir ma forme humaine. Au moins la fatigue n’était-t-elle pas fausse. Je me permis d’haleter. L’épreuve était finie. Y’en aurait-il d’autre une fois la porte traversée ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 660
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Ven 26 Aoû - 19:35

[H.R.P : Une Éternité plus tard...]


Hak avisa le suicidaire avec un sourcil sceptique. Puis son visage se ferma pour une neutralité totale. Droit et impassible, il revêtait son masque d'intendant de la Maison des bains.

« Bien. Une fois le pont passé, tu n'aura qu'à partir sur la gauche et longer l'établissement par les jardins. Là tu n'auras qu'à descendre jusqu'à la chaufferie où tu trouveras le vieux Kamaji. » indiqua-t-il froidement.

D'un même mouvement, il emboîta le pas du blessé, l'enveloppant de magie d'invisibilité. Peut être que Nephylim sentira la magie l'entourer et dévier l'air de façon étrange sur ses contours.  Si il restait aussi visible que d'habitude pour lui même, pour le personnel de l'établissement des bains il ne serait aussi perceptible qu'un murmure. La soirée tombait gentiment et le temps qu'ils traversent le pont, la nuit sembla tomber anormalement vite. Elle s'était totalement installée dans les cieux une fois le pont franchi.

Du personnel de l'établissement surgit, lanternes de papier en main pour accueillir l'homme à la chevelure émeraude, se jetant presque sur lui, mais évitant tout contact comme si ce dernier pouvait être mortel. En réalité, à présent le jeune mage les écrasait littéralement de sa présence, ce qui rendait le murmure de celle du blessé inaudible. Hak captait toute leur attention comme un despote.

« Messire Haku ! »
« Messire Haku, nous vous avons cherché partout ! »
« La mère Yu est folle de rage, hâtez vous ! Hâtez vous ! »

Il marcha avec un calme glacial et une lenteur calculée. Les employés semblaient plus ou moins hybridés avec des batracien ce qui leur donnait des visages rond, globuleux et difformes.

« J'avais annoncé prendre la journée de repos.  Yu le sait très bien. » annonça-t-il la voix aussi tranchante qu'une la lame d'un sabre.

On n'osa plus lui faire de remarque même si on l'invitait plus qu'expressément à se hâter d'entrer par le geste. La peur de la fameuse mère Yu était plus que palpable chez les esprits aquatiques, voire communicative. Ce qui ne semblait pourtant pas atteindre l'Intendant. Il entra dans l’établissement sans un regard pour le demi-dieu de l'eau caché et disparu entre deux pan de cotons tendus dans l'entrée en guise de porte.  Le sortilège d’invisibilité s'était brisé à l'instant où tous étaient entrés.


Nephylim aura donc été ignoré par toutes cette agitation et pourrait s'éclipser par le chemin indiquer. Il pourrait aussi traverser un jardin aux végétaux luxuriants mais impeccable taillés, témoignant d'une forte magie de Terra en ces lieux. Il apercevrait peut être quelques silhouettes, par les fenêtres semi opaques en papier de riz, venant répéter le même refrain à Haku auquel ce dernier répondra par le silence. L'agitation régnait à l’intérieur.

Une petite porte au fond du jardin donnait sur ...le vide ou presque. En réalité, un escaliers de bois qui devenait peu à peu de simples planches défoncées et soutenues par des barres de métal descendra pendant une bonne cinquantaine de mètres jusqu'à la chaufferie. Il faudrait faire attention certaines marches seront manquantes. En contre bas, des rails indiquaient le passage potentiel d'un train.  Une porte d'acier défoncé le menait à la chaufferie, après un court dédale de tuyaux et de vapeur le demi-dieu blessé pouvait trouver le vieux Kamaji affairé à son ouvrage.


Visiblement un demi-dieu de Terra piégé dans une forme humanoïde qui tenait du vieillard chétif. De larges lunettes d'un noir opaque cachaient ses trop nombreux yeux au dessus d'une moustache trop fournie. Il possèdait quatre bras qui s'allongaient à loisir pour aller chercher des herbes dans les tiroirs qui tapissent trois des murs des lieux, jusqu'au plafond. Penché sur un mortier, il marmonne des notes sans suite, pendant que des petites boules de suie transportaient inlassablement morceaux de charbon jusque dans la chaudière.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce le calme ou la tempête ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le Calme après la Tempête
» Le calme après la tempête. || Eric Dearbrone
» Le calme après la tempête
» Le calme après la tempête. [Scott] [RP ABANDON.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-