Est-on vraiment des pirates ?

Partagez | .
 

 Est-on vraiment des pirates ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 93
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Sam 7 Juin - 19:35

Atya avait été délivrée au point de rendez-vous. Des instructions avaient transités entre la capitaine et le duo que formait le timide Meslial et la douce Mama. Ils avaient quartier libre. Ils pouvaient faire ce qu'ils souhaitaient du moment qu'ils soient présents lorsque l'appel serait donné.

Meslial avait donc opté pour une balade, les mains dans les poches, dans les divers quartiers de la cité de Lüh. Il était entré de temps à autre dans des boutiques et des échoppes. Flânant mais n'achetant jamais rien.

Il se dit qu'il commençait à s'habituer à l'arc qu'il portait dans son dos. La semaine intensive d'entraînement avec Imaq avait porté quelques fruits. Il était toujours aussi mauvais à atteindre sa cible, mais il lui paraissait maintenant naturel de le porter et de s'en servir.

*Comme quoi, un être humain n'est pas limité par ses origines. Avant de rencontrer Elisabeth, je n'aurais jamais imaginé monter à cheval. Je n'aurais jamais eu Lustre. Sans Mama, je n'aurais jamais appris à me servir d'un arc. *

Maintenant, il se trouvait assis sur un banc de pierre, en-dessous d'un arbre feuillu qui l'abritait de la chaleur. Son regard était lointain. Il était pensif. Soudainement, il se « réveilla ».

« Dis Mama, j'ai une idée à te soumettre... »

Il n'enchaîna pas tout de suite. Il se perdit de nouveau dans le jeu d'enfants courant et chahutant. Ils riaient sans savoir pourquoi. Ils s'amusaient avec quelques branches et usaient de la rue comme un terrain d'aventures extraordinaire.

« Je sais que l'on a commencé un entraînement pour cette nouvelle vie de pirates mais... Je ne veux pas en être un. Si ma naissance a été accompagné d'une mission, elle ne se trouve pas en mer. Plus j'y pense, et plus cela devient évident pour moi. »

Il se leva et s'approcha de quelques pas de Mama.  Il l'observa, la détailla. Puis ses mains se posèrent le derrière de sa tête. Son chapeau descendit un peu plus sur son front, tandis que son fameux sourire innocent ponctuait ses mots :

« Je veux t'étudier. Je veux comprendre comment toi et tes semblables fonctionnent. Vous avez notre apparence et pourtant, vous parvenez à interagir avec la nature. Vous êtes capable de manipuler les éléments primordiales. Vous êtes capable de changer de forme. Tout cela, je veux le comprendre. Pour moi, ma curiosité. »

Il leva sa main et présenta sa bague qui représentait un serpent en huit se mordant la queue :

« Pour le nom des Bororo, et pour l'avancée médicale. Pour tout cela et pour bien d'autres raisons. »

Laissant échapper quelques rires, il fit un bond enfantin et se retrouva debout sur le banc :

« Alors, qu'est-ce que tu en dis ? Tu es partante ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Imaq
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Mimay dans Albator, Corsaire de l'espace - 2013
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 108
Double Compte : Kohaku
Liens vers la fiche : Juste ici mon petit.
Inventaire : Aïmar'soïn - Lance Ashura modifiée ( 3m + pointe défensive).
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ○ ○
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 22 Juin - 12:13

Imaq était demeurée discrète et silencieuse après l'enlèvement d'Atya. Par le passé elle avait déjà commis des choses similaires, voire des biens pires, mais à l'époque, elle cherchait à punir l'humanité entière, elle tentait se retourner les armes et les pratiques humaines contre ses enfants. Là elle l'avait fait pour protéger Bororo de la piraterie. Mais commence ce dernier la verrait-il maintenant le forfait effectué ?

Elle ne savait pas si elle supporterais de revoir ce regard qu'il avait posé sur elle lorsqu'elle avait proposé à Edvah de prendre les choses en main. La peur de l'inconnu. Ce qu'ils étaient au final, le guérisseur ne l'ayant délivrée que depuis quelques mois. Non au final, c'était le rejet d'une personne dont on préférait tout ignorer. Oui elle ne voulait pas être rejeter par son fils.

Bororo n'avait rien dit de spécial, il avait juste proposé d'aller se balader pendant leur quartiers de libre. Elle n'avait pas opposé un mot et avait hoché la tête en souriant comme d'habitude. Ils firent quelques boutiques sans rien acheter, puis s'installèrent sur un banc à l'ombre d'un arbre. Imaq regardait la frondaison et le jeu de lumière dans le feuillage, elle savourait la chaleur des rayons ignissiens sur sa peau humaine. Puis le guérisseur s’adressa à elle, elle baissa la tête et regarda son fils attendant qu'il continue.

Elle l'écouta attentivement en penchant la tête sur le côté. Elle sourit chaleureusement, le jeune homme qui l'avait délivrée se tenait à nouveau devant elle. Il parlait de rêve et d'ambitions. Il se leva et la détailla. Elle haussa un sourcil et lui tira la langue. L'expression « tu veux ma photo » aurait été incompréhensible pour lui. Il parla encore avec conviction et passion cela faisait envie et surtout cela lui rappela pourquoi elle s'était jurée de le protéger à tout prix.

« Je te l'ai déjà dis, mon fils, je te suivrais et veillerais sur toi où que tu ailles. Je ne veux que ton bonheur. »


Elle tira à nouveau la langue par malice.

« Par contre si tu veux tout comprendre, il va falloir te trouver le secret d'immortalité. Tu n'auras pas assez de deux vie pour tout savoir. Haha ! »



Clic:
 

Code couleur :#3366ff
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 93
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 25 Juin - 19:22

« Pas assez de deux vies ? Alors, je délivrerais le plus possible de tes frères et sœurs. Je rechercherais des comparses et créerais ma guilde. Si tout seul je ne suis pas assez fort, intelligent, et que ma vie est éphémère, alors je serais légion ! »

Meslial était un jeune homme plein de rêves en tête. Il ne connaissait pas encore les difficultés qui parcourrait son chemin. Et, c'est en pensant au premier obstacle sur la quête de sa vie, que son visage redevint sérieux et grave. Son sourire s'évanouit. Et l'éclat dans ses yeux s'assécha.

Il tira de son sac en bandoulière un morceau de papier et de quoi écrire. Il griffonna quelques mots et phrases. En raya plusieurs. De temps en temps, il s'arrêtait et fixait les nuages dans le ciel, semblant y chercher l'inspiration. Alors il recommençait à griffonner. Lorsqu'il eut terminé, il demanda à Mama de s'approcher afin qu'il expose son idée en détail.

« Pour regagner notre liberté, il nous faut retrouver nos contrats. Si la Capitaine croit réellement en eux, les contrats sont ces points faibles. Par contre, si elles les considèrent simplement comme de vulgaires bouts de papiers... »

Sa tête se baissa, imaginant déjà la mort lui fermer la porte de la quête d'immortalité et de connaissance...

Il secoua la tête et reprit son explication :

« Au fur et à mesure que l'on allait de boutique en boutique, un plan s'est formé dans ma tête. Tout d'abord, nous aurons besoin d'une cape d'invisibilité. Celle-ci nous permettra de subtiliser les contrats. »

Meslial imagina un instant qu'il n'y avait peut-être pas besoin de cet artefact. Que peut-être, Mama pouvait prendre une autre apparence physique et les subtiliser elle-même. Mais il la rejeta aussitôt. Ou plutôt, il la garde de côté en plan B.

« Ensuite, j'ai pensé aux Bombos. Pour détruire les contrats. Certes, nous pourrions les enflammer avec un briquet mais cet artefact a plus d'efficacité. Une fois jeté contre les contrats, ces derniers disparaitront en un instant. Elle ne pourra pas arrêter le processus de combustion. Sans compter le suivant point. »

Plus il parlait, plus il se rendait compte de la réalité de son entreprise. Plus il y pensait, plus il se voyait condamné à être pirate toute sa vie... Mais c'était sans compter le souvenir de Mama lui tirant la langue ! Cela lui donna du baume au cœur.

« Ces contrats, il ne faudra pas les détruire dans un lieu intimiste. Il faudra les détruite devant les yeux d'une foule. Il faudra préparer un « spectacle ». Trouver le bon lieu pour confronter la Capitaine aux yeux d'une foule témoin. Si possible, il faudra brûler ces chaînes le jour de son départ. Le jour où elle ne pourra pas se permettre de nous donner la chasse au risque de retarder sa virée en mer. Au risque de se retrouver en prison par la milice de Lüh. »

Il avait exposé son plan. Maintenant, il attendait les réactions de Mama. Elle aurait surement des conseils précieux à lui fournir.

« Ah, et j'oubliais. Peut-être pourrions-nous nous procurer une Pierre de Télépathie. Ce pourrait être utile si nous trouvions un complice. Nous pourrions ainsi avoir une paire d'yeux en plus, un mouvement stratégique de plus, pour faire de ce plan une réussite. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Est-on vraiment des pirates ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soirée Pirates à l'asso Griffon Rouge de Vitrolles le 29 mai
» Les Dandy's Pirates ! ( En attente de validation. )
» Pirates pô-vertes
» Jishin Kaizokudan(Earthquake Pirates)
» Recensement des quêtes pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Rues de la Ville-