Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir [EVENT] Bal : Ronde Nausicaä et Arthuria.
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [EVENT] Bal : Ronde Nausicaä et Arthuria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 6 Juil - 13:28

Arthuria s’était écartée de Mélodie pour que les autres invités viennent leur apporter leur réponse. Elle attendait néanmoins la solution un peu plus loin sur le côté, derrière l’attroupement. Elle partit soudainement dans ses souvenirs, se souvenant de son très cher Gorveholt. Ils s’étaient arrêtés pour la nuit près du lac des astres, sans pour autant être juste à côté car il ne valait mieux pas rencontrer certaines créatures de jour comme de nuit. Elle avait été émerveillée par la beauté du lac qui scintillait grâce aux lucioles qui voletaient en groupe. Son deuxième père lui avait raconté plusieurs légendes sur le lac et ses alentours. Inventant des monstres dont elle n’avait jamais entendu parler. Elle se sentit soudainement très seule, un frisson la parcourut et elle croisa ses bras pour les réchauffer de manière peu efficace.
La voix de Mélodie l’a sorti de sa torpeur, l’empêchant de sombrer dans une tristesse et une angoisse qu’elle ressentait rarement. Se remémorer ses moments la troublait, et pourtant elle était solitaire et n’aimait pas particulièrement être toujours entourée de monde. Elle pensait surtout que c’était sa personne qui lui manquait et pas forcément sa présence.
La jeune femme écouta donc attentivement le discours de la Noble.

« La Bonne réponse était une Luciole du Lac des Astres ! En effet tout comme elles, je porte le bleu, une paire d'aile translucide, et la lanterne à papillon entre mes mains renvoie à la perle de lumière des lucioles ! Félicitations à Arthuria Veliwys qui remporte 1000 Tsuris ! »

Le sentiment de victoire l’envahit et en chassa les autres de son esprit. Elle sourit malicieusement, elle venait donc de remporter une somme d’argent extraordinaire en allant parler à cette fille. A ce point-là, les chasses étaient moins rentables. Elle était donc venue presque pauvre et elle repartait presque riche. La prochaine fois, elle pourrait s’acheter une bien jolie robe !
Non, elle se ressaisit, elle n’allait pas gâcher son argent en tutus et en dentelles. Il fallait le dépenser modérément et intelligemment. La chasseresse récupérerait son gain en fin de soirée et espérait que personne n’irait soudoyer Mélodie ou la voler pour récupérer son argent. Ensuite elle partirait comme une voleuse de la fête en évitant de se faire aborder pas des personnes intéressées par la récompense.

Arthuria observa les alentours à la recherche de son cavalier. Elle fit un peu le tour de la salle mais ne le trouvait pas. Elle ne lui avait même pas dit au revoir et il était parti. Peut-être n’aurait-elle pas dû le planter là pour de l’argent… Arahael avait dû la trouver vénale. Elle ne l’était pas, mais étant pauvre, il fallait bien qu’elle en récupérer coûte que coûte pour s’équiper. Comment voulez-vous devenir un chasseur digne de ce nom ensuite ?
Elle continuait à tourner dans la salle tandis que les invités commençaient à former la ronde et à danser.
Soudainement elle se fit attraper le bras et emmener dans la danse. Elle fut surprise mais ne fit aucune remarque à la personne qui l’avait amené dans la ronde. Cela lui faisait de toute façon plaisir de danser mais elle ne retrouverait pas Arahael de cette façon. La jeune femme ne le reverrait surement que dans un futur lointain. Elle mit tout cela de côté dans sa tête et sourit à ses voisins pour profiter de la suite de cette soirée.

La danseuse aux rubans.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 6 Juil - 21:39

La jeune femme qu'était Nausicaä se fraya un chemin incertain à travers les convives qui s'étaient approchés de Mélodie pour son petit jeu. Elle n'en avait que faire de cette distraction, elle voulait retrouver Nathaniel, le voir une dernière fois de la soirée. Mais hélas, il avait prit la poudre d'escampette, ne lui laissant qu'une carte qu'elle avait rangé dans l'une de ses poches. Elle soupire tout en prenant un verre et de le descendre cul sec. C'est fort, un alcool qu'elle ne connaissait pas encore. Un alcool qu'elle appréciait déjà. Faudra qu'elle en demande le nom, pour pouvoir s'acheter une ou deux bouteilles, histoire de pouvoir oublier ses malheurs le temps d'un soir. Elle sourit, reprenant un verre sous le regard stupéfait du serveur. Ah, oui qu'elle tenait bien la boisson ! Enfin, c'est ce qu'elle croyait.

Dix minutes, il ne lui a pas fallu dix minutes pour descendre près de quatre verres de ce liquide nommé vodka. Sûrement un truc qui venait du nord de l'île, des plaines glacée à en juger par la chaleur qui montait rapidement dans son corps à chaque gorgée. Elle avait les joues légèrement rosies, si on ne l'avait pas vu boire, on aurait très bien pu assimiler cette rougeur à la chaleur de la salle, chaleur produite par les multiples corps en mouvement. Elle pose son verre, presque vide. Il ne reste qu'un fond de boisson. Voilà la ronde des danseurs qui arrive, le moment de changer de cavalier. Elle titube un instant avant de prendre appui sur une table, de laisser le temps à sa tête de reprendre le contrôle et de finalement aller se mêler à la cohue générale. Elle a la tête qui tourne, l'alcool qui commence à faire effet. Elle se sent légère, elle a l'impression de flotter dans un autre monde.

Nausicaä attrape au hasard un bras et entraine la personne dans une danse sur le rythme de la musique. Elle ne savait pas qu'elle savait aussi bien danser finalement. La jeune fille lève la tête, histoire de voir son cavalier d'infortune, espérant qu'elle ai prit par mégarde le bras de son aimé. Mais il y avait bien trop peu de chances à vrai dire. Elle ne trouvait devant son visage rougie qu'une jeune femme à l'air un tant soit peu surprit. La fille de la boulangère sourit avant de se présenter rapidement et de continuer à danser sans vouloir engager une quelconque conversation. Elle était dans son monde et pour elle, cette jeune femme qu'elle tenait était une toute autre personne. Ah, les joies de la première cuite...

"Nausicaä, mamzelle."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 7 Juil - 13:14

« - Nausicaä, mamzelle. »

Arthuria regarda sa voisine et la détailla du regard. Elle était plus jeune qu’elle et très jolie. Ses longs cheveux blancs flottaient à la vitesse de ses pas de danse. Sa peau était très pâle mais ses pommettes étaient rouges vives. Celle-ci dansait de manière saccadée et s’aidait des bras de ses deux voisins pour ne pas tomber. Elle supposait que sa partenaire de danse avait bu beaucoup d’alcool pour être dans cet état. La chasseresse avait bu quelques verres elle aussi, mais possédait néanmoins encore tout son esprit.
Cette jeune demoiselle devait s’attendre à ce qu’elle se présente à son tour, ayant dicté son prénom. Arthuria hésita un moment puisqu’elle venait d’empocher milles tsuris. Pour l’instant personne sauf son précédent cavalier savait de qui il s’agissait. Donc les invités ne pouvaient pas aller déranger la femme qui avait gagné le concours, excepté si elle se présentait à n’importe qui. Cette femme étant saoul, le risque était grand. Au pire, elle jouerai sur le fait qu’il y ait plus d’une dame qui s’appelait Arthuria dans cette salle de bal.

« - Arthuria ! »

Elle sourit à la dites Nausicaä en se présentant.

« Vous avez l’air de bien profiter de la fête demoiselle Nausicaä ! »

Ou du moins en conclu-t-elle ainsi. Elle ne se doutait pas que cette jeune fille s’était réconfortée dans le doux goût de l’alcool, et ce, pour la première fois jusqu’à ce stade d’ébriété. Elle pensait tout simplement qu’il s’agissait là de l’allégresse des festivités.
Prise de sentiments forts à nouveau, elle vint à songer à son petit frère. Qu’était-il devenu après ces sept ans ? Cette question lui revenait souvent en tête. Est-ce qu’il profitait aussi de telles fêtes quelques part ? Avait-il réussi à passer l’épreuve des Veliwys ? Elle espérait qu’il soit en bonne santé, qu’il réussissait sa vie, et surtout qu’il ne lui en voulait pas trop de l’avoir abandonné de la sorte.
Nausicaä devait être du même âge que Stanislas, elle pouvait être sa petite sœur.
Evidemment ce n’était que comparaison, elle n’avait pas de sentiment fraternel avec cette jeune fille, elle ne la connaissait même pas.
Ayant plongé dans ses souvenirs, elle voulut quand même mettre en garde sa voisine.

« Vous êtes jeune, belle et ivre demoiselle. Faites attention aux jeunes hommes mal intentionnés. En tout cas vous ne dansez pas trop mal pour la jeune femme pompette que vous êtes. »

Elle lui sourit et espérait qu’elle n’avait pas l’alcool mauvais ou bien elle prendrait mal ses paroles…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 8 Juil - 1:35

Nausicaä sourit en entendant le nom de sa cavalière. La gagnante du pactole ? Hein ? Bah, peu importait avec qui elle dansait du moment qu’elle se vidait l’esprit, esprit qui était déjà bien embrumé sous les effets de l’alcool. Mais ce n’était pas plus mal du moment qu’elle ne rendait pas son repas sur la pauvre demoiselle qui n’avait rien demandé. La jeune fille regarda autour d’elle avant de rire doucement, flottant dans son petit monde, renfermée dans sa bulle. A vrai dire, elle n’avait pas la moitié de ses facultés de raisonnement en ce moment et pouvait très bien sortir n’importe quelle connerie qu’elle ne s’en rendrait pas compte. De toute façon, elle allait oublier ce moment et tout ce qui suivrait ensuite. Demain, elle allait se réveiller avec une gueule de bois monstre et ne se rappeler que de sa rencontre avec ce bel inconnu du nom de Nathaniel. Alors ce qu’elle faisait maintenant importait peu, du moment qu’elle n’entachait pas le nom de sa famille. Et là encore, faudrait-il que les gens présents ici connaissent son identité et daignent s’intéresser un tant soit peu à la personne insignifiante qu’elle était. Cette pensée la fit rire. Parce qu’il y avait des gens plus importants que d’autres aux yeux des Hommes ? Pourtant, tout le monde naissait et finissait par mourir. Personne n’avait réellement plus de pouvoirs que d’autres et chaque Homme était sur le même pied d’égalité. Mais la société, cette stupide société qui fragmentait tout…

Elle pencha la tête en arrière, oubliant bien vite ce à quoi elle tentait de réfléchir, fuyant cet énième débat intérieur, ces pensées parasites. Elle devait se concentrer sur cette danse hasardeuse et sur sa cavalière qui tentait de communiquer avec la femme ivre qu’elle était désormais. La musique venait entourer les deux femmes, c’était une mélodie douce et entrainante à la fois. Le son des violons se mêlaient à la perfection à celui du piano qui se mariait si bien au son des saxophones. Tout le monde autour d’eux commençaient à danser, chacun entrainait une personne dans son sillage, chacun faisait connaissance avec une nouvelle tête. Ils riaient, s’amusaient, tout ce qu’on attendait d’eux après tout. C’était une fête.

« Puis-je en dire autant de vous, demoiselle Arthuria ? »

Car même si elle était bourrée, ou presque, elle pouvait déceler comme une sorte de tristesse dans le regard de sa cavalière, ça et le fait qu’elle semblait être perdue dans ses pensées. A qui pensait-elle ? Sa famille ? Avait-elle une famille ? De nos jours, on rencontrait tant de gens orphelins. Ce qui n’était pas son cas pour son plus grand bonheur. Elle avait de la chance d’avoir un chez elle où rentrer et savoir que là bas attendaient une famille certes dépourvue mais heureuse d’être réunie.

La remarque que fit ensuite Arthuria attira toute l’attention de l’albinos. Elle ? Belle ? Comment pouvait-on être belle avec des cheveux blancs et des yeux rouges ? Elle avait tant souffert de ces différences, petite, on l’appelait souvent démon ou erreur de la nature. Il est vrai que ce n’était pas normal, elle n’était pas normale. Elle était différente des autres, très différente. De plus, qui voudrait abuser d’elle ? Les jeunes hommes fuyaient lorsqu’ils croisaient son regard, sauf lui… Sauf Nathaniel. Nausicaä sourit. Alors comme ça elle dansait mieux lorsqu’elle buvait ? Une bonne chose à retenir !

« Je n’emploierais pas l’adjectif belle pour me qualifier, voyez vous, je suis ce qu’on appelle une erreur de la nature. Je suis de l’ordre de ceux qui sont condamnés depuis la naissance. Dans une civilisation beaucoup moins tolérante, je ne doute pas que l’on m’aurait tuée pour mes yeux rouges et ma peau pâle, signe d’une présence démoniaque. Les Hommes ont peur de ce qui ne leur ressemble pas, et je ne leur ressemble pas. » annonça-t-elle, parfaitement sûre de ce qu’elle disait. Tient, elle parlait bien en plus lorsqu’elle buvait un verre de trop ? Après tout, il est vrai que l’alcool avait pour réputation de délier la langue.

« Et je suis ravie de savoir que je ne suis finalement pas une piètre danseuse » rit-elle avant d’ajouter, « d’autant plus que je vous retourne le compliment. Et vous avez pour avantage de ne pas avoir besoin d’être pompette pour savoir bien danser. »

Voilà, elle conversait alors qu’elle ne le désirait pas forcément. Mais parler un peu lui permettait aussi de se changer les idées, idées qui étaient soudainement devenues moroses lorsqu’il était partit. Ah, elle se sentait comme une gamine amoureuse, très amoureuse. C’était si puéril et pathétique. Elle ne devrait pas en faire autant, après tout, ils ne s’étaient rencontrés que ce soir là, le temps d’une seule danse.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 8 Juil - 16:50

Nausicaä ne contrôlait plus bien ses mouvements et penchait souvent la tête en arrière. Son euphorie la faisait rire pour rien… Parfois Arthuria se demandait si elle n’avait fait que boire.
La question de la petite débauchée fit retourner la chasseresse dans ses noires pensées. Jeune femme bornée qu’elle était, la mauvaise foi l’envahit. Bien sûr qu’elle passait une bonne soirée ! C’était juste que… Parfois, elle ressassait le passé, voilà tout. Et puis il fallait croire qu’elle avait tout gagné dans cette soirée, elle ne voyait pas pourquoi elle n’en profitait pas…

« - J’ai rencontré un séduisant chasseur avec qui je pourrais m’associer, j’ai gagné de l’argent, ai mangé comme deux et danse… Je profite donc au mieux de la fête. »

Ce qu’elle dit l’aida à être plus optimiste. Le passé, c’était le passé, elle passait une bonne soirée et c’est ce pourquoi elle était venue.
Elle devait restait jusqu’à la fin pour obtenir sa récompense, et elle souhaitait vivement qu’aucune connaissance de sa famille était présente au moment où Mélodie avait énoncé son nom. Après sept ans, ils devaient la penser morte, elle devait encore être portée disparue jusqu’à ce que son but soit accompli.

La jeune femme secoua la tête et remarqua avec une moue que la vérité sortait aussi de la bouche des saouls. Elle mit encore une fois toutes ses pensées de côtés et écouta sa voisine. A ses mots, elle détailla Nausicaä un peu plus. C’est vrai qu’elle était une albinos, peu d’humain étaient dans son cas. Cependant, sa longue chevelure et les traits fins de son visage la mettaient en valeur. Elle était d’accord avec elle sur la tolérance du monde, même si elle n’avait jamais été attaquée par celle-ci pour son physique. Arthuria n’avait pas fait attention au fait que sa voisine était vraiment particulière, elle ne s’était pas posée la question à vrai dire…

« De mon avis les choses rares sont belles, il faut en prendre soin. Malgré vos différences vous restez une femme qui n’a rien n’à envier aux autres. Après tout, de cette manière vous ne ressemblez pas à monsieur et madame tout le monde. Vous êtes unique. Profitez donc de cela autant que vous le pouvez. Montrez leur que vous avez tout d’une humaine normale !
Et puis si vous vous trouviez si démoniaque que cela physiquement vous ne seriez pas venue à cette fête. »


Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle la rassurait de cette façon et voulait lui donner confiance. Elle était jeune et n’avait pas à penser comme ça sinon elle risquerait de le penser toute sa vie. La jeune femme aimait aider les gens, surement comme Gorveholt l’avait fait pour elle. Enfin, ce n’était pas demain la veille qu’elle prendrait une jeune fille sous sa coupe.

« Merci pour le compliment. Cela faisait pourtant un moment que je n’avais pas dansé, et cela me fait très plaisir de reprendre pour la courte durée de la fête.
Qu’est-ce qui vous a donc amené à ce bal ? Vous semblez ne pas aimer le regard des autres alors c’est plutôt étonnant. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 10 Juil - 21:56

Ah, se trouver démoniaque… A une époque, elle s’était même demandé si elle n’était pas la fille d’un monstre. Si elle n’avait pas été adoptée. Mais elle s’était très vite rendu compte que non, elle avait vu quelques ressemblances chez sa mère, ou son père, à vrai dire elle ne savait plus. Car il y avait bien longtemps qu’elle avait cessé de se prendre pour un monstre et avait accepté l’être qu’elle était. Elle ne se haïssait pas, non, elle haïssait le regard curieux des gens autour d’elle qui ne cessaient de la dévisager comme si elle venait d’une autre planète. La différence effraie, malheureusement… Mais la jeune femme sourit néanmoins en entendant les mots de sa cavalière. Se forçait-elle à dire cela ? Il est vrai qu’à chaque fois qu’elle parlait à une personne pour la première fois, elle avait tendance à regarder les réactions de cette dernières qui n’étaient que peur et curiosité pour la plupart. Mais existait-il des gens qui justement ne regardaient pas le physique ? A vrai dire, parler sans détailler une personne de haut en bas était un exercice compliqué, même elle s’adonnait à ses inspections attentives de son interlocuteur. Comme ici en somme. Elle dansait avec une jeune demoiselle, grande au visage froid et sérieux. Une personne qui connaissait les rudesses de l’île et savait à quoi s’attendre en sortant de ces remparts qui protégeaient de bien des monstres.

Nausicaä s’était à nouveau perdu dans ses pensées, si bien qu’elle ne vit pas où elle posa le pied et trébucha sur quelque chose d’inconnu. La jeune demoiselle tomba à la renverse, entrainant dans sa suite sa cavalière et une bonne dizaines d’autres personnes. Ah, voilà pourquoi elle n’aimait pas les bals ! Bourrée plus danser est très souvent égale à de nombreuses chutes et autres accidents bien sympathiques ! Elle jure avant de se relever maladroitement et de tendre une main vers Arthuria. Une fois cette dernière debout, la jeune boulangère s’excuse de sa maladresse avant de se diriger en marchant vers le bord de la piste, peu désireuse de danser à nouveau. Elle n’avait guère envie de se prendre à nouveau les foudres de tous ces nobles dansant à la perfection, du moins c’est ce qu’ils croyaient. Ce n’est pas parce qu’on commençait à danser au berceau qu’on était forcément doué ! Et puis non, elle n’aimait pas la haute société, c’est tout, rien à faire !

« Désolée à nouveau » murmura-t-elle lorsqu’elle sentit une présence à ses côtés. Oh, bien sûr, ce pouvait très bien être une autre personne mais elle avait l’intime sentiment que c’était bien sa cavalière qui se trouvait là. Enfin bon, la jeune femme n’allait pas soulever tout un débat intérieur pour savoir qui se tenait à ses côtés, aucune utilité d’autant plus que cela lui faisait mal à la tête. La chaleur additionnée à l’alcool qui coulait en masse dans ses veines n’aidant pas… Elle soupire avant de croiser les bras et de reporter son regard sur la masse informe de danseurs costumés.

« Ma mère m’a demandé d’y aller pour elle »
répondit la jeune femme avant de sourire doucement « je crois qu’elle voulait que je découvre ce genre d’évènement »

Oui, sa mère, bien que très souvent occupée par ses autres enfants, prenait tout de même le temps de conseiller sa fille ainée et de la pousser vers les autres. Elle savait Nausicaä particulièrement renfermée et peu sûre d’elle à cause de ses différences notamment. C’était bien, qu’elle veuille lui faire découvrir les mondanités, ces mêmes bals où plus jeune, elle avait rencontré son mari. Tout ceci, la jeune femme l’avait apprit il y a peu d’un récit raconté à table, pour détendre une atmosphère bien tendue ces derniers temps. La famille Ludwiga ne cessait d’avoir des ennuis. Mais il ne fallait pas s’étendre là-dessus ce soir, pas le moment, d’autant plus qu’elle était censée s’amuser, enfin, censée…

« Je vois que vous avez eu de la chance. Rencontrer un jeune homme puis gagner une coquette somme, ce n’est pas donné à tout le monde » dit-elle pour relancer une conversation qui était sur le point de s’éteindre.

Ah, la rencontre, elle l’avait, avec Nathaniel, mais le pactole de tsuris… Oui, ils étaient réellement en manque d’argent ces derniers temps. La boutique marchait mal et les dépenses étaient trop élevée du fait de la famille nombreuse. Bien que chassant de temps à autre pour ramener de quoi survivre, Nausicaä savait pertinemment que tôt où tard elle allait devoir trouver un vrai travail pour reprendre le flambeau et ôter un poids des épaules de sa vieille mère fatiguée.

« Comptez vous devenir chasseur doré ? » demanda-t-elle soudainement, ayant fait le lien de la rencontre du jeune homme et de la jeune femme. Elle avait mentionné le mot associé et chasseur, elle ne pouvait donc être qu’une chasseuse. Il y en avait de plus en plus ces derniers temps. Pourtant, les monstres n’augmentaient pas en nombre. Mais il fallait dire que la plupart des quêtes payaient assez bien, si l’on osait prendre le risque d’affronter les monstres et donc peut-être de mourir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 16 Juil - 11:57

Arthuria regardait la réaction de la jeune femme, celle-ci était dans ses pensées depuis qu’elle lui avait parlé de son physique. Elle craignait que cela ait été une mauvaise idée. Soudainement Nausicaä trébucha et emmena avec elle une dizaine de personne au sol. La chasseresse n’eut pas le temps de se rattraper, étant piégée par les bras de ces deux voisins et compagnons de danse. Elle se prit violemment le sol de la salle sur le flanc et souffla de douleur et de mécontentement. Elle haït furieusement sa partenaire de danse pendant un court instant, avant de l’apercevoir toute gênée et tendant la main vers elle. Arthuria passa sa main gauche sur la tête, qui s’était cognée elle aussi. Elle prit ensuite de son autre main celle de la jeune fille acceptant de l’aide pour se relever. Elle soupira, son voisin lui demanda si cela allait, et elle lui répondit peut être un peu trop sèchement que oui. La danse reprit sans elle puisqu’elle repoussa le bras de celui-ci.
Elle avait un peu mal à la cheville et décida de s’arrêter pour ne pas aggraver les choses. Elle épousseta sa robe et remis ses rubans en place. Son déguisement était déjà assez ridicule comme ça. Elle respira doucement pour se calmer et chercha sa cavalière du regard. Elle ne la trouva pas de suite, puis elle la repéra, elle non plus ne voulait plus danser, et c’était compréhensible. Elle risquait de faire tomber d’autres invités.
Nausicaä avait l’air désespéré et elle ne voulait pas la laisser ainsi. De plus, cette jeune fille avait dû voir l’énervement qu’elle avait produit chez la chasseresse, mais cela n’avait été que passager.
Elle prit tout de même le temps de trouver un serveur qui passait par là pour prendre un nouveau verre et quelques biscuits.

Quand Arthuria se rapprocha de la jeune fille, celle-ci s’excusa de nouveau. Elle ne dit rien et la laissa parler. Elle répondit enfin à sa question, dont elle n’avait pas pu donner la réponse à cause de la chute.
Sa mère voulait donc que sa fille puisse aller à cette fête à sa place… Peut-être était-elle handicapée et ne pouvait donc pas venir avec elle. C’était dommage et elle comprenait le désarroi de Nausicaä quel que fut la raison de son choix.

« - Je vois… » dit-elle simplement, ne sachant que dire sur la situation de la jeune fille. Ayant peur d’énoncer des âneries.

Le silence se fit, devenant de plus en plus long jusqu’à ce que Nausicaä le brise. Elle lui parlait de sa chance, comme si elle affirmait qu’elle, n’en avait pas. Elle retourna dans ses pensées, tandis qu’Arthuria mangeait un biscuit qu’elle fit passer plus facilement avec une gorgée de vin.
La chasseresse n’apportait que sa présence, ne disant mot. Elle n’était pas très douée dans le réconfort d’inconnu. Les phrases magiques ne fonctionnaient que quand on réconfortait les personnes que l’on connaissait, car on savait exactement ce qu’il fallait formuler pour les consoler. Là, elle risquait de tout faire déraper, donc elle se taisait.
C’est encore la jeune fille qui brisa le silence en posant une question qui surprit Arthuria. Sa cavalière était perspicace. Et elle aimait les gens intelligents et perspicaces.

« J’aimerai devenir chasseresse dorée oui. C’est une question de tradition et surtout d’honneur. Et puis j’aurai accès à la cours et n’aurait plus trop de soucis d’argent. Tant que je reste à la hauteur…
Cela me parait compliqué et j’ai peur d’échouer. Mais je m’entrainerai le plus possible pour cela. Qui ne tente rien n’a rien.
Dans le pire des cas…. Non en fait je dois devenir chasseresse dorée et c’est tout. »


Elle était déterminée. Si elle échouait elle ne pouvait pas retenter l’examen qui permettait de devenir chasseresse dorée. De plus, si les nobles n’étaient pas heureux du travail effectué par Arthuria, alors ils pourraient lui prendre son titre et jamais elle ne redeviendrait chasseresse dorée. C’était le jeu. Les nobles avaient tous les pouvoirs sur cela. S’ils n’aimaient juste pas votre tête ou votre comportement, à la porte.
Si elle ne réussissait pas à devenir chasseresse dorée alors, son honneur serait bafoué à jamais. Elle ne pourrait pas revenir chez elle et montrer à son père qu’il se trompait. Et elle ne savait pas ce qu’elle ferait… elle préférait ne pas y penser…

« Hum oui… je deviendrai chasseresse dorée à tout prix. Il le faut, c’est comme ça… On a tous au moins un but que l’on veut absolument atteindre. Qu’il soit réalisable ou non.
Quels sont les vôtres ? »


Arthuria n’avait effectivement pas que celui-ci. Elle voulait aussi une invocation par exemple. Ce qui, certes, servait à accomplir son but premier.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Lun 21 Juil - 1:25

Elle sourit à nouveau à la réponse courte et presque hésitant d’Arthuria. Elle devait sûrement faire attention et peser ses mots pour ne pas sortir ce qu’elle penserait être une connerie. Normal vis-à-vis d’inconnus. La boulangère posa une main sur l’épaule de sa cavalière avant de répondre, ou plutôt, d’ajouter une anecdote inutile mais qui avait pour but de détendre l’atmosphère.

« Je pense surtout qu’elle voulait me jeter de la maison histoire que je rencontre enfin un homme et qu’elle puisse s’occuper du sien plus convenablement »
Et à juste titre puisque ses frères n’étaient pas là non plus, étant avec un oncle éloigné qui était en visite en ville. Revenant d’un long périple au travers Arcane, cette île qu’il aimait parcourir en compagnie de son invocation, Laas si elle se souvenait bien. C’était une sorte de dragon bipède. Enfin bon, une créature étrange, Fils d’Aer de ce qu’elle avait comprit. Mais la jeune fille revint bien vite à son occupation présente qui était de parler avec cette charmante demoiselle. Tenir une conversation à un bal… Événement qu’elle n’aimait pas vraiment, comme l’avait deviné sa partenaire.

Cette dernière répondit d’ailleurs à sa question. Question qu’elle avait juste posé comme ça, pour remeubler cette conversation qui se perdait dans cette musique de valse. Une valse qu’elle n’aurait su danser, surtout après tous les verres qu’elle avait bu, ça et la fatigue. Que dirait sa mère ? Vraiment, que dirait-elle si elle voyait sa fille s’enfiler les verres de vodka à la chaine, juste pour oublier un homme, ou du moins noyer un pseudo chagrin ? Ca, Nausicaä ne le savait pas, mais sûrement qu’elle ne rirait pas, ou alors avec une certaine colère. La jeune femme écoute attentivement cette réponse. Elle était ambitieuse. Les chasseurs dorés, le cercle de chasseurs le plus restreint de toute l’île. Il était aussi dur d’entrer au sein de cette confrérie que d’entrer dans la chambre du Prince. Prince qui ne montrait que rarement le bout de son nez d’ailleurs. A quoi occupait-il ses journées ?

« Une tradition bien difficile… Et puis, si vous voulez mon avis, on peut très bien se passer d’honneur. Entre chez les chasseurs dorés, c’est signer avec ces capricieux de nobles. Et croyez moi qu’ils chercheront la moindre faille dans vos contrats pour vous virer et ainsi ne plus payer les sommes astronomiques dues à votre rang » annonça-t-elle comme si elle était en connaissance de cause ce qui n’était pas du tout le cas. A vrai dire, elle entretenait une certaine rancœur envers les nobles de cette ville qui se croyaient un peu trop au dessus du reste du monde. Vaniteux, orgueilleux, imbus d’eux même, rien que leur titre était une preuve de narcissisme. D’autant plus qu’ils ne laissaient pas vraiment paraitre leur bons côtés auprès de la populace, des pauvres comme ils les appelaient. Ces gens illettrés et incapables d’aligner deux mots sans faire une faute. Ces gens de la haute sphère étaient bien trop renfermés dans leur prison dorée pour voir le vrai monde et pas celui qu’ils voulaient voir. Un monde de mensonge et de préjugés…

« En tout cas, je vous souhaite bien du courage. Et pour ma part… Mon seul but est de vivre pleinement ma vie, pour l’instant » répondit la jeune boulangère, omettant qu’en faite, elle souhaitait surtout guérir son père et devenir une bonne chasseuse pour pouvoir rapporter plus de fonds à sa famille et donc l’aider à se sortir du pétrin. Chose ardue lorsqu’on savait la demoiselle fragile malgré son tempérament de feu et sa mauvaise habitude à foncer dans le tas.
Elle regarde les danseurs, voyant Mélodie virevolter entre eux, unifiant quelques couples. Elle remarqua brièvement Nathaniel et son cœur fit un bond avant qu’il ne se calme bien vite lorsqu’elle aperçut la demoiselle qui venait de l’enlacer pour cette valse lente. Elle éprouva une pointe de jalousie avant de détourner le regard pour le fixer sur un verre disposé sur un plateau qu’un serveur tenait en équilibre sur une main. Elle prit le verre et bu d’une traite son contenu, furieuse contre elle-même et sa jalousie injustifiée. Après tout, ils ne s’étaient rencontrer que l’espace d’une danse et il était tout à fait possible qu’il soit tombé dans les bras d’une autre femme. Elle n’était pas le centre du monde elle.

« Que pensez vous de la ville ? » demanda-t-elle soudainement, ayant remarqué que sa cavalière n‘avait pas de réelles habitudes citadines.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 21 Juil - 22:18

Alors que c’était à Arthuria de réconforter la jeune fille, c’est cette dernière qui vint poser sa main sur son épaule pour la rassurer. Causasse situation. Elle ne chercha pas à comprendre si Nausicaä disait la vérité ou non, elle la crut pour passer à autre chose. Et puis c’était tout à fait plausible. Elle ne rajouta rien et hocha la tête.

La jeune fille ajouta ensuite son opinion sur les chasseurs dorés et les nobles qui s’occupaient plus ou moins de l’organisation. Elle ne battit pas d’un cil à ses propos, bien qu’ils puissent être inquiétants. Elle savait de quoi il retournait quand on s’engageait dans une telle institution. Institution injuste qui plus est. Mais elle comptait bien essayer de la changer de l’intérieur s’il le fallait. Elle devait néanmoins le faire avec tact, au risque de se faire expulser rapidement… Enfin, elle y penserait plus tard, pour l’instant elle devait se faire connaître en tant que chasseresse indépendante. Elle ne manquait pas de donner son prénom à ses commanditaires. Hélas, avec un seul prénom c’était compliqué, mais elle évitait de donner son nom, au risque que sa famille décide de se mettre de nouveau à sa recherche. Déjà que Mélodie l’avait énoncé… Elle espérait sincèrement qu’aucun Veliwys ou amis des Veliwys aient été présents ce soir.
Lorsque Nausicaä reprit, cela la sortit de ses pensées. Elle vivait donc au jour le jour, pourquoi pas ? Arthuria ne pouvait pas agir ainsi, sans cesse elle songeait au futur, à ses plans.
Sa partenaire fit subitement une mine déconfite. La chasseresse suivit son regard et ne vit que Mélodie obligeant de nouveaux couples à se former pour la valse. La jeune fille s’était surement éprise d’un des invités et ne devaient pas apprécier cette nouvelle formation de couple. C’était étrange, Arthuria était pourtant sûre qu’au départ il s’agissait de ronde et qu’à présent l’orchestre jouait une valse… Tant pis, elle ne retournerait pas danser, tous les hommes avaient l’air pris et puis elle aimait discuter avec sa voisine finalement. Elle n’avait pas remarqué, de son côté, que son cavalier danser avec une autre femme. Si elle l’avait remarqué, elle n’aurait pas été très jalouse, mais

Elle but la fin de son verre, écoutant la question de Nausicaä qui était sortie de ses pensées à son tour. Que pensait-elle de la ville ? Il y avait tellement d’aspect que ça n’en finirai plus de tout citer.

« - Lüh est une grande ville imposante. Par sa vie et le monde qui la peuple. J’aime beaucoup son architecture, ses bâtiments et ses ruelles. Je n’ai pas encore tout visité, mais j’évite les coupe-gorges, alors j’imagine que je ne promènerai jamais dans toute la ville.
Je suis plutôt solitaire habituellement, mais j’adore observer les gens, c’est un bon endroit pour étudier leur comportement ici. Ainsi pouvons-nous examiner le comportement de chacun et surtout celui des différentes classes sociales. Je n’ai pas côtoyé beaucoup de nobles, et il me faut en apprendre d’avantage sur eux. C’est un moyen pratique de le faire, bien que pas toujours efficace. Si je veux devenir chasseresse dorée, il faut que j’évite de me comporter comme une souillon devant eux. »


Elle ne parla pas de sa famille ni du fait que fut un temps, elle était bourgeoise.

« A vrai dire, je n’aime pas beaucoup les nobles moi non plus. Ils ne pensent qu’à leurs propres intérêts, ne regardent pas les gens dans le besoin. Mais je suppose qu’il ne faut pas tous les mettre dans le même sac. Je suis sûre qu’il y en a de très respectable. – Elle regarda Mélodie -
De toute façon je ne me méfie pas que des nobles à Lüh. Certains mercenaires, fous, ou pauvres gens, viennent vous agresser dans la rue, vous ne savez même pas pourquoi. Et ils sont violents…
Je n’aime pas non plus voir la partie la plus pauvre de la ville. Ces personnes qui vous demandent de l’argent, et vous, vous ne pouvez rien faire pour eux. Je n’ai pas d’argent. Et même si je viens d’en gagner ce soir, cela sera dépensé dans un équipement pour pouvoir faire des chasses plus correctes et éviter d’y mourir.
En bref je trouve que Lüh est bien vivante et morte à la fois.
Je préfère sincèrement les petits villages. Bien qu’ils soient moins bien protégés face aux monstres, ils ne sont pas pourris par une société aveugle, injuste et intolérante.
Moi dans tout cela, je ne peux rien faire, je suis impuissante alors je tente au mieux de survivre et d’aider mon prochain quand je le peux.
Mais bon… C’est aussi à Lüh qu’il y a du travail. Je ne peux pas m’éloigner et faire du porte à porte pour savoir qui a besoin que je fasse la chasse au monstre. Et c’est aussi ici que je peux rencontrer d’autres chasseurs avec qui m’associer. »


Arthuria ne savait pas si c’était cela que Nausicaä voulait qu’elle réponde. En tout cas cela balayait un petit peu de thèmes différents…
La jeune femme connaissait déjà à peu près l’opinion de sa voisine sur la ville. Elle voulait bien avoir son avis sur autre chose.

« Si vous aviez une invocation, de quel élément serait-elle ? »

Elle passait bien là du coq à l’âne, mais cela pourrait peut-être l’aider à choisir sa prochaine destination, si la jeune fille avait un raisonnement logique. Si c’était possible d’en avoir un autre que celui que possédait déjà Arthuria.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 26 Juil - 0:38

Nausicaä regarda à nouveau le nouveau couple que formaient Nathaniel et la jeune femme aux cheveux bizarres avant de détourner le regard, refusant de se faire plus de mal comme ça. Elle soupira, passa une main sous son menton et prit un verre que lui proposait le serveur. Elle but pensivement une gorgée de la boisson qui lui brûla vivement la gorge et écoutant attentivement les réponses de sa voisine à sa question ouverte. Elle avait des idées bien précises et un point de vue qui lui plaisait tout particulièrement. Elle non plus n’aimait guère la noblesse.

Il fallait dire que cette haine venait d’un jour dans son enfance où elle faillit bien rendre l’âme face à un gamin de bourges, de sans noble comme il disait. Un gamin prétentieux, hautain, qui n’avait pas eu de honte à la pousser dans cette flaque de boue alors qu’elle rentrait le linge à la maison. Son travail avait été saccagé et il fallait relaver tous les grands draps blancs. Elle l’avait maudit lorsqu’il l’avait appelé démon à cause de ses yeux rouges et de sa peau pâle. Elle avait serré les poings, prête à frapper, et elle l’aurait fait si son père ne l’avait pas retenue, faisant fuir le petit crétin à cause de sa grande carrure. Puis elle s’était effondrée dans les bras de son père, pleurant à chaude larme, ne comprenant pas pourquoi ce garçon avait été si méchant avec elle. Et il lui avait expliqué les différentes classes sociales de ce monde, il lui avait expliqué comment les nobles voyaient les gens du bas peuple : comme de sombres idiots, des personnes sans manières de vivre et barbares à souhait.

« La ville est un paradis et un enfer. Paradis pour ceux qui arrivent à se faire une place dans cette société cruelle et enfer pour les autres, les miséreux, les roturiers… Pourtant, ce sont souvent eux qui travaillent le plus, nourrissant les nobles. Mais il est vrai que nous ne pouvons pas tous les mettre dans le même sac, ce serait stupide et ce serait penser comme eux. »


Elle se racla la gorge et bu encore avant de s’adosser au mur derrière elle, regardant toujours les danseurs déambuler sur cette lente valse, moins belle que la première. Peut-être parce qu’elle était là à discuter au lieu de danser avec celui qu’elle aimait. Elle n’y croyait pas, aux coups de foudre, jusqu’à ce soir, jusqu’à ce baiser dans ce coin d’ombre sous un ciel étoilé. Ce fut un moment magique, inoubliable, un moment qu’elle garderait dans son cœur, tout comme en garderait cette carte qui venait subitement de prendre énormément de valeur. Un simple morceau de papier, amusant. La jeune demoiselle détourna son regard pour reporter son attention sur Arthuria alors qu’elle venait de poser le verre sur le plateau d’un serveur et qu’elle croisait les bras. Intéressante question qu’elle venait de lui poser là, une question qui lui donnait envie de répondre :

« Le terme avoir une invocation me dérange. C’est comme si elles n’étaient que des objets dont on pouvait disposer à loisir. Or il y a un cœur qui bat et des pensées qui fusent. Une invocation, dont le terme exacte est Demi-dieu, sont des êtres vivants et non des objets ou des esclaves »
commença-t-elle, on ne peu plus sérieuse « Et je ne choisirais pas vraiment l’élément, plutôt, je me laisserais guider par mes pas. J’ai déjà traversé les Landes pour me rendre au temple d’Aer, j’y ai rencontré un Demi-dieu bien méprisant de ma faiblesse, hélas, il m’a demandé de le laissé partir, et j’ai accepté sa demande, le renvoyant dans son temple » raconta la jeune femme se rappelant de Kamaël et de ses remarques tranchantes mais bien vraies « Puis je suis allée plus proche, au temple de Terra, là, j’y ai rencontré Hasmaël, demi-dieu ne parlant pas vraiment notre langue. Actuellement, il doit être en train de visiter l’île. Il n’est pas bavard mais il est imposant, et à n’en pas douter qu’il serait puissant grâce à son élément. Puis vint Ika, petit renard de feu. J’ai bravé le désert pour aller le trouver. Il m’accompagne presque tout le temps et malgré sa petite taille, il se cache en lui une grade puissance également. »

Elle reprit son souffle avant de continuer :

« Il n’y a que l’eau que je ne connais pas. Mais pour moi, ces quatre éléments se valent et l’un ne peut exister sans l’autre. Même si j’ai une préférence pour la Terre, plus noble et puissante que les autres. Mais ce n’est qu’un avis personnel. Vouc comptez aller délivrer un demi-dieu ? »

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Lun 28 Juil - 12:19

Nausicaä confirmait son avis sur les nobles et Lüh. Arthuria hésita à reprendre un verre mais se dit qu’il valait mieux éviter de partir ivre de cette soirée. Surtout qu’elle avait mille tsuris à encaisser…
Elle fut très étonnée de l’avis de sa voisine sur la question qu’elle venait de poser. Elle n’avait pas réfléchit aux sens de ses mots en la posant et la jeune fille l’avait quasiment analysé. Au moins elle ne donnait pas son avis n’importe comment.
La chasseresse fut surprise de plus belle lorsque Nausicaä lui raconta qu’elle avait déjà eu trois invocations. La jeune femme pensait qu’elle n’était qu’une jeune fille qui vivait le plus paisiblement possible auprès de sa famille. Et là elle venait d’avouer qu’elle avait visité pas moins de trois temples alors qu’Arthuria n’en avait visité qu’un seul pour ressortir les mains vides. Elle fut vraiment très impressionnée, mais aussi troublée et peut être jalouse ? Elle n’était qu’une gamine et avait fait plus qu’elle.
Elle se calma, inutile de se mettre en colère pour cela. Elle devait assumer ses peurs et ses échecs… Cette fille n’en avait surement pas eut… Et c’était tant mieux pour elle…

Arthuria ne considérait pas non plus les demi-dieux comme des objets. Elle les respectait même beaucoup, sauf une peut être, contrairement aux Dieux eux même.

« - Je compte effectivement aller en chercher une. Moi aussi je considère les invocations comme des Demi-dieux, êtres pensants et suprêmes. Ce sont eux qui nous ont créé la première fois et ont été punis pour l’avoir fait. J’ai même plus de considération pour eux que pour les dieux.
En fait la libération d’une « invocation » n’est pas pour moi signe d’esclavagisme. Mais plutôt un contrat égalitaire, pratique pour chacun qui le « signe ». En effet, c’est un contrat de liberté pour l’humain comme pour le Demi-dieu. Nous sommes nous aussi piégés sur cette île, destinés à nous faire déchiqueter par l’une de toutes ces créatures qui rôdent dehors. Seuls, nous ne valons rien. Je libérerai donc un demi-dieu pour qu’il me protège, mais aussi pour lui rendre sa liberté. C’est… comme se rendre service…
Ainsi je pourrais effectuer mes chasses de manières plus efficaces. Vous allez me dire que je peux chasser en groupe avec d’autres chasseurs. Oui c’est vrai mais, pour l’examen de chasseur doré, cela m’étonnerait qu’un groupe complet puisse vous assister. Je dois donc m’entrainer seule… Seule ou avec une invocation. Je crois que je vais aussi me laisser porter par mes pieds. La première fois ça n’a pas été très efficace, alors j’espère que cette fois mon instinct ne me trompera pas. »


Elle observa l’albinos et ne put s’empêcher de lui poser une autre question.

« Avec toutes ces invocations vous ne faites pas que vivre pleinement votre vie j’imagine. Seriez-vous chasseresse ou mercenaire par hasard ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Mar 2 Sep - 19:26

La jeune demoiselle qu'était Nausicaä sourit doucement à la réponse de sa cavalière. Ainsi donc, elle avait rencontrer quelqu'un qui partageait les mêmes idéologies et principes qu'elle. La vie n'était pas si désespérée finalement. Elle passa une main dans ses cheveux, réajustant ses oreilles de lapin avant de voir tomber sur le sol immaculé, une plume d'une blancheur rare. La jeune demoiselle sourit à nouveau en se baissant pour la ramasser. Elle la contempla un instant, repensant à ce moment merveilleux qu'elle venait de vivre avec Nathaniel, cet homme si mystérieux mais si attirant avec qui elle venait d'échanger son premier baiser. Elle soupira, triste et lasse avant de coincer la plume blanche sous l'une des nombreuses broches qui constituaient son costume de lapin blanc.

Nausicaä leva les yeux vers son interlocutrice, plus présente et moins perdue dans ses pensées. Pensées qui devenaient douloureuses au fil du temps à vrai dire. Elle se devait de ne penser qu'à l'instant présent. Et elle devait répondre à la question posée. Question qui était plus une affirmation qu'autre chose. La jeune fille sentit le rouge monter à ses joues. A vrai dire, elle n'était pas vraiment chasseuse, elle se contentait d'une ou deux chasses pour survivre et ne plus dépendre financièrement de sa famille qui avait bien du mal à joindre les deux bouts. Nausicaä était une aventurière, une personne qui voulait découvrir le monde, mais là encore, le manque de moyens ne l'aidait guère... La plupart de ses expéditions avaient été faites sur un coup de chance ou alors avec les économies de toute son enfance... Triste vérité.

"Pas vraiment... A vrai dire, je me contente d'explorer l'île lorsque je le peux. Et si j'ai délivré ces invocations, c'était juste parce que je m'étais retrouvée presque par hasard devant les temples, sauf pour celui de Terra où j'ai vraiment égorgé mes économies pour me payer un équipement adéquat. Après, je ne chasse que pour rester en vie. Étrange situation, n'est-ce pas ?"

Et sur ces mots, elle fini son verre et le reposa sur le plateau d'un serveur qui passait par là. La soirée commençait réellement à la gonfler et elle n'avait qu'une envie, c'est de foutre le camp.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Mer 10 Sep - 10:38

Nausicaä avait l’air morose. Elle venait de ramasser une plume qu’elle avait pris soin de réinsérer dans son costume. Arthuria la regarda sans rien dire et lorsque la jeune fille croisa son regard, elle ne bougea pas pour autant. Elle avait l’air en meilleur état tout à coup. Celle-ci rougit lorsque la chasseresse posa sa question, elle avait visé en plein dans le mille.
Ses arguments étaient plutôt bancals, elle s’y était retrouvée « par hasard »… à chaque fois ? Arthuria avait du mal à concevoir comment on pouvait se retrouver devant un temple par pur hasard. Peut-être que Nausicaä mentait après tout… L’ex-bourgeoise fixa son interlocutrice et douta alors de son hypothèse.
Soudainement elle soupira. Elle s’en fichait ! Elle n’était pas ici pour savoir si tout le monde lui racontait des mensonges ou non. Il s’agissait d’une fête, pour manger et se détendre. Et voilà qu’elle extrapolait des idées saugrenues.

« - On pourrait dire que vous êtes une fausse chasseresse alors – elle sourit – Ce n’est pas votre métier, d’accord. C’est la différence entre les gens qui chassent pour eux-mêmes et les gens qui chassent pour les autres. Je dois, pour ma part, faire les deux.
Ce que je trouve plus étrange, c’est bien vos rencontres aléatoires avec les demi-dieux qui se trouvent maintenant à vos côtés. Mais tant mieux pour vous ! Cela vous fait de la compagnie au moins, et surtout de l’aide pour rester envie, comme je le disais tout à l’heure.»


Arthuria balaya la salle du regard avant d’en revenir à l’albinos. Elle en avait marre de tourner autour du pot. Elle voulait lui demander quelque chose depuis qu’elles s’étaient arrêtées de danser.

« Quelque chose vous tracasse Nausicaä, cela se voit comme le nez au milieu du visage. Qu’est-ce qui vous ennuie ? »

La chasseresse avait de nouveau faim, elle s’empara du plat d’un serveur qui passait devant elle. Celui-ci fit les yeux ronds et Arthuria le congédia lestement d’une main. Le client est Roi.
Elle surveillait et portait les nombreux petits fours et gâteaux comme s’il s’agissait de sa portée.

« Servez-vous, si vous voulez ! »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Mar 23 Sep - 19:28

Nausicaä regarda sa cavalière avant de sourire doucement. Non vraiment, elle avait juste envie de partir, ne plus parler à personne et déambuler sous les étoiles sans penser à rien si ce n’est à la fabuleuse rencontre de ce soir. Un soupire puis elle croise les bras tout en s’adossant à la colonne derrière elle. Son regard se perd dans le vide, posé sur un sol parfaitement propre et lisse. Elle n’écoute que d’une oreille distraite les propos d’Arthuria, bien trop pensive quant à la suite des évènements.

Le reverra-t-elle ? Pensera-t-il encore à elle ? Tant de choses pouvaient bien se produire en si peu de temps… Si ça se trouve il n’avait fait que jouer avec son cœur… Un cœur si fragile qui ne demandait qu’à être aimée d’une personne sincère, peu importait le passé de cette personne. Elle était prête à aimer le pire dé scélérats si ce dernier l’aimait en retour. L’amour rendait aveugle disait-on, et bien, pour une fois, elle voulait bien le croire.
La jeune femme soupire à nouveau avant de se reconnecter à la discussion, qu’elle n’avait suivis que de moitié.

Elle relève la tête pour offrir à son interlocutrice un sourire d’excuse avant de parler, d’une voix lasse et trainante qui en disait tant sur son humeur du moment. Elle en avait marre, jalouse de le voir dans les bras d’une autre. Chose tout à fait humaine que la jalousie d’ailleurs…

« Hé bien, il faut croire que ce hasard là est bien réel… »


Elle remet une mèche derrière son oreille avant de continuer, sautant la plupart des questions ou même des affirmation posées.

« Rien de bien important » marmonna-t-elle avant de refuser poliment le plat que lui tendait la jeune chasseresse.

Elle leva les yeux vers le centre de la salle et lorsqu’elle y vit Mélodie faire son petit discourt d’adieu – ils devaient en faite se rendre dehors pour admirer un feu d’artifice – elle sourit et profita de l’instant pour décider de quitter définitivement le bal qui commençait à se faire lourd.

« Je fus ravie de vous rencontrer, mais je dois hélas vous laisser. Au plaisir de vous revoir » dit-elle dans un demi sourire avant de disparaitre parmi les convives, sentant sa délivrance proche.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mer 24 Sep - 10:43

Nausicaä semblait encore dans ses pensées. Arthuria s’était occupée à regarder les danseurs en même temps qu’elle lui avait adressé la parole et n’avait donc pas remarqué dans quel était comateux elle était.
Elle répond tout de même à quelques-unes de ses questions ou remarques, d’un air absent toujours.
De plus, la jeune fille ne voulait ni parler de ses problèmes, ni partager le plat de nourriture que la chasseresse avait plus ou moins « volé » au serveur. Elle suivit son regard quand l’albinos le posa au centre de la salle. Les invités s’était arrêté de danser et Mélodie choisit la reine et le roi du bal en fonction de leur costume. Décidément, Arthuria n’avait pas du tout la même vision que la noble à propos des « beaux » costumes. Elle se fichait de ne pas avoir été choisi, bien que la récompense avait l’air alléchante. A la base, elle ne savait même pas qu’il y aurait des concours, et elle s’était créé un costume potable pour pouvoir au moins assister aux événements. Le seul détail original et peu cher qu’elle avait trouvé était tous ces multiples rubans.
Enfin bon, elle était heureuse, elle avait empoché milles tsuris et mangé à sa faim. Ce n’était cependant pas le cas de sa voisine, mais elle n’y pouvait rien si celle-ci ne voulait même pas en parler à une parfaite inconnu qui ne la reverrait probablement jamais.

Arthuria allait tout de même inviter Nausicaä à aller voir le feu d’artifice, mais celle-ci la devança.

« Je fus ravie de vous rencontrer, mais je dois hélas vous laisser. Au plaisir de vous revoir.
- Plaisir partagé. »

Ce fut la seule chose qu’elle put énoncer avant que la jeune fille ne se fraye un chemin parmi la foule, vers la sortie. Elle disparut très rapidement de la vue d’Arthuria.

Elle se retrouvait de nouveau seule. Bien qu’elle en ait l’habitude, seule parmi toutes ces personnes ensemble, ce n’était pas très bon pour son moral. La chasseresse soupira alors. Au moins elle avait réussi à rencontrer deux personnes plutôt sympathiques. Et le bal n’était pas totalement terminé. Elle pourrait surement avoir le plaisir de discuter avec quelqu’un pendant le feu d’artifice.
La jeune femme se dirigea vers le balcon, toujours son plat en main. Quelqu’un allait surement la prendre pour une serveuse…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 380
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Lun 20 Oct - 14:08

Humain a écrit:
La danse entre Sheiko et Mara afin de clôturer le bal se fit un peu balbutiante, Mara ayant visiblement bien profité de la soirée, mais cela se passa tout de même convenablement. Mélodie était cependant un peu inquiète de voir que Mara avait a peine écouté les informations sur le cadeau qui lui était donné, mais elle n'insista pas vu l'état de la jeune fille.

Mélodie incita toute personne discutant ensemble à aller finir leur discussion dehors, et fit s'interrompre les derniers danseurs endiablés afin que tout le monde puisse assister aux feux d'artifices. Les convives se dirigèrent alors à l'extérieur, la nuit était bien avancé et le feu d'artifice allait commençer, déchirant la nuit de toutes ses lumières, et clôturant le bal.

SUITE
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Bal : Ronde Nausicaä et Arthuria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Bal : Danse entre Arahael et Arthuria
» La première ronde est terminé!
» tour carrée et tour ronde...
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Série LHJMQ 1ère ronde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lieux de Divertissement :: Salle de Spectacle-