Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Dans ton ombre
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dans ton ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:29

Le temps... Ce mot qui ne vit pas, qui existe depuis la création du monde. Il est là, présent partout, il domine. Pourtant... il n'a aucun effet sur toi. Tu joues avec lui, le narguant. Tu t'amuses à le provoquer dans des duels sans fin, celui qui tiendra le plus longtemps sans flancher, sans mourir. Tu sais très bien que cela est futile, enfantin, puérile. Mais tu ne peux t'empêcher de jouer avec lui. Coincée dans ce temple pour encore plusieurs millénaires, tu t'ennuies.

Tu te lèves et parcours ton domaine. Il est sombre, sans lumières, juste une petite lueur au centre, n'éclairant qu'un tout petit cercle. Tu regardes les statues abîmées, elles sont à ton effigie, te ressemblant comme deux gouttes d'eau. Tu regarde les yeux, fait de turquoise, ils sont beaux. Tu as l'impression qu'ils s'illuminent de vie. Plus tu regardes ces statues, plus tu te demandes si elles ne sont pas vivantes.

Tu continues ta balade entre les colonnes affaissées, les pierres et les ossements. Pas un bruit ne vient déranger la quiétude de l'endroit. Même tes pas sont si silencieux. Tu ne sais pas quoi faire pour t'occuper. Il n'y a rien à faire dans cette cellules aux dimensions disproportionnées. Bien qu'elle soit grande et spacieuse, il n'y a rien à l'intérieur, juste des ruines et une âme qui erre dans un labyrinthe de solitude et de haine. Cette même haine qui ronge ton cœur si pur.

Tu hurle ta colère, ton désespoir. Tu veux sortir de ce triste temple, tu veux retrouver la liberté. Mais que faut-il pour pouvoir y parvenir? Expier une éternité de fautes que tu n'avais pas commises? La rage monte, tu détruis une statue à l'aide de tes puissantes pattes. Tu es prête à exploser tant la haine que contient ton cœur est grande.

Soudain, tu entends des pas venir dans la direction de ta cellule. Il n'y a plus de portes depuis fort longtemps, tu les avais détruites, mais c'est comme si une grille invisible t'empêchais de sortir d'ici. Bien sûr, tu as maintes fois essayé, mais jamais tu ne réussis à sortir de là...
Les pas se faisaient de plus en plus proches. Tu te cache dans la pénombre, prenant la position d'une des multiples statues. Immobile, tu es invisible pour l’œil humain.
Un sourire sadique et malicieux naît sur tes babines. Tu jubiles, enfin une distraction dans ta longue attente. Enfin une proie à tourmenter, embêter jusqu'à rendre folle.

Tu ris, un rire ténébreux, qui glace le sang. Il emplit la salle d'une atmosphère inquiétante.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:34

Le Temple de la Terre. Je ne sais pas quel sentiment me gagnait en ce moment : l’excitation, ou l’appréhension.

Quatre jours auparavant, je fêtais mes seize ans. J’avais mon diplôme en poche, et pouvais partir en apprentissage, ceci dit je n’en avais aucune envie pour le moment. Mes parents et moi avions passé un accord : je disposai de deux ans pour tenter de vivre de ma passion, la musique. Si je n’y étais pas parvenu avant cette date, alors je ferai le métier que mes parents avaient choisi pour moi. C’était un métier équitable, et j’étais heureux que mes parents me l’aient proposé. Mais ce n’est pas pour cela que j’étais là.

Durant ces deux années, je ne dépendrai pas d’eux : c’était une limite que je m’étais fixé. Lorsque je leur appris cela, ils me dirent alors de choisir ce que je voulais qu’ils m’offrent pour mon anniversaire. Je pris le temps de réfléchir, et je leur répondis ce qui ne pouvait pas s’acheter : une Invocation. J’avais longtemps hésité avant de me décider, mais depuis mon accident, j’admirais ces créatures. Je ne savais pas vraiment s’elle allait m’être utile, mais avant tout je voyais le fait que je pourrais libérer cet être, et même s’il ne jouirait pas d’une liberté totale, il ne serait tout de même plus contraint de rester dans les quelques mètres carrés qui lui étaient alloués.

Dans un premier temps, mes parents furent surpris, mais ils me soutinrent, comme ils en avaient l’habitude. Ils me fournirent une petite somme d’argent, et je pouvais en faire ce que je voulais. Je parcourus la capitale, et trouvai finalement un groupe de marchands qui se rendaient dans un village, au nord du Temple de la Terre. Monnayant quelques Tsuris, ils acceptèrent que je les suive jusqu’au Temple. Cet arrangement m’arrangeait bien : je sortais rarement de la capitale, et même si le Temple de la Terre est le plus proche Temple de Lüh, jamais je n’aurais osé m’y rendre seul. Je ne bénéficierai pas de leur compagnie ai retour, mais si tout se passe bien, j’aurais celle d’une Invocation.

Nous étions arrivé rapidement au Temple : comme il n’était pas loin de la capitale, j’ai préféré ne pas gâcher d’argent en louant un cheval, et les marchands m’avaient tout de suite proposé de monter dans une sorte de roulotte, qui leur servait à transporter leur marchandise. Le retour se ferait donc à pieds, mais ça ne devrait pas poser de problème. Nous arrivâmes en milieu de journée, et je quittai donc la petite troupe pour faire face à l’imposant bâtiment qui se dressait devant moi. Je restai quelques secondes dehors, à le fixer, puis pris une grande inspiration, et enfin j’entrai dedans.

J’avançais tranquillement, ne cherchant pas à me presser : je ne voulais pas faire d’erreur. Je ne pouvais m’empêcher de me demander vers quelle Invocation j’allais me tourner. Je choisirais très certainement d’instinct, je ne voyais pas comment faire d’autre. J’étais vraiment heureux de pouvoir libérer une Invocation de Terre : six ans auparavant, c’était l’une d’elles qui m’avait sauvé de la mort. Cela me paraissait normal d’en aider une à mon tour.

Alors que je continuais de déambuler dans un couloir qui semblait sans fin, je fus interpellé par une pièce adjacente, ceci dit aucune porte ne la séparait du corridor. Interpellé, j’examinai de plus près la jonction entre les deux pièces. Visiblement, une porte aurait dû s’y trouver, mais elle semble avoir été détruire. Serait-ce le travail d’une Invocation ? Cela ne serait pas étonnant... Mais le Demi-Dieu était-il toujours présent, où était-il sorti de sa cellule ? Bizarrement, j’avais très envie de pénétrer dans la pièce... Je fis finalement confiance à mon instinct : j’entrai dans la cellule.

Plus spacieuse que ce que j’aurais pensé, elle était tout de même assez sombre. Elle était visiblement parsemée de statues représentant un grand félin, mais certaines d’entre elles avaient été détruites, tout comme la porte. Étrangement, cette pièce semblait dévastée, mais j’avais envie d’aller plus loin. J’avançai encore un peu, pour me rapprocher du centre de la cellule, où se trouvait son unique source de lumière. De ce que je pouvais voir, il n’y avait nulle trace d’Invocation. Mais est-ce-que j’aurais pu rentrer si l’Invocation censée vivre ici avait été libérée ? Je demandais alors timidement :


«Il y a quelqu’un ?»

Je me sentais comme observé, il y avait des chances pour que je ne sois pas seul. Mais si le Demi-Dieu ne voulait pas se montrer, je ne pouvais pas l’y forcer. Plutôt que de tenter de le débusquer, mieux valait le laisser venir à moi s’il le souhaitait. Je restai donc immobile, essayant tout de même de percevoir un mouvement dans la pièce.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:36

Tu regardais l'humain qui se présentait à toi. Il avait l'air d'hésiter devant ta cellule, puis, après un petit moment, entra finalement. Il contempla la salle dévastée, semblant te chercher. Un sourire naquit sur tes babines. Tu allais le faire chercher un peu.

Tu le détaillas pendant qu'il se plaçait au centre de la salle, là où il y avait la seule source de lumière. Plutôt grand pour un humain, il avait des yeux bleu d'une clarté que tu avais rarement vu. Ses cheveux étaient bruns, couleur assez ordinaire pour un humain.

Il demanda s'il y avait quelqu'un, cela te fis encore plus sourire. Tu ne pouvais pas sortir d'ici a moins de trouver un maître, mais peut-être qu'il ne le savait pas? Tu mis une seconde avant de répondre, cherchant les bons mots, ceux pour ne pas le faire fuir. Bien que tu haïssais, en quelque sorte, les humains, tu n'en pouvais plus de cet endroit sombre et lugubre. Tu voulais voir le monde d'aujourd'hui, tu voulais voyager, revoir la lumière, nager, manger, parler à quelqu'un. En faite, tu te sentais affreusement seule ici.

"Bien sûr que je suis là", dis-tu, ta voix raisonnait dans l'immense salle obscure, empêchant d'en connaître la provenance. "Avant toute chose, je voudrais que vous me retrouviez parmi ces dix statues qui bordent l'allée centrale..." tu laisses ta phrase en suspense. Pourquoi? Tu n'en sais rien...

Il y avait, en effet, que neuf statues à ton effigie qui avaient survécu à ta colère et tu étais cachée parmi elles, ce qui faisait dix. Elles étaient disposées de manière à former une allée. Cinq d'un côté, quatre de l'autre. Toutes se ressemblaient, leurs couleurs, bien qu'un peu usées par le temps, semblaient briller dans l'obscurité. Car oui, il faisait sombre, mais pas noir.

Tu étais parmi elles, immobile. Tu te trouvais dans la rangée de droite, à la troisième place en partant du centre de la pièce. On ne pouvait te reconnaître, sauf si l'on avait un minimum de patience et que l'on était un tantinet observateurs. Ton collier luisait très faiblement dans la pénombre, très peu, mais assez pour qu'un œil observateur pouvait apercevoir.

"Allons, ne soyez pas timide, je ne vous ferez rien. Oui parce que certains de mes frères se plaisent à tuer les prétendants..." murmuras-tu.

Tu fermes les yeux un instant avant de les rouvrir pour ressembler à tes autres toi. Le début de l'épreuve était commencée.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:37

Je ne pus m’empêcher de sursauter lorsqu’une voix, qui semblait provenir de nulle part, répondit à ma question. Au moins, j’étais maintenant sûr qu’une Invocation se trouvait dans cette pièce. Cette voix me demandait de la retrouver parmi la rangée de statues que j’avais vues plus tôt. Elle poursuivit en m’assurant qu’elle ne me ferait pas de mal. Bizarrement, je n’avais jamais pensé qu’on pouvait m’en faire, pourtant l’aversion que devaient ressentir certains Demi-Dieux envers les Humains aurait dû m’y faire penser... Dans tous les cas, je choisis de lui faire confiance.

Je m’avançais donc dans la rangée de statues. Si j’avais bien compris l’épreuve que l’on me faisait passer, il devait y en avoir neuf, au milieu desquelles se cachait l’Invocation prisonnière de ces lieux. J’examinai la première sur la gauche, pour la détailler plus en détail : elle représentait un grand félin blanc tigré, les yeux fermés. Il avait une sorte de grand collier autour du cou. J’en déduisis que le Demi-Dieu ressemblait à ces statues pour pouvoir se cacher au milieu. Je regardai cette première statue sous toutes ces coutures, avant de passer à celle située juste en face.

Après examen, celle-ci ne semblait pas différente de la première. Je passai donc à celle d’à côté, et fis la même observation. Puis je me dirigeai vers celle située en face, puis celle à côté de cette dernière, toujours sans observer la moindre différence. Lorsque j’arrivai à la troisième statue de l’autre rangée, elle me semblait légèrement différente : le collier avait l’air de dégager quelque chose. Ceci dit, cela pourrait être une statue aussi, donc la couleur du collier était moins fade que les autres. Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, je me mis à examiner à la statue d’à côté, mais retient quand même cette dernière.

Après avoir lentement examiné chaque statue, je n’avais observé aucune différence, à part sur celle que j’avais retenu un peu plus tôt. Je retournai donc devant, pour l’examiner plus en détail. Elle ne semblait vraiment pas différente des autres, à part ce collier qui semblait dégager quelque chose. Ce collier étant ce qui m’avait interpellé dans la représentation de la créature, se pourrait-il qu’il s’agisse d’une de ses particularités ? Si ce collier semblait différent des autres, je ne voyais qu’une solution : il s’agissait du Demi-Dieu.


« Trouvé », déclarai-je avec une petite pointe de fierté dans la voix.

J’étais quasiment certain de mon choix. Maintenant, il ne restait plus qu’à savoir ce que me réservait l’Invocation pour la suite.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:39

L'humain s'avança vers la première statue et la regarda, la détaillant. Il passa ensuite à la suivante, et fit de même pour les dix statues. Il passa devant toi une première fois, regardant ton collier avec minutie. Il regarda ensuite une autre statue avant de revenir à toi et de prononcer LE mot. Il y avait une pointe de fierté dans sa voix. Évidement, il venait de te trouver.

Tu le fis douter trente petites secondes avant de te manifester. Tu cligna d'abord des yeux avant de t'étirer.

"C'est pas trop tôt", dis-tu avec amusement, "j'ai faillis attendre", finis-tu avant de rire. Ce n'était plus un rire ténébreux, sombre, non, il était sincère, amusé. Tu n'avais plus ris ainsi depuis longtemps.

Tu te levas et regardas cet humain dans les yeux. Tu avais la net impression qu'il était de ce genre, rêveur... Mais peut-être n'étais-ce qu'une simple impression. Il ne fallait jamais juger sur les apparences. La haine que contenait ton coeur s'évaporait, lentement, mais elle était toujours présente. Tu soupiras, quand pourras-tu enfin regarder un humain sans éprouver de la haine à son égard?

Ton passé te rattrape, tu revois ce jour où tu as tant ôté de vies. Juste sous le coup de la colère... Tu détournes le regard avant d'avancer vers le centre de la pièce, pour te mettre sous la lumière. Tu voulais savoir si la peur prenait cet humain lorsqu'il te verrait vraiment. Car oui, la pénombre cachait beaucoup de choses.

Maintenant que tu es sous ce rayon de lumière, on peut voir tes rayures noires de mêler à la blancheur de ta fourrure dans une danse endiablée. On pouvait voir le turquoise de tes yeux, si fantomatique. Mais surtout, on pouvait voir ton collier, ce collier si étrange, briller de mille feux, s'illuminer de vie. Il était toi, tu étais lui, vous ne formiez qu'un.

"Bravo, vous avez réussi la première épreuve... Bien que je n'aime pas ce mot, je dois l'employer..."

Tu soupire avant de secouer la tête. Pourquoi un humain s'occuperait-il de tes états d'âmes?

" Bon, voici la deuxième épreuve, c'est une devinette, parce que oui, j'aime bien poser des questions, c'est mon... non, ça peut pas être mon péché mignon puisque que mon péché mignon c'est de taquiner les gens..."

Tu réfléchissais à voix haute, lorsque tu t'en aperçus, tu tournas la tête vers l'humain.

"Désolée, j'étais ailleurs... Revenons à la devinette, vous avez le choix entre deux, je pense que vous les connaissez, si ce n'est pas le cas, tant mieux:

Qui est plus haut que le plus haut,
Plus profond que le plus profond.
Qui est plus puissant que les Dieux,
Et plus terrifiants que le plus terrifiant.
Les morts en mange,
Et vous en mourrez.
Qu'est-ce ?

Quand on prononce mon nom, on me détruit.
Qui suis-je ?

Bonne chance.
" sur ces mots, tu souries.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:40

Je restai à attendre pendant quelques secondes qui me parurent pourtant bien longues. Aucun son, aucun mouvement ne suivait mes paroles, et pourtant je ne pensais pas m’être trompé dans mon choix. J’en eus la confirmation quand l’Invocation, qui se trouvait donc en face de moi, ouvrit les yeux, s’étira et me dis comprendre que j’avais mis trop de temps à son goût avant d’éclater de haut. Bizarrement, ce petit discours n’avait rien de hautain, il s’agissait d’une petite plaisanterie qui l’avait fait sincèrement rire : je ne pensais pas qu’un Demi-Dieu enfermé dans une cellule depuis des millénaires aurait ce genre de réaction lors de sa libération...

L’Invocation se déplaça jusqu’au centre de la pièce, vers la source de lumière, d’où je pus mieux la voir. Comme je l’avais vu grâce aux statues, il s’agissait d’un grand félin à la fourrure blanche parcourue de rayures noires, aux yeux turquoises, et qui portait effectivement cet étrange collier qui avait déjà attiré mon attention. À la façon dont elle le portait, je me rendais compte qu’il ne s’agissait pas d’un simple bijou, mais bel et bien d’une partie d’elle.

Elle me félicita d’avoir satisfait ses attentes, et m’annonça que l’épreuve n’était pas terminée : en effet, maintenant j’allais devoir répondre à une devinette. Je fus assez surpris qu’elle soit aussi bavarde encore une fois, bizarrement, elle semblait vraiment heureuse de pouvoir parler à quelqu’un. Je ne pouvais m’empêcher cela étrange : après tout, les Invocations devaient certainement éprouver une forte haine envers la race humaine. Ceci dit, j’aurai normalement d’autres occasions de pouvoir comprendre ses réactions... Si j’arrivai à passer ses épreuves.

Lorsqu’elle m’énonça les deux devinettes, je ne mis pas longtemps à avoir une idée. Pour la première, les premières phrases laissaient déjà entendre la réponse et les autres le confirmaient : rien ne pouvait être plus puissant que le plus puissant, puisque le plus puissant est le plus puissant. La réponse à cette énigme était donc : rien. Je réfléchis un peu plus sur la deuxième, puisque plusieurs hypothèses me virent en tête. Mais, lorsque je repensais à son énoncé, je me dis que le mot « prononcer » n’était peut-être pas innocent, et c’était cohérent avec l’énigme. Je répondis donc :


« Pour la première, je dirai que la réponse, c’est rien. Pour la deuxième, je pense que c’est le silence »

Je ne me justifiai pas plus. Après tout, je ne savais pas vraiment quoi rajouter d’autre. Si jamais elle voulait savoir comment j’en étais arrivé à ces conclusions, je pourrais bien lui expliquer, mais si elle n’y tient pas, il est inutile de l’embêter avec tout mon baratin. Je regardai donc l’Invocation dans les yeux, calmement, avant de savoir si mes réponses étaient justes ou pas, et éventuellement de connaître la suite de l’épreuve : cela m’étonnerait que ce soit déjà fini...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:42

Il avait répondu juste à tes deux questions. Tu en étais sûre, soit il les connaissait, soit il était quelqu'un de très intelligent... Oui, tu sens la grille invisible disparaître pour te laisser le champ libre. Tu es enfin libre, mais tu veux savoir. Tu veux connaitre les rêves de cet humain. Pourquoi? Tu n'en sais rien, mais la curiosité est là, la haine est presque disparue mais toujours présente... Pourtant, quand tu le regarde, tu n'as aucune envie de le tuer, tu es calme, paisible en sa présence. Étrange, tu n'avais pas ressentis ce sentiment depuis si longtemps...

Tu t'allonges et pose ta tête sur tes pattes avant. C'est comme si l'envie de dormir était là. Mais tu ne veux pas dormir...

"Bravo pour les énigmes, elle doivent sûrement être trop simples, à l'avenir j'en chercherais d'autres", dis-tu avec amusement.

Tu le regardes, sondant ses grands yeux bleus si étranges. Ils sont comme fantomatiques... Tu trouves ça magnifique.

"Vous pensez sûrement que je parles beaucoup, il faudra vous y faire à l'avenir. Mais... non... rien..."

Tu ne lui demanderas finalement pas, c'est peut-être mieux ainsi. Il pourrait te prendre pour quelqu'un de très curieux... Enfin, c'est ce que tu es, évidement.

"Je suis la, prête à vous servir, mon bon maître."

Tu te lèves et t'inclines. Tu as un sourire moqueur sur tes babines, bien sûr que c'est ton maître, mais tu ne peux t'empêcher d'avoir des idées de blagues. Blagues que tu ne feras sûrement jamais s'il t'ordonne de te taire... Voilà, c'est ça le problème avec la punition de tes pères... C'est que tu es soumise... tu soupires... C'est injuste, tu n'as rien fait pour mériter ça...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:43

J’étais toujours debout, à dévisager l’Invocation, quand elle finit par s’allonger sur le sol, et me confirma que j’avais trouvé la bonne réponse aux deux énigmes. J’étais soulagé : je ne voyais pas d’autres solutions possibles, mais apprendre qu’on a effectivement la bonne réponse à une question est toujours rassurant. Quand elle fit remarquer qu’elles n’étaient peut-être pas très difficiles, je me dis que je n’avais pas mis trop de temps à les résoudre. Dans tous les cas, maintenant, je n’aurais pas à m’en faire pour la suite à ce niveau-là.

Elle marqua une petite pause, me regardant dans les yeux, avant de me commencer à me parler à nouveau, puis de s’interrompre avant d’avoir exprimé le fond de sa pensée. Pourquoi s’interrompit-elle ? Cela me laissait quelque peu perplexe… Peut-être est-elle intimidée ? Il faudra que je lui demande, une fois que tout ceci sera fini. Je ne veux absolument pas qu’elle se sente male à l’aise en ma compagnie, mais si elle n’avait jamais été libérée, c’est logique qu’elle ne sache pas comment réagir… Mais ça viendra.

Elle m’annonça finalement que l’épreuve était terminée, et que donc je l’avais réussie avec succès. Quelque part, j’étais assez surpris : je m’attendais à quelque chose de plus long. Mais peut-être que ce qu’elle avait vu lui suffisait. Après m’avoir dit ça, elle se releva en souriant, un sourire plutôt moqueur : pas malsain, pas sadique, vraiment un sourire sincère. Enfin, c’est vraiment l’impression qu’elle me donnait. Était-elle contente d’être libérée ? Certainement, après tout l’attente avait dû être longue… Mais il fallait absolument que je corrige quelque chose :


« Liam. Je m’appelle Liam Denadel, alors s’il te plaît, appelle-moi par mon prénom. »

Je ne voulais vraiment pas instaurer une relation tendue entre nous. Le ressentiment des Invocations envers la race Humaine devait déjà être assez forte, je n’avais aucune raison d’en rajouter. D’autant plus qu’elle semblait volontairement se contenir, certainement pour être sûre de ne pas me contrarier. Mais s’il y avait bien une chose que je ne souhaitais pas, c’était qu’on entretienne une relation à peine cordiale.

« Et toi ? Tu t’appelles comment ? »

Je tenais vraiment à savoir ça : il était hors de question que je quitte ce Temple avec quelqu’un que je ne connais pas un minimum.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:45

Il te demandais de l'appeler par son prénom... parfais, cela t'enlevait un poids des épaules. En faite, n'ayant jamais été libérée, tu ne savais pas exactement comment te comporter avec ton invocateur... Alors tu étais polie... Mais l'envie de faire du sarcasme ne te manquais pas ! Tu voulais rire encore un peu...

Ainsi, il s'appelait Liam. Tu trouvais que ce prénom lui allait bien, sans plus. Il te demanda ensuite ton prénom. Normal, tu ne lui avais pas dit. Pourquoi? Simple oubli.

"Désolée, ça m'était sortit de la tête", dis-tu avec un demi sourire. "Je m'appelle Ephylix, mais Ephy est plus court."

Gênée, tu regardas les alentours. Cette salle était vraiment triste à voir... Il y avait des débris de pierre çà et là. La lumière ne parvenait pas à percer le voile d'obscurité qui planait sur la salle. Il y avait aussi des ossements, ossements qui appartenaient à des précédents prétendants qui avaient fait les frais de ta colère, auparavant si grande.

"Elle était si belle avant... Maintenant ce n'est qu'un cimetière des plus tristes... Mais la colère et la haine sont parfois des choses que l'on ne contrôle pas... Ravage et destruction... Je suis un monstre, j'ai ôté de sang froid la vie de tant d'êtres vivants. Et même si ma motivation était la vengeance, j'étais aveuglée par la haine... Même si je détestais ces Humains destructeurs, je n'avais pas à tuer tous ces enfants innocents... Sous cette apparence se cache un démon qui a soif de vengeance, aujourd'hui encore..."

Tu tournes la tête vers Liam. Ton regard est triste et nostalgique. Un faible sourire se dessine sur tes babines. Tu es si triste, mais tu ne sais pas pourquoi, qu'il t'en vient presque l'envie de pleurer.

"S'il te plait, Liam, ne me demandes pas de tuer, ne me demandes pas d'ôter, encore, une vie humaine... Je ne pourrais sûrement jamais expier mes fautes, mais j'ai l'espoir, qu'un jour, on me pardonnera mes atrocités. Car oui, j'ai pris plaisir à tuer..."

Ta voix devenait murmure... Jamais tu n'avais aussi vite changé d'émotion. Du rire tu es passée aux larmes...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:46

Elle semblait soulager que je lui demande de l’appeler par son prénom. Tant mieux, cela nous arrangeait tous les deux : encore une fois, je ne voulais certainement pas m’imposer comme un tyran. Dans la foulée, j’appris aussi qu’elle s’appelait Ephylix, mais semblait préférer que je l’appelle Ephy. Utiliser un diminutif impliquerait certainement une sorte de complicité, alors j’étais content qu’elle me demande ça. Si elle était ans le même état d’esprit que moi, alors il était certain que nous finirions, tôt ou tard, par bien nous entendre.

Par la suite, Ephylix me raconta comme sa cellule était belle autrefois, avant qu’elle ne laisse éclater sa colère à plusieurs reprises. À la vue des ossements qui jonchaient le sol à certains endroits, il était clair que certains n’avaient pas eu ma chance… Je demandais si elle avait été sincère quand avait dit qu’elle ne me ferait pas de mal pendant l’épreuve : après tout, j’avais peut-être la vie sauve que parce que j’avais réussi son épreuve. Mais vu la réaction qu’elle avait en ce moment, mieux valait ne pas lui poser la question. Peut-être même que je ne le ferais jamais.

Elle me demanda ensuite de ne pas lui demander de tuer un Humain. J’étais quelque peu surpris par cette requête. Pas parce que je pensais qu’une Invocation pourrait le faire sans éprouver le moindre remord, mais simplement parce qu’une telle idée ne m’est jamais venue à l’esprit. Je n’ai jamais souhaité, et n’espère ne jamais souhaiter tuer quelqu’un, et je n’ai absolument pas désiré posséder une Invocation pour pouvoir faire du mal à quelqu’un d’autre. Si je pouvais être sûr d’une chose, c’est que jamais je ne souhaiterai faire du mal à quelqu’un, et encore moins utiliser mon Invocation dans ce but.


« Ne t’en fais pas pour ça, lui répondis-je. Je n’ai aucune raison de te demander de faire ça, et je pense que je n’en aurai jamais.

Ce que je venais n’était ni plus, ni moins que la stricte vérité. J’ai toujours voulu éviter de faire du mal aux gens par le passé, il n’y a aucune raison que je le veuille maintenant. La libération d’Ephylix en est la preuve, quelque part. Je n’ai jamais souhaité lui faire du mal, ni la traiter comme quelqu’un d’inférieur, alors que je la connaissais même pas. Et cette demande qu’elle venait de me faire ne faisait que me prouver que j’avais eu raison de faire ça. Et je comptais bien lui prouver ma bonne foi à partir de maintenant.

« On y va ? »Lui demandais-je simplement.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: Dans ton ombre   Ven 23 Aoû - 9:47

Bien, parfait. Il ne te le demanderait jamais. Tu soupira de soulagement. Ton regard exprimait la gratitude, la vraie, celle qui vient du fond du coeur.
Il te pose ensuite cette question, cette question qui te libère vraiment. Enfin! Tu vas pouvoir sortir d'ici ! Tu hoches la tête et le suis sans parler. Une fois dehors, tes yeux s’illumine, c'est comme si tu découvrais le monde.
Tu t'extasiais à la moindre brise de vent. Une véritable enfant.

Un papillon se posa sur ton museau. Tu le regardas en louchant puis tu éclatas de rire avant de le courser sur une dizaine de mètres. Tu te sentais revivre. Tu sentais comme tes forces revenir. Tu étais heureuse. Tu tournes la tête vers Liam, un sourire fend ton visage. Il faudra redescendre cette falaise que tu aperçois. Pourquoi ne pas le faire te chevaucher?

"Viens, Liam, montes sur mon dos. Je ne pense pas que tu veuilles tout redescendre à pied. Si?"

Ton ton est amusé, libre. Tu regardes un nuage passer et tu penses à tous tes frères encore enfermés. Tu éprouve de la pitié. Vivre enfermé sans jamais voir le soleil et la beauté de la nature, c'est un calvaire... Tu retournes auprès de ton invocateur, ton maître, ton sauveur. Tu es bien plus grande que lui, et il faut dire qu'il est plutôt grand... Tu le dépasse d'une vingtaine de centimètre environ. Cela te fais sourire d'avantage. Il aura l'impression de monter un cheval.
Tu t'allonges et lui fais un signe de la tête.

"Allez, grimpes et accroches toi à mon collier. On descend."

Cette phrase fut suivie d'un rire limpide, libéré, encore une fois, tu te sentais de plus en plus libre et tu avais une confiance aveugle en cet humain. La haine disparaissait en sa présence, mais tu ne savais pas ce qu'il en serai en présence de beaucoup d'humains...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans ton ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Nous agissons dans l'ombre pour servir la lumière - evie
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple de la Terre-