Une vie à reconstruire - Page 2

Partagez | .
 

 Une vie à reconstruire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Membres
Vaea
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Kohaku ♥
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 127
Double Compte : ///
Liens vers la fiche : Fiche

RP's

Elément : Eau
Métier : Invocation à plein temps.
Invocateur : Ariez
Inventaire : 500 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #26 écrite Jeu 6 Nov - 12:22

Ce qu'il disait était très juste. Il y avait toujours un Humain pour rattraper les autres. Et si un pouvait être sauvé, pouvions nous vraiment condamner l'ensemble ? Je ne le pensais pas. Ariez, ici, me montrait à quel point l'humanité pouvait être meilleure. De plus, j'avais contribué à leur création, et je ne pouvais décemment pas les condamner ainsi. C'était... Juste mal. Nous avions joué, et nous avions perdu. Peut-être aussi que les Dieux ne reviendraient jamais, et que nous étions condamnés à la punition, éternellement. Servant humain, et humains, au rythme de leur vie. Cette pensée avait quelque chose d'effrayant.

Toutefois, présentement, le problème des vitres restaient entier. Je n'avais pas l'ombre d'une idée pour en fabriquer dans l'état actuel des choses, et apparemment, Mercor non plus. Ariez partit un instant visiter sa soeur, pour chercher des solutions, mais cela s'entendait à son ton qu'elle croyait pas vraiment en cette solution. Durant ce laps de temps, les réparations continuaient. La question restait entière. Des idées mauvaises naissaient dans mon esprit, me demandant si c'était justifié d'aller voler du verre aux marchands, ou à d'autre boutiquiers. Je n'osais même pas soumettre cette idée à Mercor. Ariez revint cependant vite, malheureusement bredouille. Le problème de l'humidité était évident dans une telle armurerie, et peut-être que j'y pouvais quelque chose, cette fois. Et légalement.

- Peut-être pourrais-je empêcher la pluie de tomber sur cette maison. Ça me prendrait un peu de concentration, mais ça suffirait, je pense.

Ça règlerait au moins le problème temporairement, en espérant bien sûr qu'il ne pleuve pas trop souvent, et trop fortement. Mais peut-être que cela donnerait à Ariez le temps de récupérer de l'argent. Ou peut-être pouvions nous essayer de trouver de l'argent, nous. Nous étions suffisamment puissants pour être intéressants pour quelques travaux.

- Ou peut-être pouvons-nous faire quelques travaux dans la ville. Je suis sûr que les marins ont besoin de courants favorables de temps à autres. Et Mercor pourrait travailler quelques temps dans la Milice. Ça dépendrait de notre salaire, mais... ça t'offrirait une nouvelle source de revenus.

J'aurais pu aussi proposer de ratisser les fonds marins à la recherche de bateaux coulés ou de trésors abandonnés, mais l'assurance de trovuer quelque chose d'intéressant était moindre. Et puis, cela m'aurait pris sûrement beaucoup de temps, maintenant.

- Dans tous les cas, Ariez, tu n'as pas à t'inquiéter. Nous ferons ce qu'il faut pour que ta boutique soit remise en état en un rien de temps, dis-je d'une voix assurée.

Même si cela implique de prendre ces fichus vitres par la force, songeais-je avec une colère qui s'évanouit aussitôt.


Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #27 écrite Mar 10 Fév - 23:29

J’étais vraiment embêté pour Ariez. Elle n’avait absolument aucune solution pour régler le problème des vitres du rez-de-chaussée, puisqu’elle n’avait malheureusement pas assez d’argent pour payer de nouvelles vitres pour l’instant.  C’était vraiment problématique, autant à cause des risques de vol que cela pouvait engendrer que par l’humidité qui pourrait détériorer les locaux de l’armurerie. Et pourtant, rien ne semblait y faire, apparemment il fallait croire que l’armurerie allait devoir se priver de fenêtres pour les jours à venir, à moins qu’un de nous trois ait tout d’un coup une solution miraculeuse pour régler ce problème. Vaea semblait en avoir une temporaire…

« Cela pourrait fonctionner, malheureusement cela risque de te coûter beaucoup d’énergie, non ? Si jamais tu retournes au temple parce que tu es à cours de mana, j’ai bien peur que nous ne serions pas plus avancés. »

Je soupirai. C’était assez frustrant de ne pas avoir d’idée de ce que l’on pourrait faire pour régler un problème aussi simple que des fenêtres. D’autant plus que Vaea et moi sommes des êtres puissants, il devait bien y avoir un moyen de régler le problème. Malheureusement, à part si l’un d’entre nous savait miraculeusement produire du verre, il fallait croire qu’il n’y avait aucune réelle solution, du moins pas dans l’immédiat. Il faudrait gagner un peu d’argent pour pouvoir passer une commande. Et en attendant, il faudrait faire avec.

Ariez proposa d’aller voir sa sœur, en espérant qu’elle l’aiderait dans cette histoire. Cependant, elle-même ne semblait pas vraiment croire à cette histoire, mais on pouvait être surpris, n’est-ce-pas ? Elle nous demanda de rester ici le temps qu’elle aille voir ça, mais malheureusement elle revint quelques minutes plus tard, bredouilles. C’était à prévoir, mais cela faisait tout de même de la peine. Mon Invocatrice suggéra de remplacer les vitres du bas par celle du haut, arguant qu’elle pourrait ainsi ouvrir la boutique et donc gagner à nouveau de l’argent. Ce n’était pas une solution vraiment bonne, mais il faudrait faire avec, au moins temporairement.  

« Ce pourrait suffire quelques temps. Et puis on pourrait utiliser les vieilles lattes de parquet pour combler les fenêtres du premier étage. Cela le priverait de lumière, mais ce serait bien plus pratique pour se protéger de l’humidité, au moins temporairement. »

C’était la seule idée qui m’était venue en tête.Et c’était une idée franchement moyenne… Il n’y aurait que très peu de lumière au premier étage, obligeant à s’éclairer à la bougie. Quoiqu’après tout, je pourrais augmenter l’intensité de la lumière qui se trouvait dans la boutique, du moins à chaque fois qu’il serait à l’étage. Ca m’obligerait à se concentre aussi, mais seulement quand nous serions au premier étage, alors que Vaea devrait rester dans le même état durant toute la durée d’une averse. C’était deux solutions valables, il faudrait voir si Ariez en préfère une.

« En tout cas Vaea a raison, on pourra réaliser des travaux pour gagner plus d’argent pour payer les vites. Ca obligera à vivre un peu difficilement quelques temps, mais je suis sûr que la situation sera vite réglée. »

Je souris en disant cela. Je voulais me montrer rassurant, mais cela ne voulait pas dire que je ne croyais pas en ce que je venais de dire, au contraire, mais je voulais surtout faire en sorte qu’Ariez ne déprime pas à cause de cette histoire. C’était temporaire, comme situation, il fallait juste trouver un moyen de s’accommoder avant que tout ne rentre dans l’ordre.[/b]

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #28 écrite Dim 15 Fév - 21:17

Vaea proposa de dévier la pluie de la maison mais Ariez estima que ce n'était pas la solution, Vaea allait s'épuiser pour pas grand chose, et elle avait besoin de sa force pour plus que simplement repousser la pluie. Et puis l'humidité n'était pas le seul fléau qui pouvait entrer par les fenêtres brisées, il fallait également prendre en compte le vent, le froid et les voleurs.

Vaea émit une autre idée, que lui et Mercor trouve un travail en ville afin de gagner eux aussi de l'argent. Ariez n'aimait pas cette idée car elle trouvait cela contraignant pour ses deux invocations, et pas très rentable. Cependant l'idée de trouver de l'argent de leur coté était bonne.

C'était ensuite au tour de Mercor de proposer ses idées, Ariez adhéra tout de suite à l'idée de mettre des planches sur les fenêtres pour limiter l'humidité et l'entrée d'air, ainsi que les intrusions. Evidemment cela allait plonger tout son lieu de vie dans la plus grande obscurité pendant un moment, mais c'était un sacrifice nécessaire.


"J'ai bien écouté tout ce que vous m'avez dit, il y a des bonnes idées, d'autres qui me plaisent moins. Alors voila le plan : Nous allons prendre les fenêtres du premier étage pour les remettre au rez de chaussé, afin d'avoir une devanture présentable. Il n'y a que deux fenêtres, cela devrait aller. Il y a donc deux fenêtres en haut à prendre. On en prendra une de ma chambre, et celle de la chambre d'ami.

Ensuite, on comble les deux fenêtres emprunté en haut avec les lattes. Cela plongera les deux chambres dans le noir complet, mais ce sont des pièces de nuit donc le désagrément sera moindre.

Pour ce qui est de l'argent, si vous attendez d'être "payé" pour les services rendues, l'argent ne tombera qu'à la fin du mois... Autant mettre votre force et votre magie à profit en récoltant des butins qui se vendent cher sur des monstres. Le gain d'argent sera plus rapide... mais il faudra vous mettre plus en danger."


Evidemment elle savait que Vaea et Mercor ne pouvaient pas mourir, mais l'idée de les envoyer se blesser pour elle n'était pas plus réjouissante pour autant. Cependant elle considéra que les faire travailler tous les deux apporterait peu d'argent et qu'il faudra patienter un long mois ce qui n'était pas mieux.
Elle songea qu'ils pouvaient peut être chasser les Sifflets de la Rivière Blanche, pour leurs plumes. Ce n'était pas des monstres agressifs, juste un peu dur à attraper, et le butin de 600 Tsuris valait le coup.

Le plan lui semblait bancal, mais c'était tout ce qu'ils avaient pour le moment. Alors allons y.

Elle prit quelques outils avec elle et grimpa à l'étage, invitant les deux invocations à la suivre. Ils se retrouvèrent tous les trois dans la chambre. Ariez songea qu'il ne fallait surtout pas casser la vitre. Un faux mouvement, un coup de travers, et c'est tout le plan qui partait à l'eau. Elle sentit un poids étrange sur ses épaules.

Elle commença donc avec l'aide de Mercor et de Vaea à enlever la vitre des gongs qui la fixaient au mur, il faudrait ensuite simplement la reposer au rez de chaussée, cependant les vitres étaient posées la depuis une éternité et le mécanisme de fixation résistait à Ariez, qui n'osait pas forcer. Elle avait beau essayé de soulever la fenêtre rien ne venait.


"Je n'y arrive pas, ça ne veut pas bouger. Je m'y prends peut etre mal ? J'ai trop peur de casser quelque chose."

Elle regarda ses deux invocations.

"Qui veut essayer...?"

C'était une mission de la plus haute importante et il ne fallait rien casser, l'enjeu était de taille.

(afin de pimenter un peu... Jet de dé !

1 : La fenêtre se brise
2, 3 : La fenêtre refuse de venir pour le moment
4, 5, 6 : you're the boss, la fenêtre sort de ses gongs.
)

Rappel ; il y a un champ de lancer de dé sous la fenêtre de réponse normal (donc pas la réponse rapide)


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Vaea
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Kohaku ♥
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 127
Double Compte : ///
Liens vers la fiche : Fiche

RP's

Elément : Eau
Métier : Invocation à plein temps.
Invocateur : Ariez
Inventaire : 500 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #29 écrite Jeu 19 Fév - 12:53

Bien sûr, je devais me rappeler des coutumes étranges des Humains... Pourquoi donc payer au mois, alors que dans l'Ancien Monde, le paiement d'un travail à la journée était chose courante dans certaines régions... Enfin. Si la perspective de travailler ne m'avait guère enchanté, celle d'aller à la chasse aux monstres était étrangement réconfortante... Je me sentais déborder d'énergie, et autant mettre la puissance de l'eau pour aller détruire quelques arbres, ça ne ferait de mal à personne... Presque. Je félicitais de nouveau mentalement Ariez d'avoir choisi une créature de feu. Même si je me doutais que Mercor n'était pas nécessairement en faveur de la déforestation, au moins, il n'y était pas lié directement.

Mais pour l'heure, pas de monstre à abattre, juste un nouveau plan pour récupérer des fenêtres... Ce qui promettait d'être extrêmement délicat. Après quelques efforts infructueux, la fenêtre refusait toujours de venir, et la possibilité qu'elle ne se brise effrayait à juste titre Ariez. Bon. Je me devais de faire quelque chose, et c'est pourquoi, avant de commencer à m'y mettre, mieux valait avoir une forme adaptée. Reculant de quelques pas, je soufflais un peu, avant de lancer mon sort de métamorphose, me changeant en une brise d'air marin en ce jeune homme aux cheveux bleutés.

- Je vais essayer, Ariez...

Ça n'était pas facile, à la fois de me réhabituer à un corps humain, et de faire sortir cette fichue fenêtren mais je savais que je pouvais le faire. Ça ne devait tout de même pas être si compliqué, tout de même ! Bandant mes muscles, j'essayais un moment par la force, mais, comme souvent, elle ne fonctionnait pas seule. Je réfléchis alors un court instant avant de comprendre le mécanisme de cette fenêtre. Peut-être qu'en appuyant là... Et en débloquant ici... Un petit cliquetis répondit à mon argumentation mentale, mais la fenêtre ne bougea pas d'un pouce. Très bien... Il fallait la prendre comme une énigme, et j'en avais à revendre !

Poussant de nouveau le mécanisme comme avant, j'appuyais un peu dessus... Et dès que le cliquetis se fit entendre, je soulevais la fenêtre de toutes mes forces et la fenêtre finit enfin par céder... Me tombant dans les bras, et je peinais un instant à la garder en main sans la faire tomber. La raison à mon manque de préparation était simple : je n'avais absolument pas prévu qu'elle se détache si vite, j'avais parfaitement visualisé les étapes suivantes pour débloquer le système de fixation, mais, coup du hasard, vieillesse du mécanisme, ou tout simplement, incompréhension de ma part, la fenêtre avait cédé bien plus vite que prévu. Et comme je ne l'avais pas brisée, c'était déjà ça !

Reprenant mon souffle en la prenant délicatement à bras le corps, je profitais un court instant du courant d'air, désignant la suivante d'un mouvement de tête à Mercor :

- A ton tour, si tu veux tenter ta chance! lançais-je gaiement.

Pouvoit utilisé : Métamorphose (6)
Mana restant : 13


Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Vaea le Jeu 19 Fév - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #30 écrite Jeu 19 Fév - 12:53

Le membre 'Vaea' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #31 écrite Mer 25 Fév - 0:45

Je fus assez content d’avoir trouvé cette solution temporaire. En toute honnêteté, je ne pensais pas que mon Invocatrice retiendrait ma proposition, mais il fallait que je me rende à l’évidence : elle avait beau ne pas être incroyable, c’était malheureusement la seule chose qu’ils pouvaient faire à l’heure actuelle. Après, ce n’était pas non plus la pire idée qui soit et l’armurerie resterait vivable. C’était ce qui comptait après tout, pouvoir ouvrir la boutique afin de financer les réparations qui restaient à faire. J’écoutai donc attentivement ce que disait Ariez, afin de comprendre son idée. Enlever les deux fenêtres ne devaient pas être sorcier… Du moins en théorie. Après il y avait aussi l’histoire de la chasse aux monstres.

« Je suis sûr que nous réussirons à chasser quelques monstres, cela nous permettra de réunir l’argent plus rapidement. »

Vraiment, aller dans les terres avoisinantes pour se charger de quelques monstres ne me posait aucun problème. Mais ce n’était pas le problème pour l’instant. Je suivis Ariez et Vaea jusqu’à l’étage. Celle-ci s’était munie de quelques outils et se dirigeait vers sa chambre, plus particulièrement vers la fenêtre de celle-ci. Elle tenta diverses approches mais rien n’y fit : la vitre tint en place. Apparemment, elle semblait bien fixée, l’enlever ne serait pas une tâche facile… Vaea se prêta aussi à l’exercice, et y arriva sans problème. Il me proposa alors de m’occuper de la deuxième fenêtre.

« Je vais essayer. »

J’allais devant cette deuxième fenêtre et m’apprêtais à la saisir quand je me rendis compte que je risquais plus de briser le verre qu’autre chose avec mes griffes. Peut-être devrais-je faire comme Vaea et recourir à la métamorphose… Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris forme humaine. Mais il fallait bien que je m’y remette, non ? Je me concentrai et me rappelai de la forme que j’avais l’habitude de prendre dans l’ancien monde : un homme un peu plus grand que la moyenne, les cheveux bruns, plutôt courts, encadrant un visage plutôt fin duquel se dégageait deux yeux verts. Rapidement, je retrouvais cette forme.

Cela était un petit peu étrange, j’étais incapable de dire quand était la dernière fois que j’avais utilisé cette apparence. Ceci dit, j’aurai le temps de m’habituer à ce corps plus tard : pour l’heure, il fallait s’occuper de cette maudite fenêtre. Je l’attrapai et tentai de faire les mêmes gestes que Vaea avait pratiqués un peu avant. J’attrapais donc la fenêtre et la soulevai, espérant qu’elle se défasse sans problème. Ayant remarqué que la première s’était enlevée facilement, je faisais très attention afin d’être sûr de ne pas briser le verre. Et bien m'en pris, puisqu'elle se dégagea du mécanisme assez facilement. Je l'enlevai donc délicatement du méanisme et retournais vers Ariez et Vaea.

« Et voila la deuxième !»

J'affichai un beau sourire en disant cela, assez fier de moi. Il n'y avait pas réellement de raison pour, mais il fallait croire que réussir ce genre de petites maneuvres suffisait à me faire plaisir. Enfin, ce qui comptait surtout, c'était bien qu'on ait réussi à les enlever. Il ne restait plus qu'à les mettre au rez-de-chaussée et à condamner les ouvertures que nous venions de créer.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Mercor le Mer 25 Fév - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #32 écrite Mer 25 Fév - 0:45

Le membre 'Mercor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #33 écrite Dim 29 Mar - 19:22

La tension était à son comble quand Vaea et mercor usèrent de tous leurs talents pour enlever les fenêtre de leur gong. Cela pouvait paraître anodin pour la plupart des gens, une invocation qui enlève une fenêtre de son cadre, mais il y avait tellement d'enjeu derrière ces simples fenêtres que le coeur d'Ariez commença à s'accélérer. Elle arrêta même de respirer quand Vaea commença à réussir à la faire bouger, et son coeur manqua un battement quand la fenêtre, finalement trop facile à attraper, faillit lui glisser des mains. Elle eut un profond soupir de soulagement quand cela fut fait, et remercia Vaea. Puis se fut au tour de Mercor, qui ayant bien observé Vaea faire, garda la même gestuelle et obtient un résultat tout aussi satisfaisant, Ariez put alors calmer ses nerfs.

"Je vous félicite ! Ce n'est pas grand chose, mais beau travail !"

Toute heureuse de cette première réussite, elle descendit au rez de chaussée, suivit de Mercor et Vaea, portant une fenêtre chacun, afin de les remettre en place en bas. L'opération fut très facile et rapide, Ariez était ravie, elle put refermer les deux fenêtres et faire enfin cesser les courants d'air dans sa boutique. Il y avait simplement une légère différence de couleur entre les fenêtres et les encadrement. Rien de bien grave.

"Maintenant la seconde étape, on prend les lattes et on condamne les fenêtres du haut."

Elle était remotivée comme jamais, elle en prit autant qu'elle put et se dirigea vers sa chambre avec quelques clous et un marteau. Elle entreprit alors de reboucher les fenêtres avec les lattes. Au milieu de son travail elle alluma quelques bougies pour ne pas se retrouver plongé dans le noir. Pendant ce temps elle avait demandé à Mercor et Vaea de faire de même dans la chambre d'ami. Après un long moment à clouer les lattes aux fenêtres, ils purent tous ensemble admirer tout le chemin parcouru, depuis le début de la journée. L'armurerie était propre, présentable, prête à accueillir les clients, à nouveau.

"Je n'aurais rien pu faire sans vous... heureusement que je vous ai..."

Elle s'approcha de Vaea et Mercor, encore sous forme humaine après l'étape deux, et noua ses bras autour de leur cou. Elle était épuisé et ce petit calin réconfortant lui fit chaud au coeur, elle se sentait forte avec ses deux invocations près d'elle. Elle savoura l'instant un moment puis revint à ses premières préocupations.

"Maintenant... trouver de l'argent. L'idées de chasser des monstres avait l'air de vous plaire. Il y a un petit oiseau pas loin d'ici qui rapporte gros. Mais il est difficile à attraper... Il s'apelle le Sifflet, ses Plumes se vendent 600 Tsuris. Mais peut-être en reparleront nous plutot demain..."

Dit-elle en regardant le soleil décliner, depuis la fenêtre fraichement reposée.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Une vie à reconstruire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 510 millions de dollars pour reconstruire Carrefour-Feuilles
» Comment reconstruire la société haïtienne ?
» « Et si avec des Si on pouvais reconstruire ma vie.. » Rony.
» Des idées pour la reconstruction
» Reconstruire aussi les structures de formation scolaire et universitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Rue Commerçante :: Armurerie-