Pan

Partagez | .
 

 Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 31 Juil - 23:23

I) Identité.

Nom: Cimelangh
Prénom: Pan
Sexe: Masculin
Age/date de naissance : 20 ans


II) Caractère

  Décrire  ici les divers composants de la personnalité de Pan qui font de lui un être unique serait bien trop long. Nous allons donc nous borner à le résumer de manière incomplète en éclipsant totalement certaines facettes de sa personnalité.

  On peut ranger Pan dans la catégorie des « Cyniques », mais lui-même se perçoit plutôt comme lucide (comme presque tous les cynique en réalité). La vie ne lui a pas fait de cadeau et il ne compte pas en plus de ça se forcer à sourire. C’est donc un garçon plutôt triste. Seul une activité solitaire particulière lui redonnait de temps à autre le sourire (non pas l’activité solitaire à laquelle vous pensez) : le dessin. Il aime beaucoup jouer aussi. Mais comme ce n’est plus de son âge et que personne n’a jamais vraiment joué avec lui… Enfin, pour conclure cette succincte description il est bon d’ajouter que le jeune homme est plus  intelligent que la moyenne de son village natale, lieu dans lequel un type capable de compter ses doigts passe pour un intellectuel.

  Le reste de sa personnalité dépendant quasi entièrement des gens et du contexte il n’y a pas grand intérêt à la décrire.

  Pan croise rarement des invocations, mais il adore les dessiner. Elles ont toujours une apparence originale. Pour ce qui est de la religion il imagine mal un des quatre grands dieux le sermonner en personne. Sa morale se résumerai à : « Vivre et laisser vivre ». Et les dieux, de là où il l’observe (s'il l'observe effectivement) n’ont surement rien contre cette conduite.


III) Physique

De manière factuelle Pan mesure 1m81 et pèse dans les 60 kilos.

  Pour peu que vous le fréquentiez un peu, Pan, est une personne que l’on peut immédiatement identifier de très loin, pour simple raison qu’il a une démarche, une allure bien à lui. Tout d’abord, sa silhouette élancée qu’il maintient droite en permanence, lui donne un air de petit noble coincé dans un costume guindé (Il faut préciser que sa mère ne manquait pas de le punir dés qu’elle l’apercevait un peu vouté ou avachis). Sa manière de marcher est, elle aussi, repérable de loin il étend ses longues jambes une à une comme si la durée de chacune de ses foulées était parfaitement maîtrisée, à la fois lente et régulière.

  D’un peu plus près on peut remarquer que son physique n’avait rien d’exceptionnel. Il a des yeux en amandes d’un vert foncé sans éclat qui, à moins de prendre la peine de les observer, passe pour du marron. Il a des cheveux bruns, un peu trop lisses à son gout, qu’il ébouriffe régulièrement afin de ne pas les avoir dans les yeux. Sans paraitre maladif son teint est pâle, une chose assez courante chez les habitants du Nord. Les traits de son visage sont plus fins que la moyenne, pour un homme. Et comme Pan n’est pas bien costaud on le qualifiait parfois, dans son village, « d’efféminé ». La plupart du temps, il avait droit à des qualificatifs nettement plus vexants.

  Pour ce qui est du style vestimentaire, le jeune homme met un point d’honneur à toujours s’habiller le plus simplement possible, mais en portant des vêtements corrects dans lesquels il se sente à son aise. Il affectionne spécialement les chemises.  Le jeune homme en possède d’ailleurs deux blanches, identiques, qu’il ne cesse de porter alternativement. Le reste de sa garde-robe est tout aussi sobre : quelques pantalons de toile, une paire de bottes en cuir, un veston marron et de temps en temps, selon la température ambiante, une vielle cape faite d’un épais tissu kaki. Cette cape lui fut offerte par Bor, son père et de mémoire c’est l’unique cadeau qu’il reçut de la part de ses proches.


IV) Vie

Famille:

  Bor Cimelangh (mais tout le monde disait père-Cim), était un homme que l’on pourrait résumer dans son intégralité, en affirmant tout bêtement que c’était un homme simple. Tout chez lui respirait la simplicité : ses manières, sa morale, ses habitudes, son vocabulaire, son style vestimentaire, ses plaisirs, son esprit… tout absolument tout était simple dans sa vie. Il se levait le matin quand le soleil le réveillait partait travailler pour nourrir sa famille et rentrait le soir pour manger avec elle, avant d’aller se coucher en même temps que le soleil. Et le lendemain il n’avait qu’à refaire comme la veille. Pan échangeait rarement plus de quelques mots par jour avec son père (Des mots qui excédaient rarement les deux trois syllabes). Bor aimait son fils de manière simple un petit mot réconfortant quand il avait la mine triste et une main sur sa tête pour le calmer. « Les mots compliquent tout. Pas besoins. » Affirmait parfois le père de famille quand on le questionnait sur son mode de communication, s'il ne se contentait pas tout simplement de vous répondre en posant la main sur votre épaule en vous regardant fixement. Cependant, à son grand malheur l’homme c’était marié à une femme qui lui compliquait la vie. La solution la plus simple qu’il avait trouvé était de la laisser faire. Se disputer avec sa femme lui semblait trop compliqué. Aussi lui lassait-il le soin de régner sur la maisonnée et autres tâches complexes tel que l’éducation du petit ou la cuisine, tandis que lui effectuait des travaux manuels simple là où sa force de travail était rémunérée.

  Aussi loin qu’il s’en souvienne le jeune homme a toujours préféré son père à sa mère. En effet la femme qui l’a mis au monde est aussi celle qui lui donne parfois envie de le quitter. Pour la grande majorité des gens il est communément admis des balivernes affligeantes tel que : « Rien ne vaut l’amour d’une mère » ou « Le petit préfère davantage sa mère et c’est naturel » ou même « Rien ne peut remplacer ce lien spécial entre une mère et son fils »… Selon Pan il fallait avoir une gentille petite maman pour débiter pareilles niaiseries. Sa génitrice, Fionna Bleati, était une femme sèche comme un squelette avec à peu près les mêmes expressions faciales. Elle était capable de le forcer à finir sa soupe à coup de louche pour qu’il grandisse puis de le corriger à nouveau parce qu’il devenait trop grassouillet. Sous prétexte que son premier enfant, Mat, était mort deux jours après sa naissance, le second se devait d’être réussi parfaitement, ou plus précisément elle se devait de faire en sorte qu’il le soit. Cela passait par une surveillance permanente et malsaine de tous les faits et gestes de sa progéniture. Comme si la pitié mêlée à la culpabilité que le garçon éprouvait à chaque fois qu’il passait devant la tombe de son grand-frère ne suffisait pas. La tombe en question avait, dans un délire morbide, été creusée à quelques mètres de la maison ; « Pour que  Mat reste près de nous malgré tout.» expliquait à qui veut l’entendre Fionna.

  Ainsi cette femme a fait de l’enfance de son fils un cauchemar de règles et de morales absurde empreint d’un puritanisme poussé à l’extrême.  Si Pan était faiblard c’est parce qu’il ne se donnait pas la peine d’être fort. Si Pan avait du mal à se faire des amis c’est parce qu’il ne se donnait pas la peine d’être charismatique. Et, dans les deux cas sa mère se devait de le punir sévèrement pour cette honteuse paresse.


Histoire:

  Pan a grandi dans un village situé dans la partie Nord de l’île. Il est impossible d’être plus précis sur l’emplacement de ce dernier, car même ses habitants ignorent son emplacement exact sur une carte. La plupart d’entre eux  n’ont d’ailleurs jamais vus de carte. La famille Cimelangh ne comptait pas parmi les plus pauvres des environs, mais on ne pourrait pas employer le terme de « aisé » pour décrire son niveau de vie. Disons qu’il ne faisait pas froid dans leur maison l’hiver et, ça, c’est déjà bien dans le Nord. Un mur de brumes gelées vous tient lieu d’horizon là-bas.

  Résumons à présent brièvement la vie de Pan. Sa naissance n’avait rien d’exceptionnel. Le garçon est venu au monde par la voie prévue à cet effet avec l’aide de ce que l’on pourrait appeler une sage-femme (en réalité il s’agissait de la voisine qui avait entendus des cris et qui avait elle m’en déjà survécu à plusieurs accouchements). Conformément à la coutume des Cimelangh on donna au nouveau né un nom de trois lettres. « Cimelangh c’est déjà long. Trois lettres ça suffit pour un prénom.» expliquait Lul, sa grand-mère, quand elle était d’humeur volubile. Puis Pan avait grandis étouffé par une mère inquisitrice et délaissé par un père trop occupé à des tâches plus rudimentaires qu’élever son fils.

  Pan a rarement été heureux dans son village. Le peu d’amis qui lui convenait était jugé infréquentable par sa mère qui s’empressait de les repousser. De manière générale il avait toujours été seul. Il avait bien eu un jour un véritable ami, mais le garçon avait été emporté par une épidémie de grippe pendant un hiver. Il n’intéressait pas les filles de son village au grand damne de sa mère  qui le lui reprochait d’ailleurs souvent. De plus dans les contrées du Nord on évitait le plus possible de s’attacher à quelqu'un qui « ne passera pas l’hiver ». C'est-à-dire quelqu'un qui avait l’air malade ou trop maigrichon pour survivre à la vague de froid annuelle. Seulement, malgré son apparente fragilité le gamin avait finis par passer une vingtaine d’hivers, avec toujours cette même idée en tête : * Un jour je quitterais cet endroit et j’irais voir ce qui se trouve au-delà*. L’occasion ne se présentait malheureusement jamais. Il y avait bien quelques routes qui disparaissaient dans la brume, mais on ne les empruntait qu’en groupe armé et si possible accompagné d’une invocation. Un gamin de la carrure de Pan aurait, avec beaucoup de chance, tenu une nuit seul sur les routes.

  Un jour cependant, car il faut bien qu’il se produise un élément déclencheur pour que démarre une véritable histoire, une caravane escortée de plusieurs invocations fit halte dans l’auberge du village. Une rumeur prétendait que tout ce monde faisait route vers le Sud. Quand il apprit la nouvelle le jeune homme, décidé à quitter son foyer, rassembla quelques affaires en hâte avant de se rendre à l’auberge.

  Devant l’insistance dont faisait preuve ce dernier pour rejoindre leur caravane les voyageurs finirent par céder.
« Que ce soit bien clair, on te laisse juste nous suivre. Tu te débrouilles avec tes provisions. Et  si tu traines des pieds on te laisse te faire boulotter par la première bestiole qui se pointe. »
Le barbu qui semblait être le chef de la troupe avait été très claire avec le gamin. Et c’est ainsi que Pan parti en direction du Sud à la recherche d’une vie moins ennuyeuse.


V) Autres

Métier: Dessinateur
Signes particuliers: Emporte toujours avec lui le nécessaire pour réaliser un croquis dans une petite besace de cuir.
Rêve, ambition :
Pan espère un jour parvenir à vivre convenablement et ce uniquement de son métier. Ce qui n’est pas évident tous les jours. Puis pourquoi pas, si les choses se déroulent bien, installer son propre atelier en ville afin de travailler tout en enseignant le dessin. De manière plus utopique, il essaye chaque jour de « croquer » la vie dans toute sa splendeur. Retranscrire par ses traits les plus subtiles créations des divins est, à la fois, un idéal et un défi constant pour lui. Même s'il est capable de trouver son bonheur ailleurs, une belle esquisse reste sa plus entière satisfaction.


VI) Hors Jeu

Comment avez vous découvert ce forum ? Par un top site.
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Elle donne envie de s’y plonger immédiatement.
Comment trouvez vous le design de ce forum ? A la hauteur de l’intrigue.
Avez vous lu le règlement ? [Validé par l'hydre schizophrène]
Avez vous vu la ChatBox ? Après trois heures sur le forum.
Savez vous comment voter pour le forum ? Oui.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Pan le Lun 4 Aoû - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 399
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 2 Aoû - 20:04

Bienvenue Pan !

Bonne réponse pour le règlement !

Pas grands chose a redire sur ta fiche sinon que j'ai remarqué des fautes :

Pan a écrit:
tous les cynique

Cyniques
Pan a écrit:

Les mots complique tout. Pas besoins

compliquent

Pan a écrit:
le père de famille quand ont le questionnait

on

Pan a écrit:
et autres taches complexes

tâches

Pan a écrit:
simple là ou sa force



Pan a écrit:
on ne pourrais

pourrait

Pan a écrit:
gélées

gelées

Pan a écrit:
Trois lettre ça suffit

Lettres

Pan a écrit:
à des taches plus

Tâches => Tache renvoi aux couleurs/Tâches renvoi aux travaux ^^
Pan a écrit:

Quand il appris

apprit


Voila ! C'est tout pour moi ^^ !


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 2 Aoû - 21:53

Désolé pour les fautes bêtes. Je pensais les avoir éradiqué.

Voilà qui est fait!

Merci.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 399
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 2 Aoû - 21:55

Donc c'est tout bon pour moi, reste l'avis d'Ariez !


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 3 Aoû - 0:05

Bonsoir Pan ! Bienvenue sur Arcane

Il manque simplement sa taille exacte et son poids dans ta fiche, tout le reste me convient. J'ai bien aimé les touches d'humour dans ta fiche, c'est assez rare, et tu fais ça en finesse, ça m'a plu. (oui j'avoue, j'ai eu un mini fou rire devant sa première allusion à sa passion)



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Lun 4 Aoû - 14:19

Merci beaucoup.

Voilà j'ai rajouté une petite ligne sur son poids et sa taille exacte au début de la rubrique Physique.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 6 Aoû - 23:03

C'est tout bon je te valide !

BON JEU


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-