Le froid arrive

Partagez | .
 

 Le froid arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 25 Aoû - 22:20

Au plus haut des tours du temple, se trouvait une immense porte de couleur blanche. Le bois de la porte semblait avoir résisté aux effets de temps et la peinture avait l'air encore fraiche. La poignée de la porte était faite de fer et recouvert de feuille d'or. Au touché, cette dernière semblerait glacée et difficile à tourner. Les gonds de la porte étaient eux aussi en bon état, ce qui permettait une ouverture facile de la porte. Au-dessus de cette dernière se trouvait une inscription gravée dans la pierre.

"Ici est enfermé Mistraelis. Autrefois surnommé le seigneur du mistral."

Derrière cet obstacle de bois, ce trouve un long couloir. Un vent faible, mais froid se fait sentir. Le long couloir était parfaitement éclairer par une succession de fenêtres, ces dernières permettaient de voir que le long couloir était en réalité une passerelle suspendue à une hauteur immense. Le vent y reste faible et le froid devenait plus fort. Entre les fenêtres se trouvaient des inscriptions devenus illisibles par le temps. Cependant, au-dessus de ces mêmes inscription se trouvait des dessins de montagne.

En continuant sur la passerelle, on pouvait remarquer des représentations humaines aux milieux des montagnes. Des scènes de vie et de leur quotidien était représenté, mais plus loin on pouvait constater un groupe d'humain fuyant ce qui semblait être le dessin d'un griffon les menaçants.

Plus loin, on pouvait remarquer une représentation d'une silhouette qui possédait des traits féminins. Cette dernière semblait traverser les montagnes et les escalader jusqu'à arriver devant une grotte. Cependant, l'aventure sur le mur prenait fin. Une porte faisait obstacle. Une immense double-porte avec deux immenses dessins sur les deux cotés. Sur celui de droite on pouvait remarquer une guerrière brandir son épée contre un immense griffon qui était dessiné sur la porte de gauche. En haut de cette double-porte se trouvait à nouveau une inscription.

"Rentre si tu as le courage d'affronter le froid du mistral"

Derrière ces portes se trouve une immense salle circulaire éclairé par une petite fenêtre. La neige semblait prit possession de ces lieux. Au centre de la pièce se trouvait un bloc de granite recouvert par un manteau blanc.

Près de la fenêtre se trouvait Mistraelis. Ce dernier regardait les montagnes qui lui faisaient face. Il aimerait bien revoler tel un seigneur au-dessus de ces dernières, mais il attendait. Il attendait qu'un humain ouvrira sa porte pour venir le libérer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 10 Sep - 14:38

Après avoir laissé ses muscles se poser dans une salle vide (qui était celle d'une force inconnue) et après avoir traité du changement que la grande altitude et le reluisant que le fort de sa situation plaçait en son sentiment, plaçaient en lui, il se décida de pardonner cette absence et d'aller ailleurs.

Cobi trouva à l'extérieur, au lever de ce monument dont les marches qu'il gravissait rendaient le charme de plus en plus être le concert parfait de la lumière, l'impression étrange d'être à la base. Cette fraîcheur écrasante des sommets qui semblait se briser sur des minéraux blancs et or, tout cela était réel comme une empreinte tenant l'au-delà. L’indifférence pour la vie était amoureuse comme la chaleur de cette menuisière qui avait créé ce temple.

Le temple du vent était de loin le plus beau de tous les temples, mais du fait que ce n'était pas le seul, cela faisait aussi de lui le plus faible de l’œil d'un tyran. Heureusement, Cobi n'était pas un tyran.

Il visa le sommet et se retrouva devant une porte fatidique, belle et sobre tout à la fois. En son haut était inscrit : « Ici est enfermé Mistraelis. Autrefois surnommé le seigneur du mistral. » Cobi la poussa. Elle glissa sur ses gonds comme s'ils n'avaient jamais pu rouiller, maudits par l'attente d'un nouveau règne. Ce règne commença par un salut : une brise s'engouffrant de par d'immenses fenêtres qui faisaient l'apothéose de cette magie céleste qui se vouait à l'esclavage des dieux.

La menace vengeresse et fantomatique de cette puissance était rappelée par des dessins qui semblaient incomplets, comme par le défi de les achever soi-même... ou par l'amour de laisser un espoir là où il n'y en a pas : un ou l'autre. Il n'empêche que la prochaine porte était bien réelle. Elle était bien plus grande que l'autre... bien plus menaçante, aussi. La mort attendait, semblait-il, à qui n'aurait pas la force d'abattre les peurs les plus sensées.

«
Rentre si tu as le courage d'affronter le froid du mistral
»

Courageux, Cobi entra.

L'intérieur était une tour. On y voyait un monstre. Possédé par une aventure qu'il ne pouvait plus arrêter, l'humain cria : « Bonjour ! »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 10 Sep - 23:38

Voilà plusieurs semaines Plume avait décidé de se rendre au Temple de l'air. Elle avait pour cela chaussé ses bottes de cuir souples et s'était fourni une cape sombre taillée dans un tissus chaud et confortable la couvrant des pieds a la tête. Accompagnée de Jin le seul variquan qu'elle avait conservé après avoir vendu l’élevage de Nael la distance semblait moins imposante. En passant par de petite auberge et en se nourrissant de la chasse elle économisait ainsi ses tsuris. C'est le souvenir de Wings qui l'avait poussé a entreprendre ce périple. Elle devait se lier avec une invocation, c’était comme un appel. Si puissant qu'il l’empêchait de dormir. C'était comme s'il lui manquait une part d'elle même. Elle tira doucement sur la bride de sa monture qui s'arrêta. Devant elle se dressait une immense construction dont les ligne épurées et aériennes semblaient sortie d'un songe. La pierre immaculée renvoyait les rayons du soleil, c'était comme si le monument rayonnait. La jeune femme resta quelques instants, admirant la beauté du lieu. Elle descendit ensuite de Jin avec souplesse et alla l'attacher a un branche dans la forêt avoisinante, ainsi il pourrait brouter a sa guise et si le danger se présentait le nœud était suffisamment lâche pour qu'il puisse s'enfuir. Des bruits de pas brisèrent le silence et Plume se tapit derrière un arbre. Un jeune homme se apparut. Il devait être la pour tenter d'obtenir une invocation lui aussi. Elle caressa le museau du variquans une dernière fois et entreprit de suivre son prédécesseur. Elle resta un moment cachée derrière un pilier et ça n'est que lorsqu'il eut disparu a l’intérieur du temple qu'elle commença son ascension. Les marches semblaient interminable et des bourrasques de vents semblaient lui refuser l'accès mais elle ne céda pas. Une fois arrivée en haut elle hésita a nouveau. Si la jeune femme échouait aurait-elle le courage de revenir ? Elle pris une grande inspiration et poussa la lourde porte du temple.

Deux couloirs s'étendaient devant elle. Une force mystérieuse appelée hasard la poussa a se diriger vers la gauche. Ses pas résonnaient entre les murs de pierre brisant le silence. Pesant. Elle avait gravit tant de marches et croisé tant de portes qu'elle ne les comptait plus. Mais l'appel venait de plus loin. Finalement une porte se détacha des autres. Attirant irrémédiablement le regard de Plume. D'une blancheur parfait il semblait émaner d'elle un aura calme, apaisant. la jeune fille posa délicatement la main sur la poignée dorée, elle était glaciale. L'inscription au dessus de cette dernière attira son regard, elle la lu calmement.
"Ici est enfermé Mistraelis. Autrefois surnommé le seigneur du mistral."
Plume n'eut qu'a donner une légère impulsion pour que la porte s'entrouvrent. Laissant échapper un courant d'air à vous congeler sur place et la jeune femme resserra les ports de sa cape sur elle. N'était ainsi visible que son pâle visage dont les yeux, saphyr, semblaient aussi froids que le lieu. La jeune femme avança et ce qu'elle découvrit l’émerveilla encore plus.

Un long couloir suspendu relié le couloir a une double-porte, plus sobre, dont les deux battants comportaient des motifs qu'elle ne devinait pas d'ici. Elle fit un premier pas dans la pièce et le froid se fit immédiatement plus mordant. Tout en observant les magnifiques peintures représentant divers paysages et personnages. Le dernier motif semblait détailler une femme se rendant dans une grotte en haut des montagnes. Plume avait atteint la double-porte sans s'en rendre compte, trop concentrée sur tout ce qui l'entourait. Elle observa la finesse du dessin couvrant chacun de ses battants. D'un coté une femme, une guerrière sans doute, pointait une épée. De l'autre, un magnifique griffon a la stature imposante semblait la défier. La encore une inscription était gravée au dessus de la porte.
"Rentre si tu as le courage d'affronter le froid du mistral"
N’écoutant désormais plus que ce désir irrépressible de découvrir l'invocation qui se cachait derrière cette porte elle saisit les deux poignée et ouvrit les portes en grand. La pièce qui apparut devant ses yeux était circulaire et spacieuse. Plume eut l'impression d'avoir changé de saison. La salle était emplie de neige et les cristaux de glace semblait avoir prit possessions de tous les reliefs. Le froid, presque douloureux pour le frêle corps de la jeune femme l'obligea a resserrer d'avantage la cape sur elle même. Si bien qu'on ne voyait presque plus son visage, seule chose apparente auparavant.

Dans un premier temps elle remarqua, agacée, l'homme qu'elle avait vu gagner le temple avant elle et elle pesta contre le fait d'avoir attendu. Il était blond, cette couleur chaude jurait avec le froid environnant. Sa présence dérangeait Plume qui avait refusé de s'adresser plus que nécessaire aux autres humains depuis la mort de Nael. Peut être le jeune homme avait il déjà fait un accord avec la créature. Mais quelle créature ! Lorsque les yeux de la femme se posèrent sur la chimère elle resta bouche bée. Un majestueux griffon semblait perdus dans la contemplation qu'offrait la seule fenêtre de la pièce. Ses plumes, zébrées de blanc et de noir s'accordaient a la perfection tandis ce que sont corps, robustes, semblaient tout en muscle. Elle resta a l'observer quelque instant. Puis elle fit quelques pas, dépassant l'homme. Elle mit un genou a terre et s'adressa a la magnifique invocation.

" Mistraelis, seigneur du mistral, je suis venue aujourd'hui afin de requérir ton aide."


Sa voix avait résonné, carillon au vent quand se dernier continuait de jouer avec les pans de sa cape sans jamais révéler la personne se trouvant a son couvert.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 11 Sep - 21:07

Deux humains avaient franchi sa porte. Depuis des lustres, Mistraelis n'avait pas vu d'humain venir auprès de lui. Généralement, les humains n'avaient pas l'idée de venir monter jusqu'aux plus hautes tours du temple de l'air. L'un deux semblait être un jeune homme à la quête d'aventure et l'autres était une jeune humaine qui semblait avoir besoins de l'aide du demi-dieu. Le "seigneur du mistral", voilà une éternité que le griffons n'avait pas entendu ce surnom que ses ennemis lui donnaient au milieu des batailles. Cette appellation lui redonnait aussi un triste souvenir de ses montagnes. Depuis la destruction de son domaine, le fils d'Aer fut déprimé et ne pouvait qu'à présent regarder les collines enneigées qui lui faisaient face à sa fenêtre. Le demi-dieu ferma les yeux et soupira. Enfin, il se remit debout et marchait sans décrocher un mot vers la pierre de granite qui ornait le centre de la salle. Arrivé vers la gauche de la jeune humaine, il s'arrêta et la regarda de son oeil gauche celle qui c'était mise à genoux devant lui.

"Pas besoins de formalité dans cette prison, jeune enfant ! Relève toi, ce titre ne signifie plus rien maintenant. Il observa le blondinet qui se trouvait derrière cette humaine. Quand à toi, tu dois être un curieux qui c'est perdu, pour venir me souhaiter le bonjour dans cette cellule. Sache le, humain, chaque jours n'est pas le bon pour me rendre le sourire."

Ceci dit, le demi-dieu se remis à marché vers le granite. Malgré la froideur dans ses paroles, le fils d'Aer plaçait beaucoup d'espoir de retrouver sa liberté avec un de ces deux humains. Une fois arrivé, Mistraelis posa sa serre droite sur la pierre recouverte de neige et se mis à la serre, allant même à planter ses griffes dans la roche. La roche semblait se fissurer, mais ne céda pas.

"Si vous souhaitez devenir mon invocateur, vous devrez montrer que vous en êtes digne en accomplissants mes épreuves et Aer mon père vous accordera ma vie."

Le demi-dieu retira sa serre et se retira près de la fenêtre. Sur la trace laissé dans la neige un petit cristal de glace se fit voir. Une fois arrivé près de la fenêtre le griffons étendait une de ses ailes pour bloquer la lumière qui arrivait par la fenêtre, plongeant la cellule dans le noir total.

Cependant, un petit faisceaux de lumière du soleil paissait entre le plumage de Mistraelis.
Le petit rayon de soleil se dirigeait vers le cristal de glace et au moment ou la lumière toucha la glace encastrer dans le granite, un spectacle se dévoila aux yeux des humains et du demi-dieu.

spoiler:
 

Une éruption de lumière de couleurs différentes se déclencha, éclairant ainsi la sombre pièce. Cette explosion lumineuse était violente, mais magnifique. Malgré la puissance de cette source de lumière, elle commençait à perdre d'intensité. L'obscurité reprenait ses droits, mais le cristal lui était toujours riche en lumière. Soudainement, le cristal bougea légèrement. Il effectuait des petits gestes, comme s'il cherchait à s'évader de sa prison de pierre. A force d'obstination, le cristal se détacha de la roche et se mis à voler à une grande vitesse dans toute la pièce.

spoiler:
 

Cette petite boule de lumière se calma après avoir fait plusieurs tours dans la cellule. Elle s'approcha cette fois-ci près des deux humains, elle leur tournait tout autour comme si elle les regardait. Puis, après avoir regarder de près les deux jeunes gens, la petit lumière volante se dirigea vers le griffons, s'arrêtant net devant le bec de Mistraelis. Après avoir observer le demi-dieu, le cristal se dirigea vers le plafond de la prison pour y montrer des inscriptions taillées dans la pierre.

"Parmi les montagnes, il siège la ou on s'attends le moins. Malgré sa beauté, il passe souvent inaperçu. Il représente aussi la pureté. Qui suis-je ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 11 Sep - 21:53

La chimère s’était approchée d'eux. Imposante. Il la regarda un instant. Comme s'il la jaugeait. Essayait il de deviner ses intentions ? Ou son caractère ? Elle retint son souffle. Quand enfin il prit la parole sa voix, rocailleuse et aussi froide que la pièce, fit trembler quelques stalactites pendues au plafond.

"Pas besoins de formalité dans cette prison, jeune enfant ! Relève toi, ce titre ne signifie plus rien maintenant."


Plume se redressa lentement. Faisant face au griffon qui se tenait fier et droit. Elle se sentait si faible comparé au demi-dieux. Ce dernier se tourna ensuite vers le jeune homme. Elle aurait voulu qu'il s'en aille, qu'il quitte la pièce afin qu'elle puisse se confier a la chimère.

"Quand à toi, tu dois être un curieux qui c'est perdu, pour venir me souhaiter le bonjour dans cette cellule. Sache le, humain, chaque jours n'est pas le bon pour me rendre le sourire."


Elle rit intérieurement sans toute fois laisser filtrer le moindre son. Il fallait être bien sot pour souhaiter le bonjour a un être enfermé depuis tant d'année qu'il ne devait plus se souvenir de la sensation que procurait la liberté. Cela restait néanmoins un rival et le sérieux de la situation reprit le dessus. La créature fit demi-tour, se dirigeant vers le centre de la pièce. Ce n'est qu'alors que le femme remarqua la stèle de glace qui s'y tenait. Le griffon y planta sa griffe, et les cristaux de glaces se mirent a se fissurer, confusion de craquements et de tintements. Toujours dos a eux il énonça clairement :

"Si vous souhaitez devenir mon invocateur, vous devrez montrer que vous en êtes digne en accomplissant mes épreuves et Aer mon père vous accordera ma vie."


Plume frémit sous ces paroles presque digne d'un de ces romans d'aventure que lui avait lu Nael. Lorsque le gracieux volatile recula, arrachant un morceau de glace plus gros que les précédent la jeune fille remarqua un scintillement féerique. Ce dernier sa reflétait dans la pièce ricochant sur la neige ou sur les fioritures glacées. Le demi-dieu alla se placer devant l’étroite fenêtre et déployant une de ses immenses ailes zébrées il barra la lumière. En écartant une de ses plume chatoyante il laissa filtrer un fin rayon de lumière qui alla chatouiller l’étrange cristal lumineux. L'oeuvre qui en résultat fut croire a la jeune femme qu'elle se trouvait actuellement dans un de ces rêves dont on ne veux pas se réveiller.
Des milliers de lueurs se mirent a danser dans la pièce, tantôt d'un bleu aussi profond que les abysses, tantôt d'un rouge vermeille, les couleurs ne cessaient de se mélanger, créant des milliers de nuances bariolées. Tout ces éclats se reflétaient dans les yeux de Plume, qui se sentait aussi légère qu’impressionnée devant tant de beauté. Le pierre irradiée de lumière se détacha soudain de sa prison de roche, fusant au travers de la pièce en rejetant la lumière précédemment absorbé. Elle finit sa course en errant paresseusement autour des deux humains avant d'aller se planter devant le griffon. Ainsi éclairé il semblait d'avantage intriguant. La luciole gagna ensuite le plafond en voûte, projetant sa lumière sur d'anciennes gravures.

"Parmi les montagnes, il siège la ou on s'attends le moins. Malgré sa beauté, il passe souvent inaperçu. Il représente aussi la pureté. Qui suis-je ?"

Elle étudia attentivement l'énigme, ayant deviné qu'il s'agissait d'une des partie de l’épreuve. Elle pris chaque phrase a part. Siégeant dans la montagne... était-ce un animal ? Ou bien une plante ? La ou l'on s'y attendais le moins, et passant inaperçu malgré sa beauté ... était-ce parce qu'il était peu visible ? Ou bien seulement dans des endroits inaccessible ? Et enfin le dernier élément. Il représente la pureté. La pureté s'apparentait souvent a la lumière ou a la couleur blanche. Elle réfléchi encore, poussant son esprit sur les moindres pistes. Un souvenir resurgit alors dans sa mémoire. Elle murmura, caressant son médaillon avec tendresse :

" Un dragon m'a dit un jour que l'Edelweiss était la reine des montagne. Quand je lui ai demandé pourquoi il m'a répondu en riant qu'elle trônait souvent au sommet les plus escarpés, entre les crevasses les plus dangereuse, et que sa couleur blanche reflétait la pureté du silence dans lequel elle s’épanouissait."


Elle se tue, oubliant l’épreuve, un sourire mélancolique peint sur le visage et une larme roula sur sa joue, gelant a mi-chemin.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Plume le Jeu 11 Sep - 23:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 11 Sep - 22:19

Le divin en ce lieu prenait la forme d'un monde renfermé, circulaire et glacé pour sa propre immortalité qui efface les temps révolus, à plaindre au cœur de celui qui les défendait. Confiner l'avenir d'une créature qui a vu tant de choses était réduire à un nul injuste ces bâtiments que sont en eux-mêmes chaque vie, chaque individu. Pour cela, Cobi trouvait l'ordre de cette réalité bien froide au fond : aussi froide que cette tour enneigée. Peut-être était-ce pour cela qu'il avait choisi le temple du vent ? Ils avaient beau être au sommet du monde, ils n'étaient ici qu'au plus noir caveau des dieux.

« Quant à toi, tu dois être un curieux qui c'est perdu, pour venir me souhaiter le bonjour dans cette cellule. Sache-le, humain, chaque jour n'est pas le bon pour me rendre le sourire. »

Cobi répondit : « Si je remporte cette épreuve, mon soin ne sera pas d'alourdir votre liberté, mais de l'abriter de ce que les quatre dieux ont fait de vous : un incapable... mais je dois vous avertir cependant, que je n'ai rien d'un barbare. »

« Si vous souhaitez devenir mon invocateur, vous devrez montrer que vous en êtes digne en accomplissant mes épreuves et Aer mon père vous accordera ma vie. »

Le demi-dieu fit comme il convenait : il prépara une épreuve. Les traits de celle-ci se firent d'abord par un examen de la situation : un bloc de granite, puis un cristal et ensuite... Whoa ! Voir cette créature déployer l'une de ses ailes avait quelque chose de triste et merveilleux tout à la fois. Ce spectacle ne dura pas longtemps, cependant, car il s'en servit pour bloquer la lumière qui arrivait d'une unique fenêtre : ridicule par rapport au reste.

La créature était agile, aussi, car elle permit à un mince sillon du soleil de percer ses ailes et d'ainsi créer un phénomène des plus remarquables : le cristal se transforma... ou plutôt explosa en un astre de lumière vert, bleu et indigo qui versa ensuite dans l'amoindrissement... sans insuffisance, néanmoins, car elle laissa encore assez de vue pour voir les surprises qui attendaient les deux humains.

Par une magie qui semblait pure parce qu'elle portait au problème, le cristal à la luminescence enchantée s'envola à grande vitesse et créa, dans le ciel maintenant assombri de la tour, la plus incroyable et la plus magnifique des figures que Cobi n'eut jamais vu. Sans oublier que ceci était une épreuve, il était déjà content d'être venu, peu importe la fin de ladite épreuve.

La marque de cette dernière était donnée, mais pas sa question. Le cristal se calma et entrelaça les deux visiteurs d'une attention machiavélique, car temporaire. En effet, ce tronc de la victoire s'échappa et alla s'arrêter tout net devant les yeux jaunes et noirs de la créature : ce griffon empirique de par ses couleurs et secret de par sa prestance. Cobi suivait le cristal comme le cristal suivait l'exaltation d'une liberté pourtant absente. Il alla vers le plafond et fit apparaitre une drôle de devinette : « Parmi les montagnes, il siège la ou on s'attend le moins. Malgré sa beauté, il passe souvent inaperçu. Il représente aussi la pureté. Qui suis-je ? »

Cobi réfléchit. Il essaya de s'oublier soi-même, d'oublier sa situation pour se concentrer uniquement sur la question. Il la répéta plusieurs fois dans sa tête. Le meilleur indice était sûrement : « Il représente la pureté. » Serait-ce la liberté ? Cobi prit le risque :

- La liberté.

Il n'avait pris que quelques secondes pour dire cette réponse. Il espérait ne pas se tromper.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Ven 12 Sep - 22:51

hors rp:
 

La petite lumière écoutait les réponses des deux humains qui avaient compris que les épreuves venaient de commencer par cette énigme. Les deux candidats avaient donnés chacun une réponse différente, il serait inévitable que l'un d'entre eux ai mal répondu voir même les deux et que la course s'arrêtera là ou elle avait commencé. La petite boule de lumière se mit à tournoyer furieusement dans tous les sens et agressivement, elle fonça en direction des deux humains. La boule lumineuse heurta Cobi d'une grande violence, mais ne fit que traverser le corps du blondinet sans lui faire de mal. Elle se retrouva coincée sous la veste du jeune humain et avec une force prodigieuse, elle le traina rapidement vers la sortie de la prison du griffons. Une fois à l'extérieur, les portes se renfermaient avec un puissant choc. La petite boule de lumière sorti de sa veste et traversa la porte. Le gel commençait à condamner la porte rendant son ouverture impossible. Cependant, Cobi pouvait sentir dans sa poche un morceau de papier.

"Ne baisse pas les bras, jeune homme. La vie est faite d'échec, mais aussi de victoire. J'espère que ton chemin te mènera vers une belle vie et n'oubli pas : reste fort et un jour la victoire t'apparaitra."  

Il ne restait plus que la jeune humaine et le griffon dans la salle qui était plongée dans les ténèbres, mais très vite la petite lumière revenait dans la salle et éclairait légèrement la prison. Cette dernière se mettait à tourner tout autour de la jeune fille et passivement elle revenait sur le bloc de granite pour s'y reposer. Le visage de Mistraelis était légèrement visible par la lumière dégagée et d'un ton neutre, sa voix résonna dans sa prison.

"Je ne peux que te féliciter pour cette première réussite, mais tu devrais te concentrer ! Même si le jeune homme vient d'échouer, tu es loin d'avoir gagné."

Ceci dit, la petite lumière se remit à voler après sa petite sieste. Elle longea les murs et se dirigea vers la jeune fille. Elle tournait une nouvelle fois autours de la candidate et se stoppa devant son visage. La petite luciole de glace semblait moins agressive que tout à l'heure. Elle se dirigea ensuite une nouvelle fois vers le plafond et de nouvelles inscriptions étaient rendu visible par la petite lumière.

"Il est la quand son némésis tente de s'introduire en nous. Il nous fait marcher alors que d'autres se seraient arrêtés. Il est la quand tout semble perdu, mais il nous donne de l'espoir. Qui suis-je ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Ven 12 Sep - 23:23

Plume attendait. L’anxiété montait lentement, lui donnant une impression de lourdeur et de gorge sèche. Elle avait peur d'avoir échoué mais au moins voulait elle connaitre la réponse a l’énigme. Le cristal auparavant immobile se remit en mouvement, dispersant dans la pièce des milliers de rayonnements colorés. L'astre féerique traversa la pièce d'un seul élan, percutant le jeune homme blond de plein fouet. Elle se glissa avec perversion sous ses vêtements et donna une forte impulsion, traînant l'inconnu vers l’extérieur. Une fois disparu derrière les lourde portes le visage perplexe de l'individu, la jeune femme s'attendait a subir le même sort. Elle attendit dans l'obscurité mais rien ne vint.

La luciole traversa les battants comme s'il n’étaient fait d'aucune matière solide et rétablie la visibilité dans la pièce. La jeune femme observa la couche de glace se durcir autour de la porte. Pourrait elle encore partir ou était elle condamné quoi qu'il advienne ? La douce lumière vint planer autour d'elle, Plume ne ressentait plus cette agressivité en elle. Le cristal rayonnant alla retrouver son écrin gelé paresseusement. Elle profita du silence pour épier le demi-dieu avec curiosité mais toutefois sans se faire remarquer. Son fascié ne reflétait ni joie, ni peine, gardant cette neutralité propre aux puissants il annonça :

"Je ne peux que te féliciter pour cette première réussite, mais tu devrais te concentrer ! Même si le jeune homme vient d'échouer, tu es loin d'avoir gagné."


L'humaine soupira de soulagement avant de froncer les sourcils. Combien y avait il d’épreuves ? Elle ne se l’était jamais demandé et n'aurait pas cru bon de questionner la créature à ce sujet. Néanmoins le fait de se retrouver seule avec elle la détendit, la jeune femme craignait bien plus les Hommes que les invocations de ses derniers.

L'étrange pierre se remit a voleter dans la pièce, comme ragaillardie. Elle recommença sa valse autour de la jeune fille puis finit par s’arrêter. Elle resta figée devant le visage de Plume quelques instants. Se demandait-elle si la jeune femme méritait d'être dans cette pièce ? Si elle était digne d’être une bonne invocatrice ? L'humaine ne le savait pas elle même. Tout en regardant la source de lumière regagner le dôme une nouvelle fois elle se demanda quelle serait l’étape suivante de sa quête. Une nouvelle énigme fut dévoilée.

"Il est la quand son Némésis tente de s'introduire en nous. Il nous fait marcher alors que d'autres se seraient arrêtés. Il est la quand tout semble perdu, mais il nous donne de l'espoir. Qui suis-je ?"


La jeune fille plissa les yeux et de petite patte d'oie se formèrent au coins de ses derniers, prouvant à quel point elle était perplexe. La réponse se dévoila d'elle même et la jeune fille entreprit de répondre.

" C'est ..."


Une pensée traversa son esprit et elle comprit qu'elle était dans l'erreur. Non ça n’étais pas l'amour. Car ce dernier finissait souvent par disparaître, enlevé par une fin tragique où arraché a sa moitié comme on enlève une mère a son enfant. Ce n'était pas l'amour qui l'avait poussé dans ce temple. Ce n’était pas lui non plus qui l'avait encouragé a ouvrir les portes de la prison de l'être chimérique. Elle lâcha, la voix rendue rauque par le désir de prouver au griffon qu'elle réussirait toutes ses épreuves, quelles qu'elles soient.

" Le courage."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 13 Sep - 18:41

Avoir le privilège d'inspirer la lumière était une maigre soûlerie de la gentillesse, mais une pertinence bestiale amoralement correcte... ce qui fit que Cobi n'eut pas le goût de s'imposer contre l'imposant de son échec. Il trouva dans sa poche un mot.

« Ne baisse pas les bras, jeune homme. La vie est faite d'échec, mais aussi de victoire. J'espère que ton chemin te mènera vers une belle vie et n'oublie pas : reste fort et un jour la victoire t'apparaitra. »

Il dit, même si on ne pouvait l'entendre : « Merci. »

Il tourna les talons et s'en alla, déterminé, trouver une autre invocation.

Il aurait pu gagner s'il avait fit preuve d'un peu plus d'humilité. Il avait parlé trop vite, n'avait pas été assez malin avec sa rivale. Il aurait dû être plus agressif. Il fut trop occupé à contempler cette superbe lumière qu'il avait vue. Mais au moins... il n'était pas mort, alors il continua.

Il pensa tout haut : « Quel dommage, quand même ! Un si superbe griffon ! Enfin... peut-être le reverrais-je un jour ? »

Il se dit, également et intérieurement, en mettant son poing contre sa poitrine : « Quel monde d'innocence, aussi ! Une simple remarque sur la liberté, et une lumière m'a embrassé... »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 14 Sep - 0:17

Après que la jeune humaine avait énoncé sa réponse, la petite lumière tourna vivement autours d'elle. La jeune fille se retrouva entourer de petits fils de lumière, mais la petite boule de cristal ne l'attaquait pas. Au contraire, elle se redirigea sur le granite pour s'y reposer une nouvelle fois. L'attention du griffon était à son maximum, elle venait de répondre juste à la deuxième énigme de ses épreuves et elle se rapprochait d'une potentiel victoire. Cependant, le cristal de lumière ne bougeait plus. Plus d'énigme cette fois-ci, mais un troisième et dernier défi. Le demi-dieu brisa finalement son silence et regarda la jeune fille dans les yeux. Elle avait le désir de réussir, elle semblait avoir besoin de l'aide de Mistraelis et ce dernier devait s'assuré qu'elle serait bien digne d'être son invocatrice.

"Depuis des lustres, j'ai attendus que quelqu'un franchise la porte de ma prison. J'ai accepté la punition de mon père Aer et je ne lui faillirais pas une nouvelle fois. La victoire n'est pas encore la, jeune fille, mais il reste encore une épreuve et Aer mon père décidera si tu es digne d'être mon invocateur."

La petite luciole se remit à voler et alla doucement vers l'humaine. La lumière perdait de son intensité et en vitesse au fil qu'elle se rapprochait de la candidate. Après être arrivé au niveau de son visage, le cristal de lumière s'éteignis et la salle plongea une nouvelle fois dans les ténèbres des plus total. On ne pouvait plus rien voir, la neige était la seule chose qui restait visible sur le sol.

Soudainement, une légère brise de vent se fit entendre dans la cellule du demi-dieu. Le froid devenait plus fort et la neige devenait plus solide. Cependant, si on écoutait attentivement, le vent semblait transporter des murmures limpides et difficiles à comprendre. Les voix tournaient avec le vent tout autour de la jeune humaine. Le vent arrivait avec plus de puissance et souleva les fin flocons de neige qui ne c'était pas durci. Un petit nuage de neige se formait devant l'humaine et une parole qui devait lui être particulièrement familière résonna dans la prison.

"Grande sœur ?!"

Une silhouette d'une petite fille apparaissais devant la candidate. Cette apparition devait représenter un être qui était chère à la jeune humaine et qu'elle avait perdu de vue. L'apparition semblait chercher quelqu'un, mais ne voyait rien et continuas à hurler à ce qui semblait être sa sœur de venir la chercher. Mistraelis ferma les yeux pendant un moment, il écoutait la jeune candidate parler à la représentation de sa jeune sœur, mais elle ne la voyait pas et ne l'entendait pas.

Mistraelis décida qu'il était temps. Il replia son aile et laissa la lumière envahir la prison. Un vent violent fit son apparition et la représentation de sa sœur s'effaça avec les flocons qui était emporter par la brise. La jeune humaine était à genoux, sans doute que l'expérience fut difficile pour elle. Le demi-dieu se mis en face d'elle et brisa le silence.

"Cette jeune fille est comme une edelweiss pour toi, tu la cherche, mais comme la fleur des montagnes tu ne la vois pas et tu ne sais comment la retrouver. Je n'ai pas la réponse de ou elle se trouve, mais à tu le courage pour gravir les mont et allé au bout pour la retrouver ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 14 Sep - 21:10


La luciole recommença son manège, harcelant la jeune humaine. Elle sembla former un cocon de lumière constitué de minuscules liens translucides autour de la jeune femme. Puis elle abandonna cette tache pour retourner dans son couffin de glace. Plume frissonna, allait elle encore devoir se torturer le cerveau sur des énigmes ? Ou peut être allait elle devoir affronter le griffon pour prouver sa force ? Ce dernier ne disait rien. Immobile. Encore une fois le doute s'instaura de l'esprit de la demoiselle. Était-elle digne de devenir invocatrice ? Serait-elle capable de lier un amitié aussi forte que celle de Nael et de Wings qui se conduisaient entre eux comme des frères ? Tant de questions et le silence propice a l'angoisse n'arrangeait rien a cette affaire. Quand il se mit a parler, rompant le fil de ses pensée, elle sursauta.

"Depuis des lustres, j'ai attendus que quelqu'un franchise la porte de ma prison. J'ai accepté la punition de mon père Aer et je ne lui faillirais pas une nouvelle fois. La victoire n'est pas encore la, jeune fille, mais il reste encore une épreuve et Aer mon père décidera si tu es digne d'être mon invocateur."


Une nouvelle fois le cristal vint projeter sa lumière, auréolant Plume. Sa lumière faiblit soudain et la salle se retrouva plongée dans l'obscurité totale. La jeune femme distinguait a peine la silhouette du demi-dieu, tapit dans les ombres, ce dernier semblait l'observer impassible. Le vent fit se leva, créant de minuscule nuage de neige cristallisée qui volèrent en tout sens. La jeune fille crut entendre des murmures. D’abbord inaudibles ils devinrent limpides.

"Grande sœur ?!"


Plume resta de marbre, la voix lui semblait familière, comme si elle l'avait entendu il y a bien longtemps. Doucement les tourbillons de matière immaculée se rassemblèrent. Une forme se dessina, dessinant traits et couleurs, ajoutant netteté et expression. Elle vit alors une jeune fille qui devait avoir une dizaine d'année. L'humaine ne la connaissait ni d’Ève ni d’Adam. Une douleur lancinante l’élança soudain et sa tête se mit a tourner. Pourquoi les traits de son visage lui étaient ils si familier ? Puis elle eut un flash. Le portrait qu'elle avait dans son sac. La femme sur le portrait. Oui cette enfant innocente et paniquée ressemblait a sa défunte mère.Ce devait être sa jeune sœur. C’était sa sœur. Elle ne sut comment réagir. Ne sachant comment l’appeler, elles qui ne se connaissaient pas. La jeune femme s'en voulait tant de l'avoir abandonnée. Des larmes douloureuses coulèrent sur ses joues. Elle tendit la main, essayant vainement d’atteindre la jeune fille qui continuait de la chercher. La partie la plus rationnelle de la jeune femme savait que l'enfant n’était pas la, mais son cœur, déchiré et malmené par cette vision, faisait taire sa conscience. Elle murmura, la voix étouffée par les sanglots :

" Dis moi ... dis moi juste ton nom et je te trouverais, quoi qu'il arrive !"


La petite fille aux cheveux de jais ne semblait pas l'entendre. Plume compris alors que la vision faisait partie du test et la réalité la rattrapa. Elle aurait voulut croire que sa sœur était la, s'enfermer dans cette stupide vision. Elle se laissa tomber. Le froid mordit ses jambes nues sous la cape mais elle n'avait pas la force de se relever. D'un geste rageur elle essuya ses larmes avant qu'elles ne gèlent. La lumière envahit soudain la pièce et Plume regarda l'illusion se dissoudre dans la brise et disparaître. La colère laissa la place a un vide sans fin. Une lassitude éternelle. Un douleur sourde. Elle se demanda ce que la créature avait a gagné en faisant ceci. Sans doute le griffon avait il rendu des gens fous avec ce genre d'apparition. Le demi-dieu brisa le silence glacé qui s’était installé une nouvelle voix. Sa voix grave ricocha sur les murs, emplissant les oreilles de la jeune femme qui aurait préféré qu'il disparaisse a cet instant.

"Cette jeune fille est comme une edelweiss pour toi, tu la cherche, mais comme la fleur des montagnes tu ne la vois pas et tu ne sais comment la retrouver. Je n'ai pas la réponse de ou elle se trouve, mais à tu le courage pour gravir les mont et allé au bout pour la retrouver ?"


Plume se releva, débarrassée de la colère son visage était désormais marqué par une détermination sans faille. Elle plongea son regard glacial dans les yeux curieux du griffon et elle énonça clairement :

" Cette jeune fille est ma sœur, je l'ai perdue lorsque mes parents sont morts. Elle m'a était arrachés par des bandits. Je la recherche depuis toujours et tu as le culot de me demander si je pourrait gravir des montagnes pour elle ?"

Plume ferma les yeux, s’énerver contre le demi-dieu n’était sans doute pas la meilleure chose a faire. Mais être insultée de la sorte la mettait hors d'elle. Elle rouvrit les yeux et s'avança au centre de la pièce. Arrivée face au griffon elle se débarrassa de sa capuche, dévoilant son visage. Le bleu mer de glace de ses yeux semblait envoyer des éclairs et sa colère devait être palpable.

" Pour elle j'irais au bout du monde, je traverserais des océans a la nage, je me frotterais au plus cruelles créatures. Pour elle je tuerais s'il le fallait. Mais sans ta force et ton aide je n'y arriverais pas et c'est pourquoi je suis venue jusqu'ici. Je ne ferais pas de toi un objet qu'on utilise quand on en a besoin. Je ne t'obligerais jamais a faire ce dont tu n'as pas envie. Mais la décision revient a toi seul. Me laisseras tu une chance ?"

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Lun 15 Sep - 18:22

La réponse de la jeune fille n'avait pas tardé et de plus ses paroles étaient accompagné d'une colère assez prononcé, bien qu'elle tentait de contenir cette colère. Cependant, elle répondait à la question que le demi-dieu lui avait posé. Mistraelis regardait la jeune fille qui avait dévoilé son visage, ses yeux montraient toute la colère qu'elle avait sur le griffon et cela l'amusait de voir ce comportement. Le demi-dieu la regardait de haut, elle montrait toute sa détermination à retrouver ce qui lui était cher et redisait une nouvelle fois sa demande d'aide, mais ce n'était pas à lui de décider. Seul son père Aer pouvait désigner celui qui sera digne d'être son invocateur et il n'y avait qu'un seul moyen pour voir.

"Sache humaine, que je ne décide pas de mon sort, seul Aer me montrera qui est digne d'être celui que je protégerais et il n'y à qu'un seul moyen pour voir si se sera toi !"

Une fois ces mots dit, le seigneur du mistral regarda la jeune candidate et ses serres se mettaient à gratter légèrement le sol. L'action allait être risqué pour cette jeune fille et le seigneur du mistral ne souhaitait pas faire cela, mais si son créateur l'avait choisit ses griffes ne lui feraient rien. D'un grand geste, le demi-dieu leva sa serre droite et avec une grande vitesse, la dirigea vers la jeune humaine. Le coup pouvait être fatale, mais si elle était choisit alors ses serres se stoppera.

Rien ne se passa, la griffe était toujours en l'air, mais ne bougeait plus. Le demi-dieu regardait la jeune fille qui se préparait à éviter ou se protégeait avec ses bras. Les serres n'étaient qu'a quelques centimètres du visage de la femme et ils étaient stoppés par une force qui semblait invisible et plus puissante que Mistraelis. Les yeux de ce dernier était grands ouverts et ses pensées s'étaient eux aussi arrêtées. Aer avait prit sa décision, Le seigneur du mistral reposa sa patte au sol et recula de quelque centimètre de la jeune fille. Apres avoir prit une distance raisonnable, il baissa la tête et se plia un de ses genoux avants comme s'il se mettait à genoux devant elle.

"La décision de mon père Aer est indéniable. Je suis Mistraelis Liberatis, autrefois on me nommait le "seigneur du mistral" et aujourd'hui je serais ton invocation jeune humaine. Appel moi et je serrais à tes cotés dans les moments les plus difficiles. Questionne moi et je te répondrait."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Lun 15 Sep - 20:27


Le silence qui suivit sa demande sembla long a la jeune femme? Si long qu'elle pensa que cette dernière était rejetée et qu'elle avait échoué aux épreuves de la chimère. Les yeux de l'être reflétés l'amusement et la jeune femme s'en sentie agacée, elle ne savait plus vraiment ou se mettre. Il déclara soudain :

"Sache humaine, que je ne décide pas de mon sort, seul Aer me montrera qui est digne d'être celui que je protégerais et il n'y à qu'un seul moyen pour voir si se sera toi !"


Plume ne comprit pas vraiment ces paroles. Était ce encore une épreuve qui l'attendait ? Une énigme ? Ou a nouveau une illusion ? Peut être même le griffon lui réservait il encore d'autres surprises. Un crissement s’éleva et l'humaine en chercha l'origine. Le demi-dieu grattait le sol de ses serres. La jeune femme prit peur au moment ou il leva l'une d'entre elle. Elle crut reconnaître du regret dans les yeux fauves du griffon. L'air sembla aspirée par le griffon puis il bougea tellement vite qu'il lui parut invisible. Elle ferma les yeux. Alors c’était comme ça qu'elle allait finir ? Elle eut une pensée pou sa sœur. Elle aurait tellement voulu ...

Un souffle d'air la heurta de plein fouet, la faisant vaciller et ses yeux s'écarquillèrent. La serre aussi aiguisée qu'une lame de rasoir se trouvait a quelques millimètres de son visage. Elle semblait retenue par une force invisible. Le demi-dieu recula gracieusement. Il s'inclina devant la jeune humaine. Plume était déconcertée, pourquoi s'abaissait il ainsi devant elle ? C’était lui le puissant, si la griffe l'avait touchée elle aurait sans doute traversé son corps son rencontrer la moindre résistance ! Alors pourquoi ?

"La décision de mon père Aer est indéniable. Je suis Mistraelis Liberatis, autrefois on me nommait le "seigneur du mistral" et aujourd'hui je serais ton invocation jeune humaine. Appel moi et je serrais à tes cotés dans les moments les plus difficiles. Questionne moi et je te répondrait."


Une larme de joie coula le long de la joue de Plume. Elle n'en revenait pas. Elle avait réussi ! Elle devait maintenant répondre correctement a l'être à qui elle confiait sa vie a partir de ce jour. Elle prit une grande inspiration et se redressa, rendant honneur au griffon.

" Relève toi Mistraelis Liberatis, je ne mérite pas tant d'honneur. Je me nomme Plume, a compté de ce jour je te confie ma vie. Je te soutiendrais au cœur des batailles, jamais je ne t'enverrais risquer ta vie seul et j’éviterais a tout prix que tu sois blessé par ma faute. Je serais la pour toi. A partir de ce jour je t'offre une demi-liberté liée par ce serment."

Elle s'approcha du demi-dieu et plongea la main sa besace, elle en sortit un bracelet de fer épais. Ce derniers était gravé d'arabesques représentant les quatre éléments et au cœur de chaque motifs une pierre précieuse brillait. Elle le tendit vers le griffon :

"Un jour un dragon m'a dit que moi aussi je deviendrais invocatrice... Il m'a aidé a forger ce bracelet et je lui ai promis de le donner a celui qui acceptera de me protéger. Alors je souhaite te l'offrir comme preuve de mon engagement."

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Mer 17 Sep - 21:21

En voilà une humaine avec une bonne réaction envers le demi-dieu qui était devenu son invocatrice. Il avait faillit la blesser, mais elle semblait lui pardonner immédiatement après. Elle chercha dans sa besace et en retira un magnifique bracelet de fer avec des joyaux incruster dans le métal. La jeune humaine disait l'avoir fabriquer à l'occasion ou un demi-dieu sera lié à elle. La jeune invocatrice se rapprocha du griffon et lui posa le bijoux sur la pate avant droite. Chaque couleur semblaient représenter les éléments des créateurs de se monde et au centre le cristal avait une couleur blanche.

Une fois installé, le griffon tendait sa patte pour voir comment le bracelet lui allait et effectivement, l'ouvrage de sa toute nouvelle invocatrice lui allait à merveille. Le seigneur du mistral regardait une nouvelle fois la dénommé Plume, drôle de nom pour un griffon qui était couvert de plumes, mais cela ne l'empêcha pas de remercier d'un geste de la tête la jeune femme.

"Je t'en remercie Plume, je retiendrais ton discours et je fais la promesse de te défendre et t'aider dans les moments les plus durs. Maintenant, si tu veux bien, j'aimerais faire un tour dehors avec toi. Cela fais de trop longues années que je ne suis pas sorti de cette prison."


Mistraelis sortait enfin,après une éternité à être enfermer dans cette salle il allait revoir les montagnes enneiger et peut être même découvrir ce nouveau monde que son père avait laissé. Cependant, il n'allait pas être seul à visité se monde, il avait Plume et il espérait ma connaître beaucoup plus dans leurs aventures. Maintenant, les deux compagnons se dirigeaient vers la sorti pour respirer l'air pur en dehors du temple.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Le froid arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Le Temple de l'Air-