La frontière. Le sacrifice. La curiosité.

Partagez | .
 

 La frontière. Le sacrifice. La curiosité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 19 Oct - 0:41

Tu te promenais à ton habitude, gambadant entre la végétation luxuriante et respirant la santé de la foret avoisinant ta montagne. D’ailleurs tu songeais à lui trouver un nom a cet immense tas de pierre. Tu te propulsa sur une branche et atteignis rapidement le sommet du chêne, tout semblait en ordre de ce coté-ci. Tu redescendis d'un bond gracieux, atterrissant sur un lit de mousse et continua ton chemin en chantonnant. Tu étais de bonne humeur aujourd'hui encore, le soleil brillait mais la chaleur était supportable aussi bien pour toi que pour les création de Terra que tu chérissait.


Au détour d'un conifère tu repéra une pomme de pin que tu envoya valser en l'air d'un coup de patte. Tu t'amusas ainsi un long moment, pourchassant l'objet inanimé que tu faisais voler à renfort de coup puissant pour ta petite taille. Tu rata la réception du bourgeon qui sentait la résine et roula dans les hautes herbes, dévalant une petite colline couverte de bouton d'or en riant. Le soleil donnait l'impression que ces derniers brillaient.


Un drôle de pressentiment te poussas à abandonner ton jeu et te diriger vers la limite de ton territoire, tu sentais la douleur d'une de tes création, la sève qui se rependait sur le sol avait parcourut l’épaisseur de la terre meuble et atteint le réseau de racines des multiples végétaux qui couvrait l'ensemble de la zone t'appartenant. En atteignant la limite de la zone tu observa les alentours. A priori il n'y avait personne. Tu cherchas l'origine de la douleur et tension qui régnait dans le lieu. Ta patte, connecté au réseau de fin filaments entrevit soudain la victime.


Tu bondis par dessus une grosse racine et repéras la pauvre plante qui implorait ton aide. C’était un rosier, à cheval entre les deux territoire. La partie se trouvant en dehors semblait avoir été piétinée par inadvertance. Il devait donc bel et bien y avoir quelqu'un ici. Puisant dans ton mana tu offris a l'épineuse plante une seconde vie avant de te lancer sur la piste du coupable.


Longer la ligne imaginaire était compliqué, elle traversait souvent des buissons, massifs touffus ou épineux et tu dus bien souvent faire des détours mais tu finis par repérer une présence. Impossible de rater son frère, fils d'Ignis, dont les flammes immortelles semblait constamment en mouvement. Le lion dont le corps semble irradier d'une chaleur trop forte pour que tu n'ose t'approcher ne t'avais pas remarqué au premiers abords. Il faut dire que pars rapport a toi il était bien grand ! Tu tentas de l'interpeller :


" Bonjours, fils d'Ignis, nous n'avons jamais eut l'occasion de nous croiser, vous vivez près d'ici ?"
▲ Succès ▲


Dernière édition par Diya le Lun 10 Nov - 20:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 19 Oct - 14:48

Houka était fatigué ce matin encore, pourtant il fallait se lever et accomplir sa mission quotidienne. Le lion prenait son temps, allant dans les entrailles du volcan pour réguler son activité. Ensuite il marche tout en haut de celui-ci observant en contre bas la végétation. Les plantes bien que n’étant pas proche de lui, lui apportait un certain réconfort. Finalement l’être de feu prit son courage à quatre pattes. Il fallait qu’il se déplace un peu.

Le lion de flamme descendit tranquillement la pente abrupte de son volcan, il était rare qu’il se déplace à travers la forêt, ce n’était pas son domaine. Son territoire se stoppait à la base du volcan quand les arbres commençaient à prendre le dessus sur la terre sèche du volcan. Cependant, Houka appréciait la nature calme et apaisante, pratique pour ses nombreuses siestes. Il marcha un long moment doucement ses pattes laissant de légères traces dans la terre meuble. Le fils d’ignis avançait silencieusement dans la forêt.

Le parfum des fleurs était appréciable et il semblait détendu. Il avança loin dans la forêt comme pour se ressourcer, le lion n’aimait pas la banalité de la chose mais ça n’avait aucune importance. Il s’ennuyait. Lors de sa marche sans faire exprès il marcha sur une des plante de terra, relevant sa patte il vu que c’était trop tard, et il n’a nullement le pouvoir, de la soigner. Il s’excusa tout de mê et continua son chemin.    
   
Houka avança plus loin et trouva un énorme rocher aux milieux des nombreuses plantes. Il sauta dessus pour s’y allonger envisageant de dormir bercé par le son de la nature environnante. Il avait senti la présence de la fille de terra mais ne daigna bouger. Houka n’était pas un grand social, il l’ignora tout bêtement. La petite créature elle ne sembla pourtant vouloir l’ignoré lui, quel dommage. Lorsque que la petite chose parla il ouvrit un œil, puis le referma. Il voulait dormir. Sauf qu’elle continua, encore.

Pourquoi donc venait-on briser sa tranquillité. Le fils d’Ignis tourna la tête et ouvrit ses deux yeux, observant la petite chose. Si petite. Il n’avait pas l’habitude de croiser ses congénères, il ne cherchait pas non plus à les croiser. C’était une peine inutile. Qui plus ait il semblait être tombé sur un spécimen des plus… vivant ? Joyeux ? Bavard ? Houka soupira. Et de sa voix grave il répondit enfin après un long moment.

-Bonjour, fille de terra.

Il se demandait s’il était obligé de répondre à la suite. Il n’avait pas envie. Le lion de feu tourna la tête simplement et la reposa sur ses pattes. Dormir. Il ne voulait que ça. Il lécha ses babine un instant et referma les yeux.

-oui et non. Cependant j’aimerais bien dormir sur ce qui semble être ton territoire.

Pas un mot de plus le Lion n’avait pas besoin de plus pour commencer à sombrer dans le sommeil. Il prenait le droit de dormir ici. Il n’avait pas envie de bouger pour l’instant de toute façon. Sa queue se repliant sur lui il entama sa sieste. Il espérait qu’elle ne sera pas interrompue. Il se trompait surement.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 19 Oct - 17:30

Le grand félin daigna enfin te répondre, tu semblais le déranger, mais cela t'importais peu, tu venais de trouver un nouvel intérêt pour le frère qui se trouvais face à toi. Tu l'écouta, dirigeant tes petites oreilles sombre vers la grande créature :

" Bonjour, fille de terra."


La langue à l'apparence calcinée de l'animal traça le pourtours de ses babines et tu sentis qu'il ne trouvais pas d’intérêt à votre conversation. Mais il continua néanmoins :

" Oui et non. Cependant j’aimerais bien dormir sur ce qui semble être ton territoire."


Tu t'assis sur ta queue, panache de feuille et de fourrure, face au lion enflammé et lui souris. Cela ne t'avais jamais dérangé que tes frères et sœurs passent du temps sur ton territoire. Tant qu'ils n'abimaient pas ton immense jardin. Tu répondis d'une voix mielleuse :

" Tu peux passer autant de temps chez moi que tu le veux tant que tu n'abime rien, mais voudrais tu bien répondre a quelques questions en échange ? Je suis malheureusement d'une curiosité sans égale."


Tu n'avais pas croisé beaucoup de personne à qui faire la conversation dernièrement et voulais donc profiter de la présence du fils d'Ignis.

" Je me nomme Diya, je suis en charge de la montagne dont tu peux apercevoir le sommet derrière toi. Et toi, quel est ta tâche ?"


Ta première question était banale mais il fallait bien commencer quelque part. Tu soupiras, roulas sur le dos, exposant la douce fourrure couvrant ton ventre aux rayons du soleil, insouciante et détendue.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 19 Oct - 19:06

Finalement la créature miniature n’allait pas le laisser malgré son autorisation futile. Houka ne voyait pas à quoi bon répondre à des questions, il voulait dormir, c’est tout. Il suffisait de dormir. pourtan il bougea sa queue.

-Non.

La créature d’une curiosité sans égale c’était bien sa chance, la fille de terra ne semblait pas vouloir s’arrêter. C’était surement un mauvais endroit pour dormir… Houka se leva, étendit ses membres et poussa un léger rugissement faisant s’envolé quelque oiseaux sans intérêt. Il sauta au sol habilement. Quel plaie, de devoir supporter une des filles de terra, il espérait sincèrement qu’elles n’étaient pas toute ainsi.

-C’est passionnant tout ça… moi je vis dans un volcan.

Le lion se fichait bien de quelle montagne Diya s’occupait, il voulait de la tranquillité. Ainsi il commença à marcher droit devant lui. La forêt était vaste il cherchait un autre endroit pour dormir. Il marcha en silence toujours tout droit esquivant les plantes sur son chemin et surtout espérant que Diya le laisserais faire sa sieste cette fois. Au bout d’un instant il tomba sur une petite clairière dans la forêt. Un de ses espaces vert entouré d’arbre. Le centre lui, juste remplir d’une herbe des plus verte et quelque zone ou des fleurs poussait en masse.

Houka avança dans cette clairière et se laissa tout simplement tombé sur une zone remplir que d’herbe. Il y avait un peu plus loin quelque animaux qui broutaient l’herbe. Le fils d’Ignis avait de l’espoir de pensé que la créature ne l’avait suivie. Pourtant elle était là. Il ferma les yeux allongé de côté. Ses grandes flammes absorbant l’herbe près de lui sans la brûler. En effet malgré son corps de feu il ne brûlait pas. Du moins pas sans avoir décidé de brûler ce qui l’entour. Pourtant son corps dégageait une impressionnante chaleur. Qu’il se complaisait à avoir, la chaleur lui faisait un bien fou, inimaginable. Il voulait dormir, encore, pourra t-il dormir ? Il l’ignore.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 20 Oct - 2:05

" Non."


Ainsi donc il ne voulait pas répondre à tes questions ? Bha tant pis, ta curiosité avait déjà prit le dessus, il était trop tard. Tu regardas le fils d'Ignis se lever lentement et pousser un rugissement qui fit s'envoler quelques uns des oiseaux perchés a proximité. Il semblait décidé à trouver un autre lieux pour continuer sa sieste. Tu décida de le suivre, rien ne t'attendais.

" C’est passionnant tout ça… moi je vis dans un volcan."


Tout en suivant le félin tu surenchérit de questions rapidement :

" Quel genre de volcan ? C'est dangereux ? Il a un nom ton volcan ?"


Pas même essoufflée par les petits bonds que tu dois faire pour rester a portée du lion, qui avec ses grandes pattes, avance bien plus vite que toi. Ils débouchèrent soudain sur une petite clairière parsemée d'herbe tendre et de pâquerettes dont la blancheur renvoyait les rayons du soleil. Tu t'exclama soudain en bondissant entre les différents parterres de petite fleur immaculée :

" Whaou il est magnifique cet endroit ! Tu y viens souvent ?"


L
a grosse créature se posa en son centre, ou les fleurs avaient laissés un espace libre. Il avait l'air de vouloir continuer ce qu'il avait commencé, à savoir entamer une sieste que tu lui refusais. Tu te mis a sautiller autour du monticule dont tu sentais l’exaspération. Des milliers d'autres questions te traversèrent l'esprit et soudain, une de celle que tu classais dans les plus importantes atteignit la surface de ton esprit. Nouvelle exclamation!

" Au fait tu ne m'a pas dit comment tu t’appelais, nous aurons surement l'occasion de nous recroiser comme nous sommes voisins et il serais bête que je t'aperçoive au loin sans pouvoir t’appeler !"


Tu avais déclaré cela avec un petit sourire en coin, cachant à peine l'ironie de la situation car tu avais bel et bien l'impression que tout ce que le gardien du volcan voulait, c'est que tu disparaisse illico-presto et à jamais !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Lun 20 Oct - 19:36

Diya était d’un pénible trop de question auquel Houka ne dénia répondre. Pourquoi son volcan devait t-il avoir un nom. Pourquoi-serait-t-il dangereux. C’était ça maison donc ça ne l’était pas. Pas pour lui du moins. Houka n’était pas un adepte des sortie oui il connaissait le lieu, mais il n’y venait que très rarement, n’ayant que très rarement la force de sortir de son volcan. Après tout ce n’était pas sa zone d’occupation c’était juste un lieu ou parfois il se plaisait à s’allonger.

La bestiole sautait dans tout les sens. C’était pénible et le lion se remit bien, regardant la fille d »e terra sauter dans tout les sens autour de lui. Il était exaspérer, sa queue bougeait activement de droite à gauche, en trainant au sol. Il n’avait pas mérité ça, il voulait juste dormir et voilà que un de ses congénères se plait à l’empêcher d’accomplir son seul plaisir quotidien. Qui l’on doit dire prend une bonne partie de sa journée.  

Soudain Houka bloqua la gardienne de la terre sous une de ses imposantes pattes, griffes sortis. Il ne supportait plus la voir sauter dans tout les sens. Il ne chercha pas non plus à l’écraser, il voulait juste qu’elle arrête de bouger.

-Je pense que c’est une idée judicieuse que tu ne puisses pas m’interpeller au loin Diya, fille de terra.

Il imaginait déjà la catastrophe que de rencontrer la créature une seconde fois. Celle-ci lui sauterait dessus criant son nom dans une joie incommensurable qu’il ne pourrait comprendre. Il était fatigué. Il ne voyait aucun intérêt à cette joie de vivre bien trop écrasante. Juste sa tranquillité lui importait. Un peu de tranquillité pas une boule de poils surexcité. Même les animaux étaient moins chiants que la demi-déesse. Il souleva un instant sa patte et retourna Diya avant de la pousser gentiment dos à lui un peu plus loin. À l’aide de sa grande patte enflammée.

-J’ai été ravi de te faire ta rencontre dès plus dérangeante, mais j’aimerais dormir maintenant.  

Il agissait sans grand espoir de trouver sa tranquillité tant recherché. Le lion de feu avait vite compris que la créature était aussi borné que son attitude l’exaspérait en cet instant. Quelle plaie tout cela ne faisait que le fatiguer, encore plus. Ou même sans rien faire il se fatiguait, d’une fatigue lassante et incroyablement fatigante elle-même. Il ramena sa patte à lui et posa sa tête dessus refermant les yeux.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mar 21 Oct - 2:01

Le lion de feu te bloqua soudain sous une de ses énormes pattes. Il ne t’écrasais pas, ne semblais même pas chercher à te faire mal. Il t’empêchait simplement de bouger, peut être avait il le tournis ? Tu ris mentalement à cette idée, un demi-dieu qui avait le tournis ! C’était hilarant.

" Je pense que c’est une idée judicieuse que tu ne puisses pas m’interpeller au loin Diya, fille de terra. "


Il avait enfin dit ne pas vouloir te revoir, bien, ses nerfs commençaient à craquer c’était le moment de mettre le paquet si tu voulais t'amuser. Tu réfléchis aux multiples possibilités qui se présentaient à toi. Il y en avait tant ! Comment choisir ?! Le gros félin te relâcha et te poussa vers l'orée de la clairière, te signifiant clairement que tu devais partir. Mais ceci, il en était strictement hors de question.

" J’ai été ravi de te faire ta rencontre dès plus dérangeante, mais j’aimerais dormir maintenant."


Tu t’exclamas sautant sur place, le diable au corps :

" Mais enfin pourquoi vouloir dormir alors que nous n'en avons pas besoin fils d'Ignis ? C'est une belle perte de temps ! Oh je sais nous allons jouer à cache cache ! Si tu me trouve alors je te laisserais en paix !"


Sur ces paroles tu bondis dans les massifs de pâquerettes qui recouvraient facilement ta petite taille, avant de te faufiler vers l'orée de la clairière. Tu te perchas discrètement sur une branche qui donnait vue sur la clairière. Ta patte cerna l'essence de la vie et fit pousser autour du demi-dieu des lianes épaisses qui allèrent le chatouiller, se planter dans ses cotes amicalement. Tu ne lui voulais aucun mal, juste un peu de compagnie pour jouer. Tu bondissais d'arbres en arbres de buissons en buisson criant de temps a autre un :

" Je suis là !"


Ou encore plus loin après avoir changé six fois de place et traversé divers buissons, massifs et dévalé, grimpé a plusieurs arbres :

" Ou ici !"


Puis tu bougeais à nouveau, te déplaçant sans cesse, caché par la végétation luxuriante, sans jamais cesser de harceler le paresseux par l’intermédiaire des plantes et des pouvoirs que t'avait confié ta mère Terra.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 23 Oct - 9:52

Le besoin de dormir? Il n'étais pas nécessaire en effet, il ne valait pas là peine, mais Houka ne ressentait le besoin de rien, donc par défaut c'est le sommeil qui l'emportait quand il ne faisait rien. Le temps lui  même n'avait aucun sens, Le lion ne comprenait pas cette envie constante de vouloir faire quelque chose. Rien de tout cela n'avait d'utilité. Gambader dans la forêt , courir, se cacher. Le lion de feu avait souvent observer les animaux et comprenait leurs différents besoin. Mais il avait réaliser que c’était des besoins vitaux, lui il n'en avait pas, rien de tout cela ne l'atteignais. Sa seule raison de vivre était son volcan. La seule chose qui lui importait était de faire ce pourquoi il à été créer. Ça et sa tranquillité, du coup son sommeil était tout aussi pénible que le reste, mais c'était une façon parmi d'autre de passer le temps.  

Un cache-cache? Pourquoi? Cela n'avait pas d'utilité pour Houka. À quoi bon cherche Diya si elle se cache? C'était inutile, sans aucun intérêt, mais il ne répondit pas. Regardant la fille de Terra commencer à sautiller dans les fleurs, cacher déjà par sa petite, taille. Houka n'était peut-être pas très réactif, mais il était très observateur, et restait très proche de ses sens sur-développer. Il n'était donc pas difficile pour lui de savoir ou se situait Diya, à chaque fois qu'elle posa une de ses questions. C'était inutile, le lion ferma les yeux.

Les plantes de la demoiselle filait vers lui venant le titillé chose qu'elles arrêtèrent rapidement. Le fils d'Ignis c'était mit à dégager une chaleur étouffante de son corps, de quoi assécher plus d'une plante. L'herbe sous lui devient jaune bien que encore en vie. La fille de terra semblait oublier que lui aussi possédait des pouvoir. De petites flammes se détachèrent de son corps, allant former de petite créature de feu qui repoussait les plantes. Houka s'endormit, un instant. Quel plaie de devoir utiliser ses pouvoirs pour un peu de tranquillité. Cependant le lion n'était pas irrespectueux de la nature il ne la tuait pas. Il la transformait, il aurait pu tout brûler mais là n'était pas son intention.

Son sommeil aussi rapide que lourd. Lui fit oublier un instant la petite créature. Il avait cette capacité de ne pas se préoccuper des choses qui l'entour, et de s'endormir vite. Peut-être si ce court sommeil lui ait profitable il sera moins inactif. Mais le lion était un grand dormeur, qui n'avait que de très petite période ou sa fainéantise ne l'emportait pas. Il fallait donc le réveiller, ou attendre qu'il daigne se réveille.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Ven 24 Oct - 3:41

Tu te rendis rapidement compte que le gros feignant n'avait pas prit pars à ton jeu, ce qui t’embêtais beaucoup car jouer seule n'avait rien d'amusant ! Aussi, ne comptant pas en rester là une nouvelle idée te vins. Tu monta en haut d'un pin dont l'odeur de résine te chatouillait le museau et repéra la rivière un peu plus loin. Un coup d’œil à la technique défensive du lion t'apprit que ce dernier utilisait des petites flammes mouvantes pour repousser tes alliées. Tu commanda à quelques lianes de délaisser leur tache principale et de former une énorme boule de mousse végétale.

Puisant dans ton mana tu les poussa à transporter leur chargement auprès de la rivière et de l'y tremper. Une fois que tu fus certaine que la mousse, spongieuse, avait aspiré le maximum d'eau tu les dirigea vers le gros chaton enflammé puis tu propulsa le projectile de toute tes forces sur le sans nom. Après tout, ceci ne se serait pas produit s'il t'avais gentiment donné son nom. Mais monsieur avait préféré resté un inconnu, ce qui te blessais, toi qui recherchais juste un peu de compagnie. Attendant de voir la réaction du lion, et complétement écroulée de rire sur ta branche, tu te prépara à repousser un assaut.

Tu espérais néanmoins ne pas avoir dépassé les bornes, car emportée par ton jeu tu oubliais souvent de prendre en compte les limites à ne pas franchir. Tu sortis ta petite tête de l'épais feuillage derrière lequel tu te cachais afin de d'avoir un visuel sur la situation. Et le gros félin ne semblait pas réellement ravi d'avoir prit un bain si tôt, qui plus est contre son grès. Tu t’exclamas, sans savoir si tu devais t'excuser :

" Oups !"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 25 Oct - 15:04

Les plantes avaient cessé de perturber le félin plongé dans un sommeil lourd en si peu de temps. Alors ses petites flammes virent se greffer à sa fourrure déjà flambante. Houka ne dormait pourtant pas si profondément qu’il l’aurait voulu.   Lorsque les lianes appuyèrent sur la mousse envoyant une volé d’eau sur le lion de feu. Celui-ci ne broncha pas, les flammes de son corps ne brûlait certes pas mais dégageaient à cet instant une chaleur suffisante pour faire s’évaporer une bonne partie avant que les résidus n’atteignent sa fourrure.    

Houka n’avait pas peur de l’eau là encore ça l’indifférait. Ses grandes flammes ne s’éteignent jamais c’est ainsi que l’avait créé son père Ignis.  Ainsi le grand lion n’avait peur de l’eau cependant mit au milieu d’une trop grande quantité d’eau. Tel que la mer par exemple ou il n’aurait aucune accroche terrestre, il aurait en lui surement un énorme sentiment de mal aise.  La bête de feu bougea une oreille en entendant le rire compulsif de Diya. Elle s’amusait de chose insignifiante. Le lion s’accorda encore quelques minutes de sommeil bien mérité.

Finalement il ouvre les yeux reposé. De cette courte sieste lui avait fait du bien. Même quelques minutes de sommeil lui étaient bénéfiques. Il bailla dans un rugissement. Puis ouvrit les yeux. Ses pupilles blanches se tournèrent vers Diya.  Houka se leva et s’assit à la place ou il était. L’herbe était un peu humide près de lui enfin autour de lui dans un certain périmètre. Il porta sa patte droite à sa gueule et imposa plusieurs coups de langue avant d’aller frotter son oreille droite avec cette même patte. Il reproduit l’action plusieurs fois pour sécher ses poils qui avait reçu un peu d’eau.  Une fois l’opération fini il regarda sa sœur, la demi-déesse, fille de terra.

-C’est une bien étrange façon que tu as de traiter ainsi tes invités Diya.  Je prendrais note de ne plus venir empiéter sur ton territoire.

Houka parlait calmement. Au fond cela l’importait peu ce qu’elle avait fait, il voulait voir sa réaction à cette annonce. Lui dire que ça serait la première et la dernière fois qu’il viendrait par ici puisqu’elle était une si mauvaise hôte. Houka était certes faignant, mais son petit repos et l’obstination de Diya lui on donner envie d’être plus social ? À sa façon. Il ne savait quel comportement adopté exactement avec ses congénère, mais le temps l’avait rendu blasé et même le fait de rencontrer un des siens ne lui faisait ni chaud ni froid.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 26 Oct - 2:27

Le lion enflammé ne broncha pas a ta mauvaise blague. Il resta immobile. Il fut dire que sa chaleur corporelle avait réduit la plupart des projections liquide en une brume avant de se dissoudre dans l'air. Tu n'avais pas prévu qu'il utiliserait sa chaleur de cette façon, tu fus un peu déçue, cela ne l'avait même pas fait réagir ! Qu'est ce qui pouvais bien l'obliger a bouger d'une quelconque façon ? A sortir de cette bulle de sommeil que rien ne semblait pouvoir atteindre. Tu voulais juste t'amuser mais tu compris a cet instant que tu étais allée trop loin et que tu n'avais pas choisis le bon partenaire pour tes gaminerie.

Les journées étaient longues même lorsque tu t'occupais et cela faisait un moment que tu n'avais pas eus de visite, tu avais voulue profiter de cette rencontre au dépends du fils d'Ignis qui ne demandait qu'à se reposer, à être tranquille. Cela te déplaisais de l'admettre mais tu t’étais conduite comme une idiote sur ce coup, et tu n'en étais vraiment pas fière. Une grimace étira tes doux traits avant que tu ne saute au pied de l'arbre dans lequel tu t’étais cachée jusque là.

Le demi-dieux se redressa fierement sur ces pattes, bailla, effrayant plusieurs animaux qui observaient leur étranges façon de communiquer, puis fixa ses yeux dans les tiens. Sans te lâcher du regard il entreprit de lécher sa patte avant de la porter a son oreille. Il réitéra plusieurs fois cette opération avant de s'adresser à toi :

" C’est une bien étrange façon que tu as de traiter ainsi tes invités Diya.  Je prendrais note de ne plus venir empiéter sur ton territoire."

Tes oreilles tombèrent mollement sur ton crâne, et ta bouille exprima de la tristesse suite à ces mots. Pourquoi ne comprenait il pas que tu voulais juste jouer ! Tu ne lui avais fait aucun mal après tout. Mais ton instance semblait avoir eut raison de sa patience et voilà qu'il te tournait le dos, ne voulais plus avoir affaire avec toi. Une onde de chagrin traversa ton corps et de petites larmes perlèrent aux coin de tes yeux. Tu n'aimais pas te disputer. Tu avais horreur de ça. Tu murmura, à peine audible, des sanglots silencieux avalant certaines syllabes :

" Je suis ...solé, je voulais juste jouer, j'ai si rare... de la visite ces der... temps, excuse moi d'avoir ...passer la limite ..."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 2 Nov - 17:53

Sa réaction, Houka l’avait bien observé, sa petite tête devenu triste et ses oreilles tombantes. Diya regrettait. Mais il voulait pousser le vice jusqu’au bout, tournant le dos à son interlocutrice commençant à s’éloigner. Alors elle parla. De vague murmure qu’il ne pouvait qu’entendre sans difficulté, le lion s’arrêta et écouta, les excuse da sa sœur. Jamais il n’avais entendu quelqu’un pleuré. Les animaux ne pleurent pas eux…, ni les plantes ni son volcan. Il pouvait entendre leurs complainte mais cela n’était pas des pleures, du moins pas comme ceux-ci.

Houka se retourna il voulait la voir. Les petites larmes perlées sur sa peau coulaient doucement. Il l’avait blessé ? Il ne savait pas. Il ne savait pas non plus comment réagir, était-ce important ? Le fils d’Ignis l’ignorait rien n’avait d’importance à ces yeux, il n’était pas précautionneux des autres. Il était indifférent des choses de se monde et s’il pouvait mourir il se laisserait mourir assurément. Rien ici n’avait d’importance à part sa mission, éternel devoir qui lui donnait une raison de vivre ici.   Il lui fallut deux bond pour être au niveau de Diya, il écrasa sur elle une patte affective et douce.

-Tu es naïve fille de terra, ne crois pas que t’es excuse te sauverons toujours la vie. Entre autre je crains ne pas être le partenaire de jeu que tu semble chercher.

Il l’excusait par ce geste car au fond il s’en fichait, sa tranquillité lui importait et les pleures était tout aussi gênant que la surexcitation de sa sœur.  C’était sa voisine et son innocence était vraiment navrante il avait presque envie de la secouer pour lui faire comprendre que ce monde est inutile, mais  peut-être n’était-ce pas nécessaire ? Il ne voulait pas s’encombrer d’une tel créature, elle serait plus un poids qu’autre chose ? Il l’ignorait et ne cherchait pas à savoir. Il retira sa patte après un instant, toujours dressé sur ses pattes, le regard toujours aussi vide, blanc et pourtant bien fixer sur Diya.

-Tu voulais savoir qui j’étais je vais te le dire fille de terra, mais je compte sur toi pour en faire bon usage ne m’appel pas en vînt… Je suis Houka, fils d’ignis.

Le lion de feu était là, son nom il le lui avait finalement dis, ayant le sentiment que la petite créature devant lui était une peu différente ? il avait en tout cas le pressentiment qu’il la reverrait, dans combien de temps il l’ignorait mais ce n’était qu’un détail. Peut-être sera-t-il disposé à être plus amical. Il l’observait toujours guettant ses réactions, même s’il craignait le pire tout de même.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Lun 3 Nov - 22:23

Tu regardas le grand lion faire quelques pas, s’éloignant de toi. Tu sentis ton cœur se serrer. Il t'écouta cependant, une de ses oreille tournée vers toi. Divers émotions passèrent sur le visage du fils d'Ignis, étonnement, curiosité, peut être même regret ? Il se rapprocha de toi en deux bonds puissants et posa affectivement sa patte sur ta petite tête. Tu leva tes yeux larmoyants vers les siens :

" Tu es naïve fille de terra, ne crois pas que t’es excuse te sauverons toujours la vie. Entre autre je crains ne pas être le partenaire de jeu que tu semble chercher."

Cela tu l'avais remarqué a tes dépends. Ton frère reposa sa patte sur le sol et ajouta, sans te quitter du regard :
" Tu voulais savoir qui j’étais je vais te le dire fille de terra, mais je compte sur toi pour en faire bon usage ne m’appel pas en vînt… Je suis Houka, fils d’ignis."

Tu sécha tes larmes avec ta patte puis un sourire désolé illumina ta bouille. Tu te promis de faire en sorte de ne plus exaspérer le félin grognon. Une idée te vins, tu savais exactement ou il était bon de faire une sieste ! Tu t’exclamas, un regain d’énergie dans la voix :

" Pour me faire pardonner je vais te montrer le meilleur endroit de mon territoire pour faire une bonne sieste Houka ! Suis moi !"

Tu détalla entre la végétation, visualisant la corniche plein soleil se trouvant non loin de ton temple, l'endroit était perpétuellement sous le règne d'une agréable brise rafraichissante, les lilas avoisinants apportaient un parfums doux et léger. C’était l'endroit rêvé pour le lion. Du moins tu espérais qu'il lui plairait ! Arrivée dans la foret de bambou mêlée des tortueux lilas ,dont les fleurs mauves et blanches se balançaient au gré du vent, qui bordait le lieu tu t’arrêta et utilisa une liane pour écarter le voile de branches, dévoilant le lieu. Puis tu demanda, tout sourire :

" ça te plais ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Dim 9 Nov - 20:57

Elle sécha vite ses larmes, grand bien en fasse à Houka, il n’aimait pas ça, bien que s’était la première fois qui voyait cela. Un sourire vite revenu sur les lèvres de sa sœur miniature. Il en fallait décidément peu pour qu’elle reprenne ses habitudes joyeuses. Le lion se demandait s’il n’aurait pas du la laisser pleurer et partir du coup. Dans un long soupire il décida tout de même de suivre Diya. Ce n’était pas difficile pour le lion de la suivre, un seul de ses pas en faisait presque qu’une dizaine des siens, il avait à peine besoin de trotter pour la suivre.

La végétation s’inclinait presque devant la demi-déesse, alors les plantes elle-même semblaient joyeuse de voir Diya parcourir cette verdure. Les plantes était vraiment à son écoute et réagissait à sa présence tout comme la lave fulgurante de son volcan réagissait à sa présence. Le lion de feu suivait gentiment puis doucement sa petite sœur dévoila un lieu, cette petite corniche ou le soleil tapait chaudement, bercer d’un doux vent qui faisait danser tranquillement ses flammes majestueuses. C’est vrai le lieu était propice pour dormir dans un calme royal.

Ainsi Houka monta sur la corniche d’un bon habille par-dessus Diya, il observa la forêt, le lieu était pas aussi haut que son volcan, mais c’était bien, il appréciait la zone. Et bien que le lion pouvait dormir n’importe où il aimait être bercé par les bruits de la nature. Toujours debout il regarda Diya doucement, son visage neutre blasé par le temps qui semblait immuable.

-C’est un très bel endroit Diya, ta forêt est pleine de zone intéressante, et les plantes t’apprécie.

Le lion voyait chez sa sœur tout de même une certaine forme tendresse, il ne savait plus trop comment était ce sentiment, mais il arrivait à se dire que derrière sa naïveté, elle avait su garder un cœur joyeux alors que le siens était déjà noir comme la plus sombre des nuits. Dans un élan de gentillesse de sa part, ou peut-être de manipulation à long terme il lui proposa de monter sur son dos pour qu’elle puisse voir la vue comme lui là voyait à sa hauteur. L’ensemble de fleure de lilas était beau, une beauté certes non surprenante pour le lion, mais il avait décelé chez Diya l’importance qu’elle portait à cette beauté.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Lun 10 Nov - 1:10

Une fois arrivé en vue de la corniche, l’énorme lion bondit, te noyant dans son ombre, et atterrit gracieusement de l'autre coté du rideau feuillu. Ainsi posté sur le pic rocheux, on aurait dit un roi qui toisait son royaume, il était majestueux. Se tournant vers toi, le visage neutre, comme figé dans un ennuis constant, il déclara :

" C’est un très bel endroit Diya, ta forêt est pleine de zone intéressante, et les plantes t’apprécie."

Tu rougis, appréciant le compliment, il est vrai que tu étais proche de la nature au point qu'elle soit pour toi, une seconde famille, tu la vénérais et elle te le rendait. Tu te dis qu'une autre fois tu pourrais peut être lui montrer la petite cascade ou se déployait un saule-pleureur centenaire, aussi majestueux qu'imposant, il donnait au lieu une part de féérie qu'on ne voyait nul part ailleurs le long du cours d'eau. T'avançant à sa hauteur tu répondit joyeusement :

" Merci Houka, je suis ravie qu'il te plaise. Tu es libre de venir ici quand bon te semble, je le signalerais a mes sentinelles."


Il te proposa ensuite de monter sur son dos afin de voir le panorama d'encore plus haut. Prenant appuis sur tes quatre pattes, fines, mais puissantes, tu bondis sur le dos musculeux du grand félin. Tu trouvais en lui une sorte de lien fraternel, comme un grand frère bougon qui repousserait sans arrêt une petite sœur trop envahissante. Cette pensée te fis sourire. T'avançant sur la tête couverte d'une douce crinière dont les flammes ne brulaient pas, mais dispensaient une douce chaleur, tu découvris alors l'immensité de l'horizon. Tes yeux brillèrent, tu étais émue face à ce spectacle d'une beauté incommensurable. Le poids du monde sembla soudain trop lourd pour ta petite tête. Tu te roulas en boule sur le sommet de la tête du fils d'Ignis, puis, après avoir émit un bâillement sonore tes paupières se fermèrent doucement. Morphée t'entoura d'un voile de douceur, d'inconscience et de bonheur. Écoutant la respiration lourde du grand lion qui s’était endormis tu soupira. Et tandis ce qu'une pluie de pétales portée par le vent effectuait une valse éphémère dans le bleu infini du ciel, tu oublias tout ce qui t'entourait, ne gardant que la douceur chaleureuse de ne pas être seule.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La frontière. Le sacrifice. La curiosité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» Sacrifice Personel
» Curiosité [Guépard]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-