Karl Bon-Ami

Partagez | .
 

 Karl Bon-Ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Ven 23 Aoû - 13:47

I] Identité

Nom: Bon-ami
Prénom: Karl
Surnom: L’aliéné
Sexe: Masculin
Age: 56 ans, et demi

II] Vie

"Ma naissance remonte cinquante-six ans en arrière, il parait que c’était un jour de beau temps.

Inutile de parler de mon enfance, elle fut normale. De mon adolescence en revanche les souvenirs sont plus houleux, une dispute avec ma famille -de braves paysans en passant- m’amena à quitter le foyer et partir pour la grande ville de Lüh, j’avais alors 13 ans.

Un gamin qui part à l’aventure ça ne marche que dans les contes de nos grands-mères ! Très vite j’ai déchanté lorsque, parvenu enfin dans les rues sales de la ville personne ne m’accorda travail, logis, nourriture ou même un misérable regard de sollicitude. Contraint de dormir parmi les immondices j’appris rapidement l’art de la truande comme unique mode de survie.

De fil en aiguille je m’enrôlai dans la piraterie pour quelques piécettes et un verre d’alcool. 16 ans et je quittai la terre pour la première fois. La piraterie m’évita la misère, une vie de brigandage pour ne pas connaître la pauvreté.

Pendant près de trente-huit années je profitai de cette « planque », ne réalisant pas la chance de survivre dans ce milieu instable, ne saisissant pas le temps qui défilait. Je me mis au service des plus grands pirates, acquérant moi-même une petite réputation dont je n’étais pas peu fier dans tous les tripots qui accueillaient nos escales.

Ah ça, quelle belle jeunesse j’ai eu ! Beau et fier que j’étais! A chacun de mes passages sur la terre ferme les maris devenaient cocus et les pères me rossaient en me gratifiant de tous les noms pour avoir défloré leurs filles… J’avais cependant la chance d’être un bon coureur et également une fine lame.

Épisode notable de mon histoire, un jour d’escale dans une petite taverne campagnarde je fis l’erreur de rester un peu trop longtemps auprès d’une même femme. Celle-ci m’annonça quelques mois plus tard être enceinte de nos cabrioles. La ribaude avait déjà un fils qui n’était pas de moi, Dorian. La suite vous la devinez, j’ai détalé aussitôt par le premier vaisseau qui prenait la mer. Ce qui était imprévu en revanche fut l'insistance du jeune ainé pour m'accompagner. Comme j'étais alors grand seigneur je le pris sous mon aile pour quelques années dans la piraterie. Une manière pour moi de remercier cette jolie tavernière qui avait sans doute mis au monde un braillard de mon sang.

Il y a de ça cinq années une terrible maladie me saisit en pleine mer. Je délirai pendant plusieurs semaines, le médecin de bord m’annonça même m’avoir vu frôler la mort, il se trompait de quelques jours.

Une fois complétement remis de cet épisode je participai à un abordage en compagnie de tout l’équipage, c’était un navire royal. Le combat se déroula ordinairement, nous eûmes l’avantage et repoussâmes les survivants vers la proue quand soudain ! Horreur ! Un sabre planté dans mon abdomen. Tout s’effondra autour de moi, les ténèbres se firent cependant attendre, je vis très distinctement les camarades penchés sur moi et même -en arrière-plan- l’exécution de mon assaillant. Je me sentis partir, je sus, j’en fus sûr.

D’abord, c’est mon cœur qui cessa de battre. Puis je m’élevai, tout doucement, je vis les autres de haut. Ils se penchèrent sur mon corps. Levez la tête bon sang! Je suis là-haut, LA-HAUT !

Alors les choses se firent moins certaines. Le flou s’empara du monde et même les ténèbres me rattrapèrent. Lorsque je repris conscience tout était noir autour de moi. Mais ce noir n’avait rien de conceptuel, j'étais réellement prisonnier quelque part ! L’environnement était mou, étouffant et humide. Je manquai d’air !

Mon poing se leva, je creusai pour m’en sortir, avais-je été enterré vivant ? Vivant ? Non, j'étais certain d’avoir perdu la vie. Les gars m’avaient enterré sur le continent, une petite plage paradisiaque où j’aurais pu couler des jours heureux. Qui m’a laissé en vie -et pourquoi ?- Je n’ai aucun élément de réponse.

Je ne revis jamais mon équipage, je joignis la ville et raconta ma fabuleuse histoire aux habitants. Personne ne crut au miracle, tous me traitèrent de fou et je fis même un séjour en hôpital spécialisé. On m’y drogua, j’en sortis affaibli et je mendiai –tout comme si je reprenais la vie abandonnée trente-huit ans auparavant.

La misère m’amena à la boisson, petit à petit l’histoire s’embrouillait dans ma tête. Je ne sais pas -encore aujourd’hui- si fou je le suis ou s’il s’agit d’une invention de la fièvre, de l’alcool ou des médicaments.

Je vis de nombreux fantômes, j’errai dans les rues de la ville en criant des avertissements aux gens, une bouteille à la main. Un soir, mes hallucinations m’amenèrent à ôter la vie d’une malheureuse qui faisait le tapin dans une rue sombre de la ville, j’étais bon pour retourner à l’asile.

Aujourd’hui j’écris car seules me sont autorisées la feuille et la plume dans cette petite cellule de l’hôpital. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais je prie tous les jours pour que l’entité bienveillante qui a une fois sauvé mon corps protège désormais mon esprit.

Karl Bon-ami
"

Famille: Père d’Edvah et amant d’un soir de Lilian Laudenie (la mère d’Edvah)

Est peut-être le père d’autres enfants sans le savoir.

Les parents de Karl sont décédés depuis quelques temps, il le sait car est déjà passés les voir lors d’une escale près de la ferme familiale. Il possède un frère dans la ville de Lüh mais n’entretient aucun contact avec lui, idem pour ses neveux, nièces et belle-sœur.

Il possède cependant de nombreuses relations en ville comme ailleurs, soit il s’agit de gens qui l’ont connu dans son ancienne vie de pirate, le respectent, le craignent ou le haïssent alors ou soit ce sont des gens rencontrés dans sa nouvelle vie et là encore les caractères sont hétéroclites… Il y a ceux qui le voient juste comme un fou, ceux qui avaient pris l’habitude de boire avec lui, ceux qui continue à le respecter et l’aider tout en le croyant dérangé, etc .

III] Physique

Notre homme a traversé bien des vies, son apparence est donc des plus bâtarde.

De sa jeunesse il conserve un blond cassé ainsi que de beaux yeux pâles, profonds. Certaines flatteuses les qualifiaient autrefois de dorés mais les gens d’aujourd’hui n’y voient qu’un laiteux trahissant la folie et l’alcoolisme.

Ses années noires ont vues pousser une barbe épaisse et salie qui regorge de puces et cache une partie de son visage. Sa constitution, autrefois forte et volontaire, s’est tassée. De grand il est devenu moyen, de fort il est devenu fragile. Le coupable ici c’est bien l’alcool. Il dévora son corps bien plus efficacement que le plus aiguisé des sabres.

Autrefois élégamment vêtu de sa carrière de pirate (charmantes petites armures de cuir qu’il agrémentait de tissus colorés à la taille ou dans sa chevelure rebelle) Il assume aujourd’hui de vulgaires frusques blanches généreusement offertes par l’asile (mais cela est temporaire, tout autant que ce délicieux parfum, mélange des plus immondes alchimies jamais imaginées par nos narines)

IV] Caractère

J'ai décidé de laisser planer le doute quant à la folie réel de mon personnage. Est-il fou? A t-il vraiment ressuscité? C'est une appréciation qui appartiendra à chacun mais il semble évident que tout cela n'est qu'une fabulation de notre personnage. Celui-ci s'accroche tellement son histoire qui s'agit de la pièce maîtresse de sa nouvelle vie (constituée d'errance et d'hallucinations favorisées par l'alcool, la fièvre et les médicaments)

Karl crois en sa résurrection... A un tel point qu'il finira par se questionner s'il ne serait pas l'élu de quelque chose -ou quelqu'un- et donner alors un nouveau sens à sa vie.

Notre homme a un passé assez lourd, il était autrefois dépendant de l'alcool et débutera le RP sous l'influence des médicaments... Lorsqu'il sortira il est possible qu'il fasse une "rechute" et se mette à boire, ce n'est pas quelque chose qu'il apprécie mais c'est devenu plus fort que lui.

Il garde une très haute opinion de sa vie passée et n'hésitera pas à en faire le récit, une pointe de nostalgie dans la voix. Le présent ne l'intéresse plus, l'avenir n'existe pas, il aura donc tendance au défaitisme et à l'abandon, les moments de motivations sont rares mais ils existent.

Ainsi donc nous pouvons ajouter l'imprévisibilité à la liste des qualité de notre Bon-ami, ainsi qu'une certaine insociabilité puisque très lourd dans sa façon de se comporter.

La justice ? Il n’en a que de très faibles notions puisque ayant grandi dans un monde dénué de valeurs. La justice du chacun pour soi et de la loi du plus malin, oui. Une éducation de pirate doublée d'un sens de survie acquis dans la rue.

Concernant sa vie passée il est nécessaire d'indiquer que Bon-Ami s'est toujours tenu loin de tout ce qui pouvait concerner la magie ou les phénomènes surnaturels. Ainsi, plusieurs pirates côtoyés lors de ses années en mer disposaient de pouvoirs, cherchaient des invocations ou cohabitaient avec elles. Karl se tenait loin d'eux. Non pas qu'il eu peur ou même qu'il ne soit superstitieux mais ces créatures disposent d'un pouvoir bien supérieur à sa force physique, il le savait et craignait de s'associer à eux. Son expérience lui avait toujours appris à ne compter que sur lui-même. "S'associer à un humain, voilà déjà quelque chose de dangereux alors imaginez-vous aux côtés de ses créatures qui ne pensent ni ne ressentent comme nous?!"

Cependant les années ont entamés ces beaux principes et Karl est aujourd'hui de moins en moins tranché sur la question. Première raison; ses sens et son acuité ont considérablement diminués dans la dépravation qu'il a connu suite à la mort dont il s'est cru victime. Deuxièmement, ce même événement lui ouvrit l'esprit, si bien que -dans sa folie- il est aujourd'hui bien plus apte à cohabiter avec les demi-dieux qu'il ne l'était autrefois de sa vie de paysan devenu brigand.

V] Autres

Profession: Mendiant et sans doute pirate ou voleur dans la suite de l’aventure !


VI] Hors-Jeu

Comment avez vous découvert ce forum? Top-site, je cherchais simplement un forum vivant.
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Intéressante mais peut-être un peu classique à mon goût =/ J'adore en revanche l'idée de pousser les joueurs à s'associer entre eux, c'est un concept fort pour le rp.
Comment trouvez vous le design de ce forum? Bien foutu. Le forum en général me semble très bien construit, ordonné.
Avez vous lu le règlement? [Validé par le loup bleu]
Avez vous vu le tchat? Heu… et alors ?
Savez vous comment voter pour le forum? Oui monsieur.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 23 Aoû - 15:29

Bienvenue sur la V2 !

BON JEU
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Karl Bon-Ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Karl Briullov !
» KARL DE BAVIERE — u;c
» Karl Friedrich Schinkel (1781-1841)
» KARL LEVESQUE SI W TE ANKO VIVAN NOU TE KAP EPAGNE NOU DE LAVALAS
» Les faits et gestes des Wings.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-