Célébrons, ensemble, le printemps !

Partagez | .
 

 Célébrons, ensemble, le printemps !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Ven 31 Oct - 23:47


Cela faisait plusieurs jours déjà que tu avais envoyés des oiseaux d'écorces aux quatre coins du continent. Tu sentais que le début du printemps approchait, et tu voulais fêter cela, comme tout les ans, en organisant la cérémonie d'éclosion des cerisiers. Une journée de festivités avec de la musique, de la danse, un immense banquet, et pour couronner le tout, le premier épanouissement des cinquante cerisiers allant de ton temple jusqu'au village. Tu voulais partager ce moment merveilleux et féérique avec le plus de monde possible.

Ce matin là tu t’étais levée pleine d'entrain, les préparations allaient bon trains, les villageois y mettaient tous les cœur. Les femmes décoraient les lieux avec des guirlandes végétales aux corolles chatoyantes, les hommes dressaient les tables pour le banquet sur la place du village. Les enfants eux, se contentaient de courir en tous sens en jouant, emplissant le lieu de joie de vivre. Tu te dirigea calmement, vêtue d'une simple robe de coton blanche, pied nue, à peine coiffée, chez la doyenne. La vieille femme t'offrit une tasse de thé et une part de tarte aux pommes. Elle te résuma ce qui avait été fait et ce qu'il restait à faire. N’omettant aucun détails, c’était une dirigeante remarquable !

Tu te dirigea ensuite vers la maison d'Annie, cette femme et son maris étaient de vrai cordons bleus ! Une délicieuse odeur sucrée s'échappait d'ailleurs de l'âtre. Tu toqua et pénétra dans la pièce ou l'agitation battait son plein. Une petite équipe de cinq personne, dirigée par le couple, s'activaient devant marmites et fourneaux afin que tout soit prêt pour le lendemain. Tu salua l'équipe, gouta quelques créations en gourmande que tu es, puis continua tes versifications. Des banc de pierre avaient étaient disposés en arc de cercle pour accueillir les convives. Une petite estrade avait était montée face à ces derniers, destinée aux musiciens qui allaient animer la fête. De chaque coté du surplomb se trouvaient les tables qui seraient couvertes de bouchées et amuses gueule en tous genre.

Certaines jeunes femmes du village s’étaient proposées pour servir les invités. Tu leur avait fait acheminer des Yukata de couleur sobre, et des tabliers immaculés de la dentelle la plus fine. Tu leur souris, observant leurs derniers essais et exercices destinés à être irréprochable le lendemain. Elles cherchaient toutes à avoir ton estime, aussi tu savais qu'elles feraient de leur mieux. Il en allait de même pour tous les villageois, ils avaient besoin de ta "magie" pour que leur cultures restent aussi productives. Tu t’agenouillas au centre de la place et posa tes mains sur le sol. Les personnes proche de toi s'arrêtèrent momentanément de travailler. Observant avec de grands yeux brillants la scène qui se déroulait sous leur regards. Les plantes envahirent le décors, et ici et là des bouquets végétaux et autres parterres prirent forme, oui ce serait parfait.

Tu repris ensuite le chemin de ton temple, tu devais te reposer, la journée du lendemain serait épuisante, notamment l'éclosion, qui puiserait une bonne quantité de mana. Faire s'ouvrir les multiples fleurs des cinquante cerisiers simultanément n’était pas une mince affaire, surtout de cette façon magique dont les enfant du village raffolaient année après année. Tu grimpa les quelques marches qui menaient à ta chambre, qui ressemblait d'avantage à une serre emplie de ta création, la fleur de lune, dont tu étais si fière, elle t’apaisais. Tu te glissa dans les draps de soie et t'endormis rapidement, ne craignant pas pour ta vie car les habitants ne venaient jamais au temple sans être invité et les golems de pierre, éternels gardiens du lieu ne laissaient passer personne.

~~

Le soleil entamait son ascension dans l'étendue céleste quand tu sortis de l’édifice habillé comme la veille d'une simple robe de coton, néanmoins d'un mauve pastel fleurit cette fois. Tu rejoignis le village en sautillant, s’était un grand jour et tu étais aussi excitée qu'une enfant humaine à qui on a promit un nouveau jouet. Tout semblait en place, tu saluais les villageois que tu croisais au fur et à mesure. Une fois que tu fus sure que tout était parfaitement prêt tu te rendis chez Fanniel, une couturière qui excellait dans son art. Elle avait confectionnée ta tenue du jour. Le kimono, dont le fond rose dragée représentait l'innocence, était décoré de fleur de cerisier fuchsia finement brodées. Une coiffe composée de fleurs et d'un ruban bicolore venait égayer la tenue. Le tout était simple et harmonieux. Tu étais une grande adepte des kimonos, tu n'aurais échangé cela contre rien au monde.

Après avoir remercié la femme tu te dirigea à nouveau vers la place, constatant que les habitants avaient fleurit les maisonnées, rendant le lieu encore plus festif, tu souris. Tout était prêt et les invités ne tarderaient pas à arriver. Tu te mis a espérer qu'ils seraient nombreux et qu'ils apprécieraient les festivités. Un sourire amusé flâna sur tes lèvres en regardant les jeunes enfants jouer à se poursuivre dans des vêtements colorés, les filles portaient des couronnes de fleurs dans leur cheveux, tu aimais leur innocence, si elle pouvaient rester ainsi éternellement tu serais satisfaite.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Diya le Lun 3 Nov - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 1 Nov - 15:55

Wolf Rain n'était pas le plus heureux des demi-dieux à l'arrivée du printemps. Cela signifait bien trop souvent la fin des grandes pluies hivernales. Son bonheur se ferait plus ponctuel et il passerait les prochaines semaines en majeure partie sous l'eau. Il reconnaissait cependant, et avec humilité, que le printemps faisait naître sur terre des paysages beaucoup plus colorés que durant son hiver bénit. Et en sincère fraternel, il ne s'ennuyait pas à contempler ce spectacle, tout comme à féliciter les sujets de terra qu'il pouvait croiser.

Cela faisait plusieurs jours maintenant que le village humain près duquel il s'était installé, choisissant un point profond du fleuve qui le bordait pour les observer, s'agitait en tous les sens à son profond étonnement. Il ressentait fortement la présence d'un frère ou d'une soeur, veillant avec amour sur ces lieux. Nul autre endroit n'aurait pu être qualifié de paradis selon lui: la végétation était plus que magnifique et une multitude d'arbres, au grès des vents, apportaient de doux pétales nacrés jusqu'à lui. Certains, à l'écorce noire et massive, semblaient prêts à éclore. Il en convint que ce spectacle méritait une parole de gratitude de sa part, il pourrait peut être même aider à y contribuer, aussi décida-t-il de quitter son fleuve, toujours sous sa forme animale, pour s'approcher discrètement du sommet de la montagne.

Il y découvrit un temple rempli de végétaux, tous plus beaux les uns que les autres, aux odeurs si variées qu'elles en vinrent à lui tourner la tête. Tout paraissait en ordre, et la présence d'un autre demi-dieux semblait se confirmer. Mais il se demanda tout de même quel genre de demi-dieux se faisait bâtir un temple. La chose lui paraissait étrange car sa demeure était l'océan tout entier.
Il décida donc de longer son fleuve jusqu'au village, sans appréhension aucune, et de chercher son frère ou sa soeur. Les enfants jouaient et chantaient.

" J'entends le rythme de l'amour
Qui a transcendé les saisons pour venir me voir. "


Les adultes s'affairaient à des tâches qui lui étaient inconnues, et les plus vieux restaient assis sur des bancs de pierre à discuter de la joie de ce spectacle. Il se transforma en humain et se mêla à la foule jusqu'à l'apercevoir. Il voyait bien les regards intrigués des villageois qui ne le connaissaient pas. Sa haute taille, ses cheveux blonds et son visage anguleux ne semblaient pas monnaie courante ici, mais il ne ralentit pas pour autant son allure et arriva dans le dos de sa soeur.

" Quel beau travail fille de Terra. Je le reconnais en tout humilité "



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 3 Nov - 16:46

Tu parlais avec une la femme qui dirigeait le groupe de musiciens quand une voix déclara dans ton dos :

" Quel beau travail fille de Terra. Je le reconnais en tout humilité."

Tu te retourna gracieusement dans un froissement de tissus, face à toi se trouvait un frère sous son apparence humaine. Blond, le visage carré, et une tenue d'un bleu marine dont le style t’étais inconnu, tes yeux curieux le détaillèrent, il était plaisant a observer. Le compliment avait rougit tes joues, faisant ressortir la pâleur de ta peau. Tu congédia l'instrumentiste pour accueillir le nouveau venu. Après avoir fait une élégante révérence tu déclara :

" Bienvenue à vous mon frère. Je vous remercie de votre compliment. J'aimerais que ma mère Terra puisse venir voir mes travaux un jour, alors je me prépare en espérant arriver à ce jour. Je me nomme Diya, puis-je vous inviter a rester pour assister au festival du printemps ?"

Tu passa le collier fleurit que tu tenais en mains autour du coup du fils d'Aqua puis te tournant, tu attrapa deux cocktails fruités, mais non alcoolisés, sur le plateau d'une des serveuses qui passait. Tu en tendis un vers ton invité. Pendant ce temps l'orchestre avait commençait à jouer une chanson populaire dans les grandes villes. Tu fredonnais, ayant entendu les différents airs la veille lors des répétitions. Tu aimais la musique, la danse, toutes ces pratiques festives qui amenaient la joie dans les cœurs. La curiosité te poussa tout de même à t'interroger sur ton premier invité.

" Pardonnez ma curiosité, quel rôle vous à confié notre mère Aqua ? Vous vivez près d'ici, ou bien êtes vous de ces chanceux qui n'ont nul point d'attaches et parcours le monde ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Lun 3 Nov - 19:00

Le printemps pointait tout juste le bout de son museau. Les bourgeons poussaient çà et là, la neige avait disparue et l’herbe recommençait à pousser doucement. La forêt toute entière se réveillait de cet hiver difficile.  Le seigneur des forêts avait fonctionné au ralentie durant toute la saison. Ne sortant que durant de très courtes heures principalement pour encourager les arbres et animaux qu’il croisait. Il passa énormément de temps au fond d’une caverne, blotti contre une maman ours et son ourson, bien au chaud. Les journées de jeu dans la neige furent rares pour le loup vert.

Mais en ce jour il était en pleine activité ! Depuis plusieurs jours déjà il utilisait sa magie pour donner des coups de pouces aux petites pousses, félicitant les arbres pour leurs premières petites feuilles. Les deux branches sur sa tête étaient couvertes de magnifiques fleurs blanches semblables à celles des cerisiers. Il était en pleine conversation solitaire avec un jeune roncier lorsqu’un magnifique petit oiseau d’écorce ce posa sur son museau. Tout en chantant, il informa le seigneur des forêts que l’une de ces sœurs donnait une fête en l’honneur du printemps et qu’il était invité. L’oiseau reprit alors son envol et disparu dans la forêt. C’était vraiment de la très belle magie.  

Durant plusieurs dizaines de minutes, Déclic resta sur place, réfléchissant. Il n’était pas un grand amateur de fête. Il préférait les grandes étendues sauvage mais… Il n’avait pas vu âme qui vive, qu’elle soit humaine ou demi-dieu, depuis une bonne dizaine de saisons. Cela ne pourrait que lui faire du bien…  Soudain il se leva et se mit en route, il déciderait une fois sur place ce qu’il ferait.

Après quelques jours de voyage, il arriva en vue du village en fête ainsi qu’un temple surement celui du demi-dieu qui vivait ici. Le seigneur des forêts du reconnaitre que le pays était magnifique ! Chaque plante respirait la joie de vivre et la santé. Il aimait cet endroit !

A l’écart du chemin emprunté par les humains, il se trouvait un peu en hauteur de ce dernier, sur une  butte de terre. Débout bien droit, immense loup vert avec les branches sur la tête couvertes de fleurs blanches, il avait fier allure ! Il était bien conscient que si les villageois tournaient le regard ils le verraient : Majestueux demi-dieu sauvage qui les observaient avec curiosité. En réalité, il hésitait… Il n’aimait pas la foule et il faut avouer qu’il y avait beaucoup d’humains, beaucoup trop pour qu’il s’y aventure sans une bonne raison, il était beaucoup trop sauvage pour cela ! Aussi il resta là durant plusieurs minutes, hésitant à s’approcher malgré son air majestueux. Interrogeant son cœur, luttant avec son instinct. Il avait très envie de faire demi-tour tout en voulant se précipité pour aller jouer avec les jeunes chiens et les enfants humains. Mais sa légendaire curiosité le bloquait sur place, il y avait vraiment beaucoup de choses à voir : Les quelques enfants qui s’amusaient par ci, la quantité impressionnante de fleurs, l’odeur d’une délicieuse nourriture, les rires des humains, le temple… Il dévorait des yeux tout ce qu’il se passait dans le village. Il avait bien repéré ces deux étranges humains au bord de l’eau, surement des demi-dieux, mais il était trop occupé à tout observer qu’il en oublia d’aller à leur rencontre…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 4 Nov - 18:50

De grands yeux verts se retournèrent pour lui faire face. La peau délicate et pale de sa soeur se mit à rosir à l'écoute de ce compliment et Wolf Rain ne put réprimer un sourire. Ses cheveux d'ébène offraient un contraste saisissant avec la douceur de ses traits, et Wolf ne put s'empêcher de la comparer là à une enfant.

" Quant à moi, je me nomme Wolf Rain, et je puis vous assurer que Terra serait fière de vous, et de votre oeuvre. "

Il releva la tete une nouvelle fois pour observer cette masse de gens. Rares étaient les fois où notre loup avait assisté à de telles démonstrations de respect de la nature par les humains. Il fallait cependant souligner que les humains célébraient très peu la mer, le spectacle de ces arbres en fleur, il le reconnut, était beaucoup plus appréciable à bon nombre de gens.  Il ne se fiait pas aux gouts des humains de toute façon.. ces gens là n'aimaient pas la pluie, quelle tristesse.

" Je serais ravi ma soeur d'assister à ces festivités. Vous vous êtes semble-t-il donné du mal avec ces villageois pour organiser tout cela. "

Elle passa un doux collier parfumé autour du coup de Wolf, qui se pencha en avant dès qu'il remarqua son geste. Elle n'aurait pu le faire autrement, petite comme elle était. Wolf Rain se fit la remarque que cela faisait partit de son charme et qu'elle respirait l'innocence. Il la remercia pour le verre, ne sachant trop que faire avec car il ne mangeait jamais de fruits, et les boire encore moins. L'odeur sucrée le tenta, et il imita sa soeur qui portait le verre à ses lèvres.

" Hmm! C'est bon! Quel est ce liquide ? "

Il se surprit à lécher sa lèvre supérieure pour ne rien gâcher de ce jus, et écouta la question de sa soeur. La musique ne lui faisait rien, il n'en avait pas l'habitude et n'y trouvait pas d'intérêt. Il aimait le calme de ses océans, perturbé par le chant cristallin des baleines quand la chance menait un troupeau sur son chemin.  

" Ma soeur je suis un pacificateur. Je règle les conflits partout où mes attaches se portent, toujours temporairement. Je reste dans une zone pour un an, ou moins, ou plus si mon aide est ardemment nécessaire. Je ne vous cache pas que ma tâche était moins rude lorsque les hommes n'étaient pas encore de ce monde."

Il sourit.

" Je récupère quantité de leurs filets au fond des eaux, et je dois apaiser les habitants sous marins et aider à reconstruire le récif. "

Puis il se souvint d'une anecdote amusante et se décida à la lui raconter.

" Cette histoire devrait vous amuser en revanche. Une fois, me promenant dans les contrées nordiques, j'ai du aider un jeune morse coincé dans la glace. C'est un mammifère marin possédant d'impressionnantes incisives, aussi longues que la moitié de leur corps.  Il avait rêvé de pêche, s'agitant dans son sommeil, et ses longues dents s'étaient fichés profondément dans la banquise. Impossible de s'en sortir seul, ni même avec l'aide des mâles de sa meute. Je vous laisse imaginer son embarras.  "

Wolf se souvint que le pauvre n'avait pas ris sur le coup mais une semaine plus tard, quand il était passé pour vérifier son état, ils en rirent tous les deux de bon coeur. Un sourire sur le visage Wolf Rain tourna la tête, calmant son euphorie, et eut la sensation qu'un autre frère/soeur se trouvait non loin de là. Faisait-il erreur?



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 5 Nov - 17:29

Le grand blond,fils d'Aqua, se nommait Wolf Rain, quel joli nom harmonieux. Il accepta de rester à ta petite fête, soulignant que vous vous étiez donné du mal, avec les villageois, pour préparer tout ceci. Un sourire sincère éclaira ton visage, tu faisais rarement les chose à moitié et tous ces compliments étaient une récompense à laquelle tu ne t’étais pas attendue. Lorsque tu tenta de lui passer le collier de fleurs autour du coup ce dernier se baissa, te facilitant la tache et un gloussement t’échappa, il est vrai que ta petite taille n’était pas toujours un avantage, mais tu aimais cette apparence. Après qu'il eut gouté le jus de fruit que contenait le verre que tu lui avais offert il s'exclama, surprit :

" Hmm! C'est bon! Quel est ce liquide ? "

Tu ris un instant avant de retrouver ton sérieux. Vivant proche des humains tu t’étais habituée à leur créativité en matière de gastronomie, aussi cela ne t’étonnais pas que certains de tes frères n'ai jamais gouté ce genre de mets, tu lui expliqua donc :

" Il s'agit d'un mélanges de jus de fruits pressés. Dans celui ci il y a des oranges, des fraises, et de l'ananas, un fruit tropical qu'un frère, de voyage, m'a apporté d'une de ses visites. Je suis ravie que cela vous plaise, n’hésitez pas à vous resservir et à profiter des plats et bouchées présentes nous en avons suffisamment pour tenir au moins une semaine !"

Il est vrai qu'avec les villageois ils avaient préparés une quantités impressionnantes de rafraichissements et amuses-bouches en tout genre alors autant que tout cela profite aux personnes présentes. Le fils d'Aqua répondit ensuite à ta question concernant sa tache.

" Ma sœur je suis un pacificateur. Je règle les conflits partout où mes attaches se portent, toujours temporairement. Je reste dans une zone pour un an, ou moins, ou plus si mon aide est ardemment nécessaire. Je ne vous cache pas que ma tâche était moins rude lorsque les hommes n'étaient pas encore de ce monde."

Ainsi il avait la chance de voyager et pouvoir visiter les terres inconnues qui réservaient mille plantes dont tu ignorais l'existence. Une moue tordit ton visage à l’évocation des problèmes que causaient certains humains. Il est vrai que tous n’étaient pas aussi respectueux que les habitants du village dont tu avais la charge. Voilà pourquoi tu te montrais intransigeante quand ils commettaient des actes cruels, tel qu'arracher des fleurs sans raison ou couper un arbre trop jeune pour utiliser son bois. Wolf Rain ajouta, souriant, une onde de tristesse dans la voix :

" Je récupère quantité de leurs filets au fond des eaux, et je dois apaiser les habitants sous marins et aider à reconstruire le récif. "

Cela t’attristas, il était malheureux que les Humains ne soit pas plus attentionnés envers la nature d'eux même. Tu te promis de renforcer tes patrouilles et vérifications lorsque les hommes du village partaient pêcher deux fois par semaine. Tu n'avais pas autant de connexion avec les animaux qu'avec les plantes mais cela ne t’empêcherais pas de faire un effort supplémentaire. Peut être pourrais tu même interdire les filets et trouver un nouveau mode de pêche moins dangereux ? Ton frère reprit soudain la parole et cela te sortis de tes pensées :

" Cette histoire devrait vous amuser en revanche. Une fois, me promenant dans les contrées nordiques, j'ai du aider un jeune morse coincé dans la glace. C'est un mammifère marin possédant d'impressionnantes incisives, aussi longues que la moitié de leur corps.  Il avait rêvé de pêche, s'agitant dans son sommeil, et ses longues dents s'étaient fichés profondément dans la banquise. Impossible de s'en sortir seul, ni même avec l'aide des mâles de sa meute. Je vous laisse imaginer son embarras.  "

Tu imaginas de gros animaux avec d'immenses dents dépassant de leur gueule qui vivaient sur la glace, puis la scène imprégna peu à peu ton imagination. Le pauvre, il avait du être bien embêté de se retrouver ainsi prisonnier des éternelles glaces qui couvraient l'eau la-bas. Tu aurais aimé pouvoir voyager, aller à la rencontre de tous ces paysages et créations des quatre que tu ne connaissais pas. Mais tu ne pouvais te résoudre à quitter ta montagne plus d'une semaine, délaisser ta mission causerait surement la déception de ta mère Terra et cela, tu ne pouvais te le permettre. Aussi tu chassa ces pensées égoïstes. Tout en pouffant tu répondit, amusée, à l'histoire de ton invité :

" Ce devait être une bien étrange scène ! J'espère néanmoins qu'il n'a pas trop souffert. Mais dites moi, vous qui avez l'occasion de voir du pays, quelle est la chose la plus impressionnante que vous ayez vu ?"

Tu captas soudain une faible vibration dans le sol, un golem protecteur te signalait la présence d'un de tes frères ou d'une de tes sœurs qui se trouvait à proximité. Une deuxième vibration plus nette, te signala l'endroit exact où se trouvait l'inconnu. Personne ne pouvait se promener sur tes terres sans que tu en sois avertie, cela faisait partie de ta paranoïa envers certains de tes frères et sœurs qui préféraient les guerres à la paix prospère. Tu te méfiais de ceux là. Tu tourna légèrement la tête, apercevant le grand loup émeraude qui se tenait fièrement sur une butte non loin de là et qui observait l'agitation du village avec curiosité. Peut être n'osait il simplement pas s'approcher et se joindre à vous ? Tu ramassas un morceau d’écorce au pied d'un bouleau. Tu insuffla de la magie dans le morceau de bois qui reprit vie et se transforma en un petit oiseau d’écorce. Tu demanda à ce dernier de balayer la crainte de ton frère et de l'inviter à se joindre à la fête. Soufflant sur le moineau de bois ce dernier prit son envol. Tu déclara au fils d'Aqua qui t'avais observé :

" Nous avons, semblerait il, un invité trop timide pour venir se joindre à nous."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 6 Nov - 10:12

Le regard curieux du loup vert parcourait le village. Ici un groupe d’humains discutaient en riant, par là des enfants jouaient à ce courir après, ici d’autres couraient après un ballon, Déclic ne put retenir un battement de queue en voyant la balle. Il adorait les balles ! Sa le rendait fou, il s’amusait comme un chiot avec.
Mais déjà, quelques humains le montraient du doigt. Pourtant, aucun ne paraissait inquiet de sa présence. C’est alors que Déclic porta de nouveau son regard vers les deux étranges humains, surement des demi-dieux eux aussi. La femelle s’accroupit, ramassa quelque chose et soudain, un petit oiseau en écorce, le même qui était venu lui porter l’invitation s’envola vers lui. Il lui tourna une fois autour de la tête puis vint se poser sur son museau. Le loup vert eut un léger mouvement de recul puis, une oreille en arrière, louchant légèrement sur sa truffe, se retrouva assis. Une certaine Violette en aurait pleurée de rire.
L’oiseau l’informa qu’il n’avait rien à craindre et l’invitait à rejoindre la fête. Puis il s’envola et disparue dans le ciel. Le loup vert le suivi un moment du regard puis regarda de nouveau le village, les oreilles en arrières.

Désormais, un grand nombre d’humains l’observaient. Beaucoup avec amusement. Un groupe de cinq enfants c’étaient réuni au pied de la butte et lui faisait signe de la main. Avec un bond digne d’un chat, il sauta au pied de la butte, auprès des enfants. Il en renifla un et lui donna un petit coup de langue sur la joue. L’enfant, plus surpris qu’apeuré poussa un cri et recula de plusieurs pas déclenchant les éclats de rire de ces compagnons.

Le seigneur des forêts, entouré par le groupe d’enfant,  entra dans le village se dirigeant vers les deux autres demi-dieux. Les oreilles en arrières, le regard attentif, il avançait néanmoins la tête haute, de son pas majestueux, d’un air amical bien que tout en lui montrait sa timidité.

Mais alors qu’il s’approchait de ces collègues, le son sautillant d'un violon attira son attention
Il tourna la tête vers le centre d’une petite place et se laissa guider par le son. Il y découvrir un jeune homme dans la force de l’âge faisant danser les notes à un rythme d’enfer. Le seigneur des forêts, s’assit d’abord pour écouter, la queue balayant le sol en battant la mesure. D'abord un peu inquiet de la présence de tant d'humains autour de lui, toute son attention fut vite captivée par le musicien. Se balançant légèrement en rythme il se mit à battre les temps d’une patte. La joie du barde prenant peu à peu possession de la méfiance du loup, il se leva soudain, n’y tenant plus, et lorsque le thème repris il se leva s’avança dans une suite de pas sautillant puis il se mit à danser en rythme. Droite, gauche, tour. Avant, arrière, tour ! Il accompagnait merveilleusement le violoniste, maitre musicien et maitre danseur, offrant un spectacle qui eut vite fait d’entrainer la foule à leur sieste dans des applaudissements en rythme. Adorant ce genre de musique, il dansant selon la coutume qu’imposait ce genre de musique : Le corps droit, tout le travail était effectué par les pattes du loup vert.
Lorsque la dernière note retentis, Déclic ne s’inclina pas devant la foule mais devant le musicien. Il se releva durant les applaudissements et les nombreux « Bravo !! » retentissant et, les yeux pétillant de joie il s’exclama :

"Merci jeune maitre pour ce merveilleux moment. C’est à contre cœur que je vous abandonne pour rejoindre mon frère et ma sœur. Puisse le pouvoir de la musique et ma bénédiction ne jamais vous quittez." Il s’inclina de nouveau et le musicien, gonfler de fierté, fit de même. Puis, alors que la musique reprenait, Déclic alla rejoindre les deux demi-dieux.

"Bonjour ! Veuillez m’excuser, j’ai été captivé par la beauté de cette musique. Quelle merveilleuse ambiance vous nous offrez ! Je suis Déclic, fils de Terra. Je n’ai pas l’habitude du contact humain, aussi sans votre oiseau je ne sais pas si je me serai aventurer jusqu'ici."

La musique du jeune homme s’entendait bien à cette distance, le demi-dieu ne pouvait empêcher sa queue de battre la mesure…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 8 Nov - 0:04

Wolf Rain la remercia pour son invitation à se resservir: tous ces plats préparés par les villageois l'amusaient beaucoup mais ne l'intéressaient pas particulièrement. Il pouvait parfaitement vivre sans manger et n'y avait jamais prit plaisir. On ne trouvait pas de fruits sous l'eau.
Puis il dut réfléchir un moment pour se souvenir d'un événement marquant, mais il reconnut que les humains étaient les créatures les plus surprenantes qu'il ai jamais connut. Leur détermination à en faire toujours plus ne cessait de l'impressionner et il se souvint finalement d'une édification qui avait prit plus de 10 ans, il était arrivé à la toute fin, dans la dernière année, et les avait aidé tout en s'amusant, leur insufflant le respect des fonds marins tout en bâtissant leur immense statue.

" Un jour, je me suis aventuré dans une mer quasiment fermée, et j'ai exploré le littoral à la recherche de créatures ayant besoin de moi. M'approchant d'une île, on a quémandé mon aide pour parlementer avec des humains qui laissaient tomber des tonnes de métaux dans les fonds marins. Approchant de la cité coupable, j'ai vu la cause de tous ces soucis: une immense statue de 30 mètres de haut, non achevée. C'était un homme debout, un pied sur les murailles, de chaque côté de l'entrée du port, levant sa main droite en guise de salut. Mais il lui manquait encore sa tête. J'ai alors parlementé avec les humains qui ont accepté de faire plus attention, et de me laisser nettoyer derrière eux sans me craindre. Je les ai même aidé à terminer cette imposante construction. Nous étions en -300 de l'aire humaine peut être ? Imaginez ! Quelle prouesse pour cette époque antique, alors qu'ils n'avaient aucun pouvoir ! Je ne m'en suis jamais remis. Ces humains n'ont aucune limite."

Mais il se tourna bien vite dans la direction que prenait le petit oiseau de bois. Elle avait repéré leur frère avant Wolf Rain, et son regard se posa sur le loup des bois. Quel ne fut pas son étonnement quand celui-ci se mit à danser!

" Voila un frère avec le sens du rythme! "

Ce qui n'était absolument pas le cas de Wolf Rain qui refusait en bloc de faire le moindre pas de danse. Ce n'était pas pour lui, mais il se laissait volontiers porter par l'ambiance joyeuse et se mit à rire en le voyant en pleine fougue. Quand il eut terminé tout le monde l'applaudit, Wolf Rain y compris.

" Je comprends votre timidité, je ne suis pas moi même friand de la constante agitation humaine , mais ils sont forts sympathiques ici. Bienvenue parmi nous Déclic, je suis Wolf Rain, fils d'Acqua, et tout comme toi invité de cette fête et d'apparence lupine."

Wolf ne put s'empêcher de sourire en voyant la queue du loup se mettre à battre la mesure.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 8 Nov - 18:34

Alors que l'oiseau d'écorce invitait ton frère à se rapprocher un groupe d'enfant alla directement à sa rencontre. Ces derniers, bien trop habitués à être en sécurité ne se méfiaient pas des être pénétrant tes terres, tu devrais insister auprès des parents pour les mettre en garde, il ne fallait pas qu'ils s'habituent à cette paix, cela pourrait changer un jour et à ce moment ils devraient apprendre à se méfier. Suite à sa question d'une curiosité non retenue, le fils d'Aqua lui raconta comment il avait découvert et aidé les humains a bâtir un immense colosse de pierre et métaux suite aux plaintes des habitants de la mer vivant aux alentours. Toi même tu remarquais souvent à quel point les Hommes étaient inventifs, cela te faisais peur, t'obligeais à tout contrôler, tout le temps, pour que les villageois de tes terres ne commettent pas l'erreur de sacrifier la nature au dépend de l’évolution qui les poussait sans cesse en avant. Répondant à ton invité, tu observais du coin de l’œil le loup émeraude qui avait prit contact avec le groupe de garnements aussi intimidés que curieux :

" C'est la non-existence de cette limite qui les perdra je le crains. Je m’efforce pour ma part de contrôler la population vivant autour de ma montagne, ici l'harmonie de la nature est une loi primordiale et je ne tolérerais aucunes infractions."

Ta voix s’était faite sévère. Combien de fois avais tu du punir des humains pour avoir bâtit des maisons sur les habitations des animaux parcourant ton territoire, ou encore chassé pour non respect des règles. Tu n’étais pourtant pas un tyran, tu réclamais seulement un équilibre entre Humain et nature. Tu savais que si les choses dégénéraient tu devrais les chasser jusqu'aux derniers sans une once de pitié, alors tu faisais tout pour que cela n'arrive pas. Tu regarda le grand loup vert abandonner les enfants et se diriger vers vous. Soudain l'une de ses oreilles pointa vers le violoniste, un jeune homme du village, qui venait de commencer à jouer. Le talentueux Jack s’était longuement entrainé dernièrement pour pouvoir jouer en ce jour festif. Tu songea qu'il faudrait le féliciter, il s’était grandement amélioré. Ton frère sembla totalement ignorer votre présence, se dirigeant vers le musicien, et la curiosité te poussa à te rapprocher de l'attroupement qui s’était formé devant l'estrade. Le morceau, devenu énergique avait entrainé l'enfant de Terra dans une danse d'une élégance fongueuse. L'homme blond et charismatique déclara, amusé :

" Voila un frère avec le sens du rythme! "

Tu lui souris et te mis à frapper dans tes mains au rythme de la musique, rejoins par les spectateurs, impressionnés. Le visage du musicien, quelque peu crispé, se détendit et les notes légères et entrainantes envahirent tout l'espace tandis que le loup tournoyait. Quand la musique s’arrêta finalement les deux artistes se saluèrent, ton semblable offrit sa bénédiction au jeune prodige qui ne put s’empêcher de rougir, intimidé et flatté. Alors que le groupe de musiciens entamait un nouveau morceau et que les couples gagnaient la piste, motivés par la prestation de leur prédécesseur, l'invité surprise se dirigea vers vous sous une pluie d’applaudissements, les yeux pétillants :

" Bonjour ! Veuillez m’excuser, j’ai été captivé par la beauté de cette musique. Quelle merveilleuse ambiance vous nous offrez ! Je suis Déclic, fils de Terra. Je n’ai pas l’habitude du contact humain, aussi sans votre oiseau je ne sais pas si je me serai aventurer jusqu'ici."

Un sourire satisfait éclaira ton visage, ravie que la fête soit une réussite pour l'instant.

" Je comprends votre timidité, je ne suis pas moi même friand de la constante agitation humaine , mais ils sont forts sympathiques ici. Bienvenue parmi nous Déclic, je suis Wolf Rain, fils d'Aqua, et tout comme toi invité de cette fête et d'apparence lupine."

Tu saluas à ton tour le nouveau venu d'une gracieuse révérence avant de te présenter chaleureusement :

" Bienvenu en ce jour de célébrations Déclic, frère de Terra. Je me nomme Diya, gardienne de cette montagne, j’espère que vous vous amuserez en cette merveilleuse journée, mais au vue de votre performance je ne m'inquiète pas. C’était vraiment impressionnant, j'espère que vous me ferais l'honneur de m'accorder une danse plus tard !"

Tandis ce que tu rigolais, discutant et proposant à tes invités de nouvelles coupes de jus de fruits, une tornade de boucles blondes vint tirer sur le bout de ta manche en s'exclamant :

" Dame Diya ? J'ai fais cette couronne pour le monsieur loup, pensez-vous que je peux lui offrir ?"

La petite fille, faisant partit du groupe de téméraires étant allés à la rencontre de Déclic, tenait entre ses mains une harmonieuse couronne de pâquerettes. Le loup émeraude semblait l'intimider. Tu la poussa devant toi avec douceur, la mettant face à Déclic, lui murmurant après t'être agenouillée à sa hauteur :

" Je pense qu'une aussi belle parure ne peux que lui plaire."

L'enfant te remercia d'un sourire innocent et se dirigea vers ton frère. Elle noua le fin maillage de pétales immaculées autour des branches déjà fleuries qui se dressaient fièrement sur la tête du fils de Terra. La gamine recula ensuite, admirant le résultat et courut se cacher derrière toi. Tu éclata de rire devant la timidité de la petite fille, cette dernière déclara, le fixant droit dans les yeux, avant de s'enfuir :

" J'espère qu'on pourra vous voir danser à nouveau !"

Une fois que l'enfant eut rejoins les autres garnements du villages, qui se courraient après au milieu des danseurs, tu reportas ton attention sur tes convives. Une demoiselle portant un plateau de bouchées à bases de crudités venait de s’arrêter à votre hauteur, et te saisissant d'un petite pique sur laquelle étaient embrochés plusieurs morceaux de légumes tu déclaras :

" Ils sont tellement mignons à cet age, mais tout aussi imprévisibles ! Néanmoins ces fleurs s'accordent à ravir avec votre fourrure Déclic. Puis-je vous recommander de gouter à ces légumes fins et croquants ?"




HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 9 Nov - 21:33

Houka avait bien reçu le message pour l’arrivé du printemps. La chaleur revenait à son plus grand plaisir, il n’aimait pas trop l’hiver. Le froid n’était pas très agréable pour lui. Les habitants de son village semblaient joyeux de cette fête organisée là bas. Il se doutait un peu de qui il trouverait, Diya, la fille de terra qu’il avait rencontré plusieurs années plus tôt. Au début il ne voulait pas y aller mais se sont les femmes du village qui le poussèrent à partir avec eux. Le lion de feu avait une forme humaine assez étrange en somme d’un air dévergondé, mais aller savoir pourquoi les villageois l’avaient parfaitement accepter ainsi.

Ainsi il voyagea vers la demeure de sa sœur, loin des hommes avec qui il vivait parfois, il irait plus vite sous sa forme originelle. Il repassa d’abord vers la petite corniche que lui avait montré Diya de là il voyait plus ou oins le lieu de rendez-vous il décida cependant de monter encore plus haut il voulait voir de haut le village ici.  La vu était splendide en effet, le village avait été bien aménagé le lion souriait, cela ne pouvait être l’œuvre que d’une personne.

Ainsi sur sa forme humaine il rejoignit le village tranquillement se mêlant à la foule, les enfants, les femmes et les hommes qui s’amusaient. Houka n’était pas un demi-dieu des plus joyeux, il traversait la foule les mains dans les poches avec sa démarche désinvolte. C’est vers le buffet qu’il alla dans un premier temps, attraper un bon bout de viande. Il avait apprit le gout de la nourriture et affectionnait tout particulièrement une bonne viande et quelques friandises dont les hommes avait le secret.  

En ce baladant avec son bout de viande, il marcha puis tomba sur ce qu’il cherchait, finalement il n’était pas le seul à être venu. Il observa en silence le loup danser, quel utilité ? C’était stupide à ses yeux une fois qu’il eu fini il alla voir ses congénères, après que la femme soit partie. Et s’appuya nonchalamment sur la tête de Diya. Il avait reconnu sa présence.

-C’est bien ton genre ce genre de truc, félicitation p’tite sœur !

Il était d’un naturel blasé et sa voix aurait pu sonner ironique, tout cela l’amusait beaucoup. Il n’aimait pas les hommes alors que sa sœur fille de Terra semblait les chérir. Il y avait aussi là deux autres frères à lui. Il leur adressa un rapide regard avant de se présenter.  

-Je suis Houka, fils d’Ignis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Lun 10 Nov - 9:44

Déclic accompagna ces deux compagnons vers une table remplie de toutes sortes de victuailles. Son regard fut immédiatement attiré par une grosse corbeille remplie de pommes ! Alors qu’il s’apprêtait à entrer dans la conversation, une enfant aux boucles blondes apparue un très joli collier de fleur dans les mains.
Une pointe de regret passa dans le regard du demi-dieu. Il n’aimait pas trop que l’on cueille les fleurs mais comment pouvait-il en vouloir à cette enfant ? Lorsqu’elle annonça que le collier était pour lui, il pencha la tête sur le coté de surprise. Diya s’accroupie et murmura à l’oreille de l’enfant qui s’approcha alors du loup émeraude.
Déclic, qui n’avait absolument pas l’habitude de ce genre d’attention, se baissa timidement pour se mettre à sa hauteur, les oreilles en arrières. Elle noua le fin maillage de pétales immaculées autour des branches déjà fleuries qui se dressaient fièrement sur la tête du fils de Terra. La gamine recula ensuite, admirant le résultat et courut se cacher derrière Diya. Celle-ci pouffa. De toute évidence, la petite fille était timide ! Le fixant droit dans les yeux elle s’exclama :

" J'espère qu'on pourra vous voir danser à nouveau !"

Déclic, touché par ce geste, n’eut pas le tact de lui répondre à temps. Il la regarda s’éloigné, la tête pencher sur le côté. Ce fut Diya qui le sortit de sa rêverie :

" Ils sont tellement mignons à cet age, mais tout aussi imprévisibles ! Néanmoins ces fleurs s'accordent à ravir avec votre fourrure Déclic. Puis-je vous recommander de gouter à ces légumes fins et croquants ?"

"Merci pour ce compliment belle Diya. La combinaison de votre beaux regards, de vos cheveux et de votre kimono éblouissent les yeux d’un vieux loup solitaire qui ce sens obligé de vous remercier par le spectacle et ce beau moment que vous lui offrez."

Il s’inclina respectueusement, puis croqua une carotte par politesse avant d’attaquer une pomme avec gourmandise.

"Miam quelle merveille ! Je vous félicite de la qualité de votre nourriture. La dernière fois que j’ai mangé une pomme de cette qualité c’était il y a une dizaine d’étés de cela lors d’un voyage lointain. J’ai découvert un immense pommier au cœur d’une forêt, trônant comme un roi au centre d’une clairière. Beaucoup plus large que haut, aussi majestueux que solide, je ne pus m’empêcher de le féliciter. Il m’offrit alors un grand nombre de généreuses pommes ! Les animaux de la foret et moi avons fait un festin qui, je l'admet avec plaisir, fut loin d'être digne du votre !"

Déclic attrapa une nouvelle pomme et la croqua avec la gourmandise d’un chiot. Lorsqu’il se retourna pour converser avec Wolf Rain, un nouvel invité fit son apparition. Un énorme bout de viande à la main, il s’appuya sur la tête de Diya. Le seigneur des forêts haussa un sourcil et lui lança un regard étonné, presque outrée. Jamais il ne se serai permis d’agir ainsi envers une Diya. Il considéra cet acte comme un manque de respect.
Le nouvel arrivant leur lança un regard rapide :

"Je suis Houka, fils d’Ignis."

Déclic se figea. Un fils d’Ignis ! Il avait depuis toujours nourri une fascination craintive pour les flammes et n’aimait pas trop les enfants du Dieu soleil. Il avait fait la pire arrivé qui soit ! Débarquant avec un gros bout de viande en main et s’appuyant sur la tête d’une sœur. Déclic le pris pour une grosse brute irrespectueux. Il s’assit et, se tenant bien droit, il se présenta sans le quitter des yeux. La présence des deux autres demi-dieux, la beauté de la fête et le souvenir amusant d’un vieil ermite portant le même nom que le fils d’Ignis empêcha Déclic de lui lancer ce regard supérieur qu’il réservait aux humains ignorant le respect. Au lieu de ça, un mélange de méfiance et d’interrogation ce lu dans son regard. Il lui parla d’une voix majestueuse et théâtrale :

"Bonjour Houka, fils d’Ignis. Je suis Déclic Vilosen, fils de Terra, proclamé Seigneur des Forêts par de nombreux humains."

Il ne lui adressa pas un mot de plus. Il attendait surtout la réaction de Diya. Prendre appui sur la tête d’une femelle ! Quel manque de respect ! Déclic ne connaissait pas Houka, mais son regard en disait long. En plus de sa méfiance naturelle envers les enfants d’ignis, il n’appréciait pas son geste !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Lun 10 Nov - 17:34

Wolf Rain s'amusa de la timidité de la jeune fille, il s'étonna même qu'aucun des deux fils de Terra ne proteste face à cet arrachage de pâquerettes. Il dut reconnaitre que cela allait plutôt bien à Déclic, dont les bois, déjà fleuris, embaumaient l'air ambiant d'une délicate odeur sucrée. Il suivit ses deux compagnons se dirigeant vers le buffet, avec l'intention de gouter quelques petites choses pour ne pas offenser son hôte: la nourriture n'avait jamais été source d'attrait pour lui. Il se souvint du gout des pommes qu'un comparse lui avait fait gouter une fois, et eut une légère grimace.

" Vous me perdez Déclic! La seule fois de ma vie ou j'ai tenté de manger une pomme, c'était avec un fils d'Aqua… et je me suis a moitié étouffé. Je ne savais pas qu'il fallait mâcher ces choses. "

Et il se prit à rire de lui-même, souhaitant également amuser ses compagnons.

C'est alors que Wolf Rain se figea au ressenti d'une énergie pleine de chaleur et d'impulsivité. Un fils d'Ignis venait de les rejoindre, s'emparant d'un morceau de viande, chose que Wolf Rain refuserait pertinemment de manger. Il respectait trop les animaux.
Il semblait connaitre Diya mais son assurance sans vergogne perturba notre loup qui recula imperceptiblement. Il avait la prétention de ne détester personne, mais le comportement trop sur de lui de ce Houka ne semblait pas s'accorder avec son propre caractère. Il les regarda à peine avant de se présenter, chose que Wolf Rain n'apprécia qu'à moitié. Lisant sur le visage de Déclic il comprit que celui-ci ressentait la même méfiance et se posait également quelques questions. Celui-ci se présenta brièvement, les mots sortant rapidement de sa gueule, trop peut être. Mais il ne pouvait le lui reprocher, et il le comprenait: Houka affichait une nonchalance irréverente en s'appuyant trivialement sur la tête de Diya. Wolf décida cependant de ne point s'arrêter à une première impression et se présenta humblement, comme à son habitude.

" Bienvenu fils d'Ignis, je suis Wolf Rain, fils d'Aqua et pacificateur des océans. Tu as aussi reçu une invitation ? "

Et puisqu'Houka revêtait forme humaine il lui tendit la main en signe de bienvenue.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Lun 10 Nov - 21:45

Suite à ton compliment envers le loup sylvestre ce dernier ne tarit pas d'éloges à ton propos dans sa réponse. Alors même que tes joues se teintaient de rubis et que tes yeux malicieux pétillaient en observant Déclic gouter une brochette de carotte croustillantes avant de mordre dans une belle pomme rouge avec gourmandise. Les pommes du villages étaient si bonnes que la cuisinière en chef avait voulu les garder au naturel, faisant circuler des paniers plein à ras bord parmi la foule. Elles remportaient généralement un franc succès. Le fils de Terra te félicita :

"Miam quelle merveille ! Je vous félicite de la qualité de votre nourriture. La dernière fois que j’ai mangé une pomme de cette qualité c’était il y a une dizaine d’étés de cela lors d’un voyage lointain. J’ai découvert un immense pommier au cœur d’une forêt, trônant comme un roi au centre d’une clairière. Beaucoup plus large que haut, aussi majestueux que solide, je ne pus m’empêcher de le féliciter. Il m’offrit alors un grand nombre de généreuses pommes ! Les animaux de la foret et moi avons fait un festin qui, je l'admet avec plaisir, fut loin d'être digne du votre !"

C'est avec un grand sourire plein de fierté que tu remercia le loup émeraude. En même temps qu'une idée, à demi poussée par la curiosité, te poussais a t'exprimer :

" Pensez vous que vous pourriez retrouver cet endroit ? J'aimerais visiter de tel lieux, mais sans guide, une fois sortie de ma montagne, je me perds facilement. Peut être pourrais-je offrir une partenaire à ce vieux pommier. Il pourrait en naitre un résultat des plus intéressant."

Ce fut au tour du charmant homme blond de prendre la parole, une anecdote semblait parfaitement trouver sa place à ce moment de la conversation. Alors même que Déclic croquait avec délice dans une deuxième pomme sous ton regard ravis.

" Vous me perdez Déclic! La seule fois de ma vie ou j'ai tenté de manger une pomme, c'était avec un fils d'Aqua… et je me suis à moitié étouffé. Je ne savais pas qu'il fallait mâcher ces choses. "

Un petit rire amusé aussi tintant qu'une clochette s’échappa de tes lèvres à cette image. Il est vrai que les humains avaient autant à apprendre aux demi-dieux que l'inverse. Saisissant une pomme dans le panier d'osier, tu la frotta délicatement, répandant son arôme acidulé dans l'air. Tu la tendis ensuite au fils d'Aqua, sans te rendre compte que les regards de tes convives semblaient heurtés par quelque chose, un poids soudain se fit ressentir sur le haut de ta tête. Et alors que tu te retournais pour faire face à l'inopportun qui agissait ainsi, une voix grave et teintée de sarcasme retentit :

" C’est bien ton genre ce genre de truc, félicitation p’tite sœur "

Ça alors ! Si tu t’étais attendu à ce que le grand lion sorte de sa sieste volcanique pour venir te voir en ce jour spécial tu aurais demandé à préparer d'avantage de mets à base de viandes. Un sourire chassa l'air offensé qui tirait tes traits quelques instants plus tôt et tu fis face à l’apparence humaine du grand lion de feu. Le sermonnant quelque peu, la voix faussement sévère :

" Allons Houka, ou sont donc passées tes bonnes manières ?"

Ce dernier, son habituel air blasé et odieux au visage porta son attention sur les deux invités qui l'avaient précédés. Déclic et Wolf Rain semblaient surpris, voir choqué de l'attitude du fils d'Ignis. Il est vrai que toi même, tu avais eu du mal à t'habituer à se drôle de personnage. Tu te souvins de votre première rencontre et un soupire nostalgique t'échappa. Le jeune homme à l'allure rebelle daigna se présenter aux autres :

" Je suis Houka, fils d’Ignis."

Les fils de Terra et d'Aqua se présentèrent à leur tour au nouveau venu, néanmoins leurs voix et leur agissements révélés une certaine gêne vis à vis du grand lion. Tu te demandas comment faire disparaitre cette tension non propice à l'amusement. Houka n’était pas un mauvais bougre malgré ses manières affligeantes. Tu t'approcha d'un parterre de fleurs colorés, cueillant ici et là une sélection chatoyante de ses dernières. Tu les tressa en un joli collier. A peine cueillies les tiges refleurirent immédiatement sous l'effet de la magie que tu exerçais sur la végétation. Tu t'approcha de l'homme aux cheveux flamboyants et t'appuyas sur son épaule, sur la pointe des pieds, afin de passer le collier autour de son cou. Te tournant vers les autres tu lança joyeusement, apportant des éléments de réponses à toutes les questions affichées sur les visages contrariés :

" Houka est mon voisin, il vit plus loin derrière la montagne près d'un immense volcan. C'est un peu comme un grand frère pour moi malgré ses mauvaises manières et son attitude peu banale, aussi je vous invite à ne pas s’arrêter à son apparence un peu ... déphasée."

Et alors que tu savais que Houka allait rétorquer tu lui enfonça la pomme qui étais restée en suspens dans ta main dans la bouche en rigolant, t'exclamant, amusée :

" Je serais curieuse de savoir ce que tu pense de mes pommes au lieu de te servir avant même d'être venu nous saluer, espèce de goujat !"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Mar 11 Nov - 12:32

Il y avait donc ici Wolf et Déclic, un fils de Terra l'autre d'Aqua. Houka n'avait pas pu ne pas remarquer la crainte dans leur yeux et cette façon de désapprouver ses manière en quelque sorte. Il serra tout de même la main de Wolf, non pas par envie, mais simplement pour ne pas l'offenser de trop. Après tout le lion était présent là, à la fête de Diya, ce qui en soit était déjà un effort incroyable, et il en faisait un second pour éviter d'être trop désagréable du moins pour l'instant. Car sa fatigue latente des choses était toujours là. Il ne portait d'intérêt à personne, rien n'avait d'importance.

Il ne réagit pas à la remarque de Diya, elle savait très bien que les bonnes manières et le lion de feu ça faisait deux. Mais il ne pu encore un fois que remarquer le sourire de sa sœur, ce qui lui aurait presque donner envie de faire de même.Houka la laissa partir l'observant cueillir quelques fleurs, il resta inerte lorsque le collier fraîchement fabriquer tomba autour de son cou. Elle aimait toujours autant les futilités, cependant il lui adressa un sourire léger presque amer à s'y méprendre. Puis Houka s'étira imposant toute sa grandeur avant de retourner à sa position courbé pendant que Diya essayait de rassurer ses congénères, sur le comportement de celui-ci. Houka tilta à une de c'est remarque et s'apprêta à réagir. « Ga... » la pomme était déjà dans sa bouche.

Le lion soupira un peu et croqua pleinement la pomme juteuse, un sourire mesquin aux lèvres. Il n'était pas un grand fan de tout ce qui était de l'ordre du végétal mais il savait l'apprécier tout de même dans une certaine mesure. Il prit le temps de finir sa pomme en regardant que Diya, puis croqua un énorme bout de viande pour la faire passer.

-Sache que si je ne t'avais pas chercher ton stock de viande serait déjà inexistant à l'heure qu'il ait et je serais en train de dormir dans un coin paisible. Alors de là à utiliser le mot goujat tu abuse un peu petite. Dit-il en ébouriffant légèrement ses cheveux, affectueusement.

En effet Houka n'était pas adepte des fêtes il préférait de loin dormir sur les toits, loin des enfants et des Hommes prétentieux en tout genre. Quant aux femmes et leurs soucis tertiaire qui passait comme la plus grosse misère du monde il appréciait les côtoyer que dans certaines conditions. Il reporta un rapide regard sur les deux autres invités. L'indifférence du lion était totale envers eux, comme envers tout le monde en fait. Rien n'avait d'importance alors pourquoi devrait-il porter un intérêt à quelqu'un. Diya avait été assez borné pour créer un lien avec le lion, un entêtement sans faille, il devait bien l'avouer, malgré le fait qu'il la trouve toujours aussi naïve, mais ce n'était qu'un détail parmi tant d'autre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mar 11 Nov - 17:11

La réaction de Diya rassura le loup vert. Elle connaissait le nouvel arrivant et ne sembla pas offusquée par le geste. Elle lui fourra une pomme dans la bouche en rigolant puis elle s’exclama :

" Je serais curieuse de savoir ce que tu penses de mes pommes au lieu de te servir avant même d'être venu nous saluer, espèce de goujat !"

Houka prit le temps de finir sa pomme puis croqua dans son bout de viande avant de répondre. Déclic garda le silence tout ce temps. Il ne bougeait pas d’un pouce et fixait le nouvel arrivant avec dans le regard un mélange de méfiance et de sévérité.

"Sache que si je ne t'avais pas chercher ton stock de viande serait déjà inexistant à l'heure qu'il est et je serais en train de dormir dans un coin paisible. Alors de là à utiliser le mot goujat tu abuse un peu petite" Dit alors le fils d’Ignis en ébouriffant affectueusement les cheveux de Diya.

Déclic fronça un peu plus les sourcils et retint à grand peine un léger grondement. Il n’appréciait pas les manières d’Houka avec sa sœur.  Le regard qu’il lui lançait suffisait à lui faire comprendre. Il était peut être trop tôt pour porter un jugement mais il ne l'aimait pas. Ne voulant pas gâcher la fête, il s’efforça d’ignorer le fils d’Ignis et baissa un regard amical à Diya :

"Le retrouver dites-vous ?" Il pencha la tête sur le côté de cet air perplexe dont il avait le secret réfléchissant à la localisation du pommier. Après quelques petites secondes il déclara :

"Il me faudra peut-être quelques temps pour retrouver cet arbre. Une ou deux saisons,  peut être trois. Je voyage beaucoup et reste rarement au même endroit très longtemps. Dès la fin de votre fête je partirai à sa recherche puis je reviendrai pour vous guidez jusqu’à lui. Je vous escorterai lors du voyage du retour bien entendu"

Il lui sourit puis il se tourna vers Wolf Rain :


"Pacificateur de l’océan… Quelle merveille ! Savez-vous que certains humains le surnomment « la grande étendue d’eau » ? Je trouve ce surnom des plus amusants en plus d’être vrai. La première fois que je l’ai vu, je suis resté plusieurs jours assis au sommet d’une falaise, complètement envouté par la magie de cet endroit magique.  Tant de mystère et de beauté, le calme et la colère, c’est un autre montre ! Tout comme il existe le monde souterrain, l’océan abrite un monde rempli de mystère. Je peux passer des jours entiers assis au sommet d’une falaise ou sur un simple rocher à écouter le chant de l’océan.  Je suis curieux d’en apprendre plus sur la vie de cet autre monde, accepteriez-vous de m’instruire ?"


Déclic piocha de nouveau dans la corbeille de pomme. Il ne pouvait empêcher sa queue de battre légèrement le sol en rythme avec le chant du violon venant de la place. Il attendit poliment la réaction du fils d’Aqua tout en gardant un œil sur le fils d’Ignis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Mar 11 Nov - 18:32

Diya reconnaissait elle même le manque de savoir vivre de son invité, et ne semblait pas s'en offusquer. Wolf Rain décida donc d'agir comme elle, et de ne plus s'en offenser. Du moins essaya-t-il de s'y appliquer.

Mais Déclic ne semblait vraiment pas pouvoir s'y faire et Wolf prit la décision de le distraire du fils d'Ignis.

" S'il se trouvait au bord d'un cours d'eau je pourrais également vous apporter mon aide. Je voyage beaucoup et j'ai souvenir de plusieurs arbres de cette sorte mais sont-ce les mêmes ? J'en ai croisé bon nombre dans l'Est du monde."

Puis le seigneur des forêts se tourna vers lui, un sourire encore suspendu à ses lèvres à l'idée d'aider Diya. Wolf Rain connaissait bien évidemment le surnom que les humains donnaient à ses eaux chéries, et il le comprenait. Mais tant de choses merveilleuses se cachaient sous les flots qu'il trouvait ce surnom éminemment réducteur.
Il fut content d'apprendre que Déclic appréciait également ce spectacle. Les fonds marins recélaient bien des mystères pour qui ne les avait jamais parcouru. Ils vibraient d'une force dévastatrice, et si l'océan se mettait un jour en colère, il pourrait tout ravager sur son passage. Les dangers de la mer étaient décidément nombreux.
Tandis que Déclic piochait une nouvelle fois dans la corbeille de fruits, Wolf Rain, touché par ce discours, lui répondit avec une infinie tendresse.

" Me voici plus qu'honoré qu'un fils de Terra soit ébloui par le ballet des océans. Je vous avoue que mon rôle de pacificateur me porte tout comme vous à voyager par delà le monde. J'y ai vu des merveilles par milliers que je serais ravi de vous montrer et de vous expliquer. J'admet cependant avoir une préférence, chère à mon coeur, pour la pluie. Je peux rester comme vous des heures durant sur une falaise balayée par les embruns salés et la pluie rafraichissante. J'aurais tant de beautés à vous montrer Déclic, notamment les plantes sous marines ou le corail. Toutes ces couleurs vous feraient tourner la tête mon ami."

Wolf Rain avait rarement l'occasion de discuter ainsi de ce qui le faisait vibrer. Sans cesse en mouvement il croisait bien peu de ses semblables, et ceux-ci n'étaient pas tous d'humeur à plaisanter. Quant aux enfants des autres dieux, et bien, il n'en rencontrait que rarement, comme en ce jour. Depuis quand n'avait-il pas croisé de frère d'ailleurs? Une centaine de saisons peut-être…

" J'apprécierai grandement vos conseils par ailleurs, seigneur des forets, pour m'aider à refleurir les récifs. Les bateaux de pêches font d'énormes ravages et seul je ne peux accomplir de miracles. Avec votre aide je pourrais certainement sauver plus de créatures, elles sont après tout un mélange de nos deux univers. Et aux vues de vos bois, je ne doute point de vos pouvoirs. "

Il se tourna vers Diya afin de ne pas la vexer

"Vous seriez également la bienvenue si cela vous plaisait. Mais je me rend bien compte de l'attachement que vous portez à cette montagne. Je ne voudrais pas vous obliger à un long périple loin des vôtres, d'autant que vous pourriez également leur inculquer le respect des fonds marins. Je vois bien quelques bateaux de pêche là bas n'est-ce pas? "

Il tourna la tête vers le bras de mer et mit sa main en visière.

" C'est vraiment un bel endroit que vous avez là."

Puis il ne put s'empecher de regarder Houka du coin de l'oeil pour guetter sa réaction. Il paraissait indifférent à tout et ne comprendrait pas la passion dévorante que Wolf Rain avait pour ses eaux insondables.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Mer 12 Nov - 21:49

Après que tu es planté la pomme dans la bouche d'un Houka étonné, un éclat de rire secoua ton corps, oubliant presque tes bonnes manières tant cette scène était comique. La fils d'Ignis dévora la pomme puis reprit une bouché de viande nonchalamment. Il s'exprima ensuite avant de ébouriffer les cheveux :

" Sache que si je ne t'avais pas chercher ton stock de viande serait déjà inexistant à l'heure qu'il ait et je serais en train de dormir dans un coin paisible. Alors de là à utiliser le mot goujat tu abuse un peu petite."

Grognant de t'être fait décoiffer tu avouas cependant que sur ce coup ci son aide t'avais été bien utile. Il est vrai qu'en tant que fille de Terra la culture de la terre était naturelle pour toi. La chasse et l’élevage n’était pas très répandue au village cependant. Tu autorisais la pêche, mais dans des mesures tellement strictes, et que tu comptais encore durcir après ta discussion avec Wolf Rain, que les tables ne contenaient que peu de poissons. L'indifférence d'Houka envers les deux autres invités poussa Déclic à changer de sujet, revenant sur la question qui tu lui avais posé plus tôt.

"Le retrouver dites-vous ? Il me faudra peut-être quelques temps pour retrouver cet arbre. Une ou deux saisons,  peut être trois. Je voyage beaucoup et reste rarement au même endroit très longtemps. Dès la fin de votre fête je partirai à sa recherche puis je reviendrai pour vous guidez jusqu’à lui. Je vous escorterai lors du voyage du retour bien entendu."

Le fils d'Aqua semblait lui aussi vouloir t'aider dans ta démarche. Cela te faisais chaud au cœur, tu avais rarement autant d'invités, et encore moins aussi amicaux que ceux présents. L'homme vêtu de la lourde veste au couleurs abyssale déclara :

" S'il se trouvait au bord d'un cours d'eau je pourrais également vous apporter mon aide. Je voyage beaucoup et j'ai souvenir de plusieurs arbres de cette sorte mais sont-ce les mêmes ? J'en ai croisé bon nombre dans l'Est du monde."

Un immense sourire se dessina sur tes lèvres, les arbres étaient comme tout être, ils avaient droit à un peu de compagnie. Cet immense pommier, seigneur d'une forêt devait se sentir seul. Régner seul n’était pas chose aisée, tu en savais quelque chose. Mais te lier à un humain était une chose inenvisageable qui te fis grimacer un bref instant. Le loup émeraude se tourna ensuite vers le grand blond, lui donnant ses impressions sur l'océan. Tu ne l'avais jamais vu mais au travers de leur propos ton esprit voyageait dans leurs souvenirs. Le fleuve qui passait plus loin, au nord du village, était la plus grande étendue d'eau que tu connaisse. Tandis ce que la discussion entre les deux demi-dieux portait sur les récifs coralliens tu porta un regard sévère au groupe d'enfants qui vous espionnait discrètement caché derrière un massif de rosiers grimpants. Un garçonnet qui devait avoir une quinzaine d'année te montra une drôle de balle faite d'écorces nouées autour d'une boule de tissus. Tu compris immédiatement l'idée et lui adressa un sourire qui signifiait qu'il devait être patient. Au même instant ton frère, adorateur de la pluie t'adressa une invitation :

"Vous seriez également la bienvenue si cela vous plaisait. Mais je me rend bien compte de l'attachement que vous portez à cette montagne. Je ne voudrais pas vous obliger à un long périple loin des vôtres, d'autant que vous pourriez également leur inculquer le respect des fonds marins. Je vois bien quelques bateaux de pêche là bas n'est-ce pas? "

Tu tournas ton regard vers le bras d'eau ondulant ou quelques embarcations de fortunes flottaient au rythme irrégulier des vagues. Il est vrai que tu acceptais rarement de t’éloigner plus d'une semaine, et tu doutais que la mer soit si proche, sans quoi tu aurais déjà, toi aussi, aperçu le spectacle de l'immensité azurée. Une moue quelque peu déçue tordit tes traits avant que tu ne réponde, ta bonne humeur vite retrouvée :

" Il est vrai que je ne m'absente jamais longtemps, je ne pourrais me permettre de négliger la tache que m'a confié notre mère Terra, mais suivant la distance, cela serait peut être envisageable. Savez vous combien de temps il faudrait pour rallier l'océan le plus proche. La curiosité que j'éprouve pour le spectacle que vous me peignez pousse ma curiosité au delà de la raison. Oui ce sont effectivement des bateaux de pêche. J'autorise les humains qui vivent ici à pêcher une à deux fois par semaine. Mais n'ayez craintes, je surveille tout cela, et les règles sont suffisamment strictes pour qu'il n'y ai pas de débordement. Tous savent les risques qu'ils encourent à ne pas respecter mes lois."

Tu avais terminé sur un froncement de sourcil sévère tandis ce qu'un éclat de dureté avait temporairement prit possession de ton regard. Néanmoins le compliment de ton frère te fis oublier tes sombres pensées et tu le remercias en rougissant. Faisant signe aux enfants d'approcher tu t'adressas à tes invités :

" Les enfants aimeraient vous faire participer à un jeu que nous avons créé pour apprendre l'importance de l'esprit d'équipe. Si vous voulez bien me suivre."

T'éloignant légèrement du cœur des festivité, tu te dirigea vers une surface plane qui avait était aménagée entre plusieurs maisons puis t’arrêta en son centre. Les cinq enfants, trois garçons et deux filles, se rassemblèrent autour de toi. Celui qui tenait la balle, un téméraire aux cheveux en bataille, te la donna, grâce à l’écorce cette dernière rebondissait sur la terre battue. Tu indiqua, tour à tour, deux arbres à chaque extrémités du terrain, dont les branches, anormalement arquées, formaient deux cercles légèrement plus grand que la balle. Tu pris la parole, essayant d'expliquer les règles :

" Bon ça n'est pas encore parfait mais voilà le principe : Deux équipes s'affronte et une personne neutre observe le respect des règles et les mauvais comportements, qui sont pénalisés. Le but est de lancer la balle dans les branches de l'adversaire en faisant des passes aux membres de son équipes. Vous avez le droit de lancer la balle au sol mais elle ne doit pas faire plus de deux rebonds avant d’être rattrapée, sans quoi cela compte comme une balle perdue et la partie reprend avec service a l'équipe adverse. La première équipe ayant marqué dix point l'emporte. J’espère n'avoir rien oublié mais si vous avez des questions n’hésitez pas. Bien ! Et si nous formions les équipes maintenant ? Je ne vous oblige bien évidemment pas à jouer."

Tu avais dis ça, autant par amusement, vis à vis de Déclic qui fixait la balle avec envie, qu'avec l'idée que Houka tenterait de refuser. Tu te souvenais que ce dernier n’était pas du genre à s'amuser de tout et de rien comme toi. Tu te pris tout de même à espérer que tout le monde participerait. Tandis qu'un des garçon allait demander au fils d'Aqua de jouer dans son équipe, la petite fille qui avait fait le collier du loup d'émeraude tentait une approche, ce qui te fis sourire.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Jeu 13 Nov - 11:04

Houka avait fait se désintéresser de lui les deux autres demi-dieux. Mais c'&était sans importance au final ça voulait dire qu'on lui fichait là paix malgré sa nonchalance et tant mieux, il  voulait pas se fatigué plus qu'il ne l'était déjà. Ainsi il ne dit rien au cours de la conversation entre ses congénères, ils ne les regardait même pas en fait il observait la joie de vivre des personne alentour toujours avec son air sombre. En profitant pour finir son bout de viande tranquillement. Cependant il entendait bien les remarque sur l'eau. Le Lion de feu ne broncha pas. Il se contenta de regarder Wolf pour appuyer son regard quelque peu craintif d'une quelconque réaction.

De ce fait il lui adressa un sourire vague. Le lion n'avait que faire des grandes étendus d'eau, il n’appréciait pas trop le surplus d'eau autour de lui. Et de manière générale il ne prendra pas là peine de ce déplacer loin de chez lui juste pour de l'eau. C'était une chose fatigante qui lui demanderait un effort qu'il ne voudrait pas fournir surtout pour une futilité de plus en ce monde. Il préférait largement dormir sur son volcan, isolé de toute ces futilités pénible.

Diya le sortie de son état laconique en disant que les enfants voulaient les faire jouer, à quoi? Le lion ne perdait pourtant pas son calme il observait, sachant pertinemment que jouer n'était à prendre en compte pour lui. Des règles bien expliqué le principe était simple, la question ce jouait plus sur l'habilité que sur le reste. Quoi que savoir jouer avec les autres était important aussi. Mais surtout ça veux dire qu'il devrait courir et mettre en œuvre ses talents en habilité. C'était trop d'effort pour lui, il ne voulait pas. Il suivit le petit groupe de loin marchant lentement, traînant des pieds.

Le fils d'Ignis observe les enfants venir chercher Déclic et Wolf, s'en était presque mignon, presque. Houka ne doutait pas qu'ils accepteraient, il semblait être à l'aise avec les enfants. Mais il faut pas se méprendre il ne l'ai enviait absolument pas. Ne doutant pas que Diya jouerait, lui commença à s’éclipser discrètement. Ayant grand dieu aucun enfant venant le voir, sûrement à cause de son air bizarre. Il alla un peu plus loin s'allonger sur un banc en bois rustique, une jambe repliée et les bras derrière la tête pour lui servir d’oreiller, il était temps de fermer les yeux, il n'avait pas envie de jouer, ou de faire quoi que ce soit demandant un effort plus important que celui de dormir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Jeu 13 Nov - 20:41

Déclic écouta le fils d’Aqua avec attention. Il fut particulièrement intrigué par le corail et les plantes sous-marines. Celles-ci n’étaient pas dans la mission de Déclic mais la curiosité légendaire du loup des forêts pétilla dans ces yeux. Wolf Rain l’invita ainsi que Diya à venir faire un petit séjour dans le domaine d’Aqua. Déclic en fut ravi !

"C’est avec une grande joie que je découvrirai ce que vous appelez corail ! J’ai toujours voulu prendre le temps d’étudier attentivement les algues et la vie sous-marine mais je n’en ai jamais trouvé le temps…"

Les paroles de Diya eurent pour effet un froncement de sourcils du seigneur des forêts. Il est vrai que les humains sont tous plus incorrigible les uns que les autres. Sauf peut-être sa très chère Violette…  Alors que Déclic s’apprêtait à répondre, Diya fit signe à des enfants cachés derrière un massif de rosier d’approcher.

" Les enfants aimeraient vous faire participer à un jeu que nous avons créé pour apprendre l'importance de l'esprit d'équipe. Si vous voulez bien me suivre."

Déclic tourna la tête et soudain, il le vit ! Un ballon !!! Déclic se redressa soudain, les oreilles dressées, la queue battante. Son regard était celui d’un jeune chien à qui l’on présentait son jouet préféré ! Assis, le derrière tout de même légèrement levé, prêt à bondir après le ballon ! Déclic n’était plus vraiment lui-même. La sagesse et la méfiance envers les mauvaises manières d’Houka avaient disparues ! Ne restait que la belle folie d’un chiot au début d’un jeu. Les consignes de Diya entrèrent par une oreille et sortirent par l’autre. Il fixait la balle en tremblant d’excitation.

La jeune fille qui avait offert le collier de fleur qui ornait les branches du seigneur des forêts tenta une approche. Mais l’esprit de Déclic était bien loin… Il ne lâchait pas le ballon des yeux.
Lorsque Diya et les autres joueurs s’avancèrent au milieu du terrain, Déclic suivit le ballon de prêt. A l’ instant où Diya le lança en l’air, l’immense loup bondit, la gueule grande ouverte dévoilant une dentition très impressionnante, et manqua le ballon de peu en le percutant du museau, l’envoyant au loin. Aussitôt, Déclic fonça au grand galop. Il bondit par-dessus le banc ou Houka s’était coucher pui, Portée par l’élan, il ne réussit pas à s’arrêter à temps, fit un dérapage non contrôlé en donnant un violent coup de patte au ballon qui fut projeter loin derrière les limites du terrain poursuivit par un Déclic déchainé. De nouveau portée par l’élan, il dérapa dans un nuage de terre et attrapa le ballon en pleine gueule. La truffe marron, il revint au grand galop vers Diya, freina au dernier moment et lâcha sans le vouloir le ballon. Réagissant au quart de tour, il tenta de le rattraper. Un claquement sonores de mâchoires claquant dans le vide résonna : il percuta de nouveau le ballon de la patte qui fut projeté à grande vitesse contre un arbre en frôlant Wolf Rain au passage au passage, rebondit et frappa le loup en plein front, juste entre les deux branches, dans un « PAF » terriblement sonore. Sous la violence du choc, la mâchoire du loup frappa le sol.

Sonné, presque assommé, cherchant l’air, Déclic, titubant, s’en retrouva assis. Le regard dans le vague.
Désormais calmé, il s’ébroua plusieurs fois puis, toujours un peu sonné, lança un regard d’excuse à Diya. Les enfants étaient tous écroulés de rire, certains étaient accroupi sur le sol, d’autres se tenaient le ventre, la petite fille en pleurait ! Ainsi qu’un certains nombres d’humains adultes qui avaient assistés à la scène ! Violette en aurait surement mouillée son pantalon…

C’était toujours ainsi… Rare était les ballons qui croisaient son chemin, mais chaque fois, durant les premières minutes, Déclic devenait aussi dingue qu’un jeune chien avec une balle. Souvent, sa folie du jeu finissait dans des conditions similaires…

Il se releva, fit trois pas hésitant, bien décidé à aller s’excuser auprès sa sœur mais posa la patte sur le ballon qui, tout naturellement, s’enfuie en roulant. Dans un « Boum » sonore, Déclic se retrouva aplati sur le sol déclenchant un nouvel éclat de rire chez les enfants.  


HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Sam 15 Nov - 15:52

Wolf Rain fut rassuré d'apprendre que son hôte avait strictement réglementé la pêche sur son domaine, et ne douta pas de l'intérêt qu'elle pouvait y porter. Il savait bien ce que l'ambition des hommes pouvait donner, de bonnes comme de très mauvaises choses. Il nota également le regard réticent de Houka, qui effectivement, ne devait pas apprécier la discussion sur l'eau outre mesure.

" Votre réponse m'enchante Déclic. Je serais votre guide avec une immense joie et un grand honneur."

Wolf Rain adorait partager ses connaissances et transmettre le respect et l'amour qu'il vouait à ses eaux. Il espérait aussi, par ses paroles, transmette cette passion aux jeunes oreilles baladeuses. Il avait déjà remarqué les enfants qui rodaient autour d'eux, les espionnant avec une curiosité toute innocente. Quand Diya proposa de participer à leur jeux il se laissa porter par le flot des rires. Il n'était pas dans ses habitudes de "jouer" mais rien ne l'empêchait de se décontracter un peu, personne ne lui en voudrait. Un petit garçon lui prit la main, et il le suivit au centre du terrain dans son équipe. Houka s'était éloigné d'eux, adossé nonchalamment contre un banc. Décidement, ce demi-dieux n'était pas des plus sociable. Pourquoi être venu à une fête dans ce cas? Le gamin semblait en tout cas très content d'avoir un grand gaillard comme Wolf dans son équipe mais celui-ci décida de faire une surprise aux enfants. Il s'agenouilla devant celui qui était venu le chercher et lui dit:

"Comment t'appelles-tu mon garçon?"

"Tyan monsieur"

" Et bien Tyan, j'ai une petite surprise pour ton équipe"

C'est alors qu'il remarqua Déclic. Ou plutôt, un semblant de Déclic! À la vue d'une simple balle il était devenu fou, et tout le monde riait de le voir ainsi. Wolf Rain lui-même ne put retenir un sourire. Il ne s'attendait pas à ce qu'un coup de patte projette la balle à deux centimètres de ses yeux. Il eut à peine le temps de protéger de sa grande main la tête du petit Tyan. Dans son rebond la balle cloua le loup des forêts à terre, le calmant pour de bon. Il reprit ses esprits, et Wolf sentit le petit corps de Tyan tressauter sous sa main. Il eu peur un instant que le garçon n'est été touché, mais il riait de bon coeur, une main en travers du ventre, l'autre pointée sur Déclic et sur Houka, qui avait subit l'attaque surprise du fils de terra par dessus son banc.

"Mais qu'y avait-il dans ces "jus de fruits" ma soeur!?"

Dit Wolf rain un large sourire sur les lèvres. Puis il se pencha de nouveau vers les enfants de son équipe et leur dit:

" Il a l'air fort.. qu'en dîtes vous? "

Une petite fille aux grands yeux noirs s'avança.

" Ils vont nous battre" dit-elle avec une moue boudeuse.

" Pas si j'utilise mon arme secrète… "

Tous le regardèrent, et un doigt sur les lèvres, il leur intima le silence. Tous l'observaient avec admiration. Il s'éloigna quelque peu des enfants, écarta les bras en l'air et dans un geste très théâtrale il s'adressa au ciel.

" Par Aqua ! Donnez moi, au puissant dieu, la force d'aider mon équipe à gagner! "

Et il entama sa transformation en son corps originel de demi-dieux. Une fois sous sa forme de loup blanc au pelage de brume informe, les enfants, ébahis, se mirent à crier de joie et à taper dans leurs mains.

" Tyan, me ferais-tu l'honneur de monter sur mon dos pour me guider? Je ne connais pas bien votre jeu encore."

Et le petit garçon, heureux comme tout, s'approcha du grand loup blanc qui baissa l'échine afin de le laisser grimper. Il était tout fier et se redressa bien droit sur sa nouvelle monture comme un vrai petit chef.

Wolf Rain lança un regard amusé vers Diya et Déclic. Il faisait cet effort pour eux, mais surtout pour Diya. Il tenait à leur faire plaisir, eux qui s'étaient intéressés à son univers. Et cela ne lui en coutait pas trop, il devait bien se l'admettre. Ces enfants étaient vraiment adorables, bien qu'un monsieur dans le fond prit un air franchement stressé; ce devait être le papa de Tyan.

" Je vois que le papa de Tyan n'est pas très rassuré. Bien que mon corps est l'air inconsistant, auriez vous la gentillesse, enfants de Terra, de nouer une liane autour de mon corps et de celui de Tyan afin qu'il ne tombe pas ?"

Il était aussi grand qu'un cheval et ne voulait pas risquer de blesser le petit par mégarde.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Sam 15 Nov - 21:27

Tu regarda Houka partir s'allonger sur un banc, tu savais que le jeux ne l'attirerait pas, cependant tu ne comptais pas le laisser dormir. Un des jeunes garçons te regardais, il avait deviné que tu avais une idée derrière la tête, mais avant même que tu es pu lui adresser la parole les autres décidèrent de lancer le jeu. Tu lança donc le ballon en l'air de toute tes forces, manquant de peu d’être percuté par en Déclic tout fou. Ce dernier frappa la balle qui fila au travers du terrain vers Houka, qui manqua lui aussi un face à face plutôt violent avec le loup vert qui bondit par dessus le banc ou il était couché. 

Le fils de Terra ne perdit pas la balle des yeux instant, enchainant cabrioles et acrobaties il revint finalement vers toi mais lâcha le ballon au dernier moment. Se retournant pour l'attraper il l'envoya rebondir avec force, faisant sursauter Wolf Rain, qui protégea le petit garçon avec qui il conversait, et se prit le retour entre ses deux branches. Assommé, et titubant, il s'assit, secoua la tête plusieurs fois pour reprendre ses esprits puis te lança un regard, s’excusant sans doute pour cette scène des plus comique. Tu lui rendis un sourire éblouissant, le corps encore convulsé par les gloussements qu'avaient provoqués ses cascades. Alors qu'il se redressait pour venir vers toi, sa patte, qui cherchait le sol, se posa sur la balle et l'envoya au tapis sous un fou rire générale.
Les villageois s’étaient rapprochés pour assister à la partie et avaient participé à l'hilarité contagieuse. Pendant ce temps le petit Thyan s’était semble t il, lié d'amitié avec le fils d'Aqua. Ce dernier jugeant que c’était le bon moment pour une tirade lança en te regardant :

"Mais qu'y avait-il dans ces "jus de fruits" ma sœur!?"

A nouveau des éclats de rires, puis ce dernier constitua sont équipe. Ou peut être qu'elle se constitua d'elle même. Déjà le grand blond était entouré du garçonnet et d'une fillette dont les yeux étaient aussi noir que le charbon. La petite fille se nommait Éloïse, sa maman n’était autre que la grande cuisinière Annie, qui l'observait avec bienveillance. Wolf Rain décida soudain de changer théâtralement de forme, prenant l'apparence d'un grand loup immaculé dont les yeux, deux saphir, pétillaient, prêt à gagner. Il proposa au petit garçon de monter sur son dos. Tu ressentis alors un élan de nervosité dans le public, le père de Thyan ne semblait pas rassuré, tu accepta alors la proposition, bienvenue, du fils d'Aqua. Posant une main sur le sol, des lianes vinrent entourer l'abdomen et le coup du loup, créant un lien autour du ventre de l'enfant, ils étaient ainsi reliés et l'enfant sécurisé.
Dans le même temps, la petite fille aillant confectionné la couronne de pâquerettes réitéra une approche. Elle alla caresser l'endroit ou le ballon avait frappé la tête de Déclic en lui demandant si cela lui faisait mal. Elle s'exclama ensuite, une fois rassurée :

" Moi je veux, heu je voudrais jouer avec vous ! Et avec dame Diya parce qu'elle est trop forte !"

Un rire franc t’échappa, tu ne pouvait te vanter d'avoir une bonne maitrise du jeux, c’était toi qui l'avait créé après tout. Tu te rapprocha du loup émeraude et de la fillette et déclara :

" J'accepte de jouer avec toi et Déclic Helena, mais si nous sommes deux dans cette équipe, il faut persuader le grognon, là bas, de jouer avec Wolf Rain, sinon ce sera déséquilibré. Et tu sais ce qu'il se passe quand une équipe est beaucoup plus forte que l'autre n'est ce pas ?"

" Oui ... l'équipe la plus faible s'amuse moins. Pourrais je aller lui demander de venir jouer ?"

" Bien sur, je suis certaine que si vous y allez tous ce vieux Houka ne pourra pas refuser."

La petite fille, tout sourire, accompagnée des autres enfants se dirigea vers le banc. Une fois arrivés, il se placèrent les uns à coté des autres puis, dégainant leur bouille d'ange, s'exclamèrent en cœur :

" Tu veux bien jouer avec nous Houka ? S'iiiiil teeeee plaiiiiit !"

La performance te fis rire, après tout il tenaient cette expression de toi. Reportant ton attention sur le félin paresseux tu te demandas comment il allait régir. Refuserait il au risque de rendre triste tout ces enfants ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Lun 24 Nov - 17:06

Le canidé fou furieux c’était élancer après la balle faisant un ravage pas possible sur son chemin, il était donc si difficile de ce contrôler ? Houka ne broncha pas lorsque la bête passa au dessus de lui. Immobile, il aurait eu plus de chance que ce faire mal en essayant d’esquiver alors que sans bouger il ne risquait rien face à un saut aussi majestueux. Après son tour d’excitation de quoi effrayer légèrement certains parents à l’idée de laisser leur enfants jouer avec le demi-dieu, Wolf décida judicieux de reprendre une forme quelque peu plus naturelle. Une question équité ? Sans importance de toute façon.

Mais Houka n’était pas encore sourd pour ne pas entendre la remarque de Diya qui lui fit grincer des dents. Ce n’était pas nécessaire de le sollicité, il n’apporterait rien de plus à cette partie le lion ne prenait aucun plaisir à ces futilité enfantine digne de sa chère petite sœur. Alors quand le troupeau d’enfant se posta devant lui bouche en cœur pour lui demander de jouer, il ouvrit un œil à leur attention. C’est d’un ridicule navrant, mais leur regard et cette envie débile de vouloir faire des choses inutile y reconnaissait bien là Diya. Il se revoyait des années en arrière quand il l’avait rencontré petite créature chétive qui n’a qu’une soif immense de découverte et d’amusement. Elle n’avait pas changé et les humains qui vivaient avec elle lui ressemblaient sans conteste.

Le lion s’assit péniblement sur le banc à hauteur des enfants et les regarda dans un silence de plomb. Il pouvait déceler dans leurs yeux une « s’il te plait » qui s’éternisait tel une supplication plaintive. C’était intéressant de voir à quel point les Hommes dépendait des autres et ce dès le plus jeune âge. Houka resta encore un moment à les observer puis dériva son regard sur Diya, avant de pousser un long soupire. Dans toute les circonstances possible sa réponse était non, petit hic Diya lui en voudrait de s’être pointer ici et de même pas faire un effort, combien même elle pouvait être contente de le voir.

En soit le fait même qu’il soit ici était un énorme effort pour Houka, il n’était pas à sa place ici au milieu de créature qu’il ne cherchait pas à comprendre et qu’instinctivement il méprisait.  Finalement il prit une décision.  « Écoutez les enfants… » Impossible de ne pas remarquer comment ceux-ci était suspendu à ses lèvres attendant une réponse positive à leur requête. Le lion détestait cette situation parce que ça n’avait rien de mignon s’’était juste agaçant et pénible à ses yeux. « Me regardez pas comme ça déjà. » dit-il d’un air monotone. « Et je doute très sincèrement d’être le mieux placer pour jouer avec vous, jouer avec moi ne va pas forcément équilibrer les équipes vous savez… » C’est vrai ça c’était quoi cette envie de soi-disant équilibré les équipes. Si les perdant s’amuse moins parce qu’ils sont plus faible c’est que manifestement il manque quelque chose à leur raisonnement.

En effet le lion imaginait une situation similaire mais avec sont temps de sommeil, s’il perdait face à une quelconque personne qui par on ne sait quel moyen arriverait à dormir plus que lui, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’a pas profité. Voilà encore une logique stupide à ses yeux du coup. Cependant il s’entait le regard appuyer de ses congénères et de tout le monde en fait. Non pas qu’il n’aime pas être centre d’attention, mais ce n’est pas ainsi qu’il risque de dormir paisiblement. Il soupira une nouvelle fois cette fois-ci il ne pouvait critiquer l’hospitalité de sa sœur pour s’en sortir, il se leva de toute sa taille et étira son corps lentement. La vérité était qu'il serait mal venu de refuser l'invitation de sa sœur il dérogerait au règle de bienséance. Et s'il acceptait s'était juste parce que la requête silencieuse venait de Diya, elle serait venu de d'autre il n'aurait même pas prit la peine d'ouvrir un œil, au point de se faire expulser.    

-Je viens avec vous, d’accord, mais ne vous attendez pas à quoi que ce soit de ma part. Et une partie, une seule !

Houka avait déjà dépassé les enfants, pourquoi devait-il faire ça ? Inutile activité. La réaction heureuse sans raison des enfants l’indifférait complètement. Le fait d’être sur le terrain ne signifiait pas non plus qu’il comptait donner de son corps. Tout cela était fatigant à un point inimaginable. Doucement il se plaça près de Wolf, de la conversation entendu c’est là qu’on voulait qu’il aille. Il regarda le loup imposant fils d’Aqua. Bah une chose est sur il ne se transformerait pas il en était hors de question, que dès humains qui vont rester en vie voient sa forme originelle. Il détourna le regard vers Diya lui signalant qu’il était près malgré ses mains enfoui dans ses poches toujours cet air blasé comme gravé au fer sur son visage.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Mer 3 Déc - 9:01

Bien qu’il en est vu d’autres, le choc fut rude pour le loup. Après s’être pris le ballon entre les deux branches avec violence, sa mâchoire avait frappé le sol sans ménagement et pendant un petit moment, de petites étoiles dansèrent devant ces yeux.

Lorsque l’enfant vint poser une douce main entre ces branches, il releva prudemment la tête, victime d’un léger tournis.

" Moi je veux, heu je voudrais jouer avec vous ! Et avec dame Diya parce qu'elle est trop forte !"

Diya éclata d’un rire franc. Elle s’approcha et dit :

" J'accepte de jouer avec toi et Déclic Helena, mais si nous sommes deux dans cette équipe, il faut persuader le grognon, là-bas, de jouer avec Wolf Rain, sinon ce sera déséquilibré. Et tu sais ce qu'il se passe quand une équipe est beaucoup plus forte que l'autre n'est-ce pas ?"

Déclic les laissa s’éloignés : se lever pour les rejoindre était une très mauvaise idée ! Aussi il resta là quelques secondes. Il observa la forme lupine de Wolf Rain avec admiration. Le fait qu’Houka accepte de jouer surpris le seigneur des forêts et le fit légèrement remonter dans son estime.

Le loup émeraude se releva alors et s’ébroua dans un véritable nuage blanc et vert de feuilles et de fleurs. Il alla chercher le ballon, le prit avec précaution et, tout heureux, l’apporta jusqu’au centre du terrain. Il s’approcha d’Helena et avec une douceur paternelle il lui dit :

« Ce serait un véritable honneur que de jouer avec toi Helena. »


Il lui sourit et attendit que Diya donne le coup d’envoi. Il mourrait d’envie de se jeter se ballon ! Il se tourna vers elle et s'excusa :

"Excusez moi ma soeur pour cette scène ridicule. Il semble que je soit victime d'une malédiction... Une jeune humaine, semblable à notre petite Helena, m'a envoutée en jouant avec une balle... Depuis je me transforme en jeune chiot à la simple vue d'une balle ou d'un ballon"

Au fond de lui,  il savait très bien comment ça allait se passer… A chaque passe, chaque tire, il allait bondir à la poursuite de ce formidable jouet !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wolf Rain
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 11/09/2013
Messages : 181
Elément : Eau
Invocateur : Meiro l'assassin
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #24 écrite Mer 7 Oct - 12:30

Wolf Rain fut heureux de s'intégrer parmi les humains ; les enfants possédaient beaucoup moins de barrières et entamaient le dialogue plus facilement. Il fut également surprit de la décision, certes à contre coeur, de Houka qui venait de se poster à ses côtés.

" Diya appréciera certainement votre geste mon frère "

Il se rapprocha du terrain pour mieux écouter les consignes et observa plus attentivement Déclic. Une lueur de folie persistait dans son regard et Wolf Rain sut qu'il ne prendrait pas ce jeu à la légère; la balle semblait véritablement l'hypnotiser. D'un simple sortilège de brume il attira les enfants de son équipe pour former un demi cercle devant lui. Dans la manoeuvre il inclut Houka mais ne savait pas si celui-ci les rejoindrait. Il leur demanda une nouvelle fois de lui expliquer les règles du jeu et chacun voulu parler en même temps.

" Voyons les enfants, pas tous en même temps. Vas y Tyan, explique nous le jeu. "

Le petit garçon s'exécuta avec fierté tandis que ses camarades contemplaient la brume rafraichissante qui les entourait, comme un nuage. Ils s'amusèrent immédiatement à passer au travers en courant et finirent par se cogner les uns aux autres. Wolf Rain stoppa la diffusion de fumée avant que quelqu'un ne se fasse mal. Tyan lui indiqua, à lui et Houka, de se poster au centre du terrain en face de Diya et de Déclic, pour choisir le camp de chacun. Posant tout aussi théâtralement que pour sa transformation une patte immaculée et comme intangible sur la balle, le loup blanc prit la parole.

" Bien, dans ce cas, lequel est notre panier ? "



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/thaischurelofficiel
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Lun 12 Oct - 22:46

Les enfants avaient finalement réussi à convaincre le félin de feu et la petite déité ne put s’empêcher de rire devant son air dépité. Il rejoignit le terrain et le regard de la demoiselle se porta sur Déclic qui avait l'air de bien s'entendre avec la douce Helena. Ce dernier s'excusa par ailleurs pour sa précédente attitude avec le ballon, cela fit d'avantage encore sourire la fille de Terra qui hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait absolument pas. Le fils d'Aqua répandit sur le terrain une fine bruine rafraîchissante pendant qu'un des enfant expliquait les règles avec beaucoup d'enthousiasme. Une fois fait le demi-dieux demanda lequel était leur panier et la jeune femme au kimono lui indiqua celui de droite avant de reprendre, enjouée :

" Bien, maintenant que chacun connais les règles et l'endroit où il doit viser pour marquer des points je déclara cette partie ..."

Elle se plaça au centre du terrain, jeta la balle en l'air et s'époumona, prête à jouer une partie endiablée :

" OUVERTE !"

L'un des enfant se précipita pour prendre la balle, la propulsant en avant vers le panier de l'équipe de Diya, cette dernière, loin d'avoir dit son dernier mot, bondit à la poursuite du garnement. Le garçon avait déjà envoyé la balle en l'air et ce fut Tya qui la rattrapa, hurlant au loup aquatique :

" En avant toute !"

La déité s'agenouilla rapidement, frôlant le sol de sa main droite. Une rangé de lierre se mit à pousser sous les pattes du fils d'Aqua, emprisonnant ses pattes. Le petit garçon, surpris, en lâcha la balle qui fut rattrapé par Helena. La gamine s'écria alors en cherchant Déclic du regard :

" A toi !"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Célébrons, ensemble, le printemps !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...
» Ménage de printemps 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-