A la recherche de dagues

Partagez | .
 

 A la recherche de dagues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Sam 9 Mai - 9:10

« C’est quoi ce rêve psychédélique ?! » Atya frappait l’acier chaud de son marteau à deux mains. Elle tentait de faire aussi parfaitement que possible l’épée bas de gamme que lui demandait son nouveau patron. Il pensait profit et oubliait très régulièrement le côté qualité. À l’achat de l’épée étaient proposées 3 réparations gratuites. Mais personne ne revenait. Si l’épée est détruite en plein combat, il y a peu de chance que la personne puisse s’en sortir et venir se plaindre. Et si cela arrivait un jour, la faute retomberait sur la pauvre forgeronne. Donc elle frappait sans y penser.

Lorsqu’elle avait commencé, elle mettait du cœur et de la passion à l’ouvrage. Minutie et précision. Jusqu’à ce que le patron rentrer et lui disent qu’elle devait être plus productive. Que si les épées ne sont pas en magasin, personne ne pourra en acheter ! Et des gens qui ne peuvent pas acheter c’est de l’argent qui va chez quelqu’un d’autre. Comme à l’armurerie d’Ariez. Il ne faisait que se plaindre d’elle. Apparament elle lui volait ses clients à cause de sa meilleure qualité. Mais ces derniers temps, il en riait plus qu’autre chose. L’autre forgeronne avait été kidnappée et son magasin n’était plus qu’une épave. La clientèle venait chez lui et il avait fait flamber ses prix. Une arnaque légale. Un mal-être pour la forgeronne.

Alors, elle frappait, sans y réfléchir. Des délires idiots dans la tête. Cette fois-ci, sur ton de musique étrangement entrainante, elle avait de petits automates sur des morceaux de bois roulant, qui criait tout en frappant des petites pièces de mentales. Elle n’avait aucune idée pourquoi ce genre de rêve éveillé piochait des idées aussi farfelues, mais c’était comme ça. Cela lui évitait de penser au travail.

Même Shase avec qui elle rêvait de travailler tous les jours avait refusé de revenir après les premiers jours. Maltraitée par le patron, elle décida de ne plus revenir. En tant que renarde libre, elle faisait ce qu’il lui plaisait. Atya aimait l’imaginer flâneur auprès des fontaines de la ville allongée à se reposer. L’imaginant gardez un œil sur tout ce qu’il se passe. Cela calmait la forgeronne.

« Hoooo ! t’en es où poulette ! deux épées depuis ce matin seulement ?! je croyais que t’étais douée ! si tu te dépêches pas on les essayera sur ta peau si blanche et douce BWAHAHAHA !! Mais peut-être que tu préférais partagée cette peau avec moi autour d’un verre et dans un lit !? BWAHAHAHA ! » Le patron était rentré dans la forge. Ces remarques grivoises exaspéraient Atya au plus haut point. Jamais il ne la virerait, il savait que c’était la seule forgeronne libre dans les environs et puis, il avait trop envie de la mettre sous sa couette pour laisser partir la ‘’gazelle’’ comme il l’appelle.

Il jeta un œil au travail fait, grommela quelque mot, reluqua Atya et fit une remarque incorrecte de nouveau. Il fit son rire ignoble et retourna dans le magasin quand le son de la petite cloche sonna. Rédemption pour la jeune femme.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 528
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 18 Oct - 16:46



Lüh. Lüh n’avait pas changé depuis sa dernière venue et pourtant, elle ressentait comme une douce excitation alors qu’elle traversait la rue commerçante. Elle redécouvrait à nouveau cette ville. Les gens la reconnaissaient encore. Nérée n’avait pas perdue en influence, bien au contraire. Mais cela n’était pas important. Passant une main dans sa chevelure d’ambre, elle passa devant divers magasins d’armes et armures. Le commerce de la mort, voilà quelque chose qui ne l’intéressait que peu. Elle n’aimait pas se battre. La jeune femme s’arrêta pourtant devant une boutique, en contemplant la vitrine. Même si elle n’aimait pas cela, il fallait bien se rendre à l’évidence que ses futures voyages allaient demander un certain équipement.

Nérée savait manier les dagues. Durant son enfance, son père l’avait entraînée, que cela soit à s’en servir pour se défendre, au combat rapproché ou à distance. Dans un sens, elle devait bien s’avouer que cette dernière manière l’amusait quelque peu. Lancer une dague reliée à un cordon de cuir devenait bien plus intéressant lorsque l’adversaire ne s’attendait pas à une telle danse mortelle. Durant son enfance elle dû subir cette connaissance, dû apprendre à survivre alors qu’elle ne le voulait pas. Au final, cela ne l’avait que peu servi durant sa vie. Au final, peut-être sa vie aurait été autrement si elle avait été armée avant le voyage vers Rorn. Il était vrai qu’elle avait songé à faire une commande dans la boutique d’Ariez, qu’elle avait rencontré un jour lors d’un bal. Mais elle ne voulait pas la revoir, pas aujourd’hui. Alors elle posa la main sur la poignée de la porte. Etait-ce une bonne ou une mauvaise armurerie ? Cela n’était pas important.
Elle poussa la porte, la petite cloche du magasin sonnant son arrivée.

La boutique n’était pas si vaste que cela. Il y avait des épées, des haches et tout autre objet de mort. Cependant cela ne l’intéressait pas. Fouillant dans une des poches de sa sacoche, Nérée en sorti un petit morceau de papier. Il y avait là les plans de ses dagues. Alors elle s’avança jusqu’au comptoir. Même s’il n’y avait encore personne, elle se doutait bien que le fer frappé quelques secondes auparavant ne pouvait s’être arrêté pour rien. Alors qu’il n’y avait encore personne, la Dame Aux Fleurs posa la petite feuille sur le bois, détournant son regard de son environnement. Là n’était pas le jour pour l’évasion dans son monde.

« Bonjour. Je voudrais passer une commande. » Dit-elle simplement, alors que personne ne se trouvait encore devant elle.

La jeune femme se fichait bien du prix qu’elle pouvait mettre dans ses deux dagues. Ces dagues émoussées, abîmées par le temps, qu’elle avait retrouvés dans sa demeure au désert ambré, étaient bien plus importants.




   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de dagues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Rue Commerçante-