Entrez, amis éternels.

Partagez| .

Entrez, amis éternels.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shase
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 96
Liens vers la fiche : Shase ♥️
Elément : Feu
Sorts :
Afficher les sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mar 27 Sep 2016 - 17:23

Shase

Etat : Délirante
Détail:
 
Endurance : 8
Attaque physique : 2
Mana : 14


Shase entrouvre les yeux. L’esprit embrumé, elle prend une inspiration en tentant de s’étirer. Impossible. Un bruit de cliquetis, ses poignets sont retenus. Plusieurs secondes s’écoulent avant que ses yeux ne s’ouvrent soudainement en grand. Ils se tournent, paniqués, vers ses bras entravés. L’horreur se dessine dans ses pupilles. Elle regarde ses mains, ses bras, son torse, son ventre, ses pieds. Elle est toujours sous forme humaine. Ce qui a changé en revanche, c’est qu’elle est à moitié nue. En sous-vêtements fournis de dentelle noire et rouge. Le genre qu’apprécient les hommes.
Une punition par-dessus une punition ? En plus d’être à nouveau enfermée, je suis attachée et coincée dans un corps qui n’est pas le mien ?! C’est quoi ce délire ?!
Elle tend ses bras, se pend en fixant le plafond. Ses cheveux blancs sont décoiffés et traînent négligemment sur ses épaules et son dos, comme des lianes sauvages. Elle serre les dents. Sa cellule est baignée de lumière, traversant chaque pierre brûlante des murs, chaque fissure du sol et du plafond. La renarde observe derrière elle à quoi sont reliées les menottes. La statue à sa propre effigie. Tout en pierre, la représentant sous sa forme originelle. Elle baisse la tête. Ses cheveux glissent sur ses joues, comme pour la soutenir dans cette épreuve.
C’est de l’humiliation...
En effet, bloquée sous sa forme humaine pour une raison qui lui est inconnue, elle est maintenue dans une position inconfortable, tout contre elle-même, dans sa chambre bouillante. Elle lève ses yeux jaunes vers la porte. Le regard déterminé, elle espère que quelqu’un va vite venir la délivrer. Ses poings se serrent à leur tour. Elle se mord la lèvre et fronce les sourcils.

Après un nombre d’heures inconnu et quatre assoupissements, la demi-déesse se réveille, encore énervée, avec un tournis de l’enfer et une fatigue incontrôlable. Elle tremble de tout son corps, ressent des nausées, des sueurs, et des palpitations au niveau de ses tempes. L’état humain est terriblement vulnérable. Si elle n’avait pas ce statut divin, elle serait probablement déjà morte. Au fil des heures, sa respiration se fait plus haletante, sa tête lui fait de plus en plus souffrir, ainsi que ses mains avec lesquelles elle essaye de se libérer. Elle est prise d’hallucinations auditives, tandis que la luminosité de la pièce ondule comme des flammes. Elle entend des pas, des voix, des cris de bêtes, des sifflements, des grincements, des froissements de matières, des fracas au point de sentir des vibrations à ses pieds. Elle est agitée autant dans son imagination que dans tout son corps. Elle convulse sous la flopée d’informations.
Elle rêve d’une armée d’humains venant la délivrer. Elle n’en veut pas un ou deux. Elle en veut un milliers à ses pieds. Jamais ô grand jamais elle n’a eu de l’ambition ou des rêves. Elle a toujours été la gentille renarde accomplissant son devoir, et rien au-delà. Mais la perte d’Atya a réveillé une bête plus impétueuse en elle. Une créature mi-humaine, mi-déesse, dotée d’envies, de sentiments, de corruption et de révolution. A quoi bon continuer de servir des Dieux qui ont déserté depuis longtemps ? Le présent est plus intéressant. Même si elle est toujours emprisonnée par des liens invisibles à ses parents. Ce sera l’unique emprise qu’ils garderont pour toujours. Qui sait, peut-être pas pour l’éternité…

Ses yeux sont empreints à présent de sérénité. Quelque chose en eux hurle que Shase n’est plus la même, qu’elle n’a plus les mêmes intentions. Qu’elle n’assume plus sa mission. Que les Dieux avec une majuscule ne sont que religion. Les ongles sur ses mains et ses pieds s’allongent, redeviennent à moitié des griffes. Ses pupilles se rétractent, ne laissant qu’une fente comme cœur au milieu de la lumière de ses iris. Silencieusement, ses canines se rallongent, ses dents s’aiguisent. Ses oreilles de renard, qui dépassent de sa chevelure, ne changent pas, si ce n’est qu’elles se tiennent droites, fières. Voilà la créature qu’elle représente, qu’elle est. La demi-déesse dans toute sa splendeur. Celle qui arbore fièrement sa supériorité, mais celle qui est là pour eux. Les humains.


Entrez, amis éternels.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Yuurei
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 297
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs(pnj Lilith), Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire :
Equipement:
 


Sac sans fond:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Mer 28 Sep 2016 - 12:21

Yuurei Akuma

♦ Humeur: Inquiet et mouillé
♦ Endurance+armure:  15
♦ Etat: Très Bon
♦ Attaque physique: 14

un long voyage vient de se terminer. Un long voyage depuis la forêt Faste jusqu'aux portes de ce temple vient de se terminer. Ce voyage aura été plein d'embûches diverses et variées du début à la fin, mais aussi de rencontres providentielles ou non. Un voyage dont le Rôdeur se souviendra longtemps. Du moins jusqu'à ce que Yuurei se retrouve finalement devant le Temple du Feu. Klaÿ l'avait laissé un peu plus tôt, cherchant son propre endroit tandis que Yuurei avançait vers l'immense bâtisse au milieu du désert.

Carte en main et endossant son armure, le Rôdeur était face au temple. Regardant la carte pliée dans le livre Rouge que Lilith lui avait fourni, Yuurei se dirigeait vers ce temple pour la première fois. On est bien loin du Temple de la Terre que Yuurei commence à un peu trop connaitre. Ici point de végétations luxuriantes, de temple caché dans une clairière dans le creux de la montagne. Non ici le Temple est immense et bien en vu, au milieu d'un désert colossal et d'une chaleur infernale.

Le Rôdeur se languissait d'arriver dans le Temple, à l'ombre et loin de la transpiration. de la peau couverte de coton, lui-même couvert d'acier sombre, n'est pas vraiment l'idéal pour éviter de transpirer. Et c'est sous une odeur de transpiration de plus en plus dérangeante que Yuurei avançait résolument vers le Temple du Feu, jusqu'à atteindre l'entrée de celui-ci.

Le Rôdeur atteignit finalement l'ombre du Temple et entra dans celui-ci. Un peu d'ombre, bonheur absolu et Yuurei rangea consciencieusement sa carte dans le livre rouge, s'en servant de marque pages au livre indiquant ou se trouvait la cellule de demi-déesse qu'il s'était mis en tête de délivrer, ainsi que quelques annotations de Lilith sur son caractère et pourquoi il ne fallait pas la libérer. Visiblement l'Herboriste n'apprécie pas la Renarde, le rôdeur semblait nettement moins partager ce jugement. La renarde lui avait paru sympathique autant qu'il l'avait vu la première fois.

Rangeant le livre consciencieusement dans son sac sans fonds, le Rôdeur en profita pour en sortir une outre d'eau qu'il se vida sur la tête. Second Bonheur absolu de la journée, la température corporelle du Rôdeur avait sensiblement diminuée ainsi que son odeur de transpiration par contre, Yuurei était maintenant bien trempé ce qui n'était pas un problème au vu de la chaleur ambiante. Ce fut ainsi, dans un bruit de bottes gorgées d'eau que les habitants de ce Temple ne doivent pas avoir entendu depuis plus d'une éternités que le Rôdeur se dirigeait vers la Cellule que son livre rouge lui indiquait.

Une porte, massive et en bois, sépare le Rôdeur de sa destination. Yuurei tape sur celle-ci avant de la pousser en demandant d'une voix presque timide pendant qu'il tentait d'ouvrir la porte.

"Shase, t'es là ou je me suis planté de cellule ? "

Le Rôdeur regardait avec stupéfaction la cellule dans laquelle il venait de rentrer, immense et belle. Puis il s'attarda sur la statue géante devant lui, immense est belle également. Une statue de renard que le Rôdeur trempé regarde jusqu'à ce qu'il mettes le doigt sur ce qu'elle lui rappelait.

" Mais... c'est une statue de Shase en mode Renard !"

Yuurei regarde la Statue et s'approche doucement pour suivre du regard les chaînes. Elles convergent toute en un point, une attache semblant humaine. Il semblerait que quelqu'un soit prisonnier de cette statue. Yuurei approche encore un peu jusqu'à y reconnaître une Shase très différente et ... peu vêtue. Outre la tenue provocante en dentelle rouge et noir sur laquelle le regard du Rôdeur bloque par instant, la forme de celle qu'il avait vu quelques jours avant était pour le moins différente et pour le plus inquiétante.

Des yeux jaunes avec juste une fente féline orangée semblent empreint d'un regard plein de colère. Des griffes semblant aussi affûtées que des rasoirs au bout des ongles. Une sensation de danger prenait l'instinct du Rôdeur pendant qu'il se tenait devant la demi-déesse. Un soupir du Rôdeur trempé et une exclamation simple pendant qu'il dévisageait la Demoiselle Renarde enchaînée.

"Je sens que ça ne va pas être simple."



"Invité, sache que je t'observe."
Yuurei aime beaucoup parler et il s'exprime en color=#2745e6
Un jour, peut-être, entendrez vous Lilith vous parler en color=#3a7a3c, tachez de ne pas la vexer
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Aënaelle Litios
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 307
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mer 28 Sep 2016 - 22:43

La traversée d’un désert n’est jamais chose aisée. Quand ce n’est pas tout simplement un calvaire. Du sable à perte de vue, une chaleur étouffante en journée et un froid glaciale dès la nuit tombée.
Rien de bien nouveau en soit, mais suffisamment pour rappeler à Aënaelle à quel point elle détestait ce genre d’endroit. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’elle longeait la mer ou prenais simplement un navire quand elle souhaitait se rendre dans les landes nord.
Mais aujourd’hui, c’est bien le désert qu’elle devait traverser. Ce n’était pas son coup d’essais, mais ce n’était pas non plus une habitude pour elle. Il lui avait donc fallu trouver une des rares caravanes reliant les rares villes autours des rares oasis. Trop de chose sont rare dans ce désert. A part le soleil et le sable. A perte de vue. Un horizon doré uniquement troublé par les dunes.

Le village le plus proche du temple du feu se trouvait tout de même à quelques heures de marche. Comme pour tous les temples, pas de zone habitable directement devant. Une sorte d’aura repoussant toute idée d’installation ? Ou plutôt des croyances diverses qui reste profondément ancrée  dans le folklore.
Quoi qu’il en soit, il était hors de question de continuer seule. Chaleur, brigands, désorientation. Autant de raison d’éviter de se retrouver isolée. Elle avait donc trouvé un guide en qui elle pouvait avoir confiance. Avoir des contacts avait ce genre d’utilité. Ils prirent donc la route très tôt, avant que le soleil ne soit de plomb. Leur seul autre compagnon était le vent, qui prenait un malin plaisir à faire s’envoler le moindre grain de sable.
Pour le coup, l’historienne ne regrettait en rien le foulard protégeant son visage ainsi que ses vêtements ample et léger. Sa cape, plus lourde, lui tenait un peu chaud, mais la protégeait d’autant plus du soleil et était une amie particulièrement appréciée la nuit.

Le temple en vue, elle ne put s’empêcher de l’observer de loin, jusqu’à ce que le guide lui dise de se dépêcher : il voulait arriver avant que le soleil soit à son zénith. Aënaelle but une gorgée d’eau avant de suivre les pas de son guide. Plus elle s’approchait, plus la grandeur de l’édifice lui sautait aux yeux. Le soleil se reflétait sur certaine partie, le rendant encore plus doré que le sable.

L’ombre. Un autre élément trop rare en ce lieu. Et quel bonheur de s’abriter sous celle du temple massif. Une autre grande demeure qu’elle ne connaissait pas. Une prison millénaire pour un isolement injuste. Elle l’avait remarqué à plusieurs reprises dans le temple d’Aer. Les quatres n’étaient pas tendre avec leurs enfants… Il ne l’était avec personne. Hélios et Lua, le lui avait fait comprendre subtilement.
La jeune femme finit par entrer. Le guide attendrait que le soleil se fasse moins violent avant de partir et souhaita bonne chance d’aller se chercher un endroit moins oppressant.

Les couloirs s’étendaient de part et d’autre devant la jeune femme, présentant portes ouvertes ou fermées. Elle prit une direction au hasard, jusqu’à ce qu’un détail n’attire son attention. Des traces de pas ? Ici ? Elle se demanda comment cela pouvait être possible. Et instinctivement, suivit le marquage au sol. Arrivant devant une grande porte, elle ralentit son avancée quand une voie se fit entendre. Un Homme… Et il semblait chercher quelqu’un. Curieuse, l’historienne osa un regard dans la salle. Tout était visible tant la lumière inonde la prison d’un pauvre être condamné.
Elle voit l’homme, lui tournant le dos. Il est armé et équipé. Il a dut beaucoup souffrir pour arriver jusqu’ici. Est-il ici pour cette invocation en particulier ? Auquel cas, elle ne devrait pas rester là et profiter de son immobilité pour repartir.

Et puis, elle la voie. L’invocation. Malgré une forme humaine, difficile de se tromper. Ses oreilles ne trompent pas. Ses yeux jaunes démontrent son calme, mais la posture de son corps atteste de la souffrance qu’elle endure. Ca, et la tenue avec laquelle les dieux l’ont vêtue… A moins que ce ne soit de son fait ? Non… Aënaelle ne pouvait imaginer que cette invocation ait le désir de se retrouver ainsi.

Alors elle entre. Sans adresser un regard à l’homme, mais restant à une distance plus que raisonnable. Elle se dirige vers la déesse tout en décrochant sa cape. Elle ne perçoit pas de danger. Elle n’a jamais connu d’enfant divin mauvais, pourquoi cela changerait ? Confiante, la voilà devant l’invocation. La voilà à la couvrir de sa cape. Si proche de cette inconnue. Elle peut entendre son souffle. Ses cheveux blancs frôlant ses mains. Elle fixe les yeux de la divinité et se rend compte de l’étrange situation dans laquelle elle est.
Parlant doucement, elle cherche à expliquer son geste.


Mes excuses, fille d’Ignis. J’ai juste pensé que vous couvrir un peu serait plus… moins dérangeant pour vous.

Elle se recula lentement, souriante. Puis s’adressa à l’homme derrière elle, qui avait vu toute la scène.

Et a vous aussi, je vous présente mes excuses, vous étiez là le premier, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. J’espère que vous comprendrez.

S’il en était incapable, alors il ne méritait pas d’être ici. Elle se retourna alors vers l’enfant du feu

Je ne suis pas ici pour me battre, seulement trouver amis et alliés. Mais si tu le souhaite, je peux tenter de te délivrer… Ou partir.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Shase
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 96
Liens vers la fiche : Shase ♥️
Elément : Feu
Sorts :
Afficher les sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 31 Oct 2016 - 10:21

Shase

Etat : Délirante
Endurance : 8
Attaque physique : 2
Mana : 14


Shase, t'es là ou je me suis planté de cellule ?
Mais... c'est une statue de Shase en mode Renard !
Je sens que ça ne va pas être simple.


Une voix. Familière. Douce. Rassurante. Mêlée à des mots. Dans le brouillard des sons.

Mes excuses, fille d’Ignis. J’ai juste pensé que vous couvrir un peu serait plus… moins dérangeant pour vous.
Et a vous aussi, je vous présente mes excuses, vous étiez là le premier, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. J’espère que vous comprendrez.
Je ne suis pas ici pour me battre, seulement trouver amis et alliés. Mais si tu le souhaite, je peux tenter de te délivrer… Ou partir.


Des voix. Mélange. Interlocuteur. Liberté ?

Un soupir. Des mots, des voix. Est-ce son armée ? Une goutte de sueur perle sur le front de la renarde, glisse le long de son nez, et se détache pour rejoindre le sol. Elle fixe les deux humains sans trahir son sang-froid. Ses yeux s’attardent sur l’homme, qu’elle a immédiatement reconnu, ce que néanmoins elle ne montre pas.
Je sens que ça ne va pas être simple. Sa voix résonne dans sa tête. Elle perçoit son désarroi. Elle aussi est désemparée. Elle a pitié d’elle-même. Sa tête et son corps s’affaissent doucement au fur et à mesure que les pensées l’écrasent. Yuurei est un humain respectable. Elle est honorée qu’il soit venu la libérer. Mes excuses, fille d’Ignis. L’autre voix vient s’interposer dans ses pensées. J’espère que vous comprendrez. Elle fronce les sourcils et avale sa salive. L’écho dans la pièce se fait de plus en plus fort. Les voix se répètent en elle et dans la pièce, et augmentent en volume. Je ne suis pas ici pour me battre, seulement trouver amis et alliés. Elle a un sursaut.

N’importe qui peut être ton allié.

Elle relève la tête, avec sa détermination revenue. Elle plante son regard dans celui de la femme.

Humain ou demi-dieux, tout le monde est ton ami. Les Dieux en revanche...
Ses iris s’assombrissent. Son visage se fait plus grave.
Ne te voue jamais aux Dieux. Regarde ce qu’ils sont capable d’infliger à leurs enfants.
Elle fait un signe de main et de tête, les bras écartés, pour se montrer elle-même. Les chaînes à ses poignets cliquettent. Elle serre les poings et serre la mâchoire. A ce moment, les fissures luisantes dans les murs se mettent à briller plus fort. Comme si la cellule entière réagissait à son état. Elles pulsent comme des battements de coeur. Et comme si cela ne suffisait pas, en plus de faire plus de lumière, elles chauffent. Leur température augmente lentement. L’épreuve démarre.

Si cela ne tenait qu’à moi, je vous prendrai tous les deux. Cependant, mes parents sont cruels et froids. C’est pourquoi il va falloir vous départager et signer le pacte avec moi. Avant que vous ne rôtissiez sur place. Car cela amuse les Divins.

La chaleur devient rapidement pesante. Pas pour Shase, évidemment. Pour les humains… C’est certainement une autre histoire.

Trouvez donc comment sceller notre alliance. Je ne bouge pas.

HRP:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Yuurei
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 297
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs(pnj Lilith), Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire :
Equipement:
 


Sac sans fond:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Lun 7 Nov 2016 - 12:16

Yuurei Akuma

♦ Humeur: mouillé et chaud !
♦ Endurance+armure:  15
♦ Etat: Très Bon
♦ Attaque physique: 14

Hautaine, ce fut le premier mot qui vint à l'esprit du Rôdeur quand il vit cette jeune femme entrer sans même lui décrocher un regard et agir comme s'il n'existait pas. Le Rôdeur regarde cette svelte demoiselle à la peau pale et aux yeux bleu minéral passer devant lui. La femme aux cheveux d'ébènes couvre de sa cape le corps presque dénudé de la Renarde tandis qu'il se dit qu'avec la chaleur ambiante, cette cape risque plus de la faire transpirer qu'autre chose.

Voilà que cette demoiselle se tourne vers lui et s'excuse de son interruption avant de repartir vers la Renarde sans même que le Rôdeur n'ait pu répondre. La Renarde d'ailleurs, que se passait-il donc auprès de cette Demoiselle Shase que le Rôdeur venait libérer. Après tous ces événements de ces derniers jours, Yuurei se demandait ce qui pouvait bien se passer pour qu'elle soit dans un état pareil en si peu de temps depuis leur séparation. Un instant de réflexion plus tard et Yuurei se demandait si, tout simplement, Shase n'était pas en train de subir la pire gueule de bois depuis la création d'Arcane, en plus d'être piégée dans sa cellule et de devoir leur faire passer une épreuve imposée par Ignis bien sûr.

Yuurei écoute avec patience la fille d'Ignis répondre à l'étrangère. Visiblement celle-ci semble en vouloir fortement aux quatre dieux, un peu comme toutes les invocations qu'il a croisés jusque-là. Yuurei se rappela la dernière fois où il l'avait croisé et où elle avait lever la bouteille au ciel, jurant après Ignis de venir la chercher, car elle n'irait pas dans sa cellule d'elle-même. Un petit sourire vint au coin de la bouche du Rôdeur, un semblant d'affections, même dans cette position la provocatrice petite Renarde restait semblable à elle-même.

"N’importe qui peut être ton allié.
Humain ou demi-dieux, tout le monde est ton ami. Les Dieux en revanche... Ne te voue jamais aux Dieux. Regarde ce qu’ils sont capables d’infliger à leurs enfants."


Le sourire du Rôdeur s'effaça, cette provocation ressemblait de plus en plus à de la haine pour son créateur. Haine parfaitement compréhensible après tout. Les fissures longeant les murs de la salle luisent d'un rouge orangé, d'un rouge flamboyant et augmentent peu à peu d'intensité tandis que la chaleur monte.

"Si cela ne tenait qu’à moi, je vous prendrai tous les deux. Cependant, mes parents sont cruels et froids. C’est pourquoi il va falloir vous départager et signer le pacte avec moi. Avant que vous ne rôtissiez sur place. Car cela amuse les Divins."

La chaleur devient pesante très rapidement et Yuurei enlève sa cape et son armure, ne gardant que le gant sur sa main droite et le linge noir masquant son dos. Fouillant dans son sac sans fond pour attraper une outre d'eau pleine. Ce n'est pas comme-ci Lilith lui avait fait prendre avec lui de quoi arroser tout le désert après tout. Le rôdeur s'en vida de nouveau une bonne partie sur la tête histoire de faire redescendre son corps à une température acceptable puis regarda l'outre désormais à moitié vide d'eau encore fraîche, merci la magie du sac sans fond.

Le Rôdeur se dirigea vers Shase d'un pas résolu et ... trempé, passant à côté de l'étrangère à qui il tendit son outre à moitié pleine en lui disant d'un air amical.

" Il vaut mieux être bouilli que rôti, crois moi sur paroles. "

Que la femme prenne ou non l'outre d'eau, le Rôdeur continue son chemin vers Shase tout en sortant une autre outre de son sac à destination de la Renarde. Une fois à son niveau, le Rôdeur lui parla calmement, plongeant ses yeux bleus azurés dans les yeux irisés de la Renarde.

"Demoiselle Shase, je ne sais pas si tu subis encore les effets de l'alcool ou si c'est dut à la chaleur, mais je pense qu'un peu d'eau te feras du bien, tu ne sembles vraiment pas dans ton assiette. Sinon il va falloir nous aider un petit peu pour ton épreuve. Je ne pense pas que la plus solide des épées puisse briser ces chaînes".

En fonction de la réponse de la Renarde, le Rôdeur lui donnera de l'eau. Mais dans tous les cas, Yuurei écoutait avec attention ce que la Renarde va avoir à lui dire.  Avec la chaleur ambiante, le métal va commencer à être brûlant pour de la peau humaine.



"Invité, sache que je t'observe."
Yuurei aime beaucoup parler et il s'exprime en color=#2745e6
Un jour, peut-être, entendrez vous Lilith vous parler en color=#3a7a3c, tachez de ne pas la vexer
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Entrez, amis éternels.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» les vrais amis
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Un truc pour nos amis les chats.
» Les vrais amis
» Khazad-dûm & la Moria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple du Feu-