Seïd Affad, le basané

Partagez| .

Seïd Affad, le basané

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mar 18 Juil 2017 - 17:24

° Identité °


Nom: Affad
Prénom: Seïd
Sexe: Masculin, évidemment
Age: 29 ans
Endurance: 11


° Caractère °


Voyons, par quoi commencer ? Par le point le plus important à mon sens : je suis et je l'avoue sans honte, un grand charmeur. Je ne parle pas de baratiner une femme pour obtenir quoique ce soit non. Je suis un charmeur foncièrement charmant. J'aime les femmes, mais avant tout je les respecte. Je ne saurais user de fourberie pour partager mon lit avec une dame. Je suis toujours sincère dans ce que je peux leur exprimer et ce que j'aime par dessus tout, c'est voir le plaisir qu'elles peuvent ressentir à m'entendre leur conter leur beauté. Je suis très délicat et avenant avec ces dernières, elles sont si précieuses et uniques à mes yeux que je ne saurais les malmener. Et puis, pour la plupart, les hommes de nos jours sont des rustres qui ne pensent qu'à leur propre intérêt sans se soucier de leurs manières. Ça me débecte de voir si peu d'estime envers ces dames qui ont tant à offrir. Mais je suis un commerçant avant tout et je reste charmant et aimable auprès de ma clientèle et de tout être unanimement. Cependant, je reste un humain avec ses sautes d'humeur qui peuvent parfois être des plus rocambolesques et surtout, à mon grand regret, vulgaires.

Car oui, ce que n'ont pas oublié de m'offrir mes origines, c'est le sang chaud qui caractérise le peuple du Feu. Et il faut dire aussi que je me porte une certaine estime. J'ai ma fierté, qui peut être parfois mal placée mais, je ne la considère guère comme un défaut. Je suis, à mon sens, simplement conscient de ce que vaut mon existence. Alors toute attaque directe envers cette dernière pourra recevoir en réponse une déflagration. Tout comme des affronts dirigés vers les personnes que je chérie ou qui, à mes yeux, ne méritent pas de telles offenses, car j'ai aussi ma petite touche protectrice.

J'aime les plaisirs simples, charnels évidemment et les activités de détente comme la lecture ou la poésie. Mais aussi des plus frivoles : la musique ou la danse par exemple. J'ai aussi, malgré moi, un côté cupide qui est visiblement de famille. L'argent, les biens, les bijoux, c'est quelque chose qui fait parti de nous et que l'on aime montrer. Mais c'est aussi parce que j'aime la beauté de ces objets que j'en collectionne et que je m'en part.

J'adore les femmes, mais par les Dieux, l'engagement m'effraie. Je ne puis les aimer autant sans en devenir malheureusement volage et je ne pourrais ne butiner qu'une seule fleur de ce champs florissant.

En ce qui concerne mes rêves, je parlerais davantage d'envies ou d'ambitions. Je ne suis vraiment pas quelqu'un de rêveur, même plutôt avec la tête sur les épaules. Aussi, c'est assez simple : je veux finir ma vie avec ma passion pour les plantes et les femmes, peut-être m’exporter jusqu'au Nord et y découvrir d'autres plaisirs. Ou encore délivrer un fils de Dieux pour m'épauler et faire prospérer mon affaire. Finir vieux garçon à raconter mes histoires aux plus jeunes, comme le ferait un sage. Ah si ! Peut-être m'essayer à la Magie Corrompue. Je ne saurais dire pourquoi, mais c'est une vieille envie qui me poursuis. Mais je ne la garderais surement qu'à l'état de rêve, pour celle-ci au moins. Personne ne le sait de toute manière.

Pour finir, ma religion est celle du Précautionniste. Ma famille l'a toujours été, même des générations en arrière. C'était d'abord une obligation de part mon éducation, puis avec les années c'est devenu une conviction. Je prie régulièrement les Quatre de manière assez discrète pour ne pas être dérangé. Ils sont les Pères de ce monde dans lequel nous vivons et c'est en grande partie pour cela que je les prie, pour les remercier et pour quérir leur forces. Les Enfants de Dieux sont pour nous des êtres à part entière à respecter, peut-être même bien plus que les Humains. Pour moi, ils sont la quintessence de la puissance des Quatre et nous, les Humains, nous devons d'en prendre le plus grand soin.
◦ ◦ ◦ ◦ ◦

° Physique °



Un petit effort, vous n'êtes pas aveugle quand même ! Ou peut-être que si, alors je vais jouer le jeu. À propos des informations de base, je mesure un mètre quatre-vingt huit pour environs quatre-vingt deux kilos, bien que je ne passe évidemment pas mon temps à me peser. On peut dire, sans immodestie, que j'ai le corps plutôt bien fait, une musculature assez bien dessinée, pas d'excroissance ou de mal-formation à noter. Ma peau est tannée de part mes origines toutes droites venues du Désert Ambré, ce qui mon confère évidemment un certain exotisme en comparaison à la majorité de la population de Lüh. Ma chevelure est longue pour un homme, m'arrivant aux épaules, d'un brun foncé et plutôt épaisse, que je coiffe avec des accessoires fait d'or. Mon visage, hexagonal aux pommettes quelque peu saillantes, est souligné par des sourcils fournis et une barbe bien entretenue et décorée elle aussi. Des lèvres ma Foi basique, des dents blanches, un nez légèrement cabossé mais surtout, des yeux en amandes aux iris grises. L'un des plus précieux cadeaux qu'à pu m'offrir ma mère, pour le peu que je tiens d'elle.

Pour le style vestimentaire et bien, il est proche de celui de mes origines avec cette petite touche de richesse qu'a su gagner la famille Affad. De grandes tuniques plutôt amples aux tissus épais et de qualité, souvent dans les tons violet et décorés de fils dorés en ce que me concerne. Je me part de beaucoup de bijoux en or, colliers, bracelets, bagues, boucles d'oreilles. Tout ça dans un soucis d'esthétisme des plus maitrisé.

Une détail qui a son importance, les hommes de la famille se décore le visage de trois points au milieu du front et sous chaque œil. C'est une tradition qui nous suit certainement depuis des générations et qui exprime notre élégance alliée à notre virilité.

◦ ◦ ◦ ◦ ◦

° Vie °


Famille: Il y a bien des choses à en dire ...

Jafar Affad
Mon père, âgé à ce jour de cinquante cinq ans, est un ancien tisserand venu du Désert, avide de reconnaissance et de richesse, implanté à Lüh. De part son savoir-faire extraordinaire et ses produits hors du commun, il a su rapidement se faire un nom et une place. Sa richesse grandissante, il a part la suite diversifié son commerce en prenant possession d'une maison close : Aux Rêveries Lühiennes. Sa réputation n'étant plus à prouver, il s'est marié à une noble.

Ambroise du Lac
Ma mère, âgé de quarante-quatre ans, s'est vu mariée à mon père dès sa majorité. Ce fut évidemment un mariage plus que forcé, mais elle ne s'en ai jamais vraiment plaint puisqu'elle avait une vie plus que confortable auprès de lui. Il était respectueux et ne la forçait à rien. Elle s'est donc épris de lui au bout de quelques années et ils vivent aujourd'hui leur amour avec discrétion, même devant moi.

Chirine Affad
Ma petite sœur de vingt et un an. Magnifique mais rebelle, elle a préféré rejoindre mon oncle et notre "clan" dans le désert.

En ce qui les concerne, je ne les ai rencontré que deux ou trois fois peut-être.

Histoire:

La mienne ? Vous n'en avez pas besoin, c'est le moment présent qui compte. Mais si vous y tenez... Ne vous attendez surtout pas à quelque chose d’exceptionnel. Mon existence n'a rien de romanesque, elle est voir même des plus quelconque. Je n'ai pas vécu de grand choc émotionnel, ni perdu subitement d'être proche -si l'on éloigne l'exil auto-proclamé de ma sœur-. Je n'ai pas non plus accompli d'acte héroïque au point d'en devenir célèbre ou perdu la raison suite à une déception amoureuse. Je n'ai pas à déclarer de pauvreté criante ou de handicap moteur. Cependant, concernant ce domaine, il s'avère que depuis quelques années, je suis assaillis par de puissantes faiblesses respiratoires, survenant à des instants qui n'ont aucun lien les uns par rapport aux autres. Je peux en être victime pendant une activité physique ou durant une bonne nuit, confortablement installé dans mon lit. Je n'y vois vraiment aucune logique. Mes nombreuses inhalations et autres fumigations ont quelque peu régulé les choses mais ne semblent aucunement faire reculer le problème. Mais j'ai appris à faire avec et je n'en perds pas le goût pour la vie.

Vie qui a été avec moi des plus tendres je dois dire. Ou en tout cas, bien plus que pour la plupart. Je suis le premier né de Jafar Affad, tisserand émérite et brillant commerçant. Vous savez déjà qu'il vient sur Désert Ambré, qu'il a fait grandir son nom au sein de la ville de Lüh et y à trouvé une femme : Ambroise du Lac. J'ai beaucoup d'affection pour mes parents, ils m'ont élevé avec amour et douceur. Ils ont opté pour l'embauche d'un précepteur afin de faire mon éducation. Quelques années plus tard, huit pour être exact, vint au monde ma sœur : Chirine.

Nous avons eu, à mon grand regret, une fraternité des plus tumultueuses. Elles ne se dévoilait jamais sur les raisons de ses colères envers moi mais, étant un fin observateur, j'avais mes idées. J'étais l'aîné, celui qui allait hérité de tout, celui vers qui se tournait indéniablement l'attention. Chirine, elle, était souvent relayée au second plan et je dois dire que le petit garçon que j'étais ne parvenais pas à la faire revenir vers moi. Mais je la comprenais et c'est pour ça que je l'ai laissé partir, sans retenue, des années plus tard.

A part ça, de mon enfance à mon adolescence, il n'y avait rien eu de bien notable. Mon physique n'étant pas habituel, j'ai eu diverses amourettes. En réalité, ma fascination pour la gente féminine a dû me prendre vers l'âge de treize ans. Je commençais déjà à compter fleurette et souvent même auprès des Dames de l'âge de ma mère. Ça les faisait beaucoup rire en tout cas et en y repensant, moi aussi. Mais ça m'apportait aussi bon nombre d'ennui. Les jeunes garçons -et même les hommes- n'apprécie guère la concurrence et j'avais le chic pour récolter les fruits de ma popularité auprès des demoiselles. Beaucoup de règlements de compte, de petites bagarres au coin d'un rue. Je n'en sortais pas vainqueur à chaque fois mais toujours avec distinction. Même dans ma manière de me battre je m'efforçais de garder un semblant d'élégance, je n'étais pas un rustre moi. En tout cas, toutes ces petites frasques avaient forgé mon caractère, mon corps et aussi mon habilité.

Durant toutes ces années, une autre fascination s'est également révélée : l'herboristerie. Il y avait une boutique dans laquelle je me rendais très régulièrement, tenue par une charmante dame d'un âge avancé. Je ne saurais dire ce qui m'a pris à cette époque, mais je suis entré dans son échoppe sans y réfléchir, certainement attiré par toutes ses odeurs. Et puis la curiosité faisant, j'ai cherché à en savoir davantage. Elle fut mon enseignante de fortune. C'était une dame aimante qui se complaisait à me transmettre son savoir. J'ai tout appris d'elle et je ne l'en remercierais jamais assez. Elle est malheureusement aujourd'hui décédée et sa boutique à été rachetée pour un autre commerce, mais je garde précieusement toutes ses notes.

Conséquence à tout cela, à l'âge de seize ans, ayant achevé mes études, je n'avais d'autres envie que d'ouvrir ma propre boutique. J'avais appris le métier dans ses moindres détails mais, il y avait quelque chose qui ne me convenait pas. Mon père aurait été un généreux investisseur dans cette entreprise mais je voulais y parvenir par moi même. Ma fierté était en jeu. Aussi, j'avais besoin de fonds et je n'avais trouvé d'autres solutions que de m'engager en tant que soldat. Je suis d'abord passé par la milice, plus facile d'accès. J'avais de bonnes aptitudes de base alors ça n'avait pas été très compliqué. Trois ans plus tard et le corps bien mieux forgé, j'ai ensuite visé la Garde Dorée qui elle payait bien mieux. Je n'avais nullement l'ambition d'être le meilleur de ma promo, simplement d'être assez performant pour être gradé et pouvoir faire une carrière suffisante à mes ambitions. Je me suis rapidement aguerri, grâce une facilité d'apprentissage indéniable. Une fois ma sélection faite, j'ai pu rejoindre les rangs de la Garde et y ai officié pendant six ans de bons et loyaux services. J'aurais certainement eu besoin de bien moins de temps si je n'étais pas un aussi bon vivant... Mais ces années ont été riches sur une chose : c'est grâce à elles que j'ai pu rencontrer bons nombres de Demi-Dieux par le biais de mes supérieurs. Itlahnos notamment, compagnon de Neimos. J'ai aussi eu la chance de croiser le chemin des plus renommés de la Garde, Rihorn et Deroc. Ils sont tous si différents, uniques et fascinants. Ils sont bien plus complexes et captivants que les humains à mon sens, ce sont vraiment des êtres qui m'inspirent. Peut-être aurais-je un jour la chance d'en libérer un.

Après cette carrière et mes économies faites, je pouvais acheter une échoppe dans la rue commerçante pour y ouvrir mon herboristerie dans laquelle j'officie depuis quatre années. Mon nom m'ayant évidemment aidé, j'ai su me faire une place importante dans ce commerce. Les marchands itinérants me font parvenir des herbes venues de tout Arcane mais je dois dire que j'y préfère mes petites escapades -sous bonne garde- à proximité de la ville, armé de ma serpe. La dangerosité implacable de l'Île ne me permettant pas de fureter à ma guise, je dois me contenter d'une bien faible étendue. D'où l'idée de délivrer un Enfant Divin pour, pourquoi pas, m'aider dans ma tâche. Mais ça, c'est encore une autre histoire.

Pour ce qui est des récentes nouvelles, mon père se fait vieux. La mort ne guette pas encore tout à fait à sa fenêtre, mais les années filent. Il reste pourtant gaillard et plein de vie. De toutes évidences donc, j'allais devenir le représentant de la famille Affad mais mon père m'a fait une demande que je ne peux pas refuser. Malgré mes protestations depuis des années devant le mariage, il m'a réclamé un petit enfant. Bien sûr, l'idée ne m'enchante absolument pas mais, je n'ai pas su refuser sa demande. Comme toute bonne famille, on m'a trouvé une fiancée que je rencontrerais sous peu. J'aurais pu protester mais au vue de ma condition de volage, je n'avais d'autres alternative que celle-ci puisque je n'aurais su n'en choisir qu'une.
◦ ◦ ◦ ◦ ◦

° Autres °


Métier: Herboriste & Noble
Signes particuliers: Une peau matte associée à des iris grises. Beaucoup de bijoux. Quelques traces de ma carrière de Garde.
Rêve, ambition: Faire prospérer mon affaire jusqu'au Nord. Délivrer un Enfant des Dieux. Ne pas avoir à me marier ?
Arme: De manière constante, une serpe (M:2, T:4, R:2) -oui je pense pouvoir l'utiliser comme arme si besoin-

° Hors-Jeu °


Comment avez vous découvert ce forum ? Double Compte de Lagertha :]
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Toujours addictive
Comment trouvez vous le design de ce forum ? Ben moi j'aime !
Avez vous lu le règlement ? [Validé par la tigresse qui se prend pour un pingouin]
Avez vous vu la ChatBox ? Oui !
Savez vous comment voter pour le forum ? Évidemment !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Seïd Affad le Lun 24 Juil 2017 - 9:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 868
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 24 Juil 2017 - 7:06

Bonjour et re-bienvenue sur notre île !

I. Caractère

Il serait bien de rajouter un passage sur son point de vue sur les invocations, même si tu les évoques un peu. Savoir comment tu les considère, entre autre.

Et c'est tout !

II. Physique

Ok ~

III. Histoire

Il y a seulement l'histoire du passage de ton personnage dans la garde dorée qui me chiffonne. En effet, il y rentre certes, mais pour y rentrer il faut tout de même être un bon combattant de base, et ce n'est pas trop préciser dans la fiche.
Alors, soit tu fais un tour par la case milice puis garde dorée, soit tu peux préciser que lors de tes études tu as acquis les bases pour bien te battre, ce qui est possible aussi car ton personnage en a les moyens ^^

Conclu :

Pas grand chose à dire héhé. J'aime bien ton personnage, on va bien s'entendre si on se croise ~
En tout cas, pas de fautes ni de grosses horreurs, juste à corriger le carac et l'histoire, et c'est bon.

Bon courage pour les modifications et si tu as des remarques ou questions, n'hésite pas !


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Lun 24 Juil 2017 - 9:13

Voilà les modifications apportées, j'espère que ça conviendra :] :

Caractère :
Seïd a écrit:
Pour finir, ma religion est celle du Précautionniste. Ma famille l'a toujours été, même des générations en arrière. C'était d'abord une obligation de part mon éducation, puis avec les années c'est devenu une conviction. Je prie régulièrement les Quatre de manière assez discrète pour ne pas être dérangé. Ils sont les Pères de ce monde dans lequel nous vivons et c'est en grande partie pour cela que je les prie, pour les remercier et pour quérir leurs forces. Les Enfants de Dieux sont pour nous des êtres à part entière à respecter, peut-être même bien plus que les Humains. Pour moi, ils sont la quintessence de la puissance des Quatre et nous, les Humains, nous devons d'en prendre le plus grand soin.


Histoire :
Seïd a écrit:
A part ça, de mon enfance à mon adolescence, il n'y avait rien eu de bien notable. Mon physique n'étant pas habituel, j'ai eu diverses amourettes. En réalité, ma fascination pour la gente féminine a dû me prendre vers l'âge de treize ans. Je commençais déjà à compter fleurette et souvent même auprès des Dames de l'âge de ma mère. Ça les faisait beaucoup rire en tout cas et en y repensant, moi aussi. Mais ça m'apportait aussi bon nombre d'ennui. Les jeunes garçons -et même les hommes- n'apprécie guère la concurrence et j'avais le chic pour récolter les fruits de ma popularité auprès des demoiselles. Beaucoup de règlements de compte, de petites bagarres au coin d'un rue. Je n'en sortais pas vainqueur à chaque fois mais toujours avec distinction. Même dans ma manière de me battre je m'efforçais de garder un semblant d'élégance, je n'étais pas un rustre moi. En tout cas, toutes ces petites frasques avaient forgé mon caractère, mon corps et aussi mon habilité.

Seïd a écrit:
Aussi, j'avais besoin de fonds et je n'avais trouvé d'autres solutions que de m'engager en tant que soldat. Je suis d'abord passé par la milice, plus facile d'accès. J'avais de bonnes aptitudes de base alors ça n'avait pas été très compliqué. Trois ans plus tard et le corps bien mieux forgé, j'ai ensuite visé la Garde Dorée qui elle payait bien mieux. Je n'avais nullement l'ambition d'être le meilleur de ma promo, simplement d'être assez performant pour être gradé et pouvoir faire une carrière suffisante à mes ambitions. Je me suis rapidement aguerri, grâce une facilité d'apprentissage indéniable. Une fois ma sélection faite, j'ai pu rejoindre les rangs de la Garde et y ai officié pendant six ans de bons et loyaux services. J'aurais certainement eu besoin de bien moins de temps si je n'étais pas un aussi bon vivant...
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 868
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 24 Juil 2017 - 15:21

Ça me convient !

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Un admin viendra bientôt te corriger si besoin et te valider définitivement par la suite ~


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rangi
avatar
Admin Rangi



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Clapi.art
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 1153
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Titan du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Sorts : vent_;0
electricite_0;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 25 Juil 2017 - 10:34

Peu de chose à dire pour moi. Attention au fait que de par son activité commerçante ton père est vu avec le plus grand mépris par le reste de ta famille maternelle, malgré sa grande richesse. Ta mère et toi êtes les seuls possesseurs d'un titre de noblesse dans cette union. Même si cela n'empêche pas toute la petite famille de profiter de ce statut. ^^

Félicitations ! Tu as ma seconde validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .
Bon jeu !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Seïd Affad, le basané

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Esterial Falss
» Good Morning Marijoa
» L'albinos et le basané s'amusent. [Pv : Aleksi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-