La centaure et le renard, récit d'une rencontre.

Partagez | .
 

 La centaure et le renard, récit d'une rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Serindë
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 18
Double Compte : Oblivion El'Galas
Elément : Terre
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 8 Nov - 22:35

La demi-déesse était enfermée depuis trop longtemps. Elle avait oublié depuis combien de temps elle moisissait dans sa cellule. Au dehors, un animal hulula et elle tourna la tête, ses yeux d’or liquide attirés par l’éclat d’une étoile, qu’elle voyait se découper dans l’encadrement de son unique fenêtre. Et alors elle laissa un souvenir prendre possession de son esprit, lui arrachant une expression de mélancolie d’une tristesse à fendre une pierre.


***

Serindë passait toutes ses nuits à regarder les étoiles à travers les frondaisons des arbres millénaires qui constituaient Uinen. Elle avait toujours eu une fascination étrange pour ces petits points lumineux qu’Ignis avait semé dans le ciel d’Aer. Elle avait toujours été intriguée par les astres car ils étaient le résultat d’une entente entre deux des Quatre. Son père Terra et Aqua ne s’étaient accordés que pour créer les marécages, ce qui était quand même moins beau que les étoiles, il fallait le reconnaître. Avec Ignis, ils avaient créé les volcans : majestueux et effrayants, pas délicats et beaux comme les éléments célestes. Enfin Aer et son père n’avaient jamais rien créé de concert, comme si une entente entre eux étaient impossible. D’ailleurs, une inimitié stagnait entre les enfants des deux dieux depuis toujours sans qu’on en sache vraiment la raison.

La centaure ne se sentait pas concernée, dans ses forêts, par cette méfiance millénaire envers ses cousins, issus de la lignée d’Aer. En effet, personne ne venait jamais la déranger et elle en était très contente. Elle n’avait pas été créée par son père pour être sociable ni forcément très aimable et le temps avait filé sans qu’elle ne converse réellement avec un autre de ses pairs. Ils n’étaient pas encore arrivé au temps ou la création des Hommes avait fait basculer l’univers dans la folie. Il restait à cet instant encore des siècles et des siècles de paix à vivre.
Ainsi donc la protectrice des forêts s’abîmait dans la contemplation d’un ciel qui lui resterait toujours inaccessible, mais elle n’en concevait aucune rancoeur, elle comprenait parfaitement où se situaient les limites de son domaine et clairement les cieux étaient bien au-delà. C’était ainsi, c’était comme ça que les Quatre en avaient décidé et il ne lui appartenait pas d’y trouver à redire.

Elle était satisfaite de son sort, de sa vie, et pour rien au monde elle n’aurait voulu que ça change. Le sourire qui avait commencé à s’épanouir sur ses lèvres carmins à cette pensée se figea. Quelque chose approchait. Ca déplaçait l’air dans la forêt, faisant bruisser les arbres d’indignation. La centaure se leva prestement et suivit les indications de ses protégés feuillus pour atteindre finalement une clairière de belle taille. Toutes ses forêts avaient au moins une clairière et un cours d’eau, c’était ainsi que Terra en avait décidé.
Ainsi donc, tapie à l’orée des bois, ses yeux étincelants dans la nuit, Serindë se tint à l’affût. Qui donc venait ainsi troubler sa quiétude et celle des arbres et des animaux ? Et surtout, pour quelle raison ? Ami ou ennemi ? Les questions défilaient dans la tête de l’enfant de Terra. Parfois elle avait dû défendre ses domaines contre d’autres demi-dieux dont les tâches entaient en conflit avec la sienne. Serait-ce le cas également cette fois-ci ? Elle patienta, car il n’y avait bien que ça à faire. Pour le moment.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Membres
Valefor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Mackerel
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 44
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : /
Inventaire : /
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 10 Nov - 21:25

Dans ce temps qui n'existe plus que dans les souvenirs de l'enfant d'Aer, Valefor parcourait les cieux. Jouissant d'une liberté qu'il n'aurait sacrifié pour rien au monde, il volait, filait et fonçait dans les airs avalant à grande goulée l'air frais des cieux. Le vent sur son pelage, la fraîcheur de l'air sur ses yeux, l'odeur de pureté qui émanait de l'air ambiant. Il s'amusa même à faire quelques acrobaties avant de redescendre un peu plus près de terre. Car, bien qu'il soit tel un esprit libre, il avait malgré tout une tâche à accomplir pour préserver la beauté de ce monde, de son monde.

S'approchant du sol il perçut finalement un piaillement qu'il avait trop peu entendu pour le reconnaître. Ce cri était plaintif et apeuré, aussi le renard choisi d'aller voir de plus près pour en avoir le cœur net. Il était le gardien des créatures d'Aer, implicant donc tous les oiseaux quelque soit leur age. Poussant et repoussant les feuillages des arbres qui l'entouraient pour atteindre le lieu d'origine des cris. Ce n'est qu'alors qu'il vit qu'un petit nid d'oisillons piaillaient pour tenter de prévenir leurs mère de les sauver. Cependant le prédateur, ici un serpent, n'avait que faire de pareil tapage puisqu'il n'entendait pas.
En principe Valefor n'intervient pas dans les affaires de la nature car c'est la loi de la sélection naturelle. Malheureusement, ici les petits oiseaux appartenaient à une espèce qui commençait à diminuer dangereusement pour faute de problème de reproduction. Aussi le serpent lui n'était qu'une espèce très commune de ce qu'il avait cru observer. C'est pourquoi cette fois il se permis d'intervenir par l'attribution de sa tâche.

S'approchant rapidement de la situation, le serpent resta immobile toisant ce nouvel arrivant. Ces créatures n'étant pas vraiment courageuse préféra battre en retraite lentement pour éviter un combat qu'il n'était pas sur de gagner. Une fois seul avec les petits le renard aérien vérifia qu'il n'était pas blessés et s'occupa de les réconforter le temps que leur mère rentre. Pourtant après quelques minutes à peine, il perçut la présence de quelqu'un d'autre non loin. Les sons de sabot venait d'en bas de l'arbre. Il vit alors un de ses frères demi-dieu. Celui-ci semblait être un quadrupède comme lui, mais le haut de son corps était bien différent de l'autre partie de sa personne. Cependant c'était une création des dieux fondateurs et elle était ce qu'ils désiraient, enfin plus particulièrement Terra, son apparence lui laisser penser que c'était un serviteur de Terra.

Il déposa une protection sur les petits en train de s'endormir dans le nid et descendis vers la nouvelle arrivante. Se posant à quelques mètres d'elle, il s'inclina prestement pour éviter tout mal entendu.


« Bonsoir cher consœur. J'imagine que mon intrusion ici est la raison de ta présence devant moi... »

N'ayant aucune idée des intentions de son interlocutrice, il préférait miser sur la prudence. Valefor n'abordait pas de posture agressive, mais il se tenait prêt à invoquer un sortilège de défense en cas de mouvements suspect.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Serindë
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 18
Double Compte : Oblivion El'Galas
Elément : Terre
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 15 Nov - 1:32

Cela faisait bien longtemps que la centaure n’avait pas croisé un autre demi-dieu. Attentive, elle l’avait vu se poser avec délicatesse sur la branche de l’un de ses protégé, pour faire fuir un serpent qui s’en prenait à des oisillons. Le coeur généreux de la fille de Terra s’attendrit à cette vision et elle baissa légèrement sa garde. Elle avait bien noté qu’à part être réveillés en pleine nuit, les arbres de Uinen n’avaient pas eu à souffrir plus que d’un manque de sommeil. C’était un bon point pour le nouvel arrivant.

Désireuse de savoir à qui elle avait affaire, et malgré sa faible capacité à se montrer sociable, Serindë ne bougea de sa position, se sachant désormais découverte. Quand il la salua en s’inclinant, la centaure haussa un sourcil curieux. Qu’était-ce donc là ? Une façon de dire bonjour ? De se montrer sous son meilleur jour ? Étrange comme comportement mais il n’avait pas l’air décidé à se battre, c’était déjà très bien. Elle essaya de faire de même que lui, pliant une de ses patte de devant pour s’incliner. C’était un peu maladroit mais ça avait l’air plutôt probant.

“Bien le bonsoir fils d’Aer. Tu as un peu ébouriffé mes protégés en sauvant les tiens. Ce n’est pas bien grave, ils se rendorment déjà.”

Serindë disait vrai, les arbres avaient cessé de s’agiter et un silence relatif s’était installé sur Uinen. Qui savait écouter pouvait entendre le fouissement des rongeurs nocturnes, le frottement des plumes, l’humus bruisser sous les pas des prédateurs silencieux. La nuit, tout un monde s’éveillait, et la centaure l’aimait tout autant que celui qui vivait de jour. Les Quatre avaient fait un travail splendide, elle ne se lassait pas de l’observer. Elle doutait d’ailleurs de s’en lasser un jour.

Avec un petit sourire, elle observa son cousin du vent. C’était un renard, ou quelque chose d’approchant. Ses couleurs n’étaient pas faites pour être discrètes, rouge et bleu étaient les maîtres mots et la fille de Terra se dit que ça ne devait quand même pas être très pratique pour se cacher. Peut-être n’en avait-il pas besoin ? Peut-être n’avait-il pas besoin, comme elle, de devoir se cacher pour surprendre ses ennemis ? C’était une idée étrange mais après tout, qui savait ce qu’Aer avait demandé à son enfant.

“Je t’ai vu prendre soin des oisillons, est-ce la ta tâche ? Protéger les enfants d’Aer ? Ce serait un bien noble travail.”

Là encore elle avait été sincère. Protéger la vie était tellement gratifiant. Sa tâche à elle lui apportait en tout cas un grand épanouissement. Elle sentit son sourire s’élargir plus avant avant de froncer les sourcils. Ses oreilles s’agitèrent soudain, cherchant l’origine d’un son. Soudainement tendue, la Brodeuse des Forêts renâcla.

“On dirait que la courtoisie va devoir attendre. Quelque chose se prépare. Par là.”

Et sans attendre de voir si le renard divin suivait, Serindë se mit en route vers le nord, galopant à toute allure. Là-bas, la terre grondait et une odeur de brûlé commençait à remplir l’air. Bientôt elle commença à entendre les cris de douleur de ses protégés. Accélérant au maximum sa course elle déboucha bientôt sur un mur de feu. Se cabrant, elle fit demi-tour. Les actions d’Ignis étaient toujours les plus difficiles à contrecarrer pour elle. Que pouvait-elle faire contre ce gigantesque feu de forêt…?

Désespérée, Serindë regarda autour d’elle si seulement elle pouvait détourner un cours d’eau… Mais le petit ruisseau qui passait dans Uinen ne serait pas suffisant. Elever la terre en hautes murailles ? C’était contre nature de déformer ainsi la création des Quatre mais si elle voulait accomplir sa tâche et sauver ses protégés, elle n’avait guère le choix.
Elle s’agenouilla donc et posa ses mains par terre, puisant dans la terre la force nécessaire à soulever celle-ci. Elle n’était pas une maîtresse des sols mais Terra lui avait suffisamment donné de connaissance à ce sujet pour y arriver. Il le fallait.
Elle réussit finalement à attraper assez de matière et se redressa d’un coup soulevant les sols comme elle aurait soulevé une nappe. D’immenses murailles rocheuses s’élevèrent alors entre le feu et les arbres. Il ne restait plus qu’à espérer que ce serait suffisant pour protéger Uinen.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Membres
Valefor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Mackerel
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 44
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : /
Inventaire : /
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Aujourd'hui à 21:49

Valefor vit donc la fille de terra le saluer en retour du siens. Cela prouvait qu'elle non plus ne cherchait pas à se battre. Étant tout deux immortel, la querelle aurait seulement pris fin lorsque l'un ou l'autre aurait décidé de lâcher prise. C'était sans doute mieux ainsi. Elle lui expliqua que son passage avait dérangé ceux dont elle avait la charge. Aussi comprit-il rapidement pourquoi elle était venue aussi vite, il en aurait fait de même dans une situation similaire. Alors même que le renard sortait de ses pensées, il vit que son interlocutrice semblait savourer la sérénités des lieux. Puis en se tournant vers lui, elle lui demanda le rôle qu'il jouait en ce monde. Valefor profita d'un moment pour réfléchir à sa réponse. Car elle n'était pas simple et impliquait un sens assez large des choses.

« Hum, ce que tu me demande est difficile à exprimer simplement. Mon rôle est autant de protéger les espèces dont la population est faible pour éviter qu'elles ne disparaissent, que de tuer celles dont la population trop nombreuse met en danger leurs environnement. J'aime à penser que je joue le rôle d'une sélection naturelle. »

Mais alors qu'il allait poursuivre son monologue, la fille de Terra partit aussi rapidement que possible. Son air alarmé et sa précipitation lui indiquait que cela devait sûrement être un danger. Bien qu'il n'ai aucune responsabilité de ce côté là, il décida de la suivre pour vérifier que les petits oisillons n'étaient pas en danger eux-aussi.
Une fois sur place il vit la fille de Terra au prise avec un feu de forêt. Elle semblait légèrement hésitante ? Il n'en était pas sur. Quoi qu'il en soit, lorsque cette dernière érigea une muraille de terre pour protéger ce qui restait de la forêt, le renard fronça les sourcils. Cela empêcherais bien le feu de progresser, mais pour de ravager ce qui ne l'était pas. Bien que cela ne soit pas sa tâche de prime abord, Valefor décida d'aider sa consœur malgré tout. D'autres animaux étaient peut être en danger dans les alentours et il n'allait pas tergiverser pour intervenir. En fermant les yeux, les tatouages sur sa peau s'illuminèrent marquant sa concentration magique. Il réunit le pouvoir de l'air l'entourant. Beaucoup penserait à simplement souffler sur le feu pour l’éteindre, sauf que la force du vent nécessaire à éteindre cet incendie serait bien trop destructrice pour la faune et la flore autour du feu.
Non, la solution était bien plus subtile. Sa magie s'appliqua à réduire fortement la densité de l'air jusqu'à la rendre presque inexistante. Le feu privé de son carburant, n'eut d'autre choix que de s'éteindre en un minimum de temps.
Valefor finit par redescendre vers la demoiselle centaure et se posa non loin d'elle pour l'informer de la situation.


« J'ai fini d'éteindre ce qui restait du feu, j'imagine que mon aide n'était pas indispensable, mais autant éviter d’aggraver les dommages sur ton domaine non ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La centaure et le renard, récit d'une rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Abelio, centaure
» renard voleur de.... boules de pétanques !!
» Sous l'oeil du renard la délégation revient
» Petit Renard | 3 lunes | Chaton | Pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-