Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Renouveau
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Kamaël
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 21
Double Compte : Sheiko
Liens vers la fiche : Parangon Foudroyant
Elément : Air
Métier : Gardien de la Foudre
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Renouveau   Mar 26 Nov - 16:26

La cellule n'avait pas changé depuis que je l'avais quitté. Toujours aussi vide, neutre. Cette punition n'avait pas changé, mais moi oui. J'avais évolué, dépassé ce que j'étais. Dépassé ce châtiment, qui ne m'atteignait plus guère.
Les créatures, dieux comme humains, ont tendance à confondre chaînes et entraves. Mais que ferait le navire s'il n'avait ses chaînes pour le rattacher à son ancre ? Il dériverait sans fin. Les chaînes que l'on s'impose soi-même ne sont pas des entraves, mais des aides afin de s'élever, se diriger ou se contrôler. Et c'était de mon propre chef que j'étais revenu dans cette pâle cellule. Elle ne m'était plus une entrave, mais plutôt un palier qui allait me permettre de m'élancer bien plus haut.

Côtoyer Nausicäa Ludwiga m'avait ouvert les yeux. Cette jeune femme, d'apparence parfaitement paisible lorsque je l'avais rencontré, avait peu à peu perdu l'esprit, s'abandonnant à une déchéance de violence, égarant sa propre essence. La folie et les pulsions sanglantes obscurcissait son jugement, et son comportement en était devenu incohérent. La libération de trois Dieux avait elle pesé sur son esprit à tel point qu'il s'en était brisé ? Quoiqu'il en soit, j'avais été attiré bien plus que de raison par cette obscure voie... Mais les flammes d'Ika me rappelèrent d'anciens alliés, qui avaient autrefois été les piliers de ma raison. Cette vision brûla les friches qui encombraient les ruines de mon esprit, ce qui fut la première étape vers la reconstruction de l'édifice.
Il avait alors fallu en reconstruire les fondations, mais la sombre influence de l'humaine rendait cela impossible. J'avais donc décidé de m'entretenir avec elle, réclamant ma libération de sa libération. Sa compréhension a alors été exemplaire, puisqu'elle a même décidé d'accélérer mon retour en cellule en me nommant affectueusement Anguille...
Quoiqu'il en soit, je me retrouvais donc seul dans ma cellule, sans lien autre que ceux désirés. Cela faisait trois jours que, immobile, je visitais méticuleusement les recoins des mes ruines intérieures, éclairées par la lueur nouvelle du flambeau de ma conscience. Je savais de nouveau qui j'étais, ce que je pensais, ce que je savais. La rage n'avait plus rien à faire en mon esprit. Ce que je voulais étais devenu obscur, mais cela viendrait avec le temps. Je ne m'inquiétais guère à propos de cela : ce n'est pas comme si j'allais mourir demain. J'étais de nouveau prêt à affronter le monde extérieur. Mais je ne pourrais le faire seul. Il me fallait un humain pour cela. Quelque soit la hauteur où je voudrai m'élever, elle dépendrait de l'humain à qui je serais lié.

Je n'étais guère différent de la flèche : plus l'archer est talentueux, plus sa portée est grande.

J'attendais donc, toujours immobile. J'étais assis en tailleur, mes ailes m'enveloppant dans un écrin d'albatre tandis que je lévitais à quelques mètres du sol. Seul mon visage aux yeux fermés était visible à un quelconque nouvel arrivant. Rien ne bougeait dans la pièce. Tout était silencieux, calme...

Le calme avant la tempête
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kamaël le Lun 2 Déc - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Dim 1 Déc - 23:41

Erine avait un jour - pas si lointain que ça quand on y pense- fait une promesse. Elle avait juré aux Quatre Dieux originaux qu'elle ferait de son mieux pour protéger le monde qu'ils avaient bien voulu recréer. Elle s'était alors rendue à Rorn, la grande cité du Nord, persuadée qu'elle trouverait là bas  des indices sur la façon de mener à bien sa nouvelle mission. Elle rencontra dans la ville une femme qui lui fit réaliser que, seule avec son arc et ses flèches, elle aurait peu de chance d'être victorieuse dans sa quête. Ce fut également cette même femme qui redonna dans le cœur d'Erine l'espoir de nouer à nouveau un lien fort avec un enfant divin tout en acceptant ses échecs avec les fils d'Ignis et de Terra.

C'est ainsi que, convaincue, notre aventurière s'est lancée à l'assaut des cimes des montagnes gardiennes du Temple d'Aer. Elle était désormais persuadée au plus profond d'elle-même que si elle offrait des sentiments sincères et véritables, elle pourrait peut être trouver une harmonie parfaite avec son invocation. De ce fait, leur force ne fairait plus qu'une et même arme - puissante et terrifiante- qui l'aiderait à appréhender plus facilement l'avenir afin de protéger ses convictions et tenir sa promesse.

Erine avait pénétré le temple depuis plusieurs heures déjà.  Plus jeune elle l'avait aperçu de loin à de nombreuses reprises mais jamais elle n'avait eut l'occasion d'y entrer. Elle était éblouie par la beauté des lieux, totalement transcendée par la magnificence et la grandeur de l'endroit. Des deux temples qu'elle avait déjà visité, celui d'Aer, en était le plus impressionnant. Tous avaient leurs propres caractéristiques. Celui de Terra plus sombre et vert montrait clairement son attachement à l'histoire par ses racines profondes. Quant à celui d'Ignis on était imprégné par la fougue et le courage brûlant qu'il fallait avoir pour se rendre dans le cœur du désert ambré.  Mais celui d'Aer... l'effort de l’ascension qu'il fallait fournir pour parvenir à le trouver, vous pousse irrémédiablement à une profonde réflexion qui vous fait vous confrontez à vous même. Erine avait du chercher sa propre force intérieure boosté par sa détermination pour parvenir jusque là. Le temple d'Aer était un aboutissement qu'on pouvait atteindre par sa propre volonté d'y arriver.  

Suivant son instinct, lui même conseillé par les murmures de son cœur, Erine grimpa jusqu'à la plus haute tour pour trouver la geôle la plus inaccessible. Lorsqu'elle fut devant la porte qu'elle estima être la bonne, elle plaça sa main sur le bois totalement glacée. Elle s'arrêta quelques secondes pour reprendre son souffle. Lorsqu'elle expirait, avec la chaleur de l'effort au contact de l'air froid, un nuage de condensation sortait d'entres ses lèvres gelées. C'est alors qu'elle ferma les yeux et avec une ferveur peu commune pria.

*Aer je m'en remets à toi... écoute ma prière et fait que ton enfant soit le bon. Qu'il soit celui que je cherche, que mon âme attends. Qu'il soit celui que tu as choisi pour qu'il puisse m'aider à accomplir ma destinée.*

Ces vœux prononcées, elle rouvrit les yeux subitement. La porte grinça sur ses gongs et s'ouvrit. Elle entra et sans prononcer un seul mot s'agenouilla face à l'être mystique. Refusant de lever le regard vers ce dernier, elle prononça d'un ton solennelle:

"Puisses tu accepter ma présence fils d'Aer car je viens à toi sans arrière pensée. Je m'appelle Erine Lanfeust et je suis ici pour te proposer un marché. "

Le silence retomba, pesant, lourd d'attente.

Premier signe avant la tempête.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kamaël
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 21
Double Compte : Sheiko
Liens vers la fiche : Parangon Foudroyant
Elément : Air
Métier : Gardien de la Foudre
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:27

La porte s'ouvrit avec sa livraison de fraîcheur et d'odeur La fraîcheur était chaque fois la même, mais l'odeur variait toujours.
Cette fois-ci, l'odeur était légère, malgré les senteurs de poussière qui en masquait partiellement l'essence. Mon invité n'habitait pas tout près, et son voyage n'avait pas été de tout repos.
Vint ensuite le son. La respiration, calme et claire. Ce n'était pas la respiration bruyante et rauque d'un guerrier massif, ni celle, désordonnée, d'un plébéien moyen. Il s'agissait de la respiration soyeuse et contrôlée d'une personne entraînée dans la finesse plutôt que la force. Retentit alors un pas. Aérien. Illusoire. A peine plus marqué que la trace d'une plume effleurant un roc. Il dérangeait à peine plus le silence que le souffle d'un papillon ne perturbe la tempête. Sa voix se fit ensuite entendre, musicale telle le chant d'un colibri.
Il s'agissait donc bien d'une femme. D'après ses paroles, elle semblait être dôtée d'un respect certain pour le genre divin. C'était là une convénience qui ne manquait pas de jouer en sa faveur, mais là ne résiderait pas l'issue de cette rencontre.
J'ouvris doucement les yeux, confirmant par là mes réflexions. J'avais devant moi une jeune femme svelte et élancée, avec un physique athlétique et une chevelure qui lui cascadait devant les cheveux et le visage. Car, fait étrange, elle était agenouillée, la tête penchée vers le sol. Cela faisait écho à la déférence dont elle avait fait preuve quelques instants plus tôt, mais un tel degré de dévotion me semblait déplacé dans le monde tel que je l'avais entraperçu aux côtés de Nausicäa. Voilà qui attisait ma curiosité :

“Bienvenue, Erine Lanfeust. Mon nom est Kamaël, Gardien de la Foudre. Conte-moi les raisons qui t'ont poussées à venir jusqu'ici, ainsi que les termes de ton marché. Mais je ne peux te croire sur paroles : je veux que tu me regardes dans les yeux. Ils sont les reflets de ton âme, ils ne me mentiront pas.”

Après un instant de silence, j'ajoutais :

“Une dernière chose : tu peux rester à genoux si cela t'es plus confortable, mais je ne considèrerais comme un affront que tu te lèves.”


Les vents commencèrent lentement à se rassembler,
grondant l'approche de la Tempête.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kamaël le Lun 2 Déc - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:33

La voix de demi-dieux, calme mais pénétrante, s'éleva dans la pièce. Erine toujours immobile, le regard baissé au sol, l'écouta avec attention. Lorsqu'il lui permit de se relever, la jeune femme s'exécuta sans un mot. Elle s'assit en tailleur le dos droit, la tête haute et posa ses mains à plat sur ses genoux. Kamaël était svelte et élancé. De grandes ailes nacrées enveloppaient son corps. D'un coup d’œil rapide, l'humaine parcourut ses formes d’albâtre et dut lever le menton pour enfin apercevoir son visage impassible. Comme il lui avait demandé, elle plongea ses pupilles polychromes dans les siens. La profondeur de son regard ébranla alors tout son être mais ce fut d'un ton posé qu'elle s'exprima à lui:

"Je te remercie fils d'Aer de me recevoir et d'écouter ce que j'ai à te dire."

Erine était littéralement absorbée par les deux rubis luisants de Kamaël. Elle se sentait prisonnière de ce lien qui les unissaient sans toutefois vouloir s'en échapper. Distraite par ses pensées, ce fut avec un gros effort de concentration qu'elle réussit à remettre en place ses idées pour lui offrir la réponse la plus clair et précise possible.

Elle lui expliqua avec des mots simples, mais vibrant d'une franchise peu commune, son naufrage puis la promesse qu'elle avait faite de protéger ce monde lorsqu'elle s'était éveillée sur la plage.  Elle avait été pardonnée par les Dieux pour ses erreurs passées et avait retrouvé la foi. La jeune femme lui expliqua ensuite sa façon de voir le rapport Homme et Demi-Dieux. Qu'elle ne pouvait pas lui promettre la liberté, car seul les Créateurs pouvaient rendre ce privilège à leurs fils et leurs filles. En revanche elle pouvait être sa clef. Elle pouvait ouvrir le verrou qui l'entravait dans sa cellule et qu'à l'extérieur elle pourrait être le réceptacle de sa grandeur d'autrefois. Que s'il lui accordait cet honneur, ils ne pouvaient faire plus qu'un pour devenir une arme assez puissante et ainsi  protéger l'ultime création des Dieux : l'île d'Arcane.

Ainsi, elle pourrait tenir sa promesse et lui pourrait, le moment venu, prouver à son Père que malgré la punition subit il a continué à poursuivre le but pour lequel il avait été crée à l'origine. Peut-être lui pardonnera t-il et lui rendrait la vrai liberté. Erine confessa également qu'elle ne serait surement plus là quand ce jour viendrait mais qu'elle espérait que sa courte existence lui soit utile à lui, Kamaël. Elle acceptait de son plein gré, de se sacrifier pour lui si en contre partie il l'épaulerait dans sa mission car sans son aide elle était comme incomplète.

"Seulement, j'ignore encore si tu es vraiment cette pièce manquante qui fera de nous aboutissement d'un ambitieux projet que nous réserve les Dieux, conclu t-elle enfin. Ta sagesse est une vertu que tu possèdes depuis des millénaires maintenant, alors quel est ton jugement fils d'Aer? Mes yeux ont-ils été assez limpides pour toi? Veux-tu encore mettre ma foi à l'épreuve pour t'assurer de la justesse de mes convictions? Kamaël, je voudrais que tu saches une chose dont je suis sûre maintenant: si je me tiens devant toi aujourd'hui c'est que je suis prête."

La tension qu’exerçait le regard de son interlocuteur dans le sien sembla s’apaiser maintenant qu'elle s'était mise à nue face à lui. Peut importe la façon dont il la mettrait à l'épreuve, elle savait que si elle réussissait c'est qu'elle avait enfin trouvé celui qu'elle cherchait désespérément. Elle avait confiance au jugement des Dieux car elle savait que le hasard n'existe pas. Tout n'est que fatalité; somme complexe de coïncidences que le destin s'amuse à brandir sur le chemin de votre vie.


La tempête s'est levée mais pourtant chacun sait que le pire est encore à venir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kamaël
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 21
Double Compte : Sheiko
Liens vers la fiche : Parangon Foudroyant
Elément : Air
Métier : Gardien de la Foudre
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:34

Ces yeux vairons brillaient d'une rare intensité, ne cillant pas le moins du monde. Elle vrilla son regard au mien et m'ouvrit son âme, ne dissimulant rien sous couvert d'une pudeur déplacée. Chacun des mots qui franchissait ses lèvres était vrai, et rien de ce qui importait ne fut passé sous silence. J'écoutais patiemment, n'ayant jamais que l'éternité à lui accorder. Sa sincérité était touchante, la faisant paraître aussi innocente qu'un de ces poupons venant de naître.

Protéger l'île... Ainsi, tel était son but. Son esprit était fixé sur cet objectif et se donnerait tous les moyens possibles pour y parvenir. Mais pourquoi devrais-je m'y atteler également ? Il est vrai que je n'avais pas de but, pas de rêve, et que cette absence de concret laissait en moi un vide béant, mais ce rêve n'était pas le mien. Il y a quelques temps encore, je ne rêvais que de détruire tout ce qui se rattachait aux Dieux, de me venger... Non. Ce n'est pas vrai. La rage désirait tout détruire. La vengeance voulait anéantir leur création. Mais moi, que voulais-je réellement ?

Je fermais de nouveau les yeux, m'immergeant non pas dans les souvenirs millénaires du temps passé dans cette cellule, mais dans ceux, plus anciens encore, que j'avais passé en dehors. Avant la chute, j'avais consacré mon éternité à protéger la création de mes créateurs. L'homme étant alors une menace, j'avais tout fait pour le chasser, l'annihiler. Le détruire aujourd'hui reviendrait au processus inverse, détruire ce que nos Pères ont créé. Mais pourquoi voudrais-je pérpétrer un tel acte ? Parce qu'ils ont réduit ma vie à Néant, m'ont volé ma liberté ? N'avons-nous pas, par nos actes ou notre négligence, fait de l'oeuvre de leur vie un théâtre apocalyptique ?

Selon cet angle, le châtiment apparaît juste... De plus, ils ne nous ont pas anéantis, malgré tout le mal que nombre d'entre nous ont perpétré. Et ces frêles humains avaient un dicton pour cela : “Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort”. Et si le châtiment n'était en réalité qu'un test, un tri afin de voir qui de nous serait capable de se racheter, d'oeuvrer pour le bien suprême malgré ses sentiments personnels et éphémères ? Et si le châtiment n'était pas la finalité, mais un purgatoire ? Certaines anciennes religions, datant d'avant la chute, faisait état d'une étape occurant juste après la mort : l'âme de chacun était jugée, et devant elle s'offrait une éternité de sévices s'il avait été mauvais, ou une de délices s'il s'était montré généreux. Peut-être était-ce là le but de nos Pères...

Peu importait véritablement la raison au final : Nous leur avions causé du tort ? Il était dès lors de notre devoir de le réparer. Il m'avait fallu des siècles avant de parvenir à cette conclusion, mais sa justesse était désormais indubitable en mon esprit. Je devais en toute circonstance garder la tête froide et me souvenir de cette décision, quelque soit l'éventuelle rage, tristesse ou autre émotion qui puisse m'habiter.

Mon choix était fait. J'ouvris de nouveau les yeux, les fixant sur ceux de la demoiselle, tandis qu'un vent tourbillonnant se levait peu à peu dans la salle, pas assez puissant pour déstabiliser un humain, mais assez fort pour dévier une flèche. Son intensité n'était pas fixe, non plus que sa direction, mais ces variations étaient régulières. S'il n'y avait pas de schéma précis, une grande attention pouvait permettre de répérer que chaque état de vent restait 5 secondes avant de céder sa place au prochain. En d'autres mots, une éternité. Sur le mur à ma droite apparut un petit cercle de foudre.

Erine Lanfeust, tes raisons sont valables, et ton honnêteté, indiscutable. Voici ton épreuve : tu dois atteindre ce cercle de l'une de tes flèches.

Il était désormais temps de savoir si son calme et sa concentration lui permettrait de s'adapter et de dépasser les difficultés qui se présentaient à elle. Saurait-elle garder les idées claires en toutes circonstances, comme je me devais de le faire ? Je savais que je devais rester neutre et ne pas m'abandonner à mes émotions, mais je ne pouvais m'empêcher d'apprécier l'idée qu'elle réussisse.

La tempête semble atteindre son paroxysme...
Mais peut-on se fier aux apparences ?
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kamaël le Lun 2 Déc - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:35

Kamaël ferma son regard coupant net le lien qui l'unissait à l'âme de l'humaine. Lorsqu'il les rouvrit des tourbillons aériens s'élevèrent dans la pièce faisant valser ses longs cheveux de braise. Il approuva d'une voix neutre les raisons de la venue de son invitée. Un bref sentiment de satisfaction inonda Erine. C'était déjà un très bon point si le demi-dieux était bercé par les mêmes convictions qu'étaient les siennes. Il lui annonça alors son épreuve. Même s'il partageait ses idéaux, il lui fallait aussi la tester pour s'assurer qu'elle était à la hauteur de l'ambitieux projet des Créateurs. Et la jeune femme, imperturbable, n'attendait plus que ça. Pour elle, c'était une façon d'être certaine qu'elle arpentait le bon chemin que les Dieux avaient tracé pour elle.

" Très bien, conclu t-elle à leur discussion. Je ferais de mon mieux fils d'Aer, soit en sûre."

Erine se leva et attrapa Eros qui l'attendait patiemment accroché à son dos. Elle s'enquit également d'une flèche et se plaça perpendiculairement face à sa cible. Elle banda son arc, visa puis au moment de tirer se ravisa subitement. Baissant son arme vers le sol, elle avait le pressentiment qu'elle s'y prenait de la mauvaise façon. Les vents présents étaient trop irréguliers et déviraient sans difficulté la trajectoire de son projectile.

Elle était habituée à chasser dans les landes où le souffle d'Aer était régulièrement présent. Cependant la situation ici était différente. En tant qu'archère confirmée, ce n'était pas l'intensité des vents qui lui posait problème mais leurs directions. Quand elle chassait, le vent qu'il soit d'Est, Ouest, Nord ou Sud, provenait d'un seul et même axe. Là, les courants n'étaient pas de simples fluides aériens, mais des courants d'air issu d'une vieille source magique. Ils changeaient sans cesse leurs points  d'ancrage et s’essoufflaient sans logique dans des n'importe quels sens. Pour résumé la situation: jamais sa flèche ne pourrait atteindre le cercle de foudre. Erine ne s’avoua pas vaincue pour autant. Si Aer l'avait poussée jusqu'à ce fils précis, ce n'était surement pas pour échouer maintenant. Il devait y avoir une solution et elle la trouverait. Et tant pis si elle n'était pas rapide pour résoudre cette énigme dissimulée dans l'épreuve !

Déterminée plus que jamais, elle ferma ses paupières sur les fenêtres de son âme et vida son esprit. Une fois que le vide fut fait à l’intérieur, la jeune femme se concentra sur ce qui se trouvait autour d'elle. Elle devait voir ce qui ne pouvait être vu à l’œil nu. Les Dieux, quand ils l'avaient sauvée, lui avait ouvert les yeux sur le monde. Il ne tenait plus qu'à elle pour mettre à profit ce don et découvrir le secret caché. L'exercice, loin d'être facile et malgré son entêtement, ne sembla pourtant pas porter ses fruits. Elle n'arrivait pas à déterminer ce que son instinct lui murmurait à l'oreille quand, soudain... un, deux, trois, quatre, cinq. Contenant son excitation naissante, elle était cependant certaine qu'elle venait de résoudre le vrai problème de l'épreuve. Si les courants d'air d'apparence semblaient irréguliers, quand on prenait le temps de les observer de la bonne façon, il était alors possible de découvrir que leur variation, elle, était régulière. Pour résumé à nouveau la situation: elle possédait d'un créneaux de cinq seconde pour décocher sa flèche et atteindre sa cible.

Maintenant que l’énigme était résolue, il venait à présent la mise en pratique. Et à ce stade, l'épreuve était encore loin d'être gagnée. Même douée Erine savait qu'un tir devant être exécuter dans un intervalle très court et extrêmement précis n'était pas une mince affaire. Il ne lui fallait surtout pas atteler la charrue avant les bœufs et garder la tête froide coûte que coûte.

Un archer talentueux ne tire que lorsqu'il est certain d'atteindre sa cible. Un véritable archer doit admettre qu'il peut la rater. Son esprit, dirigé par une discipline de fer, attendit alors le bon moment afin de minimiser les risques de voir sa flèche ne pas atteindre son but. Elle se devait d'attraper ces cinq petites secondes et les mettre à son avantage.

Quant elle fut persuadée d'être dans le bon créneau, elle n'avait plus le droit à l'erreur. Tout devait être d'une précision sans faille et elle ne pouvait pas se permettre l'éventualité du doute. Elle compta intérieurement. Un. Erine inspira profondément tout en se replaçant en position de tir. Deux. Ses muscles se raidirent quand elle banda son arc pour lui offrir la puissance désirée. Trois. Son œil vert s'ouvrit fixant la cible comme un prédateur sa proie.  Quatre. Elle expira lentement et lâcha la corde. Cinq. La flèche siffla et s'encra avec force au cœur du cercle de foudre. Six. Les vents reprirent leurs danses folles. Sept. Une goutte de sueur perla sur son front mais elle avait réussi.

Se retournant vers le demi-dieu tout en rangeant son arc dans son dos, elle plongea de nouveau son regard dans ses rubis étincelants. Elle crut l'espace d'un instant y luire un reflet de fierté. Néanmoins, ne sachant pas si elle avait correctement remporté l'épreuve elle ne se permit pas de céder à la joie. Par deux fois dans le passé, elle avait réussit les épreuves de deux autres enfants divins. Cependant ce n'était pas parce qu'elle avait remporter avec succès les épreuves qu'elle avait réussit. Au contraire la suite des événement avait était dès plus explicite car elle s'était soldée par leur abandon.

Toutefois, aujourd'hui c'était différent. Elle s'était présentée au fils d'Aer pour une noble cause fondée sur des convictions encrées au plus profond de son âme loin de toute ombre égoïste. En lui lançant son épreuve juste après qu'elle lui ai exposé ses idées, la divinité avait accepté en toute conscience son marché. La réponse qu'elle attendait de lui à présent était de savoir avec certitude si le pacte était scellé. Humble et assagie de ces expériences passées, elle lui lança alors:

"Alors quel est ton verdict Kamaël?"


Au cœur de la tempête qui fait rage l'espoir ne s'est pas envolé :
derrière ses nuages noirs subsiste encore les cieux limpides.
Il faut savoir persévérer et lutter corps et âme contre les vents violents,
ne jamais céder à l'abandon.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kamaël
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Wen_M
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 21
Double Compte : Sheiko
Liens vers la fiche : Parangon Foudroyant
Elément : Air
Métier : Gardien de la Foudre
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:37

Le vent changea une nouvelle fois... Et le temps sembla alors s'altérer, se ralentir et se distendre. Les gestes pourtant vifs de l'humaine semblaient maintenant mesuré. L'humaine ne semblait pas faire une suite de mouvement, mais un seul, fluide, lisse, parfait. Un mouvement qui plaça son corps en position d'attaque, avec la poursuite du tir comme unique suite logique. Telle une implacable machine, le geste s'enclencha, et dès la plus infime vibration du plus infime de ses muscles, la fin fut indiscutable. La maîtrise était parfaite qu'à chacune des différentes étapes, on pouvait voir quelles avaient été les étapes précédentes, et quelles seraient les suivantes. Une dernière expiration, telle l'ultime brise qui balaye les ruines d'un ancien temple, aujourd'hui anéanti. Le vol grâcieux de la flèche, dont la trajectoire est aussi inéxorable que le temps, qui ploie délicatement sous le vent et se fiche au coeur de la foudre.

Lorsqu'elle avait bandé son arc pour la première fois, immédiatement, sans donner signe de réflexion, je m'étais dis que c'en était fini, et que je devrais attendre la prochaine. Puis elle s'était ravisé, juste à temps, et s'était concentré, ravivant cet espoir. Et finalement, elle m'avait offert cette danse, aussi magnifique que celle d'un cygne.

Nul mot n'aurait été capable de répondre à sa question, aussi n'en gâchais-je pas. Tandis que les vents s'apaisaient, le cercle de foudre se mit à luire, semblant tourner sur lui-même, et se faire peu à peu liquide. Avec un craquement assourdissant, le foudre se propagea le long du penne de la flèche, et reproduisit son exacte trajectoire, dans le sens opposé. Je déployais lentement mon corps, mes ailes s'écartant pour révéler le reste tandis que mes jambes se décroisaient, tout en entamant une lente descente. Le trait de foudre fusa sur la jeune femme, puis l'entoura d'une aura crépitante, qui la fit se soulever du sol. Je posais un pied au sol, puis fit un pas vers elle, m'approchant à un mètre d'elle.


L'eclair se concentrait peu à peu autour de sa tête...
Je commençais à ploire le genoux...
Tel est...”

… s'entremêla, son épaisseur se réduisant jusqu'à devenir une fine ligne...
… mon genou toucha le sol, tandis que mon corps, à mi-chemin entre le divin et l'humain se courbait également...
“... mon...”

… Jusqu'à finalement la ceindre d'une couronne de Foudre.
… et j'achevais de m'incliner devant elle, finissant sous une forme parfaitement humaine.
“... Verdict.

Le tonnerre cessait peu à peu de gronder,
les vents s'apaisèrent.
Ce n'était sûrement pas la fin,
mais tout au plus le calme...
Avant la prochaine Tempête.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kamaël le Lun 2 Déc - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Renouveau   Lun 2 Déc - 0:50

Tout se passa si vite qu'Erine n'eut pas le temps de réaliser pleinement les événements dans leurs intégralités. Le vent avait cessé subitement, puis la cible s'était illuminée et la seconde suivante s'était projetée sur elle. Puis maintenant elle flottait dans les airs alors que Kamaël lui adressait son serment tout prenant une position synonyme de sa fidélité éternel -tout du moins si ce ne fut pas éternel jusqu'à ce que sa courte vie d'humaine s'achève-.

"... Verdict."

Ce dernier mot prononcé, Erine sentit à nouveau le sol sous ses pieds. Sa couronne magique, faite de l'essence même du demi-dieu, finit par disparaître en une fusion parfaite à l'intérieur de son esprit. Étrangement, la jeune femme sentit comme des courants électriques s’éconduire dans ses veines alors que des picotements vinrent, par endroit, la chatouiller sous sa peau. Son rythme cardiaque s'emballa subitement mais Erine ne céda pas à la panique. Son cœur sembla imploser sous la tension en une onde de chaleur qui apaisa tout son corps tendu par l’émotion et la magie qui opérait. Le pacte était désormais scellé. Leur destins étaient étroitement mêlés et rien ne pourrait briser le lien qui les unissait (sauf le souffle glacé de la mort.).

Face à elle, le demi-dieu n'était plus aussi imposant (de par sa taille) qu'il l'avait été quand elle avait posé pour la première son regard sur lui. Sa forme s'était métamorphosée imitant celle d'un homme à la chevelure aussi flamboyante que la sienne. Cependant malgré qu'il soit devenu aussi petit qu'un homme, un charisme irradiait de la fausse identité du la divinité.

Erine se sentait électrique et son corps, fatigué de son long voyage, était comme rechargé. La jeune femme débordait d'une énergie nouvelle ce qui lui insufflait un attrait téméraire à se personnalité dont elle ignorait l’existence. Ce fut en partie grâce à cet élan nouveau qu'elle glissa ses longs doigts fins sous le visage du fils d'Aer -qui regardait toujours le sol- et le releva avec une tendresse nouvelle et peu commune. Elle laissa ses phalanges caresser, telle une brise légère couchant amoureusement les hautes herbes des grandes plaines, la joue creuse de ce dernier.

" Tu as fait de moi ta Reine, verrou de ton pouvoir. (Plongeant son regard dans le sien) Je fais de toi mon Roi, seul et unique clef pouvant s'introduire dans cette serrure aux conséquences inestimables. (reculant de quelques pas pour se diriger vers la sortie) A partir de ce jour, nous ne pouvons nous passer l'un de l'autre si nous voulons utiliser l'arme que nous formons. (Se tournant vers la sortie) Kamaël je t'en pris,  partons désormais; la route est longue. Allons découvrir, ensemble sur le chemin de la destinée, le royaume qui nous attends. (Lui jetant un dernier regard par dessus l'épaule avant de disparaître dans l'encolure de la porte)  Allons découvrir notre royaume, celui que nous avons jurer de protéger au nom des Créateurs."


Alors que le ciel s'est lavé de tous nuages menaçants,
ne perdons pas de plus de temps et préparons nous à accueillir la prochaine Tempête.
Devenons plus fort pour ne pas nous envoler sous la puissance de ses coups.
Apprenons l'un de l'autre.

Apprend moi à être le vent et je t'apprendrais à souffler toujours plus loin.


Suite
ICI
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Le Temple de l'Air-