Une promesse est une promesse...

Partagez| .

Une promesse est une promesse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 2 Mar 2014 - 17:04

Tarec'Mah errait depuis qu'elle avait rencontré Fianna. Elle n'avait croisée personne d'autre à part la jeune femme et la promesse qu'elle avait fait à Sheiko semblait devenir de plus en plus impossible. Apprécier les humains... Elle n'allait pas non plus se jeter dans Lüh pour compter fleurette au premier passant... Mais si elle voulait en apprendre plus sur les humains, il fallait bien qu'elle les côtoie, non ? Elle lui avait promit de mettre cette haine viscérale de côté et de pardonner, de chercher à comprendre. Mais comment, quand personne ne croisait sa route ?
L'énorme varan se traînait dans la brume glacée, perdue dans ses pensées, quand une rumeur lui parvint. Pendant quelques secondes elle crut reconnaître la voix de Sheiko et releva son long cou pour écouter l'invocation de son maître, cette poésie dont elle n'entendait jamais le commencement. Mais un rire gras lui fit froncer les sourcils. Ce n'était pas son humain. Et elle se sentit bien stupide d'avoir trépigné comme un chien heureux de retrouver la main qui le nourrit, pour rien. Le son provenait d'une construction humaine, visiblement pleine de vie.
Elle trotta pour s'approcher. Cette bâtisse semblait être sa chance, son occasion de mener à bien ce qu'elle avait promit de faire. En posant ses pattes avant sur le rebord d'une fenêtre, elle put voir qu'à l'intérieur se trouvait une foule d'humain. Tous occupés, tous semblable à ses yeux. Assez nombreux pour qu'au moins un accepte de lui parler. Aucun autre demi-dieu ne lui sauta aux yeux cependant et la dure vérité la frappa : Elle ne pouvait pas entrer comme une fleur, avec son corps de gros lézard vert, et taper la discute avec le premier venu. Elle allait devoir se fondre dans la masse.
Elle savait qu'elle pouvait le faire. Elle avait vu certains de ses frères et sœurs le faire, mais elle n'avait jamais personnellement tenté l'expérience... Mais il le fallait. Pour qu'elle puisse apprendre de ses erreurs de passé et se racheter aux yeux de ses parents !
Il fallait qu'elle prenne une forme humaine. Mon dieu quelle honte, Ushiran se moquerait si fort d'elle... Fixant tour à tour les humains dans l'auberge, elle tenta de déterminer lesquels étaient femelles, puis choisit quelques traits qui lui semblaient agréables aux mâles.
Puis elle se concentra comme elle put avec tous ces détails.

Elle tituba quelques instants sur ses longues jambes avant de réussir à se stabiliser. Quelle horreur. Comment les bipèdes pouvaient-ils supporter ce déséquilibre constant ? Elle appuya son dos contre le mur et passa ses doigts dans sa longue chevelure rousse. Une des filles à l'intérieur avait cette couleur de poil et les hommes semblaient plus enclin à lui parler... Ses yeux étaient verts émeraudes, et tout son corps était fait de finesse, assez gracieux et harmonieux. Elle s'était pourvue de formes légères.
Sentant le froid hérisser les poils de ses avant-bras, elle détailla rapidement les filles à l'intérieur et se para d'une robe simple, ample, légèrement décolletée, dans les tons verts. Tournant sur elle même, elle fit une moue d'appréciation, tout semblait correct bien qu'à ses yeux les humains étaient assez repoussant en général. Alors, elle poussa la porte de l'établissement.
Un homme s'étala presque sur le comptoir pour demander à boire, puis un autre le fit de manière un peu plus discrète et Tarec'Mah déduisit que cela devait être une sorte de rituel dans ce genre d'endroit. Elle se glissa donc jusqu'au comptoir et se racla la gorge.

« A boire... S'il vous plaît. »

Elle faillit porter une main à sa gorge mais se retint. Sa voix était de velours, douce et chaude. Loin du son rocailleux qu'elle émettait d'habitude. Surprise de ce changement qu'elle n'avait pas prit en compte, elle ne rechigna même pas quand un homme tira sur sa robe pour la faire asseoir sur ses genoux. Sans savoir pourquoi, ce changement l'avait complètement abasourdi et un air totalement absent s'afficha sur son visage. L'homme porta une main sur ses hanches puis sur sa poitrine sans qu'elle ne réagisse. Mais c'est un sentant des lèvres humides d'alcool sur son cou qu'elle bondit sur ses pieds, tout son magnifique visage tordu par le dégoût.

« Qui es-tu pour oser me toucher ? »

Pendant quelques instants son ton était redevenu presque aussi sifflant que ce qu'il était à l'ordinaire. Mais les yeux écarquillés de son vis-à-vis lui firent comprendre que ce n'était pas la réaction qu'elle aurait du avoir... Il repoussa l'air d'un geste déçut de la main dans sa direction puis se tourna vers une autre fille qui gloussa quand il la toucha. Elle ne comprenait pas, quel était cet endroit ? Elle n'avait jamais vu ce genre de rituel entre humains...


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 3 Mar 2014 - 18:56

Mara était de bonne humeur ce soir. Elle déambulait joyeusement entre les tables, maniant son plateau sur lequel reposaient plusieurs chopes pleines à ras-bord d'une main de maître. La soirée était déjà bien avancée, les esprits commençaient à s'échauffer, et les jupes des filles à se relever. Comme tous les soirs, tout le monde parlait bruyamment et riait de bon coeur. Un barde qui passait dans la région avait sorti son violon et jouait des musiques paillardes tandis que d'autres chantaient avec lui -si faux qu'on aurait pu en pleurer, heureusement l'alcool avait fait son effet et l'on ne remarquait point. La salle était éclairée  de petites lampes à lui de part et d'autre, ce qui lui donnait une atmosphère chaleureuse.

Une fille qu'elle ne connaissait pas entra. Elle était jolie, bien foutue, et ressemblait étrangement à l'une des autres filles qui travaillait ici. Peut-être qu'elle était sa soeur. Peut-être même que c'était une nouvelle fille qui cherchait à se faire des sous. Bah, elle le découvrirait bien à un moment ou à un autre. Elle n'y prêta pas plus attention, car un client venait de l'attraper pour la mettre sur ses genoux. Elle ria un instant avec lui, et lui indiqua gentiment qu'elle n'avait pas encore fini son service et n'avait pas le temps pour le moment. En même temps, elle entendit la nouvelle crier. Elle se releva vivement, rattrapa son plateau et fila le déposer au comptoir. Elle se pensa par dessus le comptoir et s'adressa au tavernier:


- Qu'est-ce qui s'passe?

Il haussa les épaules d'un air bête et lui fit signe d'aller voir. Il ne parlait pas beaucoup, surtout pas pendant le service, Mara n'avait jamais compris pourquoi. Elle aimait à penser que c'était afin de paraître plus menaçant auprès des potentiels fauteurs de trouble. En tous les cas, il n'osait pas s'approcher de celui -ou plutôt celle- là. Elle fila à ses côtés, alors qu'une autre fille prenait sa place. Elle avait l'air de ne pas comprendre où elle était.

- T'es perdue? lui demanda-t-elle. Elle se demandait quelle était la raison de sa présence, si ce n'était pas pour se faire tripoter ou boire un coup.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Lun 3 Mar 2014 - 20:46

« T'es perdue? »

Tarec'Mah se retourna avec toute la vivacité que ce corps inconnu lui permettait. Une humaine, quelconque, mais qui s'adressait à elle. Et elle ne semblait pas vouloir lui sauter dessus pour quelques parades nuptiales. Autant tenter la conversation avec celle-ci.

« Je... Oui. Où suis-je ? »

Avec ça, elle aurait sans doute de quoi commencer une conversation. Cela sonnait assez banal à ses oreilles mais une multitude de possibilité s'ouvrait à son interlocutrice pour lui répondre et elle à son tour et ainsi de suite.
Passant sa main sur son menton, la lézarde en infiltration mit tout son poids sur une seule de ses jambes, les yeux rivés sur son vis-à-vis. Une question lui flottait dans la tête. Qu'est-ce qui différenciait celle-là d'une autre ? La chevelure semblait un bon point de départ, les couleurs étant aussi variables que celles des crins de chevaux. Les textures aussi. Et puis il devait y avoir une histoire avec la forme du visage et les traits... Les humains semblaient se fier à tous ses détails pour se reconnaître. Mais si on lui mettait plusieurs individus sous les yeux, saurait-elle la reconnaître ? Sans doute que non. Mais peu importait, il suffisait de ne pas la perdre des yeux.
Elle crut entendre une réponse à sa question, mais le bruit... Ce bruit infernal d'agitation humaine, l'odeur d'alcool puant, les chants ivres... Si l'humaine lui répondit quelque chose, elle ne perçut rien, trop engourdie par tout ce brouhaha et par ce corps qu'elle maîtrisait encore trop peu. Elle ne s'était jamais métamorphosé jusqu'à maintenant et ce n'était pas très agréable à vrai dire. Elle avait été un énorme varan pendant tellement longtemps... Fronçant le nez, elle agrippa le bras de la jeune femme plus fermement qu'elle ne l'aurait voulu et tira dessus pour la faire se pencher vers elle.

« Allons autre part, je n'entends rien. Quelque part de plus calme. »

Elle leva vers l'autre ce qu'elle aurait voulu être un regard entendu, mais quelque chose de malicieux passa malgré elle dans ses yeux émeraudes.
Si elle voulait honorer sa promesse, encore fallait-il qu'elle puisse se concentrer sur la discussion.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mer 5 Mar 2014 - 15:47

La fille avait l'air tellement perdu que c'en était presque embarrassant, et les quelques secondes qu'elle passa à la fixer dans le blanc des yeux n'arrangea rien. Et puis elle posa sa question, et Mara se mit à rire comme jamais. Elle riait tellement fort que certains clients posèrent leurs chopes pour se retourner vers elle. Cela dura bien longtemps, elle ne faisait même plus attention à ce qui se passait autour d'elle. Non, vraiment, cette fille était très drôle. Le tavernier lui lança un regard de réprimande. Elle se reprit enfin, et respira un grand coup.

- Non mais sérieusement, tu sais pas où t'es? dit-elle en pouffant.

Un autre moment embarrassant suivit. Apparemment, elle ne savait vraiment pas où elle était. Mara rit de plus belle. La naïveté de cette fille était trop mignonne, elle n'avait pas dû connaître beaucoup du monde; ce n'était pas comme si leur taverne était le seul bordel d'Arcane. La catin se demanda d'où elle pouvait bien venir, si ce n'est d'une grotte ou de quelque chose comme ça. Elle s'arrêta instantanément de rire lorsque l'autre lui tira le bras, avec une telle violence qu'elle crût qu'elle allait la frapper. Elle ouvrit des yeux ronds, et comprit qu'elle voulait partir. Il suffisait de demander, pas besoin d'être violente. Elle lui prit la main et l’entraîna à l'extérieur. La chaleur commençait à revenir, et sortir la nuit était de nouveau possible. La seule lumière qui éclairait l'endroit était celle qui venait de la taverne, la lune était cachée par des nuages. Le sentier qui partait de la porte -ce sentier qu'elle avait apporté tant de fois pendant tant d'années, et dont il lui semblait connaître les moindres- était boueux et l'herbe était encore humide d'une pluie qui venait certainement de s'arrêter. Mara fit asseoir l'autre fille sur un banc en pierre et la regarda d'un air exaspéré. Elle avait l'air plutôt lente, et elle ne voulait certainement pas d'elle dans la taverne. Elle pourrait s'attirer des ennuis avant même de s'en rendre compte. Finalement, elle s'assit à côté d'elle.


- T'as pas l'air très futée, toi. Elle fit une pause. Ici, c'est un bordel. Les gens viennent boire et faire l'amour, pour se détendre. Tout ça en dépensant beaucoup d'argent. C'est mon travail de m'assurer qu'ils fassent l'un ou l'autre. Elle parla lentement et articula chaque mot, pour être sûre que la fille -dont elle ne connaissait toujours pas le nom- comprenne bien.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mer 5 Mar 2014 - 18:27

Tarec'Mah laissa l'humaine prendre sa main et la conduire à l'extérieure. Bien. Le bruit de la foule sonnait étouffé ici et au moins elle pourrait comprendre ce que son interlocutrice tentait de lui dire. Assise sur le banc, elle la regarda s'asseoir à son tour.

« T'as pas l'air très futée, toi. »

La lézarde fronça les sourcils avant de se reprendre. Il fallait qu'elle se calme, si elle lui avait dit ça, c'est sans doute qu'elle s'y était mal prit. Cet endroit devait être un lieu commun chez les humains et demander où elle se trouvait devait paraître stupide. Ou alors était-ce son attitude. Pourtant elle avait l'impression de se tenir comme les autres... Elle tenta donc de ne pas se sentir offusquer, si l'humaine la trouvait stupide, c'est qu'elle devait donner cette impression. Et au fond quelle importance puisque ce n'était pas son vrai corps... Et si elle n'était pas assez coopérative, elle pourrait toujours partir chercher quelqu'un d'autre.

« Ici, c'est un bordel. Les gens viennent boire et faire l'amour, pour se détendre. Tout ça en dépensant beaucoup d'argent. C'est mon travail de m'assurer qu'ils fassent l'un ou l'autre »

Pour le coup, elle écarquilla les yeux. Un bordel ? Boire et faire l'amour ? Mais pourquoi les humains avaient-ils besoin d'un endroit particulier pour faire ça ? Il lui semblait que dans l'ancien temps, les humains copulaient un peu partout, parfois au milieu de sa belle nature... Comme n'importe quel autre animal. Alors pourquoi ceux là avaient-ils besoin de se regrouper pour le faire ? Et boire... Elle avait déjà vu Sheiko le faire, il n'en avait jamais eut l'air honteux et n'avait jamais eut besoin de personne d'autre. Décidément, elle en avait long à apprendre sur ces créatures. Ils étaient bien plus complexe que ce qu'elle avait pensé.
Puis elle se dit qu'elle ne pouvait pas continué d'avoir l'air perdu. Si elle avait l'air trop stupide, l'humaine ne voudra plus lui parler, ou la traiterait comme un simple d'esprit. Sa réflexion ne dura qu'à peine une seconde, et à la fin elle décida de jouer la carte de la détente.
Elle croisa les jambes comme elle avait vu faire d'autres personnes pour avoir l'air soudain détendu, puis elle leva les yeux au ciel.

« Désolé... Chez moi les bordels ne ressemblent pas à ça. »

La seule raison acceptable de ne pas savoir, du moins c'est ce qu'elle se disait, c'était de faire croire qu'elle ne venait pas du même endroit. Elle avait déjà entendu quelqu'un se faire excuser ses actes étranges pour avoir été un étranger, et même les demi-dieux s'excusaient entre eux pour venir d'un autre élément.

« Je viens de loin. »

Elle haussa les épaules comme si elle s'excusait de quelque chose. Puis elle tenta un sourire et se présenta. Ça, les humains n'étaient pas les seuls à le faire.

« Enchanté au fait, je m'appelle Tarec'Mah. »


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Sam 8 Mar 2014 - 12:09

La fille prit soudainement une posture prétentieuse qui énerva énormément Mara. Mais pour qui elle se prenait, avec ses hautes manières? Son bordel ne ressemblait pas assez à un bordel pour elle? Les gens qui venaient leur rendre visite n'avaient pas l'air d'être bien confus pourtant. Peut-être que cette fille venait d'une famille tellement riche que les filles de joie -comme les riches s'aiment à les appeler- étaient couvertes de diamant, mais elle n'en n'avait jamais entendu parler. Elle ouvrit la bouche pour lui dire ses quatre vérités, mais l'autre la coupa et se présenta. Elle ne s'était peut-être pas rendue compte de l'insulte qu'elle avait faite à sa vie entière.

- Mara, dit-elle en soupirant.

Tarec'Mah n'était pas un nom qui sonnait très local. En réalité, elle n'avait jamais rencontré quelqu'un dont le nom sonnait similaire au sien. Ce n'avait pas plus l'air d'être très féminin. Mara se demanda d'où elle pouvait bien venir. Au même moment, une chope passa à travers la fenêtre à quelques mètres d'elles, qui s'éclata en mille morceaux. On entendit venant de l'intérieur les cris du tavernier sur les clients. Une bagarre avait dû éclater à l'intérieur, ce qui était plutôt courant, alors Mara n'y fit pas attention. La personne ayant explosé la fenêtre allait passer un sale quart d'heure.

- Et je peux savoir d'où tu viens? demanda-t-elle. Cette fille allait peut-être s'avérer plus intéressante que prévu, finalement.

Spoiler:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Dim 9 Mar 2014 - 9:13

Encore une fois, Tarec'Mah semblait s'y être mal prise. L'humaine était énervée, ou quelque chose dans le genre. Mais cela commençait à bien faire, elle n'était franchement pas facile à cerner celle-là. Tarec'Mah ne pouvait pas peser le moindre de ses mots ! Elle ne pouvait pas deviner que Mara avait mal prit le fait qu'elle dise que son bordel était différent du sien. Ça n'avait aucun sens pour la demi-déesse.
Elle nota néanmoins dans son esprit son prénom. Sheiko, Fianna, Mara... Elle allait finir par en connaître pas mal des humains. Et si elle reconnaîtrait Sheiko entre tous grâce au lien qu'avait créé les Dieux... Elle n'était pas sûre de pouvoir se rappeler à quoi ressemblait Fianna, et Mara disparaîtrait sûrement très vite de sa mémoire également... Si elle continuait à ne lui fournir que des conversations moqueuses ou énervées.
Soudain quelque chose traversa la vitre derrière elle. Elle ne prit ni le projectile, ni les éclats de verre par chance ; et se retourna pour regarder à l'intérieure du bordel. Une bagarre. Mais vu que Mara ne semblait pas s'en préoccuper, elle haussa les épaules et se rassit.

«- Et je peux savoir d'où tu viens?
- Hum ? »


Vite, il lui fallait un truc !

« D'Ushiran... C'est une île au Sud. On est très réputé pour nos fruits, mais tu dois le savoir.»

Elle posa son coude sur le rebord de la fenêtre après avoir poussé doucement les éclats de verre et sourit amicalement à Mara. C'était bien une idée stupide que de donner le nom de son meilleur ami qu'elle n'avait pas vu depuis des siècles à une île qui n'existait pas. Et elle espérait que l'humaine ne se sentirait pas encore vexée que Tary lui fasse croire qu'elle ne savait pas quelque chose à propos de son monde... Mais il fallait qu'elle essaye de faire croire à son histoire. Elle ne pouvait pas lui cracher qu'elle venait du Temple de la Terre et qu'elle était en réalité un énorme lézard qui pourrait la tuer d'un coup de dent !
Il commençait à faire frais et la dragonne replia ses genoux contre elle pour les couvrir de sa longue robe et entoura le tout de ses bras. Elle semblait peut-être plus vulnérable comme ça, et Mara la trouverait peut-être moins détestable. Les humains étaient sans doute réceptif au langage du corps. Chez les autres animaux, le moindre mouvement d'oreille valait cent phrases de n'importe quel discours... Mais eux étaient si complexes dans leur vie sociale que tout avait mille signification et chacun les prenait différemment. Pas étonnant que Sheiko préfère une vie solitaire.
Puis Tarec'Mah se dit qu'elle devait broder un peu plus, pour rassurer Mara sur son bordel. Elle semblait avoir tellement mal prit la comparaison de Tary avec son bordel fictif. Il allait falloir qu'elle fouille une histoire potable dans le peu qu'elle connaissait sur les humains.

« Chez moi il fait vraiment très chaud. Et on suffoquerait dans une grosse construction comme ça. Alors les bordels sont en toiles.... Comme de gros chapiteaux multicolores. Ils sont un peu à l'écart de la ville mais ce n'est pas aussi caché que celui-là. Et les gens doivent avoir une tenue particulière pour qu'on sache, pour ne pas les déranger. Comme vous ne la portez pas ici, je n'avais pas compris. »

Elle essaya de mimer une tenue avec ses mains tout en l'expliquant. C'était une tenue qu'elle avait vu porter à une période de l'humanité. Un des rares habits à lui avoir plu par sa simplicité.

« C'est une sorte de drapé avec une grosse broche à l'épaule. Les femmes en portes des colorés et les hommes des blanches... Je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être parce qu'il se rendent, comme pendant la guerre. »

Elle rit comme s'il avait s'agit d'une blague cocasse. Dans les guerres qu'elle menait avec Ushiran, elle n'avait jamais eut cure du drapeau blanc des lâches. Elle marchait sur les ennemis sans jamais baisser les yeux sur eux, comme la justice impitoyable marchant sur le monde.
Elle monterait ensuite une histoire sur le fait qu'elle était perdue. Son père serait un marchand en visite commercial sur l'île et elle se serait involontairement séparée du convoi. S'inventer une histoire devenait soudain très excitant. Elle avait une foule de possibilité face à elle. Elle pouvait être n'importe quoi ! Tant que son esprit était assez imaginatif, elle n'était plus la dragonne qu'elle avait été si longtemps.


[Pas grave =)]


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Jeu 20 Mar 2014 - 19:18

Mara rendit poliment son sourire à Tarec'Mah. Elle n'avait jamais entendu le nom d'Ushiran de sa vie, mais elle ne connaissait de la géographie d'Arcane que ce que des hommes de passage lui avaient raconté ou ce qu'elle avait découvert d'elle même en explorant la région. Autant dire, pas beaucoup. Elle ouvrit donc grand les yeux avec émerveillement quand son interlocutrice lui conta les moeurs de cette région lointaine. Mara n'avait jamais voyagé bien loin de l'auberge et elle adorait écouter les histoires des clients, même si la plupart aimaient enjoliver une partie de leurs aventures pour l'impressionner. A entendre son histoire, les bordels étaient effectivement très différents chez elle et elle lui accorda le bénéfice du doute, bien qu'elle considérait quand même que la profession des filles ici était inscrite dans leur décolleté -sérieusement, qui, sinon des catins, oseraient porter ce genre de choses?-. Mais une chose l'inquiétait tout de même, qu'est-ce qu'une fille sans défense pouvait bien faire aussi loin de chez elle, et seule qui plus est? Mara s'imagina toutes sortes de scénarios -une aventurière solitaire à la recherche d'un trésor, une princesse qui s'était faite isoler de sa garde-, mais le fait qu'elle se soit bêtement perdue restait le plus plausible -bien qu'elle n'aurait pas été contre une bonne chasse au trésor-. Elle se dit que lui demander serait la solution la plus facile.

- Et que fais-tu ici, seule, et si loin de chez toi? dit-elle sur un ton qui se voulait gentil.

Elle remarqua que Tarec'Mah avait l'air d'avoir froid. Elle même se sentait bien, mais les gens du Sud devait être plus sensibles aux températures froides, du moins c'est ce qu'elle en déduit. Deux hommes se firent jeter par la porte par l'aubergiste qui jeta un regard réprobateur à Mara: elle avait déjà passé trop de temps sans travailler.

- Tu veux rentrer? Tu n'as pas l'air bien. Viens, on monte, dit-elle vivement. Elle n'attendit pas de réponse, elle prit simplement Tarec'Mah par la main et l’entraîna à travers la salle, jusqu'en haut des escaliers. Ici au moins, elle ne se ferait pas réprimander par son père d'adoption.

Spoiler:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Mar 25 Mar 2014 - 11:17

Mara lui sourit et Tary se sentit encourager. Voilà qui était plus sympathique que les dernières réprimandes et les chopes volantes… Son histoire tenait donc visiblement debout aux yeux de la catin. Parfait. Elles allaient pouvoir commencer à avoir une vraie conversation.

« Et que fais-tu ici, seule, et si loin de chez toi? »

Le visage de la lézarde se décomposa, comme si l’horrible vérité venait de la rattraper. Elle baissa les yeux vers le sol et ouvrit la bouche pour murmurer cette fameuse histoire de jeune fille perdue… Mais un humain ouvrit la porte pour en jeter deux autres à l’extérieur… Il y avait visiblement des règles à ne pas dépasser, même ici. Peut-être avaient-ils trop bu et pas assez payé. Ou peut-être qu’il y avait des limites dans les pratiques reproductives des humains… Tout cela allait être passionnant !
L’aubergiste les regarda de travers et soudain Mara se leva. Et son histoire à elle ? Elle la raconterait plus tard, pas d’importance.

«- Tu veux rentrer? Tu n'as pas l'air bien. Viens, on monte.
- Hum, ok. »


La main de l’humaine attrapa la sienne, encore. C’était visiblement une manie chez elle. Mais la lézarde haussa les épaules et se laissa entraîner. En entrant de nouveau dans le bâtiment, elle vit un homme glisser des pièces à une femme. Puis un autre faire de même à l’homme qui donnait à boire. Elle réalisa quelque chose : les services des femmes ici étaient donnés en échange d’argent. C’était ça la particularité de l’endroit. Les femelles ne se donnaient pas à corps perdus, comme dans la nature, c’était un travail ici. Et de l’argent, elle n’en avait pas.
Sheiko devait en avoir, mais elle n’avait aucune idée d’où son maître était, et il ne lui en donnerait certainement pas pour ça… Quoi que, pourquoi pas ? Peut-être que lui aussi passait parfois par ici. Et sans réfléchir, Tary lâcha la main de Mara et se redirigea vers le comptoir. Elle ferma ses doigts nouvellement préhensiles sur une bourse posée négligemment là avec assurance. Personne ne remet en cause quelqu’un qui agit sans sourciller. Elle l’ouvrit et en sortit quelques pièces pour la boisson qu’elle avait commandé en arrivant puis rejoignit sa nouvelle connaissance en haut des escaliers avec sa chope pleine et sa bourse.
Elle n’avait jamais volé. Elle ne s’était jamais métamorphosée. Elle n’était jamais allée dans un bordel. Elle n’avait jamais mangé de nourriture humaine. Aucun humain ne lui avait jamais pris la main… C’était une nuit pleine d’expérience ! Se laissant guider, rendue presque euphorique par toutes ces premières fois, la lézarde monta les escaliers à la suite de Mara. Elles entrèrent dans une pièce et la divinité alla s’asseoir sur le lit en tailleur, sa chope dans les mains.
Le bruit était étouffé par les murs, et après avoir tendu l’oreille quelques secondes, Tarec’Mah se remit à parler. Elle voulait à tout prit lui dire son histoire. Elle serait excusée pour toutes ses bourdes futures ! Elle fit mine de réfléchir, puis reprit son air peiné au fur et à mesure de son récit.

« Où en étions-nous ? Ha, oui. Je me suis perdue, c’est pour ça que je suis seule…
Mon père est marchand. Il visite l’île en ce moment, mais je n’ai pas fait attention et je me suis séparée de la troupe… Je ne connais même pas le nom de la prochaine ville… A la fin, nous devions aller à Lüh. C’est tout ce que je sais. »


Elle se frotta la nuque avec une main et regardait sa boisson, honteuse. Si elle avait vraiment été cette humaine, elle se serait sans doute morfondu des heures et des heures sur sa stupidité. Comment perdre un convoi d’humains ? Ils sont si bruyants… Mais c’était son histoire, du moins celle qu’elle avait inventé.
Puis elle releva doucement les yeux vers Mara pour changer de sujet. Elle n’était pas là pour pleurer sur ses mensonges mais pour discuter avec l’humaine. Elle lui offrit un sourire timide.

« Mais ils vont partir à ma recherche, nul doute qu’ils passeront par ici. Donc je ne m’inquiète pas.
Toi, tu travailles ici ? »


En attendant la réponse, Tary porta la chope à ses lèvres. L’odeur était désagréable, mais rien comparé au goût. Aucune idée de ce dont il pouvait bien s’agir, et elle se força de ne pas grimacer face à l’amertume du liquide. Tant pis, ce serait encore une épreuve que de finir ce… Cette chose.

Spoiler:
 


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Dim 6 Avr 2014 - 22:01

Spoiler:
 

Le départ soudain de la fille déconcerta Mara, qui resta un moment interdite en haut de l'escalier. Peut-être avait-elle mal interprété ses intentions? Cela ne l'aurait pas étonnée, mais elle descendit quelques marches et se pencha à la rembarde à sa recherche, parcourant la salle du regard. Elle fût rassurée de voir que Tarec'Mah était simplement allée se chercher à boire, et remonta donc les marches. Un homme beaucoup trop ivre pour marcher les descendait, et s'accrocha à elle pour ne pas tomber, manquant de l’entraîner avec lui dans sa chute. La catin se libéra de son étreinte et il s'écrasa sur le sol en grognant. Mara attendit que son invitée revienne et l'invita dans l'une des chambres du fond du couloir. A cette heure ci, la quasi totalité des chambres étaient occupées.

Lorsque Tarec'Mah entra, elle ferma la porte et la rejoignit sur le lit. Elle écouta l'histoire de la fille avec attention, les yeux grands ouverts et hochant la tête régulièrement. Ce n'était pas le récit d'aventures auquel elle s'attendait, mais ça avait le mérite d'exister. Elle aurait certainement besoin de rester à la taverne plusieurs jours si elle devait attendre pour son groupe. L'aubergiste n'accepterait sûrement pas à moins qu'elle mette la main à la pâte -servir ou cuisiner, rien de bien méchant-, mais ça devrait être possible. Mara pensa à la chance que cette fille avait de voyager et découvrir le monde, et elle ne s'en rendait même pas compte et réussissait à se perdre dans une auberge. Elle avait toujours eu envie de voir Lüh.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, Tarec'Mah lui posa une question délicate. Question qu'elle avait rarement eu à affronter, puisque ce n'est pas le genre de choses que l'on demande à une prostituée. On propose juste un prix et on suit le mouvement. Mais cette fille avait l'air différente, elle avait simplement l'air curieuse. Mara doutait qu'elle ait eu à faire à des lieux de ce genre auparavant, bien qu'elle y avait fait référence. Elle pris la chope des mains de Tarec'Mah et bu une gorgée, et inspira un bon coup. L'alcool lui brûla la gorge et lui donna l'inspiration nécessaire à son explication.


- Oui. Comme je t'ai dit, les gens viennent ici pour trouver du réconfort, et mon boulot c'est de leur en apporter, d'une manière ou d'une autre. Elle rit grassement. Quand ils ne veulent pas me payer pour boire, ils me paient pour leur faire l'amour.

Mara partait du principe qu'une explication trop crue pourrait choquer Tarec'Mah, alors elle se contenta d'être brève.

- Ça paie bien comme boulot. On ne voit pas beaucoup le monde, mais on se plaint pas, les filles et moi. On pourrait tout aussi bien être à faire ça dans la rue, ici au moins c'est confortable.
Les filles d'ici se considéraient comme chanceuses par rapport à leurs collègues qui étaient souvent sujettes à des violences de toute sortes. Il n'y avait pas beaucoup d'opportunités à l'auberge, mais au moins elles avaient un toit et de la nourriture. La plupart aimaient ce style de vie. Mara ne se plaignait pas, elle aurait pu finir mangée par un animal dans un champ.

- Tu retournes quand à Lüh? Tu peux rester ici pour la nuit, je pense.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Dim 13 Avr 2014 - 13:57

Mara but à sa choppe avant de lui répondre. Son rire était beaucoup moins gracieux que ce que Tarec’Mah essayait d’imiter. L’humaine était payée pour offrir sa féminité, mais elle semblait beaucoup plus proches des mâles dans sa façon d’agir.

« Oui. Comme je t'ai dit, les gens viennent ici pour trouver du réconfort, et mon boulot c'est de leur en apporter, d'une manière ou d'une autre. Quand ils ne veulent pas me payer pour boire, ils me paient pour leur faire l'amour.
Ça paie bien comme boulot. On ne voit pas beaucoup le monde, mais on se plaint pas, les filles et moi. On pourrait tout aussi bien être à faire ça dans la rue, ici au moins c'est confortable. »


C’était vraiment étrange comme concept mais elle se contenta d’hocher la tête comme si tout ce que Mara lui disait était une évidence. Elle avait vraiment du mal à comprendre comment les humains pouvaient faire une chose pareil. Mais si l’humaine s’était moquée d’elle quand elle pensait, à juste titre, que Tary ne savait pas où elle était… Cela signifiait que ce genre d’endroit était assez courant, ou du moins que tout le monde savait.
Le changement de sujet évita sans doute un long silence.

«- Tu retournes quand à Lüh? Tu peux rester ici pour la nuit, je pense.
- Vraiment ? Je ne me sens pas d’y aller en pleine nuit, c’est sûr… Demain matin je pense que j’irais, oui. »


Il faudrait qu’elle trouve un moyen pour disparaître au petit matin. Ce ne serait sans doute pas un problème. Elle laisserait un mot à Mara pour lui dire que quelqu’un était venu la chercher ou n’importe quoi dans le genre. Elle passerait le mot à l’homme qui servait les boissons, il avait l’air de superviser l’ensemble des filles. Elle trouverait bien. Elle avait toute la nuit devant elle.
Soudain elle repensa à quelque chose. Posant sa chope sur le meuble à côté du lit sur une feuille de papier, Tary ouvrit la bourse et en sortit quelques pièces. Elle ne savait pas trop ce que valait la monnaie, et la poche de cuir n’était pas particulièrement pleine.

« J’y pense. Je ne vais pas avoir besoin que tu t’acc… Que tu couches avec moi, mais je peux peut-être te payer quand même, hum ? »

Elle sourit, gênée, en lui tendant à moitié la bourse pour qu’elle y prélève sa somme. Peut-être n’y avait-il pas assez, ou beaucoup trop. Mara pourrait l’arnaquer ou non, de toute façon la lézarde n’avait que faire de ces petits bouts de ferrailles. Mais cela semblait très important pour les humains. Même Sheiko devait sans doute courir après. Une sorte de troc.


[Encore désolé pour le retard, vivement la fin de l'année u.u]


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Jeu 24 Avr 2014 - 8:40

Mara eût un pincement au coeur lorsque Tarec'Mah lui annonça qu'elle partirait à l'aube. Bien sûr elle n'aurait pas pu rester plus longtemps avant que l'aubergiste ne s'en aperçoive et qu'il la fasse payer d'une manière ou d'une autre, mais passer plus de temps en sa compagnie lui aurait fait plaisir. Il n'était pas courant qu'elle aie une réelle conversation avec les gens qui passaient. La plupart venaient lui faire l'amour et repartaient sans avoir échangés un seul mot.

Elle replia ses jambes contre elle et posa la tête sur ses genoux. Ses yeux s'ouvrirent en grand lorsque son amie ouvrit sa bourse et lui tendit quelques pièces. Mara balbutia quelques
"Euuuuh" , sachant très bien qu'elle ne méritait pas cet argent. Mais son amour de l'or était plus fort que de simples remords.

- Je suppose qu'il faudrait payer la chambre pour la nuit, oui.

Le pire, c'est qu'elle avait raison. Si l'aubergiste la voyait redescendre d'une nuit de travail sans un sous, elle se ferait remonter les bretelles. Il n'était pas méchant bien sûr, mais elle préférait ne pas risquer de l'énerver. Elle tendit donc la main, murmura un "merci" et fourra les pièces dans sa poche. Elle aimait bien Tarec'Mah, c'était quelqu'un de respectable qui n'avait pas l'air de profiter d'une situation quelconque. Même si elle n'avait apparemment pas conscience qu'elle avait donné un peu trop. Mara se dit que puisqu'elle était fille de riche marchand, ces sous ne lui manqueraient pas.

Un bout de papier au bord du lit attira le regard de la catin. Elle se pencha pour le saisir et l'examina. Il était joliment décoré, mais Mara était incapable de lire son contenu. Elle le tendit donc à son amie, qui devait savoir lire.


- Qu'est-ce que c'est? dit-elle en s'asseyant à ses côtés.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Tarec'Mah
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Edvah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp

Elément : Terre
Invocateur : Sheiko
Sorts :
Liste des sorts:
 
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Mar 29 Avr 2014 - 14:27

Tarec’Mah la regarda attraper un papier en sirotant encore cette immonde boisson. Elle finirait bien par s’y habituer ? Ou jamais. Mais Mara la sortit de ses pensées en lui tendant une feuille. Elle ne devait pas savoir lire, il lui semblait que beaucoup d’humains n’avaient pas d’intérêt pour cette matière et Tary les comprenait. Les mots ne décrivent jamais parfaitement les vraies merveilles du monde. Cependant, pendant sa longue vie bien remplie, elle avait tout de même trouvé le temps de se mettre à l’art de la lecture.

« Qu'est-ce que c'est ? »

La lézarde se pencha sur le papier et l’examina avec attention. Quelques fioritures artistiques et à l’aspect printaniers décoraient l’ensemble de ce qui semblait être une invitation. Une histoire de bal, de déguisement et de concours qu’elle ne cernait pas entièrement mais qui pourrait peut-être ouvrir de nouveaux sujets de discussion.

« On dirait que quelqu’un donne un bal à Lüh. Déguisement obligatoire et droit d’entrée de 10 Tsuris… C’est une invitation. »

Elle sourit à Mara et attendit sa réaction. Tary ne savait pas trop en quoi consistait un bal, ni exactement ce que les humains entendaient par déguisement mais elle pourrait toujours faire des recherches si sa nouvelle amie ne l’éclaircissait pas sur ces sujets. Elle pouvait toujours jouer la carte de l’ignorante étrangère pour se faire renseigner.

« En quoi consiste vos bals à vous ? »

Elle lui demanderait pour le déguisement plus tard. Il ne s’agissait certainement pas d’une histoire de camouflage mais l’idée de changer d’apparence devait toujours faire partie du jeu. Les humains de ces idées parfois…


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Sam 10 Mai 2014 - 14:23

Mara ouvrit de grands yeux quand elle entendit le contenu de l'invitation. Non pas qu'elle ignorait qu'il y avait de temps en temps des bals à Lüh, du côté des plus fortunés, mais elle n'imaginait pas vraiment que les clients qui fréquentaient son établissement puissent se rendre à ce genre de festivités, qu'elle avait toujours imaginées comme des évènements auxquels seuls les grands hommes et femmes du pays étaient conviés. Ce qui était encore plus étrange était que l'entrée coûtait seulement 10 tsuris, une somme que même elle pourrait dépenser.

La question de Tarec'Mah la sortit de sa rêverie. Elle venait de loin certes, mais tout le monde savait en quoi un bal consistait. Elle la regarda avec un regard étonné, autant par sa question que par la présence de l'invitation, et balbutia un instant avant de répondre.


"En fait... Je sais pas. J'ai jamais été à un bal. C'est que pour les riches. En fait je pensais que c'était ton genre de trucs à toi, plutôt qu'à moi"

Il n'y avait aucun ton de reproche dans sa voix, elle était simplement surprise par sa question. Après tout, Tarec'Mah était fille de riche marchand, elle avait forcément dû être conviée à ce genre d'évènements. Bah, après tout, qu'est-ce qu'elle connaissait de ce que les riches filles de marchand faisaient.

"Et vous, qu'est-ce que vous faites, à Ushiran, quand vous avez un bal?"
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Une promesse est une promesse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Plus d'espoir des retrouver des survivants de La Promesse Collège Evangélique
» Une promesse non tenue...
» Une promesse éternelle
» Je vais revenir, je voius en fait la promesse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Plaine Brumeuse-