Capture : Un oiseau noble [Terminée]

Partagez | .
 

 Capture : Un oiseau noble [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 22 Juin - 16:33


capture

Un oiseau noble


700 T. x3
Nom du monstre à chasser : Sylvebec
Rang du montre : 1 A
Habitat : Forêt de Jade
Objets fournis : Une cage pour capturer l'oiseau
Récompense : 700 Tsuris par Sylvebec, maximum 3 sylvebecs.
Précision sur la quête : Il ne faut surtout pas abîmer le plumage de l'oiseau !

Le petit mot du commanditaire"Je veux un Sylvebec pour agrandir ma collection d'oiseaux. Trouvez m'en un, ou même deux, peu importe du moment que cela ne dépasse pas trois oiseaux. Je suis prêt à payer le prix fort mais attention, si je trouve ne serait-ce qu'une plume d'abîmée, je ne vous donnerais rien !"

Conseils :

Soyez doux avec ces oiseaux si vous ne voulez pas voir votre récompense vous voler sous le nez.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mar 24 Juin - 17:58

Solveig flânait sous le soleil, marchant sans but. Cela faisait un moment que l'ennui commençait à pointer son nez. Et elle n'aimait pas s'ennuyer. Sa bourse étant toujours quasiment vide, ce n'est pas ce qui allait la motiver à cet instant, il faut dire qu'elle avait pris la mauvaise habitude de se fournir chez les autres depuis quelques jours. Non pas que ce soit mal, attention. Mais elle ne prenait plus la peine d'en faire un challenge. Les piteux réflexes des nobles et leur attention si vite détournée, qu'il n'y avait plus aucun amusement à les voler. Un sourire apparu sur le visage de la jeune femme. Enfin, peut-être pas tout à fait. Leur expression dépitée quant ils se rendent compte de ce qui vient de leur arriver est toujours très amusante à voir.

Mais ce qui lui manquait, c'était l'action. Elle dépendait des autres à ne pas avoir d'invocation, et il faudrait y remédier un jour ou l'autre. Mais pour l'heure, il lui fallait simplement se dégourdir les jambes, et manier un peu son arme, avant qu'elle n'oublie les bases.
Elle sauta avec son agilité féline sur un muret, d'où elle pouvait admirer la mer. Lüh était vraiment dans une région trop chaude pour elle. La jeune femme se languissait sous la brise marine, souffrant de la chaleur sous son épaisse armure de cuir. Ce quartier, elle le connaissait. Il ne fallut qu'une seconde pour qu'elle se rappelle, qu'à deux en arrière se trouvait son endroit préféré. La taverne.

Et deux minutes plus tard, elle en passait le porche.
Oubliant ses querelles quotidiennes avec le tavernier. Elle n'avait qu'une vision à l'esprit, une cervoise fraîche. Un des piliers de bar allait bien lui en offrir en une. Mais au lieu d'aller séduire un pauvre innocent pour mieux arriver à ses fins, la jeune femme s'arrêta devant le tableau d'affichage. Elle examina les différentes offres, et une en particulier retint son attention. Capturer un oiseau ?
Cela promettait, une sortie exotique et pas trop éreintante non plus. Avec une belle petite somme à la clé, et puis qui sait ? Un petit bonus. Après tout les nobles ont toujours des tonnes de surplus dont ils peuvent aisément se séparer.

Le jeune femme décroche l'annonce, déjà amusée à l'idée de vivre enfin un peu d'aventure. Cela faisait trop longtemps qu'elle était « sédentaire ».
Et elle pose le papier sous le nez du tavernier, n'ayant pas hésité au passage à jouer des coudes pour se frayer un chemin jusque l'intéressé.
« S'il vous plaît. » Ajouta-t-elle avec un sourire charmeur.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2463
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Jeu 26 Juin - 8:53

Ephy était passablement de très mauvaise humeur. Les raisons ? Bah elle ne savait pas en faite... enfin si, peut-être le fait qu'elle devra bientôt prendre la mer et que de quitter la terre ne lui plaisait guère... La tigresse à la longue chevelure blanche, car elle passait maintenant la plus grande partie de son temps sous forme humaine, c'était plus pratique pour se mêler à la populace et elle se devait de savoir utiliser ce corps car en mer elle n'allait pas rester miss tigre, s'avance jusqu'à la taverne.
Cet endroit, repère de gens aux idées ma léchées, était aussi l'endroit où l'on pouvait décrocher un job en tant que chasseur. Sa deuxième vocation après la piraterie et la troisième après l'extermination des hommes. Elle, rancunière ? Du tout, juste... Levée du mauvais pied aujourd'hui.

La divinité déchue qu'elle était, déchue mais surtout je m'en foutiste des autres, cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait croisé la route d'un de ses frères, entre en trombe dans le bâtiment, ce qui attira tous les regards sur elle. Elle hausse les épaule et s'avance avec nonchalance vers le comptoir. Habillée comme elle l'était, elle donnait l'impression d'être un bandit des grands chemins, le genre de personne qu'on ne devait pas embêter. Mais avant de complètement rallier le comptoir de bois, elle jette un oeil sur le panneau des quêtes. Tien, elle aurait pourtant juré avoir aperçut une annonce pour chasser du poulet à la forêt de Jade. Peut-être une personne l'avait déjà prise ? Autre haussement d'épaule et elle part s'assoir près d'une jeune demoiselle qui faisait de l'oeil à ce pauvre tavernier. Il n'eut pas la même chance avec elle car elle ne fit que déposer une pièce, l'une des dernières qui lui restait, commandant une bière tout ce qu'il y a de plus banal.

La jeune femme, pourtant âgée de plus de mille ans, daigne soudainement s'intéresser à l'étrangère à ses côté et plus particulièrement à l'affiche qu'elle avait devant elle. La tigresse, toujours autant de mauvaise humeur, le fait savoir au monde en dégainant l'un de ses poignards récupérés sur le corps de son défunt invocateur et en les plantant dans l'affiche, abimant ainsi le beau comptoir.

- Pas la peine de lui faire de l'oeil avec ton joli minois, annonce-t-elle d'un ton glacial et sans appel, notre cher ami est insensible aux charmes féminins, vois-tu ?

Elle boit une gorgée de ce liquide inventé jadis dans l'ancien monde. Auparavant elle n'y avait jamais réellement porté intérêt mais depuis qu'elle avait été délivrée par Edvah et qu'elle avait encore laissé un de ses invocateurs mourir sans rien pouvoir faire, elle avait tendance à venir prendre place sur ce même tabouret et à commander une bière. Du moins, le faisait jusqu'à ce qu'elle soit en panne sèche de tsuris. Donc oui, il fallait qu'elle se dégotte une quête et quoi de mieux que de rafler la moitié de la prime à une jeune humaine ?

- C'est pas tout, tu comptais pas faire cette charmante quête toute seule ? Non, bien sûr que tu n'y comptais pas, ajouta-t-elle, ah, tu es d'accord pour que je vienne ? Parfait ! Roger, mon cher ami, dit-elle ensuite en se tournant vers le tavernier, en réalité elle ne connaissait pas son nom mais pour elle tous les taverniers s'appelaient Roger, tu nous présenteras le client s'il te plait.

Ce dernier hoche la tête avec un sourire en coin. Ce n'était pas la première fois qu'Ephy s'imposait comme ça face aux autres chasseurs et aventuriers et à cause certainement de son aura divin, ils acceptaient, pour la plupart, intimidés. La jeune femme retire alors les dagues, les rangeant précieusement dans ses fourreaux à sa ceinture.








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Ven 27 Juin - 12:31

L'indifférence du tavernier devant le sourire, pourtant plein de sous-entendus, de Solveig lui donna envie de jouer davantage avec cet être bourru. Envie qu'elle ne put assouvir, son attention bien vite attirée par sa nouvelle voisine. Cette femme dégageait une aura bien particulière, et ses chaveux blancs paraissaient, de manières surprenante, naturels. Elle l'observait du coin de l'oeil, sans un regard direct, faisant mine de rester focaliser sur le tavernier insipide. Aussi bien qu'elle ne fut pas surprise par la dague soudainement plantée, dans un geste des plus théâtral, devant elle. Ou du moins, si Solveig avait en effet été surprise, elle n'en avait rien montré.
La jeune mercenaire accueillit les railleries de la femme aux cheveux blancs avec un sourire tout aussi moqueur. Et répondit avec une innocence surjouée, en regardant le tavernier droit dans les yeux, sans regarder une seule fois la dague ou encore sa propriétaire.
« Maintenant que vous le dîtes, je me disais bien qu'il devait être de ce bord là. »

La rouquine délaissa alors son premier sujet d'attention pour pivoter légèrement sur son tabouret en direction de sa nouvelle interlocutrice. Elle regarde avec envie, l'hydromel dont elle se délecte, sachant qu'il n'y a pas un tsuris en sa possession qui puisse être utilisé de la sorte actuellement. Elle avait besoin de cette mission, et cette femme pleine de mystère semblait tout autant intéressée, sinon pourquoi l'aborder ainsi ? Sans compter qu'une compagne pour la route était une opportunité pour Solveig, ainsi elle n'aurais pas à dépendre d'une caravane. Sans rajouter un mot, elle attendit que sa future partenaire finisse sa lampée pour engager les négociations. Ce faisant, elle claqua une pichenette dans le métal abîmant la quête tant convoitée, mais cela sans quitter la chasseuse des yeux.

Mais quand le moment vint enfin, Solveig afficha alors une mine surprise. Son interlocutrice partit dans un question-réponse sans laisser une seule ouverture à la jeune femme pour exprimer son avis. La surprise vira assez vite à l'amusement et bientôt, Solveig éclata de rire. C'était une blague, n'est-ce pas ? Il fallait reconnaître que cette femme avait de l'humour, et rien que pour ce bon divertissement, elle serait plus sympathique dans son deal. Maintenant qu'elle avait retiré ses dagues, Solveig retira l'annonce du comptoir faisant semblant de réfléchir en l'étudiant. Elle finit par poser son regard sur la chasseuse, tout autant amusé que son sourire.
« C'était très amusant, je dois vous l'admettre. »

Le changement fut subtil, mais il était là. La jeune mercenaire, faisant maintenant entièrement face à la chasseuse. Son regard devenue aussi froid que l'acier présenté sous son nez il y a peu par cette même femme qui lui faisait à présent face. Et bien que son sourire n'avait pas bougé quant à lui, il ne transpirait plus la même chaleur, mais venait plutôt compléter à la perfection son regard lancinant.
Elle montra d'un geste désinvolte l'affiche, accordant un bref regard sur la prime avant de fixer à nouveau son interlocutrice.
« Je ne compte pas, effectivement, faire cette quête seule. Mais vous vous avancez en croyant être la seule candidate à ce poste. Après tout, j'ai la priorité sur cette affaire.
Je balaie rapidement la salle, faisant comprendre que je n'aurais pas de mal à trouver quelqu'un d'autre. Puis, comme soudainement prise de sympathie, la jeune femme ajoute sur un ton attendri.
- Mais puisque vous semblez à ce point motivée pour m'accompagner, je me sens d'humeur à faire des concessions. Pour la prime on fera 60/40. Les 60 pour la première à s'être engagée sur la mission, bien évidemment. »
Et d'un sourire entendu je montre l'annonce que j'ai en main.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2463
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 28 Juin - 12:01

Ah, ces humains, toujours à vouloir négocier pour quelques piécettes. Elle aurait pu laisser passer le deal mais son besoin d’argent étant ce qu’il était, elle ne pouvait pas accepter. La déesse, regardant avec désinvolture cette petite humaine qui la fixait de son regard de glace, bois à nouveau. Elle n’affichait aucun sourire, aucun muscle se son visage n’avait bougé mise à part pour finir sa bière. Elle soutenait ce regard avec fermeté, prête à jouer à ce jeu de qui lâcherait en premier. Et oh que oui qu’elle avait les moyens de faire pression. Elle pouvait même aller jusqu’à tuer puisque Edvah ne lui avait pas donné d’ordre quant aux vies extérieures à celles de son équipage. Et puis bon, un meurtre de plus ou de moins… Mais pas maintenant, non, elle n’avait pas intérêt à la tuer maintenant. Trop de témoins, bien que cela ne dérangeait pas vraiment, mais après elle allait devoir trouver un autre pigeon pour l’accompagner dans cette quête qu’elle n’avait pas du tout envie de faire seule.

La jeune femme laisse un petit sourire en coin apparaitre sur ses lèvres. Ses pupilles brillaient de confiance, cette confiance qu’elle avait acquise à la mort de Carann. Elle était redevenue la femme qu’elle eut été jadis, dans l’ancien monde. Cette femme de poigne qui ne lâchait rien sans avoir atteint son but, cette femme qui se donnait les moyens d’atteindre son but quitte à tuer des humains. Après tout, ces êtres bipèdes avaient tué son monde, ses créations, sa nature. Il fallait bien leur rendre la monnaie de leur pièce, non ? Ephy passa doucement le dos de la main sur ses lèvres pour en chasser les gouttes de ce breuvage qu’elle venait de finir. Elle fixa ensuite l’affiche trouée et passablement très abimée avant de soupirer. Elle n’avait pas remballé son orgueil et n’allait pas le cacher. Après tout, elle était une divinité dans ce bas monde, une divinité délivrée par un pirate, la pire des crapules de cette ile. Ils pillaient, tuaient et volaient pour leur seul profit. Heureusement qu’elle n’eut été sensible ou bien altruiste sinon elle n’aurait pas pu accepter ce travail. Elle eut soudainement une pensée pour Imaq, cette douce fille d’Aqua avant de revenir sur le présent.

La tigresse soupira à nouveau avant de passer une main dans ses cheveux. Le silence n’en avait été que trop long et elle devait remettre les pendules à l’heure qui à brutaliser cette fragile demoiselle. Elle avait au moins un défis, ne pas se transformer et reprendre forme féline. Elle gardait cette surprise pour plus tard si jamais elles tombaient sur un oiseau bien plus dangereux que quelques Sylvebecs. Ou alors non, cette femme en face d’elle ne saura jamais qui elle est vraiment. D’autant plus qu’elle n’avait pas besoin d’apparaitre sous sa forme divine bien encombrante. Elle savait manier les armes et avait une monture bien rapide. Aucun besoin d’aller rugir pour faire fuir d’éventuels bandits ou même prédateurs. Elle faisait déjà assez peur comme ça.

« Dis donc, mais c’est que tu as beaucoup d’humour toi ! » railla-t-elle avant de parler avec plus de sérieux, « désolée ma belle mais ça ne va pas se passer comme ça. 50/50 ou bien tu auras l’honneur de rencontrer une amie à moi qui ne fait pas dans la dentelle », dit-elle avec froideur.

La menace, tout ce qui faisait pâlir les humains. On parlait de mort et ils venaient tous se prosterner devant vous. Pathétiques créatures fragiles et orgueilleuses. De plus, elle ne connaissait pas le nom de cette humaine qui avait eut l’audace de venir négocier avec le dangereux fauve qu’elle était. Un bon point en moins dans sa notation. Et oui, Ephy, en ce moment, cherchait vraiment à se faire haïr des gens en montrant sa vraie personnalité belliqueuse, orgueilleuse mais surtout égoïste. Elle sourit de plus belle tout en s’accoudant avec nonchalance au comptoir de bois abimé par l’usure et le temps mais aussi par les nombreux passages des clients assoiffés et même parfois bourrés.

« Ou alors j’ai mieux ma petite », dit-elle en utilisant volontairement des adjectifs que l’on utiliserait avec un enfant. Tous les humains étaient des enfants pour elle. Irréfléchis, irrespectueux et inconscient. Non, vraiment, elle commençait à haïr de nouveau le genre humain même s’il fallait dire que les humains d’Arcane n’y étaient pas pour grand-chose dans la destruction du monde d’antan. « 70 pour moi et 30 pour toi parce que je suis généreuse et de bonne humeur », annonça-t-elle sur un ton sans appel.

Cela clôturait cette petite discussion. Si la gamine avait quelque chose à redire, Ephy ne se gênerait pas pour lui envoyé son poing dans la figure. Après tout, on ne négociait pas avec un Demi-Dieu surtout si ce dernier s’était levé du mauvais pied ce matin…

« Roger, le client s’il te plait, fais le venir, on a pas envie de bouger. Et tu servira une bière à la gamine, c’est pour moi je payerai en revenant. »


En effet, elle avait bien vu que la demoiselle fixait sa choppe avec envie. Ah, les gamins de nos jours, ça ne pensait qu’à boire et s’amuser. Plus aucune responsabilité !

[HRP : Tu peux répondre mais après je fais intervenir le PNJ ^^]









Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 29 Juin - 0:38

À première vue, aucune réaction. Comptait-elle l'ignorer ? Ou pire la mépriser ? Solveig serra les dents à en faire grincer sa mâchoire. Ça, boire, elle savait le faire, mais répondre semblait lui paraître plus dur. La jeune femme prit un air plus hautain pour mieux toiser ce manque de répondant, masquant totalement son agacement qui l'aurait plutôt poussé à l'attraper par le col pour mieux lui faire comprendre la situation. Non, elle restait calme et alerte. Si cette donzelle voulait jouer le jeu des nerfs d'acier, elle ne se ferait pas avoir si facilement. Bien que tuer ne fasse pas partie de ses habitudes, ses menaces faisaient souvent mouche, pour je ne sais quelle raison. Peut-être son regard glacial ou son sourire machiavélique. Mais le bluff était toute sa vie, et son masque par conséquent, était parfait.

D'un œil attentif, Solveig suivait les mouvements, aussi minimes fussent-ils, de la chasseuse. Un premier sourire alors qu'elle buvait toujours. Enfin une réponse. Bien que le silence était toujours de mise, cela indiquait clairement que la négociation commençait enfin. Pour l'instant, cette jeune chasseresse ne semblait pas vouloir se plier à la demande de la rouquine. Mais rien n'était encore joué. Elle sourit à son tour, attendant sans perdre patience la suite de la réponse à sa proposition. Maintenant la jeune femme aux cheveux blancs, regardait l'affiche qu'elle avait volontairement abîmée précédemment. Suivi bien vite d'un soupir. Était-ce un signe d'abandon ? Solveig haussa un sourcil, ne sachant plus ce qui passait par la tête de sa voisine de comptoir. Si elle voulait la déstabiliser, c'était gagner. Son comportement à première vue, n'offrait pas de suite logique. Tout d'abord de la provoque, puis la voilà qui abdiquait sans tenter quoi que ce soit. Non, elle se jouait d'elle, Solveig en était sûre. Les sourcils froncés, elle abattit sa main sur le bar, l'affiche dans son poing.

Un second soupir. Il s'agissait clairement de mépris, elle cherchait visiblement à dévaloriser la jeune mercenaire. Persuadée de voir clair dans le jeu de sa future partenaire, Solveig se mit à sourire malicieusement. Elle s'était hâtée dans son jugement et avait manqué de perdre ce combat silencieux. Elle ne ferait pas deux fois la même erreur. La jeune femme se redressa sur son siège pour mieux surplomber sa voisine de comptoir, pas question de laisser apparaître une quelconque faiblesse.
La voilà qui prenait enfin la parole.
Sa menace eut pour simple effet de dessiner un sourire narquois sur le visage de la jeune femme, tandis qu'un de ses sourcil s'élever paresseusement tant elle ne prenait pas ses paroles au sérieux. La dague dans sa manche commençait à la démanger. Peut-être devait-elle recadrer un peu cette donzelle arrogante à souhait. 50/50, restait tout de même correct sans être une insulte, mais cela restait inconcevable. Bien sûr, cette étape s'appelait négociation, mais la vérité était qu'il n'y avait en fait rien à négocier. Pour toute réponse elle ne sortit qu'un « C'est cela, oui... » pas du tout convaincue, mais tout n'était pas dit, elle le savait. Alors Solveig patienta un peu plus avant d'étoffer sa réponse.

Cette femme, lui ressemblait trop pour arriver à un deal. Solveig ressentait que, cela ne mènerait sûrement à rien. Néanmoins, elle ne serait pas celle qui abandonnerait. Par fierté ou simplement pour s'amuser, peu lui importait la raison, et le plus probable étant les deux à la fois. Le sourire assuré de sa comparse conforta la jeune femme dans son idée. Il n'y aurait pas de vainqueur aujourd'hui. Et la voilà qui prenait à nouveau la parole. Évidemment, de la provoque. Mais contrairement à son premier éclat de rire, Solveig riait jaune à présent. 70/30 ? Elle avait fumé quoi avant de venir ? Personne n'accepterait jamais ces termes ! Cette fois profondément outrée, la jeune mercenaire s'était levée de sa chaise pour s'éloigner avec l'affiche en main. Peut-être regretterait-elle son arrogance, quant elle la verrait recruter un autre à sa place.

Mais la jeune femme n'eut pas le temps de creuser un grand fossé qu'un son fort agréable sonna à ses oreilles. Une chope pleine, à son attention, l'attendait sur le comptoir. Docilement, Solveig reprit place sur son tabouret, face au comptoir. Et sans un regard vers la femme aux cheveux blancs qui venait de lui faire l'honneur suprême, ajouta sur un ton inplacable.
« 50/50 ça me paraît bien en effet. »
Elle ponctua sa phrase d'un sourire entendu, en tendant sa chope vers la jeune chasseuse.

[voyons un peu ce pnj ^^]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 29 Juin - 12:36

Cela faisait quelques jours qu'il venait régulièrement une à deux heures dans cette taverne pour y boire mais aussi pour voir si la mission de son capricieux de maitre eut été prise. A croire que la somme ne fut pas assez alléchante car personne ne se présenta et au bout d'une semaine, il avait perdu espoir. Certes, il savait que les chasseurs se faisaient rares ces derniers temps et que beaucoup partaient chasser le gros monstre mais il avait tout de même une once d'espoir quant à croiser de jeunes novice en quête d'une mission peu dangereuse et qui rapportait pas mal. Peut-être que la condition de ne pas abimer le plumage de l'oiseau en décourageait plus d'un ? Car plusieurs fois il vit une ou deux personnes s'approcher du panneau des quêtes, regarder pensivement et s'en aller comme si de rien n'était. Et mise à par une mission de sauvetage qui avait été mise il y a peu il n'y avait rien d'autre de proposé. Ce qui confirmait ses craintes, personne ne voudrait remplir cette mission et il allait passer un sale quart d'heure auprès de son maitre.

Il soupire, regardant le fond de sa choppe d'un air dépité avant que le tavernier ne l'appel. Avec lenteur, il se lève, l'air morose et se dirige vers le comptoir où il croise deux femmes, aussi belles l'une que l'autre, se toisant en chien de faïence. Elles avaient l'air d'avoir sévèrement négocié et semblaient prêtes à se sauter l'une sur l'autre bien qu'elles trinquassent ensemble. Hypocrites pensa-t-il. L'homme, d'âge mûr, s'assit sur un tabouret et planta son regard sur le tavernier dont il oubliait à chaque fois le prénom. Roger peut-être ?

"Tu voulais me parler ?" demanda-t-il d'un ton las.
"Oui, ces deux jeunes femmes prennent ta mission. Je te laisse leur expliquer et leur fournir le matériel" annonça l'homme derrière le comptoir avec un ton professionnel.

Tout d'abord, il n'en cru pas ses oreilles puis lentement l'information monta à son cerveau. Il écarquilla les yeux avant de se lever pour venir s'interposer entre les deux jeunes chasseresses. Il se racla la gorge, histoire d'annoncer sa présence avant de croiser les bras et de regarder tour à tour les deux demoiselles.

"Merci mesdemoiselles", commença-t-il, "bon, je ne vous cache rien, mon maitre est capricieux donc il faudra faire très attention à la moindre plume de l'oiseau. Ensuite, vous pouvez essayer d'en capturer trois, mais je ne vous apprends rien, tout était marqué sur l'affiche", dit-il avant de remarque que ladite affiche était en lambeau. "Je vais vous fournir une cage qui est assez grande pour contenir trois oiseau."

Après cela, il retourna à sa table où il prit la dite cage avant de retourner voir les demoiselles. Il posa l'objet sur le comptoir, entre elles pois s'en alla sans rien dire. Il n'y avait pas de délais pour ramener les oiseaux, du moment qu'elles ne revenaient pas dans trois mois.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2463
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 29 Juin - 13:21

Ephy rit lorsqu'elle vit la demoiselle se lever et partir, visiblement vexée et bien décidée à trouver une autre personne. Mais ce qui la fit plus rire encore c'est lorsqu'elle revient, attirée par le mot bière. Qu'il était facile d'acheter les gens de nos jours. Car en effet, elle avait ensuite accepté les termes du contrat, 50/50. Ca paraissait honnete. Les humains, de vrais énigmes ! Pourquoi tenter de négocier alors qu'aller directement au but est plus rapide ? Elle savait qu'en proposant ses conditions elle allait se heurter à un refus et à une surenchère de l'autre côté. Proposer la moitié aurait été plus rapide d'autant plus qu'elles auraient pu parler de cela après avoir capturé ces maudits piafs... Mais les humains, tous plus compliqués les uns que les autres, voulaient à tout prix imposer leur masse et montrer qui était le chef. La tigresse soupire en trinquant avec la bonne femme. Elle fini sa choppe avant de voir arriver un homme d'une quarantaine d'année.

Ce dernier était le client, du moins son intermédiaire car tout le monde savait que les nobles ne sortaient jamais de leur château doré. Un jour faudra qu'elle aille en piller un tient, oui bon, elle aura la milice aux fesses mais pour sûr qu'elle aura aussi dégoté un beau petit trésor. A en discuter avec Edvah pour savoir si, oui ou non, elle voulait mener un raide sur un riche noble de la capitale ou bien même de Rorn, cette ville du nord qui avait récemment ouvert ses portes. Pour y avoir été une fois pour cette course de Variquan, Ephy pouvait dire que la ville était plutôt riche et les défenses semblaient plutôt maigres. Après tout, ils n'avaient pas encore essuyé d'attaques de bandits.

La demi-déesse écouta d'une oreille distraite ce qu'avait à dire le commanditaire. Il ne faisait là que répéter les conditions de la mission et ne leur apportait aucune information en plus. Elle soupira avant de poser un coude sur le comptoir et de poser sa tête sur sa main. Elle bailla aussi généreusement et regarda d'un oeil las cette cage de fer que venait de déposer le vieil homme avant de s'en aller sans rien dire. Elle se redresse, observe la cage puis se lève en s'étirant. Elle pose un papier sur le comptoir, un mot à l'attention du tavernier pour lui rappeler qu'elle avait des dettes envers lui, car oui, Ephy n'était pas le genre de personne à ne pas payer ses dettes même si elle passait son temps à voler les gens. Une sorte de paradoxe quoi. La jeune femme prend la cage et regarde sa compagne qui était toujours en train de boire, visiblement au paradis. Elle se racle la gorge avant de lui indiquer du doigt la sortie de la taverne.

"Je t'attends dehors, mets pas trop de temps. J'espère que t'as une monture parce que sinon je donne pas cher de ses pieds"


Puis elle sortit. Une fois dehors, elle se dirigea vers les écuries où était attaché Yh, son variquan. Elle lui caressa le museau avant d'attacher à son flan la cage qui remuait doucement à chaque mouvements de l'animal. elle s'occupa également de resserrer les sangles de la selle et de vérifier que chaque sacoche était bien attachée. Puis elle alla s'assoir sur la barrière non loin de sa monture et se mit à regarder le vide.

[HRP: La quête ici]








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Capture : Un oiseau noble [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Terminé)~ Bon, on y va [PV:Nina|Capture] ~
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» Un oiseau qui chante....
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Panneau d'Affichage :: Anciennes Chasses-