Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Dur dilemme...
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dur dilemme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Anciens Joueurs


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 99
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Ven 23 Aoû - 17:18

Arken prit appui sur une branche basse d'un arbre. Après avoir effectué un "travail" il avait besoin de solitude pour se calmer et étouffer son envie de meurtre. Sa dernière cible, un gosse de riche qui avait refusé de redonner la bague à son ex-petite amie et que cette dernière avait voulu tuer. Charmante personne que cette demoiselle... Mais il n'était pas là pour poser des questions, il s'occupait du travail peu glorieux, puis partait avant que l'on ne découvre le cadavre. Rien de plus.

Il observa le sol, une dizaine de mètres en dessous de lui. C'était assez. Inutile de monter plus haut si c'était pour se briser le cou. Il ricana à cette pensée. Un assassin, finir le cou brisé par une malencontreuse chute, ce serait ironique de la part du destin. Mais bon, avec lui il fallait mieux se méfier. S'asseyant, il se cala le dos contre le tronc et s'installa confortablement : une jambe dans le vide, l'autre à moitié replié en lui faisant maintenir son équilibre sur la branche, tranquille. De plus, les feuilles des branches plus basses le camouflait au cas où quelqu'un aurait eu l'idée de passer ici en pleine journée, dans cette forêt loin de tout. Cette forêt justement était l'endroit favori de l'assassin pour se reposer. Calme, très peu de passage, des endroits pour se cacher. Et pour lui qui pourtant ne devait rien à la nature, c'était drôle.
Une feuille tomba sur son genou, tâche verte sur ses habits sombres. Les mêmes que d'habitude, toujours propres malgré son "travail". Quoique là un peu de sang avait imbibé sa manche droite, où il tenait sa dague lors des meurtres -dague qui reposait dans son fourreau, pendue à sa ceinture-. Il avait intérêt à vite s'en débarrasser, ce n'était pas très agréable. Et puis n'importe qui aurait ainsi la certitude qu'il était l'assassin tant recherché.

Un bruit lui fit brusquement quitter ses pensées et il se frappa le front en se maudissant. Ce n'était pas parce que l'endroit était peu fréquenté qu'il devait relâcher son attention ! Alors que la feuille tombait de son genou, jetée par son geste du bras, il se pencha pour mieux voir, en prenant soin de ne toujours faire aucun bruit.
C'était un homme de bonne taille et aux cheveux d'un noir de jais semblables aux siens, quoique plus courts. Il était monté sur un cheval et à côté marchait...
Arken recula en hoquetant, chose peu commune chez lui. Une invocation ! Cet homme possédait une invocation ! Et pas une petite : c'était un genre de tigre blanc, qui arrivait quasiment au garrot du cheval. Autour de son cou flottait un étrange collier, et Arken voyait nettement les pattes griffues que la bête possédait.
L'assassin s'injuria de nouveau lorsqu'il vit que le cheval et l'invocation s'étaient arrêtés. La seconde reniflait l'air suspicieusement. Il avait dût faire craquer une branche lorsqu'il avait reculé, et maintenant il était repéré. Enfin, à en juger par la réaction de l'homme, ils ne savaient pas où il se trouvait exactement : il était descendu et regardait du mauvais côté. Arken était dans son dos.
Que faire ? Profiter de cet avantage, où rester caché en perdant l'effet de surprise s'il était vu ? Il aurait plutôt penché pour la première hypothèse, mais la présence de l'invocation le gênait. Il n'avait jamais eu affaire à ces demis-dieux, et la corpulence de celle-ci ne lui disait rien qui vaille. Déjà qu'il n'était pas fort, face à ça Arken n'était rien. Il fallait la jouer fine.
Prenant appui sur la branche, il descendit de l'arbre. Descendre, c'est à dire qu'il sauta et évita de se faire mal en attrapant une branche à deux mètres du sol avant d'atterrir sur celui-ci.
Se relevant et époussetant ses habits, l'air confiant, il prit la parole dans le dos de l'homme et son invocation.

- Vous regardez du mauvais côté.

Il était parvenu à maîtriser sa voix, tant mieux : il ne fallait pas qu'ils se doutent que l'assassin n'était pas tranquille face à la bête. Il se redressa et croisa les bras, prenant au passage sa dague qu'il garda cachée dans sa veste, fermement tenue par sa main droite. Si l'envie leur prenait de l'attaquer, il aurait au moins de quoi se défendre.
Pourvu qu'ils ne l'aient pas reconnu malgré les affiches en ville, sinon il ne donnait pas cher de sa peau.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 319
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 23 Aoû - 17:19

Contrat :
 


Dix nuits me séparaient de ma dernière visite à Tabris, et pourtant les cendres de son ancien logis restaient fumantes. J’espérais ne pas avoir à revenir dans la Capitale avant un mois entier, mais déjà ma mise à l’épreuve m’y renvoyait. Si la dernière fois elle exigeait que l’assassinat se fasse remarquer en plein Lüh, sans pour autant que j’y laisse la moindre piste, elle demandait aujourd’hui bien plus de savoir faire. Parvenir à triompher du fils Strongthorn m’avait permis d’approcher la bourgeoisie. A en croire le contrat, une de ces demoiselles avait fait appel à la concurrence pour punir un amant d’autrefois. Le travail fut fait. Hélas, ce fut dans la juridiction de la Milice qui ne manqua pas d’orienter ses investigations sur la récente ex-petite amie. L’humiliation qui pourrait en suivre l’a poussa à contacter de nouveau un homme de sang. Ainsi ma cible serait un confrère.
En plein centre de la Grande Place, elle me fit parvenir une affiche de recherche, arrachée d’un mur non loin. Dessus, ma cible. En plus d’un portrait, cet avis lancé par la Milice m’apportait de précieux renseignements. Récemment vu quittant la ville pour la forêt, léger de corpulence, jeune. Je savais donc où le trouver, je connaissais sa faiblesse d’un combat rapproché, et je le savais même probablement inexpérimenté. De quoi empocher rapidement quelques Tsuris.

J’empruntai un Variquan jusque l’orée de la forêt, où je continuai à pied. Ce petit commençait à me renvoyer à mon propre passé. Comme lui, des années auparavant, je débutai entouré de ces arbres. Haineux, inexpérimenté, aveuglé par la vengeance. S’il perdurait à me ressembler, alors c’est sur une haute branche que je le trouverai. Là où je m’installai pour guetter les passants. Le regard en l’air, j’entamai mes recherches. L’heure qui suivit ne m’apporta rien de bien intéressant. Des prédateurs, du gibier et un couple naïf. Je m’apprêtai à m’enfoncer plus loin dans les lueurs de Jade, lorsqu’un bruit de sabots me fit revenir sur mes pas. Non pas que je l’imaginai chevaucher, mais je devais m’assurer qu’aucun milicien ou justicier ne venait à traquer ma cible.
A l’abri d’un épais tronc, j’observai un cavalier accompagner de son quadrupède. Probable Invocation. Peu d’intérêts jusqu’à ce que, tombant d’une branche comme je l’imaginai, mon contrat se tint devant eux. Le fait d’être passé devant lui sans le repérer fut encaissé avec difficultés. Peut-être n’était-il pas si novice que je l’imaginai.

Quoi qu’il puisse en être, la présence d’un Serviteur rendait impossible une évaluation de ses capacités au combat. Gardant un œil sur eux tandis qu’ils semblaient discuter, je taillai à l’aide d’un des couteaux l’extrémité de la flèche dont j’avais l’intention de faire usage. Gravant le symbole du village d’Assassins auquel je m’étais rallié, j’adressai un message. Notre village n’acceptait aucune forme de concurrence et revendiquait ouvertement cette mise à mort. L’arme chargée, je la pointai vers Arken. Mon tir n’avait pas le droit à l’erreur. Sa mort me laisserait le temps de disparaitre sous la panique qu’elle engendrerait, mais sa survie lancerait le fauve sur ma trace. Autant dire que le Demi-dieu me rattraperait rapidement et ferait de moi un vulgaire encas.
Le souffle calme, je gardai ma cible dans ma ligne de tir. Le moment que je choisirai pour l’abattre déciderait de ma survie ou non. Le temps dont je disposerais après étant court, je me refis la suite des évènements une dernière fois afin d’augmenter ma rapidité d’exécution. La flèche partit, je renversai le sac de viandes fraîchement acheté et je disparaitrais dans les hauts buisons. La viande encore saignante ramènerait les prédateurs non loin, brouillant odeur et trace de mon passage. Plus personne ne pourrait alors remonter jusqu’à moi, pas même une divinité.

Le plan était bon. L’arme était chargée. La cible se tenait toujours droite à quelques mètres de moi.
Le silence fut rompu d’un léger sifflement.
Dommage. Il ne regardait pas du bon côté...  
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Dur dilemme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Élections-Iran: Le dilemme du président Obama.
» ALASKA C-R FREEMAN► JULIAN SCHRATTER.
» Let's go to the attraction's park with my sister *^*
» Petit dilemme, besoin de votre aide.
» Rôles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Forêt de Jade-