Tatsu

Partagez | .
 

 Tatsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Sam 2 Aoû - 23:00

Bonjour suite à ton message d'hier j'ai effectuer les modifications que tu as demandé et corrigé les fautes d'orthographes .Merci par avance de la correction.


I) Identité
Nom: Hantā
Prénom: Tatsu
Sexe: Homme
Age/date de naissance: 25 ans / né en l’an 33

II) Caractère

Tatsu a une personnalité froide et réservée qui peut paraître hautaine au premier abord, mais au fond il n’en est rien : c’est une personne sensible et gentille qui se cache derrière un masque. Altruiste, il aime aider les gens dans le besoin et les faibles. Il adore la compagnie des animaux qu’ils traitent à l’égal d’un être humain, et il a une passion pour la botanique.
La qualité principale de Tatsu est sa gentillesse, même s’il ne la montre que subtilement, pensant ainsi cacher une faiblesse dans un monde dur et hostile.
C’est aussi un bon ami sur qui on peut compter.
Il a un tempérament assez volcanique : il peut rentrer rapidement dans des colères montreuses s’il se sent blessé ou insulté. Ses plus grands défauts sont son ego et sa fierté qui lui donnent parfois un caractère méprisant.

Sa peur primaire est le temps qui passe, il  se sent aspiré dans la spirale du temps, voit ses parents et ses amis vieillir autour de lui et par la même occasion lui aussi. Sa crainte est de ne pas assez bien vivre sa vie qu’il sait éphémère.

Il est très attiré par tout ce qui est exotique et étranger, il adore la nature, les animaux mais aussi la science, la littérature, le savoir en général.
La couleur verte est sa favorite, les bijoux en argent sont ceux qu’ils trouvent les plus jolis ; il aime beaucoup les gemmes.

Sur le plan spirituel il est précautionniste : il sait qu’il vit dans un monde régi par des forces qui le surpassent de très loin et pense que celles-ci sont régies par des entités puissantes. Les invocations sont pour lui des êtres différents de par leur nature, mais qui méritent un certain respect car ils sont les créations des dieux. Pourtant, il ne leur fait pas tout à fait confiance, car il sait qu’elles possèdent un libre-arbitre, et donc qu’elles peuvent faire des choses différentes de la volonté des dieux.

III) Physique

Ma chevelure est de couleur marron, elle est l’héritage de mon père ; de ma mère, je possède la couleur émeraude qui illumine mon regard.
Je ne suis pas à proprement parler quelqu’un de grand, je mesure environ 1m80.
Les traits de mon visage sont assez fins pour un homme, mais une mâchoire bien masculine définit mes traits.
Une petite cicatrice marque le bas de mon menton, souvenir douloureux de mon apprentissage de la marche.
Je porte autour de ma tête un bandeau de tissu vert qui me sert à retenir la transpiration qui coule de mon front lorsque je traque le gibier dans les bois ; la transpiration pourrait en effet couler dans mes yeux et me gêner pour tirer à l’arc.
Mon corps, j’en prends soin, je l’ai musclé afin de garder une apparence fine mais une musculature dense, d’où je tire une grande force physique, se cache sous mes vêtements. Ressembler à une montagne de muscle pataude et lente, je trouve ça inutile.
Mes vêtements, je les confectionne moi-même, et j’ai utilisé de la poudre de malachite afin de pouvoir leur donner une couleur verte naturelle idéale pour se fondre dans la nature.
Malgré mon souci pour le mimétisme et le camouflage, j’ai fait preuve de coquetterie en demandant à un ami tanneur une paire de gants de chasse avec des pierres de jade rondes et polies incrustées sur le dessus ; je les trouve tellement belles.

Deux objets ne me quittent pour ainsi dire jamais,  mon arc que j’ai fabriqué : il est à double courbure ce qui lui donne un potentiel dynamique supérieur à un arc courant ; et mon sabre, fabriqué par mon père dans un acier composite qui lui confère une durabilité exceptionnelle et un tranchant redoutable.


III) Vie

Histoire:

Je suis né dans une confortable maison de forgeron à l’orée de la Forêt de Jade.
Lorsque ma mère me portait encore dans son ventre, elle partait accompagner de mon père pour de longues balades dans les bois, peut être est-ce là que je ressentis les forces telluriques de la nature.

A la naissance je fus un beau bébé fort et agile, qui émerveilla ces parents par sa vivacité mentale et physique ; ils sentaient que leur enfant était doué d’une grande intelligence. Le temps leur donna raison : plus je grandissais, plus je devenais espiègle et farceur.

Je vécus une petite enfance heureuse entouré d’amour et d’attention. J’adorais passer du temps à la forge, observant mon père Sengo travailler le métal, lui donner une forme, faire des outils, des armes et toute sortes d’objets de la vie courante. J’étais fier d’être son fils.

Ma mère, Diasu, était la fille d’un grand chasseur. Elle avait un frère, Zio, qui avait choisi de ne pas reprendre le flambeau de son père et avait préféré le métier de menuisier, métier qui était moins dangereux et qui permettait de rester au sec quand il fait humide dehors.

J’aimais bien mon oncle, malgré le fait que ma mère garde du ressentiment envers lui : c’était un bon vivant toujours rieur, aimant bien boire et fumer avec sa longue pipe.
Quand j’étais encore trop jeune pour manipuler les lourds outils de la forge paternelle, mon oncle me montra tout l’étendue de ces talents, et n’ayant pas d’enfants, il me prit un temps comme apprenti jusqu’au ce que je sois assez fort pour travailler avec père. Le travail du bois nécessite en effet plus de minutie que de force.

Au début de l’adolescence, je rejoignis mon père à la forge, étant maintenant assez fort pour l’aider efficacement.
En fonction de l’activité de mon père, je jonglais entre la forge et l’atelier de mon oncle. C’était une période riche en apprentissage, et en rigolade aussi, car quand on apprend, on fait parfois des erreurs : l’enclume s’en souvient encore, et certains arcs avaient des formes bien étranges.

Je découvris alors mon père sous un autre jour ; en plus de fabriquer des lames exceptionnelles, il savait les manier avec une dextérité incroyable. Ensemble nous enchaînions des duels d’un niveau croissant jusqu'à une certaine égalité, mais mon père rusé comme un renard avait toujours une botte pour se sortir des situations difficiles.  


Mon adolescence se déroula ainsi, jusqu'à ce qu’arrivé à mes 18 ans, mon père me dit : « Fils, je n’ai plus grand-chose à t’apprendre de mon artisanat et ton oncle non plus. Tu maîtrises toutes les techniques que nous t’avons apprises à la perfection, il te suffit juste comme un bon musicien de travailler tes gammes et tu resteras toujours un excellent forgeron et un talentueux menuisier. Il est temps pour toi de partir avec ta mère. »

Il avait pressenti ma soif de tout jeune homme à partir à l’aventure.

L’apprentissage de la chasse fut plus dur que je ne l’avais prévu, et ma mère se montra une maîtresse plus dure que mon père et mon oncle réunis. Je dus apprendre l’art du silence, du camouflage, de la dissimulation mais surtout travailler mon adresse au tir.
Par tous les temps nous partions chasser, et j’appris par cœur toutes les plantes de la forêt, leur pouvoir de mort et de vie.
Elle m’ouvrit à l’art complexe de l’herboristerie.
Je devais, disait ma mère, faire de la forêt mon amie : elle serait pour moi tout, elle me fournirait de quoi manger, me vêtir, me chauffer et bien plus.

A l’époque  je ne comprenais pas le « bien plus ».

Ma mère était une archère formidable capable de toucher aussi bien les cibles éloignées que de faire mouche sur un gibier en pleine course à travers les fourrés ; je dus apprendre à calmer ma fougue et ma frustration toute masculine lorsque je loupais mes cibles.

« Si tu ne l’as pas touché, c’est que ça ne devait pas arriver », disait ma mère avec sagesse.

Elle m’enseigna que même le meilleur archer possible d’Arcane voit parfois sa flèche être déviée par une bourrasque de vent soudaine, qui fait bouger une branche plus fort que prévu et dévie le trait de son objectif.

Comme pour la forge, parfois l’homme arrive à dompter les éléments et la nature, mais parfois ils nous montrent qu’ils restent toujours imprévisibles.

Durant 5 longues années ma mère me forma, puis elle aussi arriva au bout de ses connaissances pourtant très vastes.

Agé de 23 ans je commençais de nouveau à travailler avec mon père et mon oncle lors de la belle saison, puis en hiver j’allais chasser afin de remplacer ma mère et lui permettre de se reposer.

A la fin de cette année ma mère me montra une carte indiquant un sentier très ancien qui traversait la forêt elle me dit :
«  Je pense que ton destin n’est pas de vivre ici à nos côtés, il faut que tu continues ta formation dans un endroit où des gens plus doués que moi te montreront des choses que je connais pas. »
Le cœur triste, mais l’esprit plein de curiosité et la soif de connaissance, je partis sur ce sentier.




Arrivé là-bas je tombais dans un autre monde : je découvris un peuple d’esthètes vivant en communion avec la nature : ils étaient végétariens, pratiquaient la méditation au milieu des clairières, endurcissaient leurs corps ainsi que leurs esprits avec des exercices à la fois physiques mais aussi psychiques. Par exemple, ils jeûnaient plusieurs jours mais continuaient à d’hydrater avec des infusions de plantes afin de vivre des expériences mystiques et comprendre leur vraie nature intérieure.  

Ce fut dur pour moi qui avais du mal à lâcher prise avec la réalité mais mon maître Doryu qui me pris sous son enseignement m’expliqua que lui aussi eut les mêmes difficultés.
Durant mon apprentissage, je réussis à supprimer la viande de mon régime alimentaire car je vivais en communion avec la nature et trouvais des substrats nutritifs à celle-ci qui ne nécessitaient pas de tuer une autre forme de vie.

Mon maître m’expliqua que j’avais fait un grand pas en avant mais il m’expliqua aussi que je devais persévérer car lui, après avoir maîtrisé ses transes, avait pu rentrer en contact mental avec la nature !

Puis un jour, lors d’une traque, je vis passer un voyageur sur un chemin forestier.
Il était accompagné d’un être humanoïde à la croisée entre un homme et un grand cerf.

Je demandai à Doryu ce que c’était, et je fus sidéré par son explication : il me dit que j’avais vu une invocation.

Par la suite j’appris comment étaient enfermés les différents types d’invocations en fonction de leur élément de prédisposition. Mon maître conclut que j’avais vu une invocation de l’élément Terre, bien qu’il n’en soit pas certain.

2 ans durant je continuais à me former jusqu'à devenir un maître archer accompli et un bretteur de haut niveau, et surtout un redoutable rôdeur. Je pus également parfaire mes connaissances  sur les végétaux et matériaux naturels.

Ma formation touchant enfin à sa fin, je reçus du grand maître une commande de lames et de flèches et d’arcs auprès de la forge et de la menuiserie familiales, car notre travail avait fait forte impression auprès de mes professeurs.

Quel ne fut pas mon bonheur de pouvoir rentrer chez moi : ma mère m’accueillit en pleurant, me disant que je lui avais si souvent manqué durant mes absences de parfois plusieurs semaines. Mon père fut heureux de voir que j’étais devenu un homme fort et débrouillard même si une aura mystique m’entourait, disait-il.  

Je racontais alors à mes parents l’histoire de l’invocation, ce qui mit ma mère en colère car elle avait compris que je voulais absolument en rencontrer une pour pouvoir apprendre d’elle encore plus de choses.  
Elle me dit que c’était trop dangereux, que je risquais de mourir mais ma soif de découvertes et d’aventures était trop grande.

On fit une grande fête avec mon oncle Zio qui s’était marié pendant mon absence avec une femme très belle mais un peu timide qui s’appelait Sélène. Nous rimes beaucoup cette nuit, et après quelques verres, ma nouvelle tante montra une nature plus rigolote que prévue.


Le lendemain je pris mon sac avec tout mon matériel et équipement, embrassai fort mes parents et me lançai sur la route sans me retourner pour ne pas montrer ma tristesse.

Le monde est devant moi ! Je pars à la rencontre de mon destin.

   
Famille :
Père Sengo , forgeron
Mère Diasu , chasseresse
Oncle Zio, Menusier
Tante Sélène, Femme au Foyer



V) Autres
Métier: Menuisier ébéniste
Signes particuliers: Aucun  
Rêve, ambition: Parfaire ses connaissances sur la nature, la faune, la flore, voyager, rencontrer et parler à une invocation.

VI) Hors Jeu
Comment avez vous découvert ce forum ? Par un ami !
Comment trouvez-vous l'intrigue de ce forum ? Intéressante
Comment trouvez-vous le design de ce forum ? Plaisant, sobre et épuré
Avez-vous lu le règlement ? [Validé par Ifrit]
Avez-vous vu la Chat Box ? Oui
Savez vous comment voter pour le forum ? Grace aux petites peluches en haut à droite de mon écran.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Tatsu le Jeu 7 Aoû - 16:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 3 Aoû - 18:52

Bonjour Tatsu et surtout, bienvenue sur l’Île d’Arcane !

Tout d’abord, bonne réponse pour le règlement.
Maintenant passons au contenu de ta fiche. Déjà, ta fiche a un gros problème au niveau de sa rédaction : en fait tu décris des choses les unes après les autres sans vraiment les rédiger. Tu écris l’histoire de ton personnage, il faudrait la rédiger comme on rédige une histoire de manière classique. Mais rassure-toi, je vais te dire les modifications à faire sur ta fiche pour que ce soit plus facile ^^

Identité
Rien à redire

Caractère
C’est organisé de manière un petit peu étrange et il manque des informations. Pour que ce soit plus clair, et que tu te rendes comptes de ce qu’il manque dans ta fiche, je te mets ici ce qui doit être mis selon le modèle de fiche de présentations :
- Le comportement de votre personnage en société
- Ses qualités/défauts
- Ses peurs/ses craintes
- Ses goûts
- Son point de vue sur la religion, les Invocations et les Dieux
Je te propose réorganiser la partie caractère selon ce modèle comme ça tu verras ce qui manque et en plus, se sera mieux organisé.
Par contre tu dis que Tatsu est animiste, disais-tu cela par rapport à la religion ? Parce qu’il ne s’agit pas d’une religion de l’Île d’Arcane, si tu ne les connais pas voila le sujet qui en parle.
Enfin, j’ai repéré des fautes dans la partie caractère :
Citation :
d’une vivacité mentale rare
Citation :
des épisodes de tristesses qui n'ont pas d'origines connus connue
Citation :
qu’ils traitent à l’égal d’un être humain
Citation :
Sa vie est très axée
Citation :
il est contemplatif des merveilles de celle-ci talents déployé par celle-ci
Citation :
il est plutôt animiste croyant est et respectant

Physique
Il faudrait réellement rédiger cette partie, comme je te l’ai dit avant. Sinon, il ne manque que la couleur de cheveux que tu n’as pas évoqué. Après encore une fois, voici les fautes que j’ai relevé :
Citation :
Cheveux foncés, yeux couleur d’émeraude
Citation :
une mâchoire assez marquée
Citation :
Le vert est sa couleur préférée d’ailleurs
Citation :
qui ne brille pas par son volume mais parl’intensité de sa puissance (Ceci dit je ne comprends pas le sens de cette phrase.)
Citation :
il porte des vêtements à capuche adaptés à la traque en forêt
Citation :
permettant de se faufiler sans l’arracher dans les épines (Je ne comprends pas ce que tu as voulu dire dans cette phrase, mais il y a quelque chose qui ne va pas, je pense que tu sauras la corriger pour exprimer ta pensée)
Citation :
dans une but pratique est fonctionnel.
Citation :
Sa seule coquetterie sont des pierres de jades (Problème d’accord, tu commences la phrase au singulier et la finit au pluriel)

Citation :
un sabre de d’environ 60 cm


Vie
Tu dis qu’il est né près des bois, mais quels bois ? Il y a plusieurs forêts ou même régions sur l’Île, il faudrait que tu précises la région où il a grandi. Après l’histoire me semble assez vite expédiée, on connait peu de choses de son enfance, mais surtout on ne connait rien de sa formation loin de ses parents. Enfin, à aucun moment tu n’évoques son contact avec les Invocations et s’il compte en libérer une. C’est un ressort central du contexte, il faut donc en parler. Aussi tu n’évoques pas la famille qui lui reste à l’heure actuelle et dans la section « Métier » plus bas, tu dis qu’il est artisan alors que tu dis qu’il est chasseur dans l’histoire, il faudra choisir. Enfin, voici les dernières fautes que j’ai relevées :
Citation :
une petite famille d’artisans proche

Citation :
Il avait un oncle qui était bûcheron est qui travaillais travaillait le bois a l’occasion sur son tour (Je ne comprends absolument pas ce que tu as voulu dire avec cette phrase, il faudrait la reformuler)

Citation :
elle lui appris apprit la traque , la chasse , le vannerie est la tannerie .

Citation :
De son père il appris apprit surtout la le maniement des lames puisque celui-ci par son métier

Citation :
une instruction plus poussée

Citation :
son plus jeune âge parut soudain jaillir

Citation :
à la quête d’aventures et de découvertes (Je pense qu’il compte en vivre et en faire plusieurs)





Voila, j’ai fait le tour ! Alors ça fait beaucoup de modifications j’en ai conscience mais malheureusement on ne peut pas te valider tant que tu en les auras pas faites. Je te souhaite bon courage pour les faire et si tu as la moindre question, n’hésite pas à me contacter.
Bon courage pour ta fiche et encore une fois, bienvenue !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 3 Aoû - 19:47

Je me mets au travail , merci bcq de ton aide
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 5 Aoû - 15:05

Voila j'ai fais des modifications , je m'excuses par avance des fautes d'orthographes , j'ai surtout travaillé le fond ,merci d'avance .

[Edit Winglece : Remplacement de la fiche du premier post par celle corrigé]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 6 Aoû - 21:54

Salut Tatsu !

Alors juste pour que ce soit plus pratique, pour tes prochaines modications, édite le premier post, ce sera mieux ^^

Alors en ce qui concerne cette nouvelle version de la fiche, déjà je pense que les contenus du caractère et du physique sont bons.
Au niveau de l'histoire, c'est aussi beaucoup mieux structuré. Plus de problèmes, on sait dans quel univers on est. Malheureusement, j'ai des choses à redire sur cette partie :
- En théorie l'apprentissage des enfants pour leur futur métier commence à 16 ans, sachant qu'il a été formé à la forge avant, ça contredit cet aspect de l'univers. D'autant plus que chasseur, forgeron et herboriste, ça fait peut-être un peu beaucoup d'un coup...
- Voir une Invocation qui n'est pas libérée, même dans le cadre d'une élévation spirituelle, et totalement impossible. Eles sont enfermées dans leurs temples et le seul moyen de les contacter est d'en libérer ou moins de tenter d'en libérer une. Le mentor de Tatsu ne peut donc pas en avoir rencontré ainsi.
- Dans la rubrique vie, il est censé y avoir un paragraphe intitulé "Famille". Même si tu décris tout, je préfèrerais que tu la remplisses.

Enfin, le plus gros problème de ta fiche sont les fautes, il y en a beaucoup. Je te suggère d'essayer de les corriger tout seul, le site BonPatron peut t'y aider.

Voila fait donc ces modifications et nous pourrons passer au reste de la fiche. Ceci dit je pars en vacances à la fin de la semaine, donc je vais demander à un autre membre du staff de prendre ta fiche.

Voila, bon courage pour les modifications !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 9 Aoû - 14:48

J'ai fait les modifications , corrigé les fautes , merci de regarder si ça convient.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 399
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Lun 11 Aoû - 15:24

Bonjour Tatsu !

D'après ce que j'ai vu de pars les remarques de mon collègue je n'ai pas grands chose a redire, donc il ne te reste plus qu'a passer devant la grande Patronne !


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Lun 11 Aoû - 19:35

Bonjour Tatsu et bienvenue sur le forum !

Je t'annonce que tu es dès à présent validé ! Ta fiche me convient tout à fait, tu as fourni un bon travail dessus pour pouvoir l'améliorer en suivant les conseils de Mercor et cela porte ses fruits.

BON JEU


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Tatsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résultat] NXT - 28/06/11
» Présentation Nadiro
» Euh... Tatsu-nii... je vais bien je t'assure ! (PV Tatsuya) FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-