[Sauvetage et récolte : Un très gros lézard !]

Partagez | .
 

 [Sauvetage et récolte : Un très gros lézard !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 18 Jan - 18:15

Agnès Mitrias


Cela faisait déjà un petit moment qu'ils avaient quittés la capitale et la vieille femme serrait les pans de son manteau sur ses vieux os qui grelottaient. Le stress de ne pas trouver son maris en arrivant au lieu dit, ou de le retrouver en diverses pièces de différentes tailles, hantait son esprit. Cela l’empêchait même de profiter de la beauté du paysage, et pourtant elle avait aimé voyager étant jeune, étudiant les paysage et les dessinant tandis ce que son maris cherchait à découvrir les effets méconnus de certaines plantes médicinales. Son regard erra un bref instant sur l'étrange trio de sauveteur qui avait accepté de mauvaise grâce qu'elle les accompagne. Un grand loup au pelage blanc, sans doute un demi-dieu, la dame finit par en être persuadée quand elle sentit l'étrange lien qui le liait à la femme aux cheveux châtain, portait cette dernière et avançait en tête du convois.

Dans la carriole, dirigée par la femme rousse, était assis le seul homme du groupe. La vieille femme se demanda si ils réussiraient à retrouver son maris et se prit à espérer une nouvelle fois que tout n’était pas encore perdu. La première partie de la mission consistait à trouver des indices sur la disparition des miliciens et du Docteur. Trouver des traces ou des cadavres, peut importait la noble dame que des miliciens ai laissés la vie dans leur tache. Tant qu'elle retrouvé l'homme avec lequel elle partageait sa vie tout irait bien.

La brume due à l'humidité semblait se mouvoir selon une volonté propre, s'enroulant autour des arbres, avalant plantes et buissons, créant une ambiance fantomatique et silencieuse qui étouffait le moindre bruissement. Les feuillus laissaient le vent emporter leur dernière feuille, mettant à nue leur silhouette squelettique qui renforçait cette sensation de lieu peu accueillant. Comme si cela ne suffisait pas le sol s’imprégnait des fines particules de brume composant le brouillard, se transformant en une couche de boue glissante et salissante et la dame pesta de ne pas avoir prit des souliers ayant moins de valeur. Cette paire de botte fait du cuir de la meilleure facture avait coûté un bras à son maris, et s'il n’était pas déjà mort la vieille noble pouvait parier que le futur état de ces dernière lui causerait bien du tracas. Soudain n'y tenant plus la femme lança, lèvre pincées, arborant une moue contrariée :

" Alors, expliquez moi donc comment vous comptez retrouver mon maris ? Parce que parler de capturer ce Raparius c'est bien beau, mais il faudrait le trouver avant et ce n'est pas mince affaire en sachant que la zone dans laquelle ces monstres vivent et tout de même vaste et que plus le temps passe moins nous risquons de le retrouver vivant !"
▲ Succès ▲


Dernière édition par Humain le Mar 27 Jan - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aldvin
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Suikoden V (artwork)
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 76
Liens vers la fiche : Description
Aventures
Métier : Mercenaire
Inventaire : Tinlia, jument à mauvais caractère.
980 Tsuris.
Armes:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 18 Jan - 20:24

Aldvin avait choisi d'accrocher sa jument à la carriole et de monter aux côtés d'Erine et de leur employeuse. La rouquine n'avait pas vraiment l'air de le porter dans son coeur aussi le gras gaillard avait il résolu de résoudre la situation avant de mourir. En grande partie parce que après il serait trop tard pour remédier au problème. Il se mit ainsi au devoir d'agrémenter le voyage de remarques et de plaisanteries afin d'essayer de diminuer un peu la tension qui plainait au sein du groupe. Si le guerrier ne fût pas sûr de l'effet de ses actions sur l'archère, elles ne semblèrent avoir aucun effet sur Agnès qui ne se dérida pas durant tout le début du voyage.

Le borgne s'étira un instant profitant de l'ambiance sereine qui les entourait. La comptine que les bruits de roue de la charrette composaient, avec l'aide des pas des chevaux, étaient la seule chose qui venait troubler le silence environnant et elle avait sur l'humain un effet reposant. Devant un temps pareil beaucoup auraient pesté, mais les vrais connaisseurs, ou les idiots, savaient que la brume apportait avec elle une sorte de calme reposant et ils en tiraient parti avec joie, laissant leur cerveau aller à la dérive. Il ne dériva toutefois guère longtemps puisque dame Mitrias décida qu'il était temps de râler un peu. Les propos étaient censé, mais le ton beaucoup moins aussi le mercenaire la gratifia il d'un grand sourire avant de commencer à lui répondre.

« Vous dérider ne devrait pas causer de mal à votre mari madame. J'ai l'impression d'entendre un prêtre en plein sermon et je peux vous assurer qu'aucun m'a jamais convaincu de donner la moindre piécette à leur église. »

La remarque lui plût et il s'arrêta quelques secondes pour éviter de parler en riant. Il reprit néanmoins rapidement son sérieux.

« Pour le moment le plan est assez léger. Une fois à la rivière blanche faudra essayer de voir ou votre mari à pût se fourrer. Cinq miliciens et un médecin, on devrait pouvoir trouver des traces qui quittent la route, pour peu que la brume daigne se lever. Sinon on pourra toujours essayer de tendre l'oreille pour entendre les gémissements des blessés. Après peut être que les autres ont une meilleure idée, faut avouer qu'on en a pas trop discuté jusque là. »


Celui qui ne pense pas à éviter la lame est coupé et celui qui y pense sera coupé.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Aldvin le Mer 21 Jan - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 21 Jan - 12:17

Arthuria regardait le paysage qui s’étendait devant, appréciant le silence à sa juste valeur. Silence, calme et plénitude qui lui manquait lorsqu’elle était à Luh. Elle savait pourtant pertinemment que ses contrées, aussi calme soient-elles, étaient dangereuses. C’est pourquoi la chasseresse n’était pas tout à fait détendue. Et puis le silence fut de courte durée, avec les nombreuses remarques d’Aldvin. Elle arrivait tout de même à les ignorer de temps en temps, au risque de le vexer. La jeune femme chevauchait son loup blanc à la tête du cortège. Elle en profitait pour venir lui parler à l’oreille, se penchant vers l’avant. Avec lui, elle se sentait protégée. Il était presque certain que si danger il y avait, Nobiltà serait à l’affut et les préviendrait. Arthuria lui avait expliqué la situation, le pourquoi du comment elle l’avait appelé à ses côtés, et l’objectif qu’ils devaient accomplir.

« Nobiltà ? Qu’as-tu vu et découvert pendant ta promenade solitaire ? »

Elle était curieuse de savoir ce qu’il avait déduit, les comparaisons qu’il pourrait faire par rapport à l’ancien monde, ses déduction sur quoi que ce soit. Elle voulait connaitre l’avis d’un demi-dieu sur Arcane. Et cela touchait un bon nombre de sujet, aussi bien géographique que social et historique. Bien qu’il ne connaisse pas forcément très bien le dernier point.

Entre temps, l’archère avait repensé à ce qu’avait dit Erine avant de partir, à propos de la graine maléfique. Elle avait bien raison, cependant Arthuria n’avait pas eu de quoi en acheter plus. Ils n’avaient droit qu’à une seule chance. Au moins, elle savait à présent qu’il était possible qu’elle fonctionne !
Agnès Mithrias l’a fit sortir de ses pensées. Elle n’avait pas ouvert la bouche de tout le début du voyage, même aux propos d’Aldvin et la voilà qu’elle s’y mettait. En fait la chasseresse avait espéré que la Dame ne fasse pas de remarques agaçantes, cependant ce fut raté. Surtout que le mercenaire n’avait pas non plus sa langue dans la poche.
La jeune femme lança un regard par-dessus son épaule. En fait ils avaient là un sacré quatuor explosif. C’était sans doute mieux que d’avoir des mous du genou…

« Ne vous inquiétez pas Dame Mithrias. Nous allons chercher votre mari avant de capturer la créature.
Comme le dit Aldvin, nous allons aller jusqu’à la rivière blanche. A ce moment-là, il faudrait que vous me donniez quelque chose qui ait appartenu à votre mari pour que Nobiltà ait une chance de retrouver sa trace. Vous l’avez pris… n’est-ce pas ?
En tout cas je suppose que nous le retrouverons en longeant la rivière vers l’ouest. Les Raparius vivent près des points d’eau. Or, à part la rivière elle-même, le seul point d’eau connu dans la région est le lac Selene, qui se trouve près du désert. Je suppose que c’est par ce côté que votre mari est parti. Il faudra ensuite compter sur l’odorat de Nobiltà et nos yeux pour le retrouver. Une fois cela fait et en fonction de l’état de votre mari, nous partirons chasser le Raparius. »


Elle avait encore une fois plusieurs plans en tête, mais cela dépendait très souvent du terrain, il faudrait d’abord faire un repérage des lieux. Et surtout retrouver l’une de ces créatures… avant qu’elle ne trouve le cortège elle-même.
Ils ne devraient pas tarder à arriver près de l’intersection de la rivière Blanche, lorsque celle-ci se sépare pour se diriger vers la capitale.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Ven 23 Jan - 0:16



RP ouvert à tous


Un très gros lézard!

"Tout ce qui brille n'est pas d'or..."













La troupe s'était mise en marche et avançait à présent à une allure tranquille... Beaucoup d'humains... Mais aucuns d'eux ne semblaient être plus choqués que ça par la présence du demi-dieu: C'était donc vrai? Sa race étaient donc passés du statut de créateurs et protecteurs de la nature à... Animaux de compagnie?

Il écouta les mortels discuter entre eux sans y prêter une attention soutenue pour autant, Arthuria était sur son dos et les monstres pullulaient sur cette île... Il ne pouvait pas être trop distrait de son rôle d'avant-garde.

« Nobiltà ? Qu’as-tu vu et découvert pendant ta promenade solitaire ? »

Une des oreilles du loup se retourna vers le bébé louve sur son dos.

" J'ai fait le tour de l'île... C'est une toute petite île en fait, ça m'a beaucoup surpris. L'ancien monde était plusieurs milliers de fois plus grand à l'origine! Mais depuis les côtes je n'ai pû apercevoir que l'océan à perte de vue... Si le reste est toujours là, nous devons nous trouver assez loin des autres terres.

Je ne me suis pas approché des habitations humaines, de peur de déclencher une panique. Mais elles sont peu nombreuses en dehors de Rorn et Lüh. Toute l'île semble être habitée par des créatures qui n'existaient pas avant... Même la végétation est différente... C'est très déroutant: Les odeurs ne sont plus les mêmes.

Mais au moins il n'y a plus toutes ces monstruosités de métal partout! C'est une bonne chose! J'espère seulement que tout ne recommencera pas une nouvelle fois...

Il me tarde de pouvoir entrer à Lüh surtout! Il doit y avoir bien des choses intéressantes à voir et à manger!"


L'idée de pouvoir manger de nouvelles choses délicieuses mit le grand loup d'assez bonne humeur. Même si manger n'était pas une nécessité pour sa race, elle restait un plaisir pour beaucoup d'entre eux, tout comme le sommeil et simplement respirer.

Arthuria discuta ensuite au sujet d'une graine pour capturer un monstre... Et Nobiltà remplit pendant ce temps son rôle en silence...




© Code de Anéa pour N-U


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Ven 23 Jan - 18:39

Erine était restée impassible et s'était contentée jusqu'à présent de mener la carriole sur le chemin qu'ouvrait Arthuria et sa créature. La jeune femme avait écouté d'une oreille distraite les répliques aiguisées du mercenaire. Son franc parlé l'amusait de plus en plus alors que sa détermination à vouloir détendre Dame Mitrias était une occupation des plus appréciable. Cependant elle n'avait pas la tête à l'accompagner dans la discussion. Plus le temps s'écoulait, plus Erine était tracassée. Cette brume poisseuse ne cessait de s'intensifier et sans visibilité la jeune femme savait pertinemment qu'elle était d'une inutilité totale. Seulement elle avait besoin de cet argent et elle n'était pas prête de baisser les bras aussi vite.

Maintenant qu'ils s'étaient éloignés de Lüh Erine s'était concentrée à la tâche qu'elle savait gérer le mieux : la traque. Son regard n'avait pas quitté le sol cherchant les indices qui leurs certifiaient le choix du bon chemin. Même si la brume n'était pas son élément météorologique préféré, cette dernière avait le mérite de garder le sentier boueux.

" Mh... Madame si vous voulez bien prendre la relève."

Et sans attendre son approbation elle lui glissa les rennes entre les doigts. D'un mouvement gracile elle sauta à terre arc dans une main et une flèche dans l'autre. Elle s'avança à hauteur du duo et les dépassa à pas feutrés s'enfonçant dans la brume. Les empruntes repérées étaient encore bien marquées par endroit. Seulement l'obscurité du ciel couvert et le problème du brouillard compromettait ses chances d'aboutir aux termes de son objectif fixé. La terre bien trop humide rendait sa chasse aux indices plus confuses qu'elle ne l'aurait crut. La chasseresse remonta le sentier jusqu'à trouver la rivière et un pont de pierre la traversant. La rousse était tendue. Cette atmosphère sinistre la rendait nerveuse. Elle détestait ce genre de situation ou elle était vulnérable. La jeune femme secoua la tête et finit par rebrousser chemin.

"Ce n'est que moi Erine, lança t-elle approchant le convoi retrouvé. Un groupe est passé par ici mais les traces se divisent à un pont un peu plus loin. D'après ce que j'ai réussit à voir trois d'entre eux sont remontés vers le nord en suivant la route qui longe Blanche. Les autres se sont enfoncés dans la contrée vers l'est en direction des bois de Terra. Je ne peux malheureusement rien dire de plus. Madame, il serait fort sympathique si vous donniez à Arthuria ce qu'elle vous a demandé tout à l'heure. Je suis certaine que l'odorat de notre ami ailé nous apportera de meilleurs résultats. "

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mar 27 Jan - 23:34

Agnès Mithrias


Après sa remarque, l'homme aux allures de mercenaire lui lança un grand sourire. La vieille femme y trouva une sorte d'insolence qui lui fit froncer les sourcils, et écouta la remarque de ce dernier. Ce n’était certes pas le premier à lui faire part de son mauvais caractère. La dame se frotta les genoux, ses vieux os n’appréciaient pas le temps humide. Elle ne prit pas la peine de répondre à la moquerie, mais un rictus s'approchant du sourire moqueur vint arquer ses lèvres. Elle écouta ensuite l'homme expliquer que pour le moment l'idée était de se rapprocher le plus possible de la rivière Blanche et d'y chercher les traces du passage d'un groupe, avec cette humidité le sol boueux en avait surement conservé quelques unes. Quand il évoqua les gémissements de blessé, les sourcils de la femme se froncèrent à nouveau, et une grimace dérida ses joues un instant alors même qu'une pensée désespérée allait à son maris.

La femme brune, à l'avant du convois, semblait en pleine discussion avec la créature divine qui l'accompagnait. Dame Mithrias n'avait pas peur des invocations, mais elle ne les portait pas non plus dans son cœur. Une rencontre avec l'une elle, son refus catégorique de l'accompagner hors du temple, ceci avait suffit à ce que ces derniers perdent tout intérêt pour elle. Néanmoins la femme du docteur savait qu'ils auraient besoin de demi-dieux pour venir à bout de l'horrible monstre qui s’était attaqué au docteur et à ses gardes du corps. La jeune chevauchant le loup blanc, dont le majestueux pelage ne semblait pas souffrir de la bruine envahissante qui s'infiltrait dans la laine des vêtements chauds, se rapprocha et vint donner son avis sur la situation, rassurant un peu la Dame :

« Ne vous inquiétez pas Dame Mithrias. Nous allons chercher votre mari avant de capturer la créature.
Comme le dit Aldvin, nous allons aller jusqu’à la rivière blanche. A ce moment-là, il faudrait que vous me donniez quelque chose qui ait appartenu à votre mari pour que Nobiltà ait une chance de retrouver sa trace. Vous l’avez pris… n’est-ce pas ?En tout cas je suppose que nous le retrouverons en longeant la rivière vers l’ouest. Les Raparius vivent près des points d’eau. Or, à part la rivière elle-même, le seul point d’eau connu dans la région est le lac Sélène, qui se trouve près du désert. Je suppose que c’est par ce côté que votre mari est parti. Il faudra ensuite compter sur l’odorat de Nobiltà et nos yeux pour le retrouver. Une fois cela fait et en fonction de l’état de votre mari, nous partirons chasser le Raparius. »

La dame aux traits marqué par l'age réfléchi un instant, elle avait bien avec elle une cape chaude qu'elle avait prit au cas ou et qui appartenait à son maris. Cette dernière, soigneusement pliées se trouvait quelque part dans le sac sans fond qu'elle avait empli de diverses choses, utiles, ou bien moins. Cela devrait donc faire l'affaire. Elle hocha la tête pour confirmer qu'elle avait bien l'objet en question. Les paroles de la chasseuse avait quelque peu calmé la vieille femme qui s'adossa comme elle le pouvait contre un des pans de bois de la carriole. Son dos grognait de mécontentement mais ce n’était point le moment de se montrer délicate alors que l'homme qu'elle aimait se trouvait en danger ! Alors que son regard s'égarait dans la flore fantomatique dont les ombres semblaient étendre leur bras faméliques dans leur direction, la rousse, resté silencieuse jusque là, lui demanda de prendre les rennes de la charrette. Hésitant à râler et se plaindre de son vieil age, elle soupire finalement avant d'enjamber l'avant de leur transport et de s’asseoir avec raideur à la place précédemment occupé par la jeune femme aux cheveux flamboyant.

Elle dépassa rapidement le duo et disparut dans le brouillard froid et poisseux. Le silence s'installa à nouveau, la vieille femme marmonnait des paroles inintelligibles, se demandant pourquoi son maris avait prit de tel risque et pestant contre son imprudence. Elle sursauta lorsque la chasseresse revint vers le convoi, s'annonçant. La rousse tenait toujours son arc en main, comme en attente d'une attaque surprise qui pourrait tous les décimer. Cette dernière annonça :

" Un groupe est passé par ici mais les traces se divisent à un pont un peu plus loin. D'après ce que j'ai réussit à voir trois d'entre eux sont remontés vers le nord en suivant la route qui longe Blanche. Les autres se sont enfoncés dans la contrée vers l'est en direction des bois de Terra. Je ne peux malheureusement rien dire de plus. Madame, il serait fort sympathique si vous donniez à Arthuria ce qu'elle vous a demandé tout à l'heure. Je suis certaine que l'odorat de notre ami ailé nous apportera de meilleurs résultats. "

Dame Mithrias s'effectua son mot dire, extirpant du sac sans fond, l’épaisse cape bleu marine ornée de motifs cousus avec une immense précision, qui représentaient d’étranges arabesques, une des favorite du docteur, avant de la tendre en direction de l'invocatrice et de son compagnon. Elle ne put toutefois s’empêcher d'ajouter, aussi inquiète que renfrognée :

" Ne l'abîmez pas, c'est une cape couteuse en plus d’être la favorite de mon maris, il serait fort contrarié de la retrouver en mauvais état. J’espère toutefois que vous savez ce que vous faites, cette invocation a t elle suffisamment de flair pour retrouver le Docteur dans cette purée de pois alors même que l’odeur de l'humidité semble tout imprégner ?"

Puis la femme soupira, elle avait elle un autre choix de toute façon ? Ces trois personnes étaient les seules actuellement à pouvoir l'aider, mais sa mauvaise humeur n’était pas facile à éliminer. La dame sortit de son sac une pomme rouge la peau brillante, il s'en dégagé un parfum sucrée et elle s'empressa d'y mordre. Après l'avoir dégustée elle eut soudain soif. Sortant sa gourde elle se rendit compte qu'elle avait omis de remplir cette dernière et lâcha de mauvaise humeur :

" Sommes nous bientôt proche de la rivière ? J'ai besoin de remplir ma gourde, malgré l'humidité ma gorge est aussi sèche qu'un vieux pruneau ! Peut être pourrions nous accélérer ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aldvin
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Suikoden V (artwork)
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 76
Liens vers la fiche : Description
Aventures
Métier : Mercenaire
Inventaire : Tinlia, jument à mauvais caractère.
980 Tsuris.
Armes:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 5 Fév - 14:28

Ainsi ils étaient presque arrivés à la rivière, les choses allaient commencer à se compliquer maintenant. En attendant le retour de leur éclaireuse le mercenaire vérifia que sa lame sorte correctement du fourreau et que son tranchant soit toujours affuté, on était jamais trop prudent. Le retour d'Erine sembla surprendre un peu dame Mithrias et, malgré la situation, il ne pût s'empêcher de sourire. La cliente commença ensuite à farfouiller dans son sac.  Il en profita pour prendre la parole, tout en entreprenant de défaire le nœud entre les rennes de sa monture et la carriole .

« J'espère que le gros loup a un bon odorat parce que des traces de pas c'est assez vague, surtout que nous cherchons plus de trois hommes. »

Le jeune borgne se redressa ensuite et grimpa sur sa jument. Il n'était maintenant plus question de discuter assit tranquillement mais de chasser un prédateur redoutable. Quelque part au fond de lui il craignait qu'ils se fassent tous massacrer, mais l'action ne lui laissait pas assez de temps pour réfléchir à cette éventualité et il lui en était gréé. Le guerrier détacha l'outre qui pendait à sa selle et guida son cheval afin de la pouvoir la poser prêt d'Agnès.

« Nous n'avons pas le temps d'aller chercher de l'eau pour le moment. Utilisez la mienne si vous voulez. On remplira tout lorsque nous aurons retrouvé votre mari. »

Tinlia contourna ensuite leur modeste véhicule, d'un pas tranquille, pour venir se ranger non loin de Nobiltà. La jument ne paraissait guère heureuse de devoir se tenir aux côtés d'un tel prédateur néanmoins elle avait affronté bien pire comme épreuve. Aldvin laissa glisser sa main le long du pommeau de son arme. Le contact avec le métal froid lui rappela de vieux souvenir et chassa toute appréhension de la bataille. Quoi qu'il advienne maintenant il brandirait son épée pour protéger ses camarades.

« Et bien lançons donc la traque. »


Celui qui ne pense pas à éviter la lame est coupé et celui qui y pense sera coupé.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mar 10 Fév - 20:37

Ce que lui raconta Nobiltà fut très intéressant. C’était étrange de s’imaginer des terres beaucoup plus grandes que ce qu’elle avait déjà visité. Pour elle, c’était grand, c’était le monde. Il n’y avait rien d’autres. Le demi-dieu avait aussi parlé d’autres terres, de son avis il pouvait y avoir d’autres iles ?
Le fait de savoir qu’il pouvait y avoir des odeurs différentes était aussi étrange. D’ailleurs, imaginer une autre odeur que celles qu’on connaissait déjà était très difficile…
Arthuria ne l’avait pas beaucoup questionné sur l’ancien monde, ce ne devait pas être terrible de repenser à l’apocalypse quand on était un demi-dieu puni à tort. Du moins, de l’avis de la chasseresse.

Entre temps Erine était partie en tant qu’éclaireuse. Elle était malheureusement revenue avec de mauvaises nouvelles.
Elle avait apparemment suivit la trace de six personnes, qui s’étaient séparées à l’intersection de la rivière blanche. Pourquoi se seraient-ils séparés ? Cela n’avait aucun sens. Même s’il y avait plusieurs hypothèses. Comme le fait que les hommes qui l’avaient accompagné lui avaient joué un tour. Ou il y aurait eu un enlèvement… Ou bien ils s’étaient dégonflés, ou alors c’était stratégique. Enfin Arthuria ne voyait pas en quoi. Il fallait comptait sur l’odorat de Nobiltà pour commencer à déficeler la situation. Et justement Dame Mitrias avait ce qu’il fallait. Même si encore une fois elle faisait la vieille pie. La jeune femme espérait ne pas finir aussi sénile qu’elle si elle avait la chance de vivre jusqu’à cet âge-là avec la vie qu’elle menait.

« Je ne sais pas vraiment de quoi est capable l’odorat de Nobiltà. Néanmoins une chose est sure, c’est un demi-dieu, il doit au moins en être capable… » Dit-elle en acquiesçant aux dires d’Aldvin.

Agnès fit encore une remarque de travers quant à son besoin de s’abreuvoir en eau. Elle avait dû oublier de la remplir, elle était aussi gourde que son récipient.

Arthuria approcha donc du chariot pour tendre la main et prendre la cape sans trop la froisser. Elle donna ensuite une caresse à Nobiltà en tendant la cape vers sa tête.

« Peux-tu tenter de retrouver l’odeur du mari d’Agnès pour nous aider s’il te plait ? »

Le grand loup blanc accepta de le faire, et renifla l’étoffe. Il commença à faire quelque pas vers l’avant essayant de trouver une piste. La chasseresse s’accrocha au demi-dieu au cas où il suivrait l’odeur avec rapidité. Autant ne pas tomber de monture…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 1 Juin - 16:30

Agnès Mithrias


La femme rousse avait annoncé qu'ils y avait des traces non loin. Mais la vieille femme ne pensait qu'à son confort et à sa gorge douloureusement sèche. Quand l'homme au bandeau lui proposa d'utiliser sa gourde elle s'en saisit et en vida une bonne moitié puis elle la posa avec les quelques bagages à l'arrière de la carriole. Le borgne avait détaché sa monture du convois et se tenais désormais près de l'invocation aux traits canins. D'un air dédaigneux la dame lui lança un regard mauvais, comment cette chose allait elle les aider a trouver son maris ? Et si elle décidait de se retourner contre eux ? Alors ses crocs ne feraient qu'une bouchée des frêles corps humains. La mégère chassa ces pensées pour se concentrer sur ce qu'il se préparait. Le grand loup avait humé le vêtement après que son invocatrice lui ai mit sous la truffe. Quand celui-ci se mit à flairer les environs Agnès resta d'abord de marbre, puis le voyant soudain suivre une piste elle se leva, manquant de perdre l’équilibre et de tomber du chariot et se laissa glisser le long du marchepied pour gagner le sol, elle s'exclama sans discrétion :

" Il a trouvé quelque chose ? Il a une piste ?! Ça y est ? Qu'attendons nous !"

Tout portait a croire que les effluves suivaient les traces de pas et la femme du docteur remonta dans la carrioles pour lancer les chevaux dans cette direction sans attendre que les chasseurs qui devaient l'aider ne réagissent. Le trot soutenu mena rapidement le chargement au pont ou les marques de passages convergeaient dans différentes directions. Certaines longeaient la rivière, d'autres traversaient le pont. L'odorat du demi-dieux les mena sur la berge voisine ou une odeur pestilentielle s'accompagnait de taches d'un sombre rubis. Du sang. Il devait y avoir eut un affrontement ici. Et si son mari avait été blessé et gisait non loin, vivant ? La noble bondit à terre, ses bottines s'enfonçaient dans la boue et l'humidité lui collait à la peau, elle fit le tour d'un arbre, le sang avait laissé l'écorce rougies mais aucune trace d'humain n’était visible. Elle se précipita, écartant les branches d'un buisson touffu en suivant les gouttes écarlate que l'eau avait dissoute au sol et manqua s’évanouir. Un cri de terreur déchira le silence et elle tomba à genoux dans la vase, oubliant l’état de ses vêtements. Devant elle gisait un soldat, sans doute un de ceux qui accompagnait son maris. Son ventre présentait une griffure profonde qui couvrait l'ensemble du torse. Nul doute que c’était ici que le Raparius avait croisé le chemin du groupe pour la première fois. Et ce pauvre hère n'avait pas eut de chance. Ses yeux écarquillés laissaient entrevoir l'horreur qu'il avait du ressentir en sentant la mort venir. La piste se précisait, les marques de pas précipités et profonds de ceux qui avaient échappés à l'assaut étaient encore clairement visibles. Sentant la présence de ses accompagnateurs elle déclara, à bout de nerfs :

" Nous devons nous dépêcher ! Mon mari est peut être encore vivant ! Je refuse qu'il finisse ainsi. Vous m'entendez ?!"


[La piste laissée par les taches de sang d'un blessé et les traces de pas vous mèneront à une grotte profonde. Le Raparius essaye d'entrer dans cette dernière, grondant de fureur, sans doute quelque chose d’intéressant y est il caché mais il faudra réussir à passer le monstre pour le savoir. ]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aldvin
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Suikoden V (artwork)
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 76
Liens vers la fiche : Description
Aventures
Métier : Mercenaire
Inventaire : Tinlia, jument à mauvais caractère.
980 Tsuris.
Armes:
 

Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 14 Juin - 10:32

Aldvin essaya de prendre la parole pour demander à dame Mithrias de ne pas partir en avant et d'attendre un peu, mais il n'eut pas le temps d'émettre le moindre son que la cariole était déjà partie en trombe derrière le loup. Quelque peu rassuré de savoir que Arthuria pourrait toujours protéger leur cliente, il s'apprêta à lancer sa jument au trot pour rattraper le convoi. C'est alors qu'il avisa Erine, à pied, visiblement quelque peu abandonnée par son propre attelage. Bien qu'ennuyante la situation restait cocasse aussi ne put il pas s'empêcher d'émettre un léger rire en s'approchant de l'archère.

« Je dois bien avouer que j'ai rarement vu un client aussi hautain, égocentrique et idiot. »

Faisant s'arrêter Tinlia juste devant sa camarade il ajouta avec un grand sourire.

« Allez grimpe ! Tu dois pas être bien lourde et on ne sait pas jusqu'où il va falloir courir après le gros chien d'Arthuria. »

La moue étrange qu'afficha son interlocutrice lui laissa penser qu'elle allait préférer courir plutôt que de chevaucher avec lui. Néanmoins elle accepta l'offre, il ne devait pas être descendu encore trop bas dans son estime, et grimpa sur le dos de la monture. Le mercenaire lança ensuite sa jument, qui ne se fit pas prier pour un peu d'action, à la poursuite de l'invocation.

S'arrêtant prêt de l'attelage, Aldvin mit pieds à terre afin de pouvoir examiner la berge. Prudent il tira aussi sa lame de son fourreau. Il n'y avait pas besoin d'autre chose que d'un odorat un peu exercé pour reconnaître l'odeur du sang et de la mort, restait à savoir qui avait triomphé à la fin. Il entreprit de chercher parmi les traces, figée dans la boue, celles qui pouvaient appartenir à un éventuel agresseur. Cependant il n'alla pas loin dans son inspection tiré de sa tâche pas le cri d'Agnès. Une banchee n'aurait sans doute pas réussi a pousser un meilleur cri, et le guerrier sentit un frisson lui remonter le long de la colonne vertébrale. Il s'avança alors d'un pas rapide vers la vieille femme tout en restant sur ses gardes, on ne savait quel danger cette dernière avaient put alerter en hurlant ainsi.

Le cadavre du milicien mort, sans aucun doute la source de l'affolement de madame Mithrias, attestait de la violence de l'attaquant et du sort qu'il réservait à ses victimes. L'endroit commencer à ressembler de moins en moins à une berge tranquille et de plus en plus à un charnier. Visiblement la femme du médecin l'avait aussi comprit puisqu'elle reprit la parole d'un ton paniqué. Pour le moment Aldvin se moquait un peu des inquiétudes de cette dernière, retrouver des survivants et rester en vie étaient ses seuls objectifs et les lamentations n'aideraient en rien. Néanmoins il prit sur lui pour glisser quelques mots, tout autant pour la rassurer que pour s'assurer qu'elle ne ferait rien de stupide à nouveau.

« Si votre mari est encore en vie, nous le trouverons. Mais si vous tenez à améliorer nos chances, restez derrière nous et ne faites plus de bruit. Cet endroit est suffisamment dangereux et la surprise sera peut être notre unique chance de mettre à bas la créature qui a fait ce carnage. »

Il jeta ensuite un coup d'oeil aux environs et ajouta, pour ses deux camarades chasseuses.

« Erin pourrais tu passer devant et suivre les traces ? Arthuria avec ton loup tu devrais pouvoir être efficace si le monstre rapplique alors je propose que tu passes ensuite. Je fermerai la marche, on ne sait pas ou est notre adversaire maintenant. Et si vous avez un plan à proposer, c'est le moment je crois. »


Celui qui ne pense pas à éviter la lame est coupé et celui qui y pense sera coupé.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Jeu 18 Juin - 12:04

Nobiltà suivit la piste de plus en plus vite, jusqu’à courir vers l’endroit où les traces de pas se divisées. Le bon chemin était celui qui traversait la rivière, par le pont. Déjà des traces de carnage étaient visibles sur le sol.
Il était fort possible qu’ils aient rencontré une grosse créature… Voire, LA créature. Les traces au sol étaient floues et confondues dans la boue, et des taches de sang s’y mélangeaient. Ce n’était pas beau à boire.
Le demi-dieu s’arrêta alors, près d’un arbre. Arthuria lui demanda ce qu’il y avait avant de sentir la terrible odeur de la chaire en décomposition.

Soudainement, la carriole débarqua, la vieille femme aux commandes. La chasseresse fut surprise et bouche-bée. Cette femme était complétement cinglée ! Cette dernière arrêta la voiture pour venir dans la boue, chercher le cadavre qui n’était pas compliqué à en deviner l’existence.
La jeune femme descendit de monture pour arriver près de la noble et du corps, alors que les deux autres compagnons arrivaient derrière. La noble se mit à crier alors qu’elle découvrait le cadavre. Arthuria vint voir ce qui se passait.
D’un regard, elle comprit ce qui s’était passé ou presque. Ils avaient bel et bien rencontré le Raparius. Cependant cela faisait déjà un petit moment que cela avait été le cas. Le mari recherché pouvait être n’importe où à l’heure qu’il était.

« Nous devons nous dépêcher ! Mon mari est peut-être encore vivant ! Je refuse qu'il finisse ainsi. Vous m'entendez ?!"
- Si votre mari est encore en vie, nous le trouverons. Mais si vous tenez à améliorer nos chances, restez derrière nous et ne faites plus de bruit. Cet endroit est suffisamment dangereux et la surprise sera peut-être notre unique chance de mettre à bas la créature qui a fait ce carnage. »


Ne pouvant plus supporter la situation, Arthuria attrapa le bras de la noble.

« - Non Aldvin, je crois qu’il faut lui dire autrement ! Ecoutez madame Mithrias, il faut que vous arrêtiez tout de suite de faire l’idiote ! Si le raparius était encore ici alors que vous débarquiez, vous seriez morte ! Et donc qu’importe si votre mari était vivant pour vous !
Vous allez donc me faire le plaisir de rester tranquille pour que nous retrouvions votre mari au plus vite, ou je vous promets que vous allez regretter d’être venue nous accompagner !
Et si vous avez un problème avec notre comportement, vous n’aviez qu’à faire appel à des chasseurs dorés ! Est-ce bien clair ?! »


Ne lui laissant pas le temps de répondre elle partit se mettre en face d’Erine et du borgne. Arthuria avait parlé sur un ton autoritaire mais n’avait pas crié pour autant. La remarque sur les chasseurs dorés étaient bien là pour rappeler que ce n’est pas parce qu’ils étaient de simples chasseurs qu’il ne fallait pas leur témoigner du respect. Eux aussi risqués leur vie, voir même dans des situations plus dangereuses. Et ce n’était pas pour autant des mercenaires pouilleux, dérangés et vulgaires.
Le comportement de cette femme était des plus déplaisants. Cependant Arthuria se reconcentra sur Aldvin.

« Je veux bien qu’Erine soit l’éclaireuse, mais tu devras courir vite si jamais il y a un souci… Et ce, même si je suis derrière. Ça va être compliqué d’approcher le Raparius. Vous aviez dit que vous aviez une invocation vous aussi Erine ? Il va falloir l’appeler je pense. En tout cas j’ai toujours cette graine maléfique sur moi. C’est peu, et si je rate c’est fini, mais on peut toujours tenter. Vous avez ce genre de choses sur vous ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Jeu 25 Juin - 12:32

Erine était de plus en plus irritée par l'attitude de la vieille femme. Cependant l’inquiétude était plus forte pour qu'elle ne s'engage à lui faire la moindre reflexion. Tournant son regard vers le demi-dieu, elle espéra avec foi que ce dernier puisse leur venir en aide. La situation actuelle n'était pas très bonne et Nobiltà était concrètement leur seule véritable chance d'avancer dans leur mission.
Ses prunelles brillèrent lorsque le grand loup se lança sur une piste . Son visage blêmit la seconde suivante quand Dame Mitrias se jeta aux trousses de l'invocation à bord de sa charrette la laissant sur place. Cette femme était totalement irréfléchie et stupide ! La rousse regrettait de ne pas avoir insister plus tôt à ce qu'elle reste sagement à Lüh...  Si seulement elle avait su dès le départ quelle plaie elle pouvait être !

« Je dois bien avouer que j'ai rarement vu un client aussi hautain, égocentrique et idiot. »

Erine sursauta presque lorsque la voix d'Aldvin s'éleva dernière elle.  Le mercenaire chevauchant sa jument était arrivée à sa hauteur. L'archère acquiesça d'un air entendu à sa remarque. Le borgne ne lui inspirait toujours pas confiance. Cependant son attitude calme et ses plaisanteries débridaient doucement l'apathie qu'elle éprouvait à son égard.

« Allez grimpe ! Tu dois pas être bien lourde et on ne sait pas jusqu'où il va falloir courir après le gros chien d'Arthuria. »

Rangeant sa flèche dans son carquois mais préférant garder son arme dans l'autre main, elle se décida à accepter l'offre de son compagnon. Après tout il était plus judicieux de préserver ses forces que de se borner à suivre des jugements infondées.

Rapidement le duo avait rejoint le reste du groupe. Un cri aiguë avait précédé leur arrivé ne présageant rien de bon. L'homme avait sauté à terre suivit de près par l'archère. La scène qui les attendait était macabre et l'affolement de leur commanditaire n'aidait en rien. Le borgne tenta de calmer cette dernière mais Arthuria, surement aussi excédée qu'eux par son comportement irresponsable, prit la relève sans ménagement.

Erine s'était légèrement écartée du cadavre et accroupit près du sol. Des empreintes profondément encrées dans la boue avaient attiré son attention. Le raparius était remonté dans cette direction. Effleurant de ses doigts un poisseux liquide pourpre près d'une large trace continue, la femme conclut rapidement que le monstre avait du tirer avec lui un homme gravement blessé. Elle pria de tout son coeur que l'homme en question ne fut pas le médecin recherché.

« Erine pourrais tu passer devant et suivre les traces ? »

La rousse se releva et se rapprocha des deux chasseurs lorsqu'elle entendit son nom. Mieux vallait fonctionner en équipe s'ils voulaient venir à bout de leur mission. Elle écouta donc silencieusement ce qu'ils avaient à dire.

« Arthuria avec ton loup tu devrais pouvoir être efficace si le monstre rapplique alors je propose que tu passes ensuite. Je fermerai la marche, on ne sait pas ou est notre adversaire maintenant. Et si vous avez un plan à proposer, c'est le moment je crois.

- Je veux bien qu’Erine soit l’éclaireuse, mais tu devras courir vite si jamais il y a un souci… Et ce, même si je suis derrière. Ça va être compliqué d’approcher le Raparius. Vous aviez dit que vous aviez une invocation vous aussi Erine ? Il va falloir l’appeler je pense. En tout cas j’ai toujours cette graine maléfique sur moi. C’est peu, et si je rate c’est fini, mais on peut toujours tenter. Vous avez ce genre de choses sur vous ?

- Un fils d'Aer peut effectivement nous venir en aide si jamais la situation se détériore. Cependant Il n'est libre que depuis peu et je préfère l'invoquer qu'en ultime recours. J'ai en ma possession cinq flèches lumineuses. Après avoir observer les traces là-bas j'en ai déduis que le monstre n'est plus très loin. Il a entraîné avec lui l'un des soldats ce qui signifie qu'il possède un repaire tout proche.  Je vous propose donc ceci : je pars devant prospecter le terrain. Si jamais je me fais surprendre dans une situation délicate j'enverrai l'une de ces flèches spéciales pour vous prévenir. Dans le cas contraire attendez une dizaine de minutes et rejoignez moi le plus silencieusement possible. Les traces sont profondes il sera aisé de me retrouver. Soyez prudents. »

Sur ses derniers mots l'archère tourna les talons. Plus elle s'éloignait de la rivière, plus la brume semblait moins opaque. Elle remarqua d'un oeil avisé que des traces de bottes suivaient la piste qu'elle remontait. Ainsi le troisième homme avait survécut à l'attaque. Même si la situation semblait légèrement s'améliorer, la peur  lui tiraillait l'estomac. Déterminée à réussir, la jeune femme continuait d'avancer avec méfiance.

Soudain, Erine se fige. Des grondements sourds s'élèvent un peu plus en amont. Elle remarque une forme sombre et inerte étalée dans la boue proche d'un gros roc sortant du sol meuble. Fléchissant ses jambes pour dissimuler sa présence, la jeune femme tente d'avancer le plus silencieusement vers sa cachette. L'air siffle et le sol tremble sous les coups de queue du monstre. Il semble furieux et concentré sur un objectif qu'Erine n'arrive à discerner.  

Sur sa droite, un soldat dans un piteux état et baignant dans son propre sang est allongé. Du bout de son arc, l'archère tente de l'atteindre. Elle découvre alors avec horreur que le pauvre homme n'a pas succombé à ses blessures. Ses gémissements sont faibles et couvert par grognement hargneux de la bête. Prenant un longue inspiration, elle décide de jeter un coup d'oeil rapide sur la situation derrière le rocher.

Le raparius est bien là dévoilant son large dos couvert d'écailles. Avoisinant les quatre mètres cinquante de long, il n'est pas aussi gros qu'elle l'aurait imaginé. Il n'en reste pas moins tout aussi dangereux. A l'aide de ses griffes, il semble chercher à entailler un monticule qui se dresse devant lui. Se replaquant dos au rocher, elle analyse au mieux les éléments qu'elle a pu observer.

Attendant que ses deux compagnons la rejoignent, Erine se dit qu'une dague et des flèches ne sont pas les meilleurs armes pour affronter le monstre et qu'une épée serait la bienvenue. Elle tourne instinctivement son visage vers le soldat à la frontière de la mort. Heureusement pour elle, il possède toujours son arme sagement rangée dans son fourreau.



Action du dé :

[1/6] Erine s'allonge de tout son long dans la boue et arrive tant bien que mal bras tendus à dérober l'épée à son propriétaire sans attirer l'attention du Raparius.

[2/5] Erine s'allonge de tout son long dans la boue et arrive bras tendu à sortir l'épée du fourreau. Malheureusement la bête se tourne à cet instant, pousse un hurlement car il repère la jeune femme. Elle a toutefois le temps de sauter sur ses jambes, dégainer une flèche lumineuse et propulser le projectile dans les airs.

[3/4] Erine s'allonge de tout son long dans la boue, commence à tendre le bras mais se ravise aussi tôt car le monstre semble s'éloigner du monticule. Erine devra tenter sa chance une prochaine fois.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Erine Lanfeust le Jeu 25 Juin - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Jeu 25 Juin - 12:32

Le membre 'Erine Lanfeust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 383
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Jeu 25 Juin - 20:47

Agnès Mithrias 

Le borgne conseilla à Agnès d'être d'avantage silencieuse et prudente, lui conseillant de rester derrière eux avec insistance ce qui mit cette dernière en colère. Elle les trouvait trop lent. Son mari aurait le temps de mourir mille fois avant qu'ils ne le retrouve, c’était à elle, son épouse, de lui venir en aide. Les chasseurs n'étaient là que pour la protéger, c'est ce qu'elle se disait depuis qu'elle avait quitté Luh sur sa charette qui avait réduit son dos à l'état de douleur constante. A présent qu'elle sentait le danger, proche et menaçant elle hésitait toutefois à se montrer si téméraire, l'empressement ne la menerait qu'à sa propre perte. Prenant sur elle, la vieille femme se redressa en prenant une grande inspiration. L'homme venait de demander à la rousse de passer devant pour suivre la piste et à la brune de la suivre avec son invocation avant de déclarer qu'il resterait en retrait. Ils ne pouvaient plus prendre la charrette à partir d'ici, il faudrait marcher et Dame Mithrias savait qu'elle les ralentirait. Aussi hâta-t’elle le pas pour se tenir à la hauteur de la brune qui chevauchait le grand loup blanc. Cette dernière l'attrapa par ailleurs brutalement, enserrant son bras de sa puissante poigne. Agnès la regarda sans comprendre, que lui prenait il ? 
 

Après la tirade incendiaire de la chasseuse la vieille femme se dégagea sèchement et plongea son regard sévère dans celui de la jeune femme sans dire un mot. Elle avait conscience de ne pas avoir eut la meilleure attitude mais il était hors de question qu'elle leur offre des excuses. C’était bien au dessus de ses forces. Pendant que les trois chasseurs engagés se concertaient Dame Mithrias sortit de son sac des lamelles de viandes séchées et commença à en grignoter quelques unes. Le temps maussade avait décidé de ne pas leur rendre la vie facile et de lourdes gouttes d'eau se mirent à tomber sur la zone humide. Ignorant que la friandise pouvait attirer d'autres monstres affamés la femme du médecin posa la boite de nourriture au sol. Elle était resté en retrait du groupe, peu intéressée par la stratégie et sachant pertinemment que l'on ne l'y inclurait pas. Un grognement soudain retenti, si proche et lointain à la fois qu'elle crut d'abord qu'il s'agissait du tonnerre. Ce ne fut que lorsque le Lubius vint quémander en remuant la queue que la noble recula brusquement, apeurée et poussant un nouveau cri qui fut reprit par la bête, surprise.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
I Animation l
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 07/09/2013
Messages : 156
Elément : Feu
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Jeu 25 Juin - 21:05

Lubius
(mâle adulte en pleine possession de ses moyens.)

Lorsque la pluie se mit à tomber l'être sortit le museau du creux dans lequel il avait attendu son heure. Les perles humides lui confirmèrent qu'il pouvait à présent sortir se nourrir. Comme un chien fou l'animal bondit hors de son terrier et courut à en perdre haleine, la truffe levée. Il finit par repérer l'odeur des Humains. Il ne les aimait pas particulièrement mais ces deniers avaient toujours de quoi remplir son estomac, et à défaut il pouvait même les manger, eux ! Prenant un virage sèchement le Lubius dérapa dans la boue et se rattrapa tant bien que mal avant d’accélérer l'allure. Il identifia une odeur étrange en s'approchant du groupe d'Humain. De la viande, mais pas comme celle qu'il avait l'habitude de manger, non, son odeur était altérée. Et puis il y avait celle, détestable, de ces êtres magiques et puissants qui lui causaient souvent du soucis lors de ses promenades. La tête basse et la queue battant la mesure le loup amateur de pluie s'approcha de la femme. Elle sentait les années passées et les fleurs séchées, et ce qu'elle tenait dans sa main avait l'air appétissant. Il fallait profiter avant que les autres ne rapplique. Jouer les gentils affamé valait peut être le coup. L'Humaine sentait la peur à présent et elle n'osait plus bouger. Quand soudain sa bouche forma un "o" et un cris assourdissant fit baisser les oreilles du Lubius. Il prit cela comme une attaque et son regard changea du tout au tout. Si elle ne voulait pas être gentille lui n'avait pas à l'être non plus.

La bête se mit à gratter le sol de ses griffes en grondant sourdement. Les autres Humains allaient bientôt apparaitre elle devait faire vite. Se jetant en avant pour s'emparer de la boite qui sentait la viande il fut suprit de se manger un coup de bâton dans les cotes. L'humaine n'était pas prête à lâcher son repas visiblement. Mais la colère de la créature qui avait reçu le coup l'emporta sur la raison et la méfiance et il se jetta toute griffe dehors sur la vieille femme.


Jet de dés :
♦ 1-2 : Le Lubius blesse Agnès, lui laissant une profonde griffure dans la jambe gauche. L'odeur du sang attire le Raparius qui n'a désormais qu'une idée en tête : vous mettre en pièces !
♦ 3-4 : Le Lubius se ramasse, Dame Mithrias à plus de ressource qu'elle le laisse penser ! Toutefois si vous n'intervenez pas rapidement le bruit du combat pourrait attirer le Raparius et la femme du médecin finira blessée (voir morte, douée comme elle est ~) ce qui amènera à l’échec de la quête.
♦ 5-6 : La bête se jette sur la vieille femme qui lui enfonce son bâton dans les côtes. Le lubius détalle, découragée par cette humaine un peu trop coriace à son goût.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Jeu 25 Juin - 21:05

Le membre 'Monstre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Aldvin
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Suikoden V (artwork)
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 76
Liens vers la fiche : Description
Aventures
Métier : Mercenaire
Inventaire : Tinlia, jument à mauvais caractère.
980 Tsuris.
Armes:
 

Inventaire▲

Aventure #17 écrite Dim 26 Juil - 17:45

Le plan étant scellé Aldvin regarda Erine disparaitre dans la brume espérant qu'il ne lui arrive rien. Il n'avait rien contre le plan, mais si l'éclaireuse tombait seule face au Raparius elle passerait sans doute un bien mauvais moment. Il se mit ensuite à patrouiller dans les environs vérifiant que les cadavres n'attire pas plus de bête féroce. L'humain aurait bien soufflé un mot de remerciement à Arthuria pour le savon qu'elle avait passé à leur cliente, mais ce n'était pas le moment, actuellement ils devaient tous être à leur mission s'ils voulaient avoir une chance de la réussir. L'odeur du cadavre en décomposition ne lui rappelait que trop les charniers qu'il avait fréquentés dans son passé et ce qui attendait leur groupe en cas d'échec.

Le mercenaire n'eut cependant pas le loisir de réfléchir plus longuement à la situation, puisqu'il fut tiré de ses rêveries par un bruit sourd. Se retournant d'instinct il put voir un Lubius essayer de se jeter sur Dame Mithrias, qui ne fût cependant pas touchée. Bien que soulagé Aldvin ne pris pas le temps de s'attarder sur le sujet préférant alerter sa camarade, au cas ou.

« Arthuria on a un soucis par ici ! »

Il se dirigea ensuite vers l'animal, sa lame brandit en bouclier devant lui, essayant d'attirer sur attention.

« Hey sale bête laisse donc la dame et vient t'attaquer à des personnes de ta taille ! »

Quelque part au fond de son cerveau, son esprit pris note que si Erine envoyait un signal de détresse personne ne pourrait le voir. Cependant son instinct primaire ignora l'information devant le danger actuel, l'archère devrait se débrouiller seule pour le moment.

Lorsque Aldvin fût suffisamment proche de son adversaire, il s'arrêta gardant sa posture défensive. Durant quelques secondes il ne bougea que pour compenser les mouvements de l'animal puis, dès qu'il perçu une ouverture, il bondit. Sa lame balaya verticalement l'espace devant lui cherchant à mordre la chair du Lubius.

Jet de dés:

  • 1: Le lubius esquive et contre-attaque Aldvin se fait mordre le poignet.
  • 2-3: Le lubius évite l'attaque et les deux adversaires se font face à nouveau.
  • 4-5: Aldvin blesse légèrement l'animal
  • 6: Aldvin blesse moyennement l'animal


Celui qui ne pense pas à éviter la lame est coupé et celui qui y pense sera coupé.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Aldvin le Dim 26 Juil - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Dim 26 Juil - 17:45

Le membre 'Aldvin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Mar 28 Juil - 17:27

Arthuria écouta attentivement la réponse de ces deux coéquipier.

« J'espère sincèrement qu'on arrivera à temps si jamais vous avez besoin d'aide, Erine. »

Elle n'aimerait pas perdre un compagnon en route, même si elle ne connaissait la dame rousse que depuis peu. C'était toujours atroce, notamment avec le sentiment de regret, de culpabilité et d'échec.

« Bonne chance. »

Ce n'était pas vraiment de la chance qu'il fallait souhaiter dans cette situation. Néanmoins, la chasseresse avait voulu dire quelque chose avant que celle-ci ne parte. Pendant ce temps là, Aldvin et elle devrait protéger la malheureuse Noble…
Arthuria regarda Erine jusqu'à ce que celle-ci disparaisse toute entière dans la brume. Jusque là, cela avait été, mais à présent, la brune avait une boule au ventre. Le plan ne devait pas échouer. Elle lança un regard à son invocation, puis à Aldvin. Ce dernier avait l'air reconnaissant pour quelque chose…

La jeune femme préférait tout de même observait dans la direction dans laquelle Erine était partie. Si jamais celle ci avait besoin d'aide, elle se précipiterait… Enfin presque, puisqu'il fallait être silencieux.

Elle eut à peine le temps de se concentrer sur la brume qu'elle entendit un nouveau cri de leur cliente suivit de la voix de son compagnon qui l'appelait à l'aide. La chasseresse fit volte-face et dégaina son arc ainsi qu'une flèche. La scène s'offrit à ses yeux : Une boite de nourriture posée par terre, Dame Mithrias derrière et appeuré et enfin le borgne devant, épée à la main, en garde. La chasseresse n'avait pas vu la Noble mettre un coup de bâton à ce Lubius, d'ailleurs elle devait plutôt ressembler à une vieille dame qui tapait à coups violents de sac-à-main un bandit, l’œil farouche.

« Nobiltà ! Défend Dame Mithrias ! » Lui ordonna-t-elle sans trop élever la voix.

Il ne fallait tout de même pas faire trop de bruit, à cause du Raparius pas loin…

L'attaque d'Aldvin fut esquivée par la bête, il fallait à présent qu'elle tire, tandis que le demi-dieu se mettait devant la Noble.
Arthuria banda son arc et fit quelques pas de côté rapidement pour ne pas avoir le borgne dans son champ de vision. Il lui manquait déjà un œil, ce n'était pas le moment de lui planter une flèche dans le fessier.
Elle prit deux secondes pour viser et relâcha la corde.

[Lancé de dé :]
1 : Le tir est raté, la flèche arrive par terre et de plus cassée, inutilisable pour le combat suivant et pourtant dangereux.
2-3 : Le tir est raté mais vient se planter juste devant les pattes de la bête.
4-5 : Arthuria blesse l'animal à l'épaule.
6 : Arthuria réussit parfaitement son tire qui vient se loger dans la poitrine du Lubius.

Dans tous les cas, Arthuria place une nouvelle flèche entre ses doigts pour assurer le coup.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Mar 28 Juil - 17:27

Le membre 'Arthuria Veliwys' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Ven 31 Juil - 13:26

La créature semble plus furieuse que jamais. Ces grognements rageurs font froid dans le dos mais Erine sait qu'elle ne doit pas se laisser dépasser par la situation. De longues minutes s'écoulent diminuant à chaque instant les chances de survies de l'inconnu pris au piège. Toujours aucun signe de ses compagnons. La rouquine commence à s'impatienter maugréant silencieusement des mots incompréhensibles. Elle est bien consciente que seule, jamais elle n'aurait l'occasion d'évincer l'animal.

Un cri, cette fois plus humain, perce alors les grondements sourd de l'animal. Une moue inquiète déforme  son visage figé. Que doit-elle faire? La situation est affreusement critique. Attendre encore un peu Arthuria, Aldvin et le demi-dieu  assurerait un échec total de la mission. Elle jette un nouveau  coup d’œil rapide derrière le roc en quête d'informations visuels plus précises. Malheureusement la bête large et imposante lui obstrue toute vision sur le pauvre homme acculé.

" Fait chier. "

Elle pose l'épée si courageusement gagnée et saisit une flèche spéciale dans son carquois. La rousse sort de sa cachette, un genoux à terre arc en main. Heureusement pour elle, son corps est maculé par la boue et cette dernière dissimule son odeur corporelle. D'un geste rapide, ferme et précis, elle décoche son projectile visant volontairement non le monstre mais un angle plus à gauche de ce dernier. La flèche, avec la puissance du tir, se met à luire de mille feux et passe à 10 mètres du champ de vision du raparius.

Sa distraction avait fonctionné mais à peine eut-il le temps de tourner sa massive encolure vers elle, qu'Erine a déjà disparu. Elle court à toute jambe suivant l'arc de cercle que forme l'angle mort derrière l'animal. Ses muscles sont tendus, son souffle régulier. Elle sent que la boue colle à ses bottes ralentissant sa course suicidaire. Tournant son buste en direction de l'endroit d'où elle était arrivée, elle renvoie une deuxième flèche aux éclats d'une détresse sans précédent. Elle avait besoin d'aide et maintenant.

HRP:  je ne voulais pas prendre trop initiative avec le monstre mais je ne voulais pas non plus laisser le pauvre homme sans aide. Pas de lancé de dé pour mes flèches car j'estime que sur des tirs sans conséquence direct sur l'animal, pas besoin du résultat des dés.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
I Animation l
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 07/09/2013
Messages : 156
Elément : Feu
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Jeu 6 Aoû - 15:15

Lubius 
(mâle adulte en pleine possession de ses moyens)

Il était à deux griffes de faire de cette vieille dame son quatre heure ! Malheureusement pour lui et heureusement pour la vieille, un homme s'interposa, le faisant grogner. Il se recula pour éviter le coup d'épée que ce dernier lança en sa direction et grogna de plus belle, lui faisant face.
Il ne put cependant pas éviter la flèche tirée en traitre de loin par la chasseuse. Un cri mêlé de rage et de douleur s'éleva dans le silence brumeux de la plaine. Il ne savait plus où donner de la tête, d'autant plus que la vieille humaine était allée se cacher...

La bête plante ses griffes dans le sol meuble et ouvrir la gueule, laissant découvrir une rangée de dents aiguisées et prêtes à déchiqueter tout ce qui se trouverait à sa portée. Sa longue queue battait l'air brumeux et chargé d'humidité tandis qu'il poussait un grognement sourd. On pouvait voir quelques filets de bave dégouliner se sa mâchoire chargée de multiples bactéries prêtes à venir infecter le premier organisme blessé.

Soudainement, alors qu'ils se toisaient avec Aldvin, il envoya sur lui une boule d'eau sous pression, profitant de l'air humide pour faire usage de sa magie. S'en suivit d'une attaque rapide, la bête chargea, toutes dents dehors sur l'homme à l'épée. Cependant, sa course fut grandement ralentie par la flèche qu'elle avait dans l'épaule et le fait que le sang s'écoulait avec abondance.

Jet de dés :
♦ 1-2 : L'attaque du Lubius touche sa cible et Aldvin est un peu sonné. Il arrive à charger avec plus ou moins de force sur le pauvre homme.
♦ 3-4 : La boule d'eau frôle Aldvin, le déstabilisant un peu mais ne l'empêchant en rien de contre-attaquer. Il peine à charger et s'épuise grandement.
♦ 5-6 : La bête à complètement loupé son attaque qui va s'écraser sur la carriole non loin derrière, ce qui la fait basculer dans un fracas qui fait assez de bruit pour attirer le Raparius vers le combat. Trop blessé, il s'effondre au milieu de sa charge et pousse un grognement tout en essayant de mordre quiconque s'approche de lui.

Sort : (3C – Mana 25)
♦ Eau 3
♦ Mana 22

Raparius 
(jeune mâle en pleine possession de ses moyens)

Pourquoi n'arrivait-il pas à attraper cette saleté d'humain ?! Il l'avait énervé et puis bon, il avait faim aussi et c'était drôle de pourchasser tout ce qui bougeait... La créature grogne de nouveau en tentant encore une fois de déloger de sa cachette le pauvre homme effrayé et blessé, non gravement fort heureusement. Ses griffes creusent la roche sans succès tandis qu'il essaye de le chopper avec sa mâchoire remplie de crocs sales et de bave. Il avait un regard fou sur la gueule et une faim au ventre. Certes, il aurait pu se contenter des autres humains, laissés pour morts, mais il aimait se déchaîner sur tout.

Soudainement une lumière étrange vint le déconcentrer et l'attira ailleurs, en plus de l'avoir passablement aveuglé. Le raparius bougea son imposante masse et ne vit pas la chasseuse se faufiler derrière lui. Il poussa un grognement et laissa son imposante queue balancer dans le vide derrière lui. La créature dirigea sa tête vers l'étrange lumière, renifla l'endroit de sa chute et resta bien une minute ou deux à essayer de trouver ce qui l'avait dérangé avant de revenir sur sa proie initiale, le leurre l'ayant grandement lassé par sa non existence.

Et il vit cette humaine se diriger vers l'homme. Nouveau rugissement et il tourne toute son imposante masse, faisant tomber par la même occasion tout un tas de caillasse, vers la frêle et inconsciente humaine...
Il tendit son cou et tenta, par un claquement sonore et sec de la mâchoire, de l'attraper, sans résultat. Il se lança donc, avec lenteur due à sa carrure et à l'endroit où il était, vers l'humaine qui avait envoyé un signal de détresse perçant la brume qui s'était peu à peu dissipée.

HRP :
Je reprends la quête donc j'essaye d'être le plus correcte possible, si y a des remarques à faire, merci de me mp (Ephy).
Egalement, je ne fais pas intervenir Agnès car mise à part hurler et avoir peur, elle sert à rien XD
▲ Succès ▲


Dernière édition par Monstre le Jeu 6 Aoû - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Jeu 6 Aoû - 15:15

Le membre 'Monstre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Aldvin
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Suikoden V (artwork)
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 76
Liens vers la fiche : Description
Aventures
Métier : Mercenaire
Inventaire : Tinlia, jument à mauvais caractère.
980 Tsuris.
Armes:
 

Inventaire▲

Aventure #24 écrite Dim 6 Sep - 11:45

On dit souvent que l'instinct est le meilleur ami du guerrier à cet instant Aldvin ne pouvait qu'acquiescer. Un décalage intuitif de son pied droit fut la seule chose qui l'empêche de subir de plein fouet l'attaque du Lubius. Le sortilège de la créature couvrit le visage du guerrier d'une fine pellicule d'eau alors qu'il passait à quelques centimètres de lui. Le jeune homme maugréa mentalement une insulte rapide aux dieux qui s'étaient montrés bien cruel en accordant de tels pouvoirs aux monstres qui peuplaient l'île.

Si le liquide l'empêcha de distinguer convenablement les détails, il ne l'empêcha pas de distinguer la forme massive de l'animal qui fondait sur lui. Cependant, son adversaire semblait se mouvoir plus lentement qu'auparavant, sans aucun doute grâce à la flèche d'Arthuria. La chasseuse avait parfaitement bien commencé le travail, il ne restait maintenant qu'à le terminer.

Durant quelques secondes l'humain ne resta immobile, les jambes ancrées dans le sol et les bras détendu. Il était attentif au moindre changement de trajectoire de la puissante bête qui fonçait droit sur lui. Cependant il laissa son adversaire gagner en confiance et prendre de plus en plus de vitesse. Puis, alors que ce dernier bondissait prêt à déchiqueter sa proie, il fit un bond le long de la diagonale arrière gauche et frappa de toutes ses forces. Non loin une flèche illumina le ciel. Mais, engagé dans une lutte à mort sans pitié, aucun des deux protagonistes ne la remarqua.

Jet de dés:

  • 1: Le lubius se montre trop rapide et touche Aldvin alors qu'il tente d'esquiver, traçant trois longs sillons sur son torse.
       
  • 2: Aldvin esquive l'attaque mais ne réussit pas à toucher l'animal.
       
  • 3: Aldvin se fait griffer le bras, mais arrive à blesser légèrement l'animal
       
  • 4-5: Aldvin esquive l'attaque et frappe l'animal dans les flanc
       
  • 6: Aldvin esquive parfaitement et frappe l'animal dans la tête

HRP:
 


Celui qui ne pense pas à éviter la lame est coupé et celui qui y pense sera coupé.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1844
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Dim 6 Sep - 11:45

Le membre 'Aldvin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #26 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Sauvetage et récolte : Un très gros lézard !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sauvetage et récolte: Un très gros lézard [Prise]
» C'est juste un gros lézard. [PRIVE]
» D.C.V. ☩ « Never forget what you are, for surely the world will not. »
» Quatre lutteurs de très gros calibres très proches de rejoindre la WWE
» C'est juste un gros lézard. [PRIVE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-