Silence, ça kidnappe !

Partagez | .
 

 Silence, ça kidnappe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 5 Déc - 18:55

La demi-déesse soupire. Elle venait de quitter Calann sous ordre explicite de ce dernier. il fallait se séparer pour retrouver Ariez. Et, oh malheur pour elle, elle détestait jouer les ombres silencieuses. Certes, cela pouvait être marrant, et même beaucoup mais en ce moment elle avait l'esprit bien ailleurs. Son passé la hantait encore. Elle se maudissait d'être aussi faible que ces humains qu'avant elle méprisait et dont maintenant elle admire la rage de vivre. Pouvait-on autant se lamenter sur son sort en égoïste personne ?

Elle secoue la tête et soupire doucement. Ne plus penser, voilà ce qu'elle devait faire. Vider son esprit de toute chose sensée et ne laisser agir que le corps. Bon, il fallait un minimum réfléchir sinon ça allait pas mais il ne fallait surtout pas penser au passer. Saturer sa mémoire d'images d'instant présent était la meilleure des solutions mais fallait-il encore qu'il se passe un truc d'intéressant. Un deuxième soupire et la demi-déesse, qui était sous sa forme humaine, se dirige inconsciemment vers le quartier marchand.

Marchant les bras branlants le long de son frêle corps de chair, elle percute une personne. Relevant la tête et se préparant à s'excuser, elle reste immobile face à la personne qui se présente à elle.

Edvah, capitaine de l'Atropos, navire délabré qu'il fallait restaurer, se tenait devant elle. La tigresse ne sait quoi dire à sa supérieur hiérarchique. Oui, sa supérieur, car même si elle était une demi-déesse à la vie éternelle, elle se pliait aux lois des humains et à leur coutume de se soumettre à une personne ayant un plus haut grade qu'eux.

Ephy avait toujours trouvé cela étrange qu'une majorité se soumettait si facilement à une minorité sans réel pouvoir mais elle se taisait et observait pour mieux comprendre. La tigresse ferme la bouche et sourit avant de lancer:

- Bien le bonjour capitaine. Que faites-vous en ces lieux ?

Une simple formule de politesse, c'était déjà mieux que rien.








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Ephylix le Mar 17 Déc - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 5 Déc - 21:29

Edvah n'était toujours pas sûre de ce qui s'était passé entre elle et Letto. Malgré le mauvais caractère d'Ushiran, et son besoin de lui donner des ordres contre sa volonté parfois, elle n'avait jamais eut à faire à quelque chose d'aussi violent. Même la colère du dragon après la redécouverte de l'Atropos ne lui avait pas fait autant peur. Elle avait prit la décision, sur un coup de tête, de renvoyer le poisson dans son temple, de façon définitive. Elle en était désolé mais sa folie et son caractère naïf n'allait pas avec la vie de pirate qu'il aurait eut à subir. Elle ne lui avait pourtant demandé que quelques petits meurtres... Des gardes de la milice, rien de plus. Et pour rendre service à Zulivan en plus.
Un choc sortit Edvah de ses pensées, et pendant moins d'une seconde, elle se demanda si le demi-dieu n'était pas revenu pour la hanter. Mais après s'être remit les esprits en place d'un rapide mouvement de tête, elle reconnu la jeune fille qui lui était rentré dedans, visiblement dans ses propres pensées.

« Bien le bonjour capitaine. Que faites-vous en ces lieux ? »

Cela faisait plus d'une heure qu'elle faisait de petits allers et retour dans des rues adjacentes aux zones où devaient se trouver leurs différentes victimes. D'une part pour vérifier que, comme Zulivan lui avait promit, aucun milicien ou très peu ne traînaient dans le coin; d'autre part pour surveiller la réussite de son équipage.
Elle avait vu Mama et Meslial rentrer dans une taverne avait de se faufiler jusqu'à l'atelier de couture où Hendrick faisait du gringue à Dolores avec un succès répugnant... Et elle était venu traîner discrètement autour de l'armurerie pour voir où en était Calann et Ephylix avant de commencer à se diriger vers la plage pour y arriver avant son équipage. Et elle était surprise de voir Ephylix, seule, loin de sembler se préparer un kidnapping en règle.

« J'venais aux nouvelles... Où est Calann ? »

Elle fit mine de le chercher rapidement du regard mais elle se doutait qu'il n'était pas dans les parages, Ephylix serait trop occupée à roucouler dans son giron pour que le jeune homme ne passe inaperçu... Du moins c'est ce que pensa la capitaine, se permettant un sourire narquois discret. La tigresse était donc seule. Quel plan avaient-ils mit en place ?
Sur un ton mélangeant réprimande et réelle proposition, Edvah posa les mains sur ses hanches en fronçant les sourcils.

« Vous n'avez pas b'soin d'aide au moins... »

Entre devoir se salir les mains elle-même et foirer l’événement qu'elle avait mit en place, elle préférait se retrousser les manches... Et cela lui changerait peut-être les idées au sujet de ce sale poisson dont elle avait du se débarrasser.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Edvah le Dim 15 Déc - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 8 Déc - 18:58

La question qui fâchait... Ephy soupire doucement puis regarde la femme blonde dans les yeux. Calann était partit de son côté, comme s'il ne voulait plus la voir et cela, en plus de l'attrister, l'énervait un peu. Elle croise les bras, cachant ainsi le décolleté plongeant qu'elle abordait à cause de sa tenue un peu légère. Là, elle devra aller s'acheter une vraie tenue ou alors demander au capitaine de lui en donner une parce qu'être lorgnée par tous les hommes de Lüh devenait légèrement agaçant.

- Il est partit de son côté. D'après lui nous serons beaucoup plus "efficaces" si nous cherchons chacun de notre côté.

Elle avait poussé l'accent sur le mot efficace pour souligner son mécontentement quant à cette hypothèse futile. Si loin de lui, elle ne pouvait pas le protéger et elle savait qu'en cas de pépin elle mettrait un temps fou pour arriver jusqu'à lui, même sous sa forme divine. Elle grogne et fronce les sourcils d'indignation avant de considérer un peu plus la personne devant elle. Il fallait qu'elle calme sa colère grandissante en faisant un truc et ce kidnapping était une bonne opportunité.

- Oui, un peu d'aide ne serait pas de trop. Je ne connais absolument pas le visage de cette Ariez en plus je ne sais rien d'elle. c'est navrant. Vous auriez pu nous fournir un dessin d'elle tout de même. Ce serait la moindre des choses si vous vouliez que l'on fasse un travail propre et rapide sans mettre toute la ville s'en dessus dessous.

Elle venait de sermonner le capitaine et elle ne doutait pas que la colère de cette dernière ne lui retombe dessus. Mais à quoi bon s'inquiéter pour si peu, elle était immortelle et ce n'était pas quelques coups d'épée qui l'achèveront.
Voilà qu'elle devenait orgueilleuse, peut-être était-ce à cause de l'énervement ?

- Mais bon, au lieu de vous faire la morale je devrais plutôt vous suivre. Vous devez sûrement la connaitre cette forgeronne pour nous demander de la traquer ainsi ?








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Ephylix le Mar 17 Déc - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 15 Déc - 21:18

Edvah n'avait que faire des attributs féminins de l'invocation, et elle ne fit donc pas attention à son geste pour les cacher. Elle était bien trop occupée à espérer qu'Ephylix n'aurait pas besoin de son aide. Espoir que, au fond d'elle, elle savait vain.

« Il est partit de son côté. D'après lui nous serons beaucoup plus "efficaces" si nous cherchons chacun de notre côté. »

Et visiblement, la tigresse n'était pas de cet avis. Pourquoi se séparer d'ailleurs ? Qu'aurait fait Calann seul s'il était tombé sur Ariez ? Lui qui devait faire trois kilos tout mouillé... Et en plus de la contrarier, l'idée semblait clairement énerver la tigresse.

« Oui, un peu d'aide ne serait pas de trop. Je ne connais absolument pas le visage de cette Ariez en plus je ne sais rien d'elle. c'est navrant. Vous auriez pu nous fournir un dessin d'elle tout de même. Ce serait la moindre des choses si vous vouliez que l'on fasse un travail propre et rapide sans mettre toute la ville s'en dessus dessous. »

Edvah fronça les sourcils un peu plus. Elle n'y était pour rien si son maître avait eut une mauvaise idée ! Et en remarquant que la colère d'Ephylix restait quelque chose d'assez humain, loin de la rage folle de Letto ou d'Ushiran, rage qui les pousseraient à la tuer si une force plus folle encore les en empêchait ; elle se permit un raclement de gorge mécontent.

« Mais bon, au lieu de vous faire la morale je devrais plutôt vous suivre. Vous devez sûrement la connaître cette forgeronne pour nous demander de la traquer ainsi ? »

Edvah balaya son envie de reprendre Ephylix sur son ton un peu trop agressive à son goût d'un revers de main las. Ariez, elle ne la connaissait que de vue. Elle ne lui avait jamais parlé, n'était jamais rentrée personnellement dans son armurerie... A vrai dire, elles étaient deux parfaites étrangères l'une pour l'autre. Ce qui était sans doute un plus grand avantage que de connaître la jeune femme sur le bout des doigts.

« Je sais où elle travaille, où elle vit et à quoi elle ressemble. C'est largement suffisant pour ce qu'on a à faire avec elle. J'te conseille d'y aller avec ton autre... Toi, la frêle jouvencelle ça va pas l'faire pour chopper une armurière sans vague. »

Son ton était ferme. C'était elle qui devait mener à présent. Et si elle ne savait pas du tout qu'elles étaient les capacités d'Ephylix sous une forme ou l'autre, une tigresse serait sans doute plus apte à clouer le clapet de quelqu'un qu'une donzelle à moitié nue.
Elle fit un pas en arrière comme pour inviter sa vis-à-vis à avancer, puis fit volte-face et se mit à avancer vers l'armurerie. Elles n'étaient plus très loin et la capitaine progressait en faisant particulièrement attention de ne pas être repérée par une éventuelle ronde de la milice. Une fois devant le magasin, il faudrait qu'elle fasses le point avant de passer à l'attaque. Tout devait se passer très vite.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 16 Déc - 18:32

Ephy grogna encore, mécontente du ton qu'employait le capitaine pour lui parler ainsi. Mais elle ne releva pas. Elle plongea son regard de glace dans celui de la femme blonde et haussa les épaules. Le fait qu'elle soit sous cette forme ou pas n'y changeait pas grand chose quant à ses capacités. Elle savait très bien manier les armes.

- Peut-être que la frêle jouvencelle serait plus discrète que l'imposante tigresse de la taille d'un cheval, madame, répondit-elle sur le même ton en appuyant sur le "madame", histoire de bien faire comprendre que malgré le statu qu'Edvah avait, elle n'en demeurait pas moins une faible humaine contre cette demi-déesse presque enragée.

Ephy ne se changea donc pas, enfin, pas tout de suite. Elle pouvait très bien miser sur l'effet de surprise, ce que cette pathétique humaine n'avait pas envisager. La tigresse suivit le capitaine d'un pas léger, discret, se fondant presque dans son ombre. Elle était très énervée et si elle ne faisait pas quelque chose de ses mains elle risquait de commettre un meurtre, chose qu'elle regretterait après.

En plus, si la forgeronne n'était pas présente dans son magasin, Ephy abandonnerait totalement les recherches pour aller retrouver Calann et lui mettre sa main dans la figure. elle avait des envies de massacre, chose qui ne lui était pas arrivé depuis l'extermination de la race humaine. C'était peu dire que cela remontait.
Elle regardait le capitaine avant de poser une question à voix basse:

- Sommes nous sûres qu'elle se trouve dans son magasin ?

Question non existentielle qui n'était là que pour énerver car au fond, la tigresse se foutait bien de savoir si la forgeronne était là ou pas.








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Ephylix le Mar 17 Déc - 21:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mar 17 Déc - 7:41

« Peut-être que la frêle jouvencelle serait plus discrète que l'imposante tigresse de la taille d'un cheval, madame.»

Du mordant, Ephylix en avait... Peut-être un peu trop. Mais le message était passé bien avant que la tigresse ne prenne le temps de le rappeler. Edvah savait qu'elle n'était liée que par un bout de papier à la divinité. Contrairement à Ushiran qu'elle contrôlait à volonté, elle n'avait que des mots et ses faibles bras pour se défendre contre elle. Et elle ne se permettait de donner des ordres uniquement car l'humeur de la tigresse semblait s'y prêtait... Sans Calann et si l'envie lui prenait, Ephylix n'avait rien pour la restreindre de déchiqueter la capitaine. Mais elle ne semblait tout simplement pas en avoir l'envie et Edvah ne se faisait pas de mauvais sang à ce sujet et se contenta d'hausser les épaules, signifiant que la tigresse se connaissait et faisait comme bon lui semblait sur ce point.

« Sommes nous sûres qu'elle se trouve dans son magasin ? »

Edvah leva les yeux vers la lune avant de répondre, pour se donner une idée de l'heure.

« Oui. Vu l'heure et les bruits à l'intérieur... Soit ell's'fait cambrioler après êt'partit en avance, soit elle est là. T'façon, y a qu'un moyen d'êt'sûre.... Faut rentrer. »

Mais elle ne fit pas le moindre mouvement en arrière, s'accroupissant même en se tournant vers la tigresse.

« Maint'nant, nous faut un plan. J'propose qu'on rentre, on fait mine de s'intéresser à sa boutique, et on la chope quand elle a l'dos tourné... On évite de la paniquer et avec d'la chance ce s'ra rapide. Hum ? »

Peut-être qu'Ephylix avait une bien meilleure idée et dans ce cas, il lui était parfaitement libre d'en faire part. Sinon, il ne leur restait plus qu'à rentrer dans la boutique, l'air le plus naturel possible.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 19 Déc - 14:58

Elle commence à réfléchir aux idées données par Edvah. Certes elle était toujours plus ou mains énervée mais cela n'était pas une raison pour foutre en l'air ce qu'elle avait mit un certain temps à élaborer. Ainsi donc, elle s’accroupit à côté du capitaine.

- Le mieux c'est, qu'une fois attrapée par surprise, on lui attache les mains et on la bâillonne histoire de pas alerter la milice.

Elle laissa un instant passer avant de regarder Edvah et sa carrure très peu féminine. Elle soupire et re dirige son regard vers la petit boutique.

- Donnez moi une dague, demanda-t-elle même si elle se servit toute seule à la ceinture du capitaine. La menacer de mort sera plus pratique surtout si elle n'est pas seule.

Et cela étonnait grandement que la forgeronne soit seule en ces temps de terreur. D'ailleurs, plus personne ne voulait sortir après la tombée de la nuit. il fallait dire que les voleurs et autres mécréants s'amusaient à semer la panique dans Lüh. Band d'enfoirés, elle qui voulait un peu de calme elle pouvait toujours rêver. De toute manière, rêver c'est ce qu'elle faisait de mieux.

Chassant ces idées de la tête, elle se relève et cache dans le tissu de ses vêtements à un endroit où il serait simple pour elle de la dégainer puis elle s'avance avec nonchalance vers le magasin faisant signe à Edvah de la suivre. On pouvait bien se demander qui dirigeait les opérations : le capitaine ou le sous-fifre ?

Ephy pousse la porte de la bâtisse et entre avec un sourire aux lèvres. Elle salua poliment la personne qui se tenait là et fit mine de s'intéresser à une gamme d'épées posées sur un promontoire, non loin de cette personne dont elle ne reconnaissait pas le visage.

Lorsqu'elle était aller chercher l'épée pour Calann, ce n'était pas du tout cette personne qui l'avait servit. Après tout, il y avait peut-être plusieurs employés ?








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 21 Déc - 16:56

Ephylix réfléchit à la proposition d'Edvah avant de donner son point de vue sur la question.

« Le mieux c'est, qu'une fois attrapée par surprise, on lui attache les mains et on la bâillonne histoire de pas alerter la milice. »

La capitaine acquiesça. Elle avait plus ou moins prévu de le faire mais ne fit rien remarquer à la tigresse qui avait l'air de déjà en avoir assez. Elle n'avait pas la force de l'invocation, elle ne pouvait donc de toute façon pas maîtriser une forgeronne pendant une éternité et un bâillon et des liens étaient une solution simple de remédier à ce soucis.

« Donnez moi une dague. La menacer de mort sera plus pratique surtout si elle n'est pas seule. »

Edvah ouvrit la bouche pour grogner quelque chose quand Ephylix prit une de ses armes mais n'en fut rien, se contentant de froncer les sourcils. Pour qui se prenait-elle ? Et si la menace de sa forme féline n'avait pas pesée sur les épaules de la jeune femme, elle aurait tordu le poignet avant qu'il n'atteigne l'arme.
Sans prévenir, la tigresse se leva et commença à atteindre la boutique. Quelle peste ! Quand pourrait-elle tomber sur quelqu'un comme Mama ? Cette divinité là avait du mordant mais était tellement plus douce et calme avec les humains... Edvah appréciait vraiment cette demi-déesse là... Alors qu'Ephylix commençait à lui taper sur les nerfs avec son sale caractère et ses manières.

Commençant à bouillir intérieurement, Edvah eut à concentrer toute son attention sur la situation pour offrir un sourire aimable à la personne qui tenait le magasin. Il s'agissait d'Ariez à première vue, elle en était à peu près certaine. Mais elle n'avait jamais fait que l'apercevoir, et uniquement pour préparer cette soirée, la physionomie de la forgeronne ne lui était donc pas vraiment familier.
Elle passa rapidement en revue ce que contenait la boutique, des belles armes certes, mais Edvah n'était ni là pour acheter, ni pour piller. Elle voulait simplement mettre la main sur Ariez et la traîner à la plage rapidement.
Après son petit tour, la capitaine s'approcha du comptoir.

« Bonsoir, j'espère qu'on ne vous dérange pas... Je recherche une arme pour ma cousine. Les temps sont durs et je ne supporte pas de la savoir sans défense. »

Elle s'approcha de l'autre jeune femme, une main couvrant sa bouche à Ephylix comme pour mettre la vendeuse dans la confidence.

« Mais vous pouvez le voir, elle n'est pas très épaisse. Et j'aurais donc besoin de vos conseils. »

Elle se recula de nouveau, attendant la réponse de son vis-à-vis. Il fallait attendre le bon moment pour la capturer. Un moment où elles auraient le champ libre pour ne pas risquer de faire trop de vague.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 28 Déc - 17:11

HRP:
 

Ariez n'en revenait toujours pas d'avoir perdu tant d'argent durant le festival de Rorn, si seulement elle pouvait savoir que le variquan sur lequel elle avait perdu 150 Tsuris était monté par une invocation qui complotait maintenant pour la kidnapper... et bien cela l'aurait sans doute fait beaucoup rire. Elle qui souhaitait profiter de ces paris pour renflouer ses comptes, elle avait décidément trop compté sur sa chance.

Elle marmonnait des paroles incompréhensibles quand quelqu'un arriva dans sa boutique. Deux femmes, dont l'une lui rappelait vaguement quelqu'un sans qu'elle puisse savoir qui. Sans doute un visage croisé au festival, et l'autre qui s'adressa à elle.
Il lui fallait absolument renflouer ses caisses, elle leur aurait même vanté les mérites d'une poêle à frire si cela pouvait leur sembler être l'outil adéquat pour la défense d'une jeune fille.


"Bonjour. Et bien si c'est pour de l'auto défense, disons... contre des bandits... c'est plutôt une arme légère et pratique qu'il faudrait. Quelque chose qui puisse se dissimuler sous un vêtement et se planter dans la cuisse d'un mécréant le moment venu. En tout cas, pas une arme qui requière une certaine expérience."


Sans se lever de son comptoir, ses yeux parcoururent les rayonnages.

"Une épée certainement pas, une hache non plus, et alors une lance quel mauvais choix..." Chuchota t-elle avant de s'adresser à son interlocutrice "Ce serait une dague, l'outil idéal pour l'auto défense de cette demoiselle, mais je n'en ai pas en stock. Il vous faut me dire ce que vous désirez, et me faire une commande. Cela permettrait à la fois un maniement facile et un camouflage parfait. Le reste de mon stock est bien trop inapproprié pour la situation qui vous intéresse."

Son regard parcouru une nouvelle fois l'ensemble de ses stocks exposés en vitrine. Elle avait peut etre un marché à explorer du coté de la frêle jeune femme voulant se rassurer en portant une arme à la cuisse, mais actuellement ce n'était pas vraiment sa clientèle.


"Vous pouvez tout de même jeter un oeil."Conclua t-elle


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 29 Déc - 16:23

Ephy regarda le capitaine avec un regard assassin. Elle, faible ? Bah, elle aura bien l'occasion de se venger, et la vengeance était un plat qui se mangeait froid comme on le disait souvent par ici.
La tigresse continua de faire mine de s'intéresser aux armes sur le promontoire tout en s'approchant discrètement de la forgeronne. Elle venait d'avoir confirmation qu'elle était Ariez.

Puis la demi-déesse soupira avant de venir s'accouder au comptoir en lançant un regard dépité au capitaine et à la forgeronne.

- Vos armes sont bien belles mais aucune n'arrive à satisfaire mes caprices, murmura-t-elle.

Soupirant encore, quelle bonne comédienne tout de même, elle lança un regard entendu à Edvah, qui avait intérêt à comprendre sinon elle pourrait se fâcher, et Ephy plia légèrement les jambes, prête à sauter par dessus le meuble de bois pour aller attraper le petit lapin blanc non loin de là.

Il fallait que la jeune femme blonde continue d'attirer l'attention de la vendeuse pendant que la tigresse énervée se prépare. Il dû bien se passer une minute dans le silence avant que quelque chose ne se passe réellement. Soudainement, la jeune femme s'élança avec un minimum de grâce au dessus du comptoir et se retrouva dans le dos de la forgeronne, dague en main, menaçante.

- Vous allez nous suivre s'il vous plait, chuchota-t-elle.








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Sam 11 Jan - 18:51

(du coup je me permets de prendre le tour dEdvah, Vaea peut répondre avant elle aussi ?)

Elles n'étaient pas des clientes ordinaires, la soit disant "cousine" semblait porter plus d'attention à la discussion qu'aux marchandises, comme ci cela ne l'intéressait pas plus que ça. Ariez se doutait bien que quelque chose clochait dans leur discours, et cela fut bien vite confirmé par leurs agissements. Elle se retrouva menacé d'une dague par la jeune fille, qui décidément n'était pas aussi frêle qu'elle en avait l'air. Cependant Ariez n'imaginait pas qu'il s'agissait d'une invocation, son sixième sens était décidément bien défectueux. Elle s'imagina pouvoir se débarrasser d'elles, et invoqua au plus profond d'elle même l'essence de Vaea. Il ne tarderait pas à la rejoindre, et il ferait déguerpir ces deux voyous.

"Tiens donc"

Répliqua t-elle d'un ton sec. Elle était commerçante dans la plus grande ville du monde, elle avait l'habitude des menaces. Mais en général ceux qui voulaient des armes ou de l'argent se contentaient de piller le magasin pendant la nuit, ils ne venaient pas déranger Ariez en plein travail et risquer qu'elle gâche leur plan. Ces deux là ne voulaient peut être ni argent ni arme ?

"Que voulez vous ?"

Elle essayait de se montrer impassible face à leur menace. Il n'y avait pas de peur sur son visage, elle était confiante. Elle ne montrait pour l'instant aucun signe d'hostilité, essayant de régler ça sans dommage, mais elle gardait toujours une arme près d'elle, et n'hésiterait pas à s'en servir si cela devenait nécessaire. Mais avant tout, il lui fallait comprendre quel était le but de ces deux femmes.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Vaea
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Kohaku ♥
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 127
Double Compte : ///
Liens vers la fiche : Fiche

RP's

Elément : Eau
Métier : Invocation à plein temps.
Invocateur : Ariez
Inventaire : 500 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Lun 13 Jan - 1:40

Assis tranquillement face à la mer, ma queue battant le sable derrière moi, je réfléchissais sans me préoccuper de rien d'autre. Là-bas, quelque part, il y avait une autre île, une île que les habitants d'ici n'avaient pas encore totalement explorés. Se pouvait-il qu'il en existe d'autres ? D'autres continents, ailleurs ? Les Dieux avaient-ils enfermé tous leurs Enfants dans les Quatre Temples d'Arcane ? Tout le reste de cette Terre n'était-il qu'en réalité qu'Océans ? J'avais du mal à le croire, même s'il existait un moyen simple de le vérifier... Cela me semblait tout de même étonnant qu'aucun Humain ici n'ait voulu voir à quoi ressemblait le reste de la Terre, et d'y voguer. Malgré les dangers, une invocation d'eau aurait pu cartographier aisément d'éventuels rivages...

Peut-être était-ce impossible en raison de... Ariez tira sur mon lien. Celui que j'avais formé avec elle. Elle m'invoquait. Je me laissais aller, disparaissant progressivement de la plage où je m'étais installé. Réapparaissant dans un halo bleuté, accompagné d'une forte odeur de sel marin, je rouvris les yeux dans l'Armurerie. Ariez était là, en compagnie de deux autres femmes. Les deux avaient des cheveux clairs, et la plus jeune portait une dague. Dardant aussitôt mon regard sur elle, je perçus quelque chose qui n'allait pas. Pas dans la situation directement, mais chez elle particulièrement.

Ce qu'il se passait était une énigme somme toute peu difficile à résoudre : Ariez m'avait invoqué pour la protéger devant ces deux femmes qui lui en voulait pour une raison inconnue. Un vol ? Un assassinat ? Tout était possible, mais maintenant, leur plan allait devenir plus compliqué. Me redressant sur toute ma hauteur, mon garrot culminant à 1 mètre 70, dominant les deux Humaines, j'avançais d'un pas tranquille vers Ariez, pour me placer entre elle et celle qui portait l'arme, ne la quittant pas des yeux.

- Je ne sais pas ce que vous voulez, mais vous feriez mieux de ranger ça, et de partir, toutes les deux, dis-je d'une voix douce, mais ferme.

Il n'y avait nul besoin de recourir à la violence immédiatement. Après tout, si besoin était, ma magie était prête à répondre à l'appel, et je savais avoir recouvert suffisamment de force pour leur donner de quoi réfléchir. Et puis, si la jeune dame en face de moi était ce que je soupçonnais qu'elle était, une demi-déesse comme moi, j'aurais le temps de préparer un sort pendant qu'elle se changerait de nouveau. Et si elle était une Fille d'Ignis... Je ne donnais pas cher de sa peau.

A priori, l'autre humaine devait être sa maîtresse, et j'aurais aussi pu la menacer elle directement, ce qui aurait aussi contraint son invocation. Mais il existait toujours la possibilité qu'elle ne soit pas sa maîtresse, ou que l'autre ne soit même pas une invocation, auquel cas Ariez aurait pu être menacée. La situation présente, au contraire, offrait de nombreux avantages : le premier, c'était que mon invoqueuse était protégée. Le second, qu'un sort puissant affecterait les deux menaces, puisqu'elles étaient en face de moi. Mon avantage résidait dans ma force, dans ma magie, et dans la position de choix que j'occupais. Leur avantage, c'était le nombre, la surprise tactique éventuelle avec la présence d'une invocation, et le fait que si bataille il devait y avoir, l'espace exiguë empêcherait les grandes actions. Bon, le mobilier d'Ariez serait certainement endommagé dans le processus, mais il fallait qu'elle reste en sécurité, telle était la priorité.

Agitant tranquillement ma queue dans mon dos, je regardais tour à tour les deux intruses, grondant légèrement pour souligner mes propos. Inspirant tranquillement, je préparais tous mes muscles à un combat éventuel, un combat qu'il n'était pas question que je perde.


Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Lun 13 Jan - 7:48

La forgeronne lui parla de dagues, logiques. Car comme elle l'exposa, qui aurait put cacher une lance dans sa botte ? Accoudée au comptoir, Edvah offrit un regard circulaire à la boutique comme si elle s'attendait à ce qu'une arme parfaite lui saute aux yeux puis se reporta sur Ephylix. Celle-ci feinta l'ennuie qu'aucune arme ne lui plusse. Ou alors elle était réellement ennuyée de ce kidnapping, mais ça ce n'était pas le problème de la capitaine. L'action viendrait en son temps.

« Vos armes sont bien belles mais aucune n'arrive à satisfaire mes caprices. »

Le regard que lui lança la tigresse en quoi était plus que subjectif, elle allait attaquer. Pointant le doigt vers la forgeronne comme si une idée lui était revenue en tête, elle fit mine de farfouiller dans ses poches et sous sa cape. C'était ridicule mais au moins ses yeux étaient rivés sur elle et non sur sa compagne. Et quand elle releva les yeux vers Ariez, celle-ci avait une dague dans le dos.

«- Vous allez nous suivre s'il vous plaît.
- Tiens donc.
Que voulez vous ? »


Elle tira son sabre de son fourreau et le posa nonchalamment sur son épaule. Ephylix était bien suffisante pour la faire tenir en place, elle ne servait que de menace supplémentaire. Elle voulut lui répondre la vérité claire et nette avec une phrase assez théâtrale mais une drôle d'odeur, loin de celle à laquelle elle s'était habituée dans cette boutique, lui parvint et la coupa dans sa déclaration.

« C'est t... »

Edvah se retourna pour faire face à un immense loup. Son pelage bleuté et sa taille conséquente, en rajoutant son apparition soudaine, le fit classer immédiatement dans la case 'invocation'. Ariez en avait donc une. Smith n'avait pas été sûr à ce sujet, elle était donc toujours partit du principe que si, elle devait bien en cacher une quelque part. Et elle n'avait pas eut tord. Après, elles bénéficiaient de l'effet de surprise. Letto n'avait pas été capable de sentir Erebos, alors pourquoi lui sentirait-il Ephylix ?

« Je ne sais pas ce que vous voulez, mais vous feriez mieux de ranger ça, et de partir, toutes les deux. »

Il s'était interposé entre Ephylix et sa maîtresse, et s'il semblait faire preuve d'un calme incroyable, il ne les laisserait certainement pas prendre sa maîtresse sans se battre. Alors qu'elle vit tous les muscles du loup se tendre, la capitaine fit de même, sabre à la main. Elle ne faisait pas le poids contre ça, mais Ephylix si... Du moins l'espérait-elle. Et il fallait agir vite avant que la milice ne débarque, ou ce qu'il devait en rester après l'attaque d'Ushiran. D'ailleurs, si la situation partait trop dans le mauvaise sens, elle pourrait toujours l'invoquer. Un énorme dragon ne serait pas de trop contre un énorme loup, même si une énorme tigresse se trouvait de son côté.

« Pousse-toi l'chien, on a b'soin d'ta maîtresse en pleine forme. Dégage et on t'l'abîmera pas trop... »

Le combat était de toute façon inévitable. Il serait assez étrange que la forgeronne décide de les suivre ou que le loup accepte leurs paroles de bonne foi. Mais Edvah ne voulait pas charger bêtement, il fallait être plus subtil face à une invocation car elle n'avait aucun doute que le loup pouvait la déchiqueter d'un coup de mâchoire. Ephylix devait combattre l'autre invocation et Edvah devait se charger d'Ariez.
Sans prévenir la capitaine tendit les bras en arrière, se saisissant du premier objet qui lui tomba sous la main et le jeta par-dessus sa tête, vers le loup. Une petite hache. Que quelque chose démarre ce maudit combat pardi !


HRP:
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #14 écrite Lun 13 Jan - 18:24

Ephy râle intérieurement lorsqu'un fils d'Aqua fait son apparition. Ce n'était pas prévu ça ! Elle serre le poing autour de la dague et fronce les sourcils tandis que tous ses muscles se bandent. Elle était peut-être frêle sous cette apparence mais elle pouvait très bien asséner un coup plus ou moins mortel à la forgeronne. Pouvait, en effet, ce fils d'Aqua, un grand loup bleu, s'interposa entre elle et sa cible. Serrant les dents pour ne pas reprendre forme humaine tout de suite, Ephy se décale lentement sur la droite, cherchant une faille dans cette protection grotesque.

En plus de faire barrage, le loup bleu leur ordonna de partir. La demi-déesse soupir doucement mais avec rage avant de lancer un regard furibond à Edvah. Elle ne l'avait pas prévenue sur ce coup là ! Oh oh, après ce kidnapping, la jeune femme devra s'expliquer et dire pourquoi elle ne disait que la moitié des choses. Toujours aussi énervée, elle allait se servir de ce sentiment qui lui donnait de la force, elle plongea son regard dans celui du Demi-dieu de l'eau et sourit machiavéliquement.

- Comme dit le cap'taine, on a pas besoin de toi.

La tigresse se pavanait orgueilleusement mais en faite elle était dans une impasse. Certes, elle pouvait très bien se transformer mais le temps que ça prendra, trente secondes tout au plus, était beaucoup trop long pour un combat qui misait sur la rapidité et la surprise. D'ailleurs, elle pouvait toujours jouer avec cela puisque le fils d'Aqua en face d'elle ne semblait pas remarquer qu'elle n'était pas une simple humaine.

- On t'emprunte juste ta maitresse un instant, cracha-t-elle avec dédain.

Parler ne faisait que prendre inutilement du temps. Elle ne savait pas quoi faire, vraiment pas. elle espérait que la capitaine allait se bouger et l'aider un peu sinon elles pouvaient dire adieu à cet artisan. Elles en avaient besoin pour retaper ce vieux rafiot et franchement, Ephy ne comprenait pas pourquoi Edvah s'acharnait au lieu d'en racheter un. Encore un soupire puis elle se décide enfin.

L'endroit était étroit d'autant plus s'il y avait deux invocations de taille similaire. La tigresse lâcha un juron et laissa son corps véritable reprendre place. Elle dû massacrer un ou deux meubles en reprenant forme originelle mais qu'importe. Regardant le fils d'Aqua avec haine et colère, elle lança un sort qui fit sortir des pics du sol, directement sous le demi-dieu. Il y avait des chances pour que cela ait touché Ariez, mais encore une fois, qu'importe.

[Terre 5 | Mana: 20 - 5 = 15 => J'étais déjà métamorphosée avant ce Rp]








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mar 14 Jan - 22:30

Ariez avait espéré régler la situation rapidement en invoquant Vaea, mais non ! Ces deux la furent à peine impressionnées par sa carrure imposante. Mais ce qui inquiétait le plus Ariez c'est ce que les deux femmes répondirent à Vaea. "On a besoin d'elle en pleine forme", "il nous la faut juste un instant"... qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Si elles ne voulaient ni lui voler son argent, ni ses armes, ni lui faire de mal... alors que voulaient-elles ?

Ariez n'eut pas plus le temps de réfléchir davantage car une bagarre éclata. La blonde jeta une hachette qui traînait par la vers Vaea, et la jeune fille se métamorphosa en une puissante invocation de Terre, ce qui n'arrangerait certainement pas les affaires de Vaea. L'armurière espérait vraiment qu'il était redevenu assez puissant pour tenir le coup face aux assauts de cette boule de poil. Il semblait que ça allait être d'un coté Vaea contre l'invocation impertinente, et Ariez contre la barbare blonde. Mais étant donné que Ariez n'était pas du tout habillé pour le combat, dans sa petite robe à froufrou et ses hauts talons, elle s'accroupit immédiatement quand le combat débuta. Se cachant un instant sous le comptoir, elle enleva rapidement ses chaussures, tandis que le combat d'invocation détruisait joyeusement sa boutique. Elle ouvrit de gros yeux de colère, et face à sa boutique dans cet état, elle n'eut qu'une réaction. Elle saisit son arme, accrochée sous l'office, et se redressa d'un bond.


"MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER VOTRE BORDEL ?"

Tenant son épée bien en main, elle rejoignit Vaea à petit pas prudent, sans quitter les deux autres des yeux, tandis que la température descendait. Faisant maintenant face aux deux intruses, Vaea à ses cotés, elle prit un ton plus calme.

"C'est quoi vos manières ? Depuis quand on tape sur les gens sans leur expliquer pourquoi d'abord ?"

Elle ne savait pas pourquoi elle prenait ça sur le ton de l'humour, sans doute parce que la situation lui semblait risible. Ou alors c'était un moyen de se défendre, sans montrer sa peur. Tout se changeait dans l'équation maintenant que l'invocation s'était dévoilé, et Ariez n'était plus sûr d'avoir l'avantage. Et puis elle devait penser à sa boutique. Sa Boutique ! Hors de question de les laisser tout casser si Ariez pouvait essayer de trouver une entente. De même si elle était sûr que le combat serait perdu d'avance. C'était bien d'avoir de l'honneur et du courage et tout le tralala, mais sur ce coup là, c'était surtout bien de garder Sa Boutique intacte, dusse t-elle ravaler sa fierté !

"Alors... Qu'est-ce que vous me voulez ?"


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Vaea
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Kohaku ♥
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 127
Double Compte : ///
Liens vers la fiche : Fiche

RP's

Elément : Eau
Métier : Invocation à plein temps.
Invocateur : Ariez
Inventaire : 500 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Mer 15 Jan - 1:12

L'humaine la plus reculée ne comprenait visiblement rien à rien. Elle lança une hachette dans ma direction, et je l'évitais souplement. Fronçant les sourcils, je n'eus pas le temps de répliquer que déjà, l'autre se changeait. Réprimant un juron ancestral, je me maudis d'avoir eu raison. C'était bien une invocation, et de la pire espèce ! Une Fille de Terra. Si j'avais été seul, peut-être aurais-je pu avoir une réaction plus primitive face à elle, mais la présence d'Ariez à mes côtés et leur discours inquiétant m'incita à tenir pied. Elles n'étaient clairement pas des voleuses de bas étage. De par ma nature de demi-dieu, je pris le temps d'analyser leurs paroles, dans un laps de temps aussi court que de me présenter.

Elles avaient besoin d'Ariez vivante pour on ne savait quoi. Elles ne voulaient donc ni or, ni arme, ni rien de tout cela, elles voulaient l'enlever. Le "un instant" n'avait évidemment rien de rassurant. Mais la Fille de Terra avait laissé échapper une autre information sur leur nature. Si l'humaine était une "capt'aine", alors les deux étaient probablement des pirates. Ce qui signifiait que potentiellement, une armée d'autres pouvaient arriver en renforts. Ce qui serait très déplaisant pour la suite des événements.

Ma réflexion s'arrêta à son stade embryonnaire lorsque la Fille de Terra lança un sort sur moi. Des pics sortirent aussitôt du sol, et je fis rapidement mon choix : plutôt que d'échapper hâtivement à l'attaque, je balayais puissamment l'espace derrière moi à l'aide de ma queue pour jeter Ariez à l'abri. Celle-ci, toutefois, était déjà accroupie derrière son comptoir et ma queue ne rencontra que du vide. Dans le laps de temps, j'eus beau essayer de me contorsionner, plusieurs pics me touchèrent. Si la plupart ne firent qu'entamer mes flancs, l'un vint déchirer un morceau de ma peau.

Grognant de douleur, je lançais la contre offensive immédiatement, un déluge d'une tonne d'eau sous pression fonçant vers la Demi-déesse de Terra. Dans le meilleur des cas, elle le prendrait de plein fouet et pourrait même être expulsée au dehors. Dans le pire, l'eau se déversant dans la rue finirait bien par attirer cette fameuse Milice Humaine ! Mieux valait se préserver encore un peu, et surtout, ne pas détruire la boutique d'Ariez totalement. Profitant du moment pour déloger cette pique de mon poitrail, je me replaçais en position, grondant de façon menaçante vers l'autre humaine. Ariez intervint à ce moment là, calmant tout le monde de sa voix forte, une voix menaçante que je ne lui connaissais pas. Elle avait saisit son épée, et enlevé ses talons gênants.

Elle me rejoignit lentement, alors que les deux duos se regardaient en chiens de faïence. Ignorant la douleur sourde qui pulsait entre mes côtes, je regardais en fronçant les sourcils la demi-déesse. Des deux, elle était la plus dangereuse.

- Si vous ne voulez pas nous affronter en plus de la Milice qui garde cette ville, je vous conseille d'obtempérer, dis-je distraitement.

Gardant mon calme, ne cédant pas à la colère, contrairement à l'invocation en face de moi, je réfléchissais à comment mettre Ariez à l'abri dans le cas où ça tournerait mal.


Sort utilisé : Déluge (Eau 5)
Mana = 15


Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Dim 19 Jan - 7:24

« Comme dit le cap'taine, on a pas besoin de toi.
On t'emprunte juste ta maitresse un instant, cracha-t-elle avec dédain. »


La hache qu'avait lancé Edvah parut permettre à Ephylix de reprendre sa forme initiale et de lancer un sort avant son adversaire. Des pics sortirent du sol et touchèrent le loup qui n'avait qu'un vague geste pour l'éviter. Ou alors avait-il tenter autre chose, elle n'en savait rien. Du moins ça n'avait pas été très efficace et le sort parut même le blesser ! Mais il riposta immédiatement et de l'eau en cascade s'effondra dans la boutique. Edvah n'avait jamais assisté à un combat entre invocation, et elle regretta quelques instants d'être présente. Elle du se plaquer contre une étagère pour éviter le flot du sort qui était heureusement destiné à la tigresse. Elle s'en sortirait sans doute mieux que la pauvre humaine qu'était la capitaine. Le loup lui grogna dessus et quand elle voulu répliquer en tentant une attaque, sabre en avant, Ariez se mit à hurler.

« MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER VOTRE BORDEL ? »

Elle était armée, mais une armurière sans arme cachée pour se défendre n'aurait pas fait long feu dans une ville comme Lüh.

« - C'est quoi vos manières ? Depuis quand on tape sur les gens sans leur expliquer pourquoi d'abord ?
Alors... Qu'est-ce que vous me voulez ? 
- Si vous ne voulez pas nous affronter en plus de la Milice qui garde cette ville, je vous conseille d'obtempérer.»


Le niveau de l'eau, qui était arrivé pratiquement à la taille d'Edvah, commençait à diminuer assez rapidement. Qu'allait penser les passants en voyant toute cette eau sortir de la boutique ? Et la milice, comme l'avait appuyé Vaea ? Car même si Ushiran était entrain de les distraire beaucoup plus loin, ils ne seraient pas assez stupides pour mettre toutes leurs troupes sur une invocation folle.
Un calme pesant s'était de nouveau installé dans la boutique. Que dire ? Que faire ? Le loup semblait puissant mais Ephylix faisait-elle le poids ? Et il collait énormément à sa maîtresse, impossible de la chopper et de le faire abandonner en menaçant sa vie... Dans une impasse Edvah se mit à grincer des dents.
Peut-être devait-elle appeler Ushiran ? Pour le coup la boutique ne serait plus qu'un tas de cendre mais au moins tout serait réglé... Se rapprochant elle aussi d'Ephylix, elle se mit à montrer les dents, trop énervées de ne rien trouver. Comme tous les méchants, il était temps de révéler son plan aux gentils. Mais il n'était pas encore temps pour eux de remporter la victoire.

« Tu fais pas l'poids sale cabot, laisse ta maîtresse... On t'la rendra. On a juste besoin d'un p'tit coup d'main d'la forgeronne pour raffistoler un ou deux trucs. Nous la faut entière et en forme, t'comprend. Sinon, comment elle travaillera ? Après, l'travaille finit on s'barre et vous aurez la paix... »

Du moins, jusqu'à ce qu'ils en aient finit avec les villages du Nord pour rendre service à Exode. Après me Sud en prendrait très certainement un coup et il n'était pas exclu qu'une fois l'équipage devenu assez puissant, Edvah décident de faire un petit tour à Lüh.
Donnant un léger coup de coude à la tigresse, elle aurait aimé lui faire comprendre qu'il faudrait attaquer. Il fallait distraire le loup assez fortement pour qu'elle puisse se charger d'Ariez, la pousser hors du combat puis la maîtriser. Une fois qu'elles auraient la maîtresse, l'énorme loup bleu ne serait plus qu'un chiot.

« Sors-le d'la boutique. Vite. »

Edvah chuchota très bas à la tigresse. Ushiran entendait parfaitement ce qu'elle murmurait trop bas pour les autres humains, Ephylix comprendrait bien ce qu'elle lui disait. Et elle comptait sur une action trop rapide pour que les deux en face ne puissent réagir. Il lui suffirait alors de s'en prendre à Ariez. Non pas que la chose serait facile, mais moins périlleuse que de rester au milieu des sorts des deux invocations.



[Désolé du retard]


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #18 écrite Lun 20 Jan - 21:12

Toute cette affaire tournait mal. Enfin, elle était contente, elle avait réussit à blesser le fils d'Aqua, certes, pas assez pour le faire renoncer mais ça ne saurait tarder. Mais voilà, elle n'eut pas le temps d'attaquer de nouveau que l'invocation ennemie répliqua avec une énorme vague. Elle fut submergée un instant, s'accrochant au sol avec ses griffes pour résister à la déferlante. Mise à par l'avoir mouillée, cela n'avait pas fait grand chose. Enfin si, la moitié de la boutique était inondée et l'eau froide se déversait dans la ruelle, risquant d'alerter la milice. Ils avaient bien besoin de ça en plus, tien...

Enfin, la forgeronne poussa un hurlement de protestation à faire trembler les murs. Edvah se rapprocha d'elle et les deux camps, le bien et le mal, se regardaient en chien de faïence. La tigresse grogne, prête à en remettre une couche malgré l'avertissement d'Ariez mais le capitaine en a décidé autrement. En effet, elle s'approche et donne un coup de coude à Ephy qui émet un léger grognement. Elle n'aime pas être touchée aussi familièrement.
Mais la phrase chuchotée qui vient après lui fait oublier cet affront.

Vite, très vite, son cerveau élabore un plan un peu bancale mais qui pouvait marcher. Son regard turquoise se pose sur sa cible, le loup bleu, et elle bande les muscles, prête à sauter sur sa proie. La divinité se concentre avant de lâcher prise, qui était le sol - elle y laissa d'ailleurs de belles marques de griffes - et s'élança vers Vaea à une grande vitesse. Ce dernier avait peu de chance de l'éviter à moins qu'il ne soit vraiment rapide. Toutes dents dehors, Ephy bondit sur le fils d'Aqua.
Il suffisait qu'elle le touche pour qu'ils soient téléportés là où elle le désirait, c'était à dire à des lieues d'ici, à la rivière Blanche. Mais même si elle avait pour hypothèse que cela marche, il fallait encore que la pratique démontre que ce soit vrai...

Bon, si ça marchait, Edvah aurait le champ libre pour kidnapper Ariez.

[Téléportation 3 | Mana: 15 - 3 = 12]
[@ Vaea: Si tu prends l'option "je me fais toucher" je te laisse ouvrir un Rp à la Rivière Blanche ^^]








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Lun 27 Jan - 21:10

(excusez moi pour l'attente !)

Vaea n'avait pas réussi à éviter le sort de Ephylix entièrement, et Ariez savait qu'il devait être blessé. Tout près de lui, elle entendait que sa respiration n'était pas aussi sereine que d'habitude et sans doute prenait-il beaucoup sur lui pour ne pas montrer ses faiblesses aux intruses. L'eau si vidait peu à peu de la boutique et Ariez vit l'état désastreux de la pièce, elle en eut un haut le coeur. C'était des semaines de réparations à venir : changer les revêtements sur les murs -gorgé d'eau-, changer le parquet -en miette-, remonter les étagères qui avaient pu tomber sous le poids de l'eau déferlante. Les jeunes femmes semblaient décidées à contraindre Ariez au travail forcé. Ariez devait quand même tenter quelque chose pour tirer profit de la situation, si c'était possible, aussi lâcha t-elle, peu convaincue :

"Si vous me payez les réparations de la boutique, je coopérerais pour réparer vos "trucs". Je suis prête à obtempérer à cette condition seulement, ne rendez pas les choses plus difficiles, pourquoi avoir toujours soif de sang et de combat quand je souhaite trouver un accord ?"

Ce n'était sans doute pas une bonne idée et même si elle avait la parole de cette "capitaine" elle était quasiment sûre de ne jamais voir la couleur d'un tsuris. On ne peut pas croire la parole d'un brigand. Mais quel choix avait-elle ? Si elle décidait de les affronter, elle n'était pas sur d'en sortir victorieuse, et ces pirates avaient peut être des renforts, pas loin. Et si la milice était si longue à venir, c'est que la capitaine avait été assez intelligente pour couvrir ses arrières. Que pouvait-il se passer, au mieux ? Ariez serait indemne mais son magasin serait détruit. Plus de revenus, plus de maison, comment s'en sortirait-elle ? Alors qu'en coopérant, elle aurait peut être la vie dure pendant quelques semaines après de ses pirates, mais une fois la tempête passée ce qu'elle avait construit ici serait encore debout, et c'est tout ce qui comptait pour elle. Elle ne laissait pas non plus de coté l'éventualité qu'elle ne puisse jamais partir, mais elle s'imagina qu'avec Vaea à ses cotés, cela serait toujours possible.

Cependant sa proposition ne sembla pas faire mouche aux oreilles de la capitaine, toujours bien décidée à utiliser la force apparemment, aussi murmura t-elle un ordre à Ephylix, qui se jeta immédiatement vers Vaea. Ariez, juste à coté, ne voulait pas se retrouver au milieu d'un combat entre un loup géant et une tigresse enragée, aussi se jeta tel sur le coté pour éviter d'être la victime d'un sort perdu. Cependant, elle ne savait pas si Vaea réussirait à repousser la tigresse.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Lun 3 Mar - 14:14

La proposition d'Ariez passa inaperçu. Trop concentrée, Edvah n'avait pas le temps d'écouter les pleurnicheries de qui que ce soit. Maintenant que l'armurerie dégoulinait dans la rue, la milice n'allait pas tarder, ou au moins des badauds tout aussi gênant. Il lui fallait la forgeronne, il y avait trop de travail de métaux à réaliser et trop d'armes à faire pour qu'elle puisse se passer de ses services forcés.
Heureusement, Ephylix avait prit ses paroles à la lettre, et elle sauta rapidement sur le loup. Elle allait sans doute le faire passer par la fenêtre ou quelque chose dans le genre... Et ils disparurent.
Bien, soit, au moins ils n'étaient plus là... C'était le moment, il ne fallait pas se laisser la moindre seconde pour philosopher sur la disparition soudaine des deux invocations. Ariez était seule jusqu'à ce qu'elle invoque de nouveau son chien de garde. Il fallait frapper, elle devait sûrement être surprise du brusque retournement de situation.
Le sabre au poing, Edvah se rapprocha en quelques enjambées rapides pour, sans un mot, passer sa lame sous la gorge de la forgeronne. Ainsi, quand bien même Vaea débarquerait, elle aurait le contrôle sur sa maîtresse. Et entre sa maîtresse en julienne ou un peu de travaux forcés pour elle, le demi-dieu préférerait sans doute un peu de travail pour la pauvre jeune femme...


[J'ai fait une réponse très courte pour ne pas agir à ta place, au cas où tu voudrais te débiner ^^"]


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Mer 5 Mar - 11:27

Le sang d'Ariez bouillonnait face à tant d’imbécillité, le sel marin ferait-il tourner la tête de ces pirates ? Au moment ou elle avouait à mi-mot qu'elle était prête à se rendre, l'invocation de la terre se jeta sur Vaea pour le faire disparaître dans un sort confus de téléportation, et Edvah se précipita sur elle pour la menacer d'un couteau sous la gorge. Elle hésita entre soupirer face à cette situation risible, et postillonner au visage de cette poltronne pour répondre à ses actes avec des gestes d'un même niveau d'intelligence.

Elle se laissa faire, néanmoins. Cela faisait déjà un moment qu'elle était résolue à donner à ces pirates ce qu'ils voulaient afin de limiter les dégâts, aussi bien pour sa boutique, que pour son invocation et que pour elle. (classé par ordre de priorité, Vaea étant immortel, alors que SA boutique...). Elle ne savait pas dans quel coin de l'île Vaea pouvait bien être, sans doute près d'une montagne pour donner à Ephy tout l'avantage du terrain. Elle ne souhaita pas le réinvoquer pour le moment, ne se sentant de toute façon pas en danger.


"Pourquoi sortir ce couteau ? Vous n'en ferez rien, vous avez besoin de moi intacte vous l'avez dit vous même !"


Elle leva les yeux au ciel d'exaspération. Cette opération de kidnapping avait du être organisé avec les pieds, et le plan devait être : "on la menace avec un couteau, on met son invocation à terre et voila !" En plein jour, dans une rue très passante. Tout en finesse.

Elle sortie avec Edvah de la boutique, gardant la tête haute et le regard fier. Une captive, mais jusqu'au bout elle garderait son insolence et sa fierté.


"Allons-y, conduisez moi à mes appartements, cette petite virée en mer me semble charmante." Eut-elle le courage de dire pour faire enrager son ravisseur. Que risquait-elle de plus, de toute façon ?


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Mer 5 Mar - 18:50

« Pourquoi sortir ce couteau ? Vous n'en ferez rien, vous avez besoin de moi intacte vous l'avez dit vous même ! »

La forgeronne semblait exaspérée. Elle aurait dut pleurer, la supplier de ne pas la tuer... Au lieu de ça, elle prenait l'aisance de faire la fière. Pour le coup, Edvah fut décontenancé. Pour quoi passait-elle ? Pourvu que personne ne la voit, la scène était ridicule. Elle baissa son sabre sans le rengainer. Elle était une pirate, une capitaine même ! N'importe qui aurait tremblé à la place de cette forgeronne ingrate. Elle était la mer, elle était la mort... Et cela semblait faire une belle jambe à Ariez.
La jeune femme sortie devant la capitaine, tête haute.

«- Allons-y, conduisez moi à mes appartements, cette petite virée en mer me semble charmante.
- Franch'ment vous m'coupez presqu'l'envie d'me servir d'vous...»


La forgeronne n'esquissant aucun signe de fuite quand elles furent à l'extérieur, la capitaine rangea son sabre sans aucun enthousiasme. Elle avait besoin d'Ariez, elle ne pouvait pas la laisser en plan devant sa boutique... Mais ce manque de crainte de la part de sa victime lui avait presque donné l'envie de repartir sans elle. L'indifférence était vraiment une arme redoutable. Elle ne ressentait aucune haine, et en venait pratiquement à se questionner sur ses agissements. Mais chassa la philosophie de ses pensées d'un coup de botte sur les pavés détrempés.

« Bon, j'sais pas si vous avez un ch'val ou dans l'genre. On doit aller à la plage... »

Ce n'était franchement pas drôle. Pas du tout. Elle avait même l'impression que c'était Ariez qui venait de la kidnapper et qu'elle était contrainte et forcée de la suivre. A quoi bon jouer le rôle de la méchante, de celle qui terrorisait la populace si cette même populace vous suivait sans broncher ? Elle était à deux doigts de dire à Ariez qu'elle rembourserait sa boutique si tout se passait bien et qu'il lui restait assez d'argent à la fin du chantier... Mais elle devait se retenir, sinon ce serait pire.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Mer 5 Mar - 19:21

La capitaine n'obtenait visiblement pas les réactions attendues de la part d'Ariez, et cela semblait un peu la décontenancer. Il faudrait pourtant si faire, Ariez n'était pas du genre à accepter les ordres et la soumission, alors à partir du moment ou elle avait décidé que ce voyage serait sa décision, il n'y avait plus rien à faire. Ce ne pouvait plus être un enlèvement au sens propre du terme. Elle n'allait pas se débattre, elle n'allait pas crier.

Bien sur tout était une question d'apparence et de point de vue, c'est Edvah qui était au commande, qui déciderait ou, quand, comment, c'est elle qui avait un sabre dans les mains, Ariez n'avait même pas prit son épée. Mais même si au fond, certaines questions venaient piquer sa confiance, comme : que vont-ils me faire faire ? Dans combien de temps serais-je libre ? Elle comptait ne laisser transparaître que cette impression de contrôle de la situation, si désagréable pour Edvah. Cela semblait d'ailleurs bien marcher puisque Edvah semblait se décourager, comme si répandre la terreur dans le cœur d'Ariez et les larmes sur son beau visage était également l'un des buts recherchés par cette mission.

Résolue, la capitaine finie même pas ranger son sabre, et lui demanda quelque chose de troublant, Ariez leva les yeux au ciel, la logique de ces gens la dépassait.


"Vous possédez une invocation capable de téléportation, et c'est à moi que vous demandez une monture ?!"

L'armurière n'avait pas assez d'argent pour acheter une monture. Quand elle devait voyager, elle s'arrangeait toujours pour louer une monture sur quelques jours. Sur le moment, cela revenait moins chers, et elle n'avait pas à s'encombrer de l'animal une fois revenue à Lüh.

"Je ne possède rien de tel, il faudra faire sans."

Elle songea à rappeler Vaea à ses cotés pour qu'il la conduise là-bas, mais préféra attendre que Edvah donne les ordres.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #24 écrite Sam 8 Mar - 12:14

« Vous possédez une invocation capable de téléportation, et c'est à moi que vous demandez une monture ?! »

Edvah leva les yeux au ciel et poussa un soupir presque plaintif. Elle ne possédait pas cette invocation, elle n'avait aucun moyen de signaler à Ephylix qu'elle avait besoin d'elle... Mais il était hors de question qu'elle le dise à Ariez. Elle ferait mieux de lui faire croire qu'elle n'avait pas entendu.
Cet enlèvement était pitoyable. Elle avait déjà entendu parler d'otage qui menait en bourrique leurs tortionnaires par leur manque d'inquiétude. Ces personnes qui pensaient que tout allait bien, qui avaient lu trop de bouquins et qui trouvaient leur situation fascinante. Mais jamais elle ne s'était elle-même trouvait dans une telle mélasse...

« Je ne possède rien de tel, il faudra faire sans. »

Se passant la main sur le visage, Edvah fit un signe de tête à la forgeronne pour lui annoncer qu'elles allaient passer par la rue adjacente. Elle ne passerait pas par des rues principales au cas où quelques gardes traîneraient... Même si Ariez ne les alerterait pas avec son comportement parfaitement détendu. Les épaules basses, la mine dépitée, la capitaine s'arrangea néanmoins pour rester toujours derrière son « otage ». D'une part elle ne voulait pas prendre de coup de couteau dans le dos, et elle avait au moins l'impression de devoir garder un œil sur elle...

« On prendra mon ch'val à deux, on f'ra l'voyage en trois heures au lieu d'deux mais ça s'ra toujours mieux que d'marcher huit pige à pied... »

Elle ne pensa même pas à tenter de voler un cheval ou autre, ça tournerait forcément au vinaigre vue la poisse qu'elle avait ce soir. Puis ce qu'elle ne voulait pas dire finit par lui échapper, tant elle se sentait mauvaise dans cette entreprise.

« Franch'ment vous m'faîtes sentir pitoyable... Si ça s'passe bien j'vous la r'paierais vot' boutique... Mais essayez au moins d'avoir l'air inquiéte, j'sais pas moi... »

Elle n'en pouvait plus. Tout serait beaucoup plus simple quand elle aurait à saccager et piller les villages. Le bas peuple serait plus réceptif que la forgeronne à la panique. Et puis si un dans le tas voulait faire le malin, elle n'aurait que faire de lui faire garder sa tête sur les épaules... Le soucis avec Ariez, c'est qu'Edvah avait besoin d'elle entière et elle l'avait très bien compris.

Soudain, une petite troupe de milicien passa devant elles au pas de course. D'un geste du bras, Edvah plaqua la forgeronne avec elle contre le mur pour ne pas se faire remarquer.

« Vite ! John a parlé d'un dragon ! »

Quand ils furent passé, Edvah reprit sa route derrière Ariez. Au moins Ushiran semblait faire son travail, lui.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Mer 12 Mar - 18:25

Evidemment, Edvah l'emmena dans les petites rues, Ariez suivit sans broncher. Ce serait contraire à son entêtement légendaire que de vouloir se sauver maintenant. Elle avait le contrôle, si elle essayait de s'enfuir se serait laisser à Edvah l'occasion de reprendre une position de force. Alors, elle avançait en suivant les indications de son ravisseur.

Quand Edvah évoqua l'idée de prendre un cheval à deux, elle fit la moue. Elle ne répondit rien mais songea à invoquer Vaea pour l'utiliser comme monture, plutôt que d'aller se coller à elle sur un cheval miteux. Oui, Ariez imaginait qu'un pirate, habitué à la mer et à l'océan, ne pouvait qu'avoir un cheval miteux, pour le peu qu'il devait lui servir...

Mais voila que la capitaine lui annonça quelque chose qui l’intéressa bien plus que de partager une monture, elle proposait carrément de lui payer les réparations de sa boutique ! Ariez jubilait. Elle se sentait toute puissante comme si tous les événements se pliait à sa volonté, alors qu'elle se fait actuellement kidnapper et qu'elle va devoir faire des travaux forcés.


"Oh ! Si vous me payez les réparations je vous fais la jeune femme en détresse quand vous voulez."

Sur le ton de la plaisanterie, elle ajouta :

"Au secours !! Au secours à moi !!"

Pile au moment ou des miliciens passèrent ! Heureusement, ils ne furent alertés de rien, Ariez n'était pas une comédienne assez convaincante. La capitaine plaqua Ariez contre le mur. Il semblait y avoir un soucis en ville, à propos d'un Dragon. Ariez n'avait jamais entendu une telle chose, son front se plissa légèrement.


"C'est une Invocation c'est sur ! Il n'y a pas de dragon aux alentours de Lüh !"

Cependant Edvah reprit immédiatement la route, et n'avait pas l'air de s'interroger. Alors Ariez la suivit sans broncher, elle devait être plus au courant de ce qu'il se passait qu'elle. Elles poursuivirent à travers les petites rues de Luh pour remonter jusqu'aux portes de la villes ou elles s'esquivèrent discrètement sans attirer sur elle l'attention des gardes. Enfin en dehors de la ville, Ariez chercha le fameux "ch'val" des yeux.


(je fais un petit peu avancer la route, sinon on fait du sur place x) si ça te convient pas ou que tu avais prévus des trucs en ville je modifierais)


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Silence, ça kidnappe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un pasteur haïtien en pélerinage kidnappé en Égypte
» Obama a déculotté Mitt Romney ce soir.
» Réclamons la Peine Capitale Pour Les Kidnappeurs!!!
» Je te kidnappe mais tu aime sa non ? [Irélia Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Rue Commerçante :: Armurerie-