Et la nuit touche enfin à sa fin

Partagez | .
 

 Et la nuit touche enfin à sa fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Edvah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Commission Rhea by Zippora
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 150
Double Compte : Tarec'Mah
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des Rp
Métier : Capitaine de l'Atropos
Invocation(s) : Ushiran et Ephylix
Inventaire : Un tricorne, un sabre, une poignée de Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 13 Avr - 16:22

Le voyage se passa sans trop d’encombres et ils arrivèrent avant le lever du jour. Le fait qu’il soit trois avait sans doute écartée la plupart des créatures inoffensives, et la présence de Vaea semblait avoir dissuadé la plupart des créatures offensives. Ils firent une pause à mi-chemin pour que la monture d’Edvah se repose un peu et que tout le monde puisse boire un peu.
Plusieurs fois Edvah eut à faire trotter Astragale pour rattraper le duo à l’avant. Soit ils essayaient de la distancer, soit ils ne s’en rendaient pas compte, soit ils avaient de nombreux secrets à se raconter… Dans tous les cas, Edvah essayait de ne jamais laisser une trop grande distance entre elle et Ariez tout en restant derrière.
Mais quelque chose chagrinait la capitaine : Ephylix n’était pas revenue. Ils ne l’avaient pas croisée, et un mauvais pressentiment la prenait aux tripes. Quelque chose lui disait qu’elle ne serait pas à la Plage, à l’attendre comme les autres devaient être entrain de faire. Vaea n’y était pour rien, quelque chose d’autre était arrivé à la tigresse. Un rapport avec le fait que Calann est mystérieusement disparu ? Elle haussa les épaules et fit de nouveau trotter sa jument. Dans ses pensées, elle s’était encore laissé distancer de quelques mètres de trop.

Quand elle arriva au lieu de rendez-vous, Smith était à son poste, traitant avec Hendrick. Le charmeur tenait une jeune femme corpulente par le bras, la bride d’un variquan dans l’autre. En dehors d’eux trois, la plage semblait vide, incroyablement calme.
Son petit et maigrelet Second indiqua une direction au matelot et cocha quelque chose sur une feuille. La jeune couturière pleurnichait mais elle ne semblait faire preuve d’aucune résistance. Voilà le genre d’otage que la capitaine aurait aimé avoir… Passant devant le duo, Edvah leur fit signe d’avancer vers Smith et sauta de cheval.

«- Ephylix, elle est arrivée ? Calann ?
- Non, capitaine.
- Ok. J’ai leur part d’travail. »


Elle avait grommelé sa dernière phrase. Ephylix n’était effectivement pas là et ce n’était pas normal. Elle savait que l’équipage allait avoir besoin d’elle pour maintenir l’ordre pendant les travaux… Edvah espérait vraiment qu’elle était juste entrain de faire son chat mal léchée dans la forêt et qu’elle reviendrait rapidement.

«- Il manque beaucoup d’monde ?
- Non, tout le monde est là pratiquement.
- Bien, rest’ là qu’jusqu’au l’ver du soleil alors. Après tu r’viens on va avoir du pain sur la planche. »


Il hocha de la tête avant de cocher de nouveau sur sa feuille. Sans rien ajouter, la capitaine s’avança plus loin sur la plage. Le premier ordre qu’elle avait donné à la main d’œuvre qu’elle avait eu à sa disposition avait été de reconstruire ce maudit pont qui avait eu la bonne idée de s’écrouler. Rien de bien impressionnant, quelques planches et cordes bien fixées, le temps de remettre le navire en l’état. Le pont pourrait ensuite être détruit sans remord pour laisser passer l’Atropos. Les chevaux ne pouvaient cependant à passer dessus et Astragale fut attacher avant d’y mettre les pieds.

« Normal’ment vous s’rez deux forgeronnes. Mes matelots sont aussi allés chercher Atya Hamdriel. Vous aurez deux tâches principales : Retaper tout ce qui est en métal sur l’bateau et qui a trop souffert, et faire des armes. On a déjà du matériel. »

Elle ne se retourna que pour vérifier qu’elle était bien suivie et les amena dans la crypte. Le pont était solide et permettait, après avoir longé la falaise, de rentrer dans l’immense grotte. Il était toujours possible de voir le ciel, Edvah n’ayant pas fait reboucher le trou qu’Ushiran avait percé dans le sol au-dessus en tombant. Elle avait d’autres priorités.
L’Atropos était là, craquant paisiblement sur les flots calmes de la crique. Il s’agissait d’un brick, avec un torse de femme à la proue, tenant une bobine de fil et une paire de ciseaux dans ses mains. La déité avait toujours ce regard à vous glacer le sang. Drake connaissait son histoire par cœur, mais Edvah n’en connaissait que quelques bribes. Il ne s’agissait pas d’une déesse mais d’une entité contrôlant la vie des hommes avec ses deux sœurs. Atropos était la plus vieille, la mort, la fin. Celle qui coupait le fil de la vie que sa jeune sœur Clotho avait filé si ardemment et que la seconde, Lachésis, avait eu la patience d’enrouler. Un mythe qui venait de l’ancien temps. Mais qui avait toujours son charme.

« Voilà, l’Atropos. La raison de vot’présence. Vaea pourra éventuellement aller chercher quelques affaires, mais à partir d’maint’nant, vous ne sortirez plus d’la plage tant que tout ne s’ra pas fini. Et jamais seule. Piet ! Emmène m’dame Ariez au camp’ment, gentiment. »

Le Mimain était le plus horrible criminel que contenait l’équipage d’Edvah mais il lui était aussi le plus dévoué après Smith et cachait une certaine intelligence et noblesse sous les meurtres à répétitions qu’il avait perpétué. Il comprendrait donc qu’il valait mieux traiter la forgeronne convenablement. Elle expliquerait plus tard ce qui attendrait Ariez et Atya en détail. Notamment d’avoir les deux en même temps sous la main.
Le campement était un regroupement de sac de couchage et d’affaires encore assez fouillis où dormaient les artisans et certains matelots de seconde main. Il était constamment sous bonne garde et un feu y brûlait la nuit. Il se situait à l’extérieure de la crique, autour du trou d’Ushiran. Un jour, elle ferait sans doute renommer le haut de la falaise ainsi… Son énorme lézard en serait peut-être charmé.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Vaea
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Kohaku ♥
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 127
Double Compte : ///
Liens vers la fiche : Fiche

RP's

Elément : Eau
Métier : Invocation à plein temps.
Invocateur : Ariez
Inventaire : 500 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Lun 14 Avr - 23:25

Acquiesçant docilement de la tête aux paroles d'Ariez, je suivis le chemin qui menait à la plage. Je pouvais sentir la pirate dans notre dos, mais je ne m'en souciais plus vraiment. Si Ariez coopérait volontairement avec ces gens, je me devais de penser que je n'étais pas obligé de maudire leur navire dès notre arrivée. Au moins, c'était déjà ça de pris : l'idée de me battre contre des pirates n'avait rien de particulièrement réjouissant, ça n'en aurait été que trop facile. Mais peut-être que ces hommes avaient des invocations, auquel cas, je me devais tout aussi bien d'être prudent. Retroussant les babines à cette pensée désagréable, je me mis à ralentir à l'approche de ce qui devait être le lieu de rendez-vous.

Un petit comité d'accueil nous attendait, et la pirate nous dépassa pour leur parler, tandis que je m'arrêtais derrière eux, retenant d'extrême justesse mon réflexe de m'assoir, ce qui aurait provoqué de nombreux désagréments pour ma cavalière... Pendant qu'ils discutaient, je fixais la Mer, si proche... La Rivière était une chose, mais l'appel des Flots était si puissant! Absorbé que j'étais, je faillis ne pas remarquer que la pirate avait continué d'avancer sans mot dire, aussi, je pressais légèrement le pas pour la rattraper, restant soigneusement derrière elle, me demandant qu'est-ce qui pouvait bien la pousser à quérir ainsi l'aide de ma maîtresse. Et d'une autre, apparemment. L'avait-elle aussi kidnappée ? Cela, la pirate se gardait bien de le préciser !

Elle continua d'avancer, et je la suivis jusque dans une crique à l'intérieur de la montagne, d'où, étrangement, le ciel était encore visible. Le bateau se tenait là, mollement agité par de minuscules courants marins, le bois craquant à mesure que nous nous approchions. J'avais beau avoir envie de le réduire en miette pour punir ces gens de nous avoir ainsi attaqué, mais je ne pouvais pas m'empêcher d'observer cette beauté. Les navires construits en bois comme celui-ci étaient mes préférés : de fiers bateaux, nécessitant des prouesses de l'équipage, et un nom à rendre fier ! Les cordages, le bois, les voiles, tout était installé avec harmonie dans ce genre de vaisseaux, et celui-ci était beau.

La pirate repris la parole de sa voix traînante, ordonnant à un de ses hommes de conduire Ariez "gentiment" au campement. Je dardais sur elle un regard entendu, juste histoire qu'on s'entende bien, et qu'elle continue à bien la traiter. Ç'aurait été un magnifique gâchis que de sacrifier ce navire ! Je suivis donc l'homme indiqué, le jaugeant d'un coup d'oeil acéré. Ici, il valait mieux se comporter en terrain hostile, et ne faire confiance à personne sans que leur honnêteté ne soit prouvée. Et pour le moment, je fixais tour à tour les membres d'équipage d'un air clairement menaçant, pour leur faire comprendre qu'il valait mieux ne rien tenter. Il fallait espérer que ces travaux se terminent rapidement !

Le campement était en fait un regroupement de couchettes disposée autour d'un feu de camp, un peu à l'extérieur de la grotte. Laissant Ariez descendre pour qu'elle puisse se dégourdir les jambes et accessoirement découvrir l'ensemble du camp, je finis par m'asseoir, rassemblant mes pensées sur l'eau alentours pour me détendre, réfléchissant posément aux événements. Une attaque d'une invocation de Terra qui n'avait pas réapparu — fait très étrange, d'ailleurs. N'était-elle pas l'invocation de cette pirate ? Etait-elle chargée de "convaincre" la seconde forgeronne de venir travailler ici ? J'aurais donné cher pour le savoir. —, un "kidnapping" volontaire de mon invocatrice, un vaisseau endommagé, et un sacré trou dans le sol. Fronçant les sourcils, j'observais ce cratère autour duquel était assemblé le campement. Qu'était-ce donc ? Le cratère d'un genre de météore ? De l'Atropos balancé par une vague destructrice ? Cette pensée me fit sourire, et ce fut donc sur une note joyeuse que je rejoignis Ariez.


- Tout va bien, Humaine de mon coeur ? Même si je n'aime pas te laisser seule avec ces gens, voudras-tu que j'ailles te chercher quelques affaires en ville ?


Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Vaea le Lun 14 Avr - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1873
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 21 Avr - 9:53

(Bon du coup, je vais me permettre de faire l'ellipse dont on avait parlé afin de rencontrer Atya, Edvah si ça ne te convient pas préviens moi !)

Ils arrivèrent au fameux bateau, Ariez aperçut moins d'hommes de main qu'elle ne l'aurait imaginé, et finalement elle ne revit pas la tigresse qui les avait attaqué à l'armurerie. Pourquoi Edvah ne l'invoquait pas ? Pourquoi ne l'avait-elle pas appelé tout à l'heure pour qu'ils se téléportent tous avec elle ? Elle ne vit qu'une seule solution : Edvah n'était pas son invocatrice, mais son invocateur devait être un membre d'équipage.

Ariez allait être "aidé" dans sa tache par une autre forgeronne nommée Atya. Elle fronça les sourcils en se demandant si ces pirates avaient depuis longtemps cette habitude de kidnapper des jeunes femmes, mais elle ne fit aucune remarque, espérant simplement qu'elles seraient toutes deux traitées dignement. Ils se rendirent dans un campement composé de sacs de couchage autour d'un feu. Ariez, assez fatiguée par sa marche, s'y installa pour se reposer mais ne trouva pas le sommeil.


"Je vais bien Vaea. Je ne leur ferais pas le plaisir de t'envoyer chercher mes affaires, ils me prêteront bien une tenue de travail et tout ce dont j'ai besoin, sinon je fais un scandale."

Elle sourit, et passa une main dans son pelage et eut une pensée douloureuse pour l'armurerie. l'état dans lequel elle était... aucun doute il y aurait des vols. Elle allait perdre beaucoup d'argent dans cette histoire, il faudrait redoubler d'effort pour s'en sortir. Cependant, bien qu'elle soit dans une situation précaire, elle se sentait le courage d'affronter toutes les épreuves qui l'attendaient.

Malgré sa fatigue de n'avoir pas pu fermer l'oeil de la nuit, elle du rapidement se mettre au travail sous les ordres de Edvah. La logique de ses pirates lui échappa complètement, s'ils voulaient quelqu'un pour retaper leur bateau, pourquoi ne pas prendre un charpentier ? Ariez n'y connaissait rien à l’infrastructure du bateau et ne faisait que supposer la façon dont elle devait travaillait les pièces de métal pour qu'elle vienne renforcer leur navire. Les jours ou elle devait forger des armes, c'était plus facile. Elle fournissait un travail de qualité même si elle se doutait que ces armes servirait à trancher des gorges, peut être même la gorge de femme innocentes et d'enfants. A la fin de ses journées de dur labeur, elle n'arrivait même plus à penser, et allait s'écrouler dans le campement sans un mot. Elle se demandait combien de temps encore elle allait devoir trimer, et comment l'autre forgeronne s'en sortait. Ariez n'avait que très peu l'occasion de discuter avec elle et se dit que si ce soir Atya arrivait avant qu'elle ne tombe de sommeil, elle lui parlerait.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Imaq
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Mimay dans Albator, Corsaire de l'espace - 2013
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 109
Double Compte : Kohaku
Liens vers la fiche : Juste ici mon petit.
Inventaire : Aïmar'soïn - Lance Ashura modifiée ( 3m + pointe défensive).
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ○ ○
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 31 Mai - 12:11

Sur la plage Lilyn, le ressac des vagues immuables était  petit à petit accompagné de bruissement d'une cape. Une haute silhouette  aux yeux luminescents s'avançait vers le feu de camps  où se réunissaient les pirates pour rassembler leur victimes kidnappées . L'aube pointant la pâleurs de ses couleurs à l'horizon, on put ainsi voir Imaq arriver d'un pas lent avec deux humains lovés dans ses bras comme des enfants. A droite Bororo, à gauche la forgeronne Atya, tous les deux profondément endormis. Elle avait courut pour rejoindre le point de ralliement au plus vite, mais à présent à destination elle abhorrait un calme souverain, une façon comme une autre de cacher le dégoût de son forfait de la nuit.

L'équipage laissé en arrière en sentinelle, lui indiqua de se rendre dans une crique où reposait la fameuse carcasse de l'Atropos et où un camps plus grands avait été dressé pour organiser tout ce beau monde. Elle aperçut la capitaine et se présenta à elle après l'avoir rejointe. Elle déposa Atya où on le lui ordonna, prévint que son invocation, Shase la renarde feu, était dans la nature et pourrait arriver d'un instant à l'autre, et repartit avec son fils toujours au creux de ses bras et toujours sous l'emprise du somnifère.

La fille d'Aqua se dégoûtait, mais elle devait faire bonne figure et gagner les faveurs de cette Edvah, l'approcher assez pour s'emparer du contrat de Bororo et libérer le guérisseur de cette vie de pirate. Pour l'instant, ce qui l'inquiétait le plus était l'état de son invocateur au réveil, lui qui était si bon comment allait-il prendre l'achèvement d'un enlèvement ?



Clic:
 

Code couleur :#3366ff
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 5 Juil - 14:03

« Huuuuum !! Mais quel mal de crâne ! » La jeune forgeronne venait de se réveiller. Son corps était engourdi, et au fur et à mesure qu’il se réveillait, une douleur se développait dans son dos. Mauvaise position, mauvais matelas ? Le matelas en question était juste le sol. Atya ouvrit les yeux pour voir un feu juste devant elle. Sentir la chaleur trop intense la faisait se sentir mal à l’aise et elle commença à se lever et se tourner.

Après quelques minutes pour émerger de son sommeil, elle se rappela toute l’histoire. La taverne, la femme qui vint lui parler, la course poursuite après la diversion, le combat des invocations, la poudre qui la fit s’endormir. Elle se souvint du dernier ordre qu’elle donna à sa renarde. Elle était ici seule, sans aucune aide de qui que ce soit. Son marteau était étrangement toujours accroché à son dos bien que ses dagues aient disparu. Le boulot. Forger encore et toujours si elle se rappelait bien.  

Elle ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer, mais elle était là. Kidnappée. Mais non sans espoir. Elle allait faire son travail sans soucis, améliorer ses talents, et être sauvée par sa renarde. Maintenant, tout est une question de temps. Et du temps, elle allait pouvoir en avoir beaucoup.

Après de longues journées dans la forge de fortune avec une seconde femme, Atya commençait à prendre le rythme acharné qui lui était imposé, et sa fatigue chaque soir ne faisait qu’augmenter. Elle avait des plans d’évasion. Un nouveau à chaque rêve. Tous plus rocambolesques les uns que les autres, mais tous impossible à réalisé. Il lui aurait fallu de l’aide. Cependant sans invocation, la tâche devint plus ardue.

Elle avait eu l’idée de demander à Ariez, celle avec qui elle partageait la forge. Après une longue histoire pleine d’action, elle eut le fin mot : non. Ariez resterait là, elle était payée pour son travail, Atya n’était qu’une kidnappée sans grande chance d’avoir une quelconque récompense autre qu’un sabre dans l’estomac. Mais la forgeronne de Lüh avait attisé son attention et Atya lui payerait surement une visite à l’avenir. Elle admirait sa technique et la respectait énormément.

Une semaine, puis une seconde, et d'autres suivirent, le compte fut abandonné. Les marques laissées sur le sol totalement ignorées. Atya s’était résignée à son sort. Elle s’allongea seule sur le sol de sa cellule et attendit que le sommeil arrive, paupière close.

Après un rêve mouvementé, elle se réveilla due à une intense lumière. Elle ouvrit les yeux uniquement pour ne voir que l’ombre d’une petite créature aux  nombreuses queues. « Shase ? » Sa renarde de feu avait réussi à se faufiler au travers de la foule de pirates et à trouver les barreaux qui retenaient la forgeronne captive. Un simple sort de feu lui permit de faire fondre les barreaux.

Accroché sur son dos se trouvait un paquet. La fille d’Ignis se rapprocha d’Atya et lui dit de récupérer ce qu’il contenait. La forgeronne s’attendait à un moyen sur de s’échapper. Et elle ne fut pas déçue. D’apparence simple, juste un bleu profond aux quelques motifs brodés, cette cape était en fait une cape d’invisibilité permanente. Objet dont le prix ne peut pas être estimé, mais dont la valeur dépasse bien de bourses pleines de Tsuris.

Une fois la cape enfilée, et le corps d’Atya disparus, il fut facile de s’échapper. La renarde la suivait de loin, pour être sûre qu’elle n’ait aucun problème. Une fois à bonne distance, la forgeronne grimpa sur le cheval qu’elle venait de voler et s’échappa au galop, sa renarde sur son dos, la liberté devant elle. Prochaine destination, Lüh !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1873
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 17 Aoû - 22:32

Ariez était contente quand elle se réveilla au petit matin et qu'on lui annonça l'évasion de Atya. Cette jeune forgeronne, elle aussi kidnappée d'une triste façon, n'avait pas pu négocier quoi que ce soit en échange de son travail et se retrouvait prisonnière comme une esclave. Ariez était liée aux pirates par un contrat qui offrait rémunération en échange de ses services, mais cela signifiait aussi en clair qu'elle ne pouvait pas s'échapper.

Avec Atya libre, les réparations du bateau et la forge des armes traînaient en longueur, Ariez donnait tout ce qu'elle avait pour pouvoir rentrer chez elle au plus vite, mais en toute logique les derniers travaux prirent deux fois plus longtemps que prévu. Cependant la pensée de Atya partie lui redonnait du courage. Les deux jeunes femmes avaient longtemps discuté de leur passion commune pour la forge, et Ariez était sûr de la revoir un beau jour.

Quelques semaines après l'évasion de Atya, Ariez put enfin s'en aller à son tour. Son travail était fini. Elle avait passé environ 4 mois aux mains de ces pirates. Vaea était resté à ses cotés durant tout son séjour, elle n'aurait pas pu supporter d'être là-bas toute seule. Elle fut ravie que leur parole soit tenue, et elle put repartir avec 1000 Tsuris à Lüh.
[Fin du RP]


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Et la nuit touche enfin à sa fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Plage Lilyn-